Symptômes de l'hépatite virale C chez les hommes

L'hépatite C est une infection qui affecte le foie. Les scientifiques ont remarqué que chez les patients de sexe masculin, le virus entraîne plus souvent l'apparition d'une inflammation auto-immune, qui détruit le tissu hépatique. Le plus tôt le traitement est commencé, plus il est probable qu'il soit pour un bon pronostic de survie ou de rétablissement complet. Par conséquent, il est important de ne pas manquer les premiers symptômes de l'hépatite C chez l'homme afin de diagnostiquer la maladie à un stade précoce et d'éviter que le processus ne devienne chronique..

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu'environ 71 millions de personnes dans le monde souffrent du VHC chronique. De plus, environ 400 000 personnes meurent de cette infection, principalement en raison d'une cirrhose et d'un carcinome hépatocellulaire..

  • Formes de la maladie
  • Confirmation du diagnostic et sélection du schéma thérapeutique
  • Effet sur le système reproducteur masculin
  • La prévention

Comment l'hépatite C se manifeste-t-elle chez l'homme?

Comment le virus se manifeste-t-il après la fin de la période d'incubation? Les premiers symptômes de l'hépatite C peuvent être facilement confondus avec les ARVI. Les signes externes chez les hommes sont rarement caractérisés par un jaunissement de la peau et de la sclérotique. Dans les derniers stades, les symptômes deviennent plus évidents et dépendent des complications qui se sont jointes et du degré de leur négligence..

Les premiers symptômes aux premiers stades

La façon dont l'hépatite C se manifeste aux premiers stades chez l'homme dépend de la gravité de la maladie. Il y en a trois:

  1. Poids léger. Les symptômes d'intoxication sont faibles ou totalement absents. La fatigue, les nausées, la faiblesse générale, la capacité réduite à travailler ne sont pas vives, à court terme, périodiques. Appétit réduit, pas de vomissements.
  2. Modérer. Les symptômes ci-dessus avec l'hépatite C deviennent plus prononcés, un schéma est clairement tracé: une faiblesse générale devient perceptible vers le soir et le matin, immédiatement après le réveil, elle reste modérément prononcée. Le tableau clinique est complété par un mal de tête irrégulier, qui rappelle davantage la gravité. Une panne apparaît en tandem avec une fatigue rapide et une faiblesse générale. L'appétit devient constamment pauvre.
  3. Lourd. Le tableau symptomatique de l'intoxication est complété par des étourdissements avec le clignotement simultané de «mouches» devant les yeux. La fatigue progresse, un syndrome hémorragique, des douleurs dans la projection du foie, une fièvre aseptique peut apparaître.

La forme aiguë de l'hépatite C, en particulier avec une évolution fulminante (fulminante), peut être compliquée par une encéphalopathie hépatique. Avec cette pathologie, les symptômes ci-dessus augmentent quantitativement. La clinique est compliquée par la somnolence avec des troubles émotionnels et l'ajout du syndrome de la douleur, des actions stéréotypées effectuées. Cet état est souvent appelé le stade initial du précoma..

De plus, le patient est désorienté dans le temps et dans l'espace. La spontanéité s'ajoute au stéréotype (exclamations monotones répétées, mouvements actifs, agitant les mains). Si les soins médicaux ne sont pas fournis dans leur intégralité, le précoma passe dans le coma initial: la conscience et l'activité des mouvements s'estompent, le contact verbal est progressivement perdu, mais la réaction à la douleur est toujours présente. Au stade terminal du coma, la sensibilité à la douleur disparaît et après une courte agonie, la personne meurt.

Les symptômes extrahépatiques de l'infection comprennent:

  • arthralgie (manifestée sans déformation articulaire et autres signes locaux de pathologie);
  • paresthésie (violation de la sensibilité cutanée, accompagnée de sensations d'engourdissement, de picotements, de "chair de poule" rampante dans la zone touchée);
  • myalgie (les douleurs musculaires sont pressantes ou douloureuses par nature);
  • Syndrome de Sick (une maladie ophtalmique causée par la sécheresse oculaire);
  • neuropathie sensorielle (pathologie se manifestant par une sensibilité altérée).

Les changements énumérés sont généralement presque ou complètement irréversibles..

Les premiers signes de l'hépatite C: changements de laboratoire. L'ictère de la peau ou de la sclérotique peut être usé. Mais les tests de laboratoire sont anormaux dès les premiers jours de la maladie.

Manifestation de l'hépatite C chronique

Si l'hépatite C dure plus de six mois, elle devient chronique. À ce stade, la charge virale s'accumule dans la circulation sanguine et commence à causer des dommages plus visibles au foie. Bien que certains des symptômes puissent être attribués à l'accumulation de toxines dans le corps, il s'agit d'une conséquence directe de la maladie.

Symptômes de l'hépatite C chronique chez l'homme:

  • diminution de l'immunité;
  • manque d'appétit;
  • intolérance à l'alcool;
  • douleur aiguë dans le foie;
  • dépression et changements d'humeur;
  • fatigue;
  • problèmes de mémoire;
  • douleur articulaire persistante.

Les symptômes d'exacerbation répètent les manifestations de la forme chronique de l'hépatite C, seul le degré de leur gravité augmente. Des signes prononcés de changements hépatiques, visualisés par échographie, peuvent être vus sur la photo. Il est généralement fourni après la fin de la recherche..

Formes de la maladie

Les hommes sont plus vulnérables au VHC que les femmes. Selon les recherches, leurs taux de libération sont constamment plus bas. Les hommes ne sont pratiquement pas enclins à se purger eux-mêmes du virus, ce qui ne peut être dit des femmes. La raison de cette différence n'est pas claire..

Le VHC peut produire au moins 10 billions de nouvelles particules virales chaque jour.

Les formes suivantes de VHC sont distinguées:

  • Anictérique. Les signes externes (jaunisse de la sclérotique et de la peau) sont absents. Mais la décoloration fécale peut apparaître sous une forme légère..
  • Ictérique. Le symptôme manifeste est la manifestation de la jaunisse.
  • Effacé. Le diagnostic est posé si la maladie présente des symptômes bénins..
  • Latent (caché). Elle est caractérisée comme une infection du sang sans manifestation de signes et symptômes évidents de la maladie.
  • Cholestatique. Il se déroule dans un contexte de difficulté à la sortie de la bile, avec l'accumulation de ses composants dans le tissu hépatique. Rare, mais difficile.
  • Atypique. Ils se rencontrent assez souvent. L'évolution de la maladie peut correspondre aux symptômes de la cholangite auto-immune et sclérosante, de la cirrhose biliaire. L'évolution est lente, des symptômes non spécifiques prévalent: fatigue accrue, douleurs articulaires et musculaires.

En raison de la grande variabilité du tableau clinique, l'atypique est difficile à diagnostiquer. Une vérification intempestive ou incorrecte du diagnostic peut conduire à la nomination d'un schéma thérapeutique inefficace, ce qui aggrave considérablement le pronostic de la survie du patient.

L'hépatite C latente entraîne le plus souvent de graves complications, car elle ne présente pas de symptômes.

Complications

Les symptômes caractéristiques des complications d'une maladie hépatique progressive ou décompensée sont associés à un dysfonctionnement synthétique et à une hypertension portale. L'encéphalopathie hépatique, la cirrhose, l'ascite, les troubles thyroïdiens et les troubles métaboliques les plus courants.

Encéphalopathie hépatique. C'est un syndrome observé chez les patients atteints de cirrhose hépatique. La pathologie est définie comme un spectre de troubles neuropsychiatriques chez les hommes atteints de dysfonctionnement hépatique, après exclusion des maladies cérébrales. L'encéphalopathie hépatique est caractérisée par des changements de personnalité, une déficience intellectuelle et une diminution du niveau de conscience.

Une condition préalable importante pour le syndrome est le détournement du sang porte dans la circulation systémique à travers les vaisseaux collatéraux portosystémiques. Le développement de l'encéphalopathie hépatique s'explique dans une certaine mesure par l'action de substances neurotoxiques résultant de la cirrhose et de l'hypertension portale.

Les signes et symptômes de la maladie sont observés chez près de 70% des patients atteints de cirrhose et peuvent être débilitants. Le développement de la pathologie affecte négativement la survie des patients.

Cirrhose. La cirrhose hépatique est définie histologiquement comme un processus hépatique diffus caractérisé par une fibrose et une transformation de la structure hépatique normale en nodules structurellement anormaux. La progression des lésions des glandes dues à la cirrhose peut survenir sur plusieurs mois ou années.

Certaines personnes atteintes de cette maladie du foie ont une espérance de vie assez normale. D'autres personnes développent de nombreux symptômes graves au stade terminal pouvant être causés par une diminution de la désintoxication des organes ou une hypertension portale.

