S'il est nécessaire de retirer la vésicule biliaire s'il y a une ou plusieurs pierres?

L'ablation de la vésicule biliaire est un type de chirurgie très courant et s'appelle cholécystectomie. Malheureusement, avec de nombreuses pathologies de cet organe, ce type de thérapie est le seul possible pour obtenir l'effet souhaité. Vaut-il la peine d'enlever la vésicule biliaire s'il y a des calculs dans la vésicule biliaire, en présence d'inflammation et d'autres maladies - le sujet de notre article.

  • Est-il nécessaire d'enlever la vésicule biliaire avec des calculs dans la vésicule biliaire?
  • Quand enlever les calculs biliaires? Indications pour l'ablation de la vésicule biliaire
  • Indications absolues (opération - obligatoire)
  • Indications relatives
  • Contre-indications à la cholécystectomie
  • Contre-indications générales de la cholécystectomie
  • Contre-indications locales

Est-il nécessaire d'enlever la vésicule biliaire avec des calculs dans la vésicule biliaire?

Une intervention chirurgicale similaire, si le patient souffre de douleur ou d'un autre inconfort grave causé par des calculs dans la vésicule biliaire, est toujours prescrite. Les indications pour son utilisation sont également la présence de pathologies concomitantes et le risque de complications graves..

Il est possible de vivre avec cette maladie, mais la question de savoir s'il est possible de se passer de chirurgie est de la compétence exclusive du médecin..

Les calculs biliaires sont-ils dangereux? Cela dépend de leur nombre et de leur taille. Dans la cavité de l'organe lui-même, les calculs biliaires de petite taille et en petites quantités ne sont pas dangereux, mais la possibilité de leur migration dans les voies biliaires et de leur blocage est très dangereuse. Il y a des cas où les calculs formés dans cet organe ne dérangent pas le patient et la maladie est asymptomatique.

Il n'y a actuellement pas de réponse définitive à la question de savoir s'il faut retirer la vésicule biliaire s'il y a des calculs, avec une évolution asymptomatique de la maladie des calculs biliaires. De nombreux patients atteints de calculs biliaires peuvent vivre toute leur vie sans même savoir qu'ils ont cette maladie. Il existe même un cas connu où une patiente vivait avec une pierre de la taille d'un œuf de poule, et cela n'a été découvert qu'après sa mort naturelle..

La plupart des chirurgiens praticiens pensent que l'ablation est toujours nécessaire, car même les calculs dans la vésicule biliaire qui ne dérangent pas le patient pour le moment provoqueront avec le temps le développement de complications graves pouvant même entraîner la mort..

Dans de tels cas, l'opération est effectuée de toute urgence et le patient n'a tout simplement pas le temps de s'y préparer..

Avec la maladie de calculs biliaires, les pathologies suivantes peuvent aggraver la situation:

  • cholécystite sous forme aiguë, en cas de gangrène ou de perforation des parois de cet organe;
  • cholécystite chronique;
  • l'apparition d'une fistule biliaire;
  • obstruction intestinale.

En règle générale, de telles pathologies se développent si la pierre (ou les pierres) atteint une taille de plus de deux centimètres, bien qu'il y ait des exceptions. Dans le même temps, les experts avertissent que même en l'absence de symptômes et d'inconfort, de tels calculs sont lourds de menaces pour la santé et la vie du patient, par conséquent, ils recommandent toujours d'accepter la cholécystectomie..

C'est un fait avéré que la présence de calculs dans la vésicule biliaire (même s'ils sont petits) augmente considérablement le risque de cancer de cet organe (selon des études scientifiques, le carcinome de la maladie des calculs biliaires survient dans un à deux pour cent des cas). Le taux de malignité des cellules de cet organe dépend des caractéristiques de l'organisme d'un patient particulier (par exemple, son âge et la durée de la pathologie).

S'il y a beaucoup de calculs dans la vésicule biliaire, ce qu'il faut faire est décidé par le médecin traitant. Cependant, de multiples calculs dans la vésicule biliaire sont la preuve que les techniques conservatrices ne donnent pas le résultat souhaité et le plus souvent (afin d'éviter de graves complications) l'ablation de cet organe est prescrite. Un grand nombre de calculs, même petits, augmente considérablement le risque de développer un cancer de cet organe et d'autres conséquences extrêmement négatives, vous devez donc accepter une opération. S'il est possible de s'en passer - ce n'est pas vous qui devez décider, mais votre médecin.

Une intervention chirurgicale est recommandée pour les patients qui ont une maladie de calculs biliaires associée à d'autres pathologies, telles que:

  • Diabète;
  • développement de la calcification des parois de cet organe.

Dans de tels cas, la probabilité de complications aiguës augmente considérablement et le déroulement de la pathologie est beaucoup plus difficile. La calcification des parois (cependant, comme toute autre pathologie du tissu musculaire) est considérée comme une condition précancéreuse, elle nécessite donc toujours une attention accrue de la part du médecin traitant.

Lors de la décision de retirer la vésicule biliaire en cas d'évolution asymptomatique de la maladie biliaire, il est nécessaire de prendre en compte un facteur aussi important que le pourcentage de décès lors d'opérations forcées (d'urgence) et planifiées..

Lors de l'ablation prévue de cet organe avec une préparation appropriée du patient et en l'absence d'exacerbations, la mortalité est extrêmement faible (de 0,1 à 0,5 pour cent). Si nous parlons de cholécystectomie d'urgence, alors ce pourcentage passe à 37 (selon la méthode de l'opération et le type d'exacerbation).

Beaucoup de gens posent la question "Est-il nécessaire de retirer la vésicule biliaire s'il y a une pierre?" Tout dépend de sa taille et de sa composition chimique, ainsi que du lieu de sa localisation. S'il ne menace pas de bloquer la voie biliaire et que sa taille est petite, vous pouvez essayer de l'écraser par ultrasons et / ou de le dissoudre à l'aide de médicaments à base d'acide urso- et chénodésoxycholique («Ursofalk», «Henofalk», etc.). Certes, ces techniques conservatrices ne sont efficaces que si la pierre a un caractère cholestérol. Cependant, la décision de faire ou non une telle opération doit être prise par le médecin traitant et son opinion doit être prise en compte..

De plus, l'efficacité de l'intervention chirurgicale et son succès dépendent du stade et de la durée du développement de la pathologie et de la profondeur des changements pathologiques qu'elle a provoqués au moment de l'opération. Les chirurgies laparoscopiques sont préférables car elles sont moins traumatisantes, minimisent le risque de complications postopératoires et accélèrent considérablement la période de récupération..

En relation avec tout ce qui précède, on peut conclure que la cholécystectomie en cas de lithiase biliaire est toujours nécessaire (même si le patient ne se soucie pas de calculs dans la vésicule biliaire).

