Le foie fait mal: symptômes, sensations, premiers signes. Où le foie fait-il mal?

Chaque jour, le foie humain passe à travers lui-même environ 2000 litres de sang, tout en retenant dans la cavité (puis en neutralisant) d'énormes volumes de toxines nocives. En raison de telles charges graves, l'organe devient très sensible à divers types de troubles du corps, ce qui est particulièrement visible si une personne ne respecte pas strictement les règles d'une alimentation saine et d'une routine quotidienne.

Comment le foie fait-il mal, quels sont les symptômes, comment le traiter? Cela sera discuté dans cet article..

Inconfort physique

La plupart des gens connaissent la sensation de fortes douleurs de couture dans l'hypochondre, qui apparaissent lors de mouvements mécaniques actifs associés à la course, à la marche rapide ou à la flexion. Si, après avoir ressenti une douleur dans le foie (sous la côte), arrêtez les mouvements ou les ralentissez considérablement, les picotements cesseront bientôt, et si vous ignorez l'inconfort, la douleur s'intensifiera en coupures sévères.

La raison de l'inconfort réside dans l'ignorance de la personne de la fonction importante du foie - la capacité de réserver de grands volumes de sang veineux «en réserve», et plus une personne bouge activement, plus l'organe accumule le liquide avec diligence. Si la technique respiratoire et le rythme moteur sont observés, les muscles respiratoires fonctionnent de manière mesurée et le sang veineux a le temps de se répartir davantage dans les vaisseaux..

Si une personne augmente la charge sur le diaphragme, le liquide reste dans le foie et commence à se dilater, agissant sur de nombreuses terminaisons nerveuses placées dans une capsule de glisson qui recouvre l'organe d'une coquille dense. Pour cette raison, des douleurs surviennent, caractéristiques d'une intensité croissante. On remarque que si, avant de commencer à bouger activement, une personne a mangé des aliments gras, la nature de la douleur au foie devient plus agressive et peut s'accompagner de nausées.

Le traitement médicamenteux pour la douleur dans le foie due à un effort physique n'est pas prescrit. Le gastro-entérologue peut recommander au patient de passer à des activités moins actives ou de pratiquer des sports tels que la natation et l'aérobic léger. La gymnastique respiratoire a fait ses preuves, ce qui, en plus de favoriser une augmentation de l'apport sanguin aux organes, entraîne également les muscles du cadre abdominal, ce qui a également un bon effet sur le foie..

Prendre des médicaments

Il n'y a pas de médicaments totalement sûrs pour le foie, mais les effets négatifs peuvent être réduits si vous suivez l'ordre de prise des médicaments, les dosages et les recommandations indiqués dans les annotations..

La sensation de mal au foie survient souvent pendant le traitement avec les groupes de médicaments suivants:

  • les anti-inflammatoires de la catégorie AINS;
  • antibiotiques prescrits pour l'automédication, sans tenir compte de la gravité de la maladie;
  • les médicaments antihypertenseurs, en particulier ceux à base d'hydralazine et de méthyldopa;
  • contraceptifs pris de manière incontrôlable et pendant une longue période;
  • antihistaminiques.

Plus un médicament des groupes énumérés ci-dessus est pris longtemps, plus la charge sur le foie est forte, par conséquent, si un traitement à long terme est nécessaire, le médecin doit périodiquement modifier le schéma thérapeutique. La méthode d'introduction de la substance dans le corps et la vitesse de son absorption sont d'une grande importance - plus l'élément actif entre tôt dans la circulation sanguine, plus l'effet sera agressif..

S'étant accumulés dans un rapport critique, les éléments non excrétés des médicaments ont un effet enivrant sur l'organe, provoquant l'apparition des douleurs suivantes dans le foie. Les symptômes associés à cette violation peuvent inclure les manifestations suivantes:

  • démangeaisons de la peau, éruption cutanée, rougeur;
  • maux de tête douloureux;
  • nausées et faiblesse générale;
  • constipation ou diarrhée;
  • crampes abdominales.

Lors de la prescription d'un traitement, il est nécessaire de prendre en compte les facteurs de risque tels que: l'âge, les maladies passées, le sexe, le surpoids, le mode de vie, etc. la prise de tout médicament est convenue avec l'hépatologue.

Les conséquences d'une consommation excessive d'alcool

La consommation régulière d'alcool à haute teneur en alcool éthylique conduit au développement de pathologies chroniques graves de l'organe biliaire. Cependant, dans certains cas, même une seule prise d'une boisson forte peut causer des douleurs au foie. Les symptômes de l'intolérance à l'alcool peuvent varier - vomissements, nausées, diarrhée ou constipation. C'est pourquoi cela peut arriver:

  1. L'enzyme hépatique alcool déshydrogénase, conçue pour stimuler l'oxydation des alcools et des acétals entrant dans le corps, ne supporte pas la charge, ce qui entraîne une augmentation de la motilité des organes.
  2. L'alcool éthylique tue les cellules hépatiques.
  3. Les médicaments conçus pour éliminer les conséquences d'une consommation excessive de produits alcoolisés affectent également négativement le foie et provoquent souvent un goût de bile dans la bouche et des douleurs douloureuses dans l'hypochondre..

Avec l'utilisation systématique d'alcool (la force de la boisson n'a pas beaucoup d'importance), la fonction neutralisante de la glande à sécrétion mixte s'atrophie progressivement. En conséquence, la toxicité de toutes les substances (médicaments, produits alimentaires, alcool) qui pénètrent dans le foie augmente plusieurs fois. Cela contribue à l'accumulation de cellules graisseuses, à la perturbation de la circulation de la bile à travers les canaux, à la mort des cellules organiques.

Les processus d'intoxication alcoolique du corps se produisent sous une forme latente et ne deviennent apparents que lorsque la maladie passe à l'étape suivante et que les changements dans la structure du foie deviennent irréversibles.

Les signes de dysfonctionnement des organes apparaissent plus clairs si, tout en buvant des boissons contenant de l'alcool, une personne a mangé abondamment des aliments gras ou épicés. Ayant ressenti une douleur dans l'hypochondre droit, une personne doit immédiatement prendre l'un des médicaments du groupe des hépatoprotecteurs qui protègent le foie de la destruction.

Hépatite aiguë

Que faire si cette maladie est diagnostiquée et que le foie fait mal? Quels sont les symptômes, comment traiter et comment se débarrasser de la maladie? L'hépatite est un nom collectif pour les maladies aiguës et chroniques de nature infectieuse qui affectent la plus grande glande du corps.

Il existe quatre types d'hépatite aiguë:

  1. Hépatite A. Les premières douleurs de tiraillement dans le foie avec ce type d'hépatite surviennent un mois après l'infection par le virus, puis une coloration ictérique de la peau apparaît, accompagnée d'une amélioration de l'état général. Une guérison complète de la maladie de Botkin est impossible, mais si les recommandations médicales sont suivies, les rechutes peuvent être évitées.
  2. Hépatite B.L'apparition de la maladie est caractérisée par des symptômes similaires à des infections respiratoires aiguës ou à un surmenage, et ce n'est qu'après quelques jours que des symptômes spécifiques apparaissent: le foie fait mal, une pression apparaît dans l'hypochondre droit, la peau jaunit, les selles et l'urine s'assombrissent. Dans une évolution sévère de la maladie, il existe un risque de développer une nécrose du tissu hépatique, mais avec un traitement rapide, le pronostic de guérison est favorable.
  3. Hépatite D. La maladie se développe généralement dans le contexte de l'hépatite B, mais les symptômes douloureux, ainsi que les conséquences des lésions organiques, sont moins prononcés. Le pronostic de guérison est presque toujours positif..
  4. Hépatite E. La maladie dure en moyenne jusqu'à deux mois et s'accompagne d'une augmentation des symptômes - d'une sensation de fatigue générale et d'inconfort à une douleur aiguë dans l'hypochondre et la zone au-dessus du nombril. Dans cette forme d'hépatite, un traitement symptomatique est généralement prescrit, ce qui ne nécessite pas la présence du patient à l'hôpital. L'exception est les femmes enceintes qui portent cette maladie très durement.

