Douleur dans l'hypochondre droit - causes et conséquences possibles

Des douleurs récurrentes dans l'hypochondre droit signalent diverses maladies. Les organes vitaux sont situés dans cette zone - ne remettez pas le diagnostic à plus tard, ce qui aidera à déterminer ce qui fait mal sous la côte inférieure droite. Ce n'est qu'après avoir effectué des examens et identifié les symptômes concomitants avec une douleur dans l'hypochondre droit que nous pouvons affirmer avec certitude que cela peut être.

Zone de l'hypochondre droit

Cette zone conditionnelle du corps humain a des limites claires. Son centre est une ligne verticale passant par le bord inférieur de la nervure. D'en haut, l'hypochondre est limité par le dôme droit du diaphragme au niveau de la nervure en V, et d'en bas - par le bord intérieur de l'arc costal. Sur le côté droit, l'hypochondre se termine plus près de la jonction de la côte XII et de la crête iliaque droite de l'os pelvien. Dans la zone de l'hypochondre droit, plusieurs organes sont situés à la fois. Voici ce qu'il y a sous la côte droite chez une personne:

  • foie;
  • vésicule biliaire;
  • partie de l'intestin;
  • rein droit (partiellement).

Causes de la douleur

La douleur dans les organes internes, situés dans la zone de l'hypochondre droit, peut signifier une violation à court terme de leur fonction (spasme), une maladie chronique (hépatite, cholécystite, colite, etc.) ou une pathologie à développement rapide (appendicite). Les récepteurs de la douleur réagissent à l'irritation des muqueuses, au gonflement et à l'étirement des tissus, à la violation de leur intégrité. Parfois, le syndrome de la douleur dans l'hypochondre à droite survient chez des personnes en bonne santé à la suite d'une activité physique, avant la menstruation chez les femmes. Si, avec un effort physique, en inhalant ou en toussant, cela fait mal du côté droit sous les côtes, il est fort probable qu'il s'agisse d'une maladie de calculs biliaires ou rénaux. La charge fait bouger les pierres, ce qui devient une cause possible de sensations douloureuses dans le quadrant supérieur droit devant.

La nature de la douleur

Selon la cause, la douleur sous la côte droite peut être vive ou sourde, elle est constamment présente (presque toute la journée), ou elle se manifeste par un paroxysme, lorsqu'elle est pressée. De par la nature de la douleur à droite sous la côte, on peut supposer qu'elle pourrait l'être. Mais pour poser un diagnostic précis, vous devez faire des tests et des examens supplémentaires..

Douleur aiguë sous la côte droite

Indépendamment de ce qui peut être la cause d'une douleur coupante sévère dans le quadrant supérieur droit à l'avant, il s'agit d'une condition dangereuse. Si l'attaque commence soudainement et dure longtemps, vous devez vous mettre en position allongée et appeler un médecin. Avant de fournir des soins médicaux, vous ne devez pas manger, boire, bouger, prendre des médicaments, essayer de soulager la douleur. Le traitement à domicile peut mettre la vie en danger.

Une douleur aiguë de crampes dans l'hypochondre du côté droit chez un adulte peut résulter de:

  • appendicite;
  • perforation des ulcères intestinaux - perforation;
  • la sortie d'une pierre des voies biliaires ou des reins;
  • blocage des voies biliaires;
  • rupture ou blessure de la vésicule biliaire;
  • obstruction intestinale avec hernie, tumeur, rétention de matières fécales;
  • traumatisme de l'ovaire, trompe de Fallope avec inflammation, kyste, grossesse extra-utérine;
  • thrombose de la veine cave;
  • fracture de la côte droite.

De plus, une douleur aiguë à droite sous les côtes à l'avant signifie souvent une exacerbation de maladies chroniques - cholécystite, entérocolite, pyélonéphrite, spasme avec dyskinésie de la vésicule biliaire. Avec la pression, l'inconfort ponctuel s'intensifie..

Douleur sourde et répétitive

Le syndrome de la douleur éclatante, douloureuse et tiraillante dans l'abdomen devient une source de préoccupation s'ils sont répétés à plusieurs reprises et sont localisés dans la même zone. Les maladies du foie et de la vésicule biliaire sont la cause la plus fréquente de douleur sourde et douloureuse dans le quadrant supérieur droit:

  • hépatite;
  • échinococcose (dommages causés par les helminthes);
  • hépatose du foie gras;
  • cholécystite;
  • dyskinésie de la vésicule biliaire;
  • cholélithiase;
  • cirrhose du foie;
  • maladies oncologiques.

Une douleur faible ou lancinante à droite sous les côtes et dans le haut de l'abdomen avec ces pathologies survient périodiquement. Il y a souvent une augmentation après avoir mangé ou avec un jeûne prolongé, en appuyant sur la zone douloureuse. La raison pour laquelle le côté droit fait mal sous les côtes, il existe des maladies des intestins et des reins, des maladies gynécologiques chez la femme, des pathologies cardiovasculaires, accompagnées de congestion sanguine. La cause de la douleur sous la côte droite à l'avant est légèrement éloignée de la zone de l'hypochondre droit, mais des sensations peuvent irradier. Il est préférable de ne pas reporter le diagnostic en cas de douleur de quelque nature que ce soit - il est beaucoup plus facile de traiter la maladie à un stade précoce.

Maladie du foie

En cas de maladie du foie, la douleur latérale de l'hypochondre droit n'est généralement pas vive, mais faible et douloureuse. Elle se manifeste de manière paroxystique, aggravée par la flexion et la pression. En plus de la douleur, il y a souvent une sensation de lourdeur, un jaunissement de la peau, des nausées. Boire trop peut entraîner un dysfonctionnement hépatique à court terme en raison d'une intoxication alcoolique. Dans ce cas, la récupération se produit progressivement, dans les 1-2 jours. À la palpation, il y a une augmentation du foie et une augmentation des sensations de pression.

