Diarrhée après ablation de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe digestif important qui est responsable de l'accumulation, de la concentration et de la libération périodique de bile dans les intestins. En 24 heures, 2 litres de sécrétion hépatique sont collectés dans la vésicule biliaire (vésicule biliaire), ce qui est nécessaire pour le traitement primaire des graisses et la stimulation de la motilité intestinale.

Certaines maladies de la vésicule biliaire ne sont traitées que par une méthode chirurgicale. La cholécystectomie est une opération qui enlève la vésicule biliaire. Cette procédure est prescrite en cas de violation du flux biliaire. La diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire est la conséquence la plus courante de la chirurgie. Pour restaurer la fonctionnalité du système digestif, il est nécessaire d'effectuer un traitement complet.

La décision de retirer le GB est prise lorsque l'organe cesse de faire face à ses fonctions et devient dangereux pour une personne.

La cholécystectomie est prescrite dans de tels cas:

  • Cholécystite aiguë qui ne peut être traitée de manière conservatrice (avec des médicaments).
  • Inflammation chronique de la vésicule biliaire, dans laquelle le flux de bile dans l'intestin est altéré.
  • Empyème de la vésicule biliaire (inflammation de nature purulente).
  • Gangrène de la vésicule biliaire.
  • Maladie biliaire (en présence de gros calculs).
  • Néoplasmes de la vésicule biliaire (kystes, polypes, cancer).
  • Blessure à un organe.

Au début, l'inflammation aiguë de la vésicule biliaire est traitée de manière conservatrice, cependant, les médicaments ne sont pas toujours efficaces. Si la fonctionnalité du système biliaire (vésicule biliaire et voies biliaires) est altérée, les médecins prescrivent une cholécystectomie. Les processus inflammatoires purulents, la gangrène, les tumeurs sont également traités par une méthode chirurgicale.

Avec les calculs biliaires (cholélithiase), le médecin établit un schéma thérapeutique tenant compte de l'état du patient. Tout d'abord, les calculs sont écrasés à l'aide d'un laser. L'ablation de la vésicule biliaire n'est utilisée que si les calculs ne peuvent pas être éliminés d'une autre manière.

La cholécystectomie est réalisée de deux manières: mini-invasive et en ouvrant l'espace abdominal. En laparoscopie, l'ablation de la vésicule biliaire est réalisée à l'aide d'un laparoscope et d'autres instruments qui sont insérés à travers de petits trous dans la peau. Cette procédure est plus sûre et moins traumatisante. La chirurgie ouverte augmente la probabilité de hernie postopératoire (en particulier chez les patients âgés).

État du patient et règles de conduite après la chirurgie

Les patients pour lesquels une cholécystectomie est indiquée sont intrigués par la question de savoir ce qui se passe après la chirurgie et comment le système biliaire fonctionne en l'absence de vésicule biliaire. Pour comprendre quelle sera la qualité de vie après la chirurgie, vous devez comprendre comment les graisses sont digérées sans la vésicule biliaire..

Lorsque la vésicule biliaire est retirée, le canal cholédoque reste, à travers lequel les sécrétions hépatiques pénètrent dans les intestins. Maintenant, la bile ne s'accumule pas et ne se concentre pas, mais pénètre immédiatement dans le duodénum à petites doses, participant à la dégradation des aliments. Puisque la concentration de bile a diminué, cela n'affectera pas autant les graisses. Par conséquent, afin d'éviter les troubles digestifs, le patient après le retrait de la vésicule biliaire doit respecter les règles suivantes:

  • Mangez souvent de la nourriture, mais en petites portions, pour que la bile transforme complètement ses composants.
  • L'intervalle entre les repas ne doit pas être long, car la sécrétion hépatique qui coule constamment affectera négativement les organes digestifs..
  • Vous devez limiter la quantité d'aliments gras dans l'alimentation, car la concentration de bile n'est plus si forte et elle ne pourra pas traiter de grandes quantités de graisse.
  • Il est recommandé d'éviter les aliments qui activent la motilité intestinale..

La violation de ces règles augmente le risque de troubles des selles (diarrhée).

En conséquence, les patients se demandent comment. Pourquoi des selles molles se produisent-elles après une cholécystectomie? C'est ce qui sera discuté plus loin..

Diarrhée après cholécystectomie

Normalement, des substances qui stimulent la fonctionnalité de cet organe et accélèrent également le mouvement des morceaux de nourriture pénètrent dans l'intestin avec les sucs des glandes digestives. L'un de ces stimulants est la bile. En présence de vésicule biliaire, il est périodiquement libéré lors de sa contraction après qu'une portion de nourriture a été reçue.

Après cholécystectomie, la sécrétion hépatique pénètre constamment dans le duodénum. C'est la principale cause de diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire..

Le plus est qu'après l'opération, la concentration de bile diminue, donc elle ne stimule pas autant la motilité intestinale. De plus, les facteurs suivants affectent la digestion après l'ablation de la vésicule biliaire: la fonctionnalité de l'intestin, le système nerveux autonome, la qualité des aliments et les règles nutritionnelles. Selon les médecins, les selles molles après l'ablation de la vésicule biliaire sont un phénomène physiologique qui peut être éliminé.

Les calculs biliaires ou les maladies des voies biliaires sont d'autres causes de selles molles après une cholécystectomie.

Symptômes de la diarrhée froide:

  • La nuance des matières fécales est jaune pâle ou verdâtre. Cela est dû à une violation de l'écoulement des sécrétions hépatiques, qui entre maintenant en excès. L'intestin n'est pas capable de faire face à un tel volume de bile, en conséquence, le secret dilue son contenu.
  • Il y a de la lourdeur et une douleur sourde à droite sous les côtes.
  • Un inconfort apparaît en sentant la couture.
  • Les matières fécales peuvent contenir des caillots verdâtres.
  • Le tabouret a une forte odeur désagréable.

En plus des symptômes ci-dessus, la formation de gaz dans les intestins augmente, l'estomac gonfle et des caillots sanguins sont observés dans les selles. Certains patients ont une diarrhée persistante après une cholécystectomie. Cela est possible si le patient ne respecte pas les règles de nutrition..

Ensuite, chez les patients qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever la vésicule biliaire, la question se pose de savoir quoi faire pour éviter la diarrhée chronique..

Après la chirurgie, le patient reste à l'hôpital pendant plusieurs jours sous la surveillance d'un médecin. Il suit un régime strict, si nécessaire, prend des médicaments qui ralentissent la motilité intestinale. Pour restaurer l'organisme, il est recommandé de prendre des complexes vitaminiques et minéraux.

Traitement médical

En règle générale, la diarrhée et d'autres symptômes désagréables apparaissent lorsqu'un patient avec une vésicule biliaire retirée rentre chez lui. Cela se produit parce que le patient enfreint les règles de nutrition..

Selon les statistiques médicales, les personnes en surpoids ont souvent besoin d'une intervention chirurgicale. Ils se lassent du menu monotone et retournent à leur ancien régime, croyant que maintenant le danger est passé. Cependant, cette opinion est erronée. Après quelques jours, le patient développe une diarrhée, il perd du poids, du liquide et son état s'aggrave.

Les patients qui souffrent de diarrhée froide ont souvent une question sur la façon de la traiter. La thérapie consiste à prendre les médicaments suivants:

  • Les entérosorbants sont un groupe de médicaments qui nettoient le corps des substances nocives, normalisent la fonctionnalité intestinale. A cet effet, les médicaments suivants sont utilisés: Smecta, charbon actif ou blanc, Lactofiltrum, Filtrum.
  • Des agents antibactériens sont prescrits lorsque des agents pathogènes sont détectés dans l'intestin ou en cas de processus inflammatoire.
  • Préparations contenant des lactobacilles, des probiotiques, des prébiotiques (un milieu nutritif pour les micro-organismes bénéfiques). Pour éliminer la diarrhée et restaurer la microflore normale, Normabact, Linex, Bifiform sont utilisés.
  • Les médicaments contenant des acides biliaires et de la bile sont utilisés pour un traitement supplémentaire (Cholenzym, Lyobil, Allohol).

Pour accélérer la production de leurs propres enzymes, ils utilisent Hepatosan, Cyclovalon, Ursosan, Enterosan. Le lopéramide est prescrit pour ralentir la motilité intestinale.