Les techniques chirurgicales modernes pour effectuer une telle intervention sont bien développées, le risque de décès lors d'une opération planifiée est minime et si toutes les recommandations médicales sont suivies, la rééducation sera rapide et indolore. Une telle opération est actuellement la meilleure prévention des complications graves (y compris oncologiques) et devrait permettre de se débarrasser des calculs biliaires..

Quand enlever les calculs biliaires? Indications pour l'ablation de la vésicule biliaire

Comme nous l'avons déjà découvert, une opération d'ablation de la vésicule biliaire est prescrite soit dans le but de prévenir d'éventuelles complications, soit pour leur traitement chirurgical..

Les indications de la cholécystectomie peuvent être absolues ou relatives..

Indications absolues (opération - obligatoire)

Ces indications sont sans ambiguïté pour une opération urgente. Ceux-ci inclus:

Non.Informations utiles
1obtenir une pierre dans le canal biliaire et une forme aiguë de cholécystite. Dans de tels cas, l'ablation de la vésicule biliaire doit être effectuée au plus tard deux jours après le début de l'attaque
2récidive de cholécystite chronique, qui a provoqué une défaillance d'organe. Habituellement trouvé sur l'échographie ou la cholécystographie
3la disparition des calculs dans la voie biliaire, s'il n'y a pas d'autre possibilité de les en retirer. L'ablation est effectuée en raison d'une forte augmentation du risque de pancréatite aiguë, qui peut être fatale
4gangrène de cet organe. Le traitement commence, en règle générale, par une cholécystostomie, cependant, si après une telle intervention la plaie ne guérit pas, l'organe est retiré
cinqobstruction intestinale, qui est provoquée par une pierre qui est entrée dans la vésicule biliaire dans l'intestin par une fistule dans la paroi de l'organe
6cholestérose (y compris - accompagnée de polypose (polype ou polypes à l'intérieur d'un organe))

Dans de tels cas, la vésicule biliaire doit être retirée. Décider d'opérer un patient ou non. ni la taille des calculs, ni leur nombre, ni le moment de l'évolution de la pathologie ne doivent influencer, mais l'urgence de l'intervention chirurgicale nécessaire dépend de la taille des calculs biliaires. Si la pierre mesure plus de deux centimètres, l'organe est retiré le plus rapidement possible, car le retard est lourd de complications très graves.

Indications relatives

Les spécialistes se réfèrent à ces indications lors de la prescription d'une cholécystectomie:

  • cholécystite calculeuse sous forme chronique, après diagnostic différentiel préliminaire de cette pathologie avec d'autres pathologies du tube digestif et du système urinaire, pouvant provoquer des symptômes similaires à la cholécystite;
  • évolution asymptomatique de la maladie des calculs biliaires.

La cholécystectomie pour la cholélithiase asymptomatique est recommandée non seulement à titre préventif pour minimiser le risque de complications graves. Par exemple, une telle opération peut être prescrite à un patient qui habite loin des établissements médicaux disposant d'un service de chirurgie, à cause de laquelle, en cas d'exacerbation de la pathologie, il n'aura tout simplement pas le temps de fournir l'assistance qualifiée nécessaire..

Il en va de même pour les patients dont le travail implique des déplacements réguliers. Dans ces cas, il est préférable de ne pas risquer et d'aller au retrait de l'organe affecté, car il est impossible de prédire le moment du début d'une exacerbation, et cela est lourd du fait que l'aide ne sera tout simplement pas disponible..

Contre-indications à la cholécystectomie

Il n'y a pas si longtemps, des techniques chirurgicales insuffisamment parfaites ont conduit au fait que la liste des contre-indications pour une telle opération était assez longue. Le développement moderne des techniques chirurgicales permet de réduire considérablement la liste des facteurs limitant l'utilisation de la cholécystectomie pour le traitement efficace des calculs biliaires.

Les contre-indications à cette opération sont générales (interdiction de l'ablation laparoscopique de la vésicule biliaire en principe) et locales.

Il est important de savoir! 78% des personnes atteintes d'une maladie de la vésicule biliaire souffrent de problèmes hépatiques! Les médecins recommandent fortement aux patients atteints de maladies de la vésicule biliaire de subir un nettoyage du foie au moins une fois tous les six mois. Lire la suite.

Contre-indications générales de la cholécystectomie

La présence de telles contre-indications indique qu'une telle intervention est tout simplement dangereuse pour la santé et la vie du patient, et que le préjudice possible d'une telle opération l'emporte sur les avantages possibles de sa mise en œuvre. La présence de telles contre-indications rend la cholécystectomie inappropriée (à la fois avec la laparoscopie et avec une intervention traditionnelle).

Vésicule biliaire: retirer ou conserver?

La chirurgie est-elle toujours nécessaire s'il y a des calculs biliaires? Comment prévenir le développement de la maladie des calculs biliaires.

Récemment, il y a eu un débat sur ce qu'il faut faire s'il y a des calculs dans la bile. L'approche européenne est la suivante: ne touchez pas s'il n'y a pas de douleur. Retirez uniquement si la vésicule biliaire a commencé à déranger, une gêne et des convulsions sont apparues. Irina Pichugina, candidate aux sciences médicales, gastro-entérologue, psychothérapeute exprime son opinion.

La vésicule biliaire est un organe qui accumule la bile et, lors de la digestion des aliments, la jette dans l'intestin grêle. Maintenant, il est devenu à la mode de faire des opérations de retrait préventif. Et dans la communauté médicale, il y a une telle blague que chaque patient, avec un fort désir, trouvera son propre chirurgien..

Cependant, mon opinion est qu'avec une fonction normale de la vésicule biliaire, elle ne devrait pas être supprimée. Après l'opération, des problèmes de fonction des voies biliaires peuvent également survenir. Regardons de plus près. Maladie biliaire - une maladie dans laquelle des calculs se forment dans la vésicule biliaire.

En raison de l'opportunité d'enlever la vésicule biliaire ou non, il y a deux opinions:

  • Certains médecins disent que lorsque les calculs ont moins de 0,5 cm de diamètre, ils peuvent se dissoudre;
  • D'autres sont sûrs que dans toute situation avec des calculs, la vésicule biliaire doit être retirée.

Cependant, on ne peut ignorer le tableau clinique de la maladie. Si vous souffrez de cholélithiase, ressentez des douleurs dans l'hypochondre droit, il existe encore des indications pour une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire). Dans tous les cas, chaque situation particulière doit être évaluée par un médecin..

Il convient de noter que la maladie des calculs biliaires ne se termine pas avec l'ablation de la vésicule biliaire. Des calculs peuvent se former dans les voies biliaires de différentes tailles. Et si dans les grands conduits, il y a un espoir que la pierre sortira d'elle-même ou qu'elle puisse être enlevée à l'aide de méthodes peu invasives, alors les pierres formées dans le foie, dans des conduits de petit calibre, sont difficiles à éliminer. Par conséquent, il est nécessaire de suivre un régime et de prendre des médicaments prescrits par un médecin..

