Douleur dans la région du foie: pourquoi elles surviennent et que faire pour les éliminer?

Les maladies du foie sont appelées «la deuxième épidémie de notre siècle». Diverses pathologies de cet organe occupent l'une des premières places en termes de prévalence et parmi les causes de mortalité les plus courantes - la cinquième place. C'est pourquoi, lorsque des douleurs dans la région du foie apparaissent, une attention particulière doit leur être accordée, car cette glande ne se fait sentir que dans les cas les plus graves..

La destruction des cellules hépatiques (hépatocytes) commence souvent par une inflammation. Dans la lutte contre cela, des médicaments à base d'acide glycyrrhizique (HA) et de phospholipides essentiels (FE) aident. Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

"Phosphogliv" est l'un des médicaments combinés modernes pour la restauration du foie:

  • composition optimale d'ingrédients actifs;
  • un large éventail d'effets thérapeutiques;
  • profil de sécurité favorable;
  • Distribution OTC dans les pharmacies.
Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

Pourquoi le foie "fait-il mal"

Le foie est la plus grande glande du corps humain et a plus de 70 fonctions. Il est situé dans l'hypochondre droit sous le diaphragme. L'unité structurelle et fonctionnelle du foie est le soi-disant lobule hépatique - un hexagone au milieu duquel passe la veine centrale. Du centre à la périphérie, les plaques hépatiques divergent, constituées d'hépatocytes - cellules hépatiques. Les capillaires sanguins et biliaires traversent chaque lobule.

Le poids approximatif du foie est de 1,5 kg, la taille est de 26 à 30 cm de droite à gauche, d'avant en arrière - jusqu'à 22 cm L'organe est situé dans une capsule spéciale, qui est une coquille à deux couches. La première couche est séreuse, la seconde est fibreuse. La capsule fibreuse pénètre dans l'organe, formant un cadre, dans les cellules desquelles se trouvent des lobules hépatiques.

Quand on parle de "douleur" dans le foie, il faut comprendre que cet organe lui-même ne peut pas faire de mal en raison de l'absence de terminaisons nerveuses, les soi-disant points de douleur. Une douleur ou un inconfort apparaît lorsque la glande est agrandie et que la capsule est étirée. Si le foie "fait mal", cela signifie qu'il est considérablement élargi et vous devriez consulter un médecin dès que possible. La plupart des Russes ne sont pas enclins à prendre au sérieux la «douleur» hépatique, ce qui est une grave erreur. Cet organe joue un rôle extrêmement important dans de nombreux processus métaboliques du corps, et la mort des cellules hépatiques entraîne invariablement des conséquences et des maladies très graves. Malgré le fait que le foie a une capacité de régénération très élevée, un processus pathologique chronique à un moment donné devient irréversible, et donc incurable. Par conséquent, la prévention des maladies de cet organe est extrêmement importante..

Alors, énumérons les principales fonctions du foie:

  • Neutralisation et élimination des substances toxiques formées dans le corps et piégées de l'extérieur.
  • Synthèse de diverses substances biologiquement actives.
  • Production de glucose, synthèse de certaines hormones et enzymes.
  • Accumulation et stockage "en réserve" de diverses substances - glycogène, vitamines, cations métalliques.
  • Dépôt de sang - le foie peut contenir jusqu'à 400 grammes de sang «de rechange».
  • Participation au métabolisme des protéines et des lipides (graisses), synthèse du cholestérol, des acides biliaires et du pigment biliaire de bilirubine.

Le métabolisme des lipides est le processus de division, de transport et de métabolisation des lipides, constitués d'alcools et d'acides gras. Les lipides complexes - phospholipides - sont composés d'acides gras supérieurs et d'un résidu d'acide phosphorique. L'ingrédient actif dominant des phospholipides est la phosphatidylcholine, qui est impliquée dans la protection des membranes cellulaires.

Symptômes et causes de la maladie du foie

Donc, si votre foie "fait mal", vous devez faire attention à la présence d'autres symptômes indiquant la pathologie de cet organe. Aux stades initiaux de la maladie, ils ne se manifestent en aucune manière et peuvent être complètement absents pendant une longue période. Dans certains cas, il existe des signes non spécifiques caractéristiques d'une variété de processus pathologiques dans le corps. Par exemple, le patient peut ressentir une sensation générale de faiblesse, une fatigue accrue. Des troubles du sommeil, de l'apathie et de la dépression se produisent et l'irritabilité augmente. Cela est dû à une augmentation du niveau d'intoxication du corps - le foie cesse de remplir pleinement sa fonction de "filtre universel", à la suite de quoi tous les organes et le système nerveux souffrent sans exception..

En outre, une température subfébrile (37-38 degrés) avec des états fébriles périodiques peut survenir, des douleurs articulaires et musculaires, des démangeaisons cutanées, des changements de goût, une diminution de l'appétit, des nausées légères, une mauvaise tolérance aux aliments gras, des troubles des selles, des maux de tête et des étourdissements, des sensations lourdeur et inconfort dans l'abdomen. À des stades ultérieurs, des tiraillements et des douleurs sourdes dans la région du foie, un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse), une modification significative du poids corporel (perte de poids soudaine ou prise de poids) et des éruptions cutanées peuvent apparaître. Un taux de cholestérol élevé et des selles graisseuses peuvent indiquer une violation du métabolisme des lipides..

Un état pathologique extrêmement grave du foie est indiqué par des symptômes tels qu'une rate hypertrophiée, des varices de l'œsophage et de l'estomac, une ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale), une encéphalopathie hépatique, une perte de cheveux.

Parmi les causes les plus courantes de douleur au foie, on trouve les suivantes:

  • Intoxication chronique causée par l'alcool, la drogue ou l'intoxication chimique (d'origine végétale, animale ou technologique).
  • Infections virales, bactériennes et parasitaires.
  • Processus tumoraux.
  • Maladies du système digestif, maladies auto-immunes, pathologies génétiques.

Selon l'OMS, environ 40% des Russes sont à risque de lésions hépatiques alcooliques, 27% ont une stéatose hépatique non alcoolique. Environ 5000000 de nos compatriotes sont atteints d'hépatite C chronique. Dans différents pays, la cirrhose alcoolique représente 20 à 95% de toutes les maladies du foie, les infections virales (hépatite) - 10 à 40%. Au total, environ 170 millions de personnes dans le monde souffrent d'hépatite C, soit deux fois plus - hépatite B.

Que faire si le foie «fait mal»?

Si une douleur survient dans la région du foie, vous devez immédiatement consulter un hépatologue ou un gastro-entérologue. Après un examen physique et une anamnèse, le spécialiste peut vous référer à des examens cliniques, biochimiques et sérologiques du sang, des matières fécales et de l'urine, ainsi que désigner une échographie du foie et des voies biliaires. Il sera nécessaire d'exclure ou de confirmer la présence d'hépatite virale ou mécanique, de dégénérescence graisseuse du foie, d'autres troubles fonctionnels du foie et de la vésicule biliaire.

