Cirrhose du foie au stade de la décompensation

La cirrhose du foie est une maladie chronique avec une tendance à progresser. La maladie entraîne le développement de changements irréversibles dans les cellules de l'organe. En conséquence, le tissu normal est remplacé par du tissu fibreux, rendant tout simplement impossible le fonctionnement normal. Cela affecte le travail des organes vitaux et des systèmes corporels..

Les dommages et l'inflammation des cellules hépatiques entraînent leur mort complète. Quatre-vingt pour cent des cas déclarés de cirrhose étaient dus à une hépatite virale ou à l'alcoolisme. Les maladies parasitaires, la prise de certains médicaments, les processus auto-immunes et plus peuvent également provoquer l'apparition d'une terrible maladie..

La maladie se développe assez lentement. Les premiers signes peuvent être complètement absents. Au fil du temps, les symptômes suivants peuvent apparaître: jaunisse, prurit, varicosités, faiblesse, diminution des performances, perte de poids sur fond de perte d'appétit. Dans cet article, parlons plus en détail de la cirrhose hépatique décompensée..

Que signifie l'étape de décompensation??

La cirrhose se déroule en plusieurs étapes et il est très important de ne pas manquer les premiers signes du processus pathologique. Malheureusement, il ne sera pas possible de se débarrasser complètement de la maladie, mais il est en votre pouvoir de ralentir la progression. Au premier stade de la maladie, des modifications inflammatoires-nécrotiques du foie se développent..

La cirrhose compensée se manifeste sous forme de faiblesse, de fatigue, de diminution de la concentration et de l'attention et de la diminution de l'appétit. Les patients attribuent souvent ces signes à une carence en vitamines ou à un surmenage. Déjà dans la deuxième étape, des symptômes plus graves apparaissent. La peau prend une teinte jaune, des démangeaisons apparaissent, la température corporelle augmente.

De plus, les patients s'inquiètent de l'inconfort abdominal et une crise de nausée peut se terminer par des vomissements avec des impuretés de sécrétion biliaire. Les excréments deviennent plus clairs, tandis que l'urine devient plus foncée. Le tissu hépatique commence à être remplacé par du tissu fibreux, mais même à ce stade, l'organe continue de fonctionner comme d'habitude.

La troisième étape est la cirrhose hépatique décompensée. À ce stade, des complications graves peuvent apparaître sous forme de coma hépatique, d'intoxication sanguine, de pneumonie, de thrombose veineuse et autres. Cette étape est également caractérisée par des saignements soudains du nez, des gencives ou de l'anus..

En outre, les patients développent une diarrhée, une impuissance complète, une forte diminution du poids corporel, des vomissements, une forte fièvre, ainsi qu'une atrophie des muscles des bras et de la partie intercostale. Les patients doivent être hospitalisés, car la probabilité de décès est élevée. La troisième étape est caractérisée par une perturbation complète de l'activité fonctionnelle et une déformation du foie.

A ce stade, un grand nombre d'hépatocytes meurent. Dans le même temps, la zone de dommages aux organes est de près de 90%. La phase terminale est caractérisée par un coma. La déformation du foie affecte une grande partie. Dans le contexte d'un coma hépatique, le cerveau est affecté. Le plus souvent, le patient ne sort tout simplement pas du coma..

Facteurs provoquants

La cirrhose du foie peut aller au stade de la décompensation sous l'influence des facteurs suivants:

  • dépendance;
  • alcoolisme;
  • une mauvaise nutrition;
  • contact avec des produits chimiques et des substances radioactives;
  • hépatite virale;
  • l'utilisation de médicaments puissants;
  • problèmes cardiaques.

Symptômes

Le troisième stade de la cirrhose est caractérisé par l'apparition des symptômes suivants:

  • une forte attaque de douleur dans la région de l'hypochondre droit. Parfois, les sensations désagréables deviennent permanentes et pour les éliminer, vous devrez prendre des médicaments puissants;
  • signes d'intoxication corporelle: fièvre, étourdissements, maux de tête, manque d'appétit;
  • troubles dyspeptiques: diarrhée, constipation, brûlures d'estomac, douleurs à l'estomac, vomissements;
  • saignements utérins, gastriques, intestinaux. Cela est dû au fait que le foie cesse de produire des substances qui lient le sang et que la rate, qui augmente en taille, cesse de produire des plaquettes;
  • la violation des processus métaboliques entraîne des changements atrophiques dans les muscles, à cause desquels le patient perd du poids et se sent faible et apathique. En raison d'une violation du métabolisme des protéines, le risque de fractures augmente;
  • le déséquilibre hormonal conduit à l'infertilité, à l'impuissance et à une diminution de la libido;
  • fièvre intense;
  • splénomégalie, c'est-à-dire une augmentation de la taille de la rate;
  • la peau devient sèche et ridée;
  • épuisement extrême;
  • rougeur des paumes, des plantes et des doigts;
  • insomnie;
  • agression;
  • une forte augmentation du volume de l'abdomen;
  • gonflement des jambes;
  • durcissement du foie;
  • irritabilité;
  • la peau prend une teinte jaune bronze. C'est parce que la bilirubine commence à s'accumuler sous la peau..

Séparément, il convient de parler des changements de l'état mental de la cirrhose. Pourquoi ça arrive? L'une des raisons est que des substances toxiques pénètrent dans le cerveau. Dans certains cas, les patients deviennent inhibés et désorientés. Ils peuvent éprouver un trouble de la conscience, une dépression, de l'irritabilité, une anxiété imaginaire.

Examen diagnostique

Des tests de laboratoire, une biopsie, une échographie, un examen laparoscopique aideront à évaluer l'état du patient. À l'aide de diagnostics échographiques, un spécialiste peut faire attention à l'augmentation de la taille du foie, ainsi qu'à la présence de changements structurels. L'organe a une structure dense avec des nodules.

La laparoscopie vous permet de déterminer le type et le degré de pathologie, ainsi que l'état général de l'organe affecté. À l'aide d'une biopsie, vous pouvez vous renseigner sur les changements structurels du foie au niveau cellulaire.

Dans l'analyse générale du sang avec cirrhose, la vitesse de sédimentation des érythrocytes est augmentée et les paramètres d'hémoglobine sont réduits. Avec la microscopie des sédiments urinaires, le spécialiste pourra voir les sels, ainsi qu'un taux accru de globules rouges. Dans une étude biochimique, le niveau de bilirubine, AST, ALT sera augmenté. Les tests de laboratoire aideront à poser un diagnostic.

Stade de décompensation dans la cirrhose hépatique

Une pathologie telle que la cirrhose décompensée du foie est considérée comme l'une des maladies les plus dangereuses pouvant entraîner la mort en peu de temps. La maladie est caractérisée par une évolution très sévère. Au cours du processus de progression de la pathologie, un dysfonctionnement hépatique se produit, des foyers nécrotiques se forment et les hépatocytes sont activement remplacés par du tissu conjonctif.

Ce que c'est?

La cirrhose, qui affecte le foie, a 3 stades de développement:

  • compensation;
  • sous-compensation;
  • décompensation.

Cette classification signifie la capacité de l'organe à renouveler ses cellules actives - les hépatocytes. Au dernier stade du développement de la maladie, le foie n'est pas en mesure de se régénérer, la plupart de ses tissus sont remplacés par du tissu conjonctif et les cellules qui restent ont subi une inflammation intense. Cette condition est appelée décompensation de cirrhose du foie. À la suite de ce processus, le parenchyme est sévèrement déformé, réduit en taille, compacté et recouvert de nodules cicatrisés. Ces troubles structurels ne permettent pas au foie de remplir ses fonctions fonctionnelles et le corps est exposé à une intoxication importante. Les conséquences des effets toxiques sur le cerveau peuvent conduire au coma, ce qui réduit considérablement les chances de survie.

Causes d'occurrence

Une cirrhose hépatique décompensée se forme sous l'influence de certains facteurs. Le plus souvent, la maladie se développe après une infection du corps par une hépatite virale. Certains types d'hépatite peuvent ne présenter aucun symptôme pendant une longue période, par conséquent, la maladie est très souvent diagnostiquée lorsque la cirrhose progresse déjà dans le foie. Une consommation excessive de boissons contenant de l'éthyle provoque également des dommages aux hépatocytes. Un processus inflammatoire actif provoque la production de molécules spéciales de lymphocytes qui tentent d'arrêter l'inflammation en utilisant la fibrose. Sans mesures d'influence appropriées, la cirrhose commence à se développer au stade de la décompensation. Et il y a aussi d'autres raisons de la formation de la maladie:

  • pathologies auto-immunes;
  • violation de l'écoulement de la bile;
  • intoxication du corps:
    • les métaux lourds tels que le mercure;
    • médicaments;
    • poisons;
    • produits chimiques.
  • congestion des veines intrahépatiques.

Une cirrhose compensée peut se développer en raison de troubles génétiques. De tels écarts sont caractérisés par un manque de substance spéciale et, par conséquent, la résistance du foie aux facteurs pathogènes diminue.

Symptômes de la maladie

Le stade de décompensation se manifeste par des symptômes très vifs, parfois même une dystrophie. Certains symptômes peuvent mettre la vie en danger, comme l'ascite, qui ne se développe pas comme une maladie indépendante, mais est une manifestation inévitable de la cirrhose. Symptômes internes de la maladie:

    À ce stade de la maladie, il peut y avoir des saignements fréquents.

péritonite bactérienne;

  • hypertrophie de la rate;
  • abaisser le niveau de coagulation sanguine:
    • Saignement interne qui s'ouvre dans l'œsophage, l'estomac ou les intestins
    • saignements de nez fréquents.
  • durcissement du foie;
  • Déséquilibre hormonal;
  • troubles psychosomatiques;
  • intoxication du corps:
    • vertiges;
    • chaleur;
    • maux d'estomac.
  • Retour à la table des matières

    Manifestations externes

    Le dernier stade de la cirrhose présente les symptômes suivants:

    • refus de manger;
    • une augmentation de l'abdomen avec un réseau vasculaire prononcé;
    • taches rouges sur le corps;
    • langue cramoisie;
    • gonflement des membres;
    • des démangeaisons sur tout le corps;
    • la peau et le blanc des yeux deviennent jaunes;
    • hématomes étendus sur le corps;
    • rétrécissement des muscles des épaules;
    • diminution du tonus musculaire;
    • paumes rouges qui se détachent sur le fond du jaunissement général de la peau.
    Retour à la table des matières

    Quelles complications peuvent être?