Ascite. L'ascite décrit l'état de collecte de liquide anormal dans la cavité abdominale. Les patients ambulatoires avec un épisode d'ascite cirrhotique ont un taux de mortalité à trois ans de 50%. Pour vérifier le diagnostic, l'échographie abdominale, la tomodensitométrie, la paracentèse diagnostique et la laparoscopie sont le plus souvent prescrites.

Les symptômes peuvent inclure une augmentation de la taille abdominale, du poids, une gêne abdominale et un essoufflement. Complications: péritonite bactérienne spontanée, souvent mortelle. Le mécanisme sous-jacent de la maladie comprend une pression artérielle élevée dans le système porte et un dysfonctionnement des vaisseaux sanguins..

Hypertension portale. La cause fondamentale la plus courante de la pathologie est la cirrhose du foie. La résistance vasculaire et la circulation sanguine sont deux facteurs importants de son développement..

Les complications de l'hypertension portale peuvent se manifester par les symptômes suivants:

  • hématémèse (vomissements sanglants) ou méléna: peut indiquer un saignement variqueux gastro-œsophagien;
  • modifications de l'état mental (manifeste la présence d'une encéphalopathie portosystémique);
  • une augmentation de la circonférence abdominale: permet de suspecter une ascite;
  • douleur abdominale et fièvre: symptômes possibles de péritonite bactérienne spontanée;
  • l'hématochezia (sang dans les selles) indique un saignement dû à une colopathie portale ou à une hémorroïdes hypertrophiées.

Troubles de la glande thyroïde. L'hépatite C, localisée dans le tissu thyroïdien, conduit à la formation de mécanismes de lésions auto-immunes. Un dysfonctionnement métabolique et un traitement antiviral peuvent entraîner une thyroïdite de Hashimoto, une thyroïdite destructrice et un goitre toxique diffus (DTG).

Type de pathologie thyroïdienneSymptômes
Thyroïdite de HashimotoRetard de croissance, irrégularités menstruelles. Chez les personnes âgées, démence, pâleur, douleurs musculaires, somnolence, constipation, peau sèche, perte de cheveux abondante
Thyroïdite destructriceTypique pour l'hypothyroïdie, l'euthyroïdie, la thyrotoxicose
DTZOligoménorrhée, faiblesse, maux de tête, exophtalmie, symptôme de Krause, Stelwag, Graefe, Mobius, Geoffroy, etc..

Problèmes de glycémie. Le fait de ne pas traiter correctement les nutriments entraîne des déséquilibres de la glycémie, ce qui peut conduire au développement du diabète de type 2.

Les symptômes de cette condition sont:

  • peau sèche et muqueuses;
  • soif, le patient peut consommer jusqu'à 5 litres de liquide par jour;
  • baisse du poids corporel, malgré une augmentation de l'appétit;
  • augmentation de la miction, surtout la nuit;
  • fatigue persistante, somnolence, faiblesse,
  • irritabilité;
  • picotements dans les phalanges, engourdissement des membres;
  • nausées persistantes, parfois vomissements;
  • régénération lente des tissus, longue cicatrisation des plaies et des abrasions;
  • maladies infectieuses des voies urinaires;
  • hypertension artérielle.

Une évaluation de la gravité de l'état du patient atteint d'hépatite C est effectuée, en tenant compte de la gravité des symptômes cliniques et des écarts dans les résultats des tests de laboratoire.

Confirmation du diagnostic et sélection du schéma thérapeutique

Le diagnostic de laboratoire comprend le rendez-vous:

  • test sanguin général;
  • recherche biochimique (AST, ALT, bilirubine, phosphatase alcaline);
  • études de coagulation: durée du saignement et temps de coagulation;
  • détermination de l'albumine: l'hypoalbuminémie est fréquente,
  • un écart par rapport à la norme indiquera une violation de la fonction de synthèse hépatique;
  • selon les indications, l'azote, la créatinine et les électrolytes sanguins sont examinés.

Le volume des tests sérologiques de l'hépatite virale C est choisi par le médecin. Mais l'IFA est prescrite sans faute.

L'hépatite C est confirmée dans un laboratoire clinique, car le traitement chez l'homme ne commence qu'après réception des résultats du génotypage. Des échantillons de sang sont envoyés pour analyse si la maladie est suspectée, même si les symptômes sont effacés..

La durée du cours et le schéma thérapeutique dépendent directement du génotype du VHC. Cela comprend la nomination de médicaments à action antivirale directe. Pour soulager l'état du patient, un traitement symptomatique hospitalier ou ambulatoire est également sélectionné.

L'effet de l'hépatite C sur le système reproducteur masculin

Des recherches approfondies ont été menées aux États-Unis pour examiner comment l'infection affecte le sperme et les niveaux hormonaux chez les hommes atteints d'une hépatite C chronique..

Des scientifiques de renommée mondiale ont prouvé que le virus:

  1. Réduit le volume de sperme, le nombre de spermatozoïdes et la motilité.
  2. Augmente la morphologie anormale des spermatozoïdes par rapport aux témoins sains.
  3. Réduit le niveau global de testostérone, dans le contexte de niveaux plus élevés d'estradiol et de prolactine. C'est le déséquilibre hormonal qui devient la cause première du développement d'une gynécomastie une ou bilatérale (augmentation du sein masculin) et d'une diminution significative de la taille des testicules.
  4. Augmente le risque de disomie (un type de trouble génétique).

La durée de l'infection par le VHC a montré:

  • corrélation négative statistiquement significative avec le volume de sperme et le pourcentage de motilité des spermatozoïdes;
  • absence de relation avec le nombre et le pourcentage de morphologie anormale des spermatozoïdes.

La charge virale était significativement et négativement corrélée avec le nombre et le pourcentage de motilité des spermatozoïdes. Mais la corrélation avec le pourcentage de formes anormales de spermatozoïdes et le volume de sperme était négligeable..

Les symptômes de l'hépatite C chez l'homme affectent la fonction érectile du pénis. En raison de la détérioration de la circulation sanguine, les corps caverneux du pénis ne reçoivent souvent pas le volume de sang requis, ce qui affaiblit considérablement la puissance. Sur fond d'échecs au lit, des complexes se développent, "tuant" progressivement la libido.

Le traitement de la fertilité est moins efficace si un homme a l'hépatite C.

Prévention liée au patient ou au porteur du virus

Si nous parlons d'une personne infectée, alors il devrait savoir qu'une petite goutte de son sang peut infecter quelqu'un d'autre si elle pénètre dans un corps sain..

Par conséquent, il vaut mieux prendre des précautions:

  • garder tous les articles d'hygiène personnelle loin des membres de la famille;
  • toutes les surfaces tachées de biomatériaux contaminés doivent être désinfectées;
  • si vous utilisez les services d'un phlébotomiste, tatoueur, acupuncteur, dentiste, prévenez votre maladie;
  • le risque de transmission sexuelle est faible, mais seule la contraception barrière protégera votre partenaire à 100%, utilisez donc un préservatif ou un femid (préservatif féminin);
  • tous les articles qui entrent en contact avec du sang contaminé, y compris le ruban adhésif, les serviettes hygiéniques et les tampons, devraient idéalement être jetés dans un sac en plastique scellé. Les vêtements sales, les draps, les serviettes sont lavés à la température la plus élevée possible avec l'ajout d'eau de javel.

Prévention de la transmission sexuelle

Les facteurs de complication de la transmission de l'infection lors des rapports sexuels sont:

  1. Présence de sang pendant les menstruations ou les relations sexuelles anales. Le fisting est particulièrement dangereux, car la membrane muqueuse de l'anus est mince et sujette aux microtraumatismes.
  2. Ulcères génitaux. Par exemple, des infections sexuellement transmissibles telles que la gonorrhée, l'herpès, les verrues génitales.
  3. Co-infection avec le VIH. Le risque de transmission sexuelle des deux virus augmente.

Pour prévenir l'infection après la rupture d'un préservatif, utilisez des produits en latex de qualité. Aujourd'hui, c'est le matériau le plus fiable pour ce type de contraception barrière..

Prévention des maladies dans les salons de tatouage et de perçage. Les tatoueurs et les perceurs doivent prendre les précautions suivantes:

  1. Utilisez de nouvelles aiguilles stériles à chaque fois.
  2. Stériliser correctement le matériel réutilisable.
  3. Utilisez de nouvelles décorations.
  4. Remplissez la machine à tatouer avec de l'encre individuellement pour chaque personne et nettoyez les contenants entre les visiteurs.

Pour jeter l'aiguille de perçage, placez le bouchon sur la pointe et placez-la dans un récipient pour objets tranchants ou un récipient en plastique épais avec un couvercle.

