Une attaque de maladie de calculs biliaires

Parfois, une personne sensible aux maladies de la vésicule biliaire provoque accidentellement une crise de calculs biliaires, se trouvant pendant longtemps dans une position inconfortable pour la vésicule biliaire, mangeant un produit nocif, lavant le plat avec de l'alcool. Il y a de nombreuses raisons d'exacerbation, la question demeure: que faire d'une crise de calculs biliaires, comment arrêter la douleur et prévenir les rechutes.

Symptômes et progression de la maladie

La maladie se développe lentement et imperceptiblement: au départ, plusieurs calculs se forment dans les voies biliaires, ce qui entrave l'excrétion de la bile, et il n'y a pas d'inflammations, de formation d'abcès et d'autres complications. Déjà au stade initial, le premier signe clair apparaît: des coliques dans le foie. Des sensations douloureuses sont associées au passage des calculs à travers les voies biliaires - les calculs tentent de pénétrer dans les intestins, pour ensuite quitter le corps avec le reste des déchets. Cependant, la taille des calculs ne permet parfois pas le passage à travers les canaux étroits, le flux de bile se coince à mi-chemin, provoquant des douleurs.

Les symptômes d'une attaque de calculs biliaires à un stade avancé comprennent:

  • douleur intense et prolongée;
  • le patient a une respiration rapide avec de petites respirations et de petites exhalaisons;
  • il y a un changement général de la peau, la couleur devient pâle;
  • la transpiration se développe en raison de l'augmentation du métabolisme;
  • un choc douloureux peut survenir.

Si une personne est directement confrontée aux symptômes énumérés, vous ne devez pas retarder les visites ultérieures chez le médecin..

Un peu sur les coliques hépatiques

La colique hépatique est le premier et le plus sûr symptôme de la maladie des calculs biliaires. La colique hépatique a les propriétés suivantes:

  • la douleur est localisée dans le côté droit, est aiguë;
  • parfois, la douleur irradie vers le dos - omoplate, cou, dans de rares cas, la fesse et le bras;
  • le signe principal peut être des ballonnements externes;
  • dans certains cas, la température du patient augmente - frissons ou bouffées de chaleur;
  • souvent une exacerbation correspond à un trouble du tractus gastro-intestinal, des difficultés de digestion;
  • il y a une arythmie (trouble du rythme cardiaque).

Une douleur aiguë agace le patient pendant une demi-heure, puis se transforme en douceur en un personnage douloureux. S'il est impossible d'anesthésier l'estomac après quelques heures, la douleur disparaît complètement, parfois elle dure 10 à 15 minutes.

Bien sûr, la présence de l'un des symptômes de la liste ne signifie pas la formation obligatoire de calculs biliaires, mais une telle attaque servira de bon appel pour changer les habitudes et aller à l'hôpital..

Comment s'aider seul

Si l'attaque est prise par surprise, vous devrez éliminer vous-même l'attaque de la maladie biliaire.

Les premiers secours sont les suivants: vous devez vous allonger sur un canapé, un lit ou une chaise - un endroit où vous pouvez vous dégourdir les jambes, ressentir la paix. Si le patient est seul à la maison, il ne fait pas de mal d'appeler des amis, des parents avec une demande d'aide. Demandez à des amis de venir, il peut y avoir un cas de vomissements ou une augmentation de l'attaque (la médecine anesthésique n'aide pas toujours) à tel point que vous devrez appeler une ambulance.

Les analgésiques sont souvent:

  • no-shpa;
  • drotavérine;
  • la papavérine;
  • antispasmodiques de tout ordre.

Les médecins traitants préviennent la tâche à l'avance - ils offrent au patient un analgésique en cas d'attaque. Si l'offre du médecin n'est pas venue, discutez des noms des médicaments lors du rendez-vous.

Certains médecins recommandent de prendre un bain. L'eau est collectée à une température agréable et chaude (de 37 à 39 ° C), elle ne doit pas brûler le corps humain. Vous n'avez pas besoin de rester allongé dans le bain pendant une longue période: il suffit de se détendre pendant 10 à 15 minutes. Ensuite, il est recommandé de se coucher rapidement pour que le corps réchauffé ne se refroidisse pas et que la température corporelle ne change pas. Une option alternative qui vous permet de "réchauffer" le corps, d'améliorer la fonction vasculaire est d'appliquer un coussin chauffant sur les jambes. Il est recommandé d'envelopper le patient dans des couvertures et des choses chaudes autant que possible; en cas de maladie de calculs biliaires, la chaleur servira bien. Si la température du patient augmente, le patient ressent des frissons, enveloppez-la plus fort dans une couverture.

Buvez beaucoup d'eau pour rester hydraté. L'eau minérale filtrée est recommandée, l'eau du robinet, les boissons gazeuses sont strictement interdites.

En règle générale, les crises graves durent 20 à 30 minutes, après le délai spécifié, il est permis de quitter le lit ou le bain et de continuer à faire des affaires. Si l'attaque n'est pas terminée, le problème est grave, une consultation médicale est nécessaire de toute urgence. Doit appeler l'hôpital et appeler une ambulance.

N'oubliez pas: plus tôt une pierre est trouvée dans la vésicule biliaire (ou plusieurs) et le patient va chez le médecin avec une plainte, plus la probabilité d'éviter une intervention chirurgicale est élevée.