Une observation constante par un gastro-entérologue et un hépatologue est nécessaire pour toutes les personnes qui consomment régulièrement de l'alcool, sont obèses et atteintes de diabète..

Médicaments

Quelles que soient les causes de la douleur dans le foie, les médecins prescrivent souvent des médicaments dits hépatoprotecteurs visant à restaurer la fonction hépatique et à protéger contre les dommages aux hépatocytes - les cellules hépatiques. À l'heure actuelle, environ 700 médicaments de cette catégorie sont enregistrés en Russie. Tous les hépatoprotecteurs sont constitués de diverses combinaisons de substances actives de 16 groupes. Considérez les principales substances actives des hépatoprotecteurs:

  • Les phospholipides sont les éléments constitutifs des membranes cellulaires, participent à la «dissolution» du cholestérol «nocif», fournissent au corps de l'acide phosphorique. Ainsi, les médicaments à base de phospholipides restaurent la structure des cellules hépatiques, empêchent la formation de tissu conjonctif (fibrose), aident à normaliser le métabolisme des protéines et des lipides..
  • L'acide glycyrrhizique est une substance naturelle présente dans la racine de réglisse. Ce composant a des effets antifibrotiques, anti-inflammatoires et antioxydants. L'efficacité de l'acide glycyrrhizique a été démontrée dans 54 études cliniques menées sur différentes catégories de patients, y compris des patients atteints d'une maladie hépatique non alcoolique et alcoolique. À la suite d'études, le profil de tolérance de l'acide glycyrrhizique a été jugé favorable, ce qui a permis de l'inclure dans les recommandations de l'Association Asie-Pacifique pour l'étude du foie (APASL). Les médicaments qui combinent les phospholipides et l'acide glycyrrhizique ont un double effet positif sur la fonction hépatique.
  • Des groupes distincts de médicaments sont des hépatoprotecteurs à base d'acides aminés: méthionine, adémétionine et ornithine, ainsi que des vitamines des groupes B, C, E et de l'acide lipoïque. L'acide lipoïque, ou thioctique, est une substance de type vitamine avec des propriétés antioxydantes similaires à l'action des vitamines B. Ces types d'hépatoprotecteurs aident à réduire la concentration de glucose dans le sang, à augmenter le glycogène dans le foie, à réguler le métabolisme des lipides et des glucides, à améliorer la fonction hépatique et à réduire l'effet destructeur. toxines sur les hépatocytes.

Régime

Pour les douleurs dans le foie de toute étiologie, le régime dit n ° 5 (ou plus sévère - n ° 5a) est prescrit, dont le but est de réduire la charge de cet organe. Il est recommandé de manger régulièrement en petites portions 5 à 6 fois par jour, le régime alimentaire doit être complet et équilibré. Buvez au moins 1,5 litre d'eau par jour. Les boissons gazeuses sucrées, le thé fort et le café doivent être exclus. Vous devez limiter l'utilisation de tout aliment contenant des conservateurs et autres additifs chimiques nocifs. Il faut renoncer au frit, au salé, au mariné, au fumé. Les aliments doivent être bouillis, cuits à la vapeur ou au four. Les graisses d'origine animale (viande grasse et bouillons) et les graisses de confiserie (en particulier la margarine) doivent être exclues de l'alimentation. Les produits laitiers gras (plus de 6% de matières grasses), le chocolat, les glaces, les confiseries sont interdits. Il est également déconseillé de consommer les types de légumes suivants: légumineuses, radis, épinards, radis, oseille, ail, oignon, ainsi que fruits et baies acides.

Phytothérapie

La médecine traditionnelle et la phytothérapie offrent de nombreux moyens pour le soi-disant «nettoyage» du foie et la restauration de ses fonctions. Parmi les remèdes les plus connus, on trouve l'infusion de chardon-Marie, de chicorée, de chélidoine ou de calendula. Ces plantes médicinales sont vendues en pharmacie sans ordonnance médicale. Cependant, cela ne signifie pas qu'ils sont absolument sûrs et auront un effet extrêmement positif sur le corps. Ces fonds ne peuvent être utilisés qu'après consultation d'un médecin, en particulier en cas de lésions hépatiques sévères. La phytothérapie se réfère plus à la prévention qu'au traitement, et elle ne remplace en aucun cas les mesures médicales, et si elle est mal utilisée, elle peut avoir un effet négatif non seulement sur le foie, mais aussi sur d'autres organes.

Mode de vie

Avec des douleurs dans le foie, un changement de mode de vie est une condition préalable. En particulier, il faut renoncer à toutes les mauvaises habitudes: fumer, boire de l'alcool, la restauration rapide, les produits semi-finis. En présence de facteurs environnementaux défavorables, des loisirs de plein air fréquents, un traitement en sanatorium, le refus de travailler dans des industries dangereuses et une activité physique modérée sont recommandés. Il est particulièrement important de respecter la routine quotidienne correcte: le sommeil profond est le meilleur remède. L'auto-entraînement et la méditation ne seront pas superflus, car le stress et la surcharge émotionnelle créent une menace sérieuse pour le foie.

Comme le montre notre revue, la pharmacothérapie moderne est souvent basée sur des substances d'origine naturelle - vitamines, acides aminés, acides glycyrrhiziques et lipoïques, etc. Cependant, ils peuvent être utilisés s'ils sont proposés par la médecine conventionnelle, qui repose toujours sur des méthodes factuelles et n'offre pas de médicaments non testés comme agents thérapeutiques. La même chose peut être dite à propos des régimes: il n'y a qu'un seul ensemble de lois pour une bonne nutrition - il s'agit du régime n ° 5 scientifiquement fondé, développé pour les personnes souffrant d'insuffisance hépatique. Aucun autre régime nouveau, comme le conseil de «grand-mère», pris aveuglément sur Internet, ne peut être appliqué!

Comment «renforcer» le foie?

Comme déjà mentionné, il existe de nombreux hepaprotecteurs pour la prévention et le traitement des maladies du foie, mais il ne faut pas oublier que peu d'entre eux ont subi un cycle complet d'essais cliniques. Certains médicaments sont également vendus à des prix excessivement élevés. À partir des derniers développements des scientifiques russes, un complexe unique de phospholipides et d'acide glycyrrhizique peut être distingué. Cette association a été testée chez des patients atteints d'une maladie hépatique alcoolique, d'une stéatose hépatique non alcoolique et d'une maladie hépatique d'origine médicamenteuse. Dans toutes les études réalisées, des résultats positifs ont été obtenus: les effets anti-inflammatoires et antifibrotiques de l'acide glycyrrhizique ont été prouvés. La combinaison de ces substances est incluse dans les normes pour le traitement des maladies du foie approuvées par le ministère de la Santé de la Fédération de Russie, ainsi que dans la liste des médicaments vitaux et essentiels (médicaments vitaux et essentiels).