En raison de la perte d'une grande quantité d'eau et de sels dans un contexte de diarrhée, il est recommandé de prendre Regidron pendant 2 à 3 jours. La préparation de glucose-sel retient le liquide dans le corps.

Le traitement conservateur dure 2 semaines ou plus. La durée du cours thérapeutique est déterminée par le médecin pour chaque patient individuellement.

Avec la diarrhée froide, il est interdit de prendre des médicaments qui augmentent la sécrétion des sécrétions hépatiques et facilitent son entrée dans les intestins. Pour restaurer la fonctionnalité hépatique, des médicaments hépatoprotecteurs sont prescrits.

Règles de nutrition

Comme mentionné précédemment, pour éviter l'apparition de diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire, le patient doit suivre un régime. Il est important de surveiller votre alimentation tout au long de votre vie. Il est interdit de reprendre le régime alimentaire habituel même plusieurs années après l'ablation du tractus gastro-intestinal. La violation des règles alimentaires menace la diarrhée chronique et la déshydratation.

Le menu du patient après une cholécystectomie change radicalement. L'objectif principal du régime est de prévenir les calculs biliaires et autres pathologies des voies biliaires..

Le patient doit manger souvent (4 à 7 fois), mais en petites portions. Ceci est nécessaire pour que les sécrétions hépatiques ne s'accumulent pas dans les canaux. En l'absence de nourriture, la bile irrite la muqueuse intestinale..

Le patient doit suivre un régime strict pendant 4 mois après la chirurgie:

  • Le régime doit être reconstitué avec des aliments bouillis, cuits à la vapeur ou en purée. Parfois, la nourriture peut être éteinte. Les aliments frits sont catégoriquement contre-indiqués. Réduisez la quantité d'aliments riches en matières grasses et en fibres.
  • Les aliments à base de bouillon de légumes soulagent les organes digestifs. Vous pouvez ajouter des céréales à la soupe aux légumes.
  • Il est permis de manger de la viande maigre (veau, poulet, bœuf, lapin). Le poisson de mer peut être mangé jusqu'à 2 fois en 7 jours, car il aide à absorber les graisses.
  • Pour accélérer le retrait des sécrétions hépatiques, les huiles végétales et les graisses présentes dans le lait sont incluses dans l'alimentation.
  • Le matin et le soir, il est recommandé de consommer des produits laitiers fermentés à faible pourcentage de matières grasses, ainsi que des œufs à la coque. Les aliments peuvent être assaisonnés avec du beurre ou de l'huile végétale (quantité minimale).
  • Pour accélérer la récupération du corps, vous devez manger de la bouillie.
  • Le régime est reconstitué avec des légumes (pas des variétés acides).
  • Utile après une cholécystectomie, la pastèque et le melon, qui ont un effet diurétique et nettoient le corps des substances toxiques.
  • Vous pouvez utiliser du miel au lieu du sucre.

Pour la prévention de la diarrhée froide, il est recommandé de reconstituer le menu avec des aliments contenant une grande quantité de fibres alimentaires (riz brun et pain au son).

Si vous êtes déshydraté après une diarrhée, vous devez boire beaucoup de liquide. Un patient en bonne santé doit boire 1,5 à 2 litres par jour et, après le retrait de la vésicule biliaire, la norme est d'environ 3 litres de liquide. En plus de l'eau sans gaz, vous pouvez boire des boissons aux fruits, de la compote, du jus de fruits ou de légumes fraîchement pressé. Il est recommandé de boire 220 ml d'eau minérale le matin à jeun (Borjomi, Essentuki).

Pour le petit-déjeuner, vous pouvez manger du porridge dans de l'eau, un petit morceau de pain et du beurre, un œuf à la coque ou une omelette protéinée cuite à la vapeur.

Si la diarrhée survient de temps en temps, excluez le lait et les produits du menu. Le patient peut déguster des confitures maison, des biscuits, des craquelins.

Pour éviter les calculs biliaires et autres maladies des voies biliaires, le patient doit se familiariser avec la liste des produits interdits:

  • Après cholécystectomie, la viande et le poisson gras sont contre-indiqués. Cela s'applique aux aliments frits et gras. Après le retrait de la vésicule biliaire, les enzymes ne sont pas produites, par conséquent, les organes digestifs perçoivent négativement les substances obtenues lors de la friture.
  • La nourriture épicée irrite la muqueuse intestinale, provoquant la diarrhée. Par conséquent, excluez les épices, les oignons et l'ail du menu..
  • Le chocolat, les produits à base de crème grasse, les bonbons sont également inclus dans la liste des interdits.
  • Les plats contenant des légumineuses provoquent un excès de gaz et des ballonnements. De nombreuses enzymes sont nécessaires pour l'absorption normale de ces produits..
  • Les graisses réfractaires doivent être évitées.
  • L'alcool est catégoriquement contre-indiqué, car il provoque un empoisonnement général du corps et perturbe la fonctionnalité du foie.

De plus, il n'est pas recommandé au patient après une cholécystectomie de boire beaucoup de thé et de café..

Activité physique après l'ablation de la vésicule biliaire

Le patient ne peut pas éviter la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire, si après la sortie il effectuera un travail physique intense. Le repos doit être observé pendant la période postopératoire. Il est préférable d'abandonner les tâches ménagères pour le moment, car elles provoquent une contraction des muscles abdominaux, ce qui entraîne une augmentation de la motilité intestinale et l'apparition de selles molles..

Lorsque le ZhP est retiré, il est interdit de soulever des poids de plus de 3 kg. Cette activité provoque une augmentation de la pression dans l'espace abdominal..

Cependant, il n'est pas non plus recommandé d'être complètement passif. Marcher d'une durée totale d'environ 40 minutes a un excellent effet sur le corps. Après un certain temps, le médecin vous permettra d'effectuer des exercices de gymnastique spéciaux. Il vaut mieux refuser de sauter, courir, faire des exercices abdominaux.

Le patient peut revenir à la routine habituelle 6 à 12 mois après la cholécystectomie. Dans tous les cas, la décision de changer de mode de vie est prise par le médecin, en tenant compte des caractéristiques du corps du patient.

Ainsi, la diarrhée après ablation de la vésicule biliaire est un phénomène courant qui ne contourne aucun patient. Pour restaurer la fonctionnalité des organes digestifs, vous devez suivre un régime, renoncer à l'activité physique et prendre des médicaments prescrits par un médecin. Ce n'est qu'en observant ces règles que le patient pourra établir la digestion et éviter la diarrhée froide..

Que faire si la diarrhée apparaît après avoir retiré la vésicule biliaire?

Si la diarrhée survient après l'ablation de la vésicule biliaire, que dois-je faire? Cette question est souvent rencontrée par les patients ayant subi une cholécystectomie. Après le traitement chirurgical de la maladie des calculs biliaires, une restructuration radicale se produit dans les fonctions du système digestif, car la bile ne peut plus pénétrer dans le tractus intestinal dans le même volume et digérer les aliments. La diarrhée survient lors de la consommation d'aliments que les médecins ne recommandent pas après une telle procédure..

Causes de la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire

La diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire est une conséquence de la restructuration du corps et des erreurs de nutrition après l'ablation de la vésicule biliaire. Pourquoi la diarrhée apparaît-elle lorsque la vésicule biliaire est retirée? Les selles molles après l'ablation de la vésicule biliaire ont plusieurs causes. Traditionnellement, un secret spécial s'accumule dans la cavité de l'organe - la bile, avec son aide, un processus à part entière de digestion des aliments qui pénètrent dans l'estomac. Si la nutrition est mauvaise, la bile commence à stagner, une inflammation commence à se produire, des calculs se forment, à la suite de quoi une opération pour enlever la vésicule biliaire sera nécessaire.

Au cours de la cholécystectomie, une résection complète de l'organe se produit. Les conséquences les plus fréquentes après une cholécystectomie sont des troubles de la digestion des aliments, l'apparition de maladies intestinales, une indigestion (diarrhée fréquente après ablation de la vésicule biliaire). Si des selles molles apparaissent après l'ablation de la vésicule biliaire, les raisons de ce phénomène résident dans le fait que la libération de bile ne se produit pas par portions, mais en continu. Pour cette raison, la nourriture n'a pas le temps de se digérer complètement..

