La vésicule biliaire et ses maladies

La vésicule biliaire est un organe creux du tractus gastro-intestinal, dont la fonction principale est de collecter la bile et de la déplacer dans le duodénum. Les maladies de la partie présentée du système digestif sont plus fréquentes que les autres pathologies. Les femmes souffrent le plus souvent de troubles de la vésicule biliaire.

La structure et la fonction de la bulle

L'orgue a la forme d'une poire. La vésicule biliaire humaine a une structure membraneuse-musculaire et est située dans la fosse de la partie inférieure du foie.

L'organe est allongé, une extrémité est étroite, l'autre est large. Le col de l'utérus passe dans le canal cystique, qui se connecte au tubule hépatique commun. Le fond est en contact avec la région péritonéale et le corps est en contact avec la surface inférieure de l'estomac, du duodénum et du côlon transverse.

La longueur de la bulle ne dépasse pas 10 cm, la largeur est de trois à cinq cm, la capacité ne dépasse pas 50 à 60 mètres cubes. voir La couleur de l'orgue est vert foncé, avec des parois plutôt fines.

Fonctions de la vésicule biliaire humaine:

  • neutralisation du suc gastrique;
  • activation des enzymes intestinales et pancréatiques;
  • exclusion de la croissance de bactéries nocives dans la région intestinale;
  • amélioration du péristaltisme.

L'organe présenté favorise l'élimination des composants toxiques et des médicaments. Par conséquent, toute pathologie d'organe peut nuire à l'état général d'une personne..

Principales maladies de la vésicule biliaire

Les experts identifient quatre maladies principales de la vésicule biliaire. Ce sont la cholécystite chronique, la cholélithiase, la pancréatite chronique et les polypes. Autres pathologies courantes: dyskinésie, cholangite aiguë, oncologie. Pour confirmer, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics instrumentaux et de laboratoire.

Confirmation du diagnostic

Pour vérifier les maladies de la vésicule biliaire et son état général, il est recommandé de faire un test sanguin pour la présence de bilirubine totale, une augmentation du taux de transaminases, de cholestérol, de protéine C-réactive et d'autres composants. Cela révélera une inflammation, une liaison altérée des composants, la destruction des cellules hépatiques humaines.

Les examens suivants permettront de confirmer le diagnostic, d'identifier les changements structurels de l'organe:

  1. Échographie des organes péritonéaux. Il aide à identifier les calculs (calculs), l'épaississement des parois et l'inflammation. L'examen est informatif pour toutes les maladies de la vésicule biliaire.
  2. Intubation duodénale fractionnée. Permet de détecter les changements dans la composition biochimique de la bile, la présence de bactéries dans la vessie et les voies biliaires, les cellules tumorales.
  3. CT. Il est utilisé comme méthode supplémentaire pour établir un diagnostic. L'examen le plus informatif en oncologie - aide à déterminer la présence et la propagation de métastases.
  4. Radiographie. Il est utilisé pour la cholélithiase, la cholécystite chronique et le cancer. Dans d'autres cas, l'enquête n'est pas informative.

D'autres tests sont appelés ECG et fibrogastroduodénoscopie. Ils révèlent des modifications de la paroi myocardique postéro-inférieure, ainsi que des troubles superficiels de l'estomac et du tractus gastro-intestinal (gastrite, duodénite, gastro-entérite).

Cholélithiase

Cette pathologie de l'excrétion biliaire est associée à la déstabilisation du métabolisme de la bilirubine et du cholestérol. Les maladies de la vésicule biliaire sont caractérisées par la formation de calculs dans la structure du foie, des voies biliaires et de l'organe lui-même.

Les femmes qui ont accouché au moins deux fois, sont en surpoids et ont les cheveux blonds sont à risque. Ils doivent également avoir plus de 40 ans..

Symptômes

En soi, cette maladie de la vésicule biliaire n'est pas caractérisée par des symptômes prononcés. Ils commencent à apparaître après cinq ans ou plus. Les symptômes classiques de la maladie dans ce cas:

  • développement de la jaunisse, qui affecte les surfaces muqueuses, la peau;
  • attaques de coliques biliaires, provoquées par le mouvement de calculs le long des voies biliaires;
  • douleur soudaine qui se développe également en raison de calculs dans l'organe.

Tous les autres symptômes sont identifiés sous l'influence de comorbidités. Les douleurs sont de nature coupante ou lancinante, elles peuvent irradier vers la région lombaire, l'hypochondre droit ou l'omoplate. Moins souvent, la douleur peut irradier derrière le sternum, stimulant une crise d'angine de poitrine.

Traitement

Le cours de récupération doit être effectué dans plusieurs directions à la fois. Il est important de respecter le repos au lit et l'introduction d'un régime spécial (tableau numéro 5). Dans ce cas, tous les aliments gras, riches en calories et en cholestérol sont exclus. Cela aidera à atteindre un autre objectif - normaliser le poids et normaliser l'écoulement de la bile..

Les médicaments sont utilisés dans le traitement de la maladie:

  1. Formulations avec de l'acide ursodésoxycholique: Ursofalk ou Ursosan. Ils améliorent l'écoulement et l'évacuation des voies biliaires..
  2. Agents antibactériens. Nous parlons de Cefazolime, Amikacin, Ciprofloxacin.
  3. Antispasmodiques myotropes. Meberdine ou Duspatalin peuvent aider à soulager les spasmes musculaires avec coliques.
  4. Hépatoprotecteurs. Ils rendent impossible l'apparition de la forme réactive de l'hépatite. Utilisez Heptral, Essentiale.

De plus, les analgésiques sont utilisés pour les calculs dans la vésicule biliaire. Le plus souvent, c'est Ketanov, Promedol. S'il n'est pas possible d'améliorer l'état du patient et que les crises de colique hépatique se répètent de plus en plus souvent, une opération chirurgicale est prescrite. La cholécystectomie est montrée, dans laquelle l'ablation complète de la vésicule biliaire est effectuée.

Cholécystite chronique

Cette maladie de la vésicule biliaire est caractérisée par une inflammation prolongée. Les femmes de 40 à 60 ans sont sensibles à la maladie. Dans la cholécystite chronique, la surface interne de la vésicule biliaire est affectée. La pathologie s'accompagne de la formation de calculs, moins souvent cela ne se produit pas.

Symptômes

Le principal symptôme est la douleur. Il se caractérise par une gravité modérée, une localisation dans la zone de l'hypochondre droit. La douleur est sourde et douloureuse, elle peut durer deux jours ou plus. Il est important de se rappeler que:

  1. Pour la forme chronique de la maladie, la douleur s'intensifie après avoir mangé des aliments nocifs (épicés, fumés ou gras) et des boissons gazeuses ou alcoolisées.
  2. L'aggravation de l'état peut être précédée d'une hypothermie ou d'un stress prolongé. Dans ce cas, ils se tournent vers un psychologue pour des commentaires..
  3. Des symptômes atypiques sont possibles. Nous parlons de douleur sourde au cœur, de constipation et de distension du péritoine. Moins souvent identifié comme dysphagie (trouble de la déglutition).

Les premiers symptômes affectant la vésicule biliaire d'une personne apparaissent généralement immédiatement après une violation du régime alimentaire approprié.

Traitement

L'introduction du régime n ° 5 est montrée. Il exclut l'utilisation d'aliments riches en calories et en cholestérol, tout aliment gras. Il est également recommandé de rester au lit pendant sept jours ou plus afin que le système retrouve ses fonctions..

Les médecins doivent prescrire des agents antibactériens pour guérir la région de la vésicule biliaire. Les aminosides et les fluoroquinolones sont efficaces: l'amikacine ou la ciprofloxacine. Mais des agents de troisième génération peuvent également être utilisés - Fortum, Cefazolin.