    La cirrhose du foie, qui s'est développée au stade de la décompensation, entraîne de nombreuses complications potentiellement mortelles. Pathologies courantes causées par la cirrhose:

    • encéphalopathie hépatique;
    • œdème, c'est-à-dire accumulation d'eau dans les cavités et les tissus du corps;
    • ascite;
    • coma;
    • thrombose de la veine porte;
    • processus oncologique;
    • infections infectieuses;
    • les troubles mentaux.
    Retour à la table des matières

    Diagnostic de la maladie

    La cirrhose du foie au stade de la décompensation nécessite des recherches approfondies. Le médecin traitant procède à un examen visuel et tactile du patient et prescrit des tests de laboratoire. Les tests souvent prescrits et leurs résultats pour la cirrhose du dernier stade sont présentés dans le tableau:

    Rechercherésultats
    Numération globulaire complèteAugmentation des leucocytes
    Augmentation de l'ESR
    Examen d'urineIndique la présence d'érythrocytes, de protéines, d'urobiline et de leucocytes
    Chimie sanguineLes transaminases hépatiques sont élevées
    Augmentation de la bilirubine
    La phosphatase alcaline dépasse la norme
    Gamma-glutamyltransférase - l'indicateur est augmenté
    Les enzymes hépatiques spécifiques sont élevées
    La globuline dépasse la norme plusieurs fois
    Les protéines sanguines totales sont abaissées
    Faible albumine
    L'urée est inférieure à la normale
    Cholestérol réduit
    Retour à la table des matières

    Recherche instrumentale

    Si la cirrhose est provoquée par une hépatite virale, des marqueurs spéciaux seront trouvés dans le sang. Et des mesures de diagnostic supplémentaires sont également effectuées:

    • Échographie - montre un foie bosselé et irrégulier et une rate hypertrophiée.
    • Laparoscopie - la croissance du tissu fibreux est visible, la déformation des organes est visible.
    • Biopsie - les signes histologiques de la maladie sont visibles.
    Retour à la table des matières

    Traitement de pathologie

    La cirrhose, qui s'est développée au stade de la décompensation, nécessite un traitement spécial. Il est formulé de manière à aider à compenser l'intoxication et à améliorer l'état du patient. Si la maladie est associée à une étiologie virale, des médicaments antiviraux spéciaux sont prescrits. Ils utilisent également efficacement l'hémocorrection. La procédure nettoiera le sang des toxines et peut prolonger la vie du patient. Dans les formes les plus avancées de la maladie, une transplantation hépatique est effectuée. Le succès de l'opération dépend de la compatibilité de l'organe donneur et du patient. Si le rejet ne se produit pas, une personne a une chance de vivre jusqu'à 5 ans.

    Médicaments

    Le traitement de la cirrhose décompensée du foie est effectué avec des médicaments présentés dans le tableau:

    GroupeNom
    Hépatoprotecteurs"Prohepar"
    Acides aminés«Arginine»
    Immunomodulateurs"Cycloferon"
    Interféron
    Détoxifiants"Réosorbilact"
    "Gemodez"
    Cholérétique"Hologon"
    «Deholin»
    Diurétiques"Spiriks"
    "Lasix"
    Antispasmodiques«Papaverine»
    Les hormones"Prednisol"
    Retour à la table des matières

    Repas spéciaux

    Le régime alimentaire contre la cirrhose comprend certaines directives qui doivent être suivies pour un traitement réussi. Caractéristiques de l'alimentation:

    • Le régime alimentaire de la journée doit contenir:
      • protéines 90 g;
      • glucides jusqu'à 350 g;
      • matières grasses 90 g.
    • Ne mangez pas de blues frits et d'aliments qui augmentent la sécrétion de suc gastrique, comme le bouillon.
    • Les aliments contenant du cholestérol ne sont autorisés qu'en quantités limitées.
    • Les aliments gras sont strictement interdits, comme le porc braisé.
    • Assurez-vous que votre alimentation quotidienne comprend des légumes frais..
    • Vous pouvez manger des aliments à une température acceptable, le froid et le chaud sont interdits.
    • Les repas doivent être fractionnés.
    • Vous ne pouvez pas boire de café, d'alcool, de soda.
    Retour à la table des matières

    Exemple de menu et aliments interdits

    Un exemple de repas quotidiens est présenté dans le tableau:

    Petit déjeunerPorridge cuit au lait
    Thé léger
    GoûterPomme au four ou salade aux légumes frais
    DînerSoupe légère
    Viande maigre bouillie
    Sarrasin
    Compote
    Goûter de l'après-midiDécoction de rose musquée
    Biscottes de seigle
    DînerPurée de pomme de terre
    Poisson bouilli
    Thé et biscuits secs
    Avant de se coucher 4 heures à l'avanceUn verre de kéfir faible en gras

    Aliments interdits au dernier stade de la cirrhose du foie:

    • pain frais et autres pâtisseries;
    • bouillons riches;
    • viandes et poissons gras;
    • des œufs;
    • viandes fumées, marinades;
    • fruits aigres, légumes;
    • confiserie, y compris crème glacée;
    • légumes: oseille, radis, radis, épinards, oignons verts.
    Retour à la table des matières

    Pronostic de la cirrhose

    Cette maladie se caractérise par une évolution agressive, de sorte que le traitement réussit rarement. Après confirmation du diagnostic, le pronostic de survie dans les 3 prochaines années est de 40%. Ces statistiques sont associées au développement de diverses complications qui menacent la vie humaine. Par exemple, l'hémorragie interne est considérée comme l'une des principales causes de décès dans la cirrhose au stade de développement décompensé. Si une ascite se forme, le taux de survie des patients diminue à 25%. Avec la transplantation d'organe, un résultat positif se produit dans 45%.

    Traitement de la cirrhose hépatique décompensée

    La cirrhose est une pathologie chronique sévère, dans le contexte de laquelle les cellules hépatiques sont remplacées par des tissus fibreux. À la suite de ce processus, les fonctions de l'organe sont perturbées, ce qui entraîne en outre des complications. La maladie progresse lentement, progressant progressivement vers des stades ultérieurs. La cirrhose décompensée correspond à une forme sévère de pathologie.

    informations générales

    Le foie fonctionne comme une glande exocrine et fait partie intégrante du système digestif. Les cellules actives de l'organe - les hépatocytes - sont responsables de la production de substances qui participent aux processus physiologiques vitaux.

    La cirrhose est une pathologie dans laquelle le tissu sain de la glande est remplacé par un tissu conjonctif. En conséquence, des zones mortes se forment qui n'exécutent pas les fonctions caractéristiques du foie. La maladie est mortelle, car dans la plupart des cas, elle entraîne la mort, en moyenne, dans 3-4 ans.


    Le processus fibreux n'est considéré comme guérissable qu'aux premiers stades de la pathologie. Si une cirrhose du foie se développe, au stade de la décompensation, des changements irréversibles se produisent dans la glande. La thérapie ne permet pas d'éliminer les foyers de remplacement et de restaurer les hépatocytes, cependant, il est possible de prolonger la vie du patient et de prévenir le développement d'une insuffisance organique grave.

    Description du processus pathologique

    La cirrhose décompensée correspond au 3ème stade de la maladie. Il est considéré comme lourd. Une condition plus dangereuse est uniquement la forme terminale, dans laquelle le patient tombe généralement dans le coma en raison d'une encéphalopathie. Avec de tels processus, la probabilité de survie est minimisée.

    La cirrhose hépatique au stade de la décompensation s'accompagne d'une aggravation des changements pathologiques survenus aux premiers stades. Dans les cellules de l'organe, une inflammation se développe, dans laquelle les hépatocytes meurent et le tissu fibreux se développe à leur place. La lésion s'agrandit progressivement, ce qui affecte des segments entiers de la glande.

    La différence avec le stade de la compensation réside dans le fait qu'avec une cirrhose décompensée, l'organe n'est plus en mesure de remplir ses fonctions. Par conséquent, au cours de cette période, des complications caractéristiques surviennent le plus souvent et l'intensité des manifestations pathologiques augmente..

    Il est important de savoir! En cas de cirrhose sévère, le patient est hospitalisé en urgence. Cela est dû à la nécessité d'une surveillance constante des signes vitaux et de la mise en œuvre d'un traitement de soutien..

    Facteurs provoquants

    La cirrhose est l'une des maladies à développement lent. La transition de la forme initiale à la forme tardive peut durer jusqu'à 2-3 ans. Le terme de développement dépend en grande partie du mode de vie du patient et de certains autres facteurs.

    Ceux-ci inclus:

    • Dépendance à boire de l'alcool.
    • Dépendance.
    • Non-respect du régime alimentaire et autres troubles de l'alimentation.
    • Exposition à des substances toxiques.
    • Médicaments à long terme.
    • Obésité.
    • Nature cardiaque de la fibrose.
    • État d'immunodéficience.
    • La présence de maladies concomitantes.

    La phase de décompensation se produit en raison du manque de traitement aux premiers stades, du non-respect des recommandations du médecin, de la violation du régime, de la présence de mauvaises habitudes. Chez certains patients, les complications sont causées par des maladies concomitantes, par exemple, hépatite, obstruction biliaire, diabète, lésions vasculaires.