Hépatite

Il s'agit d'une inflammation du foie causée par un virus (types A, B, C), une exposition à des pilules toxiques ou une lésion mécanique d'un organe interne. Avec l'hépatite chez un adulte, cela fait périodiquement mal au côté droit sous les côtes et d'autres symptômes caractéristiques se produisent:

  • urine foncée et selles claires;
  • augmentation de la température corporelle;
  • couleur jaune de la sclérotique et de la peau;
  • nausées, vomissements, amertume dans la bouche.

Cirrhose et cancer du foie

Dans les deux cas, la destruction des cellules hépatiques saines et leur remplacement par des cellules pathologiques qui ne remplissent pas leur fonction se produisent. La différence est qu'une tumeur maligne peut se développer et métastaser dans des parties éloignées du corps. Dans la cirrhose, la destruction des cellules est locale et n'affecte pas les autres organes. Les causes de la cirrhose sont le plus souvent des maladies hépatiques concomitantes, ainsi que des abus d'alcool et de nourriture..

Mais dans les premiers stades, les maladies les plus dangereuses peuvent se manifester par des symptômes flous. Beaucoup ne font pas attention au fait qu'ils se sentent parfois malades et endoloris dans le quadrant supérieur droit du front supérieur lorsqu'ils sont pressés. Avec le développement du processus et une augmentation de la taille de la tumeur, il y a des sensations désagréables dans l'abdomen, des douleurs pressantes, des ballonnements, une indigestion, des vomissements. La sclérotique des yeux et de la peau jaunit, des changements dans les selles sont perceptibles - le contenu de particules d'aliments non digérés, la bile. Un autre symptôme caractéristique du processus malin est une augmentation faible mais constante de la température corporelle..

Giardia

Parfois, le foie devient le site de localisation des parasites. Ils peuvent pénétrer dans le corps de plusieurs manières:

  • des aliments mal transformés (viande et poisson, légumes non lavés);
  • en buvant de l'eau non bouillie;
  • en raison du manque d'habitude de se laver les mains.

L'une de ces maladies désagréables causées par des parasites est l'échinococcose. Elle est causée par l'échinocoque - un ténia qui préfère s'installer dans le foie et les poumons des humains et des grands animaux. Les œufs du parasite sont recouverts d'un kyste avec du liquide à l'intérieur. En raison de l'activité des parasites, le foie grossit et la douleur survient. Caractérisé par une douleur constamment douloureuse dans l'hypochondre droit de côté, aggravée par la flexion. Lorsque les kystes se rompent, les parasites pénètrent dans la circulation sanguine et provoquent une intoxication, un abcès hépatique se développe.

Hépatose graisseuse

Les cellules hépatiques normales, en raison d'une accumulation excessive de graisse, renaissent et ne remplissent pas pleinement leur fonction. La transformation de cellules saines en tissu adipeux entraîne une augmentation du volume hépatique. Elle peut faire pression sur d'autres organes, c'est pourquoi le côté droit fait mal sous les côtes sur le côté. Comme pour d'autres maladies, les nausées, les ballonnements et l'indigestion sont courants..

Maladie de la vésicule biliaire

Lorsque le côté droit fait mal sous les côtes en avant avec des pathologies de la vésicule biliaire, les sensations peuvent être vives, paroxystiques ou faibles, douloureuses. Avec l'inflammation de l'organe, la température corporelle augmente, il y a une explosion. La violation de l'écoulement de la bile s'accompagne d'un changement de couleur de la peau, le patient est malade. Si la douleur éclatante dans l'hypochondre droit augmente avec la palpation, la flexion, après avoir mangé, mangé de la nourriture lourde et de l'alcool - avec une forte probabilité, nous parlons de la pathologie de la vésicule biliaire.

Cholécystite

L'inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite aiguë et chronique) se produit à la suite d'une infection ou de parasites pénétrant dans l'organe, de blessures causées par des calculs à l'intérieur de l'organe. La cholécystite chronique calculeuse est plus fréquente - le résultat d'un grand nombre de calculs dans la vésicule biliaire. Ils endommagent la membrane muqueuse, provoquant une inflammation des organes et des sensations de coup de couteau. La bile d'une personne en bonne santé n'est pas un environnement favorable aux microbes et aux parasites - une cholécystite infectieuse et giardique peut survenir en cas de violation de sa composition. Dans le processus inflammatoire de la vésicule biliaire, des douleurs aiguës éclatantes périodiques dans l'hypochondre droit devant sont caractéristiques. Il peut y avoir à la fois des crises de douleur aiguë et des sensations de douleur ou de tiraillement désagréables. En plus de la douleur dans l'hypochondre droit, la température augmente.

Cholélithiase

Avec un petit nombre de pierres, une personne peut même ne pas les connaître. Avec une augmentation du nombre de calculs, l'écoulement de la bile est perturbé, une inflammation se produit, le côté droit sous la côte fait mal. Mais parfois, même une petite pierre coincée dans les voies biliaires peut provoquer une vive douleur lancinante dans l'hypochondre droit. La douleur est pire en bougeant et s'affaiblit quand elle est immobile, la nuit. Dans les cas graves, les calculs entraînent une nécrose et un dysfonctionnement complet de l'organe interne, empêchant l'écoulement et la sortie de la bile. Dans de tels cas, pour se débarrasser de la douleur constante et du risque de péritonite en cas de dommage, l'organe est retiré. Une fois l'organe retiré, des douleurs «fantômes» peuvent persister. Mais au fil du temps, la condition revient à la normale, l'inconfort disparaît..

Giardiase

Les parasites qui pénètrent dans le corps à partir de la nourriture et de l'eau attaquent plus souvent le foie et les intestins. Mais parfois, la giardiase de la vésicule biliaire se produit également - des «invités» sont attachés aux parois de l'organe, perturbant son travail. Leur présence en grande quantité provoque un empoisonnement du corps, en raison d'une irritation des parois de la vessie, l'hypochondre à droite fait mal.