  • Une préparation combinée à base de phospholipides et d'acide glycyrrhizique occupe la première place dans les prescriptions des thérapeutes pour les médicaments ATX - classe A05B «Médicaments pour le traitement des maladies du foie» (selon une étude de Synovate Comcon LLC de novembre 2014).
  • L'efficacité clinique et le profil de sécurité favorable de l'acide glycyrrhizique ont été confirmés à plusieurs reprises (54 essais cliniques), cette substance a un large éventail d'indications d'utilisation.

La combinaison d'acide glycyrrhizique et de phosphatidylcholine (le composant principal des phospholipides essentiels) a un effet protecteur et régénérateur sur les cellules hépatiques - hépatocytes, renforçant leurs parois et rendant les membranes intercellulaires élastiques.

Le foie est un organe très robuste et il se décompose lentement. Par conséquent, il faut comprendre que tout traitement médicamenteux pour les maladies du foie visant à restaurer les fonctions de cette glande n'est pas une question momentanée, un cours de plusieurs mois est nécessaire, associé à un régime alimentaire strict et à des changements de mode de vie..

De quoi est responsable et pourquoi le foie fait mal?

Le foie est un organe très important pour l'homme, l'un des plus gros du corps. Chez un adulte, le foie pèse plus de 1 kg, il appartient aux organes digestifs et remplit environ quatre-vingts fonctions différentes. L'une des tâches principales de l'organe est de produire de la bile pour la transformation des aliments. La bile est collectée par les canaux, puis pénètre dans la vésicule biliaire, où plus de 100 à 120 g de cette substance sont collectés. Cette quantité est destinée à traiter une certaine quantité de nourriture, et si nous mangeons plus que nous ne le devrions, des problèmes peuvent survenir - par exemple, douleur dans le foie, douleur ou douleur aiguë, inconfort dans l'hypochondre droit. Dans l'une de nos publications, nous avons déjà répondu à la question de savoir si le foie peut faire mal.

Cela est dû au fait que les organes digestifs ne peuvent pas faire face immédiatement au volume excessif ingéré et qu'une partie de la nourriture reste dans les intestins pour attendre la prochaine portion de bile. À quoi sert la bile? Tout d'abord, pour la désinfection. La nourriture que nous mangeons peut contenir des bactéries, des virus et même des parasites. La bile est un milieu plutôt amer qui tue ces invités indésirables. Si une personne a tout en ordre avec la microflore, la lutte contre les microbes pathogènes commence même au stade de la prise de nourriture dans la cavité buccale et le processus se termine déjà dans le tractus gastro-intestinal.

Si, par exemple, une personne n'a pas de vésicule biliaire, souffre de gastrite et de dysbiose, c'est une excellente chance pour les parasites non seulement de s'installer confortablement dans le corps, mais aussi de commencer à se multiplier activement. Dans ce cas, des douleurs dans le foie et d'autres sensations désagréables peuvent apparaître..

Une autre des fonctions les plus importantes du foie et de la bile est le traitement des graisses. Pour cette raison, afin de lutter contre des maladies telles que l'athérosclérose, l'obésité, des médicaments cholérétiques sont prescrits, qui contribuent à la sécrétion de bile et à la libération rapide de la vésicule biliaire..

Régime alimentaire et stimulation intestinale

En cas d'inconfort ou d'autres symptômes indiquant une douleur dans le foie, un régime alimentaire approprié est prescrit, dans lequel les aliments gras, frits et épicés sont exclus autant que possible, ce qui contribue à des processus inflammatoires dans la vésicule biliaire et le foie. Il est également recommandé de consommer une quantité suffisante de liquide chaud et d'utiliser des médicaments qui fluidifient la bile. Vous pouvez brasser des herbes spéciales pour éclaircir la bile même si vous avez retiré une pierre de la vésicule biliaire. Ainsi, les sensations douloureuses dans la région du foie seront minimisées et, avec le temps, pourront disparaître complètement.

Il est très important de stimuler la fonction intestinale normale. Les personnes qui se plaignent de problèmes de bile et de foie ont généralement des difficultés intestinales. Ils ont souvent de la constipation, ou vice versa, une diarrhée est observée après avoir mangé un certain type d'aliments, des coliques apparaissent.

Participation du foie au métabolisme des protéines

Une autre des fonctions les plus importantes du foie est la participation au métabolisme des protéines. Si, par exemple, le métabolisme des protéines d'un enfant est perturbé, cela affectera inévitablement la vitesse de son développement, sa prise de poids et sa taille. Chez les adultes, cela se traduit par un vieillissement précoce. Par conséquent, si vous ressentez souvent une douleur dans la région du foie et remarquez l'apparition de rides précoces, d'une peau sèche, d'une perte de poids inexpliquée, cela peut être une violation du métabolisme des protéines, causée, à son tour, par des processus inflammatoires dans le foie ou la vésicule biliaire..

Le métabolisme des protéines est la principale source de nutrition des cellules cérébrales, c'est pourquoi il est largement admis que la guérison de tout l'organisme doit commencer par le foie et d'autres organes du système digestif. La violation du métabolisme des protéines entraîne des problèmes d'apprentissage, des difficultés de mémorisation, peut provoquer une sclérose.

Ce n'est un secret pour personne qu'avec les maladies du foie, une personne devient plus irritable, colérique et instable émotionnellement. Cela est dû à certains processus chimiques dans le corps. La bile contient de la bilirubine qui, en cas de stagnation ou d'autres troubles, pénètre dans la circulation sanguine, puis dans le cerveau et provoque un état d'irritabilité. Ce n'est pas un hasard si une personne en colère, agressive et constamment insatisfaite est communément appelée «bilieuse».

Participation au métabolisme des glucides

Si une personne qui se plaint périodiquement de douleurs hépatiques abuse des bonbons, elle a une violation du métabolisme des glucides. Cela se manifeste de telle manière que dans le foie, le sucre est converti en alcool, ce qui provoque une excitation excessive. De plus, le sucre, entrant dans le tractus gastro-intestinal, se lie au calcium et précipite, créant des sels de calcium insolubles.

Les parasites qui pénètrent d'une manière ou d'une autre dans le corps humain sont également très friands de l'environnement doux et s'y multiplient activement. Pour cette raison, non seulement pour ceux qui ressentent des douleurs dans la région du foie, mais aussi pour les personnes en parfaite santé, il n'est pas recommandé de consommer du sucre, mais autant que possible, il doit être remplacé par du fructose, des fruits et légumes naturels contenant des glucides indirects..