Faire face aux spasmes musculaires avec des coliques dans les voies biliaires permettra aux antispasmodiques myotropes. Prescrire Meberdin ou Duspatalin.

Pour restaurer l'état du foie et de la vésicule biliaire, des agents enzymatiques sont utilisés. Leur liste est longue: de Pancreatin et Creon à Mezim, Penzital, Microzyme. Les agents anti-sécrétoires aideront à consolider l'effet dans le traitement de la cholécystite chronique. Appliquer Almagel, Maalox, Kvamatel.

Pancréatite chronique

Ceci est une autre pathologie inflammatoire. Il affecte d'abord le pancréas, puis la vésicule biliaire. Dans ce cas, des changements dans la structure cellulaire des organes se développent et une défaillance fonctionnelle se produit. La pancréatite survient entre l'âge de 35 ans, le plus souvent chez les hommes, mais les femmes sont également sujettes à des changements dans l'état de la vésicule biliaire.

Symptômes

Les principaux symptômes sont associés à des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen ou dans l'hypochondre. Moins souvent, les sensations prennent un caractère de ceinture. Les signes sont soit prononcés et persistants, soit se développent selon le principe des crises.

Le tableau clinique avec une lésion de la vésicule biliaire peut être accompagné de troubles dyspeptiques - nausées, brûlures d'estomac et même ballonnements du péritoine. Symptômes typiques:

  • les vomissements lorsque la maladie s'aggrave peuvent être fréquents, épuisants et ne soulagent pas le patient;
  • les selles sont caractérisées par une instabilité, une alternance de constipation et de diarrhée;
  • une augmentation de l'appétit et des troubles digestifs affectent la perte de poids.

À mesure que la pathologie se développe, la fréquence des exacerbations augmente. Un processus inflammatoire chronique dans le pancréas peut provoquer des dommages non seulement à la glande elle-même, mais également aux tissus adjacents. La vésicule biliaire et le foie sont les plus rapidement touchés..

Traitement

La thérapie diététique est indiquée: le régime ne doit pas contenir d'aliments épicés ou gras, d'aliments acides, de cornichons et de marinades. En tant que mesure conservatrice du traitement, le soulagement de la douleur, la neutralisation des changements inflammatoires et la restauration des fonctions du système digestif sont indiqués. Il est fortement recommandé d'arrêter de boire même les plus petites quantités d'alcool. Cela aura un effet extrêmement négatif sur l'état de la vésicule biliaire et de ses voies..

Lorsque cette tactique est inefficace, une intervention chirurgicale est prescrite. Cela se manifeste dans un certain nombre de cas: abcès et autres complications purulentes, sclérose, calcification tissulaire, kystes et autres néoplasmes, tumeurs.

Les interventions suivantes sont pratiquées:

  • sphinctérotomie (si le sphincter d'Oddi est bouché);
  • excision des calculs lors de l'obturation;
  • foyers d'ouverture et de nettoyage avec du pus: formations kystiques ou abcès;
  • pancrectomie (absolue ou partielle);
  • splanchectomie (excision des nerfs qui régulent la sécrétion de l'organe et de la vésicule biliaire);
  • excision partielle de l'estomac (résection);

En outre, la vésicule biliaire est réséquée et la formation de sorties circonférentielles de bile, ce qui soulagera la charge des conduits principaux de l'organe et du pancréas.

Polypes: symptômes, traitement

C'est le nom des néoplasmes situés au-dessus de la surface muqueuse. Ceci est une conséquence d'une augmentation de la surface de l'épithélium ou de la concentration de masses indésirables. La vésicule biliaire humaine peut être recouverte de structures petites ou grandes, dont le diamètre est de deux cm ou plus.Malgré le fait que les polypes sont intrinsèquement bénins, s'ils ne sont pas traités à temps, un cancer est susceptible de se développer.

Le tableau clinique avec des dommages à la vésicule biliaire:

  1. Jaunisse. La sclérotique et la peau sont colorées de la couleur appropriée. Cela est dû à la concentration importante de bilirubine dans le sang. Ce symptôme est complété par un assombrissement de l'urine, une hyperthermie constante, des nausées et des vomissements, des démangeaisons de la peau..
  2. Douleur. Les signes se développent en raison de la sur-plantation de cellules d'organes. Les symptômes apparaissent dans l'hypochondre droit, sont de nature terne.
  3. Dyspepsie. Associé à des nausées, le plus souvent le matin. Des vomissements se développent, un goût amer apparaît dans la bouche. Cela est dû à la stagnation de la bile, ce qui provoque une violation de la digestion des aliments.
  4. Colique hépatique. Les douleurs sont localisées à droite, sous les côtes. Il s'agit d'un symptôme rare qui survient avec les polypes de la vésicule biliaire qui ont une tige large ou longue..

Le traitement peut être conservateur ou chirurgical. Dans le premier cas, un certain nombre de médicaments sont utilisés. Appliquez des formulations qui fluidifient la bile et les calculs. Ils contiennent un acide spécial qui fournit cet effet. Ils s'appellent Ursofalk et Ursosan.

Prescrire Motilium (renforce la surface de la vessie), No-Shpu et Gepabene. Ces derniers soulagent la douleur pendant la maladie. Motilium renforce les parois de la vésicule biliaire et améliore le fonctionnement du système digestif.

Si un tel traitement n'aide pas, une opération est prescrite. Cela peut être une chirurgie laparoscopique ou une chirurgie ouverte. Après l'intervention chirurgicale, le patient ressent une douleur pendant un certain temps et est observé à l'hôpital. Le patient reçoit un régime strict et un repos au lit.

Symptômes et traitement de la dyskinésie

Il s'agit d'un trouble fonctionnel des voies biliaires. Elle est associée à une modification de la tension de l'organe et de ses conduits. Elle s'accompagne d'une douleur intense dans l'hypochondre droit. Des troubles dyspeptiques, une augmentation de la température corporelle peut être identifiée.

La dyskinésie des voies biliaires survient dans le contexte de situations stressantes fortes ou fréquentes, de stress psycho-émotionnel et de névroses. Il existe deux types de conditions: hyperkinétique, accompagnée de douleur intense et hypokinétique.

Faire face à une violation des voies biliaires aidera:

  • élimination des situations stressantes, notamment en prenant des antidépresseurs et des sédatifs;
  • une bonne nutrition pendant 21 jours ou plus, correspondant au régime numéro 5;
  • No-Shpa, Papaverine et autres médicaments qui éliminent les spasmes et les sensations douloureuses sévères;
  • Arnica, origan, élécampane et autres formulations contenant des composants végétaux autorisés;
  • Allochol, Digestal, Sorbitol, grâce auxquels il est possible d'assurer l'excrétion de la bile.

Certains types de physiothérapie sont efficaces pour la dyskinésie. Ils ont recours à l'inductothermie (exposition à un champ magnétique alternatif à hautes fréquences), à l'utilisation de courants diadynamiques (un type de thérapie par impulsions) et à l'UHF (champ électromagnétique ultra-haute fréquence).

Symptômes et traitement du cancer

La pathologie la plus difficile et la plus dangereuse de la vésicule biliaire. Il se développe généralement à la suite de processus inflammatoires prolongés dans l'organe. Le patient peut développer un adénocarcinome, un carcinome muqueux ou épidermoïde. Cette pathologie est caractérisée par un degré élevé de malignité, l'apparition précoce de métastases, ainsi que la germination dans d'autres organes - estomac, foie..

Les méthodes de traitement oncologique dépendent de la fréquence du processus tumoral. Les spécialistes ont recours à l'ablation des voies biliaires et de la vessie elle-même, à la résection partielle du foie et des ganglions lymphatiques situés à proximité. La thérapie doit être combinée. Nous parlons d'une combinaison de traitement chirurgical, chimiothérapie et radiothérapie.