Dyskinésie

Le plus «inoffensif» de tous les troubles menant à des douleurs dans le quadrant supérieur droit. La dyskinésie des voies biliaires et de la vésicule biliaire est une violation de l'écoulement normal de la bile en raison du stress, d'une nutrition irrégulière et inappropriée, d'un manque ou d'un excès d'activité physique. Il existe une dyskinésie de type hyper et hypokinétique. Dans la première forme, l'écoulement de la bile est difficile en raison de l'augmentation du tonus musculaire, conduisant à des spasmes; dans le second cas, en raison d'une activité motrice insuffisante de la vessie. Vous pouvez soulager les sensations de coup de couteau à l'aide d'un antispasmodique, ainsi qu'en normalisant l'alimentation, le sommeil et l'activité physique. Mais si elles ne sont pas traitées, des violations mineures peuvent entraîner de graves conséquences - stagnation de la bile et transformation de ses caillots en pierres.

Tumeurs de la vésicule biliaire

Ils sont assez rares, le plus souvent sur les parois de la vessie, vous pouvez trouver de «faux» polypes de cholestérol. Parfois, des néoplasmes peuvent se développer à partir de certaines cellules de leur propre tissu muqueux - dans ce cas, il existe un risque de dégénérescence ultérieure en cellules malignes. L'inconfort n'est généralement pas causé par la tumeur elle-même, mais par une violation de l'écoulement de la bile.

Une maladie intestinale

Les maladies intestinales peuvent également provoquer une douleur ponctuelle du côté droit sous les côtes. En plus des douleurs abdominales paroxystiques, les symptômes typiques des problèmes intestinaux sont:

  • troubles des selles - diarrhée ou constipation;
  • un mélange de pus, de sang dans les selles;
  • ballonnements;
  • détérioration de la peau;
  • perte de poids, perte de cheveux.

Appendicite

S'il y a une douleur soudaine et aiguë dans le côté droit sous les côtes à l'avant, la pensée d'une appendicite apparaît immédiatement. En effet, cette maladie présente le plus souvent un syndrome douloureux prononcé. En plus de la douleur, des nausées et des vomissements, des troubles des selles et de la fièvre peuvent survenir. Si vous suspectez une appendicite, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Vous ne pouvez ni boire ni manger. Le report de l'intervention chirurgicale dans une telle situation est lourd de péritonite - inflammation du péritoine à la suite de la perforation de l'appendice et de la fuite de son contenu. Le patient devient de pire en pire, et s'il n'est pas traité, la mort survient.

Colite infectieuse

L'inflammation des intestins (colite) est causée par une infection. Une inflammation chronique à long terme entraîne une ulcération. La douleur sous la côte inférieure droite avec un processus inflammatoire dans l'intestin est le plus souvent terne, augmente après avoir mangé et en bougeant. La digestion est perturbée, la constipation et la diarrhée alternent. En raison d'une mauvaise absorption des aliments, une personne perd du poids, se sent constamment faible et fatiguée. Le résultat de l'inflammation est parfois un ulcère dont l'apparition sur le côté droit peut provoquer une douleur aiguë et ponctuelle dans l'hypochondre droit. Dans ce cas, ils parlent de colite ulcéreuse..

Syndrome du côlon irritable

Les symptômes peuvent ressembler à une inflammation, mais la tension nerveuse est la cause de la maladie. La suralimentation, l'abus d'aliments gras aggravent le problème. La condition s'aggrave si vous buvez du café ou de l'alcool. Des troubles de l'autonomie sont également observés - anxiété, maux de tête, transpiration des extrémités.

Diverticule

Il s'agit d'une saillie d'une section de la paroi intestinale. Il existe des diverticules congénitaux et à vie. Le renflement lui-même peut ne pas être douloureux. Les symptômes sont principalement causés par la stagnation du contenu du diverticule, la formation de calculs fécaux et l'inflammation autour de la zone bombée..

Hernie

Contrairement à un diverticule, avec une hernie, il y a une saillie d'organes (le plus souvent une section de l'intestin) à travers la paroi abdominale, le patient peut vomir, la digestion et les selles sont perturbées. Un renflement caractéristique est perceptible sur le site de la saillie, la douleur s'intensifie la nuit. Avec une hernie ombilicale ou inguinale, les zones prolabées sortent. Une douleur aiguë et pressante dans l'hypochondre droit chez un adulte ou un enfant peut être observée avec une atteinte d'une hernie et une obstruction intestinale - cela signifie qu'une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire. Essayer de réparer une hernie à la maison est dangereux.

la maladie de Crohn

Une maladie grave dont la cause n'a pas encore été déterminée avec précision. Elle se manifeste par la formation de granulomes, d'ulcères et de cicatrices dans tout le tube digestif, principalement dans l'iléon et le duodénum. L'apparition de la maladie survient généralement à un jeune âge. L'ulcération de l'intestin s'accompagne de crampes, des sensations douloureuses, parfois aiguës, comme avec l'appendicite, des saignements. Des troubles digestifs se produisent également - mauvaise absorption des aliments (entraînant une perte de poids), ballonnements, diarrhée, nausées.

Maladie du rein

Les reins sont un organe apparié, par conséquent, des problèmes dans son côté droit peuvent se manifester par un syndrome douloureux de ce côté. Soupçonner qu'il peut s'agir d'une maladie rénale avec douleur dans l'hypochondre droit aidera à concentrer l'inconfort plus près du dos.