Les conditions concomitantes de survenue d'un syndrome postcholécystectomie (par exemple, diarrhée, nausée, constipation) après le traitement chirurgical de la cholécystite sont des inexactitudes dans la prise alimentaire du patient pendant la période postopératoire. Par exemple, le patient mange irrégulièrement, mange souvent trop, consomme des aliments interdits (aliments gras, frits, boissons alcoolisées).

Le système digestif du patient n'étant pas encore adapté aux nouvelles conditions de travail, il est nécessaire de manger de manière fractionnée - le nombre de repas doit être d'au moins 5. Cela aidera à démarrer le processus normal de digestion. Il est strictement interdit de consommer des aliments gras, frits, de l'alcool. Mangez de petits repas, mais souvent. Sinon, la membrane muqueuse du tractus intestinal sera constamment irritée, ses fonctions seront perturbées et des selles dérangées apparaîtront.

Symptômes de diarrhée provoqués par l'opération

Il est possible de découvrir que cette condition est causée précisément par la libération excessive de sécrétion dans le tractus intestinal, par la couleur des selles. Très souvent, les selles après l'ablation de la vésicule biliaire sont blanches ou verdâtres. Si cela se produit, une diarrhée survient, il est important de ne pas ignorer un tel symptôme, mais de consulter un spécialiste traitant dès que possible. Seul un médecin peut choisir les bons médicaments afin d'améliorer l'état du corps et le travail du système digestif.

Dans ce cas, non seulement des selles molles peuvent apparaître lorsque la vésicule biliaire est retirée. Des difficultés avec les selles peuvent également survenir et les selles peuvent être claires ou verdâtres. Le plus souvent, la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire survient le matin. Les principaux signes de la diarrhée froide sont:

  • Sensations douloureuses dans la région iliaque droite.
  • Lourdeur ou inconfort à droite.
  • Matière fécale foncée, verdâtre, avec des caillots.
  • Odeur fétide de matières fécales.

Traitement de la diarrhée hologène

Que faire si la diarrhée survient après l'ablation de la vésicule biliaire? Le traitement implique l'utilisation constante d'hépatoprotecteurs. Si nécessaire, les médecins prescrivent des médicaments cholérétiques. Un régime spécial sur recommandation des médecins est nécessaire pour soulager les voies biliaires. Le traitement en cas de diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire doit être obligatoire, car cette affection peut devenir chronique.

Que faire, comment guérir, est-il possible d'arrêter la diarrhée chronique en l'absence de vésicule biliaire? Avec l'aide de médicaments prescrits par le spécialiste traitant, cette condition est éliminée après une intervention chirurgicale pour enlever la vésicule biliaire. En outre, avec l'aide d'une nutrition appropriée, vous pouvez suspendre un trouble de nature hologennale en l'absence d'organe. Il est nécessaire de suivre le bon régime alimentaire - ils doivent être fréquents, mais les portions doivent être petites.

Thérapie médicamenteuse

S'il y a un trouble digestif, la cause devient la sécrétion s'écoulant directement dans le tractus intestinal. Dans ce cas, les médecins prescrivent des médicaments cholérétiques, par exemple Allochol ou Holosas. Ces médicaments aident à éliminer les spasmes, aident à se débarrasser des processus stagnants dans les conduits..

En parallèle, le fonctionnement du filtre naturel du corps doit être restauré. Pour cela, les médecins prescrivent des médicaments hépatoprotecteurs - Gepabene, Galstena, Essliver, Essentiale, Karsil. En plus de restaurer la fonction hépatique, il est obligatoire de prendre des adsorbants (Enterosgel, Polyphefan, Sorbeks), des probiotiques (Bifiform, Bifidumbacterin). Ces médicaments vous permettent d'établir une microflore normale dans le tractus intestinal. Après la procédure de retrait de l'organe, des perturbations de l'écoulement de la bile se produisent généralement. Pour stabiliser la condition, Simethicone ou Espumisan est prescrit.

La médecine traditionnelle

Tous les symptômes chez les adultes peuvent être traités avec des médicaments et des remèdes non traditionnels. Il est également important de suivre le bon régime alimentaire pendant la diarrhée. Consultez un médecin plus d'une fois par mois pour corriger le schéma thérapeutique.

Parmi les méthodes traditionnelles de traitement figurent: une décoction à base de riz, une décoction d'écorce de chêne, une infusion sur des écorces de grenade.

Prévention de la diarrhée

Comment restaurer les selles après avoir retiré la vésicule biliaire? Une bonne nutrition est un remède efficace contre la diarrhée. Des médicaments efficaces contre la diarrhée sont prescrits pendant la première semaine après la sortie. Il est nécessaire de reconstituer le liquide dans le corps - buvez plus de deux litres d'eau propre. Consultez un médecin au moins une fois par mois. Si le patient comprend l'importance de suivre les recommandations médicales, il pourra éviter des conséquences désagréables après la cholécystectomie.

Vidéo

Caractéristiques de la période de récupération après cholécystectomie.

Diarrhée creuse après l'ablation de la vésicule biliaire

Après l'ablation de la vésicule biliaire, 50% des patients développent des symptômes désagréables. Une personne sur cinq souffre de selles molles. Le passage accéléré des aliments dans le tractus intestinal est une complication de l'opération ou une pathologie non diagnostiquée avant la cholécystectomie. Les selles récupèrent en 1 à 2 semaines, mais la diarrhée peut persister pendant des années.

Raisons de retirer la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe dans lequel les minéraux et les fluides sont absorbés par la bile. En règle générale, l'inflammation se produit en raison d'une violation de l'écoulement de la bile. 94 à 96% des patients admis au service de chirurgie ont une maladie de calculs biliaires. Le traitement commence par des médicaments. S'il n'y a pas d'effet, une opération est effectuée pour retirer la vésicule biliaire (cholécystectomie). Raisons principales:

  • Cholélithiase.
  • Inflammation aiguë ou chronique de la vésicule biliaire.
  • Néoplasmes.
  • Blessure traumatique.
  • Dommages purulents aux organes.

La vésicule biliaire peut être retirée par laparoscopie et ouvertement. Dans le premier cas, les instruments sont insérés dans la cavité abdominale par micro-incisions. L'opération est peu invasive, le nombre de complications et de jours de traitement hospitalier est réduit. La récupération prend moins de temps. Les cicatrices sont pratiquement invisibles. L'effet cosmétique est particulièrement important, car la pathologie survient le plus souvent chez les femmes. Dans de nombreuses cliniques à travers le monde, 95 à 97% des patients sont opérés par laparoscopie.

Une chirurgie ouverte pour enlever la vésicule biliaire avec une incision le long de la paroi abdominale antérieure est pratiquée lorsqu'il y a des maladies non reconnues avant la cholécystectomie (tumeurs malignes ou bénignes de la vésicule biliaire, de l'estomac ou du côlon) ou des complications (saignement massif qui ne peut être arrêté par laparoscopie, lésion des voies biliaires extrahépatiques conduits).

Récupération après la chirurgie

La période postopératoire passe souvent sans complications, mais la moitié des patients développent des troubles digestifs. L'ensemble de leur ensemble, y compris la diarrhée hologennale, est combiné dans le concept de syndrome postcholécystectomie (PCES).

  • Dyspeptique (sensation d'amertume dans la bouche, en particulier à jeun, nausées, diarrhée ou constipation).
  • Douloureux (douleur constante dans l'hypochondre droit d'intensité variable).
  • Ictérique (jaunissement périodique de la peau et de la sclérotique, associé à une douleur dans l'hypochondre droit ou sans elle).
  • Cliniquement asymptomatique (le patient ne se plaint pas, mais les changements pathologiques sont déterminés par échographie et analyses sanguines biochimiques).

Les résultats d'une étude de l'Institut central de recherche en gastro-entérologie (Moscou) ont montré que c'est la première option la plus courante.

Normalement, la bile se forme en continu et s'accumule. La répartition en portions, en fonction du volume de nourriture, dépend de la vésicule biliaire. Le corps humain produit environ 1 à 1,8 litre de bile qui, une fois concentrée, pénètre dans les intestins après un repas pour décomposer et absorber les graisses et activer les enzymes pancréatiques. La bile est associée à la dégradation des protéines et des glucides, à l'absorption des vitamines liposolubles, des sels inorganiques. Sous l'action de la bile, l'acide et les enzymes du suc gastrique sont inactivés.