Traitement du cholestérol

Le traitement primaire du cholestérol se produit dans l'intestin, tandis que le traitement secondaire a lieu dans le foie, qui produit certaines enzymes qui convertissent le cholestérol. Chaque personne au moins une fois dans sa vie a subi un test sanguin biochimique, composé de plus de 15 à 20 paramètres. Alors que notre foie fait un test sanguin similaire toutes les trois heures, déterminant jusqu'à trois cents variétés de toutes sortes d'oligo-éléments, d'hormones et d'autres composants biochimiques. Le traitement du cholestérol se produit dans le foie à l'aide de lipoprotéines de différentes densités.

Métabolisme des graisses

Comme mentionné ci-dessus, la bile, produite dans le foie, transforme les graisses et les lipoprotéines sont également impliquées dans ce processus, aidant à décomposer les graisses qui pénètrent dans le sang..

Le foie est en fait un organe unique, un véritable miracle de la nature. Si une personne, par exemple, mange une grande quantité d'aliments gras, le foie produit autant d'enzymes que les ressources le permettent, et rien de plus. Mais si une quantité excessive de graisse est venue avec le flux sanguin et qu'il n'y a pas d'enzymes pour sa séparation, la cellule hépatique prend cette graisse et l'ajoute à ses «archives», puis à l'échographie, on peut observer un motif marbré du foie, ce qui indique un phénomène tel que la graisse hépatose. Dans ce cas, vous ne devriez pas être surpris des symptômes tels que la douleur dans la région du foie et rechercher les causes de leur apparition..

Échange de pigments

Il existe deux types de troubles du métabolisme pigmentaire. L'un d'eux est l'apparition de taches brunes dites «séniles» sur la peau. De plus, ce phénomène s'observe souvent chez les très jeunes. Cela indique que le foie ne fait pas face à ses fonctions et que sa puissante intoxication se produit..

Le deuxième type de violation du métabolisme pigmentaire est le vitiligo, lorsqu'il n'est pas sombre, mais des taches blanches apparaissent sur la peau, et cela se produit lorsque, pour certaines raisons, une quantité suffisante de pigment n'est pas produite.

Troubles vasculaires

Les troubles du foie peuvent être indiqués non seulement par des douleurs douloureuses ou sévères, des spasmes et d'autres symptômes évidents, mais également par la présence de varicosités sur la peau. Cela indique une violation de la fonction vasculaire, lorsque les microcapillaires se bouchent, des nodules caractéristiques se forment, à partir desquels les capillaires sous-cutanés sont visibles. De tels phénomènes peuvent apparaître et disparaître périodiquement, mais ils signalent des problèmes hépatiques..

Les soi-disant «perles» ou papillomes peuvent apparaître qui ont la couleur de la peau ou être d'une teinte plus foncée, ressemblent à de petits grains de beauté. Lorsqu'il y a trop de ces papillomes, cela peut indiquer que des virus sont présents dans le foie..

Le foie est un organe qui, s'il souffre, n'est pas silencieux et signale ses problèmes de diverses manières.

Méthodes de traitement

Beaucoup de gens se demandent quoi faire si le foie fait mal? Tout d'abord, vous devez porter une attention particulière à ce que vous mangez. Si vous ignorez obstinément les conseils des médecins et continuez à abuser des aliments gras et frits, vous devez arrêter et au moins temporairement suivre un régime..

Personne ne parle de commencer un jeûne en ne mangeant que du pain et de l'eau. Au contraire, le régime doit être complet et varié. Cependant, le menu doit être établi de manière à exclure autant que possible les aliments qui provoquent des crises de douleur dans le foie, des coliques dans la vésicule biliaire et une gêne dans l'hypochondre droit. Le régime alimentaire doit être saturé d'aliments d'origine végétale, manger plus souvent des fruits et légumes, crus et bouillis. Les décoctions de rose musquée, la menthe et le thé à la camomille sont utiles pour le traitement et l'entretien du foie.

Une attention particulière devrait être accordée à la mention de l'alcool - il devrait être catégoriquement exclu de la liste des produits autorisés à la consommation. L'alcool a un effet néfaste non seulement sur les cellules hépatiques, mais également sur tout le corps, en particulier pendant les périodes d'exacerbation des maladies chroniques.

Sous la surveillance d'un médecin, le dubage peut être effectué lorsqu'une certaine quantité d'eau minérale chauffée est bue à jeun le matin, puis le patient s'allonge sur le côté droit et applique un coussin chauffant chaud sur la région du foie. Après un certain temps, l'écoulement de la bile se produira, peut-être même des phénomènes tels que la diarrhée, des flatulences seront observés. Cependant, c'est tout à fait normal, et après plusieurs de ces procédures, cela devient généralement plus facile, la gravité disparaît et le foie ne fait plus mal..

N'oubliez pas le traitement médicamenteux. Aujourd'hui, il existe un nombre suffisant de médicaments d'origine artificielle et naturelle. L'un d'eux a un effet cholérétique, tandis que d'autres, au contraire, ont un effet épargnant sur le foie et la vésicule biliaire. Un ou un autre type de médicament doit être prescrit exclusivement par un médecin, après avoir diagnostiqué et déterminé la cause exacte de la douleur dans le foie.

Quelle que soit la nature de la douleur dans le foie, vous ne devez pas vous soigner vous-même. Ne retardez pas la visite chez un médecin, car les perturbations du travail d'un organe vital peuvent tôt ou tard entraîner de graves complications, y compris la cirrhose, qui est la dernière étape qui ne se prête pratiquement pas au traitement. Cependant, aux premiers stades de la maladie, la médecine moderne permet une rééducation de haute qualité. De plus, le foie est un organe unique capable de réparer les cellules endommagées dans certaines conditions..

Où et comment le foie fait mal et que faire pour le traitement?

Un mode de vie malsain et une mauvaise alimentation sont les principaux facteurs qui causent des maladies des organes internes. Par conséquent, dans le cabinet d'un gastro-entérologue ou d'un hépatologue, les patients sont de plus en plus intéressés par ce qu'il faut faire si le foie fait mal et comment traiter les affections associées à sa défaite? La réponse correcte à cette question ne peut être obtenue qu'après un examen complet et une clarification du diagnostic..

Le fait est que le foie lui-même ne peut pas blesser. Dans la structure de cet organe, il n'y a tout simplement pas de terminaisons nerveuses responsables de l'apparition du syndrome douloureux. Mais ces points douloureux sont concentrés en grand nombre dans la membrane fibreuse du foie (capsule de glisson), sous une pression sur laquelle des douleurs caractéristiques apparaissent dans l'hypochondre droit. Découvrons où se trouve le foie et comment il fait mal dans diverses conditions pathologiques, quelles sont les causes de ses dommages et quelles méthodes de traitement existent..

Le foie peut-il faire mal?

Le foie est l'organe interne le plus important qui agit comme un filtre, nettoyant le sang des substances toxiques, des poisons et d'autres substances nocives. C'est la plus grande glande du corps humain, qui est directement impliquée dans le métabolisme des protéines, des graisses et des glucides, est responsable de la détoxification, de l'hématopoïèse, de la digestion et de l'excrétion.