Pyélonéphrite

L'inflammation infectieuse se développe généralement dans les deux reins, mais elle peut également être d'un côté. Dans un état aigu, il y a une douleur lancinante très vive, une augmentation de la température corporelle, un œdème, une douleur pendant la miction. La pyélonéphrite chronique se manifeste par une douleur de traction constante dans la région lombaire, qui peut irradier vers l'hypochondre droit et gauche (en fonction de la localisation de l'infection).

Avec une inflammation chronique et des lésions rénales, des kystes y apparaissent - des capsules remplies de liquide. Ils compriment les tissus sains, altérant la filtration du sang et rendant difficile le drainage de l'urine..

Paranéphrite supérieure aiguë

La condition est causée par une inflammation des tissus adipeux dans la partie supérieure des reins. Le patient a une douleur du côté droit sous les côtes, la température augmente. La douleur augmente avec le mouvement et la marche.

Maladie d'urolithiase

Lorsque des calculs se forment dans le rein droit, il y a une vive douleur brûlante. Elle peut donner à l'aine et au bas du dos, il y a des difficultés à uriner, du sang dans les urines. Des coliques rénales récurrentes surviennent lorsque des calculs et du sable se déplacent et sortent dans l'uretère.

Maladies oncologiques

Le cancer du rein est dangereux car il peut évoluer sans douleur pendant une longue période. Parfois, des métastases se produisent dans l'organe à la suite du transfert de cellules malignes d'autres parties du corps. La douleur n'apparaît que lorsqu'il y a une violation de l'écoulement de l'urine et parle de presser les uretères. Le sang se trouve dans l'urine, mais cela se produit également dans les derniers stades de la maladie. Les signes de tumeurs surrénales sont plus caractéristiques. Ils provoquent des perturbations dans la composition hormonale et le patient adresse généralement ces symptômes à un endocrinologue.

Douleur dans le côté droit chez les femmes

La cause de la douleur pulsatile irradiant vers le côté droit latéral peut être des maladies gynécologiques ou une grossesse extra-utérine. Si l'embryon se développe non pas dans l'utérus, mais à proximité, dans la trompe de Fallope, cela le fait s'étirer et se rompre, accompagné d'une vive crampe. La condition nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Inflammation et kyste

Avec l'inflammation des ovaires (andexite), des douleurs surviennent dans la région lombaire et le bas de l'abdomen, mais peuvent également irradier vers l'hypochondre droit. Il y a des pertes vaginales abondantes, souvent mélangées avec du pus et du sang. Le même inconfort périodique peut signifier la formation d'un kyste ovarien - une capsule remplie de liquide.

Douleur pendant la grossesse

Il peut y avoir plusieurs raisons possibles de douleur dans l'hypochondre droit chez les femmes qui attendent un bébé. Un gros fœtus serre les organes abdominaux - foie, reins, uretères, ce qui provoque parfois des sensations douloureuses. Sous l'influence des hormones pendant la grossesse, un spasme des voies biliaires est souvent observé, ce qui empêche l'écoulement de la bile. La même chose se produit si une femme prend des contraceptifs oraux depuis longtemps. En raison de changements hormonaux, des picotements dans les ovaires se produisent également - ils se font sentir dans la région lombaire, mais ils peuvent irradier d'en haut vers l'hypochondre droit.

Maladies de la colonne vertébrale

Une douleur sous la côte droite peut également indiquer une ostéochondrose de la colonne thoracique ou lombaire. Il y a une légère limitation de la mobilité dans la zone touchée, la douleur à la ceinture augmente avec le mouvement et l'effort physique. Des sensations désagréables peuvent être données au bras droit ou au centre du dos.

Pathologie cardiovasculaire

Comme vous le savez, le cœur d'une personne est situé en haut à gauche. Mais dans certaines conditions pathologiques (insuffisance cardiaque, détérioration de la circulation sanguine, infarctus du myocarde), une stagnation sanguine se produit sous la veine cave, qui peut se manifester par une douleur du côté droit du corps, sous les côtes. Les symptômes supplémentaires de cette pathologie sont l'accumulation de liquide (plasma sanguin) dans la cavité abdominale, le gonflement des bras et des jambes et une respiration rapide. Avec une crise cardiaque, il y a une douleur très intense dans le sternum, qui peut irradier sous les côtes.

Une douleur paroxystique éclatante se manifeste par une thrombose de la veine cave. Avec la thrombose, il peut y avoir une douleur aiguë et très intense dans l'hypochondre droit. Le thrombus provient des veines iliaques et obstrue le creux, entraînant parfois une thrombose du segment hépatique. Une personne a une douleur dans l'hypochondre droit et la donne sous l'omoplate droite.

Autres raisons

La douleur dans l'hypochondre droit survient parfois chez des personnes en bonne santé qui ne souffrent pas de maladies chroniques. Ils peuvent être causés par:

  • spasme du diaphragme après un effort physique;
  • inflammation musculaire (myosite);
  • côte meurtrie ou cassée;
  • névralgie intercostale - un nerf pincé ou enflammé.

Les maladies de l'estomac et du pancréas (gastrite, pancréatite) peuvent aussi parfois se manifester par une douleur coupante ou sourde dans l'hypochondre droit. L'estomac est plus proche du centre et du côté gauche du corps, mais avec une attaque aiguë, la douleur irradie également vers la droite.

Si, en plus de la douleur, il y a une rougeur de l'hypochondre droit, une éruption cutanée sous forme de bulles, il peut s'agir de zona. La maladie est caractérisée par une douleur lancinante dans l'hypochondre droit, des démangeaisons. Le virus de l'herpès provoque le zona.

Diagnostic des maladies abdominales

Avec une douleur dans le côté droit sous les côtes, une personne se demande quoi faire et quel spécialiste est préférable de contacter. Nous avons découvert que si cela fait mal sous les côtes à droite, la cause peut être non seulement une maladie du système digestif. Par conséquent, il est préférable de consulter d'abord un thérapeute pour l'anamnèse et le diagnostic initial. Le médecin procédera à un examen visuel et à une palpation, une pression sur l'hypochondre, déterminera la nature de la douleur, en cas d'urgence (appendicite, perforation d'un ulcère, grossesse extra-utérine, etc.), se référera au chirurgien. Ce n'est qu'après tous les examens qu'il devient clair pourquoi cela fait mal dans l'hypochondre droit et comment traiter la pathologie.