Après l'ablation chirurgicale de l'organe, les mécanismes qui régulent la libération de la bile hépatique dans la lumière du duodénum disparaissent. Qu'il y ait de la nourriture dans les intestins ou non, l'apport est constant. Les acides biliaires agissent comme un laxatif, augmentent la sécrétion de liquide et stimulent le péristaltisme. L'intestin grêle se contracte plus souvent, le passage des aliments dans le tube intestinal est accéléré. La consistance des matières fécales et le changement de couleur. Selles uniformes, vert-jaune ou avec des verts et des particules alimentaires non digérées en raison de la teneur en bile.

Il existe plusieurs façons d'aider le corps à digérer les aliments dans de nouvelles conditions:

  • Réduisez la quantité de nourriture.
  • Mangez plus de repas tout au long de la journée.
  • Changez votre alimentation (réduisez la quantité de graisses et d'aliments qui affectent le péristaltisme).

La gravité de la diarrhée détermine la concentration de bile provenant du foie, une caractéristique du système nerveux autonome et des intestins.

Diarrhée après cholécystectomie

Diarrhée holodénale - diarrhée trois fois ou plus par jour après une cholécystectomie. Un trouble chronique des selles dure plus de quatre semaines. Chez la plupart des patients, les selles se normaliseront, mais cela prend du temps. Un symptôme désagréable ralentit le retour à l'activité de base.

Les selles molles fréquentes sont inconfortables, mais pas dangereuses pour la santé. Avec une perte massive de liquide, une déshydratation et un déséquilibre électrolytique peuvent survenir. Lorsque des «symptômes d'anxiété» apparaissent, une consultation avec un chirurgien et un thérapeute est nécessaire:

  • Sang dans les selles.
  • Fièvre.
  • Douleur abdominale.
  • Perte de poids.
  • Soif constante.
  • Crampes musculaires du mollet.
  • Diarrhée pendant plus de quatre semaines.

Plusieurs épisodes de diarrhée après la chirurgie ne nécessitent pas de tests ni d'examens supplémentaires. Si d'autres symptômes apparaissent, le diagnostic est effectué selon les indications.

Traitement de la diarrhée hologène

Les principaux objectifs de la thérapie sont de restaurer la composition biochimique normale de la bile, la fonction des voies biliaires et de minimiser l'exposition continue de l'intestin grêle aux acides biliaires. Dans la plupart des cas, le respect du régime et du régime recommandés conduit au rétablissement. La nécessité de prescrire des médicaments est déterminée par le médecin dans chaque cas..

Schéma postopératoire

Après une chirurgie laparoscopique, le premier ou le deuxième jour, il est permis de marcher 30 à 40 minutes par jour, des exercices de respiration et des exercices de physiothérapie. Il est contre-indiqué de soulever des poids de plus de 5 kg dans les 7 à 10 premiers jours. Après 4-6 mois, la gamme d'activité physique s'élargit, la course et le travail des muscles abdominaux sont ajoutés. Le temps de récupération est déterminé par la présence ou l'absence de complications, le niveau initial de forme physique, la pathologie concomitante.

Caractéristiques de la nutrition avec une vésicule biliaire enlevée

Pour empêcher la bile de s'accumuler dans les conduits, la nourriture doit être fournie fréquemment et en petites portions. Le nombre optimal de repas est de 5 à 7 par jour. Le volume de la partie principale est de 200 à 250 ml. 2-4 collations sont nécessaires. La graisse est limitée à 60-70g par jour.

Pour la diarrhée chronique au début de la période postopératoire, les médecins américains recommandent le régime BRATTY. Il comprend des bananes, du riz, des pommes (de préférence cuites au four), du thé faible, du pain sec d'hier et des biscuits aux biscuits, du yogourt naturel. Il est important de boire suffisamment de liquides pour éviter le problème inverse - la constipation.

Suivre un certain nombre de recommandations aidera à améliorer la qualité de vie après la chirurgie:

  • Réduisez la quantité d'aliments gras et frits. Cuire à la vapeur, ragoût ou bouillir les aliments. Il n'est pas nécessaire d'éliminer complètement les graisses de l'alimentation. 3 grammes de matières grasses sont digérés en un seul repas. Plus de causes altérées de la fonction motrice et des ballonnements.
  • Augmentez les fibres sur 2 à 4 semaines. Inclure les céréales, les produits à base de farine de grains entiers dans l'alimentation, ajouter du beurre et de l'huile végétale. Une forte augmentation de la fibre conduit à la formation de gaz.
  • À partir de produits protéinés, le poisson maigre (merlu, goberge) et la viande maigre (poulet, caille, lapin, bœuf) sont recommandés 1 à 2 fois par semaine. Pour les collations et les dîners, des produits laitiers allégés en matières grasses (fromage cottage, kéfir, yaourt) sont proposés.
  • Le régime doit contenir des légumes, fraîchement cuits et cuits au four. Les marinés et les marinés ne sont pas recommandés pour éviter les ballonnements.
  • Le café aggrave les symptômes de la diarrhée, il est donc préférable de l'ignorer. Remplacez les bonbons par des fruits non acides et du miel.

Correction médicale de la diarrhée

Il est nécessaire de traiter le syndrome diarrhéique en fonction de la gravité et des plaintes qui l'accompagnent. Pour éviter les perturbations électrolytiques pendant la période aiguë, des solutions de réhydratation sont prescrites (Regidron, Ionika, Bio Gaya ORS). Les probiotiques (Enterojermina, Enterol, Linex) aident à normaliser la microflore intestinale. Pour le traitement des spasmes douloureux, des antispasmodiques (chlorhydrate de mébévérine) et des médicaments cholérétiques sont prescrits. Les préparations à base de plantes contenant de la silymarine (Gepabene, Essentiale, Karsil, Darsil) normalisent la fonction hépatique.

Si des signes d'inflammation sont détectés, des antibiotiques sont nécessaires (érythromycine, clarithromycine, ciprofloxacine). Le lopéramide (Imodium, Lopedium) est utilisé pour affaiblir la motricité. Une carence enzymatique peut provoquer des diarrhées, des flatulences et une lourdeur dans l'estomac. Créon (Pangrol, Panzinorm, Hermital) aide à combler la carence en enzymes et facilite la digestion des aliments. Avec la diarrhée, l'absorption des nutriments est limitée, par conséquent, des complexes de vitamines et de minéraux contenant des acides gras oméga 3, du magnésium, des vitamines des groupes B, C sont prescrits.

Sans l'adhésion à vie au régime et au régime, le traitement médicamenteux est inefficace.

Irritation causée par la diarrhée

La diarrhée creuse endommage la peau de l'anus avec de la bile et des acides irritants. Plusieurs règles aideront à soulager la condition douloureuse..

  • Après la selle, ne frottez pas, mais faites tremper. Utilisez des lingettes pour bébé au lieu du papier toilette.
  • Appliquez une fine couche de crème protectrice pour bébé contre la dermatite des couches sur l'anus. La barrière protège la peau irritée de l'action des acides biliaires.
  • Évitez les épices et les herbes chaudes. La stimulation du flux biliaire entraînera plus d'irritation.
  • Tenez un journal alimentaire. Vous pouvez donc marquer les plats qui provoquent un symptôme désagréable..

Pronostic du patient

Le problème de la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire est courant et désagréable. Les plaintes peuvent réapparaître des années après la chirurgie. Des consultations programmées avec un thérapeute et un gastro-entérologue sont nécessaires pour la correction rapide du traitement. La maîtrise de soi est importante chez un patient adulte. Changer votre mode de vie et votre alimentation est la clé d'un traitement réussi.

Comment éliminer la diarrhée après avoir retiré la vésicule biliaire

Compétences professionnelles: hydrothérapie du côlon, traitement des maladies du tractus gastro-intestinal

Il n'est pas nécessaire de traiter la diarrhée qui survient après une cholécystectomie avec des médicaments. Parfois, il suffit que les patients adhèrent au régime alimentaire approprié. La diarrhée apparaît chez tous les patients après l'ablation de la vésicule biliaire. Cette condition peut être une variante de la norme, mais elle nécessite toujours une surveillance médicale..