Si un type d'hépatite est détecté, le médecin prescrit un régime qui exclut les aliments du régime alimentaire du patient qui pèsent sur le foie. Le rendez-vous de traitement est effectué par un médecin spécialiste des maladies infectieuses et seulement après l'achèvement de toutes les procédures de diagnostic.

Cirrhose du foie

La cirrhose est une maladie hépatique grave et progressive dans laquelle les cellules de la glande se transforment en tissus durs, comme le tissu cicatriciel. L'état atypique de l'organe est une conséquence de la plupart des maladies chroniques du foie qui n'ont pas reçu les soins médicaux nécessaires. Dans de rares cas, la cirrhose se développe comme une pathologie indépendante ou même pour des raisons qui ne peuvent être diagnostiquées.

Le foie fait mal. Comment comprendre que la cirrhose se développe? Habituellement, cette maladie se développe très rapidement, avec une augmentation rapide des symptômes:

  • température corporelle élevée;
  • une forte perte de force;
  • une augmentation notable de la cavité péritonéale due à un gonflement du foie;
  • couleur de peau jaunie;
  • protrusion de veines dans les jambes de l'abdomen;
  • retard d'attention.

En outre, avec le développement de la maladie, des douleurs au foie et des nausées surviennent. La vie d'une personne atteinte de cirrhose est pleine de limites. Le moindre écart par rapport à un régime strict, à un régime de repos ou à l'utilisation de médicaments spéciaux peut entraîner une rechute immédiate et la mort du patient.

Puisque le foie a une capacité unique à se guérir, le pronostic de la cirrhose est optimiste, mais seulement si toutes les recommandations médicales sont suivies. Dans les cas extrêmes, il est même possible de remplacer un organe gravement endommagé par un organe donneur, mais l'opération est réalisée avant que les fonctions de protection du corps ne soient complètement épuisées. Dans les situations où le saignement d'un organe dépasse les limites admissibles, aucune intervention chirurgicale n'est effectuée.

Formations tumorales sur le foie

Les tumeurs hépatiques peuvent être bénignes ou malignes. Les néoplasmes bénins sont caractérisés par une évolution bénigne de la maladie avec une augmentation progressive des signes, de sorte que leur diagnostic peut être difficile. On distingue les types suivants de structures atypiques d'un parcours bénin:

  1. Adénomes - néoplasie arrondie résultant de l'épithélium glandulaire de l'organe.
  2. Hémangiomes - se produisent à la surface des tissus vasculaires.
  3. L'hyperplasie nodulaire est un processus oncologique de formation de nombreuses structures nodulaires dans le tissu épithélial.
  4. Formations kystiques - proviennent des tissus du canal cholédoque (canal cholédoque).

Comment le foie d'une personne fait-il mal avec les symptômes d'une tumeur bénigne? En règle générale, le diagnostic de néoplasie se produit déjà lorsque la tumeur a atteint une taille importante et a commencé à causer des inconvénients sous forme de pression dans l'hypochondre, de nausées et de brûlures d'estomac. Dans ce cas, un traitement chirurgical est effectué pour éliminer les tissus atypiques..

Les néoplasmes malins du foie, avec toute leur diversité, se caractérisent par des symptômes similaires:

  • la température corporelle est maintenue à moins de 38 0;
  • une personne perd l'appétit, ressent une somnolence constante;
  • le foie gonfle et lorsqu'il est palpé, il y a une douleur vive.

Si le patient se plaint que son foie lui fait mal et que les symptômes indiquent la présence d'un néoplasme agressif, en plus des examens standard prescrits dans ce cas, un test de marqueurs tumoraux est effectué. Des méthodes de rayonnement ionisant, de chimiothérapie ou de chirurgie sont utilisées pour traiter la pathologie.

Cholécystite

La cholécystite chronique est un processus inflammatoire de la vésicule biliaire qui dure plus de six mois et présente un schéma d'écoulement caractéristique avec des périodes de rémission et de rechute. La forme chronique de la maladie est marquée par des douleurs sourdes et saccadées dans la zone sous le foie. Dans certains cas, il existe une coloration ictérique de la peau et divers troubles du système digestif..

Quels sont les signes lorsque le foie fait mal avec la cholécystite? La forme aiguë de la maladie, exprimée par une inflammation sévère de toutes les couches de la paroi de la vésicule biliaire, s'accompagne toujours de graves souffrances du patient. En règle générale, la douleur dans le foie irradie vers le dos, le bras droit et l'épaule. Dans le même temps, une personne ressent des nausées, une forte pression dans le péritoine et l'hypochondre, des vomissements sévères et des sauts soudains de température sont possibles.

Formes de cholécystite selon la gravité des signes de la maladie:

  1. Forme légère - est déterminée par des douleurs d'impact mineures ne durant pas plus de 20 minutes. L'état du patient s'aggrave jusqu'à 2 fois par an pendant 10 à 14 jours. D'autres organes, même pendant les rechutes, conservent complètement leur fonctionnalité.
  2. Une forme de gravité modérée - une douleur sourde dans le foie se manifeste assez clairement et l'état du patient pendant les crises nécessite une anesthésie. L'exacerbation de la maladie se produit 3 à 5 fois par an et dure environ un mois. La fonctionnalité hépatique est partiellement altérée.
  3. Forme sévère - le patient éprouve des tourments presque continus et même des périodes de rémission (pas plus de 2-3 mois par an) sont accompagnées de sensations douloureuses. Les crises peuvent être répétées plusieurs fois par jour et ne sont soulagées qu'avec de puissants analgésiques. Développement possible de maladies concomitantes (pancréatite, pleurésie, pneumonie).

L'un des facteurs qui font mal au foie chez une personne atteinte de cholécystite est l'attitude complice du patient à l'égard de la culture alimentaire - consommation excessive d'aliments agressifs (épicés, salés, gras), boissons gazeuses, bonbons. Au début, l'inconfort survient après avoir mangé de grandes quantités d'aliments interdits, puis même à partir de portions microscopiques. Le patient est traité dans des conditions stationnaires..

Cholélithiase

La formation de calculs dans la vésicule biliaire se produit lorsqu'un changement dans la composition de la sécrétion biliaire entraîne une stagnation et un épaississement du fluide dans la boue biliaire, avec sa cristallisation ultérieure. Le processus inflammatoire entraîne une violation de la motilité contractile de la vésicule biliaire, en raison de laquelle les calculs ne sont pas excrétés par les voies biliaires, mais restent dans la cavité de la vessie. Ce processus est appelé cholélithiase ou maladie des calculs biliaires..

Où le foie fait-il mal avec la maladie de calculs biliaires? L'apparition de la maladie ressemble à des crises récurrentes de cholécystite aiguë. Au début, une personne ressent une pression et des douleurs paroxystiques dans l'hypochondre droit, qui s'intensifient par vagues et causent une douleur intense au patient.

Aucun changement de position corporelle ni aucun repos complet n'apportent un soulagement au patient. Cela se produit parce que le calcul, lorsqu'il est mis en mouvement, obstrue la voie biliaire et provoque un spasme aigu. Étant donné que l'écoulement de la bile en même temps s'arrête ou est réduit au minimum, un excès de bilirubine (pigment jaune) se forme dans le sang, ce qui entraîne une coloration de la peau et des muqueuses dans une teinte ictérique..