Si la douleur coupante la plus forte dans l'hypochondre droit devant ne disparaît pas pendant plus de 30 à 40 minutes et augmente avec la pression, un médecin doit être appelé immédiatement, même si la crise s'est produite la nuit. Avant l'arrivée d'une ambulance, il vaut mieux ne rien faire - ne pas bouger et ne pas exercer de pression sur l'abdomen, prendre une position allongée. Parfois, sur la base des commentaires des patients, un coussin chauffant aide, mais parfois la chaleur peut être dangereuse. Par conséquent, si on ne sait pas ce qui peut faire mal sous la côte droite devant, il ne vaut pas la peine d'influencer la zone de l'hypochondre droit à l'aide de la chaleur ou du froid.

Quelle que soit la cause possible de la maladie, le médecin vous demandera de passer des tests généraux - sang, urine, matières fécales. Pour une précision de diagnostic plus élevée, une échographie des organes abdominaux est prescrite. Si, avec une douleur dans l'hypochondre droit, le médecin soupçonne qu'il peut s'agir d'une maladie oncologique, il recommandera de passer des tests pour les marqueurs tumoraux, de subir un diagnostic par tomodensitométrie. Le diagnostic par rayons X d'organes individuels avec ou sans agent de contraste est également effectué.

Soulagement de la douleur

La première pensée pour beaucoup de gens, quand ça fait mal sous la côte droite, est de prendre un analgésique ou un antispasmodique. Cependant, cela peut brouiller le tableau clinique - créer une illusion de guérison à court terme, bien qu'en fait la maladie continue de progresser. C'est pourquoi il est préférable de subir d'abord un diagnostic complet - les causes des sensations douloureuses dans l'hypochondre droit sous les côtes peuvent être très différentes. Il ne suffit pas de soulager la douleur dans la plupart des cas, vous devez traiter la maladie sous-jacente. Vous ne pouvez boire un analgésique qu'en cas de douleur intense sous la surveillance d'un médecin..

Si cela fait mal à droite sous les côtes en raison d'une violation de l'écoulement de la bile, un coussin chauffant sur l'hypochondre droit (en l'absence de calculs dans la vessie) peut aider à soulager la douleur à la maison. Les cholagogues et les antispasmodiques soulagent une attaque. Avec la maladie de calculs biliaires dans les cas avancés, une opération est effectuée pour enlever la vessie.

Les maladies du foie nécessitent généralement un traitement à long terme et continu. Pour soulager l'inconfort, des comprimés antispasmodiques et des médicaments stimulant la production de bile sont utilisés. Avec les maladies du foie et intestinales, les maladies de l'estomac, il est important de suivre le régime prescrit par le médecin. Il est nécessaire de prendre des agents antiparasitaires uniquement lorsque la lamblia est détectée - à des fins de prévention, cela ne doit pas être fait, car toutes ces pilules sont hautement toxiques.

Quelles sont les causes de la douleur dans l'hypochondre droit et ce qui est nécessaire pour le traitement?

La douleur dans l'hypochondre droit est le signe de nombreuses maladies, de sorte que même un spécialiste expérimenté et qualifié ne peut pas poser un diagnostic précis basé sur ce seul symptôme..

La douleur peut être causée par des raisons totalement inoffensives, telles que la suralimentation ou l'exercice excessif. Mais le plus souvent, l'inconfort dans l'hypochondre droit provoque le processus inflammatoire, les maladies aiguës et chroniques du système digestif, génito-urinaire, des organes internes (foie, reins), des voies biliaires.

Pourquoi l'hypocondre droit fait-il mal, dans quels cas ce symptôme n'est pas dangereux et dans quels cas nécessite-t-il une attention médicale immédiate? Vous trouverez des réponses à toutes les questions dans notre article..

L'hypochondre droit fait mal: causes possibles

Pour déterminer la zone de l'hypochondre droit, il suffit de placer la paume de la main gauche sur les côtes de manière à ce que le poignet soit au milieu du côté et que le petit doigt soit adjacent au bord inférieur de l'arc costal. Ce quadrant anatomique de l'abdomen contient les projections des organes suivants:

  • vésicule biliaire, foie;
  • flexion du côlon;
  • rein droit et glande surrénale;
  • la partie du diaphragme qui sépare la cavité abdominale et thoracique.

De plus, la douleur dans l'hypochondre droit peut apparaître comme le reflet de problèmes au niveau du pancréas, de la veine cave inférieure, des voies biliaires et du duodénum..

Causes physiologiques de la douleur

Les patients se plaignent souvent d'avoir mal dans l'hypochondre droit après avoir mangé. Un tel symptôme chez une personne en bonne santé peut être une réaction à la consommation d'aliments gras, frits, épicés ou d'alcool. Même les personnes physiquement développées peuvent ressentir de l'inconfort et des douleurs de couture dans l'hypochondre droit si elles font un travail physique difficile ou commencent à faire de l'exercice juste après un repas copieux..

Une autre raison de la douleur physiologique est la grossesse tardive. Pendant cette période, le fœtus atteint une grande taille et appuie sur les organes adjacents (foie, vésicule biliaire, diaphragme), provoquant une douleur douloureuse dans l'hypochondre droit. Les coliques du côté droit chez les femmes peuvent également provoquer un syndrome prémenstruel, qui provoque un spasme des voies biliaires.