    Manifestations cliniques

    Compte tenu de ce qu'est la cirrhose du foie au stade de la décompensation, il convient de noter que cette forme de pathologie n'est jamais asymptomatique. L'état du patient pendant cette période est difficile, car les fonctions de l'organe sont altérées.

    Les signes d'une phase décompensée comprennent:

    • Jaunisse sévère.
    • Manifestations d'hypersplénisme (diminution du nombre de cellules sanguines formées).
    • Température élevée (persistante, généralement à moins de 38 degrés).
    • Perte de poids.
    • Flatulence.
    • Manque d'appétit.
    • Nausées et vomissements intermittents.
    • Tremblements et convulsions.
    • Hépatomégalie.
    • Irrégularités menstruelles chez les femmes.
    • Saignement des gencives.
    • Atrophie des principaux groupes musculaires.
    • Diarrhée sanglante.

    Le patient est généralement gravement affaibli, la capacité de travail est considérablement réduite. Des douleurs dans le côté droit sont parfois notées. Dans le contexte du processus pathologique, un exsudat inflammatoire est produit, qui s'accumule dans la cavité abdominale, provoquant une ascite transitoire. Des changements dans le comportement du patient sont observés. Il devient irritable, parfois agressif, apathique.

    Complications

    Dans la plupart des cas, la cirrhose hépatique décompensée est aggravée par des manifestations pathologiques dangereuses. Beaucoup sont potentiellement mortelles, ce qui indique la nécessité de soins médicaux d'urgence..

    Les complications potentielles comprennent:

    • Hypertension de la veine porte.
    • Formation de lésions cancéreuses.
    • Saignement interne intense.
    • Encéphalopathie hépatique et coma.
    • Péritonite.
    • Réactions allergiques sévères dues à des effets toxiques.

    Attention! L'absence de traitement pour la décompensation de la cirrhose hépatique entraîne inévitablement la mort. Dans ce cas, la durée de vie dépend de la nature de la complication, du tableau clinique général et d'autres critères..

    Diagnostique

    En règle générale, les patients atteints de cirrhose hépatique décompensée ne nécessitent pas d'examen spécial. La maladie est détectée dans les premiers stades, lorsque les premiers symptômes prononcés apparaissent. Les procédures de diagnostic ne sont pas nécessaires pour confirmer la condition, mais pour déterminer la gravité de la pathologie et les options de traitement potentielles.

    Les méthodes d'enquête suivantes sont utilisées:

    • Analyses sanguines (générales, biochimiques).
    • Coagulogramme.
    • Examen des échantillons d'urine.
    • Procédure d'échographie.
    • Méthodes de tomographie.
    • Laparoscopie hépatique.
    • Biopsie par ponction.

    En cas de complications de la cirrhose, des diagnostics auxiliaires sont nécessaires. Il vise à déterminer la nature du processus pathologique.

    L'enquête peut comprendre les procédures suivantes:

    • Ponction de la cavité abdominale.
    • Gastroduodénoscopie.
    • Coloscopie.
    • Électrocardiographie.
    • Scintigraphie.
    • Encéphalographie.

    Tactiques thérapeutiques

    La guérison complète d'une cirrhose hépatique au stade de la décompensation est impossible. Cependant, le traitement du patient est nécessaire pour maintenir les fonctions des organes et prolonger la vie du patient. La nature des procédures thérapeutiques dépend du tableau clinique.

    Prise en charge des médicaments

    Il est impossible de restaurer les zones touchées du foie, par conséquent, les médicaments visent à éliminer les manifestations d'insuffisance. Les patients se voient prescrire des médicaments qui améliorent les fonctions de la glande, grâce auxquels ils compensent le travail des hépatocytes atrophiés.

    Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement:

    • Détoxifiant.
    • Les absorbants.
    • Hépatoprotecteurs.
    • Cholérétique.
    • Substituts d'enzymes.
    • Immunostimulants.
    • Les antibiotiques.
    • Hypotonique.
    • Diurétiques.
    • Préparations de vitamines.

    La prise de médicaments n'est autorisée que selon les directives du médecin traitant. Avec de graves symptômes d'intoxication, des médicaments peuvent être injectés en contournant le tube digestif.

    Intervention chirurgicale

    Le traitement avec opérations vous permet d'améliorer temporairement l'état du patient. Par conséquent, cette méthode est souvent utilisée en association avec des médicaments de soutien. En règle générale, la chirurgie est utilisée pour la cirrhose, accablée par l'hypertension portale.

    • Splénectomie.
    • Shunt portosystémique intrahépatique.
    • Hépatectomie partielle.
    • Résection segmentaire.

    Le traitement chirurgical est effectué de manière planifiée, en l'absence de contre-indications. L'efficacité des procédures diffère en fonction des spécificités du tableau clinique. De plus, il existe un risque de complications postopératoires..

    Transplantation

    Cette option de traitement chirurgical vous permet de sauver le patient des manifestations de la cirrhose pendant une longue période. Cependant, même une greffe d'organe de donneur ne permet pas toujours de guérir complètement..

    L'opération est considérée comme très difficile et peut prendre jusqu'à 24 heures. Il prévoit l'ablation du foie affecté du patient avec son remplacement ultérieur par un organe donneur. Il y a une possibilité de rejet après la greffe, donc le taux de réussite de l'opération est d'environ 50%.

    Correction nutritionnelle

    Compte tenu de la décompensation de la cirrhose du foie - de quel type de maladie il s'agit et des méthodes de son traitement, il est nécessaire de souligner la nécessité de respecter le régime alimentaire. En cas de maladie, l'organe est exposé à une charge importante, ce qui peut provoquer une aggravation du processus pathologique.

    La correction de la nutrition permet de faciliter le travail de la glande, d'exclure les facteurs potentiellement dangereux dans la cirrhose. Les patients au stade décompensé se voient prescrire le tableau de traitement n ° 5. Ce régime permet la fragmentation de l'alimentation quotidienne (5-8 repas). En cas de manifestations d'intoxication, il est recommandé de manger des aliments sous forme de purée de pommes de terre..

    Gras, aigre et épicé sont complètement exclus. La cuisson n'est autorisée que par cuisson, cuisson au four, traitement à la vapeur. Boire des boissons alcoolisées est strictement interdit. Limiter la consommation de protéines animales.

    Combien vivent au stade de la décompensation

    La phase décrite de la cirrhose est extrêmement sévère. L'espérance de vie moyenne après confirmation du diagnostic est de 2 à 3 ans. Jusqu'à 5 ans sont notés dans pas plus de 40% des cas.

    Le plus souvent, la mort est due à une hémorragie interne. Moins fréquemment, la mort survient en raison d'autres complications, telles que l'encéphalopathie. Le pronostic est aggravé avec le développement de l'ascite. Seuls 25% des patients vivent avec cette pathologie depuis plus de trois ans..

    Mesures préventives

    Il est difficile de prévenir la transition de la cirrhose au stade précoce au stade avancé. Cependant, il est possible d'exclure le risque de complications potentielles et de décès. Pour ce faire, vous devez suivre un certain nombre de règles liées à la routine quotidienne..

    • Rejet complet des mauvaises habitudes.
    • Respect strict du régime.
    • Traitement en stricte conformité avec les instructions du médecin.
    • Diagnostics de contrôle périodiques.
    • Élimination des facteurs toxiques et autres facteurs pathogènes.
    • Nettoyage périodique du foie avec des remèdes populaires.
    • Traitement antiparasitaire opportun.
    • Récupération du sanatorium.

    La cirrhose au stade décompensé est une maladie extrêmement grave, entraînant la mort dans la très grande majorité des cas. La pathologie est caractérisée par une aggravation du processus fibrotique dans le foie, ce qui entraîne des symptômes intenses et la survenue de complications.

    Une thérapie réussie n'est possible que par la transplantation d'organe de donneur. Il est possible de prévenir la formation d'une maladie en observant les règles de prévention, en maintenant un mode de vie sain et en détectant et en traitant rapidement la cirrhose.

    Cirrhose décompensée du foie: symptômes et traitement

    La cirrhose décompensée du foie est une maladie pathologique dangereuse entraînant la cicatrisation d'un organe avec remplacement complet de ses tissus sains. Ce processus conduit à la destruction de la structure, ce qui affecte négativement les caractéristiques fonctionnelles. Au fur et à mesure que le foie progresse, le foie cesse d'exécuter les fonctions de base, ce qui entraîne son échec.

    Il est important pour un patient présentant de telles lésions organiques de recevoir les soins médicaux appropriés, dont l'action vise à l'entretien général du corps. La cirrhose décompensée du foie ne peut être traitée. Les chances de survie sont préservées avec la greffe d'organe.

    Cirrhose décompensée: informations de base

    Une caractéristique du processus pathologique est l'absence de manifestations cliniques évidentes dans les premiers stades de développement. Les premiers symptômes apparaissent au fur et à mesure que la pathologie progresse. Dans la pratique médicale, il y a trois étapes principales de l'évolution de la maladie:

    • Compensé. Le stade initial de la pathologie est déterminé par échographie et analyses sanguines biochimiques. Le corps remplit son objectif fonctionnel. L'effet thérapeutique correct arrête la progression de la pathologie,
    • Sous-compensé. À ce stade, des manifestations cliniques sévères sont enregistrées, l'organe perd progressivement sa fonction fonctionnelle. Il n'y a pas de complications, ce qui augmente la probabilité d'un résultat positif,
    • Décompensé. À ce stade, des processus irréversibles ont lieu dans l'organe, accompagnés d'un remplacement complet du tissu conjonctif sain. À l'examen, les cicatrices sont enregistrées dans l'organe, les principales fonctions ne sont pas remplies.

    Maladie au dernier stade de développement, de quoi s'agit-il et quel est le danger d'un processus à évolution rapide?