Symptômes et signes de l'hépatite C et B chez l'homme

Les symptômes de l'hépatite C chez les hommes sont similaires à d'autres troubles hépatiques. Il est nécessaire d'apprendre à les distinguer afin de commencer le traitement à temps. Au premier signe de malaise, vous devez consulter un médecin pour un diagnostic rapide. Dans ce cas, les chances de guérison du patient augmentent..

Signes d'hépatite C chez les hommes

L'hépatite C se produit différemment chez les hommes et les femmes. Les signes observés dépendent du génotype du virus et de l'état d'immunité du patient. Les manifestations sont plus prononcées chez les hommes qui ont déjà des problèmes de foie. Les premiers symptômes sont très similaires aux infections respiratoires.

Au stade initial, la maladie est difficile à détecter et est souvent diagnostiquée avec de graves lésions hépatiques. Il arrive qu'un patient n'ait l'hépatite C que lorsque des complications se développent.

Il est difficile pour le corps masculin de résister au virus. Leur symptomatologie est plus prononcée que chez les femmes. L'exacerbation de l'hépatite C se manifeste par une augmentation de la température, des courbatures. D'autres signes comprennent une douleur dans l'hypochondre droit, un assombrissement de l'urine, une couleur claire des matières fécales. La surface de la peau et de la sclère jaunit, mais cela n'est pas toujours observé chez l'homme. De tels symptômes indiquent des problèmes hépatiques possibles chez une personne. Le patient doit subir des diagnostics supplémentaires pour s'assurer que l'hépatite C est absente.

Les symptômes de la maladie disparaissent après un certain temps. Cela signifie une transition vers le stade chronique, qui est lourd de complications graves. Un homme atteint d'hépatite C chronique est constamment fatigué, même sans activité physique. Les autres symptômes sont:

Maux de tête

  • problèmes de sommeil;
  • perte d'appétit;
  • maux de tête;
  • la peau qui gratte;
  • perte de poids drastique;
  • douleur articulaire;
  • une augmentation du volume de l'abdomen;
  • varicosités sur le corps;
  • détérioration de la peau;
  • troubles de la défécation.

Il y a eu des cas où l'hépatite C était accompagnée de saignements du nez et des gencives. Une caractéristique spécifiquement masculine de la maladie est une augmentation du volume des seins.

Cela peut prendre plusieurs années entre le moment de l'infection et les premiers symptômes de cette pathologie. L'hépatite C aiguë se développe rapidement si un homme a l'hépatite B en même temps ou si une dégénérescence graisseuse du foie a commencé.

Symptômes de l'hépatite B chez les hommes

L'hépatite B est dangereuse pendant une longue période d'incubation, qui peut durer jusqu'à 140 jours. Les symptômes chez les patients se manifestent de différentes manières et dépendent de l'état de l'immunité, de la charge virale. Une évolution plus douce de la maladie est typique chez les hommes qui ont été vaccinés.

Les premiers signes de l'hépatite B chez l'homme sont à bien des égards similaires à l'hépatite C. La maladie peut être suspectée avec une détérioration de la santé, l'apparition de troubles digestifs et des douleurs articulaires. L'urine du patient s'assombrit fortement en raison de la croissance de la bilirubine. Un homme atteint d'hépatite B a l'air très pâle et a des éruptions cutanées sur la peau. Son appétit diminue, même une aversion pour la nourriture est notée. Parfois, il y a des éructations avec une odeur désagréable. Tous les hommes atteints d'hépatite B n'ont pas de jaunisse.

Au stade initial de la maladie, il n'y a pratiquement aucun symptôme et la numération globulaire n'est que légèrement en dehors de la plage normale. À ce stade, les patients n'ont pas de jaunisse. La forme ictérique de la maladie est un signe d'intoxication sévère, tandis que les marqueurs hépatiques dans le sang augmentent. Avec la progression de la pathologie, la sécrétion biliaire s'aggrave. Le danger est une augmentation de la température dans un contexte de mauvaise santé.

L'hépatite B s'accompagne souvent de vomissements et de nausées. La bile est présente dans le vomi du patient. L'homme se plaint d'une douleur sourde et intense dans l'hypochondre droit. La maladie est souvent accompagnée de rhinite, il y a des douleurs dans le nasopharynx.

Pour les premiers stades de la maladie, une hypertrophie du foie est caractéristique, mais avec la mort des hépatocytes, l'organe diminue de taille et n'est pas palpable.

L'hépatite B est des types suivants:

  • Tranchant. Dans le même temps, le patient a une jaunisse sévère et le foie est incapable de remplir ses fonctions en raison de la dégénérescence des hépatocytes. Au fil du temps, elle refuse. Le patient dans ce cas doit être placé en soins intensifs..
  • Chronique. Avec cette évolution de la maladie, le virus ne se manifeste pas pendant longtemps et les symptômes se retrouvent aux stades ultérieurs..
  • Rapide comme l'éclair. La maladie se développe rapidement, entraînant un œdème cérébral et un coma. Il s'agit de la forme d'hépatite B la plus défavorable, et elle doit être suspectée si, avec d'autres signes, un manque de coordination et une confusion sont visibles.

Avec l'hépatite B, le travail du cœur et des vaisseaux sanguins se détériore progressivement, les reins deviennent incapables de remplir leurs fonctions. Si elle n'est pas traitée, les patients développent des problèmes articulaires.

Si les symptômes de la maladie ressemblent à ceux de l'hépatite B ou C, certaines procédures de diagnostic sont nécessaires. Tout d'abord, une anamnèse est collectée. Le médecin a besoin des informations suivantes:

Transfusion sanguine

  • avez-vous subi une transplantation d'organe ou une transfusion sanguine au cours des six derniers mois;
  • si le patient a subi une intervention chirurgicale;
  • si un tatouage a été fait.

Le risque de contracter les hépatites B et C est élevé chez les consommateurs de drogues injectables et les personnes ayant une vie sexuelle promiscuité. Ces données doivent être communiquées au médecin..

Après cela, l'estomac du patient est ressenti. La palpation révèle une augmentation du foie et de la rate. Tout d'abord, un homme est envoyé pour un test sanguin aigu et biochimique. Ce dernier montre un excès des valeurs ALT, AST, bilirubine dix fois. Chez les hommes, ils sont sensiblement plus élevés que chez les femmes. Cependant, au cours de l'évolution chronique de la maladie, ils peuvent rester dans la plage normale, fluctuant constamment.

Procédures de diagnostic

L'analyse la plus informative est la PCR, qui montre le pathogène 2 semaines après l'infection. La même méthode détermine le génotype de l'agent pathogène, ce qui vous permet de choisir les bons médicaments pour le traitement. Si le résultat est négatif, mais que les marqueurs hépatiques sont trop élevés, il est recommandé de le répéter après un certain temps. La technique de PCR montre la quantité de l'agent pathogène dans le sang, appelée charge virale. Au cours du traitement, ce test est périodiquement passé pour déterminer le taux de reproduction du virus, ce qui est nécessaire pour corriger la durée du traitement ou changer le médicament.

Pour déterminer le stade de développement de la maladie, un ELISA est effectué. La détection des anticorps IgM indique une exacerbation de la maladie. Des anticorps IgG sont présents chez les patients au stade chronique.

Pour l'analyse, un homme ne doit pas manger de nourriture, ni de médicaments antiviraux et hormonaux 12 heures avant la procédure. Le sang destiné à la recherche est donné au plus tôt 5 semaines après l'infection présumée.

Les hépatites B et C étant souvent parallèles, il est nécessaire d'établir ce fait par des moyens de laboratoire. Cela affecte le succès et le mode de thérapie..

Parmi les méthodes instrumentales de diagnostic de la pathologie hépatique, l'échographie et l'IRM sont présentées. Une biopsie hépatique est effectuée si des complications sont suspectées.

Les hépatites B et C chez les hommes ont leurs propres caractéristiques. En particulier, ils ont des symptômes plus prononcés que les femmes. Leur pathologie se développe à un rythme rapide et le traitement nécessite plus de temps. Si vous ressentez de la fatigue et des troubles digestifs, vous devez immédiatement vous rendre chez le médecin, sans attendre d'autres manifestations d'hépatite.

Comment l'hépatite C se manifeste-t-elle chez l'homme? Symptômes et traitement

Cette maladie n'est souvent pas un tableau clinique vivant et peut être déguisée en d'autres pathologies. Par conséquent, il est important de connaître les principales voies d'infection, les signes de l'hépatite C chez l'homme et le stade de son développement..

À propos de l'hépatite C

L'infection par l'hépatite C chez les hommes se produit toujours par le sang. Le contact avec le sang d'un patient infecté peut survenir au cours de diverses procédures médicales, par exemple au cabinet du dentiste ou lors d'une transfusion sanguine. Le virus peut pénétrer dans le corps par tatouage, perçage, lors de rapports sexuels non protégés, par coupures et écorchures.