Maladies accompagnantes

Mais le plus souvent, la douleur et la lourdeur dans l'hypochondre droit provoquent une variété de maladies des organes internes. Parmi eux:

  • lésions hépatiques (hépatite d'étiologies diverses, cirrhose, hépatose, cancer, infections parasitaires);
  • maladie cardiaque (insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde);
  • pathologie intestinale (colite, maladie de Crohn, dysbiose, tumeurs, syndrome du côlon irritable);
  • maladies de la vésicule biliaire, des reins, des glandes surrénales, du pancréas;
  • manifestations de névralgie intercostale;
  • traumatisme (ecchymoses des organes internes);
  • conditions aiguës nécessitant une intervention chirurgicale. Cette liste comprend l'appendicite, les saignements internes, la rupture du foie, les reins, les ulcères perforés, les plaies pénétrantes, l'exacerbation de la cholécystite, la pancréatite, la cholélithiase.
La nature de la douleur

La douleur dans l'hypochondre droit peut être de nature différente. Ainsi, pour les maladies chroniques, des sensations de douleur tiraillantes et douloureuses sont caractéristiques, qui hantent constamment, pendant longtemps..

Une douleur pulsatile et sourde dans l'hypochondre droit se produit avec un dysfonctionnement de la vésicule biliaire, du foie, du pancréas et est un compagnon fréquent de maladies de l'estomac, des intestins et des processus tumoraux. Le syndrome de douleur constante accompagne des conditions telles que les côtes fracturées, les kystes hépatiques parasites, les métastases et les tumeurs des organes internes.

La douleur aiguë est le signe de problèmes graves nécessitant une intervention chirurgicale urgente. Les conditions suivantes sont cachées sous le concept d '«abdomen aigu»:

  1. appendicite, exacerbation de la cholécystite, pancréatite, maladie des calculs biliaires.
  2. saignement dans l'abdomen causé par une blessure ou un traumatisme;
  3. ruptures et lésions des organes internes (reins, foie, vésicule biliaire, côlon);
  4. obstruction intestinale, perforation de l'estomac, obstruction (blocage) des voies biliaires.

Une douleur vive et intense est dangereuse avec la probabilité de développer un choc douloureux, qui s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle, d'une perte de conscience et de troubles du rythme cardiaque. Une douleur lancinante dans l'hypochondre droit peut être le signe d'une exacerbation de la colite ulcéreuse, d'une infection intestinale ou d'un blocage des voies biliaires par une pierre.

La douleur dans l'hypochondre droit, irradiant vers le dos, l'omoplate, la clavicule, se produit avec une exacerbation de la cholécystite, avec des lésions hépatiques graves, avec un mouvement de calculs dans les voies biliaires. La nausée et la douleur dans l'hypochondre droit accompagnent les troubles de l'alimentation, les infections parasitaires, les maladies telles que l'hépatite, la pancréatite, la cirrhose, les maladies intestinales.

La douleur et la lourdeur dans l'hypochondre droit sont un signe certain de cholécystite chronique, de dyskinésie biliaire de type hypomoteur, d'hépatose du foie gras, d'hépatite d'étiologies diverses, d'une augmentation de la taille du foie sur fond d'insuffisance cardiaque.

Parfois, une gêne et des coliques douloureuses dans le côté droit de l'abdomen sont une manifestation du syndrome pseudo-abdominal accompagnant des maladies telles que la pyélonéphrite (inflammation des reins), la pneumonie (inflammation des poumons) ou l'infarctus du myocarde.

Complexe de symptômes

La douleur dans l'hypochondre droit s'accompagne généralement de tout un complexe de symptômes suggérant la présence d'une certaine pathologie et facilitant un diagnostic préliminaire. Ces symptômes peuvent indiquer diverses maladies des systèmes digestif, nerveux, endocrinien ou respiratoire et suggérer la présence d'un processus inflammatoire ou d'affections aiguës nécessitant une intervention chirurgicale. Les manifestations suivantes sont considérées comme les plus caractéristiques de cette liste:

  • nausées Vomissements;
  • manque d'appétit;
  • augmentation de la fatigue, de la faiblesse, de l'apathie;
  • les pics de tension artérielle;
  • symptômes d'intoxication du corps (forte fièvre, douleurs articulaires et musculaires, frissons);
  • symptômes dyspeptiques (éructations, ballonnements, diarrhée, flatulences);
  • troubles du rythme cardiaque, perte de conscience;
  • douleur dans le cœur, le bas du dos;
  • jaunissement de la peau, de la sclérotique des yeux, des muqueuses;
  • décoloration des matières fécales et de l'urine, difficulté à uriner;
  • troubles neurologiques et autres symptômes spécifiques caractéristiques d'une maladie particulière.

Ce sont les symptômes qui l'accompagnent qui sont souvent le facteur déterminant dans le diagnostic d'une maladie particulière. Un examen complet, y compris des méthodes de recherche en laboratoire et sur le matériel, permet de voir pleinement le tableau clinique de la maladie et de poser le bon diagnostic. Un traitement rapide vous permet d'éliminer la douleur et de soulager d'autres symptômes désagréables d'une maladie concomitante.

Que signifie la douleur dans l'hypochondre droit??

L'inconfort du côté droit survient dans diverses conditions pathologiques, dont les plus courantes sont les maladies du tractus gastro-intestinal et des organes internes, la pathologie des systèmes biliaire et génito-urinaire et les traumatismes de nature différente. Souvent, la douleur dans cette zone survient avec des maladies de la colonne vertébrale, du cœur ou du système respiratoire. La nature et la gravité de la douleur, le lieu de sa localisation et la gravité des symptômes qui l'accompagnent indiquent le développement d'une maladie particulière..

La douleur dans le quadrant supérieur droit à l'avant provient généralement des organes adjacents à cette zone et peut indiquer les maladies suivantes:

Cholécystite (aiguë et chronique).