Complications de la maladie de calculs biliaires et maladies concomitantes

Si vous ne consultez pas un médecin à temps pour des calculs dans la vésicule biliaire, vous pouvez rencontrer un certain nombre de complications assez graves qui affectent grandement l'état de votre corps. Au début, les pierres sont petites, les pilules analgésiques permettent d'étouffer la douleur, mais progressivement les formations deviennent plus massives, le passage le long des voies biliaires devient plus difficile. Lorsque les calculs se coincent, bloquant les voies biliaires, des phénomènes désagréables se produisent:

  • cirrhose biliaire du foie;
  • jaunisse;
  • cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire);
  • cholangite.

La cholécystite s'accompagne de symptômes reconnaissables:

  • la douleur est localisée des deux côtés du corps, acquérant un zona dans la nature;
  • peau jaunie;
  • changements de température corporelle;
  • des sensations douloureuses irradient dans le dos, créent une sensation de pulsation;
  • problèmes de transformation des aliments - bâillonnement, nausées.

Avec une augmentation des calculs et un colmatage des conduits, la peur est que la douleur ne s'arrête pas, elle est très intense. Afin de ne pas retarder le traitement, conduisant à l'opération, il vaut mieux s'inquiéter de prévenir les conséquences à l'avance..

Les maladies énumérées serviront de condition préalable à l'apparition de calculs biliaires:

  • La maladie de Crohn;
  • goutte;
  • Diabète.

La raison générale de la transition des maladies les unes vers les autres est la détérioration de l'état du corps. En règle générale, dans les cliniques, une telle relation est rappelée, des mesures préventives sont prises pour réduire le risque de calculs biliaires..

En raison de complications et de maladies parallèles qui ne sont pas traitées à temps, une personne souffre plusieurs fois: la première fois, lorsqu'elle tente de faire face à une maladie diagnostiquée, la deuxième fois, lorsqu'une maladie supplémentaire apparaît, et le patient doit se battre sur plusieurs fronts en même temps. Le métabolisme et la vie d'une personne dépendent des complications de la maladie des calculs biliaires, les symptômes indiquant la survenue de complications nécessitent un besoin urgent d'appeler une ambulance. Le médecin traitant pourra prendre une décision - s'il vaut la peine d'hospitaliser le patient ou s'il sera possible de s'en sortir avec un ensemble de mesures élémentaires.

Lors de l'hospitalisation, un autre traitement est prescrit individuellement, en fonction de la cause de l'attaque, en plus de la vésicule biliaire négligée.

La prévention

Une seule attaque de calculs biliaires est un avertissement et un rappel de la nécessité de prendre soin de la santé. Pour être à l'abri d'une récidive, il suffit de suivre un certain nombre de mesures préventives. Les demandes sont d'une extrême importance après une attaque. Par exemple:

  • jeûner pendant 12 heures après le début de la douleur;
  • puis ils passent à boire du bouillon d'églantier, utilisent des soupes cuites avec des légumes frais;
  • le troisième jour après l'inflammation, les céréales bouillies dans l'eau, le fromage cottage (nécessairement faible en gras), le lait (faible en gras), les bouillons avec de la viande maigre, du pain (seigle), des légumes frais et des fruits - à l'exclusion du goût aigre - sont réintégrés au régime;
  • avec le plus grand soin après une attaque, le poisson de rivière, la viande de dinde, le poulet (sans peau) doivent être ajoutés aux aliments. Discutez avec votre médecin de la possibilité d'un cours de traitement d'eau minérale.

Un régime développé par des nutritionnistes uniquement pour prévenir de nouvelles attaques de maladies biliaires est accompagné d'une liste d'aliments interdits:

  • pâtes (même la plus haute qualité);
  • saucisse;
  • épinard;
  • produits laitiers à haute teneur en matières grasses;
  • plats soumis à un traitement thermique, en plus de l'ébullition et de la vapeur;
  • oubliez les assaisonnements, les aliments marinés et très salés;
  • café;
  • de l'alcool.

Un régime est nécessaire pendant et après une crise. Le régime aide à réduire la charge sur la vésicule biliaire, sur le système de traitement dans son ensemble. Prenez soin de votre alimentation, c'est facile et ne demande pas beaucoup d'efforts.

Si vous avez reçu un diagnostic de maladie de calculs biliaires, vous devrez temporairement oublier les méthodes intensives de perte de poids. Très souvent, les femmes croient à tort que la forme physique peut améliorer la santé, les calculs biliaires sont une exception. De tels régimes perturbent le métabolisme, la transformation des aliments et la sécrétion de bile par les voies biliaires tourne mal. Il est préférable de discuter de la nécessité de perdre du poids avec un médecin, en trouvant une issue qui convient aux deux parties.

Recommandations pour la prise alimentaire

Le régime comprend une liste d'aliments autorisés et interdits, des recommandations de dosage et de fréquence des repas quotidiens. La norme quotidienne des nutriments chez les personnes diffère, seul un médecin peut donner des conseils individuels clairs. Cependant, il existe des règles communes à chaque cas..

Par exemple, vous devrez planifier le menu et le rapport quantitatif des plats dans la liste le matin. Une grande partie de la nourriture doit être divisée en 5 à 6 repas. La taille du plat ne doit pas être massive, afin de ne pas surcharger les organes enflammés.