Les toxicomanes constituent une catégorie distincte de patients, lorsque plusieurs personnes utilisent la même aiguille. Avec l'introduction d'une substance narcotique, divers micro-organismes pathogènes peuvent pénétrer dans l'organisme, y compris le virus de l'hépatite C.

Symptômes

La maladie peut ne pas se manifester de quelque manière que ce soit pendant une longue période, jusqu'à six mois. Les premiers signes d'hépatite C chez l'homme sont les suivants:

  • fatigue rapide, faiblesse, léthargie, même sans effort physique important;
  • une diminution de la puissance peut être observée;
  • l'appétit s'aggrave, des douleurs tiraillantes, une gêne se produit sous la côte droite;
  • il y a des nausées, des vomissements, des troubles des selles;
  • des démangeaisons et des éruptions cutanées apparaissent sur la peau;
  • douleur articulaire;
  • troubles du sommeil, parfois les premiers signes d'un changement de conscience apparaissent (sautes d'humeur soudaines, apathie);
  • odeur sucrée de la bouche;
  • température corporelle subfébrile;
  • décoloration de l'urine (sombre) et des selles (jaune clair);
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux, mais il peut ne pas apparaître.

Les principaux symptômes de l'hépatite C chez les hommes sont présentés sur la photo..

Les symptômes de l'hépatite C chez les hommes aux premiers stades peuvent être flous, mais aux stades ultérieurs, lorsque la zone de nécrose des tissus hépatiques augmente, le tableau clinique devient plus clair.

Dans les derniers stades, les symptômes augmentent et le tissu hépatique dégénère avec le temps, le foie ne remplit plus ses fonctions. Premièrement, il se produit une fibrose, qui progresse avec le temps et une cirrhose se développe. Dans les derniers stades, extérieurement, l'estomac peut ressembler à un sac rempli d'eau - ascite. La douleur dans le côté droit est plus prononcée, la sclérotique et la peau jaunissent.

Jaunissement de la peau et du blanc des yeux.

Le risque de saignement augmente plusieurs fois, car les indicateurs de coagulation du sang s'aggravent.

Une caractéristique de l'hépatite C chronique chez l'homme est une diminution de la libido, les testicules peuvent rétrécir, les poils du corps tombent et les seins grossissent. De plus, pendant le traitement, la puissance peut ne pas se rétablir immédiatement et une amélioration peut être observée après la fin du traitement complet..

Certains symptômes de l'hépatite C ne sont pas causés par des lésions hépatiques:

  • un réseau capillaire peut apparaître sur la peau;
  • les glandes salivaires et lacrymales subissent des changements pathologiques, qui peuvent se manifester par une sécheresse des muqueuses et de la peau;
  • des cloques qui démangent peuvent apparaître sur la peau - sur le visage, les mains, le cou, elles peuvent éclater et apporter un inconfort supplémentaire.

Manifestations de l'hépatite C chez les hommes.

Diagnostique

Pour le diagnostic, le rôle clé est joué non seulement par les symptômes identifiés et les signes d'hépatite C trouvés chez l'homme, mais également par les résultats des tests de laboratoire du plasma sanguin..

Le premier test qui est effectué lorsqu'un virus est suspecté est le taux d'anticorps. Cependant, cette analyse n'est pas sûre à 100%. Par conséquent, en plus, des tests généraux et biochimiques, une biopsie du tissu hépatique est effectuée.

L'analyse la plus informative et la plus précise est la PCR. Il existe 3 analyses différentes qui utilisent cette méthode:

  • PCR qualitative - détecte l'ARN du virus de l'hépatite C dans le plasma sanguin des hommes.
  • PCR Quantitative - montre le nombre de particules virales.
  • Génotypage - détermine le génotype du virus avec une précision de 100%.

La PCR aide à détecter les particules virales dès 10 jours après l'infection, ce qui est particulièrement important pour détecter l'hépatite C à un stade précoce lorsqu'elle ne se détecte en aucune façon. Cette technique aide à prescrire un traitement plus tôt, ce qui contribue à accélérer la récupération..

Traitement

Pour le traitement de l'hépatite C chez l'homme, il est raisonnable d'utiliser les schémas prescrits par le médecin en fonction du tableau clinique général et des résultats des tests.

Certains des médicaments les plus efficaces et les plus modernes sont des médicaments à action directe. Ces médicaments comprennent: le sofosbuvir, le lédipasvir, le velpatasvir. Ils agissent sur la structure même de l'ARN de la particule virale, arrêtant la réplication et la poursuite de la progression de la maladie. Le cours de la thérapie est de trois mois à six mois. La rémission peut être obtenue dans plus de 97% des cas.

La durée du cours dépend des pathologies concomitantes et de la présence ou non d'une cirrhose hépatique décompensée.

Les médicaments antiviraux à action directe d'origine présentent un inconvénient majeur: leur coût élevé. Cependant, il existe sur le marché des médicaments fabriqués en Inde, ils, contrairement aux médicaments fabriqués en Chine ou en Égypte, sont inhérents à une adhérence exacte à la composition chimique de l'original. Ce respect de la composition vous permet d'obtenir un produit très efficace à un prix abordable..

En plus de traiter l'hépatite C chez les hommes avec des médicaments chimiques, un certain nombre de restrictions alimentaires doivent être respectées, à savoir:

  • éviter de manger des aliments gras, frits, salés ou épicés;
  • vous ne pouvez pas trop manger et consommer des boissons alcoolisées;
  • vous devez observer strictement le régime alimentaire - il est préférable de manger par petites portions.

Des études de contrôle permettront de confirmer enfin l'efficacité de la thérapie, en particulier la PCR, qui détermine la diminution quantitative des virions viraux après l'une des étapes de la thérapie ou un cycle complet. Les résultats de laboratoire permettent d'ajuster le traitement si nécessaire.

Hépatite C chez les hommes

L'hépatite C est un processus inflammatoire des cellules hépatiques (hépatocytes) qui se développe à la suite de la pénétration du virus de l'hépatite C dans le corps humain. La phase aiguë ne dure généralement pas plus de six mois après l'entrée du virus dans la circulation sanguine. Ensuite, la maladie devient chronique, lente. Aggravation et détérioration périodiques de la fonction hépatique.

Le virus susmentionné est capable de changer et de s'adapter constamment aux conditions environnementales. Pour cette raison, il a de nombreux sous-types et est difficile à diagnostiquer et à traiter. Cependant, un traitement efficace est possible si la maladie est détectée à un stade précoce. Vous pouvez vous protéger et prévenir l'apparition de cette pathologie en sachant:

  • Comment le virus se transmet.
  • Comment la maladie est-elle diagnostiquée.
  • Comment l'hépatite C se manifeste-t-elle chez l'homme?.
  • Qu'est-ce qui aggrave la maladie.
  • Quelles sont les conséquences de la maladie.
  • Quels traitements existe-t-il.

Voies de transmission de virus

Le virus est toujours transmis par le sang. Cela devient possible lorsque:

  • Utilisation répétée de seringues dans des établissements médicaux (ce qui est pratiquement irréaliste à l'heure actuelle) ou par un groupe d'utilisateurs de drogues injectables qui veulent économiser de l'argent.
  • Transfusion de sang non vérifié et de ses composants.
  • Contact sexuel non protégé.
  • De la mère infectée au bébé.

Il convient de noter que le virus ne se propage pas par les contacts familiaux ordinaires..

Diagnostiquer l'hépatite C

L'ARN du virus de l'hépatite C est détecté par prélèvement sanguin de routine à jeun dans une veine. En général, l'analyse est effectuée à l'aide de la méthode PCR (réaction en chaîne par polymérase). Le diagnostic d'hépatite C n'est finalement confirmé que par un médecin spécialiste des maladies infectieuses et seulement après un triple résultat positif.

Comment reconnaître les manifestations de la maladie le plus tôt possible?

Les premiers signes d'hépatite C chez les hommes peuvent être presque invisibles. La maladie est souvent asymptomatique, il est donc recommandé de faire une analyse de l'hépatite chaque année lors d'un examen de routine..

Vous ne devez pas attendre une commission médicale prévue si vous n'êtes pas satisfait de votre santé. Il est conseillé de contacter votre médecin généraliste dès que possible si vous avez noté que:

  • J'ai commencé à me fatiguer plus vite, des vertiges sont apparus.
  • La mémoire s'est détériorée et les problèmes quotidiens et professionnels sont devenus beaucoup plus difficiles à résoudre.
  • Votre appétit s'est aggravé, vous avez des nausées, des ballonnements ou des vomissements.
  • Les matières fécales se sont éclaircies et l'urine s'est assombrie.
  • Douleur ou inconfort dans l'hypochondre droit.
  • La peau ou la sclérotique des yeux devient jaunâtre, verdâtre.
  • Les éruptions cutanées sont apparues comme de petites hémorragies.
  • Périodiquement, sans raison, la température corporelle a commencé à augmenter.
  • Diminution de la libido.
  • Les articulations ont commencé à déranger.