Tous les problèmes de vessie humaine décrits dans cet article sont extrêmement graves. Ils nécessitent une référence immédiate à un spécialiste, des diagnostics et un traitement à part entière. C'est ce qui permettra d'éviter le développement de complications et de conséquences critiques, appelées les plus dangereuses parmi toutes les affections dyspeptiques..

Maladie de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire, étant un organe isolé, dépend néanmoins du travail du foie et remplit une fonction supplémentaire de stockage et d'élimination de la bile dans les intestins. Par conséquent, les maladies de la vésicule biliaire sont toujours accompagnées de troubles pathologiques du tissu hépatique et ne peuvent être guéries si le bon fonctionnement des hépatocytes est perturbé..

Les modifications pathologiques de la vésicule biliaire sont causées par: un processus inflammatoire dans la paroi, une motilité modifiée, une stagnation et un épaississement de la bile, une obstruction mécanique des voies biliaires. Le processus lancé a non seulement un effet local, mais conduit également à un échec général de la digestion:

  • l'excrétion du corps de substances toxiques obtenues à partir de la nourriture, de l'environnement extérieur, avec des arrêts de médicaments;
  • le fonctionnement du pancréas et des intestins est perturbé;
  • la probabilité d'inflammation de l'estomac et du duodénum augmente;
  • une vésicule biliaire inopérante diminue l'immunité et la capacité du corps à éliminer l'infection.

Quelles tâches la vésicule biliaire effectue-t-elle??

Les canaux biliaires (canaux biliaires) sont situés à l'intérieur du foie, dans la partie centrale des lobules, avec les vaisseaux, collectent la sécrétion produite. Il est transporté le long du système excréteur jusqu'à la vésicule biliaire. Cet organe contient 40–70 ml de liquide, a une structure sacculaire avec une paroi plutôt mince.

Il contient des couches:

  • muqueux - formé par de grands plis d'épithélium haut;
  • musculaire - à partir de faisceaux musculaires lisses avec une direction circulaire principale;
  • séreux - protège l'organe de l'extérieur.

Dans la paroi interne, il y a des glandes qui sécrètent du mucus, l'hormone anticholécystokinine, et sont capables d'absorber l'eau, les acides aminés et les sels de la bile. Ainsi, la composition et la viscosité du contenu sont régulées..

Le canal excréteur s'approche de l'intestin avec le canal pancréatique. Ici, les muscles forment un seul sphincter, appelé Oddi d'après l'auteur. Une fois que la nourriture pénètre dans les intestins, la vésicule biliaire se contracte et libère de la bile en même temps que le suc pancréatique.

Un adulte produit 0,5 à 1 litre de bile en 24 heures. En plus de l'eau, la composition comprend: acides biliaires, mucus, protéines et acides aminés, substances inorganiques, bilirubine, cholestérol, phospholipides, vitamines A, B, C, D.

Certaines de ces substances sont excrétées dans les fèces, l'autre est absorbée dans les intestins et pénètre dans la circulation sanguine. La bile neutralise la réaction acide du suc gastrique, active les systèmes enzymatiques digestifs, protège la muqueuse intestinale de la croissance de bactéries nocives, favorise le péristaltisme et l'élimination des substances toxiques, des toxines du corps.

Les principales maladies du système biliaire

Les pathologies les plus courantes des organes d'excrétion biliaire comprennent:

  • inflammation - cholécystite (paroi de la vessie sans pierre et calcaire) et cholangite (canaux excréteurs);
  • dyskinésie des voies biliaires (l'abréviation de DZHP est utilisée);
  • cholélithiase (calculs biliaires, l'orthographe «calculs biliaires» est erronée, bien qu'elle soit souvent utilisée dans la pratique);
  • cancer.

Les maladies de la vésicule biliaire entraînent un dysfonctionnement des organes avec des signes ultérieurs d'une défaillance du processus digestif.Par conséquent, les principaux symptômes sont les mêmes, diffèrent par le cours et l'intensité de la manifestation.

Raisons principales

Les problèmes de vésicule biliaire chez l'homme sont causés par une infection et une congestion de la vessie et des canaux. Ces facteurs se renforcent mutuellement: la stagnation de la bile crée des conditions favorables pour les agents pathogènes infectieux, et l'inflammation qui se produit en réponse augmente encore la stase (immobilité) de la bile. D'où les raisons de la lésion combinée (cholécystite + calculs dans la vessie) chez la plupart des patients.

Infection par des micro-organismes, des parasites, des helminthes provenant des intestins, par le sang de foyers chroniques (chez les hommes atteints de prostatite, de sinusite, chez les femmes souffrant d'annexite), du foie. Le plus souvent, les staphylocoques, Escherichia coli, les streptocoques, les entérocoques, Proteus, Pseudomonas aeruginosa, lamblia, les vers ronds se trouvent dans la bile.

Le surpoids (obésité) est un facteur prédisposant - il provoque une augmentation de la concentration de cholestérol dans la bile. Le cholestérol est le principal composant des calculs, donc sa croissance conduit au développement du cholestérol.

La cause de la maladie de la vésicule biliaire chez les femmes peut être des influences hormonales. Les hormones sexuelles augmentent l'excrétion du cholestérol. La grossesse au dernier trimestre par compression provoque une stase biliaire.

La congestion est provoquée par:

  • alimentation irrégulière, si une personne a forcé de longues pauses, avec des tentatives ineptes de perdre du poids en utilisant des régimes;
  • dans la vieillesse, avec un dépôt accru de cholestérol;
  • diabète sucré, lorsque le métabolisme et la production de composants graisseux dans le foie sont perturbés;
  • prédisposition allergique;
  • la présence d'anomalies du développement qui modifient la structure anatomique, la taille de la vessie et des conduits (plis, déformation, courbure);
  • altération de l'innervation - conduit à une contraction irrégulière des fibres musculaires et rend difficile le passage de la bile;
  • maladies concomitantes du pancréas et du foie.

Ces facteurs peuvent être attribués à des problèmes internes (endogènes) de la vésicule biliaire. Il existe également des raisons externes (exogènes), auxquelles tous les organismes ne sont pas capables de faire face sans perte. Ceux-ci inclus:

  • contact avec des substances toxiques dans les usines chimiques;
  • faible activité physique associée à une constipation atonique chronique;
  • charge de stress accrue, expériences émotionnelles prononcées;
  • utilisation de médicaments (clofibrate, ceftriaxone, octréotide, diurétiques, statines) et de contraceptifs oraux.

Signes de pathologie de la vésicule biliaire et des voies biliaires

Indépendamment de l'étiologie et du mécanisme de développement, les symptômes de la maladie de la vésicule biliaire sont accompagnés de manifestations similaires. Syndrome de la douleur - diffère en intensité et en nature. Ses caractéristiques sont prises en compte dans le diagnostic et le choix du traitement de la vésicule biliaire.

Des douleurs constantes, parfois de type éclatant, sont localisées dans l'hypocondre à droite. Plus souvent associé à une inflammation chronique, une dyskinésie hypotonique. Renforcé après avoir mangé des aliments frits et gras, de l'alcool. Les analgésiques conventionnels ne sont pas supprimés.

Dans la cholécystite aiguë et une crise de colique biliaire, la douleur est intense, de nature coupante, irradiant vers le dos, la clavicule droite, l'épaule. Parfois, les patients indiquent une sensation de brûlure dans le côté droit. Des difficultés particulières de diagnostic sont causées par la capacité de la douleur à s'intensifier pendant la respiration et à irradier vers la région du cœur.

Avec une inflammation prolongée, le plexus solaire est impliqué dans le processus, puis un syndrome «solaire» se forme avec une douleur brûlante intense dans la région du nombril, irradiant vers le dos lors de la respiration.