Le corps humain ne peut pas fonctionner sans cet organe. Par conséquent, la nature a pris soin de sa protection et dotée de capacités vraiment uniques de régénération et d'auto-guérison. Il y a des cas où, avec la perte de 70% du tissu hépatique, une personne a conservé toutes les chances de survie, car avec le temps, l'organe a été restauré et a continué à fonctionner..

Dans le même temps, cette glande présente un grave inconvénient - à savoir l'absence de terminaisons nerveuses. Par conséquent, une douleur intense ne survient que lorsque la capsule hépatique est étirée, dans laquelle il n'y a que beaucoup de fibres nerveuses. Mais de tels symptômes ne surviennent qu'avec des lésions graves (hépatite, cirrhose, tumeurs), lorsque le processus pathologique est allé trop loin et que le foie gonflé commence à appuyer sur la membrane. Dans d'autres cas, le syndrome douloureux est mal exprimé et beaucoup ne font tout simplement pas attention au malaise habituel et ne voient pas de raison de consulter un médecin.

Le foie est un organe très «silencieux» qui se présente rarement avec de la douleur aux premiers stades de la maladie. Mais malgré tout, certains signes caractéristiques indiquent des problèmes et vous obligent à consulter un médecin. Souvent, les pathologies hépatiques sont directement liées aux maladies des organes voisins (pancréas, vésicule biliaire).

Ensuite, le syndrome douloureux devient plus prononcé et l'examen vous permet de poser un diagnostic correct et rapide. Par conséquent, vous devez être plus attentif à votre santé, savoir où le foie fait mal chez une personne, quels signes sont ses conditions pathologiques et ce qui cause des dommages à la glande la plus importante du corps..

Pourquoi le foie fait-il mal??

De nombreux facteurs peuvent entraîner un dysfonctionnement hépatique. Ils peuvent être divisés en deux groupes:

Conditions provoquant un syndrome douloureux:

  • Un entraînement sportif intense avec une mauvaise technique de respiration ou un travail physique intense après une collation abondante peut être accompagné de l'apparition d'une douleur sourde et douloureuse dans le côté droit. Cela est dû au fait que des charges accrues accélèrent la circulation sanguine, à la suite de quoi la glande déborde de sang et appuie sur la coque de la capsule, provoquant des sensations douloureuses.
  • Un mode de vie sédentaire (inactivité physique) provoque une congestion de la vésicule biliaire et entraîne une violation de l'écoulement de la bile, ce qui menace la formation de calculs et provoque des coliques hépatiques. Par conséquent, si cela fait mal dans la région du foie, vous devez subir un examen dès que possible et déterminer la cause de cette affection..
  • Une mauvaise alimentation avec une prédominance d'aliments gras ou épicés, le respect d'un régime strict, l'abus de boissons alcoolisées - tout cela a l'effet le plus défavorable sur l'état du foie et provoque des douleurs dans l'hypochondre droit.

Maladies qui entraînent des douleurs dans le foie:

  1. Intoxication chronique et aiguë du corps. Il s'agit d'une intoxication à l'alcool, de poisons d'origine végétale ou animale, de sels de métaux lourds, de pesticides, de phénols, d'une utilisation à long terme et incontrôlée de médicaments ayant un effet toxique sur le foie.
  2. Infections virales ou bactériennes (mononucléose, hépatite virale).
  3. Maladies aiguës ou chroniques du système digestif (cholécystite, dyskinésie biliaire, pancréatite, etc.).
  4. Troubles métaboliques qui déclenchent la stéatose hépatique.
  5. Maladies auto-immunes.
  6. Pathologies génétiques (congénitales).
  7. Infections parasitaires (giardiase, alvéococcose, échinococcose).
  8. Processus tumoraux.

L'un de ces facteurs entraîne un dysfonctionnement du foie et peut entraîner des maladies graves telles qu'une insuffisance rénale, une hépatite, une cirrhose ou un cancer. Par conséquent, il est très important de savoir comment se manifestent les symptômes des pathologies hépatiques afin de demander une aide médicale à temps et d'éviter les conséquences graves qui surviennent dans les cas avancés..

Symptômes

Aux premiers stades, les problèmes hépatiques sont difficiles à identifier, car ils se manifestent par des affections non spécifiques qu'une personne ordinaire peut attribuer à des signes de maladies complètement différentes. Ce à quoi vous devez faire attention et quels symptômes devraient vous alerter et vous forcer à consulter un médecin?

  • faiblesse, léthargie, irritabilité;
  • manque d'appétit, perte ou gain de poids déraisonnable;
  • fatigue accrue, maux de tête;
  • diminution des performances;
  • saignement des gencives, plaque sur la langue;
  • mauvaise haleine;
  • l'apparition d'un œdème;
  • insomnie;
  • la peau qui gratte.

Ces symptômes indiquent le développement d'un processus pathologique dans le foie. La détérioration du bien-être est due au fait que la glande ne peut pas faire face à ses fonctions et ne peut pas complètement neutraliser et éliminer les toxines entrantes, ce qui conduit à un empoisonnement du corps avec des produits de décomposition. Le système nerveux et le cerveau souffrent principalement d'un dysfonctionnement hépatique, qui provoque les affections susmentionnées.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des symptômes plus prononcés apparaissent associés à l'accumulation de bilirubine dans le sang, ce qui entraîne une modification de la couleur de la peau et de la sclérotique des yeux (ils deviennent jaunâtres). On pense que c'est le principal symptôme des problèmes hépatiques. À ce stade, des signes plus prononcés de la maladie apparaissent:

  • douleurs de nature différente (tiraillements, douleurs) dans l'hypochondre droit;
  • une augmentation de la taille du foie;
  • jaunissement de la peau et de la sclérotique des yeux;
  • indigestion, sensation d'inconfort et de lourdeur dans l'abdomen;
  • nausée, amertume dans la bouche;
  • l'apparition de varicosités;
  • augmentation de la fréquence des réactions allergiques;
  • états fébriles (frissons, fièvre);
  • changements de couleur de l'urine (elle devient plus foncée);
  • décoloration des matières fécales.

La douleur qui survient dans l'hypochondre droit peut être différente: sourde, tiraillante, douloureuse, vive. Tout dépend de la nature et de la gravité du processus pathologique. Dans le même temps, le tableau clinique de la douleur au foie chez les femmes n'est pratiquement pas différent des symptômes de l'évolution de la maladie chez les hommes. Mais chez les représentants du sexe fort, l'évolution de la maladie peut s'accompagner de dysfonctionnements sexuels, d'une diminution du nombre de spermatozoïdes et d'impuissance. De plus, de nombreux hommes souffrent de dépendance à l'alcool, qui provoque le plus souvent une cirrhose..