Il est important d'identifier l'hépatite avec des symptômes chez l'homme au tout début de la maladie.

Qu'est-ce qui peut aggraver l'évolution de la maladie?

Malheureusement, les hommes négligent souvent leur santé. Et l'effet du virus est amplifié de nombreuses fois «grâce» au mode de vie de la personne. L'emploi au travail, le stress à la maison, les mauvaises habitudes, le terrible état de l'environnement - tout cela apporte une contribution irréparable.

L'hépatite C chez les hommes est souvent aggravée par:

  • Fumeur.
  • Usage excessif de substances alcooliques ou narcotiques.
  • en surpoids.
  • Augmentation persistante de la pression artérielle.
  • Stress constant.
  • La présence d'autres infections chroniques concomitantes. Par exemple, la présence du virus de l'immunodéficience humaine
  • Prendre un grand nombre de médicaments (en particulier les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les médicaments hormonaux et les cytostatiques).

Conséquences de l'hépatite C chez les hommes

Au tout début de la maladie, le corps humain fait face à l'agression du virus. Les cellules hépatiques se régénèrent régulièrement. Cependant, au fil du temps et sous l'influence des facteurs négatifs décrits ci-dessus, les ressources cellulaires s'épuisent. Les structures saines commencent à être remplacées par du tissu conjonctif inactif (cicatrice). Ainsi, par étapes, il se forme:

  1. Fibrose. À ce stade, le foie fait toujours face à ses fonctions, mais pas avec autant de succès. Si auparavant toutes les toxines étaient complètement éliminées, une personne peut maintenant se sentir fatiguée, léthargique, maux de tête, nausées, troubles de la mémoire - après tout, les substances toxiques ne sont pas complètement neutralisées. Tous les symptômes d'intoxication du corps apparaissent, et surtout - du cerveau.
  2. Cirrhose. Lorsqu'il y a de moins en moins de cellules actives, seuls plus de blocs cicatriciels apparaissent pour que le sang s'écoule du foie. Le sang essaie de trouver des solutions de contournement, en utilisant les veines de l'œsophage et du rectum pour cela. Ceci est lourd avec une prolifération d'hémorroïdes et des saignements potentiellement mortels. Une différence importante entre la cirrhose est que cette étape est déjà irréversible. Par conséquent, il est nécessaire de commencer le traitement dès les premiers stades..
  3. En conséquence, même un cancer du foie peut survenir. Il est tout simplement inutile de décrire les symptômes de cette maladie. Tout le monde sait sûrement à quel point les maladies oncologiques sont dangereuses et désagréables..

Traitement de l'hépatite C chez l'homme

Le cours du traitement ne peut être prescrit que par un spécialiste. Souvent, pour le traitement de l'hépatite virale C, des consultations médicales entières sont créées dans la composition suivante:

  • Médecin généraliste (thérapeute).
  • Médecin - gastro-entérologue.
  • Médecin spécialiste des maladies infectieuses.
  • Médecin - hépatologue.
  • Médecin - immunologiste.

Un cours de traitement non spécifique comprend:

  • Repos au lit.
  • Respect d'un régime - tableau numéro 5 selon Pevzner.
  • Thérapie de désintoxication.
  • Traitement symptomatique auxiliaire des complications - saignements, hémorroïdes, démangeaisons, nausées, gonflement, etc..

Mais cela ne fait qu'éliminer les symptômes désagréables et améliorer le bien-être général. Les principaux médicaments dans la lutte contre les virus sont les interférons antiviraux (interféron-a, ribavirine, viferon, etc.).

Le traitement avec ces médicaments est assez efficace. Cependant, son prix est élevé (pour certains, même disproportionnellement élevé).

Mais il y a une issue. La médecine évolue constamment. Et maintenant, elle est prête à proposer des médicaments analogues d'une nouvelle génération pour le traitement de l'hépatite - génériques de production indienne - Sofosbuvir, Daklatasvir, Velpatasvir, Ledipasvir et autres. Ils ont des propriétés telles que:

  • Coût abordable.
  • Haute efficacité.
  • Bonne tolérance.
  • Facilité d'utilisation.
  • Impact sur presque tous les génotypes du virus.

Il vous suffit de demander à votre médecin les combinaisons possibles de ces médicaments et les schémas thérapeutiques..

Ainsi, l'hépatite C chronique chez les hommes peut ne pas être un danger pour la santé. L'essentiel est d'avoir le temps d'identifier la maladie à temps et de commencer le traitement.

Comment l'hépatite C se manifeste-t-elle chez les hommes aux stades précoces et tardifs??

L'hépatite C est diagnostiquée beaucoup plus souvent chez les hommes que chez les femmes. Des complications graves se développent souvent chez les patients de sexe masculin. Dans certains cas, il n'y a aucun symptôme d'hépatite C chez l'homme et la maladie devient chronique.

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Moyens d'infection par l'hépatite C chez les hommes

L'hépatite C chez l'homme se développe au contact du sang d'un patient infecté par cette maladie. En petite concentration, le virus est également présent dans le sperme, les sécrétions vaginales. L'infection peut survenir lors de rapports sexuels non protégés sans utiliser de préservatif.

Remarque! L'hépatite C se transmet de la mère au fœtus. Le risque de développer la maladie augmente si une femme est infectée par le VIH.

La maladie ne se transmet pas en s'embrassant, en serrant la main. Il est impossible de contracter l'hépatite par la voie domestique: en utilisant des ustensiles ou du linge de lit partagés. La maladie ne se transmet pas lors de la visite de la piscine, de la plage publique.

Un homme ne doit pas utiliser les brosses à dents, les appareils de manucure ou les accessoires de rasage d'autrui. Ils peuvent contenir des fragments de sang infecté..

Groupes à risque

L'hépatite C, qui provoque des symptômes indésirables chez l'homme, se développe souvent chez les patients à haut risque:

  • les hommes qui ont subi des transplantations d'organes;
  • les personnes qui consomment des drogues;
  • les hommes qui ont été diagnostiqués avec le virus de l'immunodéficience;
  • patients atteints d'une forme chronique de maladies du système génito-urinaire.

Signes d'hépatite C chez les hommes aux premiers stades

Les symptômes pendant la période d'incubation de l'hépatite C chez les hommes sont dans la plupart des cas absents. Cette période dure de 14 jours à 6 mois.

Dans la période préictérique, aux premiers stades de la maladie, les symptômes suivants se produisent:

  • la faiblesse;
  • fatigue;
  • violation de l'appétit;
  • douleur dans les articulations;
  • augmentation de la température corporelle;

Les premiers signes de la maladie, tels que nausées, inconfort dans l'hypochondre droit, sont également distingués..

La période de jaunisse est caractérisée par l'apparition des symptômes suivants:

  • teinte jaune de la peau et des yeux blancs;
  • inconfort dans l'abdomen;
  • la nausée;
  • vertiges;
  • mal de crâne;
  • aggravation du sommeil;
  • l'apparition d'une odeur sucrée (de foie) de la bouche.

Dans les cas graves, pendant la période de jaunisse, une dystrophie hépatique aiguë survient. Les éruptions cutanées associées à l'hépatite C sont de plusieurs types:

  • une éruption nodulaire qui ressemble à de l'urticaire;
  • hémorragie ponctuelle;
  • éruption cutanée cyanotique.

L'hépatite C chez les hommes se manifeste également par les symptômes suivants:

  • coloration foncée de l'urine;
  • décoloration des matières fécales. En présence d'une maladie dangereuse, la concentration de stercobiline dans les selles diminue, ce qui donne aux selles une teinte brune.

Symptômes des formes avancées d'hépatite C chez les hommes

Il existe les signes suivants d'hépatite C chronique chez l'homme:

  • la faiblesse;
  • augmentation de la température (jusqu'à 37,9 ° C);
  • hypertrophie des glandes mammaires;
  • sensation de lourdeur dans la région de l'hypocondre droit;
  • manque de désir sexuel.

Dans les derniers stades de la maladie, la douleur survient dans les articulations. Les symptômes suivants sont également diagnostiqués:

  • sensation de bouche sèche;
  • la présence de cloques qui démangent sur le corps, qui sont remplies de liquide clair;
  • dommages aux glandes lacrymales.

L'hépatite C est dangereuse et la possibilité de complications est répertoriée dans un petit tableau.