  • Causes de la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire
  • Caractéristiques de la diarrhée après une cholécystécomie
  • Combien de temps durent les problèmes de selles?
  • Comment éviter la diarrhée après une ablation biliaire
  • Caractéristiques du régime
  • Prendre des médicaments
  • Caractéristiques de l'activité physique après cholécystectomie

Causes de la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire

Une vésicule biliaire fonctionnant normalement stocke la bile du foie. Peu à peu, la bile se concentre, «atteint» l'état souhaité et n'est libérée en petites quantités que lorsque la nourriture pénètre dans le tube digestif. Après l'ablation de la vésicule biliaire, la production de bile ne s'arrête pas. La sécrétion hépatique peut être sécrétée dans le même volume qu'avant l'opération. Mais le secret n'entre pas périodiquement dans le système digestif, comme auparavant, mais constamment.

Par conséquent, une fois la vésicule biliaire retirée, le patient a des selles molles. La violation de la défécation est considérée comme une variante de la norme: la sécrétion hépatique affecte activement le contenu de l'intestin, provoquant une dilution excessive des matières fécales. La diarrhée est également possible lorsque la vésicule biliaire est retirée en raison d'une concentration insuffisante de bile, car en raison d'un manque d'enzymes, la neutralisation de l'acide chlorhydrique sécrété par l'estomac s'aggrave..

L'ablation de la vésicule biliaire est effectuée en cas de violation de l'écoulement de la bile, qui est provoquée par les affections suivantes:

  • Obstruction des voies biliaires due aux calculs biliaires.
  • L'apparition d'adhérences dans les conduits.
  • Dommages mécaniques de la vésicule biliaire avec traumatisme, ecchymoses, coups.
  • Tumeur cancéreuse.
  • Inflammation purulente de la vésicule biliaire.
  • La croissance des polypes dans la cavité de la vésicule biliaire.
[adsp-pro-2]

La diarrhée après cholécystectomie est fréquente, chez presque tous les patients. L'amincissement des selles n'indique pas un écart par rapport à la norme. Au contraire, la diarrhée indique qu'après la chirurgie, le corps ne s'est pas encore adapté aux nouvelles conditions de fonctionnement - sans l'organe enlevé.

Caractéristiques de la diarrhée après une cholécystécomie

La sécrétion hépatique après cholécystectomie à petites doses pénètre constamment dans le duodénum. Le foie peut produire de un à deux litres de bile par jour. Par conséquent, le développement de la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire est tout à fait naturel..

La diarrhée froide est caractérisée par les symptômes suivants:

  • La formation de gaz augmente.
  • L'envie de déféquer se produit 4 à 6 fois par jour.
  • Dans les selles, vous pouvez voir des caillots sanguins, des taches muqueuses vertes.
  • La consistance des selles est visqueuse, pâteuse.
  • De temps en temps, il y a une douleur sourde et douloureuse sous les côtes.
  • Les matières fécales ont une odeur piquante.
[adsp-pro-3]

Important! La diarrhée à long terme après une cholécystectomie ne peut être ignorée. Une production insuffisante de bile peut entraîner l'apparition d'un ulcère gastro-duodénal, des maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, si les symptômes désagréables persistent pendant une longue période (plus de 10 jours), vous devez consulter un médecin.

Combien de temps durent les problèmes de selles?

Cela peut prendre de trois à cinq jours pour stabiliser la digestion et restaurer des selles normales. La fréquence des voyages aux toilettes diminue progressivement, les matières fécales ne sont pas si diluées, les traces de sang disparaissent. Si les selles molles après la cholécystectomie dure plus d'une semaine, cela indique un écart par rapport à la norme, le patient doit consulter un médecin.

La diarrhée persiste longtemps en présence de tels facteurs provoquants:

  • Manger des aliments qui provoquent une production accrue d'acide chlorhydrique.
  • Non-respect d'une alimentation douce, utilisation d'épices, d'aliments épicés.
  • Soulever des poids.
  • Faire de l'exercice physique actif.
  • Consommation d'alcool.
  • Fumeur.
[adsp-pro-4]

Il est souvent particulièrement difficile de rétablir une digestion normale chez les patients âgés, car les processus de régénération ralentissent avec l'âge et la dépendance du corps à de nouvelles conditions de digestion des aliments s'aggrave..

Certaines personnes souffrent de diarrhée pendant de nombreuses années, ce qui reporte les visites chez le médecin pour diverses raisons. Bien qu'un spécialiste puisse recommander des médicaments efficaces qui stabilisent rapidement les intestins. En tenant compte des caractéristiques individuelles, le médecin établit un schéma de traitement, aide à choisir un régime. Si le traitement ne donne pas de résultat positif, un examen approfondi du patient est effectué à l'aide d'une IRM, d'un scanner, d'une échographie, d'une coloscopie pour exclure d'autres maladies.

Comment éviter la diarrhée après une ablation biliaire

Une diarrhée prolongée entraîne la perte d'une quantité importante de liquide, avec laquelle les vitamines, les sels et les minéraux sont éliminés. Pour un rétablissement rapide, le patient doit revoir complètement son alimentation et adhérer à une alimentation douce. Des médicaments antidiarrhéiques peuvent également être nécessaires, mais le médecin décide des médicaments à prendre..

Caractéristiques du régime

En mangeant correctement, vous pouvez réduire considérablement la durée de la diarrhée avec une vésicule biliaire enlevée. Dans un premier temps, le patient doit suivre un régime strict, refusant les aliments gras et lourds..

Les patients peuvent manger:

  • Kéfir, yaourt faible en gras, fromage cottage faible en gras.
  • Porridge sur l'eau (avoine, sarrasin).
  • Bananes, pommes au four.
  • Soupes aux légumes.
  • Viande maigre: veau, poitrine de poulet.
[adsp-pro-5]

Plus tard, vous pouvez utiliser d'autres produits introduits progressivement, en vous concentrant sur la réaction du corps. Le régime est réglementé séparément. Vous devez prendre de la nourriture en petites portions, leur volume ne doit pas dépasser 200 grammes. Il y a un petit intervalle entre les repas - environ 2-3 heures, pas plus. Les plats cuits à la vapeur sont préférés, mais les aliments bouillis peuvent également être consommés.

La violation du régime entraînera une aggravation de la diarrhée, excluez donc les plats suivants du régime:

  • Aliments épicés et poivrés.
  • Soda sucré
  • Chocolat, confiseries, pâtisseries.
  • Viande grasse, poisson.
  • Légumes crus, fruits.
  • Aliments marinés, frits et fumés.
[adsp-pro-6]

Important! Il est strictement interdit de consommer des boissons alcoolisées. L'alcool affecte négativement le tube digestif, le foie et même en petites quantités peut provoquer une intoxication.

Prendre des médicaments

Parfois, il suffit aux patients après une cholécystectomie de suivre un régime pour rétablir une digestion normale. Mais il existe des situations où la diarrhée postopératoire nécessite un traitement obligatoire. Surtout si la diarrhée est provoquée par une violation du régime.

Lors du traitement de la diarrhée après une cholécystectomie, les patients doivent:

  • Prenez des agents détoxifiants qui nettoient le corps des toxines, des microbes, des virus. Convient pour le traitement de Smecta, Polysorb, Enterosgel.
  • Boire plus de liquides pour maintenir l'équilibre électrolytique.
  • Assurez-vous de prendre des complexes multivitaminés.
  • En cas de violation de la production de bile après l'ablation de la vésicule biliaire, buvez Alohol, Liobil.
[adsp-pro-7]

En outre, il est recommandé aux patients d'utiliser des probiotiques et des prébiotiques pour stabiliser le processus de digestion: Hilak Forte, Creon, Bactistatin, Bifiform, Linex.

Caractéristiques de l'activité physique après cholécystectomie

Le relâchement des selles après le retrait de la vésicule biliaire augmente avec l'exercice. Par conséquent, les jours postopératoires, les exercices physiques actifs doivent être abandonnés. Pour éviter que la diarrhée ne réapparaisse après une cholécystectomie, le patient ne doit pas soulever de poids pendant un mois (objets de plus de 3 kg). Il est également déconseillé d'effectuer des exercices qui provoquent une tension de la paroi abdominale..

Les patients peuvent marcher. La randonnée est autorisée pendant 30 à 60 minutes. Habituellement, après la chirurgie, il suffit que les gens suivent un régime, réduisent l'activité physique afin de rétablir rapidement une digestion normale.