Parmi les autres manifestations, il convient de noter:

  • une augmentation de la température avec des frissons dans l'inflammation aiguë ou à de faibles nombres dans la chronique;
  • dyspepsie sous forme de nausées, vomissements avec amertume, éructations;
  • trouble de la motilité intestinale, qui se manifeste par une diarrhée transitoire et une constipation;
  • ballonnements persistants;
  • perte de poids modérée;
  • perte d'appétit;
  • sensation d'amertume et bouche sèche;
  • irritabilité accrue, insomnie;
  • la peau qui gratte.

Lorsque l'écoulement de la bile dans l'intestin est perturbé, le conduit est bloqué par une pierre, une tumeur, des adhérences, ses composants sont absorbés dans le sang. En raison de l'accumulation de bilirubine directe et de son écoulement, des symptômes de jaunisse obstructive peuvent apparaître en cas de problèmes de vésicule biliaire:

  • l'urine devient jaune intense, puis s'assombrit encore plus;
  • la décoloration des selles provoque des selles grises;
  • la coloration jaune de la sclérotique et de la peau est détectée.

La jaunisse peut être considérée comme une complication indiquant la propagation de l'inflammation au tissu hépatique. L'état du patient s'aggrave après un effort physique intense, a subi des tremblements lors du transport, des vibrations, une hypothermie, dans le contexte d'expériences émotionnelles.

Caractéristiques de la manifestation des maladies dans l'enfance

Chez les enfants, les symptômes de la maladie de la vésicule biliaire sont le plus souvent associés à une dyskinésie du tractus excréteur, une cholécystite giardique, apparaît dans le contexte de l'hépatite virale. Le processus de calculs biliaires et les tumeurs sont rares. Les anomalies congénitales font également référence à une pathologie rarement détectée..

Des régurgitations, des nausées accompagnées de vomissements apparaissent, l'estomac est enflé, les selles sont instables, les selles s'éclaircissent. Chez les enfants plus âgés, la douleur est associée à la consommation d'aliments frits, de chips, de soda et de restauration rapide. L'enfant devient agité, capricieux, l'irritabilité augmente et ne dort pas bien. Les écoliers se plaignent de fatigue et de faiblesse.

Caractéristiques des principales pathologies du système biliaire

Les maladies sont liées les unes aux autres par pathogenèse et se manifestent souvent en conjonction avec d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Mais nous analyserons les traits les plus caractéristiques de chaque nosologie..

Cholécystite

Les femmes de plus de 40 ans, avec un excès de poids et des insuffisances nutritionnelles, sont plus sujettes à une inflammation aiguë et chronique de la vésicule biliaire. Les statistiques enregistrent la prévalence dans près de 1/10 de la population adulte (selon certaines données, dans 20%).

La plupart des cas sont causés par la présence simultanée de calculs dans la vessie (cholécystite calculeuse). Mais chez les hommes, la forme sans pierre se manifeste plus souvent. Un processus inflammatoire prolongé se développe dans la paroi interne de l'organe, entraînant des cicatrices, un amincissement de la paroi, une perte de fonction.

Pour les calculs existants, des conditions favorables sont créées pour la formation d'escarres et la percée dans la cavité abdominale. Aux raisons décrites, il faut ajouter la défaite de la vessie avec fièvre typhoïde et fièvre paratyphoïde. Une inflammation sévère sous forme de gangrène s'accompagne d'une fonte de la paroi, d'une péritonite et d'une intoxication de tout l'organisme.

Dyskinésie des voies biliaires

La maladie est appelée troubles fonctionnels. Il est plus caractéristique des enfants, des personnes de nature neurosthénique. La maladie est associée à une altération du tonus musculaire de la paroi de la vésicule biliaire ou des canaux de sortie.

Par nature, il est divisé en 2 types: hyperkinétique et hypokinétique. Dans le premier, les principaux symptômes sont des douleurs paroxystiques, dans le second, des manifestations dyspeptiques.
Le traitement de la vésicule biliaire dans de tels cas nécessite une clarification préalable de la nature des violations..

Cholangite

La maladie est causée par une inflammation des voies biliaires. Il est rarement isolé, le plus souvent il complique l'évolution de la cholécystite chronique, reste chez le patient après l'ablation de la vésicule biliaire pour une cholélithiase.

Différents types se distinguent par la pathogenèse et la clinique:

  • obstructif (avec une obstruction mécanique à l'intérieur du conduit);
  • bactérien;
  • récurrent;
  • sclérosant secondaire, s'il est causé par les effets de l'inflammation.

Cholélithiase

La maladie est associée à la pathologie du métabolisme de la bilirubine et du cholestérol. Dans la bile épaisse, les sels et les substances colloïdales précipitent d'abord, puis ils collent ensemble et forment des calculs. Les bétons peuvent être localisés à l'intérieur des canaux hépatiques, dans la vésicule biliaire et dans les canaux ramifiés.

Selon les facteurs de risque, les plus sensibles sont les femmes d'âge moyen et plus âgées en surpoids, donnant souvent naissance, aux cheveux blonds. Les symptômes sous la forme d'une crise de colique surviennent lorsque la pierre se coince et se déplace le long des conduits. Avant cela, la maladie peut être asymptomatique pendant une longue période ou s'accompagner de signes d'inflammation..

Cancer de la vésicule biliaire

La maladie est considérée comme le résultat d'un processus inflammatoire prolongé dans la vessie. Distinguer par types de croissance maligne: adénocarcinome, solide à cellules squameuses et cancer, tumeur muqueuse.

Le néoplasme de la vésicule biliaire est caractérisé par un degré élevé de malignité, une propagation précoce des métastases, une invasion rapide des organes voisins.

Traitement des maladies de la vésicule biliaire

Le traitement des maladies des voies biliaires et de la vessie nécessite la clarification des principales causes de la pathologie. Une décision opportune sur l'ablation chirurgicale d'un organe permet au patient d'être soulagé de nombreux problèmes désagréables, mais elle ne peut pas être considérée comme vraiment guérie, car une personne devra surveiller sa nutrition pour le reste de sa vie et prendre des médicaments spéciaux pour favoriser la digestion..

Régime

Les patients en surpoids doivent limiter leur apport calorique, passer des jours de jeûne. La nutrition médicale selon la liste des plats et produits acceptables se réfère au tableau n ° 5. Le patient est catégoriquement contre-indiqué:

  • plats frits et fumés (remplacés par des plats bouillis, cuits à la vapeur, cuits);
  • tous types d'alcool, eau gazeuse;
  • épices chaudes, cornichons, marinades, conserves;
  • produits culinaires gras à la crème;
  • les légumineuses.

Montré pour boire du thé vert faible, du bouillon d'églantier, des jus de fruits en élevage, des produits laitiers à faible teneur en matières grasses, des céréales, des plats de viande et de poisson de variétés faibles en gras.

Thérapie médicamenteuse

L'inflammation nécessite l'utilisation d'agents antibactériens. Les antibiotiques sont utilisés avec un large spectre d'action de la classe des pénicillines semi-protégées (Amoxiclav), des céphalosporines de génération III et IV (Ceftriaxone), des dérivés fluoroquinolones (Moxifloxacine, Gatifloxacine).

Un traitement spécifique par cours dans le respect des intervalles est prescrit lorsque des parasites sont détectés dans la bile (Furazolidone, Erythromycine, Chloxil, Vermox, Kombantrin, Trichopol, Fazizhin). Pour soulager les douleurs spastiques sont montrés: Atropine, Platyphyllin, No-shpa, des médicaments doivent être injectés. Les attaques de la maladie des calculs biliaires sont supprimées par Nalbufin, Ketanov, Promedol.

Avec l'hypotension des voies, la cholécystocinétique est utilisée. Les hépatoprotecteurs (Heptral, Essentiale) sont prescrits pour prévenir l'inflammation réactive du foie.

En cas de maladies concomitantes du pancréas et de lésions gastriques, des agents enzymatiques peuvent être nécessaires (Pancreatin, Creon, Festal, Enzistal, Panzinorm, Penzital, Mezim, Gastenorm, Pangrol) et des médicaments qui suppriment la fonction sécrétoire (Almagel, Omez, Maalox, Control, Kvamatel).