ComplicationsPrincipales caractéristiques
Maladie de BehcetAvec la maladie de Behcet, un processus inflammatoire se produit dans la région vasculaire et une thrombose se développe. Les organes génitaux masculins se couvrent d'ulcères, après la guérison desquels une cicatrice se forme sur la zone touchée. Avec la maladie de Behcet, la membrane muqueuse des yeux est souvent affectée - un larmoiement accru se produit
PruritAvec cette pathologie, de fortes démangeaisons et une sensation de desquamation se produisent dans une partie distincte du corps.
SialoadéniteAvec la sialoadénite, les glandes salivaires sont endommagées, ce qui s'accompagne d'un œdème sévère, d'une nécrose et d'une suppuration. Le patient a du mal à avaler de la nourriture, douleur en tournant la tête

Traitement de l'hépatite C

Dans le traitement de l'hépatite C, les hépatoprotecteurs sont activement utilisés. Des comprimés appropriés peuvent augmenter la résistance du foie aux facteurs pathogènes. Les hépatoprotecteurs à base d'acide glycyrrhizique sont activement utilisés. Cet ingrédient actif est présent dans la racine de réglisse.

Dans la thérapie complexe de l'hépatite C, l'interféron est également utilisé. Ce médicament est contre-indiqué en cas de troubles du rythme cardiaque, de présence de maladies sévères du système endocrinien. Il est interdit de prendre «Interféron» même si vous êtes hypersensible aux composants du médicament.

Lors de l'utilisation de "Interféron", les complications suivantes se produisent:

  • chute de cheveux;
  • Déséquilibre hormonal;
  • l'apparition de maux de tête;
  • irritabilité;
  • diminution des niveaux de fer dans le corps.

L'utilisation du médicament "Ribavirin" est contre-indiquée pendant l'allaitement, la grossesse. Le médicament ne doit pas être pris par des patients présentant une insuffisance hépatique. Le remède est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité aux ingrédients du médicament.

Lors de l'utilisation de la ribavirine, les effets indésirables suivants peuvent survenir:

  • maux de tête;
  • affaiblissement du désir sexuel;
  • sensation de sécheresse dans la bouche;
  • diminution de l'appétit;
  • dyspnée;
  • la nausée;
  • Vision floue.

Dans le traitement complexe de l'hépatite C, divers remèdes populaires sont également utilisés. Des médicaments similaires sont répertoriés dans le tableau..

Nom des fondsSchéma de fabrication et d'application
Teinture à base de chardon-MarieIl est nécessaire de verser 40 grammes de graines d'une plante médicinale avec 450 ml de vodka. Le remède est insisté pendant deux semaines. Après cela, la boisson est filtrée. Avant utilisation, la teinture médicinale est diluée avec de l'eau: à raison de 100 ml de liquide pour ½ cuillère à café du produit. La durée du traitement est de 2 mois. La teinture est prise trois fois par jour, environ 20 minutes avant les repas.
Infusion de stigmates de maïsPour préparer un remède contre l'hépatite C chez les hommes, 10 grammes de stigmates de maïs hachés sont versés dans 0,2 litre d'eau bouillante. Le mélange résultant est infusé pendant 2 heures. L'outil est pris 20 ml trois fois par jour.
Une décoction à base de racine de rhubarbeLors de la préparation de la boisson, 10 grammes de racines de plantes broyées sont versés dans 200 ml d'eau bouillante. Le mélange obtenu doit être mijoté à feu doux pendant 15 minutes. Ensuite, le récipient avec le bouillon est enveloppé dans une serviette chaude. L'outil est insisté pendant 8 à 10 heures, filtré. Prendre 50 ml de bouillon avant les repas. Une petite quantité de miel peut être ajoutée au produit. Le traitement dure 3-4 semaines

Il est conseillé au patient de suivre un régime strict. Les aliments suivants sont exclus du régime:

  • salinité;
  • viandes fumées;
  • oseille;
  • marinades;
  • viandes grasses;
  • un radis;
  • crème glacée;
  • pâtisseries riches;
  • eau gazeuse douce;
  • graisses animales;
  • thé fortement infusé;
  • café;
  • fromages salés.

Vous devez également arrêter de boire de l'alcool. L'alcool réduit l'efficacité du traitement de la maladie.

Pourquoi l'hépatite C est-elle dangereuse pour les hommes??

L'hépatite C avancée chez l'homme a les conséquences suivantes:

  • Fibrose de l'organe. Avec cette pathologie, des lésions des cellules hépatiques se produisent, le volume du tissu conjonctif augmente;
  • Stéatose hépatique. Dans cette maladie, le pourcentage de graisse dans le foie est supérieur à 5%;
  • Cirrhose du foie. Cette pathologie est souvent le résultat d'une stéatose ou d'une fibrose. Avec la cirrhose, une insuffisance hépatique peut se développer. La coagulation sanguine est altérée, il y a une accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • Carcinome hépatocellulaire. Chez 45% des patients, des métastases pulmonaires sont diagnostiquées. Le carcinome hépatocellulaire est la principale cause de décès chez les hommes atteints d'hépatite C.

Prévention des infections

Pour prévenir l'infection par l'hépatite C, vous devez suivre ces recommandations:

  • vous devez utiliser un préservatif pendant les rapports sexuels;
  • n'oubliez pas le respect des règles d'hygiène. Si du sang contaminé pénètre dans les articles ménagers, une solution désinfectante contenant du chlore est utilisée;
  • vous devez faire plus attention au choix d'un salon de tatouage;
  • si le sang d'une personne infectée par l'hépatite C entre en contact avec la peau, essuyez soigneusement cette zone du corps avec de l'alcool éthylique.

Les symptômes et le traitement de l'hépatite C dépendent en grande partie de la gravité de la maladie. Avec un diagnostic rapide des maladies, le pronostic est dans la plupart des cas favorable..

Pouvez-vous attraper l'hépatite C par la salive avec un baiser??

Complications et conséquences de l'hépatite C

Comment l'hépatite C se transmet-elle d'une personne à l'autre??

Comment choisir les pilules pour le traitement de l'hépatite C?

Cirrhose auto-immune du foie: causes, symptômes, diagnostic et traitement

Symptômes du virus de l'hépatite C chez l'homme: comment la maladie se manifeste aux stades précoces et tardifs

Le virus pénètre dans le foie par le sang, après quoi il s'y multiplie rapidement. Le corps active sa défense, les systèmes détruisent le virus et meurent d'eux-mêmes. Au début du développement de l'hépatite, les cellules hépatiques endommagées se rétablissent d'elles-mêmes. Après l'infection, les processus de régénération ont lieu à un rythme accéléré..

Lorsque le virus commence son effet actif sur le foie, il est plus sensible à d'autres infections, ainsi qu'aux produits de dégradation de l'alcool, des drogues et des drogues. Après un impact négatif aussi complet, l'organe n'a tout simplement pas le temps de restaurer ses hépatocytes. Peu à peu, des changements de type diffus commencent dans les tissus: les cellules saines sont remplacées par des cellules graisseuses et des cicatrices se forment à l'intérieur même du foie. Tout cela conduit à la formation de fibrose..

À mesure que le processus infectieux se développe, le volume du tissu dégénéré augmente, ce qui conduit à la destruction des lobes hépatiques. Le résultat sera diverses complications allant jusqu'à la cirrhose..

L'évolution de la maladie est influencée par de nombreux facteurs concomitants, par exemple:

  • consommation fréquente de boissons alcoolisées;
  • surpoids, obésité;
  • métabolisme altéré des glucides et des graisses;
  • altération de la production de fer;
  • hypertension artérielle;
  • réinfection par hépatite;
  • plus de 40 ans.

Pour les hommes, l'inflammation du foie est un peu plus dangereuse que pour les femmes et le cours est plus difficile. La situation est plus difficile pour les alcooliques: chez eux, l'hépatite provoque souvent le développement d'une cirrhose.

Caractéristiques et modes de transmission du virus

L'hépatite C est une infection transmissible par le sang. La part de ces cas est supérieure à 90%. En plus de la voie principale de transmission, il en existe d'autres, mais ils sont extrêmement rares:

  • sexuelle (principalement des contacts homosexuels);
  • pendant l'accouchement ou in utero (méthode verticale).

Le risque d'infection est particulièrement élevé:

  • lors de l'utilisation d'instruments non stériles (visite chez le dentiste ou le cosmétologue);
  • pendant la transfusion sanguine, la chirurgie, la transplantation.

La seule condition pour la pénétration du virus de l'hépatite est un traumatisme cutané ou muqueux, même microscopique.

Prévention des infections

Les virus de l'hépatite C attaquent et endommagent directement les cellules hépatiques (hépatocytes). Cela provoque une inflammation des cellules, entraînant la mort de certaines cellules hépatiques..
Si elle n'est pas traitée, elle peut causer des dommages irréversibles au foie. Si la maladie est détectée à temps, la thérapie préviendra les conséquences de la maladie..