Quels signes, lorsque le foie fait mal avec la cholélithiase, peuvent constituer la base du diagnostic? Voici des symptômes supplémentaires:

  • couleur foncée de l'urine;
  • décoloration (décoloration) des matières fécales;
  • douleur aiguë à la palpation du foie.

La présence de calculs dans la vésicule biliaire est déterminée par échographie. Si la taille des calculs permet leur élimination naturelle des conduits, un traitement médicamenteux est prescrit au patient. En cas de gros calculs, une décision est prise sur l'intervention chirurgicale.

Lésion hépatique

Les lésions hépatiques constituent une menace sérieuse pour la vie de la victime, en raison de la perte de sang et des dommages aux organes. Classiquement, toutes les lésions hépatiques sont divisées en deux grands groupes, selon le type de lésion ouvert et le type fermé..

Les lésions hépatiques fermées ont la classification suivante:

  • par le mécanisme de la blessure reçue - cela comprend les coups sur la paroi abdominale antérieure, la chute à plat et la compression de l'abdomen (pression);
  • par la nature de la blessure - défauts associés à la rupture de la capsule hépatique, aux hématomes sous-capsulaires ou aux lésions centrales;
  • selon le degré de lésion - les ruptures jusqu'à 20 mm de profondeur et les micro-ruptures à la surface de l'organe sont prises en compte, les ruptures s'étendant profondément dans l'organe de moins et plus de la moitié, de nombreuses blessures avec décomposition du foie en unités fragmentaires, écrasement de sections hépatiques;
  • par la présence (ou l'absence) de lésions hépatiques intralobaires - évaluer la localisation de la lésion.
  • par la présence (ou l'absence) d'une violation des structures intrahépatiques - déterminer s'il y a des ruptures des voies biliaires ou des vaisseaux de l'organe.

Le diagnostic des lésions hépatiques fermées peut être difficile si le patient présente un choc douloureux et d'autres dommages plus visibles au corps et aux organes internes. Au cours des premières heures suivant la blessure, le patient peut ne ressentir presque pas d'inconfort grave, mais la procédure de palpation est douloureusement tolérée par lui et la douleur irradie vers le bras droit, sous la clavicule, vers le dos. La thérapie de traumatologie de type fermé implique une chirurgie immédiate.

Les blessures ouvertes de l'organe sont caractérisées par des saignements externes abondants (avec des blessures par perforation) et une rupture de l'organe à un état fragmenté (avec une blessure par balle). La restauration complète de la fonctionnalité de l'organe n'est possible qu'en l'absence de dommages aux poumons adjacents, en présence de dommages de faible profondeur et en recherchant une aide médicale en temps opportun.

Pour les lésions hépatiques ouvertes, une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée, accompagnée d'une procédure de transfusion sanguine.

Colique hépatique

Des coliques hépatiques peuvent survenir en raison d'un grand nombre de dysfonctionnements organiques et de la présence de facteurs de vie indésirables:

  • obstruction des voies biliaires en raison de la structure atypique de l'organe ou en présence de calculs mobiles;
  • blocage partiel des canaux avec un bouchon purulent ou un caillot sanguin;
  • violation de la motilité musculaire dans l'hypochondre droit;
  • consommation fréquente d'aliments agressifs et indigestes;
  • l'abus d'alcool;
  • stress et activité physique intense.

Comment comprendre que le foie fait mal à cause des coliques, et pas pour d'autres raisons? La douleur lancinante sort brusquement, le plus souvent lorsque le corps humain est dans un état calme. L'attaque peut être si forte qu'il devient difficile de respirer, tandis que la douleur diverge rapidement de l'hypocondre droit vers la région sous-clavière, l'abdomen, sous l'omoplate droite. Pendant 40 à 60 minutes, les spasmes s'intensifient et la douleur devient insupportable.

Les symptômes d'accompagnement de la colique hépatique sont des nausées et des épisodes de vomissements incontrôlés, après quoi il n'y a aucun soulagement. Entre les bâillements, le patient verse des sueurs froides, il se sent faible, tremblant dans les membres. Une augmentation de la température ne se produit pas dans tous les cas de coliques, donc ce facteur n'est pas attribué aux principaux signes symptomatiques.

À la palpation, le médecin fait attention à l'état de la paroi abdominale antérieure - le plus souvent, l'abdomen est fortement enflé et une augmentation du tonus est notée dans l'hypochondre droit. Le patient ressent une douleur accrue lors de la palpation.

Le traitement des coliques est prescrit symptomatique, conçu pour réduire les manifestations douloureuses. Mieux encore, ils se sont décrits avec des douleurs dans le foie "No-shpa", "Atropine". Si les injections ne conduisent pas à l'effet attendu, la novocaïne est injectée dans le foyer pathologique ou procède à un traitement plus sérieux.

Quels sont les signes que le foie fait mal?

Il est généralement admis que la douleur, les picotements et les crampes du côté droit indiquent nécessairement des problèmes hépatiques. Cependant, ce n'est pas toujours le cas, ce n'est pas le foie qui fait toujours mal au côté droit du péritoine. Mais parfois, de telles sensations peuvent vraiment montrer la présence de pathologies graves de cet organe vital..

Comment comprendre que le foie fait mal, signes de maladies de cet organe.

Où se trouve le foie et de quoi est-il responsable?

Le foie est un organe assez gros. Il est situé à droite du centre du péritoine, à côté de l'estomac et des intestins (au-dessus d'eux). À quoi ressemble cet organe vital? Le foie est en forme de coin, élargi d'un côté, rétréci à un angle aigu de l'autre.

Le foie est un organe de sécrétion externe. Elle participe activement au traitement des aliments entrant dans le corps. Il produit de la bile, il aide à décomposer les graisses, produit des hormones importantes pour l'homme.

L'une des fonctions les plus importantes de cet organisme est de protéger son propriétaire des effets nocifs de l'environnement extérieur et des substances nocives qui pénètrent à l'intérieur. Le foie, comme une éponge, absorbe toutes les substances dangereuses et nocives qui pénètrent dans l'organisme. Et puis, comme un filtre, les laissant passer à travers lui-même, il nettoiera autant que possible, réduisant leur impact négatif sur une personne, et les aidera à les amener sans dommage tangible aux autres systèmes..

En sachant où se trouve le foie et comment il fait mal, vous pouvez réduire le temps passé à consulter un médecin en vous rendant directement au rendez-vous chez le spécialiste spécifique dont vous avez besoin..

Causes des maladies

Il peut y avoir plusieurs raisons à la maladie du foie, et toutes peuvent entraîner de graves douleurs dans la région de cet organe..

Les causes de ces diagnostics peuvent être divisées en groupes:

  • Viral et inflammatoire. Les raisons de leur apparition sont, respectivement, des virus. Ce sont des hépatites de tous types, des manifestations purulentes sous forme d'abcès à l'intérieur de l'organe, des lésions causées par la syphilis et la tuberculose. Souvent, la cause de la douleur dans le côté droit peut être des maladies virales qui mettent le foie sous un coup grave.
  • Toxique. Lorsque des substances dangereuses, des médicaments de l'action la plus forte, de l'alcool, en particulier un substitut, pénètrent dans le corps. Puisque le foie est un filtre du corps, il passe par lui-même tous les dangereux et nocifs qui y pénètrent, respectivement, et il prend le coup toxique en premier. Si l'effet toxique est constant et pendant une longue période, il ne provoque d'abord qu'une légère augmentation de l'organe, puis une douleur dans l'hypochondre droit, puis la mort des cellules hépatiques.
  • Parasite. Dans ce cas, les micro-organismes-parasites vivants qui se déposent dans le foie ont un effet néfaste sur l'organe..
  • Mécanique - les blessures de toute nature, à la fois du foie lui-même et de toute la cavité abdominale dans son ensemble, entraînent un dysfonctionnement de l'organe.