Dans le traitement de la dyskinésie, il est nécessaire de prévoir un régime protecteur, des médicaments sédatifs allant des herbes moins puissantes (teinture d'agripaume, Novopassit) aux comprimés sédatifs (Seduxen). Dans de tels cas, la physiothérapie est indiquée - collier galvanique, courants diadynamiques, inductothermie.

Ces dernières années, une attitude négative s'est développée à l'égard des méthodes de concassage de pierre (lithotripsie). Tous les appareils, ainsi que les pierres, endommagent les parois de l'organe, aggravent la gravité de l'évolution de la maladie, provoquent une perforation.

En cas de syndrome douloureux persistant, de crises fréquentes, une ablation chirurgicale de la vessie (cholécystectomie) est nécessaire. Le traitement du cancer n'est pas complet sans ablation de la vésicule biliaire, résection partielle du foie et des ganglions lymphatiques voisins. Une thérapie combinée (cytostatiques + radiothérapie) est prescrite.

Tactiques d'utilisation et types d'agents cholérétiques

Il est utile que les patients sachent comment traiter la vésicule biliaire avec des médicaments aux propriétés cholérétiques afin d'éviter d'acheter des médicaments inutiles. Différents groupes de fonds sont utilisés en fonction de l'objectif..

Pour stimuler la formation de bile (cholérétique) dans les cellules hépatiques, il faut des médicaments capables de:

  • activer directement les cellules parenchymateuses du foie;
  • stimuler les récepteurs sur la membrane muqueuse de l'intestin grêle;
  • augmenter le rapport osmotique entre la bile et le sang, ce qui améliore la transition vers les voies biliaires de l'eau et des électrolytes;
  • augmenter le débit de la bile le long des voies pour prévenir l'inflammation;
  • augmenter la concentration de sels de cholate dans la bile pour empêcher la précipitation du cholestérol.

Dans le traitement, des cholérétiques synthétiques et végétaux sont utilisés. Ceux-ci comprennent: Hologol, Allohol, Festal, Holenzim, Nikodin, Tsikvalon, Oksafenamid, Odeston. Remèdes populaires: herbe immortelle, églantier, tanaisie, menthe.

Le sous-groupe des hydrocholérétiques augmente le volume de la bile en raison de la partie eau, limite la réabsorption de l'eau et des électrolytes, ce qui augmente la fluidité de la bile. Il s'agit notamment des eaux minérales naturelles: "Smirnovskaya", "Essentuki" (diffèrent par le degré de minéralisation), "Jermuk", "Izhevskaya", "Slavyanovskaya".

Le groupe de cholécinétique - augmente la tension musculaire de la vésicule biliaire tout en réduisant le tonus des voies biliaires, a un effet laxatif. Médicaments connus: xylitol, sorbitol, sulfate de magnésie, sel de Karlovy Vary, berbérine.

Les préparations à base d'acide ursodésoxycholique aident à normaliser l'écoulement de la bile dans la cholélithiase (Ursofalk, Ursolysin, Ursosan, Choludeksan. Cholespasmolytiques - soulagent les spasmes des muscles des voies biliaires.

Ils sont utilisés pour les douleurs spastiques, la dyskinésie hyperkinétique: Atropine, extrait de belladone, Platyphylline, Nitroglycérine. Le traitement avec des médicaments cholérétiques nécessite la bonne combinaison de médicaments, en fonction de la tâche du traitement.

Afin de prévenir les maladies de la vésicule biliaire, il est nécessaire de lutter contre l'excès de poids, d'exclure le tabagisme et la consommation d'alcool et de respecter une nutrition appropriée. Même en présence d'anomalies congénitales, une attitude prudente envers sa propre santé permet d'éviter le développement d'une pathologie.

Fonctions, maladies possibles de la vésicule biliaire et leur traitement

La vésicule biliaire est un organe creux du système digestif dont la fonction principale est de collecter la bile en elle-même et de l'envoyer, si nécessaire, vers l'intestin grêle, à savoir vers le duodénum..

Les maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires occupent une place de premier plan dans la structure de la pathologie du tube digestif. De plus, la pathologie de la vésicule biliaire chez la femme est plus fréquente que chez l'homme..

Compte tenu de la prévalence de ce problème, nous proposons de considérer dans ce sujet les maladies les plus courantes de la vésicule biliaire, les symptômes et le traitement de certains types de pathologie. Mais d'abord, nous voulons vous familiariser avec l'anatomie et les fonctions de la vésicule biliaire..

Vésicule biliaire: caractéristiques anatomiques

La vésicule biliaire est un organe creux en forme de poire avec une base plus large et une extrémité distale étroite qui passe dans le canal biliaire kystique. Normalement, la longueur de cet organe est de 80 à 140 mm et son diamètre de 30 à 50 mm..

Dans la vésicule biliaire, il est d'usage de distinguer trois parties: le cou, le corps et le bas. Cet organe est situé sur la face inférieure du foie dans la fosse du même nom..

La paroi de la vésicule biliaire se compose de trois couches - séreuse, musculaire et muqueuse. La couche muqueuse présente de nombreux plis longitudinaux.

Une vésicule biliaire inchangée ne peut pas être ressentie à travers la paroi abdominale. La zone de projection de cet organe est située au point d'intersection du bord extérieur du muscle droit de l'abdomen et de l'arc costal droit, appelé point Kera. Dans les cas où la vésicule biliaire est hypertrophiée, elle peut être ressentie.

Vésicule biliaire: fonctions

La vésicule biliaire agit comme un réservoir dans lequel la bile est stockée. Les cellules hépatiques produisent de la bile, qui est stockée dans la vésicule biliaire. Lorsqu'un signal arrive, la bile pénètre dans le canal cystique, qui s'écoule dans le canal cholédoque, et ce dernier s'ouvre dans le duodénum.

En plus de la fonction de réservoir, l'organe a également d'autres objectifs. Ainsi, le mucus et l'acétylcholécystokinine sont produits dans la vésicule biliaire et les nutriments sont réabsorbés..

Les personnes en bonne santé produisent jusqu'à un litre de bile par jour. Capacité maximale de la vésicule biliaire - 50 ml.

La bile se compose d'eau, d'acides biliaires, d'acides aminés, de phospholipides, de cholestérol, de bilirubine, de protéines, de mucus, de certaines vitamines, de minéraux, ainsi que de métabolites de médicaments que prend le patient.

La bile a les tâches suivantes:

  • neutralisation du suc gastrique;
  • activation de la capacité enzymatique du suc intestinal et pancréatique;
  • neutralisation des micro-organismes pathogènes dans l'intestin;
  • amélioration de la fonction motrice du tube intestinal;
  • élimination des toxines et des métabolites médicamenteux du corps.

Maladies de la vésicule biliaire: causes et mécanisme de développement

Toutes les causes de maladies de cet organe peuvent être divisées en groupes, à savoir:

  • infectieux. Les virus, les bactéries, les champignons et les protozoaires provoquent un processus inflammatoire dans la couche muqueuse de la vessie, communément appelé cholécystite non calculeuse. Le plus souvent, cette maladie est provoquée par E. coli, streptocoques, staphylocoques et proteus;
  • changements dans la bile lorsque l'équilibre de ses composants est perturbé. Dans ce cas, des calculs se forment dans la vessie, ce qui entraîne le développement d'une maladie des calculs biliaires. Dans les cas où le calcul bloque le canal biliaire kystique, un syndrome de cholestase se produit, c'est-à-dire une stagnation de la bile;
  • pathologie de l'entrée de l'influx nerveux dans la vésicule biliaire, à la suite de laquelle il y a une violation de la fonction motrice de la paroi kystique et une difficulté à la sortie de la bile dans l'intestin grêle;
  • pathologie génétique congénitale. Le plus souvent, il y a une courbure congénitale de cet organe;
  • néoplasmes de la vésicule biliaire: polypes, tumeurs malignes.