En plus de la maladie des calculs biliaires, il peut y avoir des formations bénignes et malignes dans la vésicule biliaire. Et encore une fois, si dans le premier cas, l'observation est possible avec une petite taille de polype et une fonction de la vésicule biliaire normale, alors dans le second cas, il est nécessaire de retirer.

Comment l'opération est-elle effectuée?

Il existe plusieurs méthodes d'intervention chirurgicale, le choix reste au chirurgien. Cependant, dans le cas d'une opération planifiée, en l'absence de complications et de contre-indications, une méthode mini-invasive est possible - laparoscopie. Dans tous les cas, il vaut mieux prévenir la maladie que guérir.

Si votre famille a eu des cas de cholélithiase, afin de la prévenir, je recommande de faire des tests une fois par an - des tests cliniques et biochimiques sanguins et urinaires et, au moins une fois tous les 2 ans, une échographie des organes abdominaux. Si vous avez une cholélithiase et qu'il existe des indications pour l'ablation de la vésicule biliaire, il est préférable d'avoir une opération planifiée que d'attendre une exacerbation de la cholécystite, des coliques biliaires et d'autres problèmes, lorsqu'un traitement chirurgical devra être effectué de toute urgence.

En outre, il convient de noter que le développement de la maladie des calculs biliaires est favorisé par l'obésité, l'abus d'aliments gras, frits et épicés et une perte de poids brutale. Par conséquent, une alimentation équilibrée et un mode de vie sain, même avec une hérédité accablée, empêcheront le développement de maladies biliaires..

Ablation de la vésicule biliaire - préparation, conduite, période postopératoire

L'ablation chirurgicale traditionnelle de la vésicule biliaire est une opération conviviale pour le patient. Scientifiquement, la cholécystectomie laparoscopique est possible pour 80% des patients.

La formation de calculs dans la vésicule biliaire est un trouble avec lequel un patient sur deux se présente chez le gastro-entérologue.

Les médecins notent une augmentation de l'incidence. Au cours des 25 dernières années, trois fois plus de personnes ont souffert de cette maladie. Les femmes sont sensibles à la pathologie deux fois plus souvent que les hommes, l'âge typique des patients est de 35 ans.

Causes de la maladie

La vésicule biliaire est un organe du sac qui stocke la bile, qui est constamment produite par les cellules hépatiques..

La maladie biliaire (cholélithiase) provoque la formation de calculs dans les canaux et la vessie, en raison d'un dysfonctionnement des processus métaboliques du corps.

La maladie survient progressivement, sans se manifester, sur de nombreuses années, jusqu'à ce qu'une masse critique de calculs s'accumule dans l'organe et les conduits..

Ces pierres diffèrent par leur composition, leur taille et leur forme. Ils ont la capacité d'irriter les parois de la vessie, provoquant son inflammation (cholécystite). Les sels de calcium ou les cristaux de cholestérol sont à la base de la formation de formations pathologiques.

Lorsque la pierre quitte la vessie et que le canal biliaire est bloqué, une douleur intense survient ou une colique biliaire.

Symptômes de la maladie:

  • douleur périodique dans le foie et l'hypochondre droit;
  • sensation constante de nausée;
  • goût amer dans la bouche;
  • selles intermittentes, selles trop légères;
  • ballonnements;
  • sensation de faiblesse et de malaise;
  • augmentation périodique de la température;
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux.

Les provocateurs d'attaques sont généralement les aliments gras et épicés, l'alcool, le stress. La cause de la douleur est une irritation de la membrane muqueuse de la vessie avec des calculs ou un étirement des parois dû à une sécrétion excessive accumulée dans celle-ci.

Causes de la maladie

Les causes de la pathologie sont:

  • changements dans la composition de la bile, elle devient plus épaisse;
  • infection d'organe et développement de l'inflammation dans le contexte de la stagnation de la bile.
  • être en surpoids;
  • maladies métaboliques - diabète sucré, allergies;
  • utilisation à long terme de la contraception.

Les pathologies de la stagnation biliaire sont causées par:

  • violation de la composition de l'apport alimentaire - prédominance d'aliments trop gras, épicés et frits dans le menu;
  • un régime irrationnel - jeûner, manger à de longs intervalles;
  • grossesse et compression de la vessie par le fœtus en croissance;
  • mode de vie peu dynamique;
  • caractéristiques anatomiques de la structure de la vessie, qui empêchent l'écoulement de la bile.

La maladie biliaire provoque:

  • une forte baisse du niveau de vie du patient;
  • douleur intense lors de coliques rénales;
  • baisse de performance;
  • affaiblissement des défenses immunitaires de l'organisme.

Le diagnostic de la maladie est effectué sur la base de:

  • plaintes des patients;
  • Ultrason;
  • IRM ou tomodensitométrie;
  • études analytiques du sang et de l'urine.

La libération de pierres peut constituer une menace pour la vie du patient

Par conséquent, dans de nombreux cas, la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire est le seul moyen de traiter la maladie..

Indications pour l'ablation de la vésicule biliaire

Il existe deux façons de traiter la pathologie:

  • conservateur;
  • chirurgical.

La méthode conservatrice implique:

  • changer le mode de vie du patient, abandonner les mauvaises habitudes;
  • établir un régime;
  • repas fractionnés fréquents;
  • contrôle du régime de consommation d'alcool.

Pour réduire la formation de calculs dans la vésicule biliaire et dissoudre les calculs existants, le traitement est utilisé avec des médicaments contenant des acides ursodésoxycholique et chénodésoxycholique..

Le traitement est à long terme, indiqué uniquement pour les petits calculs de cholestérol. La méthode n'est pas assez efficace, par conséquent, chez 80% des patients, la récidive des calculs est notée après 18-24 mois.

La méthode chirurgicale est la plus optimale, car dans ce cas, la vésicule biliaire est éliminée en tant qu'objet de pathologie.

Les médecins recommandent généralement l'ablation de la vésicule biliaire si:

  • formations dans le canal biliaire;
  • pierres dans la bulle elle-même;
  • aggravation de la maladie des calculs biliaires par inflammation des organes;
  • pancréatite diagnostiquée.

pour prévenir d'éventuelles complications qui menacent la vie du patient.

Complications, dont le coupable est ZhKB:

  • développement d'une inflammation aiguë de la vésicule biliaire;
  • chevauchement des voies d'excrétion de la bile par les calculs, développement de l'inflammation de l'organe et du pancréas;
  • rupture de la vessie, développement d'une péritonite;
  • obstruction intestinale due à la perte de calculs de la vessie et des canaux.
  • développement possible de néoplasmes dans la vésicule biliaire.

Le type de chirurgie (ablation de la vésicule biliaire ou uniquement des calculs) est choisi par le médecin.

Cela se fait après un examen approfondi du patient, en étudiant la composition des calculs et la gravité de la maladie..