Comment identifier un foie malade

Ainsi, il existe un certain nombre de signes selon lesquels à la maison, avant même de contacter un établissement médical, vous comprendrez que cet organe particulier fait mal.

Cet organe lui-même, en tant que tel, ne peut pas blesser, il n'y a pas de connexions nerveuses. Mais la poche-capsule, dans laquelle elle se trouve et avec laquelle elle est attachée au péritoine, réagit douloureusement aux changements du foie, en particulier aux augmentations..

Avec une maladie du foie, une personne peut avoir une sensation de pression ou de distension dans le côté droit. Et ce ne sont que les premiers signes qu'une personne a une violation du bon fonctionnement de l'organe..

L'étape suivante dans le développement d'un certain diagnostic hépatique est une hypertrophie grave de l'organe et, par conséquent, un étirement de la capsule, puis le patient commence à ressentir une douleur plus palpable dans le côté droit du tronc..

Ils peuvent passer, céder et se transformer en tout le côté droit du corps, du cou et même du bras. Dans ce cas, des dommages aux organes situés près du foie sont possibles..

C'est déjà un appel spécifique à la personne qui dit: vérifiez-vous, faites-vous tester!

Quelles maladies y a-t-il et leurs symptômes

Les pathologies hépatiques les plus courantes chez l'homme sont les hépatites de tous types, tant entérales que parentérales. Des pathologies associées aux courants biliaires peuvent également survenir. Les situations plus graves avec le foie sont la cirrhose, les néoplasmes tumoraux.

Comment reconnaître une maladie du foie?

Les symptômes et signes de ces diagnostics sont généralement similaires. Un foie malade ne commence pas à se manifester immédiatement après que l'état normal de l'organe est accompagné de violations. Au début, elle ne dérange pas du tout.

Ensuite, une gêne commence à se faire sentir à l'endroit où se trouve le foie, puis une douleur dans l'hypochondre droit.

Quelles sensations dans le corps se produisent avec le développement de maladies de cet organe?

Lorsque le foie fait mal de manière significative, des symptômes similaires à ceux qui surviennent avec des maux d'estomac surviennent - formation de gaz sévère, diarrhée, nausées d'abord modérées, puis sévères, se transformant en vomissements.

Dans le même temps, l'urine devient très sombre, au lieu du jaune clair et du jaune, des couleurs ocre, jaune foncé et même marron sortent. Mais les excréments, au contraire, deviennent blanchâtres.

Ensuite, la peau commence à jaunir, puis le blanc de l'œil, un goût amer se fait sentir dans la bouche et de fortes démangeaisons apparaissent. Dans le même temps, la personne conserve une douleur constante dans la tête, absolument tout désir de manger est complètement perdu, une faiblesse, une somnolence, une apathie pour tout se manifestent.

Les symptômes chez les femmes qui développent des pathologies hépatiques sont similaires à ceux de ces diagnostics chez les hommes. Seules les statistiques médicales indiquent que les représentants de la moitié forte de l'humanité souffrent de maladies de cet organe beaucoup plus souvent que le beau sexe..

Dommages hépatiques toxiques

Des lésions hépatiques toxiques surviennent lorsqu'une substance toxique ou puissante affecte le corps humain. Ces substances comprennent divers poisons, des éléments chimiques, un substitut alcoolique, de l'alcool industriel, des médicaments puissants.

Le foie, nettoyant ces substances, réduisant leur effet sur le corps, favorisant leur élimination précoce du corps, cesse progressivement de faire face à la charge. Et puis tous les symptômes ci-dessus apparaissent..

De plus, dans le cas de telles pathologies d'organes, les problèmes se reflètent dans la peau - une éruption cutanée apparaît qui démange beaucoup, hantant littéralement le patient. La couleur de la langue du patient révélera de telles lésions hépatiques. Il se couvre de fleurs jaunes et jaunes foncées..

Hépatite

L'hépatite, quelle que soit sa classification (il existe six types principaux de cette maladie - A, B, C, D, G, F) est transmise d'un agent infectieux à une personne infectée à l'aide d'un virus. Il peut être transmis de différentes manières.

À la fois par voie entérale (en violation des règles d'hygiène personnelle, par des mains non lavées, avec de l'eau et des aliments contaminés) et par voie parentérale (par des fluides circulant ou sécrétés par le corps humain - sang, urine, liquide séminal, sécrétions vaginales, lymphe). La première voie se propage A, la seconde - l'hépatite B, C, D, G. L'hépatite F peut passer du corps au corps à la fois par voie parentérale et entérale.

Quels que soient le type et la méthode de transmission de cette maladie, le résultat est le même - la plus forte inflammation du foie, un effet destructeur sur les cellules et les tissus de cet organe. Dans certains cas, il s'agit également d'une provocation de l'apparition d'un processus chronique, ainsi que du développement de pathologies hépatiques plus graves, dans lesquelles non seulement une détérioration grave de la qualité de vie est possible, mais également la mort du patient. Si l'hépatite n'est pas opportune ou mal diagnostiquée et traitée, elle peut se transformer en cirrhose ou en tumeur cancéreuse de l'organe.

Cirrhose

La cirrhose est la lésion hépatique la plus grave, encore plus préjudiciable aux tissus et aux cellules de l'organe. La maladie peut devenir une continuation de l'hépatite de tout type et de toute cause, si elle n'est pas traitée à temps ou si un traitement inadéquat et inapproprié est utilisé. L'alcoolisme chronique peut entraîner une cirrhose, frappant également fortement les cellules hépatiques et des diagnostics associés aux courants biliaires.

En conséquence, plusieurs formes de cirrhose sont distinguées, en fonction des provocations provoquées par le diagnostic:

  • Biliaire - avec écoulement et évolution de la bile inappropriés.
  • Alcoolique - avec de graves lésions hépatiques dues à une consommation longue et constante de produit contenant de l'alcool lourd de qualité douteuse.
  • Viral - une conséquence de l'hépatite.
  • Stagnant - avec une mauvaise circulation sanguine à l'intérieur de la cavité hépatique.
  • Médicinal - survient à la suite d'une prise longue, constante et incontrôlée de médicaments lourds.

Les symptômes de la cirrhose peuvent être les mêmes que dans le cas d'autres pathologies hépatiques. Seulement ils sont déjà hypertrophiés, plus prononcés. Si le foie fait mal, alors il est fort, en cas d'apathie et de faiblesse, alors une personne peut difficilement sortir du lit, si la perte de désir de nourriture est complète, absolue, complète, ce qui entraîne un épuisement sévère du corps et une diminution très grave du poids corporel du patient..

La cirrhose peut entraîner le développement d'une insuffisance hépatique sévère, ainsi que l'apparition et la progression de néoplasmes cancéreux. Par conséquent, avec une telle pathologie, la participation d'un médecin, un diagnostic adéquat et un traitement sain d'esprit en temps opportun sont tout simplement nécessaires..

Cholélithiase

La maladie de calculs biliaires a un nom explicite. Avec son développement, les calculs commencent à se former dans la vésicule biliaire d'une personne. S'ils sont petits et qu'ils sont peu nombreux, ils essaient de les briser à l'aide de médicaments. Si les néoplasmes solides sont graves et que le traitement ne fonctionne pas, le patient se voit proposer une intervention chirurgicale et l'ablation des néoplasmes.