En suivant des règles préventives simples, il sera possible d'oublier longtemps les calculs dans les voies biliaires. Il est important de se rappeler - vous ne devez pas provoquer d'attaques, de sorte que plus tard, la tâche d'éliminer la douleur indésirable ne se produise pas.

Comment soulager une crise de calculs biliaires à la maison

La cholélithiase est une pathologie dans laquelle des calculs se forment dans la vésicule biliaire et ses canaux. La maladie peut être asymptomatique ou se rappeler périodiquement d'elle-même avec des coliques biliaires. La dernière option est avec des exacerbations régulières, la forme clinique la plus courante de pathologie. Comment soulager une attaque de maladie de calculs biliaires et est-il possible de s'en débarrasser pour toujours, voyons-le plus loin.

Symptômes d'une attaque

Les symptômes de la maladie des calculs biliaires peuvent ne pas apparaître pendant une longue période. Les grosses pierres peuvent rester dans les conduits pendant plusieurs années et ne bouger nulle part. Très souvent, les calculs biliaires sont d'abord détectés par une échographie pour une autre maladie..

L'aggravation se produit en raison du mouvement de calculs dans la vésicule biliaire ou ses conduits. Le symptôme le plus courant de la maladie des calculs biliaires est la colique hépatique. Cette forme clinique de la maladie est détectée chez soixante-quinze pour cent des personnes atteintes de cholélithiase..

Comment une attaque se manifeste-t-elle:

  • La colique hépatique se manifeste par une douleur intense dans l'épigastre et l'hypochondre droit,
  • En outre, la douleur peut être donnée au bras droit, à la région cervicale et à la zone de l'omoplate droite,
  • Les sensations douloureuses lors de l'exacerbation des calculs biliaires peuvent être des crampes, des coups de couteau ou des pressions,
  • Une douleur accrue est observée en position couchée sur le côté gauche,
  • En règle générale, les attaques commencent la nuit et durent environ trente minutes.

La fréquence des crises de calculs biliaires est individuelle. Certains patients présentent des symptômes de coliques biliaires tous les jours, d'autres une fois par semaine et d'autres encore une fois par mois. En règle générale, après la première attaque de calculs biliaires, la seconde se développe. Dans la période entre les exacerbations, une personne se sent bien.

En plus de la douleur dans l'hypochondre droit, l'exacerbation de la maladie des calculs biliaires présente les symptômes suivants:

  • la nausée,
  • vomissements mélangés à de la bile,
  • la diarrhée,
  • jaunissement de la peau,
  • augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à cent battements par minute,
  • ballonnements,
  • trouble du sommeil,
  • assombrissement de l'urine,
  • fatigue accrue,
  • manque d'appétit.

Il est difficile de reconnaître les symptômes de la maladie des calculs biliaires au début. Le diagnostic correct ne peut être posé que par un médecin expérimenté..

Causes de la maladie des calculs biliaires

La maladie des calculs biliaires est appelée une maladie de la civilisation. Un mode de vie sédentaire et une alimentation irrégulière provoquent son apparition à un jeune âge. Selon les statistiques médicales, dix pour cent des personnes de moins de quarante-cinq ans souffrent déjà d'une maladie de calculs biliaires..

Il existe les principales causes d'attaque suivantes:

  • poids lourd,
  • manger des aliments gras et épicés, ainsi que des aliments riches en cholestérol,
  • consommation fréquente de boissons alcoolisées,
  • violation du métabolisme du cholestérol dans le corps,
  • infection des voies biliaires,
  • pancréatite aiguë,
  • la présence de cholécystite et d'hépatite,
  • Diabète,
  • prendre des médicaments hormonaux,
  • stress sévère.

Une attaque de calculs biliaires peut provoquer l'utilisation d'aliments gras, d'épices ou d'aliments fumés. Les coliques biliaires surviennent souvent pendant le travail d'inclinaison. Même la grossesse peut provoquer une crise de calculs biliaires. En raison de la compression mécanique des voies biliaires, une stagnation de la bile se produit, ce qui peut entraîner la formation de calculs.

Comment soulager une attaque à la maison

Afin de prévenir le développement d'un choc douloureux, il est nécessaire de soulager le plus tôt possible une crise de calculs biliaires. Les premiers soins au patient consistent à effectuer les actions suivantes:

  • allonger le patient sur le côté droit en pliant les genoux,
  • donner au patient l'un des médicaments qui soulagent les spasmes,
  • envelopper la personne malade avec une couverture si elle se refroidit,
  • appelle une ambulance.

Le premier jour après une exacerbation, vous devez arrêter de manger. La nourriture stimule le foie à produire de la nouvelle bile, ce qui peut aggraver la maladie. Il y a une opinion selon laquelle pour soulager le spasme, vous devez appliquer un coussin chauffant chaud sur l'hypochondre droit. Cependant, comme le montre la pratique médicale, une telle action peut entraîner une complication grave de la maladie sous forme de péritonite..

Si la douleur persiste après la prise d'antispasmodiques, vous devez emmener d'urgence le patient au service de chirurgie de l'hôpital. Sur la base des procédures de diagnostic, le médecin décidera du traitement ultérieur..