Types et caractéristiques

Aujourd'hui, il existe deux approches pour le traitement non conservateur de la maladie biliaire:

  • élimination des calculs de la vésicule biliaire;
  • retrait d'un organe avec des pierres.

Écraser des pierres

Le concassage de pierre par ultrasons à distance se caractérise par un traumatisme minimal. Le processus fournit une onde sonore, qui est générée par un appareil spécial.

S'applique en cas:

  • petits calculs de cholestérol ne dépassant pas 30 mm;
  • leur nombre ne doit pas dépasser trois (ou un grand);
  • la vésicule biliaire doit être suffisamment active pour expulser les débris fragmentés.

De petits morceaux de pierres sont excrétés dans les matières fécales. La procédure est bien tolérée, elle peut être réalisée sans que le patient soit admis à l'hôpital.

Le processus se déroule en sessions, il peut y en avoir jusqu'à 7.

Vous ne pouvez pas effectuer la procédure si:

  • il existe des pathologies de la coagulation sanguine;
  • diagnostiqué avec des maladies du tractus gastro-intestinal ou une pancréatite.

Complications possibles de la procédure:

  • bloquer les voies biliaires avec de petits fragments de pierre;
  • traumatisme de la vessie avec des arêtes vives de calculs.

Le concassage de la pierre peut être effectué avec un faisceau laser. Pour ce faire, une ponction de la paroi abdominale est faite, une sonde spéciale qui génère un faisceau est insérée à travers la ponction dans l'organe.

Durée de la séance de concassage - 20 minutes.

Il existe un certain nombre de contre-indications à la procédure..

  • poids du patient trop important (plus de 120 kg.)
  • âge de plus de 59 ans;
  • la présence de complications multiples;
  • la probabilité de développer une brûlure d'organe;
  • dommages aux muqueuses de la vessie et des canaux par des fragments de calculs;
  • obstruction des conduits.

Pour le concassage, vous avez besoin d'un équipement spécial.

Manipulations chirurgicales

Les interventions opérationnelles sont des types suivants:

  • extraction de calculs par laparotomie:
  • ablation d'un organe par la méthode laparocopique;
  • intervention traditionnelle.

Ces dernières années, les méthodes d'épargne sont devenues plus prioritaires que les chirurgies abdominales ouvertes..

Laparoscopie

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale. Pour la réalisation, des équipements et des outils spéciaux sont utilisés.

La procédure peut être effectuée par un chirurgien spécialement formé. Le processus ne dure pas plus de 60 minutes, la durée du traitement est d'une semaine.

  • poids élevé du patient;
  • grosses pierres;
  • adhérences dans la cavité abdominale;
  • maladie cardiaque et pulmonaire;

L'opération a une courte période postopératoire allant jusqu'à 7 jours, un faible degré de dommages à la cavité abdominale.

Chirurgie abdominale ouverte

L'ablation traditionnelle de la vésicule biliaire est indiquée lors de la détermination de gros calculs, du diagnostic de l'inflammation dans la cavité abdominale et de diverses complications de la maladie des calculs biliaires.

  • degré élevé de dommages à la cavité abdominale - une incision jusqu'à 10 cm;
  • la nécessité d'une anesthésie générale;
  • la possibilité de développer une hémorragie interne.

Pour l'opération, le péritoine est disséqué, le chirurgien soulève le tissu pour ouvrir l'accès au foie et à la vésicule biliaire, l'organe est retiré.

Un contrôle de contrôle est effectué et des sutures sont appliquées, le patient est transféré en soins intensifs.

Une fois que le patient a quitté l'état d'anesthésie et le contrôle de son état, le patient est transféré en salle de réveil. La procédure chirurgicale dure jusqu'à deux heures.

Le succès de l'opération assure son caractère planifié, la bonne préparation du patient à l'opération.

Préparer le patient à la chirurgie

Avant l'opération programmée, le patient est en cours de préparation pour la procédure. Examen et tests complets et complets.

Sur la base des résultats de la recherche, la méthode d'intervention et le traitement ultérieur sont sélectionnés..

Méthodes de diagnostic matériel

Pour affiner les données, des diagnostics matériels sont utilisés:

  • Échographie pour évaluer l'état des organes internes, la position, la taille des calculs, sur la base de cette méthode, il est impossible de déterminer l'emplacement des calculs dans tout le canal biliaire;
  • IRM pour établir l'emplacement des calculs et identifier tous les problèmes d'organes existants, dans certaines situations, il est possible d'utiliser la méthode CT;
  • ECG et radiographie des poumons, si nécessaire, un examen supplémentaire des vaisseaux est prescrit.

Si nécessaire, d'autres méthodes de diagnostic matériel (CT) peuvent être impliquées.

  • Analyse clinique et biochimique générale du sang (ESR) et de l'urine;
  • tests sanguins pour le VIH, la syphilis, l'hépatite;
  • détermination du groupe sanguin et du facteur;
  • examen dentaire;
  • évaluation de l'état général;
  • un test de coagulation sanguine est effectué.

L'intervention laparoscopique n'est prescrite que si les tests sont normaux. S'il y a des écarts par rapport à la norme ou des maladies chroniques exacerbées, des médecins spécialisés sont impliqués pour normaliser la condition.

Jour préopératoire

Lorsque le jour de l'intervention est choisi, le patient est en outre consulté par le chirurgien qui effectuera l'opération et l'anesthésiste. Le patient est informé:

  • sur le déroulement de la chirurgie;
  • sur les conséquences et les complications possibles;
  • donner des instructions sur le comportement avant la chirurgie.

Le patient est obligé de signaler la présence d'une allergie aux médicaments pharmacologiques (pour les femmes - à propos de la grossesse). De plus, le patient signe un formulaire de consentement pour l'opération et l'anesthésie.

Avant l'opération, le patient est transféré à un régime modéré, composé d'aliments qui ne provoquent pas de ballonnements. Le menu doit inclure des produits laitiers, de la viande maigre et du poisson.

Les plats à base de farine, de céréales, de légumes et de fruits, les légumineuses sont complètement exclus.

Le dernier repas est prescrit au plus tard à huit heures du soir avant le jour de l'opération, après quoi vous ne pouvez ni manger ni boire.

La présence d'aliments dans l'estomac peut provoquer des vomissements pendant ou immédiatement après l'intervention. Avec la prise constante de médicaments, la prise obligatoire est discutée avec le médecin traitant.

Avant de procéder à une intervention chirurgicale, il est obligatoire de nettoyer les intestins avec un lavement. Les procédures préparatoires comprennent l'épilation abdominale et pubienne.

Immédiatement avant la manipulation, toutes les prothèses et bijoux sont retirés du corps du patient, les membres du patient sont bandés avec des bandages élastiques afin de prévenir la thromboembolie.

Complications possibles après cholécystectomie:

  • perturbation du sphincter d'Oddi;
  • inflammation du pancréas;
  • saignement externe et interne;
  • accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • pneumonie.