L'apparition de calculs dans la bile a également un effet négatif sur le foie et l'estomac. La plus inoffensive de ces pathologies est la libération de bile dans l'estomac ou la stagnation de ce liquide dans le foie. Par conséquent, lors du traitement des calculs biliaires, les médecins, en règle générale, font attention au foie et prescrivent un traitement auxiliaire pour cet organe..

Quels symptômes à quel médecin contacter

Le traitement de la douleur et des maladies du foie est le plus efficace, plus le patient consulte le médecin tôt, plus la maladie est diagnostiquée tôt et le traitement nécessaire est prescrit. Si le patient s'inquiète de l'un des symptômes ou problèmes ci-dessus, il doit consulter un thérapeute.

Le médecin généraliste prescrira le minimum de tests et d'examens requis, et dressera un tableau d'ensemble de la santé d'une personne. Et si la pathologie hépatique est confirmée, avec un ensemble de conclusions toutes faites sur les analyses et les études, le patient est envoyé chez un gastro-entérologue. Il prescrira à son tour l'examen supplémentaire nécessaire, puis la thérapie nécessaire à ce stade..

Vidéo

Vivre en bonne santé! Ce qui fait mal dans l'hypochondre droit.

«Comment comprendre que le foie fait mal? Caractéristiques et symptômes de la douleur hépatique »

4 commentaires

Si vous interrogez des jeunes en bonne santé sur les symptômes de la douleur hépatique chez une personne, comment elle fait mal, beaucoup ne seront même pas en mesure de vraiment répondre où elle se trouve. En effet, en raison de l'absence de terminaisons nerveuses dans l'organe, les maladies du foie n'apparaissent pas pendant longtemps. Ils se développent et passent inaperçus, et lorsque des pathologies sont détectées, dans la plupart des cas, le traitement est déjà inutile..

Où se trouve le foie humain??

Le foie est le plus grand organe humain interne. Il occupe presque toute la cavité péritonéale supérieure droite, située sous la protection musculaire du diaphragme. Sa partie principale est fixée par des ligaments dans la zone de l'hypochondre droit et de l'arc costal avec une projection sur la paroi antérieure du péritoine.

Se rétrécissant progressivement et prenant une forme aiguë en forme de coin, il est localisé dans la cavité abdominale gauche, plus proche de l'hypochondre à gauche. Par conséquent, les problèmes hépatiques se font souvent sentir non seulement en se manifestant par une gêne et une douleur dans le côté droit, mais également dans la zone épigastrique..

Le foie est responsable de plus de 500 fonctions essentielles de l'organisme. Mais, sa fonction principale est de neutraliser et d'éliminer les toxines du corps. Même une violation de cette fonction entraîne à elle seule un colmatage du sang avec des substances nocives, qu'il se propage instantanément à divers organes et structures tissulaires, ce qui peut se manifester par le développement de processus irréversibles.

Localisation schématique du foie dans le corps humain

Quand cela fait mal dans la région du foie, cela peut signifier n'importe quoi et ce ne sera pas nécessairement une conséquence du développement de processus pathologiques dans l'organe lui-même. Le syndrome douloureux peut être totalement indépendant de celui-ci, mais il peut être provoqué par:

  • processus inflammatoires aigus et chroniques dans la vésicule biliaire;
  • la présence de pierres dans ses conduits;
  • réactions inflammatoires dans le pancréas;
  • mononucléose infectieuse et maladie rénale;
  • appendicite et formations ulcéreuses dans le tractus gastro-intestinal;
  • pathologie du système urinaire ou ostéochondrose.

Comment reconnaître les douleurs hépatiques: les principaux symptômes

Le début du développement de processus pathologiques dans le foie lui-même peut passer inaperçu, car de graves problèmes surviennent avec la mort massive des cellules de la structure tissulaire (parenchyme) du foie - les hépacites. Dans diverses maladies, ils peuvent être progressivement remplacés par du tissu conjonctif ou adipeux. Par conséquent, au début de la maladie, les symptômes sont effacés ou déguisés en d'autres maladies..

Une exception peut être les dommages aux toxines et le développement de l'hépatite virale. Au cours de leur développement, à la suite de la mort massive des hépacites, le corps est exposé à une intoxication aiguë, accompagnée de symptômes spécifiques.

Les processus pathologiques chroniques s'accompagnent de:

  • Un symptôme caractéristique est des démangeaisons dans diverses parties du corps;
  • La formation de varicosités - télangiectasie;
  • Jaunissement de l'épiderme;
  • Peau squameuse sur le front et les plis du triangle nasolabial.

Les dommages structurels à long terme aux tissus des organes provoquent le développement du psoriasis, de l'eczéma et de la neurodermatite. Leurs causes sont plus souvent dues à des maladies du foie avec un processus de désintoxication altéré..

Tout le sang circulant dans le corps passe par les hépatocytes. Dans un foie sain, comme une éponge, ils absorbent les substances nocives, les toxines et les débris cellulaires du sang. Sans normalisation et restauration de la fonction de désintoxication, le problème de la peau ne peut pas être résolu.

La perturbation de l'écoulement de la bile dans le foie provoque la dégradation de la bilirubine dans ses cellules et la pénétration dans le sang, provoquant les symptômes de coloration safran de la peau et de la sclérotique des yeux. D'autres symptômes de perméabilité du canal altérée peuvent se manifester:

  • douleur et lourdeur de la droite dans l'hypocondre;
  • une sensation constante de nausée et d'amertume;
  • fleur jaune sur la langue;
  • teinte rouge foncé de l'urine;
  • décoloration des selles.

De plus, toute perturbation de la circulation sanguine peut provoquer le développement d'un gonflement diffus dans les tissus mous du bas du torse, une hydropisie abdominale et une accumulation de liquide dans la cavité pleurale. Les perturbations de la circulation porte sont caractéristiques de la cirrhose avancée, se manifestant par une sorte de symptôme (la tête d'une méduse) - un abdomen gonflé et des veines sur la paroi antérieure du péritoine.

Ce qu'il faut chercher?

Caractéristiques de la douleur dans le foie, symptômes dangereux

Lors de l'identification de la douleur hépatique, il convient de prêter attention à la nature, au moment des manifestations et aux symptômes associés..

  • Une douleur sourde périodique survient généralement avec le développement de processus inflammatoires aigus dans le foie. Peut être accompagné de fièvre ou de frissons.
  • Légère douleur persistante - signale l'évolution de l'hépatite chronique, mais si elle est forte et aiguë - cela indique une forme aiguë de la maladie.
  • La gravité de l'évolution de la cholélithiase est déterminée par la gravité du syndrome douloureux. S'il y a de petites pierres dans le conduit, la douleur est tolérable, mais si sa lumière est complètement bloquée, la douleur sera insupportable, éclatante et paroxystique. Les symptômes sont complétés par des signes d'intoxication et d'amertume dans la bouche.
  • La douleur dans le foie peut indiquer le développement de processus oncologiques, tandis qu'une augmentation de l'organe est notée. Ou dégénérescence graisseuse, se manifestant par une gêne abdominale, une prise ou une perte de poids, divers troubles digestifs et le soi-disant symptôme de «paresse hépatique», lorsque la fatigue surmonte, même après peu d'effort.

Mais la pathologie la plus dangereuse est la cirrhose. Le syndrome douloureux ne commence à se manifester qu'au stade terminal de la maladie, lorsque la structure de l'organe a subi des modifications irréversibles et que la récupération est impossible.