Les antispasmodiques aideront à soulager la douleur aiguë lors d'une crise de calculs biliaires:

  • No-Shpa. Pour soulager une crise de colique hépatique, No-shpu est administré par voie intraveineuse à une dose de deux millilitres.
  • Bellastesin. Le médicament a un effet antispasmodique, réduisant le tonus des muscles de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Les adultes prennent un comprimé du médicament deux fois par jour avant les repas, en dissolvant les comprimés, mais ne les avale pas, car ils vomissent.
  • Dicetel. Selon les instructions, le médicament à une dose de cinquante milligrammes est pris avec des repas trois fois par jour..
  • Par voie intraveineuse ou intramusculaire, un complexe de papavérine et d'Analgin est prescrit. L'effet de cette combinaison est renforcé par l'ajout de diphenhydramine.
  • Si une douleur dans la région du muscle cardiaque est ajoutée à la colique, Halidor ou Curantil est utilisé pour les injections - par voie intramusculaire 2-4 ml.

Tous les médicaments ci-dessus soulagent efficacement la douleur causée par la maladie des calculs biliaires. Si la douleur persiste après la prise d'antispasmodiques, le moyen de sortir de cette situation consiste à retirer chirurgicalement la vésicule biliaire.

Cholécystectomie laparoscopique

Une intervention chirurgicale pour les calculs biliaires est indiquée si la taille des calculs dépasse un centimètre de diamètre. En règle générale, les médecins ont recours à l'ablation laparoscopique non seulement des calculs, mais également de la vésicule biliaire. Si vous quittez l'organe, il peut à l'avenir s'enflammer et provoquer d'autres maladies..

La cholécystectomie laparoscopique est réalisée sous anesthésie générale après préparation préalable du patient.

L'avantage de cette méthode de traitement est la présence de petites perforations dans l'abdomen du patient à travers lesquelles le laparoscope et les instruments chirurgicaux sont insérés. La durée d'une telle opération ne dépasse pas quarante minutes. La cholécystectomie laparoscopique est la méthode chirurgicale la plus sûre et la plus efficace pour enlever la vésicule biliaire.

Comment prévenir l'apparition de la maladie des calculs biliaires

Pour prévenir les attaques de la vésicule biliaire, suivez ces mesures préventives:

  • Maintenir un poids corporel normal,
  • Prenez des hormones uniquement lorsque cela est absolument nécessaire,
  • Faire du sport,
  • Mange bien,
  • Promenez-vous au grand air,
  • Faire des exercices matinaux,
  • Ne buvez pas de boissons alcoolisées,
  • Ne pas trop manger,
  • Évitez les activités physiques intenses pendant la phase de formation des calculs,
  • Si la maladie s'aggrave, appelez une ambulance.

Lorsque les premiers symptômes de la maladie des calculs biliaires apparaissent, essayez de ne pas retarder le traitement. Quant à la question de l'ablation de la vésicule biliaire, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue. Ne vous soignez pas, car les complications de la maladie peuvent être très graves.

Que faire en cas de crise de calculs biliaires?

Si la maladie des calculs biliaires s'aggrave et qu'une crise survient, que faire? De nombreuses personnes souffrant de maladies chroniques des organes biliaires peuvent être confrontées à une telle situation. Pourquoi une exacerbation se produit, comment elle se manifeste et ce qui peut être fait indépendamment, vous devez comprendre plus en détail.

Causes d'une attaque de maladie biliaire

Les personnes souffrant de cholécystite doivent recevoir un traitement rapide par un spécialiste. Pour qu'une crise de colique hépatique ne se produise pas chez une personne, il est recommandé de suivre toutes les recommandations des médecins, d'exclure les conditions qui provoquent des spasmes et l'avancement des calculs.

La toute première cause de cette maladie est la malnutrition. Il ne s'agit pas nécessairement de manger les mauvais aliments. Ce sont des famines fréquentes, dans lesquelles il y a une stagnation de la bile dans les organes, une suralimentation fréquente, qui porte une lourde charge pour le corps, en particulier pour les organes du système digestif. La consommation fréquente d'aliments excessivement gras, frits, épicés et marinés entraîne des perturbations du système de digestion.

Les principaux facteurs prédisposant au développement d'un état de crise comprennent:

  • Maladies de genèse inflammatoire, quelle qu'en soit la forme - aiguë ou chronique.
  • Infestations de vers et lésions parasitaires.
  • Suralimentation constante, utilisation fréquente d'aliments épicés, gras, frits, boissons alcoolisées.
  • Surmenage psycho-émotionnel fréquent, dépression, séjour prolongé dans une situation traumatique.
  • Maladies virales respiratoires aiguës reportées et rhumes, infections de l'oropharynx et du nasopharynx (amygdalite, pharyngite, laryngite, amygdalite, sinusite, sinusite).
  • Mononucléose infectieuse ou adénovirus.

Le développement de la maladie des calculs biliaires peut être causé par le fait de vivre dans des conditions environnementales défavorables, une prédisposition génétique. Ces facteurs provoquent des perturbations du fonctionnement normal de la vésicule biliaire..

Un régime alimentaire monotone, une suralimentation fréquente ou vice versa - une famine fréquente, un mode de vie sédentaire ne peuvent qu'affecter l'état des organes internes. Le manque d'activité physique adéquate et une alimentation équilibrée conduit au fait que la bile stagne dans l'organe et dans ses canaux, des dépôts commencent à se former, qui seront bientôt convertis en calculs de composition, taille et forme diverses.