Caractéristiques de la diarrhée après cholécystectomie: que faire et comment traiter

L'ablation de la vésicule biliaire ne passe pas inaperçue pour le système digestif. Dans 20% des cas, les selles molles, le syndrome dyspeptique après chirurgie, s'ils ne sont pas correctement traités, dérangent le patient pendant de nombreuses années. La diarrhée après une cholécystectomie nuit à la santé, altère considérablement la qualité de vie et affecte la santé mentale.

Causes de la diarrhée après cholécystectomie

Les chirurgiens décident de retirer la vésicule biliaire uniquement lorsque le problème ne peut être résolu par d'autres moyens. Les principales indications de la cholécystectomie:

  • exacerbation de la cholécystite chronique;
  • calculs dans la vessie;
  • maladie biliaire symptomatique et asymptomatique;
  • néoplasmes de la vésicule biliaire ou de la tête du pancréas;
  • plaies pénétrantes et traumatisme de la paroi abdominale antérieure.

La diarrhée après l'ablation de la vessie s'explique par le fait que la bile sécrétée par le foie pénètre immédiatement dans la lumière duodénale et ne se dépose pas dans la vessie. Les mécanismes qui régulaient l'écoulement de la bile uniquement lorsque la nourriture entrait ont disparu. Les acides et autres substances hautement actives ont un effet laxatif, augmentent considérablement la sécrétion de liquide et stimulent le péristaltisme de tout l'intestin, irritant ses parois. L'intestin grêle se contracte plus souvent et plus rapidement, le liquide n'a pas le temps d'être absorbé et le morceau de nourriture ne se forme pas assez dense. La bile devient moins concentrée, ce qui nuit considérablement à la digestion des graisses. Les tests de selles montrent une grande quantité de fibres non digérées, ce qui est important pour le diagnostic de la diarrhée après cholécystectomie.

La sévérité de la diarrhée dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme dans son ensemble et du système digestif, de la concentration et du degré d'activité des pigments biliaires et de la fonction du système nerveux autonome. En plus de la diarrhée, les patients se plaignent de sang dans les selles, d'une sensation de ballonnement et d'une augmentation de la production de gaz. La cholécystectomie est une intervention chirurgicale sérieuse, et seul le fait de suivre les recommandations du médecin pendant la période de rééducation permettra au patient de retrouver sa qualité de vie habituelle.

La qualité de vie du patient se dégrade nettement et en plus de la douleur dans la plaie postopératoire après cholécystectomie apporte un inconfort important. Des crises récurrentes de douleurs spastiques dans l'hypochondre droit, une sensation d'amertume dans la bouche, des nausées, de la diarrhée donneront au patient de nombreuses minutes désagréables. Ce sont des signes d'intestin irritable. En raison de la forte concentration de bile dans les matières fécales, les excréments changent de consistance, de couleur et deviennent verdâtres ou jaunâtres avec des fibres d'aliments non digérés. Pour récupérer plus rapidement, vous devez réduire la quantité de nourriture consommée et modifier le régime alimentaire. Traitement médicamenteux efficace et médecine traditionnelle.

Méthodes de traitement de la diarrhée hologénique après ablation de la vésicule biliaire

Dans la période de récupération précoce après la chirurgie, la diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire tourmente chaque patient. Il faut 5 à 7 jours pour que le corps se reconstruise, mais chez deux patients sur dix, ce trouble persiste longtemps..

  • Diarrhée et fièvre chez un adulte: raisons, que faire, comment traiter
  • Règles pour le traitement de la diarrhée avec des médicaments antibactériens
  • Traiter la diarrhée aqueuse à la maison

Les tâches du traitement de la diarrhée après cholécystectomie comprennent la réduction de l'effet agressif des acides biliaires sur la paroi de l'estomac en même temps que la normalisation des voies biliaires. Pendant la période de rééducation, il est important d'observer le régime prescrit:

  1. Se lever prudemment au lit en 1 à 2 jours, en présence du personnel médical.
  2. Il est strictement interdit de soulever des poids de plus de 2 kg.
  3. Surveiller de près la propreté de la plaie postopératoire après avoir retiré le drain.
  4. Observez le régime.

Selon les statistiques, la diarrhée chez les patients commence même en milieu hospitalier, lorsqu'il est autorisé à manger des produits faits maison. Des erreurs d'alimentation et une abondance d'aliments gras font que le corps n'a pas le temps de s'adapter à de nouvelles conditions. Malheureusement, l'adaptation peut ne pas se produire.

Pour le traitement de la diarrhée hologénique après cholécystectomie, trois directions sont utilisées:

  1. Correction des médicaments.
  2. Régime.
  3. Soutenir le corps avec des décoctions et des teintures.

La recherche montre qu'une combinaison de ces méthodes peut vous aider à vous débarrasser rapidement des troubles des selles, des douleurs abdominales et de l'inconfort après une cholécystectomie..

Médicaments

Le traitement médicamenteux dépend de la gravité du syndrome diarrhéique lors de la cholécystectomie, des plaintes qui l'accompagnent et de la gravité de l'état du patient. Un certain schéma est appliqué:

  1. Restauration de l'équilibre hydrique et électrolytique à l'aide de solutions de réhydratation.
  2. Normalisation de la microflore intestinale et du processus de digestion avec des probiotiques modernes, «l'arrêt» de l'intestin peut avoir des conséquences néfastes pour tout l'organisme. À l'avenir, les yaourts naturels, les cultures de démarrage avec des bifidobactéries conviennent à cet effet..
  3. Les douleurs spastiques sont mieux soulagées par les antispasmodiques par voie intramusculaire, les médicaments cholérétiques - ils améliorent l'écoulement, ne permettent pas à la bile de stagner dans les canaux.
  4. Pour normaliser la fonction hépatique, il est préférable d'utiliser des préparations à base d'ingrédients à base de plantes, elles ont moins d'effets secondaires avec une activité élevée.
  5. Pour affaiblir la motilité intestinale, arrêtez la diarrhée après la prescription du lopéramide.

La carence enzymatique est l'un des symptômes du PCES. Pour normaliser la fonction du pancréas, Creon, Panzinorm et d'autres représentants de la thérapie de substitution sont bien adaptés. Nous ne devons pas oublier que l'absorption des complexes vitaminiques dans l'intestin grêle est altérée, il est nécessaire de prendre en plus des oméga-3,6,9, du magnésium, des vitamines du groupe B.Tout médicament doit être prescrit par un gastro-entérologue qui était auparavant impliqué dans le traitement du syndrome postcholicystectomie.

Remèdes populaires

L'avantage du traitement avec des méthodes traditionnelles est que leur coût est bien inférieur à celui des préparations pharmaceutiques et ne crée pas de dépendance. Mais il sera plus difficile d'obtenir l'effet souhaité, les bouillons ne commencent pas à agir immédiatement. La diarrhée froide peut être soulagée par:

  • décoction d'écorce de chêne: versez 50 grammes d'écorce de chêne avec 2 verres d'eau, faites bouillir à feu doux, prenez 1 cuillère à soupe avant les repas;
  • la teinture de noyaux de noix a des propriétés astringentes. Versez les grains pelés avec de l'eau bouillante, laissez infuser pendant une demi-heure. Prendre 1 verre une fois par jour.

Il existe de nombreuses recettes similaires, toutes basées sur les propriétés - pour renforcer les selles avec une diarrhée chronique après une cholécystectomie.

Régime

Une bonne nutrition après une cholécystectomie est la clé d'un rétablissement réussi et rapide. La règle principale d'un tel régime est les repas fractionnés en petites portions, lorsque le patient en mange 5, ou mieux 7 fois par jour. Cette approche ne permet pas à la bile de s'accumuler dans les canaux, n'irrite pas l'intestin «affamé» et ne provoque pas le développement de diarrhée.

Il est strictement interdit de manger des aliments gras, épicés, épicés et frits pour éviter la diarrhée après une cholécystectomie. Nous devrons exclure les oignons, l'ail, les épices aromatiques, les radis, les bouillons riches en gras, les viandes fumées et les cornichons de l'alimentation. Le chocolat noir, le café et le thé forts, les pâtisseries, la crème glacée et l'alcool doivent être retirés de l'alimentation. Les 4 premiers mois doivent être passés à un régime strict, puis de rares indulgences sont possibles.