Comment le foie fait mal - les symptômes chez les hommes et les femmes sont généralement les mêmes. Mais le beau sexe est plus susceptible de prêter attention à la détérioration de l'apparence. Avec la progression de la pathologie, le teint change, la peau devient grisâtre ou jaunâtre, des poches sous les yeux apparaissent, les cheveux tombent, deviennent fins, secs et sans vie. Des démangeaisons de l'éruption cutanée apparaissent, les ongles se cassent, des dysfonctionnements du cycle menstruel se développent.

Comment l'alcool affecte le foie?

Tout le monde sait que l'alcool détruit les cellules hépatiques et conduit au développement de la cirrhose, de la dégénérescence graisseuse ou de l'hépatite alcoolique. Le risque de lésions hépatiques graves causées par l'abus d'alcool est beaucoup plus élevé chez les hommes, car c'est le sexe fort qui est le plus susceptible d'avoir de mauvaises habitudes. Mais l'alcoolisme est une maladie insidieuse qui se développe chez les femmes beaucoup plus rapidement et plus activement. Les femmes deviennent plus rapidement dépendantes à l'alcool que les hommes, et cette dépendance s'accompagne de pathologies en développement rapide du foie et d'autres organes internes. Dans le même temps, l'alcoolisme féminin n'est pratiquement pas traité et l'apport quotidien d'éthanol dans le corps entraîne une dégénérescence graisseuse et une cirrhose du foie..

Avec l'utilisation constante d'alcool, les cellules hépatiques meurent et le tissu conjonctif se forme à leur place. Le processus inflammatoire progresse, le foie grossit, appuie sur l'enveloppe de la capsule et provoque des douleurs. Même en tenant compte de l'incroyable capacité de régénération, il faudra plusieurs mois de traitement pour restaurer le foie, au cours desquels vous devrez arrêter complètement de boire.

Comment la maladie du foie affecte la santé?

Les changements pathologiques dans le foie se reflètent immédiatement dans l'apparence. Étant donné que la glande ne peut pas remplir pleinement ses fonctions de purification, les toxines et les toxines s'accumulent dans le corps et aggravent l'état de la peau, des cheveux et des ongles. La peau du visage devient terne et excessivement sèche, des éruptions cutanées (acné, boutons) apparaissent, les cheveux tombent, les plaques à ongles exfolient et se cassent.

Chez les patients atteints de pathologies hépatiques, le risque de développer des cataractes et un glaucome augmente et l'acuité visuelle diminue. La vision "Twilight" tombe, il y a un larmoiement, une réaction douloureuse à la lumière du soleil. Puisque le foie ne peut pas faire face au stress, le taux de «mauvais» cholestérol dans le sang augmente, ce qui déclenche le mécanisme de développement des maladies cardiovasculaires et conduit à une augmentation persistante de la pression artérielle. L'hypertension artérielle, à son tour, augmente le risque de développer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Les médecins notent que presque tous les patients en surpoids ou obèses ont des problèmes de foie. Une dégénérescence graisseuse du foie (hépatose) est le plus souvent observée, dans laquelle les cellules hépatiques sont remplacées par du tissu adipeux.

Important! Si vous présentez des symptômes caractéristiques (lourdeur du côté droit, douleurs aiguës ou persistantes), ne vous soignez pas et ne prenez pas d'analgésiques avant de consulter un médecin! Prendre des analgésiques peut brouiller l'image de la maladie, compliquer le diagnostic et avoir des effets toxiques supplémentaires sur le foie..

Si le foie fait mal et qu'il y a au moins quelques symptômes caractéristiques énumérés ci-dessus, consultez immédiatement un médecin! Cette condition peut indiquer le développement de problèmes de santé graves et nécessite une assistance qualifiée immédiate..

Quel médecin contacter?

Si des symptômes alarmants apparaissent, il est recommandé de consulter un thérapeute. Après un examen externe et la collecte de l'anamnèse, le médecin orientera le patient vers des spécialistes étroits. En cas de problèmes hépatiques, une assistance qualifiée sera fournie par un hépatologue ou un gastro-entérologue spécialisé dans les maladies de cet organe. Si nécessaire, après avoir clarifié le diagnostic, le patient sera référé à un oncologue (en cas de suspicion de développement d'un processus oncologique) ou à un chirurgien.

Diagnostique

Les mesures diagnostiques de la douleur hépatique comprennent un certain nombre de méthodes de recherche en laboratoire, invasives et non invasives.

  • Les méthodes de laboratoire comprennent un test sanguin général et biochimique, une étude de l'hépatite et des cellules cancéreuses, des tests immunologiques et génétiques (si nécessaire).
  • Les méthodes de diagnostic non invasives sont l'examen d'un patient à l'aide de technologies informatiques (CT, IRM), l'échographie. Des méthodes de diagnostic modernes et informatives vous permettent de vous faire une idée de l'état de l'organe, du degré de ses dommages, de déterminer la taille du foie, la structure de ses tissus.
  • Des tests tels que biopsie, laparoscopie ou ponction percutanée (méthodes invasives) sont nécessaires pour clarifier le diagnostic en cas de doute.

Méthodes de traitement

Les médicaments contre les douleurs hépatiques sont prescrits en fonction de la gravité des symptômes, du tableau clinique de la maladie et de l'état général du patient. Les analgésiques et les antispasmodiques sont le plus souvent utilisés pour soulager la douleur. Ils doivent être prescrits par un médecin, car le traitement de cet organe le plus important nécessite une approche compétente et un schéma de traitement complexe correctement sélectionné.

Le rôle principal dans le traitement du foie est attribué aux médicaments - les hépatoprotecteurs, dont l'action vise la régénération et la restauration des cellules hépatiques. Vous devez les prendre pendant longtemps. En tenant compte des maladies concomitantes (cholécystite, pancréatite), le médecin peut prescrire des médicaments aux propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques..

Les agents combinés ont fait leurs preuves, non seulement pour soulager la douleur, mais aussi pour éliminer le processus inflammatoire et normaliser les fonctions de l'organe le plus important. Parmi eux, les médicaments suivants peuvent être distingués:

  • Essentiale Forte;
  • Gepabene;
  • Oatsol;
  • Carsil;
  • Hépatamine;
  • Rezalut Pro;
  • Silymarin;
  • Créon.

Ces agents sont utilisés même pour des lésions hépatiques sévères telles que la cirrhose ou l'hépatite chronique. Si l'apparition de la douleur s'accompagne d'une cholécystite chronique ou d'une maladie des calculs biliaires, le schéma thérapeutique comprend des médicaments:

  1. Liobil,
  2. Ursofalk,
  3. Allohol.

Pour éliminer les spasmes, No-shpa, Drotaverin sont prescrits, les coliques hépatiques sont bien éliminées par Trimedat, Buscopan, Duspatalin. Riabal aidera à arrêter une crise aiguë de douleur, à normaliser la motilité intestinale et à éliminer la dyskinésie des voies biliaires - Cerucal ou dompéridone.