Avec une préparation minutieuse du patient à la chirurgie, ces complications peuvent être évitées. L'intervention d'un chirurgien qualifié minimise les risques.

Le déroulement de l'opération pour retirer la vésicule biliaire

L'élimination de la bile est réalisée sous anesthésie générale. La durée immédiate de l'opération est individuelle et peut durer jusqu'à deux heures (la durée moyenne est d'environ 40 minutes).

Au début de l'opération, à l'aide d'un dispositif spécial - l'aiguille de Veress, du gaz est injecté dans la cavité abdominale.

Ceci est nécessaire pour créer le champ opératoire. Pour établir la pression requise, un dispositif spécial d'injection de dioxyde de carbone est utilisé, qui garantit que la pression reste d'au moins 12 mm. rt. pilier.

Grâce à des perforations dans le péritoine, un dispositif spécial (trocart) et un laparoscope sont introduits dans la cavité - un dispositif permettant de créer une vue à l'intérieur de la cavité abdominale avec un grossissement de 40 fois.

L'image est affichée sur un moniteur, ce qui permet à l'équipe opératoire de mieux voir le champ opératoire que lors d'une opération abdominale conventionnelle.

Les instruments chirurgicaux et les pinces sont introduits dans la zone d'opération par des trocarts pour maintenir les organes, une électrode pour les opérations sur la vésicule biliaire.

Après avoir identifié tous les organes anatomiquement importants, les vaisseaux alimentant la vésicule biliaire et les canaux de séparation de la bile sont serrés avec des clips en titane.

Après l'excision, la vésicule biliaire est séparée, des mesures sont prises pour éviter d'éventuels saignements. La cavité abdominale est traitée et la vessie est retirée par le trocart.

Dans certains cas, il est nécessaire de faire une incision supplémentaire dans la zone du nombril (jusqu'à 2 cm).

La dernière étape est le drainage de la zone d'opération. Retrait d'un tube spécial à travers le côté de l'abdomen

Cela évite l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale.

Période de rééducation

La période postopératoire après le prélèvement d'organe par laparoscopie dure jusqu'à 21 jours (avec une chirurgie traditionnelle - jusqu'à 60 jours).

Le processus de rétablissement du patient est un processus complexe qui comprend:

  • détermination de la routine quotidienne;
  • régime et régime de nutrition;
  • thérapie médicamenteuse;
  • exercices de physiothérapie et de physiothérapie.

Les premiers jours après la chirurgie

Après une opération standard, le patient est en réanimation pendant deux heures pour surveiller sa récupération après l'anesthésie. Après cela, le patient est transféré dans la salle de réveil..

Il est interdit de sortir du lit pendant six heures après l'opération

Il est permis de boire de l'eau non gazeuse (jusqu'à 500 ml) par gorgée. Ensuite, le patient est sorti du lit - il peut faire plusieurs pas près du lit.

Le lendemain, vous pouvez vous déplacer dans le service, nourriture après avoir retiré la vésicule biliaire le deuxième jour postopératoire. Les repas comprennent des produits laitiers fermentés, des céréales sans lait, des soupes végétariennes.

Période de 2 à 7 jours

À partir du deuxième jour postopératoire, le patient doit commencer à reconstruire son mode de vie. Tout cela en tenant compte du fait que le schéma digestif a changé. Les repas doivent être fréquents et petits.

La base de la nutrition doit être le régime alimentaire après le retrait de la vésicule biliaire n ° 5.

Dans la première semaine après l'opération, le régime alimentaire du patient comprend:

  • produits laitiers fermentés;
  • bouillie cuite sans lait;
  • purée sans légumes;
  • soupes végétariennes;
  • bananes et pommes au four;
  • volaille ou veau bouillis.

Vous pouvez boire de l'eau plate ou des décoctions de rose musquée, du thé faible non sucré.

Le deuxième jour, si l'état du patient le permet, le tube de drainage est retiré, il s'agit d'une procédure indolore qui prend peu de temps.

Le 3ème jour après l'opération, le patient sort de la clinique. Un extrait avec un historique médical et des recommandations est remis pour transfert à la clinique.

Période postopératoire à long terme

Les conséquences après le retrait de la vésicule biliaire pour le corps sont de modifier le schéma de digestion. La bile change de structure, devient moins dense et concentrée. Son volume jetable devient plus petit.

Le régime alimentaire après le retrait de la vésicule biliaire doit être plus strict dans les 6 premiers mois après la cholécestectomie.

Ensuite, il est possible d'ajouter de nouveaux plats au menu et d'accéder à une liste élargie de plats selon le régime n ° 5, jusqu'à un an après l'opération.

Le régime après le retrait de la vésicule biliaire vise à stimuler l'écoulement de la bile des canaux. Ceci est fait afin d'éviter la formation de nouvelles pierres..

Les aliments ne doivent être bouillis, cuits ou cuits à la vapeur. Il comprend les produits suivants:

  • diverses soupes sur des bouillons de légumes (après 6 mois, il est possible d'ajouter des bouillons de viande ou de poisson faibles);
  • viande maigre bouillie ou cuite à la vapeur;
  • poisson maigre, bouilli, cuit à la vapeur ou cuit au four.
  • œufs pas plus de 2 fois par semaine;
  • les produits laitiers;
  • légumes (à l'exception de l'oseille, des épinards, des radis et des radis, des oignons et des tomates);
  • diverses céréales et pâtes;
  • fruits sucrés;
  • biscuits, guimauves, miel et marmelade sans gras;
  • eau plate sans gaz, thé faible (au citron).

Des légumes ou du beurre sont ajoutés aux plats cuisinés, il y a des restrictions sur le sel.

Le traitement médicamenteux postopératoire comprend le soulagement de la douleur après l'ablation de la vésicule biliaire. Pour quels comprimés Drotaverin, No-Shpa est-il prescrit?.

Il est obligatoire de prescrire des agents cholérétiques pour réguler le processus de digestion et éviter la stagnation des sécrétions (comprimés, solutions, herbes cholérétiques).

Complications possibles après la chirurgie

Le retrait de la vésicule biliaire supprime la source de l'inflammation dans le corps, mais ne modifie pas le métabolisme. La menace de récidive des calculs n'est pas éliminée.

Le corps humain après l'intervention est confronté à toute une série de problèmes.

  • douleur dans l'hypochondre;
  • inflammation du duodénum et du pancréas;
  • changements dans le diamètre du canal biliaire (comme un traumatisme après une chirurgie).

L'inflammation du duodénum se produit en raison d'une diminution du volume de la bile et de sa composition après la chirurgie. Normalement, la bile, éjectée de la vésicule biliaire dans un volume suffisant, désinfecte les intestins.

L'ablation de la vésicule biliaire est une intervention chirurgicale assez courante. La technique devient de plus en plus parfaite et plus sûre pour les patients.