    Ce dernier degré s'accompagne de la mort de presque toutes les cellules. L'organe est entouré d'un processus inflammatoire aigu, les fonctions sont ternes. Le sang n'est pas nettoyé, ce qui entraîne une intoxication de tout le corps.

    La décompensation est caractérisée par des manifestations cliniques évidentes, le patient a des saignements sous-cutanés, les déviations du système nerveux central ne sont pas exclues. La personne souffre de troubles mentaux sévères. Les symptômes d'amnésie, le développement d'hallucinations et de coma ne sont pas exclus.

    Étiologie de la maladie

    Quel est le provocateur de la cirrhose décompensée? Les conditions et maladies suivantes sont capables de provoquer le développement d'un processus pathologique grave:

    • pénétration d'agents viraux et infectieux dans le corps. Sous leur influence, le développement des hépatites C et B est observé.,
    • hépatite auto-immune: sous l'influence de ce processus, le corps perçoit ses propres cellules et enzymes comme des substances potentiellement dangereuses, et entame la phase de leur destruction active,
    • une consommation excessive de boissons alcoolisées entraîne la mort progressive des cellules hépatiques saines, qui s'accompagne du développement de processus irréversibles,
    • toxicomanie: les toxines et les composés dangereux qui composent les médicaments entraînent de graves dommages à l'organe filtrant,
    • prise de médicaments à long terme et incontrôlée,
    • troubles du fonctionnement des voies biliaires,
    • congestion veineuse.

    La cirrhose décompensée du foie se développe sous le joug de l'influence systématique de facteurs indésirables. La plupart des gens ignorent le malaise général et continuent d'ignorer le problème. La conséquence de ce processus est des lésions graves et irréversibles de l'organe, avec une perte complète de sa fonction fonctionnelle. Avec une telle pathologie, les personnes ne vivent pas plus de 5 ans, sous réserve de toutes les recommandations du médecin et d'un recours régulier à un traitement de soutien.

    Manifestations cliniques de la cirrhose

    Comment reconnaître la cirrhose hépatique décompensée? Il est impossible d'ignorer les signes cliniques évidents. Cette étape est caractérisée par de graves modifications de l'organe, qui s'accompagnent de:

    • syndrome douloureux dans la zone de localisation hépatique. L'intensité de la douleur peut varier en fonction de la gravité de la lésion,
    • une forte diminution du poids corporel sans raison apparente,
    • perte de force et somnolence constante,
    • déséquilibre émotionnel,
    • troubles du système digestif (éructations, nausées et vomissements),
    • une augmentation de la taille du foie,
    • la peau qui gratte,
    • gonflement,
    • accumulation de liquide dans le péritoine (ascite),
    • rougeur des paumes,
    • passer d'une couleur de peau saine à une teinte jaune,
    • hématomes et hémorragies sous la peau, sans lésion traumatique.

    Chez les femmes, les symptômes de troubles du système reproducteur sont enregistrés. Il y a un trouble du cycle menstruel et des changements dans les niveaux hormonaux. Chez les hommes, il y a une forte augmentation des glandes mammaires, une diminution des poils dans la région pubienne et au niveau des aisselles. L'atrophie testiculaire n'est pas exclue.

    Complications du processus pathologique

    La cirrhose hépatique décompensée s'accompagne de nombreuses complications. Le patient présente des saignements gastro-intestinaux et œsophagiens. Avec leur développement, une personne a besoin d'une transfusion sanguine d'urgence. Saignements dus aux varices et à l'hypertension artérielle.

    Les principales complications comprennent:

    • Ascite. Une quantité excessive de liquide s'accumule dans la cavité abdominale humaine. La cirrhose avec ascite nécessite une attention particulière de la part du personnel médical. L'état du patient doit être soigneusement surveillé et à mesure que le liquide s'accumule, pompez-le,
    • Péritonite. Processus inflammatoire dans la cavité abdominale, accompagné d'un syndrome douloureux aigu, d'une température corporelle élevée et d'une diminution du niveau de motilité intestinale,
    • Encéphalopathie hépatique. Le patient présente des troubles émotionnels et une diminution du niveau de performance. Au fil du temps, des troubles mentaux sévères sont observés, accompagnés d'une insuffisance.

    Les complications de l'insuffisance hépatique augmentent le risque de décès. Avec leur développement, toutes les actions du personnel médical visent à soulager l'état général du patient.

    Comment faire face à une maladie

    Le traitement de la cirrhose du foie dépend de l'état général du patient et des facteurs connexes, y compris le stade de la lésion des organes. Les règles de base de la thérapie comprennent:

    • La transfusion d'albumine est réalisée avec une faible teneur en molécules protéiques.
    • Prise de médicaments à base de fer (Sorbifer, Tradiferon): le traitement est effectué avec le développement de l'anémie (anémie).
    • Diminution de l'apport hydrique quotidien. Le respect de cette règle est approprié pour le développement des poches et des ascites. Le patient doit reconsidérer sa nutrition et réduire la quantité de sel consommée. Il est possible d'utiliser des diurétiques (Kanephron, Nephropil),
    • Prendre des antibiotiques à large spectre (Ceftriaxone, Amoxiclav). Il est effectué lorsque des agents infectieux pénètrent dans le corps. La thérapie est complétée par la prise d'hépatoprotecteurs (Essentiale, Phosphogliv) pour maintenir le foie.
    • Nutrition adéquat. Le régime alimentaire pour la cirrhose du foie au stade de la décompensation est la principale composante de l'effet thérapeutique. Le patient a besoin de décharger l'organe au maximum, grâce à des aliments naturels et légers (céréales, légumes, fruits).

    Le schéma thérapeutique de la cirrhose au stade de la décompensation peut varier en fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme..

    Au dernier stade de développement, il est conseillé de procéder à une transplantation d'organe. Cependant, un résultat positif ne se produit pas toujours, la probabilité d'un pronostic favorable est observée dans 45% des cas..

    La chirurgie est réalisée après un examen complet du corps. Si la condition est critique, la chirurgie est inappropriée. Il est impossible de compenser la fonction hépatique même par transplantation.

    Pronostic et taux de survie

    Combien de temps vivent-ils avec une cirrhose du foie au dernier stade de développement? Il s'agit d'un processus purement individuel, en fonction des caractéristiques de l'organisme et des complications. Une survie à cinq ans est observée dans 20% des cas. Si le patient a réussi à vivre 5 ans, la probabilité de prolonger la vie pour une période similaire demeure.

    Avec le développement de l'ascite, le taux de survie est de 25%. Avec une telle complication, l'espérance de vie moyenne est de 3 ans, sous réserve d'un traitement d'entretien.

    Combien de temps vivez-vous avec le développement de l'encéphalopathie? Il s'agit d'une grave lésion cérébrale, qui entraîne une mort rapide. L'espérance de vie moyenne ne dépasse pas un an.

    Cirrhose hépatique: la cirrhose hépatique décompensée est une maladie grave et incurable. La plupart des décès sont dus à la progression rapide des complications apparues dans le contexte du processus pathologique. La durée de vie d'une personne dépend de la nutrition, de la présence de mauvaises habitudes et du respect des prescriptions du médecin.

    Vidéo sur la cirrhose du foie

    Les troubles du foie affectent toute la vie d'une personne. Tout type de cirrhose peut être mortel. Pour plus d'informations sur cette maladie et les méthodes de diagnostic, voir la vidéo:

    Cirrhose hépatique décompensée

    La cirrhose décompensée du foie est une étape extrême de la cirrhose, caractérisée par de graves troubles du fonctionnement de l'organisme, conduisant souvent à la mort. Aux premiers stades de la cirrhose, des changements pathologiques sont détectés dans la glande endocrine qui ne violent pas sa fonctionnalité, c'est-à-dire qu'il fonctionne comme d'habitude.

    Peu à peu, le foie change - il devient plus dense, diminue de taille, les cellules fonctionnelles sont remplacées par du tissu conjonctif. En cas de cirrhose décompensée, des cellules actives vivantes sont toujours présentes dans le foie, mais leur nombre diminue rapidement.

    Facteurs négatifs contribuant au développement d'une cirrhose hépatique décompensée:

    • l'utilisation de boissons alcoolisées fortes;
    • fumeur;
    • prendre de la drogue;
    • prendre des médicaments puissants;
    • alimentation déséquilibrée;
    • troubles du cœur et des reins.

    Symptômes de la cirrhose au stade de la décompensation

    La cirrhose décompensée présente des symptômes très prononcés, car les fonctions hépatiques du foie sont gravement altérées. Les manifestations cliniques typiques comprennent:

    1. Diminution puis manque complètement d'appétit.
    2. Perte de poids soudaine.
    3. Nausées, vomissements, crises de vertiges.
    4. Œdème sévère résultant d'une insuffisance hépatique.
    5. Troubles émotionnels-volitifs: dépression, accès d'irritation et d'agression, humeur pathologiquement basse.
    6. Augmentation locale de la température corporelle.
    7. Induration et tubérosité hépatiques, modification de la taille des organes.
    8. Perturbation du processus de digestion des aliments en raison de l'expansion des veines internes de l'intestin.
    9. Rougeur spécifique des paumes.
    10. Décoloration de la peau et de la sclérotique des yeux - un pigment jaune prononcé apparaît bilirubine.
    11. La présence d'éruptions cutanées spécifiques - «taches hépatiques».
    12. Abondance d'étoiles «vasculaires» sur la peau.
    13. Démangeaison de la peau, pire la nuit.
    14. L'apparition d'un grand nombre d'ecchymoses et d'ecchymoses avec le moindre dommage à la peau.
    15. Agrandissement de la rate.
    16. Augmentation de la fragilité des os due à l'affaiblissement du système musculo-squelettique.
    17. Atrophie musculaire.
    18. Les hémorroïdes.
    19. Diminution puis disparition du désir sexuel.
    20. L'impuissance chez les hommes.
    21. Perturbation du cycle menstruel chez la femme conduisant à l'infertilité.

    Les symptômes énumérés n'apparaissent pas en même temps, ils augmentent progressivement, conduisant à une perturbation dans la vie normale d'une personne. Au stade de la décompensation de la cirrhose, des complications peuvent survenir qui ne sont pas compatibles avec la vie:

    • ascite; (traitement de l'ascite dans la cirrhose hépatique)
    • hémorragie interne;
    • néoplasmes malins dans le foie;
    • troubles mentaux graves menant au suicide;
    • coma hépatique;
    • hypertension portale;
    • péritonite bactérienne.

    Malheureusement, après un tourment prolongé, la mort survient par cirrhose du foie..

    Diagnostic de la cirrhose hépatique décompensée

    Le diagnostic opportun de la cirrhose décompensée du foie est d'une grande importance pour sauver la vie du patient. Pour déterminer l'état de la glande, sa capacité fonctionnelle et les complications possibles, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

    • examen de laboratoire du sang et de l'urine;
    • examen échographique du foie et d'autres organes abdominaux;
    • une méthode laparoscopique d'examen du foie, qui permet de déterminer le degré de processus pathologiques se produisant dans le foie;
    • biopsie - une procédure de prélèvement de tissu hépatique, qui vous permet de déterminer les violations survenant au niveau cellulaire.

    Avec la cirrhose décompensée, les changements suivants dans la composition chimique du sang sont observés: une diminution de l'hémoglobine, une augmentation de l'ESR, une concentration élevée de bilirubine. Des sels, des protéines, un excès de globules rouges apparaissent dans l'urine.

    Cirrhose hépatique au stade de la décompensation: les principales directions de traitement

    La thérapie thérapeutique est déterminée par des critères tels que l'état du foie, la sécurité de ses fonctions, la santé générale du patient, son âge et son mode de vie. Règles de base pour le traitement du foie:

    1. Le traitement médicamenteux est déterminé par l'état de la glande. Divers médicaments sont prescrits de manière exhaustive: immunosuppresseurs, détoxifiants, vitamines, médicaments cholérétiques, hépatoprotecteurs, immunosuppresseurs, moyens de régulation des processus métaboliques. Si la cause de l'apparition de la cirrhose est l'hépatite, un traitement antiviral est prescrit selon le schéma.
    2. Des résultats efficaces sont obtenus par la technologie de l'hémocorrection extracorporelle pour nettoyer le sang des toxines. Cette procédure peut améliorer considérablement l'état du foie..
    3. Si la cirrhose décompensée du foie s'accompagne d'une anémie ferriprive, une supplémentation en fer est nécessaire.
    4. Pour neutraliser l'œdème et prévenir le développement de l'ascite, il est recommandé de réduire le volume quotidien de liquide consommé, d'exclure l'utilisation de sel et de médicaments ayant un effet diurétique.
    5. Si la cirrhose s'accompagne du développement d'un processus inflammatoire, l'utilisation de médicaments antibactériens et d'hépatoprotecteurs est indiquée.
    6. Adhésion obligatoire à un régime strict - exclusion de l'alimentation des aliments gras, épicés, salés, fumés, sucrés, café, boissons gazeuses, protéines animales, etc..
    7. Le refus des mauvaises habitudes (alcoolisme, tabagisme et consommation de drogues) est une condition préalable à la thérapie médicale.
    8. Dans les cas les plus désespérés, lorsque la maladie est allée très loin et que le foie ne remplit pratiquement pas sa fonction, la transplantation hépatique est indiquée. Qu'est-ce qu'une greffe? Il s'agit d'une procédure de transplantation d'organe d'une autre personne - un donneur. Dans ce cas, l'espérance de vie augmente. De nombreux patients transplantés peuvent vivre comme des personnes normales pendant de nombreuses années. Cependant, il est important de se rappeler que la transplantation n'est pas une panacée et ne garantit pas l'élimination complète de la décompensation. L'opération est réalisée dans les cas où l'espoir de guérison est d'au moins 50%.

    Combien de temps les patients vivent-ils avec une cirrhose hépatique décompensée: pronostic

    Le foie est un organe vital avec une capacité unique à se guérir même si le degré de dommage aux cellules fonctionnelles dépasse 40%. Malheureusement, avec une cirrhose au stade de la décompensation, le pronostic n'est pas très optimiste: seuls 20% des patients ayant reçu ce diagnostic grave ont vécu environ 5 ans.

    Avec le développement de l'encéphalopathie hépatique, la durée de vie est réduite à environ un an. Le patient peut à tout moment tomber dans un coma hépatique - cette condition est presque toujours mortelle. Il est très important de suivre un régime, d'organiser des jours de jeûne et de subir des examens préventifs des organes internes.

    Cirrhose hépatique décompensée: cirrhose hépatique au stade de la décompensation

    La décompensation est comprise comme la dernière étape du développement de la pathologie. Qu'est-ce que la cirrhose hépatique décompensée? Il est donc habituel d'appeler l'apparition de violations multiples dans le travail d'un organe, la manifestation de complications de la thérapie utilisée, qui peuvent ensuite entraîner la mort.

    Au cours de cette étape, vous devez essayer de comprendre et d'identifier les symptômes de la maladie afin de commencer rapidement le traitement pour les éliminer..

    informations générales

    Le foie fonctionne comme une glande exocrine et fait partie intégrante du système digestif. Les cellules actives de l'organe - les hépatocytes - sont responsables de la production de substances qui participent aux processus physiologiques vitaux.

    La cirrhose est une pathologie dans laquelle le tissu sain de la glande est remplacé par un tissu conjonctif. En conséquence, des zones mortes se forment qui n'exécutent pas les fonctions caractéristiques du foie. La maladie est mortelle, car dans la plupart des cas, elle entraîne la mort, en moyenne, dans 3-4 ans.

    Le processus fibreux n'est considéré comme guérissable qu'aux premiers stades de la pathologie. Si une cirrhose du foie se développe, au stade de la décompensation, des changements irréversibles se produisent dans la glande. La thérapie ne permet pas d'éliminer les foyers de remplacement et de restaurer les hépatocytes, cependant, il est possible de prolonger la vie du patient et de prévenir le développement d'une insuffisance organique grave.

    Ce que c'est?

    La cirrhose, qui affecte le foie, a 3 stades de développement:

    • compensation;
    • sous-compensation;
    • décompensation.

    Cette classification signifie la capacité de l'organe à renouveler ses cellules actives - les hépatocytes. Au dernier stade du développement de la maladie, le foie n'est pas en mesure de se régénérer, la plupart de ses tissus sont remplacés par du tissu conjonctif et les cellules qui restent ont subi une inflammation intense. Cette condition est appelée décompensation de cirrhose du foie. À la suite de ce processus, le parenchyme est sévèrement déformé, réduit en taille, compacté et recouvert de nodules cicatrisés. Ces troubles structurels ne permettent pas au foie de remplir ses fonctions fonctionnelles et le corps est exposé à une intoxication importante. Les conséquences des effets toxiques sur le cerveau peuvent conduire au coma, ce qui réduit considérablement les chances de survie.

    Les raisons du développement de la pathologie

    La cirrhose, qui s'est développée au stade de la décompensation, nécessite un traitement spécial. Il est formulé de manière à aider à compenser l'intoxication et à améliorer l'état du patient. Si la maladie est associée à une étiologie virale, des médicaments antiviraux spéciaux sont prescrits. Et aussi utiliser efficacement l'hémocorrection.

    La forme aiguë d'insuffisance cardiaque a diverses causes, qui dépendent de la zone touchée:

    • La forme aiguë ventriculaire gauche se développe avec des lésions myocardiques. Les symptômes provoquent également des lésions du tissu pulmonaire: à la suite d'un remplissage excessif des organes respiratoires avec du sang, ils gonflent.
    • La forme ventriculaire droite, en revanche, se développe à la suite de troubles des organes du système respiratoire: embolie pulmonaire. Elle peut également être causée par une rupture du septum interventriculaire à la suite d'une crise cardiaque. Une accumulation inégale de sang est observée dans le système circulatoire, après quoi le foie grossit.

    Les facteurs qui provoquent la cirrhose du foie comprennent:

    • Dépendance à l'alcool. Avec l'utilisation quotidienne de boissons contenant de l'alcool, le corps n'a pas le temps de récupérer. Cela conduit à des changements de structure, à une dégénérescence et à une cirrhose.
    • Hépatite. Les pathologies virales des types B, C et D provoquent des lésions irréversibles de la structure du foie.
    • La génétique. Certaines maladies se transmettent au niveau des gènes et provoquent la mort des cellules hépatiques. Ceux-ci incluent la maladie de Wilson et l'hémochromatose..
    • Hépatite de type auto-immune. Les changements dans le système immunitaire conduisent au fait que le corps commence à attaquer un organe sain et que le stade de compensation se développe.
    • Substances toxiques. Étant donné que toutes les substances qui pénètrent dans le corps passent par le foie, des conditions de travail nocives ou une mauvaise nutrition ont un effet important sur la structure de l'organe..
    • Pathologie cardiaque. Les anomalies du travail du cœur provoquent souvent une stagnation du sang dans le foie, ce qui affecte le rythme normal de l'organe..

    Les stades de la pathologie hépatique diffèrent par la gravité des symptômes et le degré de dommage aux organes, mais avec l'un d'entre eux, il est impossible d'éliminer complètement la maladie. La règle principale de la thérapie est d'éliminer les facteurs qui ont déclenché le développement de la cirrhose. Plus souvent, la déviation est provoquée par:

    • L'alcool a un effet néfaste sur un foie malade.
      De l'alcool. Dans ce cas, une thérapie d'intoxication est effectuée, ce qui aide à nettoyer le corps des substances nocives..
    • Virus. Arrêter le développement de la cirrhose du foie est possible avec un complexe antiviral.
    • Hépatite médicinale. La thérapie nécessite le refus de prendre des médicaments.
    • Troubles immunitaires. Des médicaments sont prescrits qui suppriment son activité et préviennent une attaque du foie.

    Facteurs de risque

    Dans certaines conditions, la maladie d'un stade moins dangereux se transforme assez rapidement en une maladie mortelle. La vitesse de ce processus augmente dans les conditions suivantes:

    • consommation excessive de boissons alcoolisées;
    • prendre de la drogue;
    • alimentation déséquilibrée;
    • l'impact sur l'organisme des substances nocives (coût de la profession, mauvaise situation environnementale);
    • prendre des médicaments puissants;
    • insuffisance cardiaque;
    • hépatite virale.

    Description du processus pathologique

    La cirrhose décompensée correspond au 3ème stade de la maladie. Il est considéré comme lourd. Une condition plus dangereuse est uniquement la forme terminale, dans laquelle le patient tombe généralement dans le coma en raison d'une encéphalopathie. Avec de tels processus, la probabilité de survie est minimisée.

    La cirrhose hépatique au stade de la décompensation s'accompagne d'une aggravation des changements pathologiques survenus aux premiers stades. Dans les cellules de l'organe, une inflammation se développe, dans laquelle les hépatocytes meurent et le tissu fibreux se développe à leur place. La lésion s'agrandit progressivement, ce qui affecte des segments entiers de la glande.

    La différence avec le stade de la compensation réside dans le fait qu'avec une cirrhose décompensée, l'organe n'est plus en mesure de remplir ses fonctions. Par conséquent, au cours de cette période, des complications caractéristiques surviennent le plus souvent et l'intensité des manifestations pathologiques augmente..

    Tactiques thérapeutiques

    Avec la cirrhose au dernier stade, le traitement doit être complet et viser:

    • maintenir les fonctions de tous les organes et systèmes corporels;
    • prévention de l'œdème, hypertrophie pathologique de la rate;
    • prévention du passage de la cirrhose au stade thermique, développement de complications.

    Pour ce faire, prescrire l'utilisation de médicaments, un régime obligatoire. En présence d'un grand nombre de complications ou de l'inefficacité de la thérapie traditionnelle, ils ont recours à une intervention chirurgicale.

    Effet médicamenteux

    Si la cirrhose est passée au stade de la décompensation, il est recommandé de prendre des médicaments des groupes suivants:

    • hépatoprotecteurs (Essentiale, Phosphogliv);
    • accélération de la réparation tissulaire (adémétionine);
    • immunostimulant (Zadaksin, Timogen);
    • diurétiques (furosémide);
    • stéroïdes anabolisants (Retabolil);
    • antibiotiques (ciprofloxacine).

    De plus, on leur attribue la prise de vitamines B et de préparations de fer, la transfusion d'une solution d'albumine et de plasma sanguin. Les agents antiviraux pour la cirrhose décompensée ne sont pas prescrits. Ces médicaments accélèrent la progression des processus destructeurs dans le foie. Cela augmente le risque de complications et de décès..

    Régime thérapeutique

    Avec la cirrhose, en particulier au dernier stade de son développement, le foie est presque incapable de remplir ses fonctions. Par conséquent, afin de réduire la charge sur l'organe malade, un régime est prescrit. La nutrition avec un tel diagnostic doit être douce, mais complète. Il est recommandé de refuser:

    • viande et poisson gras;
    • frit;
    • produits à base de farine (pain frais, produits de boulangerie);
    • boissons gazeuses;
    • café et thé forts;
    • aliments salés, fumés, en conserve et épicés.

    Avec la cirrhose, vous devez manger des légumes et des fruits frais. Les protéines doivent être présentes dans l'alimentation. Par conséquent, il est recommandé de manger du poisson et de la viande maigres. Vous pouvez manger des aliments bouillis, cuits au four ou cuits à la vapeur. Vous devez manger souvent (jusqu'à 5 à 6 fois par jour), mais en petites portions. Tu devrais manger en même temps.

    Il est également important d'observer le régime de consommation d'alcool pour la pathologie hépatique. Pour fournir au corps une quantité suffisante de liquide, vous devez boire de l'eau, des jus et des compotes de baies et de fruits non acides.

    Avec la cirrhose, vous devez suivre strictement toutes les recommandations du médecin. Il est impératif de refuser de prendre de l'alcool, du tabac et des médicaments dont l'utilisation n'est pas urgente (par exemple, des médicaments contraceptifs qui peuvent être remplacés par des méthodes de contraception de barrière).

    Traitement opératoire

    La cirrhose au stade compensé et sous-compensé se prête à un traitement médicamenteux. Mais au dernier stade du développement de la pathologie, il n'est pas toujours possible d'obtenir un effet positif d'une telle thérapie. Dans de tels cas, ils ont recours à une intervention chirurgicale - une transplantation hépatique est effectuée. L'opération est effectuée si la probabilité que le bien-être du patient s'améliore est suffisamment élevée.

    Mais même une opération réussie n'est pas une garantie de guérison: un résultat positif n'est observé que chez 45% des patients. Dans d'autres cas, l'évolution de la cirrhose décompensée se termine par la mort en raison du rejet du foie transplanté ou de l'absence d'un donneur approprié (seule une personne en parfaite santé peut le devenir).

    Les stades de la maladie et leur tableau clinique

    Compte tenu de ce qu'est la cirrhose du foie au stade de la décompensation, il convient de noter que cette forme de pathologie n'est jamais asymptomatique. L'état du patient pendant cette période est difficile, car les fonctions de l'organe sont altérées.

    Les signes d'une phase décompensée comprennent:

    • Jaunisse sévère.
    • Manifestations d'hypersplénisme (diminution du nombre de cellules sanguines formées).
    • Température élevée (persistante, généralement à moins de 38 degrés).
    • Perte de poids.
    • Flatulence.
    • Manque d'appétit.
    • Nausées et vomissements intermittents.
    • Tremblements et convulsions.
    • Hépatomégalie.
    • Irrégularités menstruelles chez les femmes.
    • Saignement des gencives.
    • Atrophie des principaux groupes musculaires.
    • Diarrhée sanglante.

    Le patient est généralement gravement affaibli, la capacité de travail est considérablement réduite. Des douleurs dans le côté droit sont parfois notées. Dans le contexte du processus pathologique, un exsudat inflammatoire est produit, qui s'accumule dans la cavité abdominale, provoquant une ascite transitoire. Des changements dans le comportement du patient sont observés. Il devient irritable, parfois agressif, apathique.

    Diagnostic de la maladie

    La cirrhose du foie au stade de la décompensation nécessite des recherches approfondies. Le médecin traitant procède à un examen visuel et tactile du patient et prescrit des tests de laboratoire. Les tests souvent prescrits et leurs résultats pour la cirrhose du dernier stade sont présentés dans le tableau:

    Rechercherésultats
    Numération globulaire complèteAugmentation des leucocytes
    Augmentation de l'ESR
    Examen d'urineIndique la présence d'érythrocytes, de protéines, d'urobiline et de leucocytes
    Chimie sanguineLes transaminases hépatiques sont élevées
    Augmentation de la bilirubine
    La phosphatase alcaline dépasse la norme
    Gamma-glutamyltransférase - l'indicateur est augmenté
    Les enzymes hépatiques spécifiques sont élevées
    La globuline dépasse la norme plusieurs fois
    Les protéines sanguines totales sont abaissées
    Faible albumine
    L'urée est inférieure à la normale
    Cholestérol réduit

    Recherche instrumentale


    Le diagnostic comprend l'échographie.
    Si la cirrhose est provoquée par une hépatite virale, des marqueurs spéciaux seront trouvés dans le sang. Et des mesures de diagnostic supplémentaires sont également effectuées:

    • Échographie - montre un foie bosselé et irrégulier et une rate hypertrophiée.
    • Laparoscopie - la croissance du tissu fibreux est visible, la déformation des organes est visible.
    • Biopsie - les signes histologiques de la maladie sont visibles.

    Comment diagnostiquer la cirrhose du foie?

    Étant donné que le stade compensé se développe sans tableau clinique visible, une personne demande le plus souvent de l'aide lorsque le processus prend déjà de l'ampleur. Il est très important d'obtenir rapidement les conseils d'un spécialiste qui mènera une enquête, identifiera les pathologies virales précédemment transférées et vérifiera également le foie pour les phoques par palpation. En cas de suspicion de déviations dans le travail d'un organe, une personne sera chargée de subir:

    • test sanguin général;
    • analyse biochimique;
    • examen immunologique du sang;
    • Ultrason;
    • tomographie;
    • angiographie;
    • balayage des radionucléides.

    Remèdes populaires

    Les recettes de la médecine traditionnelle aideront à soulager les symptômes désagréables et la douleur. Les remèdes les plus populaires sont:

    1. Collection à proportions égales de rhizomes de chicorée, prêle, achillée millefeuille, millepertuis. 1 cuillère à soupe. l. le mélange est brassé dans 250 ml d'eau bouillante. Vous pouvez boire la boisson après 4 heures en 3 doses fractionnées par jour.
    2. Collection de racine d'agropyre (2 volumes), d'églantier (2 volumes), d'ortie (1 volume). 1 cuillère à soupe. l. le mélange est brassé dans 250 ml d'eau sur le feu pendant 10 minutes. Vous devez boire un verre deux fois par jour..

    Toute médecine traditionnelle pour le traitement de la pathologie doit être convenue avec le médecin traitant.

    Quelles complications peuvent être?

    La cirrhose nécessite un traitement, car elle peut entraîner des conséquences négatives.
    La cirrhose du foie, qui s'est développée au stade de la décompensation, entraîne de nombreuses complications potentiellement mortelles. Pathologies courantes causées par la cirrhose:

    • encéphalopathie hépatique;
    • œdème, c'est-à-dire accumulation d'eau dans les cavités et les tissus du corps;
    • ascite;
    • coma;
    • thrombose de la veine porte;
    • processus oncologique;
    • infections infectieuses;
    • les troubles mentaux.

    Qu'est-ce que la néphropathie diabétique L'évolution à long terme du diabète sucré survient plus tard, complication - néphropathie diabétique. Autrement dit, la pathologie rénale se développe en raison de l'évolution prolongée du diabète sucré. La néphropathie diabétique est l'une des principales causes d'invalidité et de mortalité chez les patients atteints de diabète sucré. L'incidence de la néphropathie diabétique chez les patients atteints de diabète sucré de type 1 est de 40 à 50% et chez les patients atteints de diabète sucré de type 2 de 15 à 30%.

    Détermination de la microalbuminurie - un moyen de contrôler le développement de la néphropathie diabétique Pour contrôler le développement de la néphropathie diabétique, la définition de l'indicateur suivant est utilisée - la microalbuminurie. La microalbuminurie est l'apparition de protéines dans l'urine, à des concentrations supérieures à la normale, mais inférieures à.

    La norme de la microalbuminurie est inférieure à 30 mg par jour, on parle d'albuminurie lorsque la teneur en protéines de l'urine est de 30 à 300 mg par jour. Et la protéinurie est diagnostiquée lorsque la concentration de protéines dans l'urine est supérieure à 300 mg par jour. Le stade de la microalbuminurie se développe en 5 à 15 ans à compter de l'apparition du diabète sucré. Il est important de ne pas sauter cette étape afin de commencer un traitement opportun pour la pathologie rénale..

    Nous avons passé en revue les principaux critères diagnostiques pour le développement et la compensation du diabète sucré. Cependant, vous ne devriez pas essayer de vous soigner vous-même. Si vous trouvez des signes suspects, vous devriez consulter un médecin pour une aide hautement qualifiée et professionnelle..

    Dans la plupart des cas, la cirrhose hépatique décompensée est aggravée par des manifestations pathologiques dangereuses. Beaucoup sont potentiellement mortelles, ce qui indique la nécessité de soins médicaux d'urgence..

    Les complications potentielles comprennent:

    • Hypertension de la veine porte.
    • Formation de lésions cancéreuses.
    • Saignement interne intense.
    • Encéphalopathie hépatique et coma.
    • Péritonite.
    • Réactions allergiques sévères dues à des effets toxiques.

    Facteurs provoquants

    La cirrhose est l'une des maladies à développement lent. La transition de la forme initiale à la forme tardive peut durer jusqu'à 2-3 ans. Le terme de développement dépend en grande partie du mode de vie du patient et de certains autres facteurs.

    Ceux-ci inclus:

    • Dépendance à boire de l'alcool.
    • Dépendance.
    • Non-respect du régime alimentaire et autres troubles de l'alimentation.
    • Exposition à des substances toxiques.
    • Médicaments à long terme.
    • Obésité.
    • Nature cardiaque de la fibrose.
    • État d'immunodéficience.
    • La présence de maladies concomitantes.

    La phase de décompensation se produit en raison du manque de traitement aux premiers stades, du non-respect des recommandations du médecin, de la violation du régime, de la présence de mauvaises habitudes. Chez certains patients, les complications sont causées par des maladies concomitantes, par exemple, hépatite, obstruction biliaire, diabète, lésions vasculaires.

    Cirrhose décompensée du foie: traitement et pronostic de vie avec une maladie en phase de décompensation

    Cette maladie se caractérise par une évolution agressive, de sorte que le traitement réussit rarement. Après confirmation du diagnostic, le pronostic de survie dans les 3 prochaines années est de 40%. Ces statistiques sont associées au développement de diverses complications qui menacent la vie humaine. Par exemple, l'hémorragie interne est considérée comme l'une des principales causes de décès dans la cirrhose au stade de développement décompensé. Si une ascite se forme, le taux de survie des patients diminue à 25%. Avec la transplantation d'organe, un résultat positif se produit dans 45%.

    Le foie est le filtre naturel de notre corps. Les violations dans le travail de cet organe causent des dommages importants à tout le corps. La cirrhose du foie est une maladie très dangereuse qui comporte plusieurs stades de développement, en fonction de la gravité de l'évolution.

    Le dernier degré et le plus dangereux de dommage aux organes est appelé cirrhose hépatique décompensée. Cela signifie que les cellules endommagées de l'organe ne peuvent pas être restaurées..

    Dans cet article, nous examinerons les causes de la pathologie et le traitement possible..

    Dans les dernières étapes du processus, les symptômes suivants peuvent être observés:

    • Le jaunissement de la peau et de la sclérotique, ainsi que des muqueuses, atteint un degré maximal. Au stade terminal, la couleur jaune peut changer en pâleur.
    • Température corporelle élevée (peut atteindre 38 ⁰C ou plus).
    • Perte de poids sévère.
    • Faiblesse, perte de performance, sensation de malaise.
    • Diminution de l'appétit.
    • Troubles du comportement, sommeil, agressivité, réaction inadéquate à l'environnement, désorientation.
    • Membres tremblants.
    • Hypertrophie abdominale, apparition de hernies dans cette zone.
    • Saignements, ainsi que des saignements de l'œsophage, de l'estomac, des intestins et autres.
    • Douleur dans l'hypochondre droit.
    • Perturbation du tractus gastro-intestinal (diarrhée, constipation, ballonnements, vomissements, nausées).

    Les deux signes individuels de ce qui précède peuvent être observés, ou tous à la fois. Par rapport aux autres stades, avec décompensation de la cirrhose hépatique, tous les symptômes s'intensifient et atteignent progressivement un maximum.

    Lors de l'entretien, le médecin peut découvrir la présence et la durée de la maladie primaire: hépatite virale, cholélithiase, alcoolisme, insuffisance cardiaque, etc..

    Symptômes de la maladie

    Le stade de décompensation se manifeste par des symptômes très vifs, parfois même une dystrophie. Certains symptômes peuvent mettre la vie en danger, comme l'ascite, qui ne se développe pas comme une maladie indépendante, mais est une manifestation inévitable de la cirrhose. Symptômes internes de la maladie:


    À ce stade de la maladie, il peut y avoir des saignements fréquents.
    péritonite bactérienne;

  • hypertrophie de la rate;
  • diminution de la coagulation sanguine: saignement interne qui s'ouvre dans l'œsophage, l'estomac ou les intestins;
  • saignements de nez fréquents.
  • durcissement du foie;
  • Déséquilibre hormonal;
  • troubles psychosomatiques;
  • intoxication du corps:
      vertiges;
  • chaleur;
  • maux d'estomac.

    Manifestations externes

    Le dernier stade de la cirrhose présente les symptômes suivants:

    • refus de manger;
    • une augmentation de l'abdomen avec un réseau vasculaire prononcé;
    • taches rouges sur le corps;
    • langue cramoisie;
    • gonflement des membres;
    • des démangeaisons sur tout le corps;
    • la peau et le blanc des yeux deviennent jaunes;
    • hématomes étendus sur le corps;
    • rétrécissement des muscles des épaules;
    • diminution du tonus musculaire;
    • paumes rouges qui se détachent sur le fond du jaunissement général de la peau.

    Intervention chirurgicale

    Le traitement avec opérations vous permet d'améliorer temporairement l'état du patient. Par conséquent, cette méthode est souvent utilisée en association avec des médicaments de soutien. En règle générale, la chirurgie est utilisée pour la cirrhose, accablée par l'hypertension portale.

    • Splénectomie.
    • Shunt portosystémique intrahépatique.
    • Hépatectomie partielle.
    • Résection segmentaire.

    Le traitement chirurgical est effectué de manière planifiée, en l'absence de contre-indications. L'efficacité des procédures diffère en fonction des spécificités du tableau clinique. De plus, il existe un risque de complications postopératoires..

    La prévention

    Pour prévenir le développement d'une inflammation du foie, la transition de la maladie vers la cirrhose, les règles suivantes sont suivies:

    • hygiène personnelle, utilisation d'instruments et de seringues stériles;
    • restriction de la consommation d'alcool ou son absence totale;
    • l'utilisation de médicaments qui n'affectent pas les hépatocytes;
    • manger des aliments qui n'affectent pas l'état du foie;
    • traitement rapide de toutes les maladies virales et infectieuses;
    • lors de la détection d'une hépatite - traitement d'urgence, régime alimentaire à vie.

    Classification

    L'insuffisance cardiaque est une condition très dangereuse dans laquelle le cœur est incapable de remplir suffisamment ses fonctions. En conséquence, les organes et tous les tissus du corps ne reçoivent pas la quantité de sang requise, à partir de laquelle l'oxygène et les nutriments sont fournis. Cette maladie a plusieurs stades de développement, le plus dangereux, le troisième est la décompensation.

    L'insuffisance cardiaque décompensée est souvent mortelle. Dans ce cas, le cœur ne s'acquitte pas de sa tâche, non seulement en cas de stress physique ou émotionnel, mais même si la personne est dans un état calme. Cette forme est irréversible et donc si dangereuse.

    L'insuffisance cardiaque décompensée se caractérise par:

    • Augmentation du myocarde, ou plutôt, son étirement et son amincissement.
    • Rétention d'eau dans le corps.
    • Diminution rapide du débit cardiaque.
    • Gonflement du myocarde.

    La forme chronique de décompensation est un processus à long terme, c'est-à-dire que cette pathologie se développe au fil des ans et en même temps progresse. Sa particularité réside dans le fait qu'à la suite de tout dommage d'organe (nécrose, inflammation, dysplasie), les cellules du myocarde changent. Cela se reflète dans son fonctionnement..

    L'insuffisance cardiaque décompensée est divisée en fonction de la localisation:

    1. Pathologie ventriculaire gauche. Type diastolique - alors que la cavité n'est pas en mesure de recevoir la quantité de sang requise. Ceci est lourd avec une surcharge de l'oreillette gauche et une congestion dans les poumons. Mais le débit cardiaque dans l'aorte est toujours préservé. Type systolique - le ventricule gauche est dilaté, le débit cardiaque est réduit. La fonction contractile du ventricule est altérée.
    2. Pathologie ventriculaire droite. Il se caractérise par un processus stagnant dans la circulation systémique et le petit n'est pas suffisamment alimenté en sang.
    3. Forme mixte. C'est très rare. Il se caractérise par un dysfonctionnement des ventricules gauche et droit.

    La décompensation en médecine est une violation du fonctionnement d'un organe ou d'un système organique. Ses causes peuvent être une maladie grave à long terme, un épuisement général, une intoxication, une violation des mécanismes d'adaptation à l'environnement. Toutes ces influences perturbent le fonctionnement des organes et l'interaction normale entre le corps et l'environnement extérieur..

    Pendant un certain temps, l'organe fait encore face à une charge accrue ou modifiée - par exemple, le muscle cardiaque augmente ou les reins sécrètent plus de liquide. Cette condition est appelée compensation..

    Mais après un certain temps ou avec l'apparition de facteurs nocifs supplémentaires, l'organe cesse de faire face au travail et une décompensation se produit - insuffisance cardiaque ou rénale, maladies infectieuses privées, troubles respiratoires.

    En psychiatrie, la décompensation est appelée une exacerbation brutale des symptômes psychopathiques de la maladie, associée à des troubles émotionnels et de nature mentale.

    Examen diagnostique

    Des tests de laboratoire, une biopsie, une échographie, un examen laparoscopique aideront à évaluer l'état du patient. À l'aide de diagnostics échographiques, un spécialiste peut faire attention à l'augmentation de la taille du foie, ainsi qu'à la présence de changements structurels. L'organe a une structure dense avec des nodules.

    La laparoscopie vous permet de déterminer le type et le degré de pathologie, ainsi que l'état général de l'organe affecté. À l'aide d'une biopsie, vous pouvez vous renseigner sur les changements structurels du foie au niveau cellulaire.

    Dans l'analyse générale du sang avec cirrhose, la vitesse de sédimentation des érythrocytes est augmentée et les paramètres d'hémoglobine sont réduits. Avec la microscopie des sédiments urinaires, le spécialiste pourra voir les sels, ainsi qu'un taux accru de globules rouges. Dans une étude biochimique, le niveau de bilirubine, AST, ALT sera augmenté. Les tests de laboratoire aideront à poser un diagnostic.

    Correction nutritionnelle

    Compte tenu de la décompensation de la cirrhose du foie - de quel type de maladie il s'agit et des méthodes de son traitement, il est nécessaire de souligner la nécessité de respecter le régime alimentaire. En cas de maladie, l'organe est exposé à une charge importante, ce qui peut provoquer une aggravation du processus pathologique.

    La correction de la nutrition permet de faciliter le travail de la glande, d'exclure les facteurs potentiellement dangereux dans la cirrhose. Les patients au stade décompensé se voient prescrire le tableau de traitement n ° 5. Ce régime permet la fragmentation de l'alimentation quotidienne (5-8 repas). En cas de manifestations d'intoxication, il est recommandé de manger des aliments sous forme de purée de pommes de terre..

    Régime

    Au stade de la décompensation de la maladie hépatique, un régime strict est prescrit. Les principales recommandations sont les suivantes:

    • refus de la malbouffe lourde, riche en calories, assaisonnée;
    • maximiser la teneur en protéines dans le menu;
    • rejet des graisses animales;
    • alimentation correcte et équilibrée en repas fractionnés en petites portions.
    • les légumineuses;
    • pâtisseries riches;
    • thé fort, café, cacao;
    • oseille;
    • légumes aux huiles essentielles (oignon, ail, radis, radis).

    Il est permis d'inclure dans le régime:

    • soupes en purée;
    • lait et produits laitiers, en particulier fromage cottage frais;
    • gelée;
    • bouillon d'églantier;
    • compote, boisson aux fruits.

    Cirrhose décompensée du foie pendant combien de temps

    L'absence de traitement aux premiers stades ou son insuffisance entraînera inévitablement la mort, et c'est le danger particulier d'une maladie telle que la cirrhose décompensée du foie..

    Tout le monde a entendu parler d'une maladie du foie telle que la cirrhose, mais tout le monde ne comprend pas sa vraie nature. En fait, pas tous les cas de cirrhose, bien que, en effet, beaucoup soient causés par une intoxication alcoolique prolongée du corps. D'autres raisons incluent l'hépatite, la toxicomanie excessive, la consommation de drogues.

    Que se passe-t-il à ce moment? Le foie humain change de structure. Avec la cirrhose, l'organe perd ses propriétés et le corps humain commence à mourir lentement. Le pronostic pour la plupart des patients est décevant. La cirrhose du foie entraîne une incapacité des cellules de l'organe en raison de cicatrices.

    Selon certaines conditions, chaque cas a sa propre prévision d'espérance de vie.

    Une condition de la cirrhose du foie, au cours de laquelle les cellules hépatiques (hépatocytes) cessent d'exercer leurs fonctions, car largement remplacé par du tissu fibreux, appelé décompensation.

    La maladie la plus dangereuse affectant le filtre naturel dans le corps humain est la cirrhose décompensée du foie. Les tissus de l'organe sont presque complètement cicatrisés et remplacés par de la fibrine inerte et, par conséquent, le foie ne peut pas remplir ses fonctions..

    Les principaux signes de décompression dans la cirrhose hépatique sont un épuisement sévère, un refus de manger, des nausées persistantes, un jaunissement de la sclérotique et de la peau, des douleurs abdominales, l'impuissance, des saignements.

    Un traitement intempestif de la maladie entraîne la mort en raison du développement d'une ascite, d'une hypertension portale, d'une péritonite bactérienne.

    La maladie hépatique décompensée est la manifestation la plus dangereuse de la maladie, dans laquelle l'organe change et ne peut pas remplir ses fonctions.

    La cirrhose du foie est une maladie dangereuse qui se produit en trois étapes:

    • cirrhose compensée;
    • lésions hépatiques sous-compensées;
    • stade décompensé.

    Le plus grand danger est le dernier degré, lorsque presque toutes les cellules hépatiques sont déjà enflammées et sont mortes, remplacées par du tissu conjonctif qui n'assure pas de fonctions importantes pour nettoyer le sang..

    Les premiers stades de la maladie ne sont pas rapides, mais la cirrhose hépatique décompensée se développe toujours rapidement, avec une forme sévère d'intoxication de tout l'organisme.

    Si aux stades initiaux de la maladie asymptomatique ou légère détérioration de l'attention, le sommeil agité est plus caractéristique, la cirrhose du foie au stade de la décompensation est plus prononcée.

    À ce stade de la maladie, une jaunisse, une éruption hémorragique apparaissent, à la suite d'un micro-saignement sous-cutané, des changements sévères de la psyché sont observés. Le patient commence à se comporter de manière inappropriée, des symptômes d'amnésie avec désorientation apparaissent.

    Cette condition s'explique par les effets toxiques sur le cerveau des produits de désintégration des cellules hépatiques et de la modification de la composition sanguine. Peu à peu, le tableau clinique se développe, ce qui conduit au coma et à une aggravation du pronostic vers la mortalité.

    Un tissu hépatique sain produit des coagulants, tandis que la rate produit des plaquettes. L'étape de décompensation est caractérisée par un arrêt complet de la synthèse de ces cellules sanguines, ce qui conduit à l'ouverture d'une hémorragie interne massive.

    C'est par ce vaisseau que tout le sang des organes internes pénètre dans le foie pour le nettoyage et la redirection.

    Un autre phénomène dangereux au stade de la cirrhose décompensée est l'ascite, qui se caractérise par l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Souvent, l'hypertension s'accompagne d'œdème, de varices des organes internes (plus souvent de l'estomac et de l'œsophage), des extrémités. En raison de changements dans la densité des os et des tissus, une personne perd du poids.

    Au fur et à mesure de la progression de la maladie décompensée et de ses complications, des symptômes visuels de cirrhose apparaissent:

    • jaunisse;
    • gonflement de l'abdomen;
    • des ecchymoses sur tout le corps;
    • chaleur;
    • palpation du foie durci.

    La phase décrite de la cirrhose est extrêmement sévère. L'espérance de vie moyenne après confirmation du diagnostic est de 2 à 3 ans. Jusqu'à 5 ans sont notés dans pas plus de 40% des cas.

    Le plus souvent, la mort est due à une hémorragie interne. Moins fréquemment, la mort survient en raison d'autres complications, telles que l'encéphalopathie. Le pronostic est aggravé avec le développement de l'ascite. Seuls 25% des patients vivent avec cette pathologie depuis plus de trois ans..

    Traitement

    L'essentiel du traitement est un régime alimentaire et une activité physique modérée. Il vaut la peine d'abandonner les bonbons et les féculents afin de ne pas créer de charge sur le tube digestif et le foie. Les produits de boulangerie modernes sont riches en matières grasses et en margarine, ce qui causera de gros dommages au foie. Les boissons alcoolisées et les produits du tabac devraient également être exclus.

    La base de la nourriture est constituée de légumes, de produits naturels, d'herbes et de baies. Des tisanes et des thés peuvent être pris. L'activité physique comprend les exercices du matin, les promenades, la natation et l'aérobic de faible intensité. Toute charge qui augmentera la vitesse du flux sanguin accélérera le processus d'élimination des produits de carie du corps, normalisera la fonction de la rate et des organes hématopoïétiques.