La forme chronique de la maladie se caractérise par des douleurs tiraillantes et sourdes qui surviennent périodiquement, généralement après une violation du régime alimentaire, une suralimentation et l'utilisation d'aliments interdits (frits, épicés, gras). L'exacerbation de la maladie s'accompagne d'une augmentation du processus inflammatoire dans la vésicule biliaire, de l'apparition de nausées, d'amertume dans la bouche et de douleurs dans l'hypochondre droit. Le processus inflammatoire provoque une stagnation de la bile, qui s'accompagne d'une indigestion, de nausées, de vomissements avec un mélange de bile, d'une décoloration de la peau, qui acquiert une teinte jaune-vert. Le traitement de la cholécystite est effectué de manière globale, avec l'utilisation d'agents antibactériens, de médicaments cholérétiques, d'antispasmodiques et d'analgésiques. Il est obligatoire de suivre un régime spécial, d'abandonner les mauvaises habitudes, d'ajuster son mode de vie.

Cirrhose du foie

Ce diagnostic signifie une destruction irréversible du foie, conséquence de l'hépatite chronique, de l'hépatose, des violations de l'apport sanguin au foie, de son intoxication alcoolique et médicamenteuse. Avec la cirrhose, une douleur persistante survient dans l'hypochondre droit, qui ne peut pas être arrêtée par des analgésiques. Dans le même temps, d'autres symptômes se développent - la taille du foie et de la rate augmente, les démangeaisons cutanées augmentent et le jaunissement de la peau apparaît. Les méthodes de traitement sont basées sur l'utilisation d'un traitement symptomatique de soutien, qui comprend des hépatoprotecteurs, des phospholipides essentiels, des vitamines et des médicaments pour renforcer le système immunitaire.

Hépatite virale

Accompagné d'une douleur éclatante prolongée dans l'hypochondre droit et de symptômes graves d'intoxication du corps (faiblesse, fatigue accrue, symptômes dyspeptiques, nausées, vomissements, peau et sclérotique de citron, démangeaisons, décoloration de l'urine et des matières fécales). Le traitement est choisi en fonction de la forme d'hépatite, des médicaments antiviraux sont utilisés, une thérapie de soutien visant à régénérer les cellules hépatiques. La tâche de la thérapie complexe dans ce cas est d'arrêter le processus inflammatoire et de prévenir d'éventuelles complications. En plus du traitement médicamenteux, il est recommandé au patient un régime spécial, le rejet des mauvaises habitudes, un mode de vie sain.

Cholélithiase

Elle se caractérise par la formation de calculs dans la vésicule biliaire, ce qui contribue à l'apparition de douleurs dans l'hypochondre droit et à d'autres manifestations désagréables. La formation de calculs est précédée d'une difficulté à la sortie de la bile, d'un dysfonctionnement de la vésicule biliaire, du foie, des voies biliaires, de maladies concomitantes (cholécystite chronique, pancréatite, pathologies endocriniennes).

L'exacerbation de la maladie des calculs biliaires provoque le mouvement de calculs, qui peuvent obstruer les conduits des voies biliaires et provoquer de graves coliques dans l'hypochondre droit, accompagnées de nausées, de vomissements, de fièvre, de faiblesse, de jaunissement de la peau et de la sclérotique. Dans ce cas, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire, qui est réalisée de différentes manières. Les méthodes endoscopiques éliminent les calculs des voies biliaires, préservant la vésicule biliaire et ses fonctions. L'opération classique consiste en l'ablation de la vésicule biliaire avec les calculs qu'elle contient.

Pancréatite (inflammation du pancréas)

Un symptôme typique de la maladie est une douleur éclatante dans l'hypochondre droit, accompagnée de ballonnements, de pâleur ou de jaunissement de la peau, de selles dérangées, de nausées et de vomissements qui n'apportent aucun soulagement. La pancréatite peut être aiguë et chronique, se développer à la suite d'une intoxication alcoolique, de la présence de formations kystiques ou d'un processus purulent. Le schéma thérapeutique est choisi individuellement par un spécialiste, en tenant compte de la gravité des symptômes et de la forme de la maladie et repose sur l'utilisation de médicaments, la diététique, les procédures de physiothérapie, l'arrêt de l'alcool et du tabagisme.

Ulcère gastroduodénal

La douleur caractéristique dans l'hypochondre droit en avant est accompagnée d'un ulcère gastrique et de 12 ulcères duodénaux. La nature de la douleur et son intensité dépendent de nombreux facteurs. L'inconfort survient après avoir mangé, à jeun ou après l'exercice. Le syndrome douloureux s'accompagne de brûlures d'estomac, éructations aigres, vomissements, perte de force, alternance de diarrhée et de constipation, palpitations. Souvent, l'ulcère gastroduodénal se déroule sous une forme latente, dans les cas avancés, il existe un risque d'hémorragie interne et de péritonite, ce qui constitue un danger pour la vie du patient et nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Une maladie intestinale

Une douleur intense et insupportable à droite provoque une inflammation du côlon. Dans ce cas, les sensations douloureuses s'étendent à tout le côté droit (jusqu'à l'aine) et à la région du nombril. Si le péritoine est impliqué dans le processus inflammatoire, cela peut entraîner un choc douloureux. De plus, les maladies intestinales telles que la colite, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, les processus tumoraux, l'appendicite contribuent à l'apparition de douleurs spastiques dans l'hypochondre droit..

La douleur dans l'hypochondre droit derrière provoque des maladies du système génito-urinaire, des reins et des glandes surrénales, une thrombose de la veine cave.

Pyélonéphrite

L'inflammation aiguë des reins s'accompagne de douleurs du côté droit, sous les côtes, irradiant vers le dos, d'une miction difficile et douloureuse, d'un œdème, d'une forte fièvre, d'une intoxication générale du corps. Dans ce cas, les douleurs de traction prononcées deviennent constantes, il y a une diminution du volume d'urine excrétée, jusqu'à son arrêt complet.