Adhérer à un régime, abandonner les mauvaises habitudes, établir un régime quotidien avec une activité physique suffisante, le patient peut mener une vie normale et épanouissante.

Ne peut pas être retiré... parlons de la cholécystectomie

Il peut être assez difficile de décider de votre propre santé. Surtout si la question est catégorique: faut-il ou non retirer un organe important - la vésicule biliaire.

Pourquoi y a-t-il des options

Pourquoi, en principe, la question se pose: enlever ou ne pas retirer la vésicule biliaire?

Tout d'abord, l'opinion publique. Nous entendons (lisons) différentes histoires: quelqu'un s'est débarrassé de la bulle et ne s'en souvient jamais, tandis que d'autres souffrent des conséquences désagréables de l'opération à ce jour.

Deuxièmement, même les médecins expérimentés expriment parfois des doutes sur la cholécystectomie. Comment faites-vous le tri? Cela vaut peut-être la peine d'attendre ou même d'abandonner la chirurgie?

Aujourd'hui, les médecins sont unanimes sur une chose: des changements pathologiques de la vésicule biliaire - un risque élevé de problèmes à l'avenir. Le chemin sera des pierres, des polypes, d'autres formations, tout cela avec un degré élevé de probabilité entraîne une inflammation chronique, et non seulement de la vésicule biliaire elle-même, mais aussi des organes voisins.

Le foie et le pancréas souffrent. En même temps, il peut n'y avoir aucun symptôme menaçant. Le foie n'a pas de récepteurs de la douleur, il ne pourra pas signaler à son propriétaire qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Les problèmes de pancréas entraînent une pancréatite, un diabète. Il vaut la peine de craindre la formation de tumeurs malignes..

Est-il possible de ne pas retirer la vésicule biliaire

♦ Premièrement, il vaut la peine de s'assurer que vous avez réellement les problèmes que vous trouvez. Des erreurs médicales se produisent, bien que rarement.

♦ Deuxièmement, les polypes, les tumeurs bénignes ont tendance à changer dans un sens ou dans l'autre. L'observation avec un médecin compétent dans ces cas peut être plus utile.

Dans de telles situations, le médecin évalue les risques liés à l'âge et au sexe du patient, à la présence d'autres maladies chroniques.

Il arrive qu'une échographie trouve accidentellement de gros calculs dans la vésicule biliaire. Le patient est confus. Les douleurs, les attaques n'ont jamais été. Du côté du foie, du pancréas aussi, tout est en ordre. Cela vaut-il la peine d'être opéré?

Âge du patient

Cela ne vaut pas la peine de retirer la vésicule biliaire, qui ne dérange personne depuis 90 ans, même avec des calculs bien visibles. D'autant plus si le retraité a une excellente formation. Il ne vaut pas non plus la peine de retirer la vessie si un patient âgé souffre de maladies graves des systèmes cardiovasculaire et respiratoire, mais avec le tube digestif, tout est plus ou moins stable.

Pour les enfants (au cours des dix dernières années, le problème est devenu aussi urgent pour eux), ils essaient de préserver l'organe, adhèrent aux tactiques d'observation et de thérapie active.

En plus de l'âge, naturellement, ils regardent l'emplacement, la forme des pierres ou des formations dans la vésicule biliaire, s'il y a une menace pour la vie.

Sexe du patient

On sait que le travail de la vésicule biliaire dépend du système nerveux-hormonal du corps. Les femmes, avec leur émotivité inhérente, leur labilité hormonale, plus souvent que les hommes, sont sensibles aux maladies de la vésicule biliaire. À cet égard, le médecin évalue la situation de cette manière: des formations dans la vésicule biliaire chez une femme qui n'a pas accouché peuvent provoquer de graves complications pendant la grossesse. Il est recommandé de traiter le bilieux avant que la femme ne décide de devenir mère.

Mais généralement, les problèmes dans la zone considérée apparaissent juste au stade de la grossesse elle-même (dans les premiers stades, lorsque le métabolisme change, ou dans les stades ultérieurs, lorsque la sortie de la bile est difficile en raison de la faiblesse physiologique de la vessie ou de sa compression par le fœtus). Lorsque la vie de la mère ou du bébé est menacée, la cholécystectomie est réalisée par la méthode laparoscopique. Cependant, les tactiques d'attente sont plus acceptables dans de tels cas..

L'automédication

Une attention particulière devrait être accordée aux conseils des «sympathisants» du domaine médical selon lesquels il vaut mieux vivre avec un organe malade que sans lui du tout. Comme on dit, non, mais mon...

De là, il y a des tentatives pour restaurer la vésicule biliaire qui n'est plus active, en fait, pour dissoudre les calculs et autres formations. Le persil et l'aneth sont utilisés, et même une artillerie puissante sous forme de jus de betterave!

Et si dans le cas d'un polype vous pouvez l'inverser, vous devez être extrêmement prudent avec les pierres. Même si des analyses, un examen aux rayons X, une cholécystographie orale ont confirmé que vos calculs sont du CHOLESTÉROL, il n'est PAS possible de les dissoudre par vous-même et en utilisant des méthodes traditionnelles! Uniquement sous la stricte surveillance d'un médecin!

Lors de la mise en place de calculs calcifiés, il est uniquement possible de reporter l'opération (avec les facteurs indiqués ci-dessous). Mais en aucun cas les dissoudre, ce qui aggravera l'inflammation et entraînera le blocage des voies biliaires.

Il y a aussi une opinion selon laquelle les petites pierres sont très dangereuses, mais avec les grosses, vous pouvez vivre en paix toute votre vie. De plus, s'il n'y a pas de crises de coliques hépatiques. Les chirurgiens notent qu'avec le temps, de grosses pierres détruisent la paroi de la vésicule biliaire et descendent dans le duodénum voisin. En conséquence - obstruction intestinale, et toujours la table d'opération!

Quand il vaut mieux ne pas toucher aux calculs biliaires

Selon les statistiques, un habitant sur cinq de la planète forme des calculs biliaires. Chez les femmes, la maladie des calculs biliaires survient presque deux fois plus souvent que chez les hommes. Cela est dû aux hormones féminines œstrogènes, qui ralentissent l'excrétion de la bile. Et si ces pierres étaient trouvées? N'y a-t-il vraiment pas d'alternative à l'ablation de la vésicule biliaire?

La vésicule biliaire est un petit sac attaché au foie. Il accumule de la bile - une composition complexe nécessaire au traitement des graisses qui pénètrent dans notre corps avec la nourriture. De plus, la bile est responsable du maintien de la microflore normale dans les intestins. Si la bile stagne ou si sa composition a changé, la vésicule biliaire fonctionne mal et des calculs se forment dans ses canaux.

Un mode de vie sédentaire, dans lequel, en règle générale, le ralentissement des processus métaboliques dans le corps peut provoquer l'apparition de la maladie. Mais le principal groupe à risque est celui de ceux qui mangent de manière irrégulière, ainsi que les amateurs d'aliments gras riches en cholestérol..