Par conséquent, dès les premiers signes d'un dysfonctionnement de l'organe, en particulier si le foie fait déjà mal, le traitement doit commencer immédiatement. Il est également important de savoir que certaines pathologies, sous forme d'hémangiome et de stéatose, se développent dans la structure du foie sans aucun symptôme. Ils ne sont détectés qu'avec des diagnostics par ultrasons.

Comment l'alcool affecte le foie?

Le duo d'alcool et de foie cause toujours des dommages à ses tissus - et ce n'est pas si important ce que l'amant boit, mais dans quelles quantités et à quelle fréquence. Si l'apport quotidien quotidien de boissons alcoolisées (un demi-verre de vin, ou 50 ml de vodka ou un verre de bière) ne dépasse pas la «norme», il n'y aura pas de préjudice particulier pour la santé. Avec une augmentation de la quantité d'alcool consommée, le développement de pathologies est inévitable.

Le surpoids, une mauvaise alimentation et l'hépatite «C» peuvent accélérer le processus de dysfonctionnement hépatique chez un alcoolique. La première "cloche" peut sonner sous la forme:

  • manifestations soudaines de fatigue et de faiblesse;
  • manque de nourriture et perte de poids;
  • incapacité à se concentrer;
  • dépression nerveuse et accès fréquents de nausées;
  • douleur et augmentation de l'hypocondre;
  • amertume dans la bouche et jaunissement de la peau du corps.

C'est parce que l'alcool inflige le coup principal au tissu hépatique. Seul un dixième de celui-ci est excrété du corps par les reins, le reste se dépose dans le foie, ce qui conduit invariablement à sa défaite. Il y a une accumulation d'éthanol dans les cellules de l'organe, provoquant l'obésité. Ce processus en lui-même n'est pas dangereux..

Le danger réside dans le fait que le retard du traitement conduit à des cicatrices des tissus, et au fil du temps à des troubles fonctionnels de l'organe. Hépatomégalie (augmentation structurelle), processus fibrotiques, hépatite se développe et enfin cirrhose.

Douleur dans le foie, que peut-on faire?

comment traiter les douleurs hépatiques, que faire en premier?

La première chose à faire en cas de douleur au foie est de consulter un gastro-entérologue ou un hépatologue. Et rappelez-vous fermement ce qui ne peut absolument pas être fait - c'est de prendre des analgésiques, qui peuvent créer un stress supplémentaire sur le foie, effacer la clinique de la maladie et affecter la fiabilité du diagnostic. Plus tôt la cause de la douleur est identifiée, plus il est facile de l'éliminer. Sur la base des résultats du diagnostic, un traitement médicamenteux et des recommandations diététiques sont prescrits.

Que pouvez-vous faire à la maison lorsque votre foie vous fait mal? À la première manifestation soudaine d'un syndrome douloureux dans la région du foie, la douleur peut être réduite si vous vous allongez sur le dos et que vous levez légèrement la tête. La consommation fréquente d'eau ordinaire (sans gaz ni arômes) et une compresse froide appliquée sur la zone de la côte droite pendant 10 minutes soulageront la situation. Si la douleur est intense, ne vous soignez pas - appelez une ambulance.

Pour toute cause de douleur dans la région du foie, l'alimentation fait partie intégrante du traitement. Le respect de celui-ci réduit considérablement la charge sur l'organe. La base du régime est des repas fractionnés réguliers (jusqu'à 6 fois / jour), une alimentation équilibrée et complète, la cuisson à la vapeur ou la cuisson au four. Le volume de liquide (eau ordinaire) consommé par jour ne doit pas être inférieur à 1,5 litre.

Exclure de l'utilisation:

  • Boissons sucrées avec gaz, café fort et thé;
  • Limitez les aliments contenant des additifs chimiques et des conservateurs dans l'alimentation;
  • Exclure complètement les aliments salés, fumés, marinés et les aliments frits;
  • Graisses animales et de confiserie (bouillons de viande grasse et margarine cuite au four);
  • Produits laitiers contenant plus de 6% de matières grasses, chocolat et produits de confiserie, y compris la crème glacée;
  • Les régimes de légumes et de fruits ne doivent pas contenir de légumineuses, de radis et de radis, d'épinards ou d'oseille, d'ail et d'oignons, de baies acides et de fruits..

Que faire et comment traiter si le foie fait mal

Si le foie fait mal, il est temps d'y être plus attentif, de se souvenir de la nécessité de normaliser la nutrition et le mode de vie. La première chose à faire si vous vous inquiétez de l'hypochondre droit est d'aller chez le médecin. Pourquoi, où et comment le foie fait-il mal? Lisez cet article!

Le foie est un organe vital, un filtre. Il élimine les toxines du sang. C'est aussi la plus grosse glande impliquée dans les processus métaboliques, lors de la digestion des aliments, lors de la mise en œuvre de la fonction excrétrice et de l'hématopoïèse. Le foie est capable de s'auto-guérir, continuant à fonctionner pleinement.

  • Où et comment le foie fait mal?
    • Symptômes et diagnostics
  • Hépatite
  • Cirrhose
  • Stéatose
  • Tumeurs hépatiques
  • Traumatisme
  • Le foie fait mal? Quelles autres maladies se cachent derrière cela??
  • Thérapie et régime

Où et comment le foie fait mal?

Cette glande n'est pas capable de souffrir, du fait que les terminaisons nerveuses n'y sont pas intégrées. Mais ils sont dans la membrane fibreuse du foie. Ceci est une capsule glisson. Lorsque vous appuyez dessus de l'intérieur, du côté du foie, et une douleur spécifique de l'hypochondre droit se fait sentir.

Important! Le syndrome douloureux explicite signale une situation difficile. Ici, des maladies telles que la cirrhose, l'hépatite ou les tumeurs ont toutes les chances d'être. Si la douleur est légère, elle est rarement perçue comme une incitation à demander de l'aide, bien que ce soit faux..

Symptômes et diagnostics

Les douleurs lorsque le foie fait mal sont:

  • aiguë ou chronique;
  • poignarder, tirer ou faire mal;
  • dérangeant tout le temps ou seulement à des moments précis.

Les signes supplémentaires de dysfonctionnement des glandes sont:

  • jaunisse;
  • démangeaisons de la peau;
  • difficulté dans les selles;
  • la diarrhée;
  • poches, poches sous les yeux;
  • vomissement;
  • la nausée;
  • mauvais sommeil;
  • saignement des gencives, plaque sur la langue;
  • odeur inacceptable de la bouche.

La détérioration est due au fait que le foie lui-même perd progressivement sa capacité à fournir une déshydratation suffisante et une libération de toxines. En conséquence, le corps est empoisonné par des produits de désintégration, qui affectent initialement le système nerveux, en particulier le cerveau..

La progression de la maladie conduit à l'apparition de symptômes plus clairs: la peau et la sclérotique des yeux seront jaunâtres ou grisâtres. Le foie atteint grossira, la bouche deviendra amère malgré les mesures prises.

L'exacerbation des réactions allergiques, la perte de cheveux, le dessèchement est assez probable. Les plaques à ongles deviendront plus faibles, se délaminent. La peau deviendra plus sèche, l'acné, l'acné apparaîtra. L'urine sera plus foncée et les selles seront décolorées. Fièvre possible parfois.

Les hommes ont toutes les chances de développer une dysfonction érectile et une diminution du nombre de spermatozoïdes. Les femmes sont susceptibles d'avoir une violation du cycle menstruel..

Photo: Là où le foie fait mal chez l'homme?