Symptômes d'une attaque

Une crise de calculs biliaires s'accompagne généralement d'un tableau clinique prononcé, qui ne peut tout simplement pas être ignoré. Une crise de calculs biliaires de colique biliaire est fréquente en présence de problèmes avec l'organe. Une personne atteinte de cette maladie peut ne ressentir aucun signe pendant longtemps et continuer à mener une vie normale. Mais ce n'est que jusqu'à ce que la pierre pénètre dans l'embouchure des voies biliaires. De plus, les conduits sont comprimés avec une pierre, cela se manifeste par des symptômes prononcés.

Les premiers symptômes d'une attaque de la vésicule biliaire vont bientôt commencer: nausées périodiques, sensation de lourdeur dans la région iliaque droite, sensation d'amertume dans la cavité buccale, éructations fréquentes aigres ou amères. De tels signes d'attaque de maladie biliaire ne doivent pas être ignorés, car lorsque les calculs dans la vésicule biliaire commencent à se déplacer davantage, une douleur intense associée à une maladie biliaire, ainsi que d'autres symptômes, apparaîtra. Au stade initial de développement, les crises peuvent être rapidement arrêtées en demandant l'aide d'un médecin et en commençant un traitement en temps opportun. Dans ce cas, les attaques sont beaucoup plus faciles et disparaissent plus rapidement..

De plus, lorsque les calculs sont pincés, une compression se produit dans la bile, cela se manifeste par une crise de colique. Lorsque la pierre bouge de sa place, le colmatage des passages se produit, la stagnation de la bile, la microcirculation du sang et du liquide lymphatique est perturbée, une concentration accrue de bilirubine est trouvée dans le sang. La colique survient brusquement. Les douleurs sont très graves, une personne ne peut pas les supporter calmement.

Habituellement, la douleur est brûlante, déchirante, paroxystique. Il donne à la clavicule, au dos, au site épigastrique. Des signes d'attaque de calculs biliaires, tels que nausées, vomissements, ballonnements sévères dans l'abdomen droit, commencent à apparaître. Ces symptômes peuvent durer de quelques minutes à plusieurs jours. Lorsque la période aiguë passe, pendant plusieurs jours, la personne ressent une faiblesse, une fatigue accrue. Dans de nombreux cas, cette maladie peut survenir sans symptômes prononcés. Souvent, la présence de calculs n'est détectée que lors du passage d'un examen échographique.

Parallèlement au syndrome douloureux, une coloration jaune de la peau et de la sclérotique oculaire peut apparaître. Une telle maladie ne peut être ignorée, elle doit être traitée rapidement, car les gros calculs ne peuvent pas être traités avec des médicaments, ils sont éliminés de manière radicale. Parfois, lors d'une crise, des démangeaisons de l'épiderme peuvent apparaître. Dans tous les cas d'exacerbation de la maladie dans le liquide sanguin, la concentration de la substance bilirubine augmente considérablement. Avec son augmentation, une irritation sévère de la peau se produit, qui se manifeste par des démangeaisons intensément prononcées.

Que faire en cas d'attaque de calculs biliaires

Avec la maladie de calculs biliaires, le traitement est dû au stade auquel la maladie se situe actuellement. À un stade avancé de la pathologie, dans lequel des crises aiguës et une douleur intense se produisent, aucune méthode de traitement indépendante, en particulier avec l'aide de la médecine alternative, ne doit être présente. Sinon, une personne risque non seulement sa propre santé, mais aussi sa vie. Il est important de réagir correctement à la situation. Habituellement, la maladie biliaire s'accompagne de la présence de calculs dans l'organe ou dans ses conduits. Les symptômes qui apparaissent indiquent qu'au fil du temps, la pierre a commencé à bouger lors d'une attaque, provoquant un blocage de la bile dans les voies biliaires. Si l'attaque ne s'arrête pas en quelques minutes, vous devez suivre l'algorithme d'actions suivant:

  • Au premier signe d'attaque, vous devez prendre une position horizontale. Dans cette situation, vous ne pouvez pas vous pencher.
  • Ensuite, vous devriez prendre des vasodilatateurs et des antispasmodiques. Ainsi, le mouvement de la pierre deviendra plus intense et se déplacera beaucoup plus rapidement et plus facilement..
  • Ensuite, vous devez utiliser un coussin chauffant, en le plaçant sur un point sensible. En aucun cas, il ne doit être chaud, seulement légèrement chaud. Vous pouvez également mettre un coussin chauffant chaud sur vos pieds, cela aidera les vaisseaux à se dilater rapidement.
  • En cas de syndrome douloureux, il est recommandé de prendre un bain chaud. Cette procédure ne doit pas durer plus de 15 minutes..
  • En parallèle, vous devriez boire un peu, mais souvent, surtout si des nausées sont présentes. Une grande quantité d'eau chauffée aidera à prévenir les vomissements. Si une personne fait tout correctement, de tels événements suffisent généralement..
  • En cas de frissons, un bain chaud aide à vous en débarrasser, vous pouvez également vous couvrir d'une couverture chaude..