Les médicaments contre les douleurs hépatiques doivent être pris après avoir consulté un médecin, qui sélectionnera le schéma thérapeutique optimal, en tenant compte de vos caractéristiques individuelles, de la gravité de la maladie, des contre-indications possibles et d'autres nuances. Si la douleur aiguë n'est pas soulagée par les médicaments, il est nécessaire d'appeler les soins médicaux d'urgence et de se rendre à l'hôpital. L'hépatite virale ou bactérienne aiguë, les lésions hépatiques toxiques, la cholécystite aiguë ne sont traitées qu'en milieu hospitalier. Dans d'autres cas, les pathologies hépatiques nécessitent un traitement à long terme et régulier, une médication constante et un strict respect des recommandations du médecin.

Régime alimentaire pour la douleur dans le foie

Pour les maladies du foie, un certain régime alimentaire est nécessaire. Cela réduira la charge sur l'organe malade, normalisera la fonction hépatique, la sécrétion de bile et la digestion. Dans ce cas, le régime est basé sur les protéines et les glucides, et la teneur en matières grasses doit être réduite au minimum. Pour les douleurs dans le foie, les nutritionnistes recommandent de construire un régime basé sur les aliments suivants:

  • produits laitiers fermentés faibles en gras (kéfir, yogourt, fromage cottage, yogourt);
  • soupes aux légumes, aux céréales, au lait;
  • soupe au bortsch ou au chou (option végétarienne);
  • viande maigre diététique (poulet, lapin, veau);
  • variétés de poissons maigres;
  • Pâtes;
  • bouillie (sarrasin, orge perlé, gruau, millet);
  • omelettes à la vapeur;
  • salades de légumes à l'huile végétale;
  • fruits frais, légumes, herbes.

L'utilisation de pain blanc doit être limitée à 2-3 tranches par jour, il est préférable de ne pas l'utiliser frais, mais légèrement séché, rassis. Vous pouvez faire des croûtons à partir de pain blanc et les servir avec des premiers plats. Il est recommandé que tous les produits soient cuits à la vapeur, bouillis ou cuits au four. Les aliments frits doivent être complètement éliminés de l'alimentation. Les tisanes vertes et aux herbes, la gelée, les compotes, les boissons aux fruits sont utiles à partir des boissons.

Aliments interdits

En cas de violation des fonctions hépatiques, les produits suivants sont interdits:

  • produits de boulangerie frais, pain, pâtisseries (en particulier avec de la crème);
  • bonbons, bonbons, chocolat;
  • bouillons de poisson et de viande concentrés;
  • viandes et poissons gras;
  • aliments en conserve, produits semi-finis;
  • viandes fumées, bacon, saucisses;
  • épices et assaisonnements chauds;
  • ail, radis;
  • les légumineuses;
  • toute boisson alcoolisée;
  • agrumes (citrons, oranges, pamplemousses);
  • thé noir fort et café;
  • œufs de poule (jaune).

Un tel régime devrait devenir un mode de vie, son adhésion complétera le traitement médicamenteux, aidera à restaurer la fonction hépatique et à parvenir à une guérison complète..

«Comment comprendre que le foie fait mal? Caractéristiques et symptômes de la douleur hépatique »

4 commentaires

Si vous interrogez des jeunes en bonne santé sur les symptômes de la douleur hépatique chez une personne, comment elle fait mal, beaucoup ne seront même pas en mesure de vraiment répondre où elle se trouve. En effet, en raison de l'absence de terminaisons nerveuses dans l'organe, les maladies du foie n'apparaissent pas pendant longtemps. Ils se développent et passent inaperçus, et lorsque des pathologies sont détectées, dans la plupart des cas, le traitement est déjà inutile..

Où se trouve le foie humain??

Le foie est le plus grand organe humain interne. Il occupe presque toute la cavité péritonéale supérieure droite, située sous la protection musculaire du diaphragme. Sa partie principale est fixée par des ligaments dans la zone de l'hypochondre droit et de l'arc costal avec une projection sur la paroi antérieure du péritoine.

Se rétrécissant progressivement et prenant une forme aiguë en forme de coin, il est localisé dans la cavité abdominale gauche, plus proche de l'hypochondre à gauche. Par conséquent, les problèmes hépatiques se font souvent sentir non seulement en se manifestant par une gêne et une douleur dans le côté droit, mais également dans la zone épigastrique..

Le foie est responsable de plus de 500 fonctions essentielles de l'organisme. Mais, sa fonction principale est de neutraliser et d'éliminer les toxines du corps. Même une violation de cette fonction entraîne à elle seule un colmatage du sang avec des substances nocives, qu'il se propage instantanément à divers organes et structures tissulaires, ce qui peut se manifester par le développement de processus irréversibles.

Localisation schématique du foie dans le corps humain

Quand cela fait mal dans la région du foie, cela peut signifier n'importe quoi et ce ne sera pas nécessairement une conséquence du développement de processus pathologiques dans l'organe lui-même. Le syndrome douloureux peut être totalement indépendant de celui-ci, mais il peut être provoqué par:

  • processus inflammatoires aigus et chroniques dans la vésicule biliaire;
  • la présence de pierres dans ses conduits;
  • réactions inflammatoires dans le pancréas;
  • mononucléose infectieuse et maladie rénale;
  • appendicite et formations ulcéreuses dans le tractus gastro-intestinal;
  • pathologie du système urinaire ou ostéochondrose.

Comment reconnaître les douleurs hépatiques: les principaux symptômes

Le début du développement de processus pathologiques dans le foie lui-même peut passer inaperçu, car de graves problèmes surviennent avec la mort massive des cellules de la structure tissulaire (parenchyme) du foie - les hépacites. Dans diverses maladies, ils peuvent être progressivement remplacés par du tissu conjonctif ou adipeux. Par conséquent, au début de la maladie, les symptômes sont effacés ou déguisés en d'autres maladies..

Une exception peut être les dommages aux toxines et le développement de l'hépatite virale. Au cours de leur développement, à la suite de la mort massive des hépacites, le corps est exposé à une intoxication aiguë, accompagnée de symptômes spécifiques.

Les processus pathologiques chroniques s'accompagnent de:

  • Un symptôme caractéristique est des démangeaisons dans diverses parties du corps;
  • La formation de varicosités - télangiectasie;
  • Jaunissement de l'épiderme;
  • Peau squameuse sur le front et les plis du triangle nasolabial.

Les dommages structurels à long terme aux tissus des organes provoquent le développement du psoriasis, de l'eczéma et de la neurodermatite. Leurs causes sont plus souvent dues à des maladies du foie avec un processus de désintoxication altéré..