Avant de quitter l'hôpital, le médecin donne des recommandations strictes à suivre:

  1. Le menu doit être composé de plats bouillis et écrasés. Un tel aliment n'irrite pas la délicate membrane muqueuse du tube digestif; une grande quantité d'acides biliaires n'est pas nécessaire pour son traitement. Pas de diarrhée après cholécystectomie.
  2. Il est préférable de composer un régime à partir de céréales, de bouillons de légumes et de poisson faibles en gras, de viande diététique (volaille, lapin). Vous ne pouvez pas manger de poisson plus de 2 fois par semaine..
  3. Le fromage cottage, le kéfir, les yaourts et autres produits laitiers fermentés peuvent être consommés matin et soir. C'est particulièrement vrai du fromage cottage, il favorise la production de mucus, qui enveloppe délicatement les parois intestinales..
  4. Le régime alimentaire ne doit pas être négligé, même si la condition s'améliore.!

Comment éviter la diarrhée holographique

Il est assez difficile de prévenir le développement du syndrome postcholécystectomie. Pour ce faire, vous devez exclure toute activité physique, même habituelle. Ceci est la prévention de l'inflammation de la plaie postopératoire, empêche l'augmentation de la motilité intestinale. La diarrhée après cholécystectomie sera rare.

Des promenades quotidiennes légères au grand air ne seront que bénéfiques. Vous ne pouvez reprendre le sport que 8 à 12 mois après la chirurgie. Il n'est pas nécessaire de se donner des indulgences dans le régime après une cholécystectomie. Le strict respect des recommandations du médecin est le mieux que le patient puisse faire pour son corps.

Pourquoi la diarrhée apparaît-elle après avoir retiré la vésicule biliaire??

La diarrhée après ablation de la vésicule biliaire est l'une des variétés de diarrhée hologennale, dont les principales raisons de développement sont des pathologies du système digestif ou des segments du système hépatobiliaire. Elle peut être causée par des causes variables - de l'hypokinésie (production insuffisante de sécrétion biliaire), à ​​l'hyperkinésie ou à des processus tumoraux dans l'organe piriforme (maladie cœliaque).

Il est à noter qu'un phénomène similaire peut apparaître après l'ablation d'une partie de l'intestin grêle ou être le résultat d'une dyskinésie hypomotrice, dans laquelle il existe une insuffisance de l'activité contractile de la vésicule biliaire. Une thérapie opportune ou une rééducation correcte de l'activité du corps aide à se débarrasser du processus pathologique.

Que se passe-t-il après une chirurgie dans le corps?

Le prélèvement d'un organe entraîne un dysfonctionnement du système digestif. Par conséquent, un certain nombre de complications pas particulièrement agréables surviennent - diarrhée, formation accrue de gaz, ballonnements, diarrhée avec impuretés sanguines. Le retrait d'un organe peut être comparé au retrait d'un engrenage d'un mécanisme. Mais le corps humain est parfait - les gens vivent après le prélèvement d'organes.

Selon les statistiques, sur 150 personnes après la chirurgie, 95 présentent de telles complications. Cette symptomatologie apparaît presque toujours après le retrait de la vessie, mais en quelques jours, elle réussit. Chez certains patients, il est observé pendant encore 5 ans..

Traitement médical

En règle générale, la diarrhée et d'autres symptômes désagréables apparaissent lorsqu'un patient avec une vésicule biliaire retirée rentre chez lui. Cela se produit parce que le patient enfreint les règles de nutrition..

Selon les statistiques médicales, les personnes en surpoids ont souvent besoin d'une intervention chirurgicale. Ils se lassent du menu monotone et retournent à leur ancien régime, croyant que maintenant le danger est passé. Cependant, cette opinion est erronée. Après quelques jours, le patient développe une diarrhée, il perd du poids, du liquide et son état s'aggrave.

Les patients qui souffrent de diarrhée froide ont souvent une question sur la façon de la traiter. La thérapie consiste à prendre les médicaments suivants:

  • Les entérosorbants sont un groupe de médicaments qui nettoient le corps des substances nocives, normalisent la fonctionnalité intestinale. A cet effet, les médicaments suivants sont utilisés: Smecta, charbon actif ou blanc, Lactofiltrum, Filtrum.
  • Des agents antibactériens sont prescrits lorsque des agents pathogènes sont détectés dans l'intestin ou en cas de processus inflammatoire.
  • Préparations contenant des lactobacilles, des probiotiques, des prébiotiques (un milieu nutritif pour les micro-organismes bénéfiques). Pour éliminer la diarrhée et restaurer la microflore normale, Normabact, Linex, Bifiform sont utilisés.
  • Les médicaments contenant des acides biliaires et de la bile sont utilisés pour un traitement supplémentaire (Cholenzym, Lyobil, Allohol).

Pour accélérer la production de leurs propres enzymes, ils utilisent Hepatosan, Cyclovalon, Ursosan, Enterosan. Le lopéramide est prescrit pour ralentir la motilité intestinale.

En raison de la perte d'une grande quantité d'eau et de sels dans un contexte de diarrhée, il est recommandé de prendre Regidron pendant 2 à 3 jours. La préparation de glucose-sel retient le liquide dans le corps.

Pourquoi le trouble survient-il??

La malnutrition et l'absence de régime sont la principale raison pour laquelle des troubles digestifs tels que la diarrhée surviennent après l'ablation de la vésicule biliaire. La bile a tendance à s'accumuler dans les canaux, par conséquent, pour son passage rapide, une personne qui a subi une intervention chirurgicale doit manger de manière fractionnée et souvent. Si ce facteur est violé, la bile irrite la muqueuse intestinale, ce qui entraîne des changements pathologiques dans les canaux et les intestins. En conséquence, la diarrhée est observée.

De plus, l'utilisation constante d'aliments gras et épicés qui ne peuvent pas être digérés normalement conduira au fait que la diarrhée deviendra un compagnon du corps pendant longtemps. Ce qui est interdit après une cholécystectomie:

  • pimenter;
  • arc;
  • Ail;
  • un radis;
  • champignons;
  • bouillons forts de viande, de poisson et de champignons;
  • plats épicés, salés, fumés;
  • marinades;
  • salaison;
  • nourriture en boîte;
  • confiserie;
  • les légumineuses;
  • produits de boulangerie grossiers;
  • crème glacée (provoque des pathologies spasmodiques).

Symptômes

Les manifestations typiques de la diarrhée froide comprennent des symptômes tels que:

  • Douleur aiguë dans l'hypocondre à droite;
  • Des impuretés ressemblant à des caillots de teinte verdâtre apparaissent dans les selles;
  • Les matières fécales acquièrent une teinte verdâtre ou jaunâtre pâle, qui est associée à des troubles de l'écoulement de la bile, car la bile pénètre maintenant constamment dans les intestins, tandis que les intestins ne peuvent pas faire face à de tels volumes de sécrétion, en conséquence, les matières fécales se liquéfient;
  • Dans la région du foie, il y a une lourdeur prononcée;
  • Les matières fécales dégagent une odeur piquante et nauséabonde;
  • Lors du sondage de la couture, il y a une sensation d'inconfort prononcée.

Dans le contexte des manifestations ci-dessus, la formation de gaz dans les régions intestinales augmente, l'estomac gonfle, des stries sanglantes apparaissent dans les selles. Si le patient enfreint les recommandations concernant le régime alimentaire, il développera une diarrhée chronique..

Quelles mesures peuvent être prises?

Après avoir consulté un médecin, il est possible de prendre des solutions médicinales spéciales qui aident à rétablir l'équilibre hydrique, par exemple, boire du Rehydron.

Avec la diarrhée, non seulement l'équilibre hydrique est perturbé, mais également la structure de la muqueuse intestinale. Il est important de le restaurer.

Pour cela, des médicaments sont prescrits pour prévenir la dysbiose. Les absorbants sont utilisés pour éliminer les toxines et les déchets de la flore intestinale. Il est conseillé de combiner la prise de médicaments avec des vitamines. Mais vous n'avez pas besoin de les boire vous-même: ils peuvent provoquer une réaction allergique..