Chez ces personnes, chaque repas s'accompagne d'un changement dans la composition de la bile, et la probabilité de formation de calculs dans de tels cas augmente plusieurs fois. Selon les composants, les calculs biliaires peuvent être du cholestérol, pigmentés - s'ils sont formés à partir du colorant de la bile - bilirubine et calcaire, si les sels de calcium y prévalent. Le plus souvent, il existe des pierres mixtes d'une taille allant de 0,1 mm à 3-5 cm.

«Alors que les calculs dans la vésicule biliaire sont petits et reposent calmement dans la vésicule biliaire, une personne peut même ne pas être au courant de sa maladie. - dit le chef du service abdominal de l'Institut de chirurgie. Vishnevsky RAMS Vyacheslav Egorov. Les premiers signes avant-coureurs de la maladie des calculs biliaires sont la lourdeur dans l'hypochondre droit, l'amertume dans la bouche et les nausées après avoir mangé..

La situation change lorsqu'une pierre pénètre dans l'embouchure du canal biliaire et l'obstrue. L'écoulement de la bile est perturbé, les parois de la vésicule biliaire sont étirées et la personne ressent une douleur intense dans l'hypochondre droit ou dans la partie supérieure de l'abdomen. La douleur peut irradier vers le dos, la clavicule droite et le bras droit. Des nausées ou des vomissements apparaissent. Les médecins appellent une telle crise de colique biliaire..

Parmi les formes cliniques de la maladie des calculs biliaires, on distingue:

  • forme latente ou le soi-disant roulement de pierre;
  • forme dyspeptique de la maladie;
  • forme douloureuse, accompagnée de convulsions;
  • forme torpide de la douleur;
  • cancéreux.

Les douleurs peuvent ne pas être trop fortes et s'arrêter souvent d'elles-mêmes, mais leur apparence suggère que le corps a commencé à «tomber» et que la personne a besoin de voir un médecin. Après tout, les calculs, ayant déclenché une nage indépendante, peuvent bloquer complètement l'écoulement de la bile et provoquer une inflammation de la vésicule biliaire - cholécystite, inflammation du pancréas - pancréatite ou jaunisse obstructive.

Il est difficile même pour un médecin expérimenté de diagnostiquer une maladie de calculs biliaires "à l'œil nu". Cela nécessitera des études supplémentaires - échographie des organes abdominaux, dans les cas les plus difficiles - études aux rayons X avec introduction d'un agent de contraste dans les voies biliaires. Il existe actuellement une étude qui permet au médecin de voir les calculs de ses propres yeux - cholédochoscopie.

Ces procédures de diagnostic permettent au médecin d'estimer la taille des calculs, leur emplacement, ce qui permet de prédire le développement ultérieur de la maladie et de prescrire un traitement. ".

La thérapie conservatrice comprend plusieurs procédures et techniques basées sur la formule bien connue «froid, faim et repos»:

  • faim complète avec vomissements, si l'attaque n'est pas accompagnée de vomissements, vous pouvez boire de l'eau;
  • froid (glace) sur l'hypochondre droit, méthode de l'hypothermie locale pour réduire l'inflammation et l'hypertension de la vésicule biliaire;
  • médicaments antibactériens pour le processus inflammatoire;
  • thérapie de désintoxication et forcer le retrait des liquides du corps avec des médicaments diurétiques;
  • soulagement des crises de douleur à l'aide d'analgésiques (Maxigan, Analgin) et d'antispasmodiques (Papaverin, No-Shpa, Baralgin, Platifillin, etc.) ou de médicaments combinés à action anesthésique et antispasmodique.

Les médecins sont implacables: seul un chirurgien peut se débarrasser des calculs biliaires! Cependant, s'il n'y a aucun symptôme de la maladie et que les calculs dans la vésicule biliaire sont «silencieux», ils peuvent être laissés seuls..

L'ordre médical le plus important pour les patients atteints d'une maladie de calculs biliaires est de suivre un régime alimentaire approprié et un régime strict. Les aliments épicés, gras, frits et fumés sont strictement interdits..

Parfois, on essaie de dissoudre de petits calculs de cholestérol avec des médicaments - acide chénodésoxycholique et ursofalk.

Ce traitement est long - le cours dure au moins un an, coûte cher et, malheureusement, ne conduit pas toujours aux résultats souhaités. Après quelques années, chez la plupart des patients, des calculs se forment à nouveau. En outre, un tel traitement comporte de nombreuses complications - ces médicaments endommagent souvent les cellules hépatiques..

Vous pouvez essayer de détruire de petites pierres simples avec une onde de choc. Au cours de cette procédure, les pierres sont écrasées en petits morceaux (jusqu'à 1-2 mm de taille), qui quittent indépendamment le corps. Cette procédure est indolore, bien tolérée par les patients et peut être réalisée en ambulatoire..

Contre-indications de la cholélithiase

Avec la maladie des calculs biliaires, les phytopréparations cholérétiques sont catégoriquement contre-indiquées. Ils peuvent faciliter la migration des pierres, et cela comporte les complications les plus redoutables. Pour la même raison, il faut faire très attention lors de la consommation d'eaux minérales..

Si les calculs sont gros, les crises de coliques biliaires sont fréquentes, le patient doit s'allonger sur la table du chirurgien.

Souvent, les patients atteints d'une maladie de calculs biliaires se retrouvent sous une intervention chirurgicale d'urgence lorsque l'ablation de la vésicule biliaire - cholécystectomie - est vitale. Cela se produit dans la cholécystite aiguë, qui peut être compliquée par une péritonite (inflammation du péritoine), ainsi que dans les cas de pancréatite et d'obstruction complète des voies biliaires.

Comment traiter la maladie des calculs biliaires?

L'étalon-or pour la maladie de calculs biliaires est la chirurgie laparoscopique, dans laquelle la vésicule biliaire est retirée par de petites perforations dans la paroi abdominale antérieure. Après l'opération, il n'y a pratiquement pas de marques sur la peau. Le patient est généralement libéré le lendemain de l'opération et il revient rapidement à son rythme de vie habituel..

Beaucoup s'inquiètent de la question: une vie bien remplie est-elle possible sans vésicule biliaire??

Les médecins disent que la qualité de vie ne souffre pas de cholécystectomie. Le but de la vésicule biliaire est de stocker la bile jusqu'à ce que la nourriture soit consommée. Il n'était absolument nécessaire que pour les peuples primitifs qui ne s'asseyaient à table qu'après une chasse réussie (et cela n'arrivait pas tous les jours) et pouvaient, dans la joie, manger une bonne moitié du mammouth récolté..

Une personne moderne n'a pas besoin de manger "en réserve". Par conséquent, l'absence de vésicule biliaire n'affecte en aucun cas ses fonctions vitales..