Diagnostique

En fonction du diagnostic présumé, de telles études sont effectuées:

  • examen échographique;
  • IRM;
  • tomodensitométrie;
  • test sanguin général;
  • biochimie;
  • tests pour établir la présence de virus et de cellules pathologiques;
  • tests immunologiques;
  • tests de factorisation génétique;
  • biopsie;
  • laparoscopie;
  • prélèvement percutané de biomatériaux.

Important! Afin de ne pas maculer le tableau clinique à la veille d'une consultation avec un médecin, il est interdit de prendre des analgésiques. Ces substances, avec des difficultés avec le foie, seront dangereuses et toxiques. Ne pratiquez pas l'automédication.

Effets sur d'autres organes

L'affaiblissement de la performance du foie signifie une augmentation du taux de cholestérol. Cela nécessite une augmentation de la pression artérielle, ce qui augmente en fait le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, de maladies cardiovasculaires.

Si le foie est mauvais, il y aura de graves conséquences pour les yeux:

  • la clarté de l'image est perdue;
  • le risque de glaucome augmente;
  • le développement de la cataracte est possible;
  • la vision "crépusculaire" s'aggrave;
  • Les larmes coulent «sans raison»;
  • la douleur survient en réaction à l'éclairage.

Activités physiques

Si le foie fait mal après un effort physique sérieux, ce n'est pas mal. Il arrive que ça pique lors de longues marches, lors du jogging, etc..

La cause fondamentale du phénomène est que le foie agit essentiellement comme un dépôt pour les flux veineux. Lorsque le corps est tendu, un volume décent de sang veineux s'accumule dans la glande, ce qui signifie une augmentation du foie avec une augmentation ultérieure de la contre-pression sur la capsule glisson.

Le processus se déroule plus activement si la technique d'exercice est violée et que le diaphragme et les muscles respiratoires ne sont pas utilisés correctement. L'inconfort augmente si vous mangez un repas dense avant le cours, en particulier quelque chose de gras.

Que faire des manifestations douloureuses dans l'hypochondre droit avec un stress physique - faites une pause et tout reviendra à la normale tout seul.

Minimiser l'activité physique est dangereux pour le foie. L'inactivité physique provoque une stagnation de la bile, ce qui provoque une violation de l'écoulement. Et cela entraîne la formation de calculs, qui provoquent des coliques hépatiques..

Bon à savoir! Littéralement tous les patients obèses en surpoids ont une maladie du foie. Le plus souvent, l'hépatose se développe lorsque l'organe renaît du fait du remplacement des cellules hépatiques par du tissu adipeux.

Réaction médicamenteuse

Certains médicaments - les antibiotiques, ainsi que les médicaments utilisés dans la pratique neurologique et psychiatrique - aboutissent dans le foie, où ils sont finalisés. Le retrait des composants du médicament se produit simultanément avec la bile.

En conséquence, si la posologie est dépassée ou si les médicaments de ces groupes sont pris pendant une longue période sans surveillance médicale, le foie subira des dommages toxiques. Le résultat se manifestera sous la forme des symptômes suivants:

  • mal de crâne;
  • étourdissements;
  • jaunisse;
  • démangeaison;
  • troubles de la digestion des aliments.

Important! L'apparition de tels signaux indique une manifestation d'une hépatite médicamenteuse. Par conséquent, compte tenu de l'état de santé, il est important de prendre rendez-vous avec un médecin ou d'appeler une ambulance.

De l'alcool

Pourquoi le foie donne-t-il des douleurs en raison de la consommation d'un grand volume d'alcool:

  • cet organe contient l'enzyme alcool déshydrogénase, qui est responsable du nettoyage du système circulatoire des toxines. Cela signifie que lorsque l'alcool est abusé, le foie est obligé de travailler avec une surcharge;
  • les cellules d'organes sont directement affectées par l'éthyle. Les cellules hépatiques perdues seront remplacées par du tissu conjonctif;
  • avec l'utilisation simultanée d'aliments malsains avec des boissons alcoolisées, le foie est obligé de travailler à la limite.

Bon à savoir! Un certain nombre de médicaments utilisés pour soulager la gueule de bois affectent négativement les tissus hépatiques. Parfois, la douleur induite par l'alcool devient permanente.

Hépatite

La nature de l'apparition de l'hépatite est différente. Caractéristiques générales de la maladie - processus inflammatoire.

Hépatite aiguë

L'évolution de l'hépatite est reconnue de manière aiguë si le malaise est limité à six mois.

L'hépatite A, d'origine virale, se manifeste souvent par des infections respiratoires aiguës. Le foie d'un tel patient peut-il faire mal? Oui, mais faible. Normal - lorsque la tête fait mal, il y a de la fièvre, une faiblesse et une fatigue accrue. Après un mois d'infection, vous vous inquiétez des douleurs douloureuses. Le plus souvent, là où le foie d'une personne fait mal, il y a une sensation de lourdeur, un inconfort. Après quelques jours supplémentaires, l'état de santé s'améliore, mais la jaunisse apparaît. Ensuite, tous les symptômes disparaissent, la condition revient à la normale. L'homme se remet.

La durée de l'hépatite B aiguë est de 7 à 60 jours. Comme pour l'hépatite A, tout commence par la simulation d'infections respiratoires aiguës. La douleur est rare, elle n'est pas très prononcée. Peu à peu, la douleur s'intensifiera, le foie fera mal. Au fil du temps, il augmentera, l'urine et les matières fécales s'assombriront et le jaunissement apparaîtra..

L'hépatite D aiguë est traditionnellement diagnostiquée avec l'hépatite B.Le syndrome douloureux chez le patient n'est pas si évident.

L'hépatite E, en plus de la léthargie et de l'apparition imminente de fatigue, s'accompagne d'une douleur intense. Ils se font sentir à la fois à droite sous les côtes et au-dessus du nombril. Il est rare, bien que possible, que la douleur soit la seule preuve de maladie..

Hépatite chronique

Important! Une évolution chronique est normale pour les hépatites virales B et C. La douleur est à la fois périodique, par exemple, si vous mangez gras, et constante. Il est difficile de déterminer la source et l'emplacement du problème.

Dans le même temps, des nausées et des vomissements, une distension intestinale peuvent être observés. Sur le visage et tous les signes d'hépatite: de la jaunisse et des démangeaisons de la peau à la chaleur et à la croissance du volume abdominal.

Il est nécessaire de traiter l'hépatite chronique avec un médecin, mais parfois, comme la maladie est passée imperceptiblement, ils vont le voir alors que tout s'est déjà transformé en cirrhose.

Photo: Pourquoi le foie fait-il mal??

Cirrhose

La cirrhose est une lésion grave, c'est-à-dire la transformation du tissu hépatique avec l'incapacité de fonctionner normalement.

Distinguer la cirrhose par la cause première de son apparition:

  • alcoolique;
  • médicament;
  • virale, à la suite d'une hépatite virale;
  • cirrhose biliaire primaire due à des facteurs génétiques;
  • stagnant, lorsque l'approvisionnement en sang de l'organe est interrompu.

Il y a souvent des cas où le tourment dans la projection du foie n'est qu'une source de préoccupation. Par la suite, des signes supplémentaires apparaîtront:

  • accumulation de liquide dans le péritoine;
  • veines dilatées dans le bas du corps;
  • dommages toxiques au système nerveux central.

Stéatose

La stéatose est l'accumulation de grandes quantités de graisse dans la masse hépatique. Il n'est pas traité, ce qui signifie qu'il ne disparaît pas. En conséquence, le foie ne fait pas bien face aux responsabilités directes..

Cela se produit en raison de:

  • hérédité;
  • abus de boissons alcoolisées;
  • violations des scénarios d'échange;
  • une mauvaise nutrition;
  • masse excessive.