Une personne qui a subi une intervention chirurgicale et a perdu un organe, ainsi que souffrant de diarrhée, doit nécessairement revoir son alimentation. Il est recommandé d'augmenter la quantité d'aliments qui contiennent beaucoup de fibres alimentaires, comme la bouillie de riz. Les aliments gras laitiers sont exclus. Avec l'autorisation du médecin, vous pouvez boire du kéfir faible en gras. Les boissons telles que le thé et le café forts peuvent augmenter la diarrhée et doivent donc également être éliminées de l'alimentation..

Absolument toutes les personnes qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever la vésicule biliaire se voient recommander un régime, car elles n'ont pas de «réservoir» pour l'accumulation de bile. Les canaux n'en accumulent pas une grande quantité, c'est pour cette raison qu'ils doivent être régulièrement déchargés, c'est-à-dire vidés. Plus une personne mange souvent de la nourriture, moins la stagnation se produira. Vous devez manger au moins 6 fois par jour.

La vésicule biliaire fournit au corps des enzymes qui aident les aliments gras à digérer normalement. En conséquence, après l'ablation de la vésicule biliaire, ces enzymes ne suffisent pas. Par conséquent, lors de la consommation d'aliments gras, la diarrhée se produit. Le champ opératoire exclut complètement la consommation de graisses animales (bœuf, agneau, porc). La nourriture doit être cuite à la vapeur. Les plats bouillis, cuits et cuits au four sont autorisés. Les aliments frits conservent des composants qui aident à activer la sécrétion des sucs digestifs. Ils irritent la flore intestinale, ce qui nuit à la digestion..

  • bouillons de légumes (vous pouvez y ajouter des céréales);
  • viande maigre - lapin, poitrine de poulet, caille;
  • poisson maigre;
  • produits fermentés faibles en gras, plats à base de caillé;
  • omelettes, œufs à la coque (les œufs durs sont interdits);
  • graisses végétales;
  • sarrasin, riz, flocons d'avoine;
  • légumes cuits au bain-marie;
  • fruits sucrés (il est interdit d'utiliser des baies et des fruits acides, leurs jus);
  • guimauve, biscuits diététiques.

Pour exclure l'apparition de diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire, vous devez respecter des règles simples. La diarrhée implique beaucoup de perte de liquide et peut entraîner une déshydratation. Par conséquent, pour rétablir l'équilibre hydrique du corps, vous devez boire beaucoup de liquides. La norme pour une personne par jour est de 2 litres. En cas de diarrhée après la chirurgie, la personne doit boire au moins 4 litres.

Médicaments

Les médicaments aideront à faire face aux manifestations de la diarrhée postopératoire.

  • Hilak forte. L'outil aide à éliminer les troubles digestifs en agissant sur l'organisme du patient avec des métabolites d'origine bactérienne.
  • Diara. Réduit l'activité de l'activité intestinale, est contre-indiqué chez les enfants et les femmes enceintes jusqu'à 12 semaines, ainsi que dans l'occlusion intestinale aiguë.
  • Enterol. Riche en micro-organismes, restaure efficacement la flore intestinale, normalise les selles.
  • Lopéramide. Réduit l'activité musculaire des régions intestinales, réduisant le taux de mouvement des masses alimentaires à travers les intestins. Diffère dans les effets à long terme sur le corps, est contre-indiqué en lactation et gestation, colite ulcéreuse, occlusion intestinale.

En général, après l'ablation de l'organe de la vésicule biliaire, deux groupes de médicaments sont utilisés: la restauration de la microflore intestinale et le ralentissement du péristaltisme. Si la diarrhée est intense et prononcée, une combinaison de ces médicaments est autorisée.

Comment identifier la déshydratation?

Avec la diarrhée, méfiez-vous de la déshydratation. Si vous présentez des symptômes de cette maladie, vous devriez consulter votre médecin. Le symptôme d'un manque de liquide dans le corps est la soif ordinaire. Des sentiments de faiblesse, des maux de tête, rappelant un syndrome de la gueule de bois, indiquent également une déshydratation. Des étourdissements se développent, une aggravation de l'état est notée, le pouls s'accélère, les patients se plaignent d'une bouche sèche. L'urine des patients déshydratés devient plus foncée et moins fréquente que d'habitude.

Diarrhée chronique

La diarrhée chronique dure plus de 3 semaines et s'accompagne de symptômes désagréables. La pathologie provoque une déshydratation, une hypovitaminose, une perte de poids importante.

Symptômes de diarrhée chronique:

  • selles molles plus de 3 fois par jour;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • fatigue, apathie;
  • douleur lors des selles;
  • la présence de sang, de pus dans les selles;
  • manque d'appétit.

La diarrhée continue peut provoquer le développement de maladies telles que:

  • polypose;
  • urémie;
  • syphilis;
  • amylose intestinale.

Le traitement d'une maladie chronique consiste à prendre des médicaments et à suivre un régime. En dernier recours, après un diagnostic complet, une intervention chirurgicale sera nécessaire..

Diarrhée creuse

Il faut un certain temps au corps pour se reconstruire - de 5 jours à plusieurs semaines.

Dans les premiers jours, la diarrhée accompagne chaque patient.

En raison de l'ajout de bile aux selles, il devient jaune clair ou vert. La diarrhée ne progresse pas.

En plus de la diarrhée, le patient s'inquiète de la douleur sourde du côté droit. La douleur se manifeste à la palpation de la région iliaque.

Comme diagnostic, le médecin peut prescrire un test de selles, qui montrera une quantité accrue d'acides biliaires. Dans la période suivant la chirurgie, le diagnostic est rarement effectué, car la diarrhée chronique est un phénomène naturel.

Exercice physique

Si, après son congé, le patient continue de pratiquer une activité physique intense, la diarrhée ne peut être évitée. Dans la période de rééducation et de récupération postopératoire, un repos complet doit être observé.

Pour le moment, il est préférable que le patient refuse de faire les tâches ménagères, car elles provoquent des contractions musculaires, augmentent la motilité intestinale et provoquent un amincissement des selles. Lorsque la bile est retirée, la levée de poids dont le poids dépasse 3 kg est contre-indiquée, sinon une augmentation de la pression intra-abdominale se produira.

Mais cela ne signifie pas que le patient n'a qu'à s'allonger. Les promenades d'une heure sans hâte ont un effet bénéfique sur le corps. Au fil du temps, le médecin recommandera de faire de la gymnastique spécialisée, mais la course et le saut, les exercices de presse doivent être exclus.

Vous pouvez reprendre votre routine habituelle six mois ou un an après l'opération. Mais la décision de changer de mode de vie doit être prise par le médecin, en tenant compte de toutes les caractéristiques du corps du patient.

Remèdes populaires

Parmi les remèdes populaires les plus efficaces pour aider à faire face à la diarrhée après une cholécystectomie, les experts notent:

  1. Amidon de pomme de terre, qui est dilué avec de l'eau (1 grande cuillère par verre) et pris toutes les deux heures.
  2. Noyer, dont 4 noyaux. versé avec de l'eau bouillie (1000 ml), infusé jusqu'à ce qu'il refroidisse, puis pris dans 250 ml.
  3. Écorce de chêne. Les matières premières d'un montant de 50 g sont broyées et versées dans ½ l d'eau, puis le mélange est bouilli pendant un quart d'heure et bu avec une grande cuillère trois fois par jour.
  4. Le millepertuis (100 g) et ½ l d'eau sont mélangés dans une casserole et bouillis pendant 10 minutes, le bouillon obtenu est filtré et bu une fois par jour.
  5. L'herbe d'absinthe dans une quantité de 50 g est mélangée avec 0,4 litre d'eau et placée sur un feu, il faut environ un quart d'heure pour faire bouillir le mélange, puis prendre une grande cuillère trois fois par jour.

Si, après une cholécystectomie, la diarrhée ne disparaît pas pendant une longue période, un examen diagnostique supplémentaire est prescrit. Si le patient a strictement respecté le régime de prise du médicament, suivi les recommandations diététiques et que la diarrhée ne s'arrête toujours pas, le problème doit être recherché dans la fonctionnalité générale du système digestif..

Des diagnostics compétents aideront à identifier l'origine exacte du problème et à prescrire un traitement efficace.

Les problèmes de diarrhée avec un organe biliaire retiré sont assez désagréables, mais malheureusement courants. Les patients peuvent ressentir des plaintes même des années après l'intervention. Pour faire face avec succès au problème, il est recommandé de changer le régime alimentaire et la vie en général..