Tout le sang circulant dans le corps passe par les hépatocytes. Dans un foie sain, comme une éponge, ils absorbent les substances nocives, les toxines et les débris cellulaires du sang. Sans normalisation et restauration de la fonction de désintoxication, le problème de la peau ne peut pas être résolu.

La perturbation de l'écoulement de la bile dans le foie provoque la dégradation de la bilirubine dans ses cellules et la pénétration dans le sang, provoquant les symptômes de coloration safran de la peau et de la sclérotique des yeux. D'autres symptômes de perméabilité du canal altérée peuvent se manifester:

  • douleur et lourdeur de la droite dans l'hypocondre;
  • une sensation constante de nausée et d'amertume;
  • fleur jaune sur la langue;
  • teinte rouge foncé de l'urine;
  • décoloration des selles.

De plus, toute perturbation de la circulation sanguine peut provoquer le développement d'un gonflement diffus dans les tissus mous du bas du torse, une hydropisie abdominale et une accumulation de liquide dans la cavité pleurale. Les perturbations de la circulation porte sont caractéristiques de la cirrhose avancée, se manifestant par une sorte de symptôme (la tête d'une méduse) - un abdomen gonflé et des veines sur la paroi antérieure du péritoine.

Ce qu'il faut chercher?

Caractéristiques de la douleur dans le foie, symptômes dangereux

Lors de l'identification de la douleur hépatique, il convient de prêter attention à la nature, au moment des manifestations et aux symptômes associés..

  • Une douleur sourde périodique survient généralement avec le développement de processus inflammatoires aigus dans le foie. Peut être accompagné de fièvre ou de frissons.
  • Légère douleur persistante - signale l'évolution de l'hépatite chronique, mais si elle est forte et aiguë - cela indique une forme aiguë de la maladie.
  • La gravité de l'évolution de la cholélithiase est déterminée par la gravité du syndrome douloureux. S'il y a de petites pierres dans le conduit, la douleur est tolérable, mais si sa lumière est complètement bloquée, la douleur sera insupportable, éclatante et paroxystique. Les symptômes sont complétés par des signes d'intoxication et d'amertume dans la bouche.
  • La douleur dans le foie peut indiquer le développement de processus oncologiques, tandis qu'une augmentation de l'organe est notée. Ou dégénérescence graisseuse, se manifestant par une gêne abdominale, une prise ou une perte de poids, divers troubles digestifs et le soi-disant symptôme de «paresse hépatique», lorsque la fatigue surmonte, même après peu d'effort.

Mais la pathologie la plus dangereuse est la cirrhose. Le syndrome douloureux ne commence à se manifester qu'au stade terminal de la maladie, lorsque la structure de l'organe a subi des modifications irréversibles et que la récupération est impossible.

Par conséquent, dès les premiers signes d'un dysfonctionnement de l'organe, en particulier si le foie fait déjà mal, le traitement doit commencer immédiatement. Il est également important de savoir que certaines pathologies, sous forme d'hémangiome et de stéatose, se développent dans la structure du foie sans aucun symptôme. Ils ne sont détectés qu'avec des diagnostics par ultrasons.

Comment l'alcool affecte le foie?

Le duo d'alcool et de foie cause toujours des dommages à ses tissus - et ce n'est pas si important ce que l'amant boit, mais dans quelles quantités et à quelle fréquence. Si l'apport quotidien quotidien de boissons alcoolisées (un demi-verre de vin, ou 50 ml de vodka ou un verre de bière) ne dépasse pas la «norme», il n'y aura pas de préjudice particulier pour la santé. Avec une augmentation de la quantité d'alcool consommée, le développement de pathologies est inévitable.

Le surpoids, une mauvaise alimentation et l'hépatite «C» peuvent accélérer le processus de dysfonctionnement hépatique chez un alcoolique. La première "cloche" peut sonner sous la forme:

  • manifestations soudaines de fatigue et de faiblesse;
  • manque de nourriture et perte de poids;
  • incapacité à se concentrer;
  • dépression nerveuse et accès fréquents de nausées;
  • douleur et augmentation de l'hypocondre;
  • amertume dans la bouche et jaunissement de la peau du corps.

C'est parce que l'alcool inflige le coup principal au tissu hépatique. Seul un dixième de celui-ci est excrété du corps par les reins, le reste se dépose dans le foie, ce qui conduit invariablement à sa défaite. Il y a une accumulation d'éthanol dans les cellules de l'organe, provoquant l'obésité. Ce processus en lui-même n'est pas dangereux..

Le danger réside dans le fait que le retard du traitement conduit à des cicatrices des tissus, et au fil du temps à des troubles fonctionnels de l'organe. Hépatomégalie (augmentation structurelle), processus fibrotiques, hépatite se développe et enfin cirrhose.

Douleur dans le foie, que peut-on faire?

comment traiter les douleurs hépatiques, que faire en premier?

La première chose à faire en cas de douleur au foie est de consulter un gastro-entérologue ou un hépatologue. Et rappelez-vous fermement ce qui ne peut absolument pas être fait - c'est de prendre des analgésiques, qui peuvent créer un stress supplémentaire sur le foie, effacer la clinique de la maladie et affecter la fiabilité du diagnostic. Plus tôt la cause de la douleur est identifiée, plus il est facile de l'éliminer. Sur la base des résultats du diagnostic, un traitement médicamenteux et des recommandations diététiques sont prescrits.

Que pouvez-vous faire à la maison lorsque votre foie vous fait mal? À la première manifestation soudaine d'un syndrome douloureux dans la région du foie, la douleur peut être réduite si vous vous allongez sur le dos et que vous levez légèrement la tête. La consommation fréquente d'eau ordinaire (sans gaz ni arômes) et une compresse froide appliquée sur la zone de la côte droite pendant 10 minutes soulageront la situation. Si la douleur est intense, ne vous soignez pas - appelez une ambulance.

Pour toute cause de douleur dans la région du foie, l'alimentation fait partie intégrante du traitement. Le respect de celui-ci réduit considérablement la charge sur l'organe. La base du régime est des repas fractionnés réguliers (jusqu'à 6 fois / jour), une alimentation équilibrée et complète, la cuisson à la vapeur ou la cuisson au four. Le volume de liquide (eau ordinaire) consommé par jour ne doit pas être inférieur à 1,5 litre.

Exclure de l'utilisation:

  • Boissons sucrées avec gaz, café fort et thé;
  • Limitez les aliments contenant des additifs chimiques et des conservateurs dans l'alimentation;
  • Exclure complètement les aliments salés, fumés, marinés et les aliments frits;
  • Graisses animales et de confiserie (bouillons de viande grasse et margarine cuite au four);
  • Produits laitiers contenant plus de 6% de matières grasses, chocolat et produits de confiserie, y compris la crème glacée;
  • Les régimes de légumes et de fruits ne doivent pas contenir de légumineuses, de radis et de radis, d'épinards ou d'oseille, d'ail et d'oignons, de baies acides et de fruits..