Le virus se transmet par contact avec le sang. On le trouve également dans d'autres liquides biologiques (sperme, lait maternel). Jusqu'à la fin des années 80 du siècle dernier, l'hépatite C était principalement infectée par le sang et ses produits..

Depuis le début des années 90, le virus a été identifié à l'aide de tests de laboratoire. Depuis lors, tous les produits sanguins sont régulièrement testés pour les anticorps, donc la transmission de cette manière est hautement improbable.

Aujourd'hui, la principale voie de transmission est le partage d'aiguilles et de seringues entre toxicomanes. Il y a un grand risque d'infection si, dans des conditions de mauvaise hygiène, vous avez fait:

  • piercing, tatouages;
  • Mani Pedi;
  • intervention chirurgicale.

La transmission par des plaies ouvertes, des lames de rasoir ou des brosses à dents est possible mais peu probable. Dans près de 30%, on ne sait pas dans quelles circonstances l'infection est entrée dans le corps..

Le développement de nouvelles formes de thérapie ces dernières années a conduit à des progrès médicaux dans le traitement de la maladie. Mais contrairement à d'autres infections virales, l'hépatite C guérie ne protège pas contre la réinfection. À tout moment après avoir été infecté par un virus, vous pouvez à nouveau être infecté par un autre tampon. Le corps produit des anticorps contre le virus. De plus, il n'y a pas encore de vaccin contre l'hépatite C en raison du fait qu'il change constamment.

Par conséquent, il est important d'observer les précautions:

  1. Abandonnez la drogue. Au moins utiliser des seringues individuelles.
  2. Obtenez des manucures, pédicures, piercings et tatouages ​​uniquement dans les salons certifiés.
  3. Traitez vos dents dans des cliniques dentaires, pas à la maison.
  4. Bien que la probabilité d'infection par une brosse à dents ou un rasoir soit faible, il est préférable de ne pas utiliser les produits d'hygiène d'autres personnes..
  5. Utilisez des préservatifs, surtout si vous ne connaissez pas bien votre partenaire.

Vivre avec l'hépatite C est difficile, mais pas une condamnation à mort. Si un homme a un virus, ne désespérez pas et abandonnez. Avec un traitement en temps opportun commencé, le soutien des proches et un mode de vie correct, cette maladie peut être traitée.

Les premiers signes de l'hépatite C chez l'homme

La détection précoce de la maladie est un facteur majeur de succès du traitement. Mais parfois, il est difficile de détecter les premiers symptômes, surtout si un homme a un physique athlétique. La difficulté réside dans la période d'incubation des virus de l'hépatite C. Parfois, leur présence peut être suspectée après 2 semaines. Dans les cas où l'immunité est faible, l'infection reste non reconnue jusqu'à 6 mois.

Les premiers signes de lésions hépatiques sont les suivants:

  • augmentation de la fatigue, insomnie;
  • maux de tête, faiblesse;
  • sensations douloureuses dans les articulations, les muscles;
  • démangeaisons sans cause.

Comment se déroule le traitement?

Un hépatologue est impliqué dans le traitement de l'hépatite virale C. Il n'est pas recommandé de s'automédiquer, car la maladie peut progresser et être fatale.

Le cours du traitement devrait inclure des médicaments antiviraux et des hépatoprotecteurs. Si des infections supplémentaires sont identifiées, le médecin prescrit des agents antibactériens. Lorsque vous êtes malade, il est important de suivre un régime..

Si le traitement a commencé à temps et que le patient suit toutes les recommandations du médecin, le pronostic de son rétablissement sera favorable. Selon les statistiques, de 60 à 90% de tous les patients se débarrassent complètement de cette pathologie..

Symptômes de l'hépatite C

Ces symptômes non exprimés d'hépatite chez les hommes à un stade précoce de la maladie au cours de la période de son exacerbation s'intensifient. Ensuite, ils se transforment en manifestations plus redoutables, qui deviennent plus difficiles à manquer..

Signes hépatiques

Un foie infecté par l'hépatite signale de plus en plus clairement à l'homme la maladie:

  1. L'activité physique générale est considérablement réduite.
  2. L'apathie est soudainement remplacée par de l'irritabilité, des crises d'angoisse.
  3. L'appétit disparaît ou s'aggrave sensiblement, sans raison apparente, il y a une aversion pour la nourriture, des nausées, des vomissements sont possibles.
  4. Une sensation constante d'amertume en bouche. Il signale une faible efficacité du foie, incapable d'excréter la bile..
  5. Perturbé par une douleur légère, lancinante ou douloureuse qui irradie vers l'épaule ou l'omoplate, généralement pire après une activité physique ou un repas.
  6. Pour aucune raison, il y a une sensation de plénitude, de lourdeur dans l'hypocondre droit. Ce signe de danger indique une hypertrophie du foie..
  7. L'homme constate une augmentation périodique de la température jusqu'à 37-37,5 ° C. Il n'est pas possible de connaître sa nature. Parfois, il disparaît sans prendre de médicaments antipyrétiques..
  8. Les excréments sont décolorés, ils collent ensemble.
  9. Rarement il y a jaunissement de la sclérotique, de la peau.

Manifestations extrahépatiques

Le virus de l'hépatite attaque immédiatement le foie, mais il affecte également d'autres organes de l'homme. Cela est dû à l'activation du système immunitaire, car il est obligé de combattre un ennemi changeant capable de mutation extrêmement rapide. Les complexes qu'il produit peuvent endommager les parois des vaisseaux d'autres organes. Un diagnostic initial erroné, basé sur des symptômes extrahépatiques, ne permet pas de suspecter une hépatite: le traitement d'un autre organe est commencé, laissant le foie sans surveillance.

Un patient atteint d'hépatite a:

  1. Démangeaison de la peau. Il se réfère aux signes externes qui apparaissent soit immédiatement après la pénétration du virus de l'hépatite dans l'organisme, soit après le passage de l'infection au stade chronique. L'éruption cutanée peut être ponctuée, brun rougeâtre, parfois rougeâtre. Ils ont un diamètre de plus de 2 cm, localisé sur les membres.
  2. La peau sèche, les cheveux cassants, les poches sont les symptômes d'une glande thyroïde insuffisante. Augmentation de la pression artérielle, palpitations, transpiration sévère, fièvre - signes caractéristiques de son activité excessive.
  3. Arthrite, myosite. Dans le premier cas, les articulations gonflent fortement, la peau de ces zones devient rouge. Dans le second, il y a une forte faiblesse musculaire, une douleur.
  4. Un gonflement, une urine foncée et trouble et une pression artérielle élevée peuvent signaler une maladie rénale (glomérulonéphrite, néphropathie).
  5. La bouche et les yeux secs sont des symptômes du syndrome de Sjögren, dans lequel les muqueuses sont affectées.
  6. Engourdissement, douleur, faiblesse dans les jambes - signe du processus inflammatoire du tissu nerveux (névrite).

Infection

L'infection par l'hépatite C se produit de plusieurs manières:

  • En cas de contact avec le sang d'un patient infecté par l'hépatite C. Sont à risque les personnes ayant subi une transplantation d'organe ou des transfusions sanguines, ainsi que celles qui ont sollicité une aide médicale dans des établissements non conformes aux normes sanitaires. Jusqu'à 90% des consommateurs de drogues sont infectés par l'hépatite C. Ils ont contracté la maladie par des injections avec des seringues non stériles. De plus, le risque d'infection augmente avec l'hémodialyse ou le tatouage. Si le sang d'une personne atteinte d'hépatite C pénètre dans la plaie d'un homme en bonne santé, dans la plupart des cas, une infection se produira.
  • Une petite concentration du virus se trouve dans tous les fluides corporels, y compris le sperme et les sécrétions vaginales. Par conséquent, dans de rares cas, la maladie est transmise par contact sexuel non protégé avec un porteur. Le groupe à risque comprend les hommes atteints de maladies chroniques du système génito-urinaire ou du virus de l'immunodéficience.
  • Dans de rares cas, la maladie peut être transmise au fœtus par la mère. Pour que cela se produise, la concentration du virus dans son corps doit être suffisamment élevée. Le risque de transmission de la maladie augmente si une femme est infectée par le VIH.

L'hépatite C ne se transmet pas en se serrant la main, en s'étreignant et en s'embrassant. Il ne peut pas être obtenu par des moyens ménagers, par la vaisselle ou la literie. Le virus n'est pas transmis lors de la visite des plages publiques, des bains ou de la baignade dans la piscine.

Il est strictement interdit d'utiliser les brosses à dents, les outils de manucure ou les accessoires de rasage d'autres personnes, car ils peuvent contenir des particules de sang infecté.