La maladie peut durer des décennies. Avec la rémission, les symptômes douloureux disparaissent. La conscience de soi est normalisée en évitant les boissons alcoolisées et en établissant un menu compétent, tout en facilitant la composante émotionnelle et la gymnastique simple. Parfois, des médicaments sont prescrits.

Tumeurs hépatiques

La formation de tumeurs bénignes au stade initial ne se manifeste pas. Le plus souvent, les néoplasmes ne se trouvent qu'au stade où la douleur est activée. Ensuite, la croissance de la matière pathologique à une grande taille est observée. Il existe les types de formations suivants:

  • adénomes formés à partir de cellules hépatiques glandulaires;
  • hémangiomes d'étymologie vasculaire;
  • hyperplasie nodulaire du foie. De nombreux nodules apparaissent ici;
  • kystes formés à partir des canaux hépatiques. Ils sont congénitaux.

Toutes les tumeurs malignes sont reconnues par des manifestations douloureuses, pratiquement non récidivantes. Pour le diagnostic, des tests de marqueurs tumoraux sont utilisés. La thérapie est choisie en tenant compte du type de tumeur, de sa taille et de son activité.

Traumatisme

Un traumatisme mécanique au foie est certainement une douleur insupportable. La glande contient de nombreux vaisseaux et la capsule qui l'entoure contient des millions de terminaisons nerveuses. D'où la réaction.

Les blessures s'accompagnent toujours d'une terrible perte de sang. La douleur extrême de la blessure reste un indicateur significatif seulement pendant une courte période après l'accident. Puis vient l'état de choc.

Les blessures fermées sont le résultat de chocs puissants sur le péritoine. Attendez-vous à des manifestations douloureuses dans la projection du foie, de puissance et de nature différentes. S'il y a une rupture ou une blessure par écrasement, une pâleur est observée, la conscience s'en va. À l'avenir - choc, baisse de la pression artérielle.

Avec des ecchymoses, la souffrance n'est pas si importante. Il n'y a pas de perte de sang cachée. Ce n'est pas dangereux. Mais l'anxiété dans la projection du foie après une blessure sans examen supplémentaire ne permettra pas d'établir la gravité de la lésion. Et sans soutien médical, de telles conditions stimulent la croissance des tumeurs, des suppurations.

Le foie fait mal? Quelles autres maladies se cachent derrière cela??

Avec la mononucléose de nature infectieuse, les volumes du foie, de la rate et des ganglions lymphatiques augmentent. Le patient a l'impression d'avoir un rhume. La douleur dans la projection du foie est dans chaque 8ème victime. Bien que la douleur soit faible, elle tire ou gémit.

Avec une infection à adénovirus, le foie et les ganglions lymphatiques sont rarement affectés. Cela fait mal de tirer ou de couper. Dans le même temps, certains symptômes sont communs aux infections respiratoires aiguës. Des problèmes similaires surviennent en raison d'une grippe grave..

L'échinococcose a une cause fondamentale invasive. L'agent causal est le parasite du ténia échinocoque, qui vit dans les organismes humains au stade larvaire. Il adore s'installer dans le foie.

L'abcès hépatique est une cavité. Il est rempli de masses purulentes et revêtu d'une formation semblable à une capsule et se forme dans l'environnement hépatique. Les crises douloureuses ne s'arrêtent pratiquement pas et vont avec de la fièvre, de la fièvre.

L'anxiété, située au même endroit où le foie fait mal, signale parfois des changements anormaux dans les organes adjacents.

La cholécystite aiguë et chronique est appelée inflammation des membranes de la vésicule biliaire. Le malaise, en règle générale, est le résultat d'un amour pour la nourriture lourde. Les douleurs sont atroces, elles passent du côté droit - sur l'épaule, sur l'avant-bras, sur le dos.

Les douleurs près de la côte à droite, se manifestant de la même manière que le foie fait mal, sont dues à:

  • pathologie du rein droit due à une pyélonéphrite, une blessure, la présence de calculs;
  • blocage des voies biliaires. Les symptômes suggèrent une cholécystite aiguë, mais la douleur, augmentant progressivement, devient insupportable;
  • ulcère peptique du duodénum. Le plus souvent, l'exacerbation survient la nuit ou lorsqu'une personne n'a pas mangé depuis longtemps (on parle de douleurs "affamées").
  • ostéochondrose. De plus, le processus de transformation des aliments n'a pas été modifié, il n'y a pas de jaunisse et d'autres manifestations dont le foie souffre.

Avec l'appendicite, les manifestations inquiétantes sont situées du côté droit dans la région iliaque. La douleur est extrêmement forte, elle s'inquiète périodiquement.

Thérapie et régime

Les médicaments de base pour les lésions hépatiques sont les hépatoprotecteurs, qui activent la régénération des cellules hépatiques. Le traitement prend du temps. En présence de diagnostics concomitants, en particulier de cholécystite ou de pancréatite, des anti-inflammatoires sont prescrits..

Important! Seul le médecin a le droit d'indiquer comment traiter le foie. Le schéma thérapeutique est élaboré sur la base de la recherche.

Les médicaments à exposition combinée sont plus demandés. Ils éliminent le syndrome douloureux, neutralisent les manifestations inflammatoires et normalisent la fonction hépatique. Un bon résultat peut être obtenu avec la thérapie:

  • Gepabene;
  • Hépatamine;
  • Carsil;
  • Créon;
  • Oatsol;
  • Rezalut Pro;
  • Silymarin;
  • Essentiale Forte.
Traitement

Les médicaments indiqués sont prescrits en cas de violation grave de la fonction hépatique. Lorsque la défaite de la glande s'est produite dans le contexte d'une inflammation de la vésicule biliaire ou lorsque la maladie des calculs biliaires est diagnostiquée, le schéma thérapeutique est complété par:

  • Alloholom;
  • Liobil;
  • Ursofalk.

Un anesthésique ou un antispasmodique sera prescrit pour soulager la douleur. No-shpa et Drotaverin aident. Une attaque de maladie de calculs biliaires est éliminée par Trimedat, Buscopan ou Duspatalin. Les manifestations extrêmement douloureuses sont supprimées par Riabal.

Pour normaliser la fonctionnalité des intestins et des voies biliaires, les patients sont traités avec Cerucal ou Domperidone.

Important! Si les manifestations douloureuses ne lâchent pas, appelez le service ambulancier pour l'hospitalisation.

Régime alimentaire

Le but du régime est de réduire la charge sur la glande. Le menu est obligé de fournir le volume vital de protéines et de glucides. Mais la teneur en graisses, en particulier en cholestérol, devrait être limitée.

  • pain vieilli tous les jours (hier), séché;
  • lait et produits laitiers faibles en gras;
  • soupes de toutes sortes de céréales, légumes. L'utilisation de soupes au lait, végétariennes;
  • bouillie;
  • viande maigre;
  • poisson léger bouilli ou cuit au four;
  • Pâtes;
  • une omelette protéinée transformée au bain-marie ou cuite au four;
  • céréales;
  • fruits et légumes (mais non frits), herbes.

Vous devez absolument oublier:

  • de l'alcool;
  • friture;
  • les légumineuses;
  • jaunes d'œuf;
  • viande grasse;
  • conservation dans toute variante;
  • café;
  • thés infusés forts;
  • épices, en particulier les poivrons;
  • produits semi-finis;
  • un radis;
  • viandes fumées;
  • pâtisseries riches;
  • soupes aux champignons ou bouillons de viande forts;
  • Ail;
  • des chocolats;
  • produits de boulangerie avec des crèmes.

Important! Un régime régulier offre souvent de plus grands avantages que les médicaments..