Vésicule biliaire: une brève description des maladies

  • Cholélithiase. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes blondes accouchées de plus de 40 ans en surpoids ou obèses. Les calculs sont le cholestérol, la bilirubine brune et noire, qui peut se former dans toutes les parties du système biliaire. Rarement, seule la vésicule biliaire est touchée. La cholélithiase est une maladie chronique à long terme avec des périodes d'exacerbation et de rémission. Dans la période aiguë, les calculs obstruent le canal cystique, ce qui entraîne une douleur aiguë accompagnée d'autres symptômes désagréables. Cette combinaison de symptômes est appelée colique hépatique..
  • Cholécystite chronique non calculeuse. Dans ce cas, il n'y a pas de calculs et l'inflammation de la couche muqueuse de la vésicule biliaire provoque un agent infectieux, un reflux du suc intestinal, des maladies du pancréas (pancréatite), du foie (hépatite) ou une cholestase.
  • Dyskinésie biliaire. Cette maladie se caractérise par l'absence de changements organiques dans la vésicule biliaire et les canaux et se produit dans le contexte d'une violation de l'innervation. Je contribue au développement de la dyskinésie, du stress chronique, du stress physique et mental excessif, de la neurasthénie. Il existe deux types de dyskinésie - hyperkinétique, lorsque le péristaltisme intestinal est trop actif, mais chaotique, et hypokinétique, lorsque le péristaltisme de la vessie est affaibli.
  • Cholangite aiguë ou inflammation des voies biliaires. Presque toujours, d'autres maladies du foie et de la vésicule biliaire (cholécystite, cholélithiase, hépatite, syndrome postcholécystectomie et autres) conduisent à cette maladie.
  • Carcinome. Les tumeurs malignes de la vésicule biliaire se développent dans un contexte d'inflammation chronique. Ce type de tumeur se caractérise par une tumeur maligne élevée et l'apparition de dépistages aux premiers stades de la maladie..

Vésicule biliaire: symptômes de la maladie

Quels sont les symptômes de la maladie de la vésicule biliaire? La plupart des maladies de la vésicule biliaire ont des symptômes communs.

Les patients peuvent présenter les symptômes suivants:

  • douleur localisée dans l'hypochondre droit. De plus, l'intensité du syndrome douloureux est différente selon les maladies. Par exemple, les polypes sont totalement indolores et la cholécystite calculeuse ou la maladie des calculs biliaires provoque une douleur aiguë et intense.
  • symptômes dyspeptiques tels que nausées, vomissements, ballonnements, diarrhée ou constipation;
  • amertume en bouche. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel approfondi, car ce symptôme peut accompagner une maladie du foie;
  • rougeur de la langue. Ce symptôme est généralement appelé «langue cramoisie»;
  • décoloration de l'urine. En raison de la cholestase, une grande quantité d'urobilinogène s'accumule dans l'urine, ce qui lui donne la couleur de la bière brune;
  • décoloration des matières fécales. En raison de la stagnation de la bile, la stercobiline ne pénètre pas dans les matières fécales, ce qui donne aux matières fécales une couleur brune naturelle;
  • jaunisse. Avec la cholestase, la bile commence à être absorbée dans le sang, à la suite de quoi les acides biliaires et la bilirubine se déposent dans la peau et les muqueuses. La sclérotique et la muqueuse buccale jaunissent d'abord et ensuite seulement la peau.

Les symptômes et signes énumérés sont les principaux dans les maladies de la vésicule biliaire. Mais en fonction de la forme nosologique et de l'évolution de la maladie, d'autres symptômes peuvent également se joindre, tels qu'une augmentation de la température corporelle, une faiblesse générale, un malaise, une perte d'appétit et autres..

La vésicule biliaire fait mal: symptômes

  • Avec la maladie de calculs biliaires, la douleur est localisée dans l'hypochondre droit et peut être donnée à l'omoplate droite, à l'épaule, à la clavicule ou à la moitié gauche du corps. La douleur a un caractère paroxystique aigu et est provoquée par des erreurs de nutrition.
  • La cholécystite chronique se manifeste par une douleur douloureuse, dont l'intensité augmente avec une violation du régime alimentaire. Les sensations douloureuses sont localisées dans l'hypochondre droit, et parfois dans l'épigastre et peuvent être projetées dans l'omoplate, la clavicule ou l'épaule droite.
  • Dyskinésie de la vésicule biliaire. Chez les patients présentant une dyskinésie de type hyperkinétique, une douleur paroxystique est observée. Avec la dyskinésie hypokinétique, les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur et de distension dans l'hypochondre droit ou de douleurs douloureuses qui irradient vers la moitié droite du corps, l'omoplate, l'épaule ou la clavicule.
  • La cholangite aiguë se manifeste par une douleur assez intense, qui peut même provoquer un choc douloureux. Localisation et irradiation de la douleur, similaire aux maladies décrites ci-dessus.
  • Le carcinome de la vésicule biliaire est asymptomatique depuis longtemps. Dans les derniers stades de la maladie, les patients développent une douleur intense que même les analgésiques ne soulagent pas.

Vésicule biliaire: méthodes de diagnostic des maladies

Le diagnostic et le traitement des maladies de la vésicule biliaire sont de la responsabilité d'un médecin généraliste, gastro-entérologue, chirurgien ou hépatologue. Tout d'abord, lorsque des symptômes de maladies de cet organe apparaissent, vous devez consulter un médecin généraliste qui, si nécessaire, vous orientera vers des spécialistes concernés..

Avec un examen objectif, le médecin procède nécessairement à une palpation du foie et de la vésicule biliaire, à l'aide de laquelle il est possible de déterminer les points douloureux, c'est-à-dire les symptômes de la vésicule biliaire, à savoir:

  • Le symptôme de Kera - douleur à la palpation de la vésicule biliaire à l'inspiration;
  • un symptôme de Georgievsky-Mussey - l'apparition de sensations douloureuses en appuyant sur un point situé entre les jambes du muscle sternocléidomastoïdien droit;
  • Symptôme d'Ortner-Grekov - la douleur est provoquée en tapotant le bord de la paume sur l'arc costal droit.

Mais les plaintes, l'anamnèse et les données objectives ne suffiront pas à poser un diagnostic précis, c'est pourquoi les études supplémentaires suivantes sont prescrites aux patients:

  • un test sanguin général, utilisé pour déterminer les changements dans le sang caractéristiques du processus inflammatoire dans le corps;
  • l'analyse générale et biochimique de l'urine révèle une augmentation du niveau d'urobilinogène;
  • le coprogramme montrera les violations de la fonction digestive;
  • intubation duodénale. Cette méthode est réalisée à l'aide d'une fine sonde en caoutchouc, qui est placée à travers la cavité buccale dans le duodénum pour collecter des portions de bile..
  • l'analyse chimique de la bile est utilisée pour étudier sa composition.
  • l'ensemencement de la bile suggère l'étiologie de la maladie;
  • examen échographique des organes abdominaux. En utilisant cette méthode, vous pouvez étudier les caractéristiques anatomiques de la vésicule biliaire et identifier les changements organiques, l'inflammation et la présence de calculs.
  • biopsie, qui est réalisée avec une aiguille fine sous guidage échographique. Le matériel résultant est examiné au microscope pour la présence de cellules cancéreuses.
  • la cholangiographie est une étude radio-opaque de la vésicule biliaire et des voies biliaires;
  • la tomodensitométrie est principalement utilisée dans le cancer de la vésicule biliaire pour évaluer la prévalence des dépistages.

Traitement des maladies de la vésicule biliaire

Tous les patients doivent se voir prescrire un régime dont nous discuterons plus en détail..