Diagnostique

L'hépatite C chez l'homme et la femme est définie de la même manière. Les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. KLA - formule sanguine complète. Coagulogramme - une étude de la coagulation sanguine.
  2. Le LHC (analyse biochimique) est réalisé pour évaluer avec précision l'état de l'organe, pour déterminer le degré de modification de son fonctionnement.
  3. Un test sanguin pour les anticorps, pour la détermination de l'ARN viral par PCR (réaction en chaîne par polymérase), qui copie à plusieurs reprises une quantité insuffisante de matériel génétique.
  4. Échographie du foie, des organes abdominaux.
  5. Biopsie - si nécessaire, déterminer le génotype du virus, le stade de l'infection.

Comment pouvez-vous attraper le virus

L'hépatite C est transmise par voie parentérale par le sang. Pour infecter une personne, seulement 0,0001 ml de liquide biologique infecté suffit. De plus, le virus ne perd pas sa viabilité pendant longtemps lorsqu'il sèche, lorsqu'il est congelé et à basse température..

Tous les objets et outils qui entrent en contact avec du sang contaminé sont dangereux. Il peut s'agir d'instruments médicaux, de ciseaux à ongles, de machines à tatouer. Il est possible d'être infecté par le virus par contact sexuel avec un partenaire infecté, mais cette voie de transmission est beaucoup moins courante.

Dans 5% des cas, le virus est transmis in utero, et uniquement par une mère infectée. La transmission du VHC par contact et à domicile est très rare: dans des conditions d'insalubrité totale, dans les familles toxicomanes et les cellules de prison à plusieurs lits.

De plus en plus d'hépatologues et de spécialistes des maladies infectieuses sont enclins à affirmer qu'à ce jour, toutes les voies possibles d'infection par le VHC n'ont pas été étudiées et que l'infection dans certains cas peut être transmise par des insectes suceurs de sang.

Comment ne pas manquer la maladie: formes et masques du VHC

Il existe 2 formes de la maladie - l'hépatite aiguë et chronique. Le premier commence après la fin de la période d'incubation, mais il est également difficile à détecter: souvent le seul signe est encore une fatigue déraisonnable.


Si un patient reçoit un diagnostic d'hépatite C, il doit arrêter de boire de l'alcool, bien manger (exclure les aliments frits et gras de l'alimentation), mener une vie saine.

Tout dépend de l'état de l'immunité de l'homme. S'il est fort, le corps parvient parfois à se débarrasser complètement du virus.

Bien plus souvent, l'hépatite se transforme imperceptiblement en chronique. Un homme malade peut ne pas le connaître pendant des années, voire des décennies..

Anictérique

Cette forme d'hépatite aiguë est plus fréquente: pour chaque cas de maladie évoluant par jaunisse, deux patients anictériques sont enregistrés, voire plus. Il se caractérise par un cours moins aigu. Les symptômes les plus courants sont:

  • faiblesse, léthargie, fatigue chronique;
  • nausées ou vomissements;
  • toux, nez qui coule;
  • mal de crâne;
  • manque d'appétit;
  • douleurs articulaires, musculaires.

Les démangeaisons sont généralement absentes. Chez 90% des hommes malades, une augmentation du foie est enregistrée, dans 30 à 40% de la rate. Dans le même temps, les hommes restent des sources d'infection..

Jaunisse

La période anictérique est remplacée par cette forme d'hépatite. Un symptôme extrêmement alarmant s'ajoute aux signes caractéristiques - assombrissement de l'urine. Il prend une couleur foncée, presque brune. En outre, il est noté:

  • jaunissement de la sclérotique et des muqueuses de la cavité buccale;
  • décoloration de la peau: les premières manifestations sont visibles sur les paumes, puis le reste du corps devient jaune;
  • lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • décoloration des matières fécales.

L'absence de traitement pour cette forme provoquera une dystrophie hépatique aiguë ou subaiguë et une cirrhose. L'hépatite chronique étant inévitable dans 80% des cas, le développement ultérieur de la maladie n'exclut pas la survenue d'une forme primaire de cancer du foie. L'hépatite diagnostiquée à temps chez un homme, au contraire, peut être guérie l'année prochaine.

Effacé

La forme effacée de l'infection aiguë est asymptomatique, à court terme, elle n'implique donc pas de changements importants dans la condition. Pendant cette période de la maladie, les plaintes sont rares, l'état de santé est presque inchangé, car les symptômes disparaissent rapidement. La seule exception est l'élargissement du foie, qui est enregistré chez 50% des hommes atteints d'hépatite. Parfois, il y a un jaunissement inexprimé de la sclérotique. Les signes suivants peuvent apparaître et disparaître rapidement:

  • fatigue, faiblesse;
  • manque d'appétit;
  • nausées légères;
  • couleur anormalement claire des matières fécales;
  • urine foncée.

La forme asymptomatique de la maladie menace la transformation en hépatite chronique.

Latent

C'est le nom d'un porteur de virus chronique, dans lequel les symptômes sont soit complètement absents, soit ne dérangent pas du tout le malade. Cette phase peut durer 15 à 20 ans. Pendant cette période, il peut y avoir une certaine hypertrophie du foie, la rate reste normale.


L'hépatite C est une maladie virale dangereuse qui affecte tous les organes et systèmes du corps humain, y compris la santé des hommes. Cependant, un diagnostic rapide et un traitement soigneux peuvent ralentir considérablement la progression de la maladie et sauver la vie, la santé et la force masculine pendant de nombreuses années..

Des études montrent la présence d'un virus qui parle de dommages chroniques. Les sources probables d'hépatite peuvent se considérer comme saines, car le seul signe de la maladie est une lourdeur dans l'hypocondre. Cela se produit en cas de violation du régime alimentaire ou en cas d'effort physique intense..

Cholestatique

Cette forme est assez rare. Causé par une inflammation qui interfère avec l'écoulement normal de la bile dans le duodénum. Le premier signe de pathologie est une démangeaison sévère, les autres symptômes ne diffèrent pas des manifestations typiques de l'hépatite. Il:

  • décoloration des matières fécales, de l'urine;
  • jaunissement (taches sous la peau, dans les coins des yeux);
  • hypertrophie du foie;
  • hausse de température;
  • mal de crâne.

La différence avec les autres types de maladie est la taille constante de la rate.

Atypique

C'est le nom des trois formes de la maladie: latente, anictérique et subclinique. Si le premier se caractérise par l'absence de disparition rapide de tous les signes implicites, avec le second la couleur des muqueuses et de la peau ne change pas, alors le troisième ne les a tout simplement pas. Ses symptômes sont:

  • la faiblesse;
  • hausse de température;
  • flatulences accompagnées de constipation ou de diarrhée;
  • légère coloration des matières fécales et de l'urine.

Qu'est-ce que la prévention

On pense qu'une bonne connaissance d'une personne, ainsi que le respect de toutes les normes de comportement, est la meilleure prévention de la maladie. Si un patient est infecté et en a connaissance, il est en son pouvoir de ne pas propager le virus, de ne pas infecter d'autres personnes. Pour ce faire, il suffit de couvrir en temps opportun les coupures, les égratignures, les plaies avec un bandage, d'éviter les contacts sexuels non protégés avec un préservatif, de respecter strictement les mesures d'hygiène personnelle.

Si une personne ne veut pas permettre l'infection, les mesures préventives sont réduites à d'autres mesures: ne pas entrer en contact avec du sang et d'autres liquides organiques d'étrangers, ne pas utiliser les services de cliniques médicales semi-légales ou illégales.

Après l'apparition d'un événement potentiellement dangereux (traumatisme avec un instrument non stérile, transfusion sanguine, rapports sexuels non protégés), vous devez absolument consulter un hépatologue et subir une série de tests de laboratoire.

Les principales mesures préventives de l'hépatite C sont simples, par conséquent, une attitude vigilante et sérieuse envers sa propre santé et celle des autres est une valeur importante qui peut réduire le risque d'infection.

Sur quoi les patients peuvent compter: pronostic de l'hépatite

Les conséquences des dommages au foie affectent tout le corps et la quantité libérée par la personne malade dépend de divers facteurs:

  • les caractéristiques du corps du patient;
  • la gravité et le degré de la maladie;
  • la présence ou l'absence de mauvaises habitudes et d'autres facteurs aggravants;
  • opportunité de contacter les médecins et respect du schéma thérapeutique.

Après avoir analysé toutes les données d'examen, le médecin peut dire plus précisément sur combien de temps le patient peut compter, car la maladie progresse chez toutes les personnes de différentes manières: certaines ont une progression rapide de la maladie, d'autres peuvent vivre plusieurs décennies..

Selon les données médicales, de la cirrhose du foie, qui s'est développée dans le contexte de l'hépatite C, en moyenne 56 à 58% des patients meurent. Si un patient reçoit un diagnostic de cancer primitif du foie, il métastase avec le temps dans les poumons. Dans ce cas, la mort survient chez 43% des patients..