Maladie d'urolithiase

En cas de lésion du rein droit, des douleurs de nature intense surviennent, localisées vers la droite, mais irradiant vers le dos et le bas du dos. La migration des calculs rénaux à travers l'uretère provoque des coliques rénales et une douleur paroxystique intense, irradiant vers la région de la cuisse et de l'aine.

Autres raisons

En plus des maladies ci-dessus, les conditions suivantes peuvent provoquer le développement de douleurs dans l'hypochondre droit:

  • Pneumonie, bronchite - un processus inflammatoire dans les poumons provoque des quintes de toux douloureuses, qui dégagent une douleur dans l'hypochondre droit et s'accompagnent d'une sensation de manque d'air.
  • Les problèmes gynécologiques (par exemple, inflammation des appendices) chez les femmes provoquent également des douleurs spastiques caractéristiques du côté droit, qui irradient vers l'aine et le dos.
  • Insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde. Le manque de circulation sanguine entraîne l'apparition d'un œdème, une accumulation de liquide dans la cavité abdominale, une augmentation de la taille du foie et l'apparition de douleurs sourdes et douloureuses. Avec le développement de l'infarctus du myocarde, de vives douleurs de poignard apparaissent soudainement dans l'épistragie et l'hypochondre droit, irradiant vers le sternum et sous l'omoplate.
  • Le zona est une infection virale, qui s'accompagne d'éruptions vésiculaires le long des troncs nerveux intercostaux, de douleurs intenses, de fièvre et d'autres symptômes désagréables.
  • Névralgie intercostale - une maladie du système nerveux, accompagnée de douleur lancinante et aiguë, qui s'intensifie lors de la flexion, de la rotation, de l'inhalation.
  • Ostéochondrose de la colonne lombaire - provoque une douleur d'intensité variable, allant de la douleur, à la vive, au tir et s'accompagne d'une mobilité limitée.

En outre, la cause de la douleur caractéristique peut être un traumatisme (fractures et ecchymoses des côtes), des tumeurs malignes des organes internes, une thrombose de la veine cave ou une obstruction intestinale..

Premiers secours pour le syndrome douloureux

La douleur dans l'hypochondre droit ne nécessite pas de visite chez un médecin si elle est causée par des raisons physiologiques (suralimentation, effort excessif). Dans tous les autres cas, ce symptôme indique le développement d'une maladie ou une exacerbation d'une pathologie existante. Pour soulager la maladie à la maison, vous pouvez prendre une pilule antispasmodique (No-shpy, Drotaverin, Papaverine, Sparex). Vous ne devez pas étouffer la douleur avec des analgésiques puissants, cela peut brouiller l'image de la maladie et rendre difficile le diagnostic correct.

Ne tardez pas à demander de l'aide médicale, car un retard peut aggraver considérablement la condition et entraîner des complications potentiellement mortelles. La douleur peut indiquer une exacerbation de processus pathologiques graves qui étaient auparavant asymptomatiques, il est donc nécessaire de subir un examen le plus tôt possible et de recevoir un traitement adéquat.

Quel médecin contacter?

Si une douleur apparaît dans l'hypochondre droit, vous devez d'abord prendre rendez-vous avec un thérapeute. Le spécialiste recueillera l'anamnèse nécessaire, examinera le patient et, afin de clarifier le diagnostic, rédigera une référence pour un certain nombre d'études de laboratoire et instrumentales. Sur la base des résultats de l'examen diagnostique, le patient sera diagnostiqué et référé pour un traitement ultérieur à des spécialistes restreints. Selon la nature de la pathologie, le patient sera traité par un gastro-entérologue, un hépatologue, un endocrinologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un traumatologue, un gynécologue et un certain nombre d'autres spécialistes..

Lorsque des soins médicaux urgents sont nécessaires?

Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit peut indiquer des complications dangereuses qui nécessitent des soins médicaux urgents. Les médecins appellent cette condition «abdomen aigu». Cette définition comprend les saignements internes, les ruptures et les lésions des organes internes, l'appendicite, la péritonite, les ulcères perforés et d'autres processus qui menacent la vie du patient. Il est nécessaire d'appeler d'urgence une équipe d'ambulance si les symptômes suivants apparaissent:

  • l'apparition de douleurs aiguës, insupportables, dont l'intensité augmente;
  • vomissements persistants et atroces, mélangés à de la bile ou du sang, qui n'apportent aucun soulagement;
  • une forte baisse de la pression artérielle, une pâleur de la peau, une perte de conscience;
  • retard ou manque de miction;
  • selles molles, sang dans les selles;
  • chaleur;
  • constipation prolongée, ballonnements, qui peuvent être des signes d'obstruction intestinale.

Les crises de douleur aiguë chez la femme enceinte peuvent être le signe d'une grossesse extra-utérine ou d'une fausse couche, ce qui nécessite une hospitalisation et une intervention chirurgicale urgentes.

Avant l'arrivée des médecins, le patient doit être couché sur le côté, déboutonné pour faciliter la respiration, et une compresse froide doit être appliquée sur le front. Ne pas laisser le patient bouger, manger, boire des liquides, ne pas donner de médicaments.

Mesures de prévention

mode de vie actif

Les mesures préventives pour prévenir la douleur dans l'hypochondre droit sont réduites au respect des recommandations suivantes:

  • mode de vie sain et actif;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • une nutrition adéquate et nutritive;
  • prendre des médicaments uniquement comme prescrit par un médecin;
  • éviter les situations stressantes;
  • respect des règles d'hygiène personnelle;
  • utilisation de contraceptifs de barrière pendant les rapports sexuels, refus des relations occasionnelles.

Un examen médical régulier (une fois par an) permettra d'éviter ou de détecter rapidement tout écart de santé et de recevoir le traitement nécessaire.