Le traitement étiotropique consiste en l'utilisation de médicaments visant à éliminer la cause. Pour la cholécystite, une antibiothérapie est indiquée, pour les calculs, le carcinome ou les polypes de la vésicule biliaire - chirurgie.

Le traitement pathogénique consiste en l'utilisation de médicaments qui normalisent le fonctionnement de la vésicule biliaire. A cette fin, des médicaments antispasmodiques, de désintoxication, anti-inflammatoires et enzymatiques peuvent être utilisés..

Le traitement symptomatique implique la nomination d'analgésiques, de médicaments cholérétiques, antipyrétiques et autres. Pour la douleur, des médicaments tels que Ketonal, Baralgin, Drotaverin, Spazmolgon et autres peuvent être utilisés.

Traitement avec des remèdes populaires

Même les spécialistes complètent souvent la thérapie traditionnelle de la pathologie de la vésicule biliaire par la phytothérapie. À votre attention des recettes des remèdes les plus efficaces et des indications pour leur utilisation.

Bouillon d'églantier: broyer 3 cuillères à soupe d'églantier dans un mortier, verser 300 ml d'eau bouillante et faire bouillir à feu doux pendant 5 minutes. Ensuite, ils sont retirés du feu, refroidis et filtrés à travers un tamis fin. Le bouillon fini est pris par voie orale, 100 ml trois fois par jour, 10 minutes avant les repas. Ce bouillon a des effets cholérétiques, analgésiques et anti-inflammatoires et est analogue au médicament "Holosas". Ce médicament est utilisé pour la cholécystite non calculeuse, la cholangite, l'hépatite, la dyskinésie biliaire et d'autres maladies dans lesquelles l'écoulement de la bile est ralenti.

Bouillon de betteraves: laver deux betteraves moyennes, les éplucher et les couper en petits morceaux, puis verser 10 verres d'eau, porter à ébullition et cuire à feu doux pendant environ cinq heures. Lorsque les betteraves sont prêtes, elles les râpent, les mettent dans une étamine et pressent le jus, qui est combiné avec le bouillon. Prenez ce médicament dans 60 ml une demi-heure avant les repas trois fois par jour. Avec la cholécystite, la durée du traitement est de 7 à 10 jours.

Collection d'herbes: mélanger 1 cuillère à soupe d'herbes telles que chélidoine, tanaisie (fleurs), menthe (feuilles), calendula (fleurs), absinthe, graines de fenouil, pissenlit (racine), soie de maïs, immortelle (fleurs). Après cela, 10 grammes de la collection résultante sont versés avec deux verres d'eau bouillante, recouverts d'un couvercle et insistés pendant 40 minutes. La perfusion terminée est filtrée sur un tamis fin et prise par voie orale, 100 ml 3 fois par jour avant les repas. Ce médicament a des effets analgésiques, cholérétiques et anti-inflammatoires, il est donc prescrit pour la cholangite et la cholécystite.

Infusion de feuilles d'airelles: 10 grammes de feuilles d'airelles écrasées sont versées avec 200 ml d'eau bouillante, recouvertes d'un couvercle et insistées pendant 40 minutes. Le médicament fini est conservé au réfrigérateur et pris entre 30 et 40 ml 4 à 5 fois par jour avant les repas. Une infusion de feuilles d'airelles dissout les calculs dans la vésicule biliaire et les canaux. L'huile d'olive a le même effet, qui doit être consommée à raison de 15 ml avant chaque repas..

Aliments diététiques pour les maladies de la vésicule biliaire

Dans les maladies de la vésicule biliaire, l'alimentation est une composante essentielle du traitement. Tous les patients reçoivent un numéro de tableau 5 selon Pevzner.

Le régime alimentaire pour la pathologie de la vésicule biliaire est le suivant:

  • manger de façon fractionnée, c'est-à-dire en petites portions 5 à 6 fois par jour;
  • vous devez consommer une quantité suffisante de liquide (au moins 1,5 litre);
  • pendant la rémission, il est recommandé de réduire la proportion d'aliments frits, épicés et fumés dans l'alimentation;
  • limiter la proportion de graisses dans l'alimentation, y compris celles d'origine végétale;
  • arrêtez de boire et de fumer;
  • en cas d'exacerbation, il est interdit de manger et d'arroser. Au fur et à mesure que les symptômes s'atténuent, la nourriture reprend (50 ml de soupe de purée de légumes, 100 ml de thé non sucré ou de jus de fruits), élargissant progressivement l'alimentation;
  • exclure le pain frais et les pâtisseries du menu, ainsi que les glaces, les bonbons, les sodas sucrés et les boissons caféinées;
  • le menu doit être composé de soupes en purée avec légumes, céréales, viandes maigres, céréales, purées et ragoûts de légumes, fruits, baies, salades de légumes, produits laitiers faibles en gras.

En conséquence, nous pouvons dire que les maladies de la vésicule biliaire ont des symptômes similaires, de sorte que seul un spécialiste peut poser le bon diagnostic et prescrire un traitement efficace..

Problèmes de vésicule biliaire: symptômes et traitement des maladies

Brève description du système biliaire

La partie principale des voies biliaires est la voie biliaire commune. Les canaux hépatique et cystique y pénètrent. À travers ces vaisseaux, la bile se déplace dans le duodénum, ​​où elle émulsionne les graisses, démarre les processus de fermentation, a un effet antimicrobien et stimule les selles péristaltiques. La vésicule biliaire est une partie importante des voies biliaires. Cet organe ovale ressemble à un petit sac, se rétrécissant vers le haut. Se compose du cou, du corps et du bas. La fine membrane muqueuse est formée par un épithélium squameux. La longueur d'un mur à l'autre est de 7 à 14 cm, la largeur dans la partie la plus large atteint 3 à 5 cm.

Les acides gras, qui sont collectés et traités par les hépatocytes, se transforment en bile primaire - un liquide verdâtre avec une odeur caractéristique. Une fois dans la vessie, la bile primaire est concentrée et fermentée - elle se transforme en une masse dense et visqueuse. Lorsque le sphincter du duodénum est irrité par un morceau de nourriture, la bile quitte le foie et la vésicule biliaire, se mélange dans le conduit commun et pénètre dans la lumière de l'intestin grêle pour la transformation des aliments.

Pourquoi la bulle fait-elle mal

Conduire à la stagnation de la vésicule biliaire:

  • une mauvaise nutrition;
  • processus inflammatoires;
  • les infections;
  • lésions hépatiques parasitaires;
  • troubles circulatoires.

En conséquence, la bile "gâteaux", se transforme en flocons, puis - en pierres. Avec les contractions de la vessie, les calculs peuvent sortir dans les voies biliaires, fermer leur lumière partiellement ou complètement. Lorsque les sphincters ne fonctionnent pas, des agents pathogènes pénètrent dans l'organe, ce qui provoque une inflammation. La dégénérescence des cellules de l'épithélium muqueux n'est pas exclue, ce qui entraîne des modifications organiques de la membrane de l'organe.

Comment sont les pathologies de la bile?