Intégrez Pravda.Ru dans votre flux d'informations si vous souhaitez recevoir des commentaires et des actualités opérationnelles:

Abonnez-vous à notre chaîne sur Yandex.Zen ou sur Yandex.Chat

Ajoutez Pravda.Ru à vos sources dans Yandex.News ou News.Google

Nous serons également heureux de vous voir dans nos communautés sur VKontakte, Facebook, Twitter, Odnoklassniki.

Cholécystite. La vésicule biliaire ne peut pas être retirée et voici pourquoi

Dans l'article d'aujourd'hui, nous parlerons d'une maladie telle que la cholécystite. Si cette maladie est déjà survenue chez vous ou si ses symptômes sont présents, vous ne pouvez pas retarder le traitement.

La cholécystite se développe très rapidement d'une forme aiguë à une forme chronique, ce qui peut entraîner un colmatage de la voie biliaire avec des calculs. En conséquence, douleurs aiguës, nausées et vomissements, température élevée... et chirurgie. Les médecins disent que l'ablation de votre vésicule biliaire n'affectera pas votre qualité de vie, mais ce n'est pas vrai. La qualité de votre vie se détériorera considérablement.

Cholécystite: causes, symptômes, effets

Dans l'article d'aujourd'hui, nous parlerons d'une maladie telle que la cholécystite. Si vous avez déjà cette maladie ou si vous présentez des symptômes, vous ne pouvez pas retarder le traitement. Comment guérir la cholécystite chronique, de quel type d'attaque s'agit-il, quels sont les symptômes de la maladie et, surtout, que faut-il faire pour ne pas perdre un organe très important - la vésicule biliaire? Tout cela dans l'article d'aujourd'hui.

La cholécystite est une maladie à développement lent qui peut ne pas se manifester pendant des années. Il est associé à une inflammation des parois de la vésicule biliaire et se manifeste sous des formes aiguës et chroniques. En règle générale, la première phase se jette très rapidement dans la seconde..

La plupart de la maladie se développe dans le contexte de la cholélithiase. Les calculs dans la vessie peuvent endommager les parois et obstruer la circulation de la bile dans les voies biliaires..

La maladie peut également se développer dans le contexte d'infections qui pénètrent dans la vésicule biliaire avec l'écoulement du sang, de la lymphe ou à travers le duodénum.

Les principales raisons pouvant provoquer une cholécystite sont:

Manque de régime

Stress, névroses et autres troubles de l'état psycho-émotionnel

Faible activité physique

Maladies associées à des troubles métaboliques dans le corps

Altération de l'irrigation sanguine de la vésicule biliaire liée à l'âge

Infections et parasites

Blessure à la vésicule biliaire

Il est clair que tout cela contribue à la stagnation de la bile et, par conséquent, au développement de la maladie. Par conséquent, si l'un des éléments ci-dessus est présent dans votre vie, il est logique de prêter attention à la santé de votre vésicule biliaire. Il ne vaut pas la peine de commencer ou de reporter une visite chez le médecin, surtout si vous commencez à présenter des symptômes de la maladie, décrits ci-dessous.

Symptômes de cholécystite

Un certain nombre de signes peuvent indiquer que votre cholécystite commence à progresser:

Sensation de lourdeur ou de douleur dans le quadrant supérieur droit

Spasmes musculaires de la vésicule biliaire

Diarrhée ou constipation

Forte fièvre avec exacerbation

Faiblesse générale et fatigue

Ce sont les connaissances nécessaires qui vous permettront de comprendre que la cholécystite a commencé à se développer ou est déjà en train de progresser..

Permettez-moi de vous rappeler que la médecine moderne ne fait pratiquement pas face à cette maladie. Laisse moi t'expliquer pourquoi.

Premièrement, les méthodes de traitement de la cholécystite par la médecine traditionnelle reposent sur l'utilisation d'antibiotiques et d'autres médicaments qui ne donnent qu'une courte rémission temporaire. Cela ne résout pas le problème. La maladie continue de se développer, en règle générale, avec des manifestations encore plus prononcées qui font souffrir le patient de douleur et d'inconfort.

Deuxièmement, les médecins modernes affirment que le traitement le plus efficace et le plus sûr pour cette maladie est la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire. À leur avis, la vésicule biliaire n'est pas un organe vital, son absence ne conduira donc pas à une diminution de la qualité de vie. C'est une profonde illusion.

Et puis je vais vous dire pourquoi il est dangereux de retirer la vésicule biliaire.

L'importance de la vésicule biliaire dans le corps humain

Qu'est-ce que la vésicule biliaire et pourquoi est-elle si importante dans le corps humain?

La vésicule biliaire est un organe situé sur la face inférieure du foie et, malgré son apparente simplicité, a une structure assez complexe.

Ses principales fonctions incluent l'accumulation et la concentration de bile, qui est 10 fois plus élevée que dans le foie. De plus, la vésicule biliaire régule et maintient un niveau constant de pression biliaire dans les voies biliaires..

La vésicule biliaire n'est pas un organe distinct qui fonctionne seul. C'est un rouage indispensable dans le mécanisme de travail d'organes tels que le foie, le duodénum et le pancréas..

Mais il y a quelque chose d'important au-delà de la mécanique habituelle. Et à ce sujet nous allons parler maintenant.

L'attitude de la médecine orientale face à l'ablation de la vésicule biliaire

Du point de vue de la médecine orientale, la vésicule biliaire est l'organe principal de la cavité abdominale et voici pourquoi. Le canal énergétique associé à la vésicule biliaire est l'un des plus grands, des plus complexes et des plus ramifiés.

Je vais expliquer ce que cela signifie et ce que cela affecte.

Imaginez une grande rivière qui a différentes branches, canaux, petits ruisseaux qui alimentent la zone où ils coulent avec leur humidité. Que se passera-t-il si cette rivière est bloquée, la source alimentant la rivière est supprimée? Il "mourra" et le plus rapide de tout cela se reflétera dans les petits conduits et les branches qui se dessèchent.

Le même processus commencera dans le corps humain..

Le méridien d'énergie de la vésicule biliaire a plus de 40 points actifs sur la seule tête. De plus, les projections de ce méridien sont situées dans les articulations de la cheville, du genou et de la hanche. Il faut également noter ici que grâce à ce canal, le sang est purifié la nuit..

À votre avis, l'ablation de la vésicule biliaire ne conduira-t-elle pas vraiment à une diminution de la qualité de vie, comme le disent les médecins modernes??

Il est clair ce qui mènera, car une personne perd un organe qui assure le mouvement de l'énergie le long du méridien biliaire.

Les maux de tête et les douleurs articulaires ne sont que le minimum qu'une personne qui a définitivement perdu un organe aussi important que la vésicule biliaire se pourvoit..

Si vous avez des questions, posez-les ici

P.S. Et rappelez-vous, rien qu'en modifiant votre consommation - ensemble, nous changeons le monde! © econet

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre FB: