Que faire avec les polypes dans la vésicule biliaire - le bon traitement

En raison de la prolifération du tissu muqueux tapissant les parois de l'organe, des polypes apparaissent souvent dans la vésicule biliaire. Les excroissances appartiennent au type de néoplasmes bénins. Attaché aux parois de l'orgue à l'aide d'une longue tige ou d'un lit large. Les polypes se produisent non seulement dans la cavité de la vésicule biliaire, mais également dans l'estomac, l'utérus, les intestins ou le nez. Les nuances de la thérapie doivent être étudiées et les complications que ces excroissances peuvent entraîner.

Que sont les polypes, quel est leur danger

Ces néoplasmes (polypes), constitués de tissus muqueux, se développent de manière dense dans la cavité de la paroi de la vésicule biliaire. Le plus souvent, les polypes se retrouvent chez les femmes après 35 à 40 ans. Si plusieurs néoplasmes bénins sont détectés au cours du diagnostic, vous ne devez pas paniquer, mais il n'est pas non plus souhaitable d'abandonner le diagnostic..

Il existe un risque de dégénérescence des polypes en oncologie, il est donc nécessaire d'observer périodiquement un médecin. Les patients atteints de polypes de la vésicule biliaire ont un risque accru de développer des calculs biliaires. Il est plus difficile de détecter la formation de polypes dans la vésicule biliaire, car ils sont déguisés en symptômes d'autres maladies d'organes comorbides.

Les polypes ne sont pas contagieux, ils ne se transmettent pas de personne à personne.

Diagnostic des polypes

La méthode de diagnostic la plus informative est l'échographie. L'appareil «regarde» bien à travers les parois de la vésicule biliaire, ce qui permet d'identifier sans problème les polypes. Il y a des échos caractéristiques indiquant la présence de formations. Il est plus facile de voir les polypes de la vésicule biliaire situés dans la région de la paroi antérolatérale. S'ils apparaissent sur le mur du fond, il sera alors plus difficile de les voir..

Signes d'accompagnement possibles dans le diagnostic, indiquant une polypose de la vésicule biliaire:

  • épaississement irrégulier de la couche muqueuse;
  • néoplasmes séparés sur les murs;
  • l'apparition d'une inflammation;
  • troubles fonctionnels.

La deuxième option de diagnostic est la nomination d'une cholécystographie. Une méthode moins informative qu'une échographie, car elle permet de ne détecter que les polypes présentant des signes évidents de modification de la structure des parois de la vésicule biliaire. La difficulté à diagnostiquer la vésicule biliaire réside dans le fait que les experts confondent souvent les calculs avec les polypes. Raisons - l'équipement ne permet pas toujours d'examiner avec précision les polypes.

Indirectement, par des tests de laboratoire, vous pouvez trouver un polype par test sanguin biochimique. Il est indiqué par une teneur accrue en transaminases hépatiques, bilirubine et phosphatase alcaline. Ces indicateurs indiquent un certain nombre d'autres troubles du système hépatobiliaire..

Il est important de ne pas confondre les polypes de la vésicule biliaire avec de petits calculs qui doivent être enlevés pendant le traitement. Les calculs non traités menacent d'obstruction des voies biliaires ou de perforation de la paroi de la vésicule biliaire.

Causes d'occurrence

La polypose se développe le plus souvent dans le contexte d'une évolution chronique de la cholécystite. Un processus inflammatoire lent et prolongé est le résultat d'une exacerbation non traitée. La cholécystite aiguë dans 90% des cas se développe rapidement en raison du blocage des voies biliaires par un gros calcul. Ce phénomène est appelé cholélithiase et nécessite une attention médicale urgente..

Causes courantes

Les facteurs suivants contribuent à l'apparition de polypes dans la vésicule biliaire:

  • stagnation de la bile, entraînant une inflammation et un épaississement des parois de la vésicule biliaire, à la suite desquels des polypes se forment;
  • violation des processus métaboliques - si le cholestérol est élevé pendant une longue période, au fil du temps, des dépôts de cholestérol se forment sur les parois de la vésicule biliaire, ce qui conduit à un polype;
  • le déséquilibre hormonal, le plus inhérent aux femmes pendant la grossesse, contribue à l'apparition d'une stase biliaire en raison d'un taux accru d'estradiol, de sorte que les hommes sont moins sensibles aux polypes;
  • pendant la grossesse, à mesure que l'utérus se développe, la vésicule biliaire est comprimée, ce qui entraîne des complications temporaires qui, sans traitement, se transforment en complications;
  • prédisposition héréditaire - si un membre de la famille proche a déjà reçu un diagnostic de polypes dans la vésicule biliaire, il y a une forte probabilité qu'ils apparaissent dans la jeune génération;
  • avec des pathologies biliaires, une excrétion incomplète des sécrétions gastriques le long des canaux se produit, ce qui provoque des complications;
  • mauvaise alimentation, avec une consommation excessive d'aliments frits ou gras;
  • consommation fréquente de boissons alcoolisées.

Maladies accompagnantes

Souvent, les polypes de la vésicule biliaire surviennent dans le contexte de pathologies du foie ou du pancréas. Dans le contexte de néoplasmes, de calculs biliaires, de dyskinésie biliaire, de cholécystite et de pancréatite sont souvent trouvés.

Description des maladies observées:

  1. Spasmes des voies biliaires ou leur dyskinésie. La maladie a 2 types - hypertensive et hypotonique. Dans le premier cas, le tonus de la vessie est augmenté et il y a des spasmes. Le plus souvent, la complication survient chez la femme et s'aggrave en fonction de la phase du cycle menstruel. Le type hypotonique est des contractions insuffisantes dans l'organe. C'est plus fréquent chez les personnes âgées. Avec la dyskinésie, il y a une sortie de bile difficile, ce qui provoque une cholestase, un tractus gastro-intestinal ou une cholécystite. En conséquence, il favorise la formation de polypes dans la vésicule biliaire..
  2. La maladie biliaire est caractérisée par la formation de calculs de cholestérol déposés dans le foie, les voies biliaires et la vésicule biliaire. Les calculs surviennent en raison de violations de la composition de la sécrétion biliaire - avec un manque de phospholipides avec une prédominance de cholestérol et d'acides gras saturés. Une mauvaise nutrition, une stase biliaire, des infections de la vésicule biliaire et des voies biliaires contribuent à la formation de calculs biliaires. Parallèlement à cela, des polypes de la vésicule biliaire et d'autres néoplasmes apparaissent souvent..
  3. Inflammation chronique ou aiguë du pancréas - observée dans le contexte de la dyskinésie, des spasmes de la vésicule biliaire ou du dysfonctionnement du sphincter d'Oddi. Ce sont les mêmes maladies qui provoquent la polypose..
  4. La cholécystite est observée avec une maladie des calculs biliaires ou une stase biliaire prolongée. Ces causes contribuent à la formation de polypes de la vésicule biliaire..

Psychosomatique pour les polypes de la vésicule biliaire

Une branche non prouvée de la psychologie - la psychosomatique, est la doctrine du lien entre la conscience et les maladies des organes internes. Les spécialistes qui étudient ce domaine estiment que de nombreuses pathologies de la vésicule biliaire sont chargées d'un facteur psychogène.

Causes psychosomatiques possibles des polypes dans la vésicule biliaire:

  1. Ressentir une colère intense. S'il n'est pas possible de déverser ses émotions et de cacher sa colère en soi, cela se reflète dans l'état de la vésicule biliaire et de ses conduits.
  2. Si quelqu'un empiète violemment sur les droits de quelqu'un, mais que la victime de l'agression ne peut rien y faire.
  3. Irritation et nervosité.

Il est important de se rappeler que si des signes de maladies du système hépatobiliaire sont détectés, il est tout d'abord nécessaire de rechercher un traitement auprès de médecins et non d'adhérents à la psychosomatique, car le lien entre la conscience et les maladies des organes internes n'a pas été prouvé.

Symptômes

La maladie ne présente aucun symptôme spécifique. Avec la formation de polypes dans la vésicule biliaire, les symptômes apparaissent inhérents à tout trouble du système hépatobiliaire:

  • lourdeur dans l'abdomen;
  • sensations périodiques désagréables du côté droit;
  • nausées, vomissements moins fréquents;
  • perte d'appétit;
  • une augmentation de l'inconfort dans l'abdomen après avoir mangé, en particulier grasse.

Si de tels signes sont détectés, il est important de demander un diagnostic à un gastro-entérologue..

Syndrome douloureux

La douleur avec les polypes de la vésicule biliaire est paroxystique, terne ou douloureuse. L'inconfort s'intensifie généralement après avoir mangé et est localisé dans l'hypochondre droit. Sur un estomac vide, l'inconfort ne se produit généralement pas. La cause de la douleur est un étirement excessif des parois de l'organe, causé par un facteur irritant..

Provoque une stase biliaire douloureuse ou un calcul. Les polypes n'affectent pas la sensation d'inconfort. Les gémissements dans l'hypochondre droit augmentent avec l'utilisation d'aliments épicés, frits et gras, résultant de la prise de fortes doses d'alcool.

Dyspepsie

Le trouble est l'un des principaux signes d'un polype de la vésicule biliaire. Les signes courants de dyspepsie comprennent:

  • goût amer dans la bouche;
  • nausées le matin;
  • vomissements si vous mangez beaucoup.

Ces symptômes sont le résultat d'une excrétion incomplète de la bile, car les polypes interfèrent avec la libération normale des sécrétions..

Colique dans le foie

Si le néoplasme a une jambe longue, une colique hépatique se développe lorsqu'elle est tordue ou pincée. Le plus souvent, la douleur survient lorsque la vessie se contracte de manière spasmodique. La colique est une douleur aiguë et crampe. Dans le contexte d'une attaque, la pression artérielle augmente souvent et une tachycardie se développe. Le patient ne peut pas trouver une position confortable pour lui-même dans laquelle les sensations désagréables disparaissent.

Jaunisse

Avec la jaunisse, la peau et les muqueuses deviennent jaune vif. Si le patient a des polypes, cette condition indique un clampage des voies biliaires. En conséquence, la bile ne peut pas quitter l'organe et s'accumule à l'intérieur. Puis le secret s'infiltre dans le sang. En conséquence, des démangeaisons de la peau se produisent, l'urine s'assombrit, la sécheresse et la tension de la peau se font sentir. En cas d'aggravation, des vomissements de bile commencent et la température corporelle augmente.

Variétés de polypes

Les polypes sont petits, jusqu'à 4 mm, on trouve moins souvent de grands néoplasmes jusqu'à 1 cm de diamètre. L'ablation chirurgicale des polypes de la vésicule biliaire est recommandée, surtout s'il y en a plus ou plus. Il existe plusieurs types de croissance, selon la raison de leur formation..

Adénomateux

Ce type se produit en raison de la prolifération intense des cellules glandulaires du tissu épithélial. Si une forme adénomateuse de polypes est détectée, il est recommandé de procéder à un examen régulier de la vessie gastrique. Le polype épithélial est sujet à une transformation maligne.

Cholestérol

C'est le type le plus inoffensif, car il appartient aux faux polypes. Les formations résultent d'une violation des processus métaboliques dans le corps. Les polypes de cholestérol peuvent se dissoudre d'eux-mêmes si le métabolisme du patient est normalisé. Il s'agit du type de croissance bénigne le plus courant. Pour guérir la maladie, il suffit d'effectuer un traitement médicamenteux.

Inflammatoire

Si une infection pénètre dans la membrane épithéliale de la vessie, la couche muqueuse devient enflammée. Avec une maladie non traitée, les polypes peuvent apparaître dans le contexte d'un processus inflammatoire. L'antibiothérapie est couramment utilisée pour traiter la cause profonde de ces excroissances.

Papillomes

Ce type de polypose est le plus dangereux. Les papillomes sont constitués de cellules muqueuses et se développent dans la vésicule biliaire en plusieurs nombres. Un traitement urgent est nécessaire, car les papillomes évoluent le plus souvent vers une complication oncologique.

Comment traiter les polypes dans la vésicule biliaire

Il existe 3 méthodes principales de thérapie: prendre des médicaments, prescrire une opération ou utiliser des remèdes populaires. La première méthode est acceptable si la polypose est inopérante ou n'a aucune indication de retrait. La deuxième option est radicale et la plus efficace. En cas de rechute, l'ablation complète de l'organe affecté par les polypes peut être prescrite.

Les méthodes de traitement alternatives ne sont pas le premier choix, mais avec l'autorisation du médecin, elles peuvent être utilisées. Si la méthode n'apporte pas de soulagement, le patient doit rechercher un traitement complet..

Traitement des polypes dans la vésicule biliaire sans chirurgie

Si une polypose est suspectée, le patient doit consulter un gastro-entérologue. Ensuite, des procédures de diagnostic sont effectuées, au cours desquelles le type de croissance et sa taille sont identifiés..

Habituellement, les polypes de cholestérol semblent petits, jusqu'à 2 mm et sont situés le long de la paroi interne de la vésicule biliaire. Si l'accumulation dépasse 4 mm, il a déjà un pied. Si la croissance ne dépasse pas 1 cm, une méthode de traitement conservatrice convient..

L'ablation de la vésicule biliaire avec des polypes est une mesure extrême qui entraîne de nombreuses complications dans la vie du patient. Il n'est utilisé que si la récidive des polypes est trop fréquente..

Méthodes traditionnelles de traitement

Avec de petites excroissances d'origine cholestérol, vous pouvez utiliser cette option de traitement:

  1. Les fleurs de chélidoine et de camomille, 20 g chacune, sont versées avec un verre d'eau bouillante. Le mélange est infusé pendant plusieurs heures, puis il est filtré et pris 3 fois par jour avant les repas, 1 à 2 cuillères à soupe. La durée du traitement devrait prendre au moins 3-4 semaines. Ensuite, une pause est prise pendant un mois et un deuxième cours est répété..
  2. Les ingrédients suivants doivent être mélangés dans des proportions égales - racine d'élécampane, absinthe, tanaisie, bardane, souci et fleurs de calendula. Le mélange est soigneusement mélangé. Ensuite, vous devez transférer les ingrédients dans un bocal sec et verser 500 ml d'eau bouillante dessus. Le mélange est filtré et pris trois fois par jour, 5 ml avant les repas..
  3. Le champignon Chaga dans un rapport de 100 g pour 400 ml d'alcool, est bouché dans un pot et infusé pendant plusieurs semaines. Ensuite, le mélange est filtré. La teinture doit être bu trois fois par jour, 3 cuillères à soupe.
  4. Pour éliminer l'inflammation sur le fond d'un polype, vous devez utiliser de l'absinthe. La plante a des propriétés antiseptiques et hémostatiques. S'il y a des polypes dans la vésicule biliaire qui ont tendance à se transformer en tumeur cancéreuse, la plante doit être utilisée quotidiennement. L'option la plus simple est de rouler des feuilles fraîches cueillies dans un morceau de pain et de le manger une fois par jour.

Si, pendant plusieurs mois, aucune amélioration ou aggravation n'est observée, le patient doit immédiatement consulter un médecin..

Comment utiliser la bile d'ours

Ce composant naturel, extrait de la vésicule biliaire des ours de l'Himalaya, contient une grande quantité d'acide ursodésoxycholique, qui élimine les calculs et les polypes lorsqu'ils sont d'origine cholestérol. Au cours de la prise du médicament, les formations se dissolvent progressivement. La façon la plus simple de l'utiliser est de préparer une teinture alcoolisée. Pour ce faire, prenez 5 g de bile d'ours et versez 500 ml de vodka ou d'alcool à 70%.

Le mélange est étroitement bouché avec un couvercle et placé dans un endroit sombre et frais pendant plusieurs semaines. Lorsqu'il est infusé, vous pouvez prendre une cuillère à soupe 2 fois par jour avant les repas pendant 1 à 2 mois. Cette option est une bonne alternative aux médicaments coûteux à base d'acide ursodésoxycholique. Des cours préventifs ont lieu 2 à 3 fois par an.

Médicaments: principe d'action et d'utilisation

Prescrire des médicaments pour lutter contre les excroissances de type cholestérol. Cela nécessite des agents cholérétiques, des hépatoprotecteurs, moins souvent des statines. Pour le traitement symptomatique de la douleur, des antispasmodiques et des analgésiques sont utilisés (No-Shpa, Analgin). Pour éliminer les brûlures d'estomac et les douleurs abdominales, des antiacides ou des inhibiteurs de la pompe à protons (Almagel, Ranitidine) peuvent être prescrits.

Le plus souvent, ils sont prescrits:

  • Ursofalk et Henofalk - médicaments cholérétiques, éliminent progressivement les dépôts de cholestérol dans la vésicule biliaire.
  • Atorvastatine, rosuvastatine - statines qui bloquent la synthèse du cholestérol par le foie.
  • Gepabene, Karsil - hépatoprotecteurs, améliorent la fonction hépatique.

Traitement opératoire

L'intervention chirurgicale est une méthode radicale visant à éliminer les formations polypoïdes. Les indications dépendent de la complexité de la situation, de la fréquence des rechutes et du type de croissance.

  1. Cholécystectomie vidéo laparoscopique.
  2. Polypectomie endoscopique.
  3. Cholécystectomie chirurgicale.
  4. Laparoscopie de la vésicule biliaire.

Toutes ces méthodes diffèrent par l'efficacité, le taux de récupération du patient et le coût de l'opération..

L'ablation au laser dans la vésicule biliaire n'est pas effectuée.

Est-il nécessaire d'éliminer les polypes de la vésicule biliaire: les principales indications

L'opération est prescrite dans de tels cas:

  1. Taille supérieure à 10 mm de diamètre.
  2. Le polype grossit chaque année.
  3. La présence de calculs biliaires et de polypes de la vésicule biliaire en même temps.
  4. Une jambe large à la base de la croissance.
  5. La présence d'une inflammation chronique de la vésicule biliaire.
  6. Propension à rechuter.
  7. Faible numération globulaire - bilirubine élevée, douleur abdominale persistante.
  8. Le risque de devenir cancer.

Dans de tels cas, les polypes doivent être enlevés. Le choix de la méthode d'élimination est discuté avec le médecin sur une base individuelle..

La prévention

Lors de la prévention des rechutes, les médecins recommandent de respecter les règles d'une alimentation saine, de faire de l'exercice, de consulter des physiothérapeutes et de prendre des suppléments vitaminiques. Des examens réguliers sont nécessaires pour suspecter une rechute dans le temps.

Vitamines et homéopathie

Les suppléments de vitamines complètent un régime alimentaire complet, améliorent la santé et l'immunité. Les vitamines B - pyridoxine, riboflavine, thiamine, cyanocobalamine, acide pantothénique et folique - ont un effet positif sur l'état du système hépatobiliaire..

L'homéopathie a une efficacité non prouvée, elle n'est donc utilisée qu'avec l'autorisation d'un médecin.

Physiothérapie

On pense qu'un complexe prophylactique physiothérapeutique bien choisi augmente l'immunité, ce qui a un effet bénéfique sur le corps, raison pour laquelle de nombreuses maladies chroniques ne se reproduisent pas. Il en va de même pour la polypose..

Exercices pour les polypes de la vésicule biliaire

Une liste d'exercices qui améliorent l'écoulement de la bile:

  1. Les pentes.
  2. Un vélo.
  3. Étirer les jambes.
  4. Pivert.

Il est conseillé de le faire quotidiennement. Peut être fait en position assise ou debout. Avec la normalisation de l'écoulement de la bile, le risque de polypes de la vésicule biliaire est réduit.

Nutrition et régime

Un repas fractionné est requis à l'exception des plats frits, fumés, salés et épicés. Les sucreries peuvent être consommées, mais avec modération. Les plats sont préparés à base de céréales, de variétés de poisson et de viande faibles en gras, de légumes en purée. La méthode de cuisson recommandée est l'ébullition et la cuisson au four. Tu peux manger des fruits.

Commentaires des patients sur la thérapie

La plupart des patients qui ont survécu à des polypes de la vésicule biliaire indiquent qu'une guérison complète de la maladie n'est survenue qu'après la chirurgie. Cette conclusion est due au fait que des diagnostics étaient déjà demandés dans des cas avancés. La thérapie conservatrice n'a aidé que dans la lutte contre les dépôts de cholestérol.

Prévoir

Avec la détection rapide de la polypose, le pronostic du traitement est favorable. Une surveillance périodique est nécessaire pour éviter une rechute ou une aggravation. Un mauvais pronostic survient uniquement en cas de dégénérescence des néoplasmes de type bénin en oncologie.

conclusions

Dans la plupart des cas, les polypes de la vésicule biliaire n'apportent pas d'inconfort grave au patient. Il est important de surveiller le développement des polypes lors des diagnostics périodiques. S'ils ne sont pas traités avec des médicaments et grandissent, il vaut mieux les retirer.

Polype dans la vésicule biliaire

Les polypes de la vésicule biliaire sont une maladie courante qui, si elle n'est pas traitée, risque de développer des tumeurs cancéreuses.

Pour lutter contre la maladie, vous pouvez utiliser des médicaments et des remèdes populaires, mais ils ne sont efficaces qu'aux premiers stades du développement du processus pathologique. L'intervention chirurgicale est le plus souvent utilisée..

Attardons-nous sur ce que c'est - un polype dans la vésicule biliaire et comment le traiter.

Ce que c'est?

Ces formations sont le résultat de la prolifération d'épithélium superficiel ou de l'accumulation de masses nocives. La formation de petites ou grandes structures d'un diamètre de l'ordre de plusieurs centimètres est possible. Une autre option est la formation de mailles à grande échelle. De par leur nature, les polypes sont bénins, mais l'absence de traitement est lourde de développement d'un processus oncologique.

Il existe quatre formes de néoplasmes:

  1. Cholestérol - l'élément principal de la tumeur est une combinaison d'inclusions calcifiées et de cholestérol lui-même. Initialement, le processus se développe dans la région sous-muqueuse, puis les tissus se développent, acquérant une forme convexe.
  2. Inflammatoire - se produit si une infection bactérienne pénètre dans le corps. La localisation de la structure granulomateuse devient la coquille interne de la bile.
  3. Papillomes. Leur caractéristique est leur petite taille, la présence de croissances papillaires.
  4. Adénomateux. Ces polypes sont des tumeurs bénignes formées de tissu glandulaire. Ils dégénèrent souvent en structures tumorales et nécessitent une surveillance constante..

Raisons de développement

Certains facteurs contribuent à l'apparition de la maladie:

  1. Hérédité. Un risque élevé de développer la maladie survient chez les personnes dont les parents ont eu cette maladie.
  2. Cholécystite chronique. La stagnation de la bile entraîne une augmentation des tissus de l'organe interne.
  3. Aliments riches en calories. L'augmentation de la teneur en cholestérol dans les aliments provoque le développement de la maladie.
  4. L'hormone œstrogène. Une augmentation de la production de cette hormone entraîne la croissance de l'épithélium dans la vésicule biliaire (la vésicule biliaire est réduite). Pour cette raison, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir de cette maladie..
  5. Processus inflammatoire. Pendant l'inflammation, le corps active des processus de protection dans les tissus et les organes, ce qui contribue à l'apparition de la pathologie.
  6. Métabolisme perturbé. Une mauvaise nutrition ou l'hérédité entraîne une violation de l'écoulement de la bile, à la suite de laquelle le tissu de l'organe interne commence à se développer.
  7. Dyskinésie. Un mauvais fonctionnement des voies biliaires affecte directement le développement de la pathologie.
  8. Virus de l'hépatite et du papillome. Ces deux maladies peuvent provoquer des néoplasmes..

Les infections et le stress, le manque d'exercice - se reflètent dans le travail des organes internes et la digestion. Une anomalie congénitale dans la structure de la vésicule biliaire peut affecter le processus de digestion et provoquer une pathologie.

Symptômes

L'image symptomatique de la localisation de la polypose biliaire est due à la localisation spécifique de l'excroissance dans l'organe.

Le plus dangereux d'un point de vue clinique est la localisation du polype dans le cou ou le canal de la vessie. Dans une telle situation, le polype interférera avec l'écoulement normal de la bile, ce qui conduira au développement d'une jaunisse mécanique. Lorsqu'une formation de polypose est localisée dans une autre partie de la vessie, le tableau clinique de la pathologie devient flou et inexprimé..

Le plus souvent, la présence d'un polype biliaire est indiquée par les manifestations suivantes:

  1. Jaunisse. La peau acquiert une teinte ictérique, comme la sclérotique, qui indique le contenu prohibitif de bilirubine dans le sang. Une image similaire est observée lorsque la stase biliaire se produit dans la vessie, entraînant une fuite de bile dans la circulation sanguine. Des symptômes tels que l'assombrissement de l'urine, la myalgie et l'arthralgie, l'hyperthermie, le syndrome de nausées-vomissements et les démangeaisons cutanées complètent le jaunissement de la peau.
  2. Douleur. Des manifestations douloureuses avec des polypes de la vésicule biliaire se produisent en raison d'un étirement excessif des parois de l'organe. Cela se produit lorsque la bile stagne dans la vessie. De plus, la douleur peut survenir dans le contexte de contractions fréquentes de la vessie. Ces douleurs sont localisées dans la zone de l'hypochondre droit et sont de nature terne. Ils apparaissent comme des crampes, exacerbés après les aliments gras ou la suralimentation, les boissons alcoolisées, le stress, etc..
  3. Dyspepsie. Il se caractérise par l'apparition d'un syndrome nauséeux, plus souvent le matin, après un repas copieux, des vomissements se produisent et un goût amer dans la bouche. Des signes similaires sont également causés par la stase biliaire, qui provoque une violation des processus de digestion. L'amertume dans la bouche est due au jet de bile dans l'estomac en raison de l'hyperactivité biliaire motrice.
  4. Colique dans le foie. Manifesté par des crampes soudaines et une douleur aiguë dans l'hypocondre à droite. Un symptôme similaire se produit généralement assez rarement, principalement avec des polypes à longue tige. La douleur dans les coliques est si intense que le patient ne peut pas rester au même endroit, alors il se précipite, en vain à la recherche d'une position corporelle plus indolore.

Très souvent, les polypes provoquent des processus pathologiques dans les organes voisins - le pancréas et le foie. Étant donné que la polypose peut agir comme une source infectieuse qui provoque le développement d'un processus inflammatoire, les spasmes biliaires, la cholécystite, la pancréatite, etc. se développent souvent dans le contexte des polypes biliaires..

En général, parmi les pathologies associées à la polypose, les spasmes des voies biliaires ou la dyskinésie, on distingue diverses formes de pancréatite et de cholécystite, ou cholélithiase..

Est-ce dangereux: conséquences possibles

Est-il dangereux d'avoir des polypes dans la vésicule biliaire? La maladie n'est pas aussi inoffensive qu'on le croit généralement. Les polypes apparaissent dans de nombreux organes internes, qui interfèrent rarement avec la fonctionnalité. Mais les excroissances polypes dans la bile sont une exception. Ils perturbent la contractilité de la vessie, provoquent une inflammation (cholécystite) et sont souvent associés à la formation de calculs. Souvent, les causes des polypes dans la vésicule biliaire sont similaires à la cholélithiase, c'est pourquoi les experts notent le lien entre la formation de calculs et la polypose.

Du point de vue des risques sanitaires, trois types de polypes sont les plus dangereux: adénomateux, cholestérol (ils surviennent dans 50% des cas de polypose) et malins. Mais cette dernière forme ne doit pas être considérée dans le sujet des polypes, car elle fait déjà référence au cancer de la vésicule biliaire.

Diagnostique

Pour étudier si une tumeur ou un papillome de la bile est suspecté, les médecins planifient une série de tests et de procédures:

  1. Ultrason. Le but de la manipulation est de déterminer le nombre de polypes, leur localisation.
  2. L'échographie est l'étude de la structure de la bile et du duodénum en introduisant un endoscope flexible avec un capteur à ultrasons dans le tractus gastro-intestinal. En plus de l'examen, dans le cadre de la procédure, un échantillon de tissu est prélevé pour l'histologie..
  3. Cholangiographie par résonance magnétique. À l'aide de l'examen, il est possible de visualiser le polype de la vésicule biliaire et d'obtenir des informations sur sa taille, la présence de structures d'accompagnement. S'il y en a eu à la suite du développement d'un cancer.
  4. Tomodensitométrie multi-coupes. Il est prescrit lorsqu'il est nécessaire d'évaluer la quantité d'agent de contraste.

En plus du diagnostic de la vésicule biliaire elle-même, les tests suivants sont également inclus dans la liste des mesures:

  1. Biochimie du sang. La polypose confirme des niveaux élevés de bilirubine, de phosphatase alcaline, de cholestérol.
  2. Analyse d'urine générale. Le diagnostic est quand une diminution de l'urobilinogène est trouvée.
  3. Coprogramme pour déterminer le niveau de stercobiline. En cas d'état pathologique, il est absent ou détecté dans un volume minimal.

Et un diagnostic différentiel approfondi est également effectué en raison de la similitude des symptômes de la maladie avec d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal..

Comment traiter les polypes dans la vésicule biliaire?

Les méthodes de traitement des polypes dans la vésicule biliaire dépendent directement de la taille et du type de formations.

Seuls les néoplasmes de cholestérol, dont le diamètre ne dépasse pas 1 cm (pseudoformations), peuvent faire l'objet d'un traitement médicamenteux conservateur. Les formations de nature cholestérol peuvent se dissoudre d'elles-mêmes lors de l'ajustement du régime alimentaire et de la prise de certains médicaments. Dans les cas d'autres types de polypes, le traitement médicamenteux n'est utilisé que pour soulager les symptômes de la vésicule biliaire et traiter les maladies concomitantes.

Les polypes ne dépassant pas un centimètre de diamètre, qui ne présentent pas de tendance à se développer, sont observés par échographie, tomodensitométrie ou IRM, sans intervention supplémentaire. Dans tous les autres cas, l'élimination des polypes de la vésicule biliaire est justifiée.

Traitement des polypes dans la vésicule biliaire sans chirurgie

Tout d'abord, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue et d'effectuer tous les examens diagnostiques nécessaires afin de déterminer le type de polypes, leur taille et le risque de malignité.

Les polypes de cholestérol sont le type de néoplasme le plus courant dans la vésicule biliaire; avec un traitement rapide, ils ne présentent pas un grand danger. Ils se présentent sous la forme d'un réseau de petites inclusions de 1 à 2 mm, réparties de manière diffuse le long de la paroi interne de l'organe, ou peuvent atteindre 4 mm de taille et ressemblent à des excroissances aux contours lisses et à une base large. Les polypes de plus de 4 mm ont déjà une tige mince.

Le plus souvent, il est recommandé de boire l'un des médicaments suivants:

  1. Ursofalk, qui aide à décomposer les dépôts, composé de cholestérol.
  2. La simvastatine aide à abaisser les lipoprotéines sanguines et les taux de cholestérol.
  3. Le gepabène et le No-shpa sont utilisés comme médicaments auxiliaires pour aider à détendre les muscles lisses de la vésicule biliaire. Le spasme est éliminé de l'organe, la bile a la capacité de passer normalement le long des canaux et de participer au processus de digestion des aliments.
  4. Holiver augmente la capacité de la vésicule biliaire à sécréter de la bile et soulage la congestion.
  5. Ursosan vous permet d'éliminer les calculs de cholestérol, tandis que la vésicule biliaire n'a pas perdu sa capacité à fonctionner.

La polypose de cholestérol multiple peut en fait ne pas représenter des proliférations, mais des calculs de cholestérol lâches, qui provoquent par la suite des douleurs chez le patient. Les plaintes courantes sont des sensations de brûlures d'estomac, des nausées et des douleurs dans l'hypochondre droit, des symptômes de cholécystite causée par des calculs de cholestérol.

Le traitement des polypes de cholestérol peut être effectué de manière conservatrice si la hauteur de croissance ne dépasse pas 10 mm.

Méthodes traditionnelles de traitement

Dans le traitement de la polypose de la vésicule biliaire, des méthodes alternatives peuvent être utilisées. Mais un résultat positif est possible à condition que la taille des néoplasmes soit insignifiante..

Ces méthodes sont efficaces.

  1. Prenez 20 g d'herbe de chélidoine et de fleurs de camomille, versez 200 ml d'eau bouillante. Insister 6 heures, filtrer, puis prendre 20 ml 3 fois par jour. Le traitement durera 30 jours, puis faites une pause d'un mois et recommencez le traitement.
  2. Prenez la tanaisie, la bardane, le calendula, les soucis, les racines d'élécampane et l'herbe d'absinthe dans la proportion suivante: 2: 5: 3: 2: 2: 1. Versez 20 g du mélange obtenu avec 500 ml d'eau bouillante. Réchauffez la perfusion filtrée et prenez 60 ml 3 fois par jour.
  3. Versez 40 g d'églantier, 25 g de fraises des bois, 25 g de renouée, 25 g de tussilage, 20 g de millepertuis, 20 g de bourse de berger, 20 g de plantain, 20 g de mûres grises, 20 g d'immortelle, 20 g de tiges de maïs, 15 g de graines d'aneth, 15 g de ficelle. Broyez le mélange obtenu avec un mélangeur. Prenez-le dans une quantité de 40 g et versez 500 ml d'eau bouillante. Insister pendant une demi-heure, filtrer et prendre 10 ml 3 fois par jour.
  4. Versez 100 g de champignon chaga avec 400 ml d'alcool. Insistez pendant 14 jours, ajoutez 20 ml de teinture à la recette ci-dessus et prenez-la de la même manière.
  5. La chélidoine est activement utilisée dans le traitement des polypes de la vésicule biliaire. Mais un médicament basé sur celui-ci doit être pris avec précaution, car la plante est toxique. Une telle thérapie ne devrait pas durer plus de 3-4 mois. Le bouillon ne peut être pris qu'un an après la fin du premier cours.
  6. Si la cause de l'inflammation est une maladie infectieuse du système biliaire, l'absinthe peut aider. Il a un effet antimicrobien et hémostatique et empêche également la dégénérescence des formations de polypose en tumeur cancéreuse. Mais en raison de l'amertume, la plante ne peut pas être utilisée par les enfants. Pour vous débarrasser des polypes, vous devez collecter des fleurs d'absinthe, rouler dans une boule de pain et utiliser.

Nutrition et régime

Quelle que soit la méthode de traitement - conservatrice ou chirurgicale, avec des polypes de la vésicule biliaire, il est nécessaire de respecter un régime fractionné, dans lequel le patient prend de la nourriture en petites portions à des intervalles de 3 heures.

Il est également nécessaire de considérer les points suivants:

  • les aliments doivent être fortement écrasés ou bien mâchés;
  • les produits doivent être cuits ou cuits au four;
  • la nourriture doit être chaude, mais pas chaude;
  • vous ne pouvez pas trop manger;
  • dans les 1,5 heure qui suivent un repas, vous ne pouvez pas faire d'activité physique.

Aliments interdits à la consommation: produits laitiers gras, boissons alcoolisées, soda, chocolat, muffins, légumes aigres (oseille, tomates), poissons et viandes gras, viandes fumées.

Les aliments contenant des graisses insaturées saines sont recommandés pour la consommation:

  • huiles - olive, colza, lin, maïs;
  • noix - noisettes, noix, amandes;
  • Avocat;
  • pistaches;
  • graines de courge, graines de sésame.

Les aliments qui contiennent des quantités adéquates de fibres alimentaires:

  • fruits juteux (pommes, bananes, poires, kiwi) et baies (framboises et mûres);
  • céréales - flocons d'avoine, sarrasin, orge perlé, gruau de blé entier (boulgour);
  • légumineuses - haricots, pois, pois chiches, lentilles, soja;
  • légumes - chou blanc, brocoli, carottes, betteraves, pois verts;
  • noix - noix de cajou, arachides.

La thérapie conservatrice, la médecine traditionnelle et l'alimentation ne donnent pas toujours des résultats positifs lorsqu'ils sont utilisés. Ensuite, le médecin traitant suggère avec insistance d'effectuer une opération pour enlever les polypes. Vous ne devez pas retarder la prise de décision ou refuser le traitement chirurgical, car il est probable que les formations dégénèrent en formations malignes, ce qui entraîne des conséquences irréversibles.

Indications pour l'opération

Le traitement chirurgical d'un polype dans la vésicule biliaire est effectué avec les indications suivantes:

  • la taille du polype dépasse 10 mm;
  • la maladie est associée à la formation de calculs, au développement d'une cholécystite calculeuse ou purulente;
  • il y a plus de 2 polypes dans la vésicule biliaire;
  • 1-2 polypes de taille 5-9 mm sur une base large avec une échogénicité moyenne;
  • la jambe du polype est plus large que 3 mm, indépendamment de l'échogénicité;
  • croissance rapide de l'éducation;
  • combinaison avec polypose héréditaire du côlon;
  • l'âge du patient est supérieur à 60 ans;
  • douleurs aiguës fréquentes dans l'abdomen et dans l'hypochondre droit, qui réduisent la qualité de vie du patient.

L'ablation chirurgicale des polypes de la vésicule biliaire est effectuée plus souvent avec l'organe. La cholécystectomie est bien tolérée, car elle est réalisée par voie laparoscopique - petites piqûres dans la paroi abdominale antérieure.

Traitement opératoire

Types de chirurgie de la vésicule biliaire:

  1. Cholécystectomie vidéo laparoscopique (LCE) - considérée comme la plus douce pour le patient, utilise des technologies d'endoscopie modernes.
  2. Cholécystectomie laparoscopique - ablation de la vésicule biliaire sans incision, comme dans la cholécystectomie traditionnelle à l'aide d'instruments de chirurgie endoscopique. Il est considéré comme le «standard d'or» de la chirurgie moderne, mais dans cinq pour cent des cas, l'opération ne peut pas être achevée et une cholécystectomie traditionnelle est réalisée.
  3. Cholécystectomie traditionnelle (TCE) - par chirurgie ouverte, l'accès se fait par l'incision médiane supérieure ou l'incision de Kocher dans l'hypochondre droit. L'inconvénient de cette méthode, par rapport à la cholécystectomie laparoscopique, est son caractère invasif - l'incision coupe la peau, les tissus adipeux, la ligne blanche de l'abdomen et du péritoine.
  4. La polypectomie endoscopique est utilisée pour éliminer les polypes de la vésicule biliaire tout en préservant l'organe. Ce type d'opération est réalisé à l'aide d'une boucle diathermique, qui est projetée sur la jambe du polype et coupée. Les pattes sans tige sont enlevées par fragmentation. Une charge électrique est passée à travers la boucle pour coaguler les vaisseaux, ce qui permet d'éviter les saignements. Cette méthode est utilisée pour éliminer les polypes dans l'intestin, mais elle est rarement utilisée dans le traitement de la polypose de la vésicule biliaire, les conséquences peuvent donc être imprévisibles..

Avant l'opération, le patient doit subir un examen diagnostique complet afin d'éviter d'éventuelles complications et choisir la méthode optimale de cholécystectomie.

Prévoir

Avec de petites formations de polypose qui n'ont pas tendance à se développer et à se propager, le pronostic peut être considéré comme favorable: l'état du patient peut être corrigé à l'aide de traitements médicamenteux périodiques. Néanmoins, il faut garder à l'esprit qu'une telle pathologie est loin d'être toujours accompagnée de symptômes: souvent des signes de dysfonctionnement n'apparaissent que lorsque le polype atteint une taille importante, voire dégénère en une tumeur maligne..

Pour que le pronostic reste favorable, aux premiers symptômes suspects, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un diagnostic, plus le médecin détecte un polype tôt, plus l'issue de la maladie sera positive..

La prévention

Les mesures préventives doivent viser à éliminer les facteurs contribuant à la formation de polypes. Par exemple, il est nécessaire de maintenir un métabolisme normal dans le corps, pour éviter l'apparition de stases biliaires et de pathologies inflammatoires du système biliaire et du foie..

Si une personne a une prédisposition héréditaire à l'apparition de polypes de la vésicule biliaire, il est recommandé de subir régulièrement un diagnostic, en surveillant l'état des organes internes. Une échographie abdominale ou une IRM est préférable.

Tout processus inflammatoire dans le système digestif doit être traité rapidement et complètement. L'automédication, ainsi que l'absence de traitement adéquat, peuvent entraîner divers effets indésirables, y compris le développement d'une polypose.

De plus, à des fins de prévention, les règles suivantes doivent être respectées:

  • manger pleinement, régulièrement, sans trop manger et sans grèves de la faim;
  • mener une vie saine;
  • éviter le stress et la dépression;
  • manger une quantité suffisante d'aliments végétaux, contrôler l'apport de graisses et de glucides simples dans le corps.

Grâce à un mode de vie sain, il est possible de prévenir le développement de nombreuses pathologies, dont les polypes de la vésicule biliaire.

Polypose de la vésicule biliaire - pourquoi elle se produit et comment la traiter

Un polype est une masse bénigne qui, dans des conditions favorables, peut apparaître dans presque tous les organes, mais le plus souvent dans la vésicule biliaire. Cela peut être la prolifération de ses propres cellules épithéliales ou la formation de plaques sur la membrane muqueuse à partir d'un excès de cholestérol. Les petits polypes de la vésicule biliaire sont traitables, mais s'ils deviennent trop gros, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour s'en débarrasser.

Ce que c'est

Les polypes de la vésicule biliaire peuvent avoir une variété de formes et de structures, selon l'origine. Attribuer des formations de polypose:

  • cholestérol - formé à partir de dépôts de cholestérol sur les parois de la vessie;
  • inflammatoire - la prolifération des muqueuses se développe en réponse à une inflammation provoquée par une pierre ou une infection;
  • papillomes - formations de leurs propres cellules causées par un virus;
  • polypes adénomateux - tumeurs bénignes des cellules épithéliales sur une large base. Capable dans des conditions défavorables de dégénérer en malin.

Les polypes de cholestérol ne sont pas vrais parce qu'ils ne sont pas formés à partir de leurs propres tissus, mais à partir d'un excès de cholestérol et / ou de calcium. En fait, il s'agit d'une plaque sur les parois de la vessie, mais en raison de l'apparition d'excroissances caractéristiques, les formations de cholestérol sont également polypoïdes. Ils sont plus faciles à guérir que les autres types de croissance sur les murs..

L'emplacement des excroissances dans la vessie peut être différent. Il existe des groupes d'éducation solitaires ou en croissance. Il est moins avantageux que le polype se développe hors de la vessie ou dans le conduit. Avec cet arrangement, il empêchera la sortie de bile. Cela provoque un épaississement du liquide, la formation de calculs, une hyperextension de la vessie et une jaunisse obstructive, et la formation ne peut être éliminée le plus souvent qu'avec l'organe. Les polypes situés dans la vésicule biliaire, à leur tour, sont dangereux car ils peuvent ne pas se révéler pendant longtemps.

Le polype (vrai, développé à partir de ses propres tissus) est attaché à l'organe avec une tige mince ou une base large. Les polypes adénomateux sur une large base sont particulièrement dangereux, car ils se développent profondément dans les tissus et, lorsque des cellules malignes apparaissent, peuvent provoquer la formation de métastases dans d'autres organes. Le risque de leur transition vers une forme maligne augmente avec le temps et avec une augmentation de la taille de la formation. Les papillomes se transforment en cancer uniquement avec un certain type de virus qui a provoqué leur formation (il peut être détecté par analyse). Ils sont généralement petits et bloquent rarement complètement la sortie de la bile. Il est difficile de traiter les vrais polypes et de s'en débarrasser complètement, mais la croissance peut être arrêtée. Pour cela, les acquis de la médecine moderne et les méthodes traditionnelles sont utilisés..

Raisons de croissance

L'apparition de structures de polypose est causée par le même nombre de raisons que la formation de calculs dans la vésicule biliaire. Ces maladies surviennent souvent en parallèle. La principale raison de la croissance des polypes, en particulier ceux du cholestérol, est la stagnation de la bile, son épaississement et une mauvaise évacuation. En conséquence, l'inflammation du réservoir de bile commence, un excès de cholestérol se dépose sur les parois. Les lipoprotéines de basse densité (le soi-disant «mauvais» cholestérol), avec une teneur en excès dans le corps, forment juste des excroissances polypoïdes sur les parois de l'organe.

Lorsque des calculs apparaissent et que la membrane muqueuse est endommagée, des polypes apparaissent dans la vésicule biliaire d'étiologie inflammatoire. L'écoulement de la bile peut être difficile en raison de plusieurs facteurs:

  • dyskinésie des voies biliaires et de la vessie (libération intempestive de bile et difficulté à son écoulement à la suite d'un spasme);
  • maladies du foie dans lesquelles la production de bile est altérée;
  • une augmentation du taux total de cholestérol dans le corps en raison de la malnutrition, du manque d'activité physique, des troubles métaboliques;
  • inflammation infectieuse ou parasitaire de la vésicule biliaire;
  • obstacle mécanique à la sortie de la bile (pierre dans le conduit, gonflement de la vessie ou de l'organe voisin, structure pathologique);
  • troubles hormonaux - souvent trouvés chez les femmes, ils sont plus sujets aux maladies de la vésicule biliaire que les hommes.

L'apparition de papillomes et de polypes adénomateux dans la vésicule biliaire n'est pas toujours causée par des perturbations dans son travail - cela peut être l'une des raisons, mais pas la plus importante. Les autres facteurs qui contribuent au développement des néoplasmes comprennent:

  • virus du papillome, acquis ou transmis par la mère;
  • raisons génétiques - le corps de certaines personnes dès la naissance est sujet à la croissance de néoplasmes;
  • diminution de l'immunité à la suite de maladies concomitantes, stress;
  • trouble métabolique (contribue à la formation de polypes de cholestérol).

Symptômes

Les polypes de la vésicule biliaire se manifestent rarement. Souvent, ils sont détectés lors d'un diagnostic abdominal général (échographie) ou d'une étude de formation de calculs. Les troubles fonctionnels ne sont possibles qu'avec une croissance significative des néoplasmes et un chevauchement de la sortie biliaire. Si la majeure partie du volume de la vessie est occupée par des calculs et des néoplasmes, il y a des violations tangibles dans le travail de l'organe:

  • douleur dans l'abdomen à droite en raison de la difficulté à sortir de la bile;
  • inconfort constant dans l'hypochondre droit;
  • lourdeur après un repas copieux et gras;
  • épisodes de nausée;
  • brûlures d'estomac, amertume dans la bouche;
  • cholécystite - inflammation chronique de la vessie;
  • troubles des selles;
  • jaunissement de la peau en violation de l'écoulement de la bile et de son entrée dans le sang.

Les douleurs abdominales, les nausées et la décoloration de la peau sont des signes courants de nombreuses maladies biliaires. Cette condition peut indiquer un trouble mineur à la suite de stress ou de perturbations du régime et une maladie grave. Ne remettez pas l'examen avec un spécialiste si de telles violations se produisent. La croissance des formations dans la vésicule biliaire au fil du temps peut entraîner son dysfonctionnement.

Diagnostic des polypes dans la vésicule biliaire

L'examen d'un patient présentant des plaintes d'inconfort dans l'hypochondre droit comprend principalement la palpation de la région de la vésicule biliaire et la prise d'anamnèse. Ensuite, le médecin envoie généralement le patient faire un examen échographique de la vessie et d'autres organes abdominaux. L'échographie fournit des informations précises sur l'état des organes et aide à détecter:

  • caractéristiques de leur structure, contribuant à l'apparition de la pathologie;
  • inflammation de la vésicule biliaire (un épaississement de ses parois est perceptible);
  • la présence de calculs et de néoplasmes dans l'organe, les conduits, leur taille et leur emplacement;
  • violation du processus de libération de la bile (si vous faites la recherche en dynamique);
  • pathologies des organes voisins pouvant affecter le fonctionnement de la vessie et des voies biliaires.

En outre, des analyses de sang, d'urine et de matières fécales en laboratoire sont effectuées. Dans les processus pathologiques, une quantité accrue de composants de la bile et des enzymes hépatiques est trouvée - bilirubine, ALT, AST, phosphatase alcaline. Au cours du processus inflammatoire, un excès de leucocytes, des neutrophiles coupants, une augmentation de l'ESR sont détectés dans le sang. Dans l'urine, la quantité d'urobilinogène diminue et dans l'analyse des matières fécales - la stercobiline. Avec les maladies de la bile, la nourriture est moins bien absorbée, les matières fécales contiennent un grand nombre de particules non digérées. L'ensemble des signes nous permet de conclure sur la pathologie de la vésicule biliaire.

Avec des symptômes flous et des difficultés de différenciation avec d'autres maladies, des études supplémentaires plus détaillées peuvent être prescrites:

  • la tomodensitométrie est une méthode de diagnostic populaire qui vous permet de détecter même de petites formations, pour distinguer les bénignes des malignes;
  • échographie endoscopique - diffère de l'échographie conventionnelle en ce que le capteur est inséré dans l'intestin ou l'estomac à l'aide d'un endoscope;
  • cholécystographie avec agent de contraste - examen détaillé de la région de la vésicule biliaire.

La polypose est un trouble de la vésicule biliaire courant. S'il n'est pas traité, il peut provoquer d'autres pathologies du système digestif, il est donc important d'identifier les polypes dans la vésicule biliaire le plus tôt possible et de commencer à s'en débarrasser..

Traitement des polypes dans la vésicule biliaire

Les petits polypes (à l'exception des polypes adénomateux) ne sont généralement pas enlevés par les chirurgiens. Dans la mesure du possible, les médecins privilégient le traitement sans chirurgie. Le patient se voit prescrire un régime alimentaire et une thérapie visant à nettoyer la vésicule biliaire et à aider à guérir la maladie. Les remèdes populaires sont efficaces comme thérapie d'appoint..

Il est recommandé de ne retirer les polypes que s'ils se développent de manière significative, perturbant le fonctionnement de l'organe ou après avoir identifié des formations adénomateuses présentant un risque élevé de dégénérescence en cancéreuses. Les polypes de cholestérol sont capables de passer par eux-mêmes lors du changement de régime alimentaire et du soulagement de la stase biliaire chronique. Souvent, les polypes sont trouvés chez les femmes pendant la grossesse, dans de tels cas, si une opération est nécessaire, elle est reportée jusqu'à la fin de l'allaitement. Dans la vieillesse, la chirurgie est pratiquée avec prudence et après un diagnostic minutieux..

Thérapie conservatrice

Selon le type de polypes, l'alimentation et la pharmacothérapie peuvent ralentir leur croissance ou disparaître complètement. Les polypes de cholestérol peuvent être complètement résolus dans des conditions favorables. Les formations adénomateuses et les papillomes sont moins traités. Les papillomes disparaissent souvent d'eux-mêmes, mais s'il y a un virus dans le sang, chaque baisse de l'immunité s'accompagne de l'apparition de nouvelles formations. Pour réduire sa concentration dans le sang et guérir le patient des papillomes pendant une longue période, des médicaments antiviraux sont prescrits. Si une infection est entrée dans la vésicule biliaire et provoque une inflammation, elle est traitée par une antibiothérapie. Le régime doit exclure les aliments gras et frits, l'alcool, les produits à base de farine blanche et les bonbons en excès.

La polypose de la vésicule biliaire est traitée en amincissant la bile et en augmentant son écoulement. Pour cela, il est recommandé d'utiliser des préparations:

  • cholérétiques (ils fluidifient la bile en augmentant sa production) - Allochol, Holenzim, Nikodin, Hologon, Hofitol, Ursosan, Ursofalk et autres;
  • cholécinétique (augmenter l'écoulement de la bile, améliorant la motilité de la vésicule biliaire) - Holosas, sulfate de bébérine, médicaments à base de magnésie;
  • antispasmodiques (s'il y a un spasme mécanique qui interfère avec la libération de la bile) - No-shpa, Drotaverin.

Les médicaments à base d'ingrédients naturels (extraits de plantes, composants de la bile animale) peuvent être pris en cure longue, 30 jours ou plus, sans nuire à la santé. Les remèdes naturels les plus efficaces pour se débarrasser des polypes dans la vésicule biliaire comprennent:

  • Allohol - contient de la bile sèche d'animaux, des extraits d'ail et d'ortie;
  • Holosas - sirop d'églantier;
  • Flamin - extrait d'immortelle;
  • Hofitol - extrait d'artichaut.

Vous pouvez ajouter aux médicaments l'utilisation de décoctions et d'infusions de plantes qui ont un effet cholérétique. L'effet des remèdes populaires sur le corps est cumulatif, il est donc nécessaire de boire une telle décoction régulièrement - plusieurs fois par jour 15 à 20 minutes avant les repas. Les jus de radis, de navet et de poire, le bouillon de betterave, les huiles naturelles - olive, lin, tournesol, arachide, aident à améliorer le fonctionnement de la vésicule biliaire. Les herbes sont particulièrement utiles:

  • la tanaisie;
  • immortelle;
  • soie de maïs;
  • l'épine-vinette;
  • pissenlit;
  • sac de berger;
  • rose musquée;
  • Safran des Indes.

Une autre façon d'améliorer la circulation de la bile est d'être actif. Une activité physique modérée soulage les spasmes et favorise la libération de bile. Évitez le stress et le surmenage.

Lors du traitement de la polypose de la vésicule biliaire à domicile, il est nécessaire d'être constamment surveillé par un médecin, de subir un diagnostic par ultrasons plusieurs fois par an. Cela aidera à identifier un changement de la taille des néoplasmes, une tendance à se développer ou à disparaître..

Herbes pour polypes

Non seulement les plantes cholérétiques sont efficaces contre les vrais polypes de la vésicule biliaire, mais aident également à nettoyer le corps des néoplasmes. Ils inhibent la croissance de nouvelles formations, aident à se débarrasser de celles qui sont déjà apparues. Par exemple, la décoction de chélidoine a cet effet. La plante est brassée à un dosage strict - 1 cuillère à soupe pour au moins 0,5 litre d'eau. Vous devez le boire 3 fois par jour en cours (généralement un mois) avec une courte pause. À fortes doses, la chélidoine est toxique, un contrôle posologique strict est donc nécessaire..

Le jus de feuilles de bardane est utile contre les tumeurs bénignes. Il est pressé avec de la gaze et bu le matin avant le petit-déjeuner à jeun (une cuillère à café). Vous pouvez consommer du jus de bardane avant les autres repas. Le cours d'application est d'un mois, après quoi une pause est prise.

L'achillée millefeuille, l'immortelle, la tanaisie ont à la fois des effets cholérétiques et nettoyants. Il faut garder à l'esprit que la tanaisie est également toxique - le dosage de la décoction ne doit pas dépasser 1 cuillère à soupe de plante sèche pour ½ litre d'eau. Il est préférable d'alterner deux semaines d'admission avec deux - repos.

Traitement chirurgical des polypes de la vésicule biliaire

S'il y a une croissance rapide des néoplasmes, chevauchement de la sortie biliaire, la question se pose d'une opération pour les éliminer. Mais même dans ces cas, il est nécessaire de peser le pour et le contre, car en raison de la difficulté d'accès aux excroissances, il est le plus souvent nécessaire de retirer complètement l'organe. Une intervention chirurgicale est prescrite pour:

  • polypes adénomateux multiples dans la vésicule biliaire avec des conditions préalables à la transition vers la malignité (la probabilité de malignité dépend de la taille de la tumeur);
  • la taille d'une ou plusieurs excroissances de plus de 10 mm;
  • croissance parallèle des pierres;
  • blocage de l'organe par des néoplasmes;
  • inflammation et douleur causées par la croissance des formations.

Le plus souvent, l'ablation laparoscopique est réalisée par de petites perforations de la paroi abdominale. Une telle opération ne nécessite pas un long séjour à l'hôpital, les patients se rétablissent rapidement. Pendant la chirurgie, des instruments et une caméra interne sont insérés dans la cavité abdominale, à l'aide de laquelle le médecin voit l'ensemble du processus d'opération sur l'écran.

La chirurgie ouverte classique est réalisée s'il existe des obstacles à la réalisation de la laparoscopie:

  • intolérance à l'anesthésie générale;
  • chirurgie d'urgence pour coliques, péritonite, présence de pus dans la cavité abdominale;
  • contre-indications à l'introduction de gaz pour dilater la cavité abdominale (maladie pulmonaire, maladie cardiovasculaire).

Après l'opération, la bile commence à s'écouler directement dans les intestins, sans s'accumuler dans le réservoir. Il est important de ne pas permettre sa stagnation dans les conduits en mangeant régulièrement et en suivant un régime. Pour les patients qui ont subi une ablation de la vésicule biliaire, le régime est prescrit à vie.

Récemment, une opération économe pour éliminer les polypes de la vésicule biliaire est devenue possible, permettant de préserver l'organe. La polypectomie endoscopique avec anse diathermique était auparavant réalisée uniquement pour éliminer les néoplasmes dans l'intestin, mais parfois elle est également réalisée avec des excroissances sur la bile. Il est plus facile d'enlever la formation sur la jambe, que la boucle saisit simplement, coupant le polype. Les formations sur une large base sont soumises à la fragmentation. Une décharge électrique passée à travers la boucle "scelle" les vaisseaux et empêche le saignement. En raison de l'accès difficile à la vésicule biliaire, la réalisation d'une telle opération nécessite l'expérience et les compétences du chirurgien..

Prévention de la formation de polypes

Si possible, il est préférable de prévenir l'apparition et la croissance de polypes dans la vésicule biliaire. Pour éviter l'accumulation de cholestérol sur les parois de l'organe et l'épaississement de la bile, vous pouvez utiliser:

  • régimes sans excès de graisse;
  • l'utilisation de boissons qui augmentent la séparation de la bile (remèdes populaires - infusions à base de plantes, bouillon de betterave, etc.);
  • activité physique modérée.

Avec un excès de poids, il est nécessaire de supprimer progressivement les kilos en trop, sans oublier de manger pleinement et de ne pas mourir de faim.

La stase biliaire se produit souvent dans le contexte d'un spasme dû à une tension nerveuse, il est donc préférable d'éviter les situations stressantes.

Régime

Pour prévenir les maladies de la vésicule biliaire, il est fortement recommandé de réduire votre consommation de graisses. C'est le cholestérol qui provoque le plus souvent la formation de calculs, de polypes dans la vésicule biliaire. Le régime doit nécessairement inclure les aliments suivants:

  • un grand nombre de légumes (cuits, bouillis et frais);
  • produits céréaliers;
  • soupes de viande et de poisson faibles en gras;
  • produits laitiers fermentés (fromage cottage, yaourts).

Vous ne pouvez pas prendre de longues pauses entre les repas pour que la bile ne stagne pas. Vous devez vous débarrasser de l'habitude de manger beaucoup à la fois - il est préférable de diviser une grande partie en plusieurs repas. La nourriture doit être de température moyenne - ni trop froide ni trop chaude. Une grande quantité d'eau aidera à réduire la concentration de bile.

Mieux vaut se limiter à utiliser:

  • viandes épicées et fumées;
  • nourriture frit;
  • de l'alcool;
  • produits contenant des exhausteurs de goût;
  • pâtisseries sucrées;
  • gâteaux à la crème.

Une bonne nutrition et le respect du régime devraient devenir une habitude. Cela aidera à se débarrasser de nombreux problèmes de santé..