Pour réduire la gravité des symptômes, il est recommandé d'appliquer une compresse chaude sur le côté droit de l'abdomen (là où se trouve la bile). Cela stimulera la microcirculation du liquide sanguin et soulagera la douleur en cas de maladie. Après les mesures prises, vous pouvez supprimer la douleur et soulager l'attaque.

Comment soulager une attaque de maladie biliaire

Les premiers soins en cas d'attaque de calculs biliaires consistent à soulager la douleur dans la vésicule biliaire et à éliminer les principaux symptômes, afin d'éviter le développement de complications de la maladie biliaire. Comment éliminer une crise de calculs biliaires à la maison:

  • afin de soulager rapidement une attaque de maladie biliaire par vous-même et de soulager la douleur dans les spasmes des voies biliaires, il est nécessaire d'assurer la paix. Cela empêchera tout mouvement supplémentaire ou la pierre coincée dans les conduits.,
  • les premiers soins pour les calculs dans la vésicule biliaire sont d'arrêter de manger de la nourriture, de boire beaucoup de liquides,
  • prendre un anesthésique et un vasodilatateur,
  • mettez un coussin chauffant chaud sur vos pieds pour dilater les vaisseaux et assurer la sortie de la bile,
  • si possible, prenez un bain chaud, cela aidera les pierres à sortir plus rapidement.

Ensuite, vous devez appeler une ambulance. Vous n'avez pas besoin d'utiliser vous-même des analgésiques, sans l'autorisation de votre médecin, en particulier plusieurs fois par jour. Si une heure après la prise du médicament, l'état du patient ne s'améliore pas, assurez-vous d'appeler l'aide d'urgence. Sinon, un accès intempestif à des spécialistes peut avoir des conséquences dangereuses non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie. La nature aiguë de la maladie nécessite un traitement en milieu hospitalier, toutes les méthodes de diagnostic de la pathologie des voies et biliaires.

S'il n'y a aucune indication pour l'ablation chirurgicale des calculs biliaires, des médicaments sont généralement prescrits à l'aide de moyens qui élimineront l'exacerbation de la maladie. La thérapie implique l'introduction d'antispasmodiques, de médicaments antibactériens. Un blocus avec la novocaïne peut également être utilisé. Si après deux jours le patient ne se sent pas mieux, les médecins prescrivent un traitement chirurgical d'urgence pour éviter des complications dangereuses qui commenceront à se développer dans le corps..

Thérapie médicamenteuse

Pour soulager la douleur pendant l'exacerbation, des analgésiques, des antipyrétiques, des médicaments contenant du métamizole dans la composition et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés: No-shpa, Drotaverin, Ibuprofen, Ketoprofen, Ketanov.

Pour soulager la maladie, il est recommandé d'utiliser un médicament tel que la papavérine. En cas de nausées et de vomissements sévères, ils sont arrêtés avec des antiémétiques (Metoproclamine, Cerucal).

Soins hospitaliers

Dans un établissement médical, la douleur est soulagée par des analgésiques intraveineux. La papavérine, la péthidine sont injectées par voie intramusculaire. La thérapie par perfusion vous permet de soulager rapidement la douleur dans laquelle le patient ne peut pas répondre de manière adéquate, ne peut pas la supporter.

Avant de prescrire un traitement, un médecin procédera à un examen. L'échographie et la radiographie sont prescrites. Ces procédures aident à déterminer la structure, la taille et l'emplacement des calculs. Un prélèvement sanguin est effectué, de l'urine est donnée. Ce n'est qu'après cela que le médecin prescrit le traitement approprié. Il est important de fournir du repos au corps, le patient doit se conformer au repos au lit.

Deux jours plus tard, si le soulagement ne se produit pas, le médecin examine la faisabilité de la chirurgie laparoscopique. Si la taille des calculs dépasse un centimètre, un traitement chirurgical est prescrit.

Nutrition adéquat

La principale raison de l'exacerbation d'une crise de calculs biliaires est une alimentation déséquilibrée. Après avoir consommé une grande quantité d'aliments gras frits, de boissons alcoolisées, une crise de colique biliaire peut survenir. Une fois l'attaque arrêtée, vous ne pouvez plus manger de nourriture après 12 heures supplémentaires. Après cela, il est permis de manger un bouillon de légumes léger, de boire une compote ou une décoction à base de plantes.

Après une journée, le régime peut être élargi, ajoutez de la bouillie dans de l'eau, du bouillon de viande, du poisson bouilli ou de la viande de volaille bouillie, des fruits et légumes non acides. L'eau minérale, les boissons alcalines sont recommandées. Ne mangez pas d'aliments frits et gras, de produits de boulangerie, de pâtes, de saucisses, de viandes fumées, de cornichons, d'aliments marinés, de bonbons, de chocolat, de boissons alcoolisées. Les repas doivent être fractionnés, le nombre de repas doit être d'au moins cinq par jour, deux à trois heures doivent s'écouler entre les repas.

Si le traitement médicamenteux n'apporte pas le résultat souhaité, le médecin prescrit une élimination radicale des calculs. Mais dans la plupart des cas, avec un algorithme thérapeutique correctement prescrit, l'opération peut être évitée. À l'avenir, vous devez observer une bonne nutrition, mener un mode de vie sain, apporter une activité physique réalisable dans la vie.