Presque toutes les maladies des voies biliaires sont accompagnées de symptômes similaires. La différence réside dans leur combinaison et l'intensité des manifestations. Parfois, le syndrome se manifeste avec tous les signes à la fois, ce qui est caractéristique du développement rapide des maladies. Dans certains cas, les symptômes sont sporadiques et peuvent être ignorés par le patient. De tels signes indiquent une lente progression des changements irréversibles dans l'organe. Les principales manifestations de la lésion biliaire:

  • Sensations douloureuses: tiraillement, douloureux ou tranchant, pointu, poignardant. Avec le développement de la colique hépatique, la douleur est aiguë, localisée dans l'hypochondre droit. Puisque l'organe est innervé, la douleur réfléchie est rare. L'intensité dépend du degré d'inflammation.
  • Syndrome dyspeptique. La bile étant impliquée dans le processus digestif, les perturbations de son écoulement affectent l'état du tractus gastro-intestinal. Il y a des nausées, parfois des vomissements avec des impuretés biliaires, une lourdeur dans l'abdomen et dans l'hypochondre droit. Avec un manque de bile, la constipation se produit, avec une production excessive, une diarrhée. Les ballonnements et les flatulences sont fréquents.
  • Sentiment dans la bouche. Les pathologies biliaires provoquent des brûlures d'estomac, une sensation d'amertume dans la bouche (surtout à la racine de la langue), des éructations d'air avec une odeur désagréable. Ces signes sont plus intenses le matin. Avec un fort jet de bile dans l'estomac et l'œsophage, une couche jaunâtre apparaît sur la langue.
  • Jaunisse. Le syndrome ictérique peut indiquer une congestion biliaire chronique. Son intensité varie. Seules les muqueuses (yeux, bouche) ou la peau sur tout le corps peuvent jaunir. Avec une jaunisse sévère, des démangeaisons cutanées et des éruptions cutanées se produisent. La progression de la stagnation entraîne une décoloration des matières fécales (elles deviennent blanchâtres, «argile») et un assombrissement de l'urine.

Les pathologies de la vésicule biliaire affectent l'état du corps. Cela se remarque également à partir des résultats d'analyses sanguines biochimiques générales, qui sont prescrites pour les plaintes chez un patient correspondant à une lésion de la vésicule biliaire..

Informations de base sur les maladies courantes

Le diagnostic commence par la collecte par le médecin de l'anamnèse, de l'examen intramural et de la palpation du patient. Ensuite, un examen de laboratoire et des procédures de diagnostic sont prescrits. Pour déterminer la pathologie, ils utilisent des diagnostics par ultrasons, des études de contraste aux rayons X, une IRM, une tomodensitométrie et une biopsie de la bile. Les maladies de la vésicule biliaire sont plus souvent diagnostiquées chez les femmes de 40 à 50 ans.

Cholécystite

La pathologie est chronique ou aiguë. Il s'agit d'une inflammation des parois de la vésicule biliaire, à la suite de la stagnation de la bile de la vésicule biliaire. Cela se produit à la fois dans le contexte de la formation de calculs biliaires et en leur absence. Le principal symptôme est des crampes dans le côté droit, dans l'hypocondre. Parfois, la douleur irradie vers l'omoplate, la clavicule, le bras. Les causes de la cholécystite sont:

  • une mauvaise nutrition;
  • exposition au stress;
  • maladie vasculaire;
  • l'abus d'alcool.

Le traitement conservateur consiste en des mesures physiothérapeutiques (électrophorèse avec des médicaments analgésiques et anti-inflammatoires), en prenant des médicaments antispasmodiques et cholérétiques. Avec des formes souvent récurrentes et compliquées de cholécystite, la vessie enflammée est enlevée.

La cholécystite provoque des complications: elle se transforme en forme purulente (phlegmoneuse, gangréneuse), entraîne une perforation et une perforation des parois de la vessie, provoque une péritonite biliaire après la sortie du contenu dans la cavité abdominale.

Cholélithiase

Il se développe plus souvent chez les femmes, mais se produit également chez les hommes, même chez les enfants. Le nom scientifique de la pathologie est cholélithiase, ce qui signifie l'accumulation de calculs dans la bile. Si des calculs se forment dans les conduits, le diagnostic est fait de cholédocholithiase. La maladie se développe avec des troubles métaboliques du métabolisme de la bilirubine et du cholestérol. Il se déroule en 3 étapes:

  • au stade initial, une viscosité accrue de la bile est détectée;
  • 2 - flocons dans une bulle;
  • par 3 - calculs structurés.

Le traitement peut être conservateur dès le début. La maladie se reproduit souvent. Avec des pierres simples, l'écrasement par ondes de choc est effectué en l'absence d'inflammation. Si la congestion conduit à une cholécystite, la vessie est plus souvent retirée (une cholécystectomie est effectuée).

Dyskinésie

On distingue la dyskinésie de la vésicule biliaire et des voies biliaires. La maladie se développe en raison des caractéristiques structurelles du système biliaire, dans le contexte de la malnutrition, des conditions de type névrose, des troubles circulatoires. Il s'agit d'un trouble fonctionnel, se manifestant par une sécrétion insuffisante de bile avec libération réflexe..

Les sensations douloureuses avec dyskinésie s'accompagnent de troubles dyspeptiques vifs, provoqués par un manque de sécrétions hépatiques. Le traitement est effectué de manière conservatrice, il est prescrit:

  • médicaments cholérétiques;
  • régime;
  • exercice physique;
  • procédures de physiothérapie.

Formations tumorales

Dans le contexte des pathologies répertoriées, un kyste de la vésicule biliaire peut se développer. C'est un néoplasme bénin avec un contenu liquide à l'intérieur. Il apparaît souvent dans le contexte de processus stagnants, lorsque la bile est absorbée par les cellules épithéliales. Ils produisent alors du mucus..

Jusqu'à ce que la formation devienne impressionnante en taille, le kyste n'apparaît en aucun cas. La distension progressive des parois peut être asymptomatique et entraîner une rupture du kyste, suivie d'une péritonite biliaire. En l'absence de signes d'inflammation et de petite taille, le kyste est traité de manière conservatrice (sous surveillance constante). Pour les grandes tailles et le risque de rupture, la vésicule biliaire est retirée lors d'une opération planifiée.

Les lésions inflammatoires, les calculs biliaires et les lésions kystiques conduisent au cancer de la vésicule biliaire. Il s'agit d'une dégénérescence de l'épithélium, menaçant la propagation de métastases au foie, aux ganglions lymphatiques et à d'autres organes. Avec la détection précoce d'un néoplasme, l'élimination de la bile est réalisée en urgence, suivie d'une chimiothérapie et d'une thérapie par ondes radio. Symptômes spécifiques du cancer biliaire:

  • apathie;
  • la faiblesse;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids chez un patient.

Cholestérose

La cholestérose de la vésicule biliaire est appelée dépôt de cholestérol dans les parois de l'organe, qui se produit dans le soja dans le métabolisme des lipides. Les personnes en surpoids, les amateurs de restauration rapide et d'aliments gras sont sujets à la pathologie. La maladie provoque:

  • violation de l'écoulement de la bile;
  • la formation de calculs;
  • développement de l'inflammation, processus purulents.

Thérapie conservatrice - prescrire un régime, des médicaments pour normaliser la composition et l'écoulement de la bile. En l'absence d'efficacité, l'organe est retiré.

Fistule de la vésicule biliaire

Une complication rare de la maladie des calculs biliaires est une fistule. Il se manifeste par des symptômes bénins. Parfois, il se développe de manière asymptomatique. Cela se produit lorsque les voies biliaires sont bloquées et que la lumière de la bile est obstruée par du tartre. La fistule est le résultat d'une pression constante de tartre sur la paroi de la vessie.

Lorsque la membrane est perforée, un tractus fistuleux apparaît. Il conduit à la lumière intestinale, aux poumons, au tissu hépatique. Les calculs biliaires, la bile elle-même, la microflore pathogène et conditionnellement pathogène y migrent, ce qui provoque des complications. Parfois, de grosses pierres se trouvent dans le vomi et les excréments, ce qui reflète le site de sortie du tractus fistuleux. Traitement chirurgical. La prévention consiste en la détection et le traitement rapides de la maladie des calculs biliaires.

Les pathologies de la vésicule biliaire se manifestent par des symptômes spécifiques, mais la maladie ne peut être diagnostiquée indépendamment. Les lésions d'organes sont lourdes de complications dangereuses, l'automédication est donc exclue. Aux premiers signes de maladie, vous devez consulter un médecin et subir un diagnostic complet.