Vidéo

Préparations pour la maladie des calculs biliaires. Premiers soins pour une attaque de maladie de calculs biliaires.

Symptômes d'une attaque de maladie biliaire

Lorsqu'une crise de calculs biliaires survient, elle s'accompagne de symptômes désagréables: douleur, fièvre, nausées et vomissements, indigestion. Pour éviter une exacerbation, il est important de savoir quelles sont les causes de telles conditions, ce qu'il faut faire avant de recevoir les premiers soins médicaux, quelles sont les méthodes de prévention.

Causes d'une attaque de maladie biliaire

La médecine moderne considère la maladie de calculs biliaires (GSD) comme une pathologie, accompagnée de la formation de calculs (calculs), qui peuvent s'accumuler dans la vésicule biliaire, ainsi que dans les conduits. Lorsqu'il y a un blocage complet du conduit avec une pierre, une attaque de calculs biliaires se produit. Selon les statistiques, 20% des femmes et 10% des hommes souffrent de calculs biliaires. De plus, 60% des patients n'ont pas de crises, bien qu'il y ait des calculs. S'il n'est pas traité, la probabilité d'une attaque augmente de 2 à 3% chaque année.

Les raisons de la formation de calculs sont des processus inflammatoires dans la vésicule biliaire, grâce auxquels l'enzyme digestive sécrétée s'épaissit, sa viscosité augmente. L'écoulement naturel à travers les conduits est difficile. En conséquence, des particules solides insolubles se déposent dans la vésicule biliaire: sels de calcium, pigments biliaires, cholestérol. Peu à peu, ils sont enveloppés de mucus, de particules épithéliales, acquérant d'abord la structure du sable et au fil du temps - des pierres.

Une attaque avec des calculs biliaires se produit en raison du mouvement traumatique d'un ou plusieurs calculs biliaires. Il peut être provoqué par une augmentation de l'activité hépatique, des spasmes.

La liste des causes courantes d'une attaque de maladie biliaire:

  • activité physique insupportable, en particulier avec des mouvements corporels soudains et inhabituels;
  • jeûner ou trop manger;
  • complication des maladies virales respiratoires;
  • abus d'aliments gras et épicés;
  • prendre des médicaments hormonaux;
  • infection helminthique ou parasitaire;
  • séjour prolongé en position d'inclinaison;
  • pancréatite;
  • facteur héréditaire;
  • obésité.

Une crise de maladie peut survenir pendant la grossesse. Le fait de porter un fœtus affecte gravement le travail du foie, augmentant sa charge à chaque trimestre. La compression des voies biliaires, qui provoque une cholécystite, est causée par la croissance du placenta, à la suite de laquelle se développe la stagnation de la bile.

Pour comprendre ce qu'il faut faire lors d'une crise de calculs biliaires, il est important d'identifier les symptômes. Souvenez-vous de ce qui a précédé la maladie. Telles sont les questions que le médecin posera au patient..

Symptômes d'une attaque

La première chose qu'une personne ressent à la veille d'une crise est la colique bilieuse. Après un repas, cela se produit en 1 à 1,5 heure, souvent la nuit quelques heures après que la personne s'est endormie. Les principaux symptômes d'une attaque de maladie biliaire:

  1. Douleur. A un caractère pointu. Sentez-le à droite dans l'abdomen avec un déplacement vers l'estomac. Il devient permanent, s'étendant parfois sous l'omoplate droite ou plus haut - dans l'épaule et le cou. Peu à peu, le syndrome douloureux se développe, capture une zone de plus en plus grande. L'attaque dure de quelques minutes à plusieurs heures. Dans sa phase de pointe, il peut même provoquer un choc douloureux.
  2. La nausée. C'est du long terme, mais même lorsque l'estomac se vide, le patient ne ressent pas de soulagement. La motilité intestinale ralentit, il y a un ballonnement distinct.
  3. Troubles autonomes multiples: transpiration accrue, tachycardie, changements brusques de pression.
  4. Une légère augmentation de la température (jusqu'à 38 ° C) suggère que les symptômes d'une crise sont déclenchés par des calculs dans la vésicule biliaire.

L'état avec le développement de la maladie s'aggrave tellement qu'il n'est plus possible de s'allonger tranquillement dans son lit. Il est extrêmement difficile de trouver une position corporelle acceptable pour réduire la douleur. La respiration est entravée et tout mouvement de la poitrine ne fait qu'augmenter la douleur. Une attaque passe lorsque la pierre tombe dans le duodénum ou après l'administration d'un antispasmodique.

Si après 6 heures les coliques et autres symptômes d'une crise de calculs biliaires ne s'arrêtent pas, le médecin a des raisons de soupçonner une exacerbation de la cholécystite. L'élévation de la température confirme indirectement le développement de la pancréatite et de la cholangite. La température peut monter jusqu'à 39 ° C et la jaunisse apparaît un peu plus tard.

Le signe le plus dangereux d'une attaque de maladie biliaire est un estomac dur. C'est ainsi que le corps se comporte lorsque la vésicule biliaire se rompt. La péritonite s'installe. La première chose à faire lors d'une crise de calculs biliaires est d'appeler une ambulance. La mort est inévitable sans chirurgie urgente.

Comment soulager une attaque de maladie biliaire

Le médecin est obligé d'avertir le patient qu'une seule crise, même avec des soins médicaux opportuns, ne sera pas la seule. Il est important que le patient sache quoi faire lors d'une crise de calculs biliaires, ainsi qu'après.

À l'avenir, les attaques se répéteront et la situation s'aggravera. Une thérapie complexe est nécessaire, mais l'essentiel est que la personne elle-même doit modifier son régime alimentaire afin de réduire la charge sur le foie. Dans un cas extrême, lorsque la maladie est négligée et que le médecin ne peut pas fournir une assistance efficace avec des méthodes conservatrices, il est décidé d'effectuer une opération - cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire).

Premiers secours

Si le patient éprouve une crise de douleur dans l'abdomen droit, qui ne fait que s'intensifier, ainsi que tous les symptômes typiques de la maladie des calculs biliaires, les mesures de premiers soins suivantes sont prises:

  1. Repos au lit. Tu ne peux pas te lever avant que l'attaque s'arrête.
  2. Famine. Il est interdit de manger jusqu'à la guérison complète d'une attaque.
  3. Couvrir d'une couverture si la température augmente.
  4. Si la douleur n'augmente pas, mais ne disparaît pas, un sac de glace est placé sur le ventre, en aucun cas un coussin chauffant.
  5. Vous devez boire de l'eau, en particulier avec des nausées. Il devrait faire chaud.
  6. Surveillez l'état, car le patient peut perdre connaissance. Dans ce cas, une hospitalisation urgente est nécessaire..

Thérapie médicamenteuse

Seul, avant un rendez-vous avec un médecin ou l'arrivée d'une ambulance, vous pouvez prendre une pilule ou administrer une injection d'un antispasmodique: Drotaverine, Papaverine, Mebeverin dans un dosage minimum. Cela aidera à soulager le syndrome douloureux aigu..

Il est important de comprendre que ces médicaments n'aident pas la pierre à s'échapper. Si le tartre reste dans le conduit et l'obstrue, ce n'est qu'à la clinique que le patient sera aidé.

Soins hospitaliers

Soulagez le syndrome douloureux avec des injections de papavérine ou de dibazol. No-Shpu ou Euphyllin est injecté par voie intramusculaire. Les analgésiques sont utilisés comme analgésiques.

Si ces médicaments n'aident pas, un médicament puissant est administré, par exemple, le tramal, l'atropine, etc. Si les vomissements ne s'arrêtent pas, utilisez Cerucal. Pour reconstituer les pertes de liquide, une boisson est prescrite à base d'une solution de Rehydron ou de Cytroglucosolan.

Les injections sont des traitements extrêmes qui ne sont pas utilisés lorsque les vomissements et la douleur ont cessé. Dans ce cas, la préférence est donnée aux préparations en comprimés. Si la déglutition est difficile, les médicaments sont administrés avec un lavement, par exemple, une combinaison d'Analgin, d'Euphyllion et de Belladone.

Si toutes les mesures prises n'ont pas donné de résultat tangible, le médecin considère la nécessité d'une opération. La cholécystectomie laparascopique est indiquée lorsque les calculs mesurent plus de 1 cm de diamètre. Dans le même temps, de petites piqûres sont pratiquées dans la cavité abdominale et à travers elles, l'organe est réséqué. Le coût de l'opération dépend de la technologie utilisée. Le taux de récupération du patient et la période postopératoire peuvent varier considérablement selon la technique. Un traitement supplémentaire de la maladie après l'ablation de la vésicule biliaire est sélectionné individuellement.

Nutrition adéquat

La principale cause d'une attaque de la maladie est une alimentation déséquilibrée, la présence d'une grande quantité de graisses et d'aliments frits dans l'alimentation. Une fois l'attaque arrêtée, vous ne pouvez manger pour la première fois qu'après 12 heures, supposons un bouillon de légumes ou une compote sans sucre. Seulement un jour plus tard, vous pouvez revenir à une bonne nutrition.

Le régime recommandé après une attaque à 100% exclut:

  • conserves marinées, légumes et fruits salés et marinés;
  • saucisses et viandes fumées;
  • Pâtes;
  • pâtisseries riches;

gras et frit;

  • les légumineuses;
  • épices et herbes chaudes, ainsi que légumes (oignons, radis, radis, raifort, etc.);
  • de l'alcool.

Les aliments les plus utiles après une crise de calculs biliaires:

  • soupes à base de céréales: riz, flocons d'avoine, semoule;
  • bouillie cuite ou cuite à la vapeur dans l'eau;
  • légumes bouillis et fruits cuits au four;
  • poulet et poisson bouillis ou cuits à la vapeur uniquement;
  • craquelins, pain rassis;
  • kéfir, ayran, lactosérum, yogourt, sans sucre.

Après une attaque, vous ne pouvez manger que partiellement, ils refusent de trois repas par jour, passant à 5-6 repas par jour avec un intervalle de 2-3 heures. Il est nécessaire d'observer ce régime pendant 3-4 mois, après quoi un léger soulagement peut être autorisé.

Il est permis de revenir au programme alimentaire habituel 8 à 9 mois après l'attaque. Il est recommandé de refuser complètement l'utilisation d'aliments épicés, car cela provoque des spasmes.

Prévention de l'exacerbation de la maladie des calculs biliaires

Après un traitement dans un hôpital, une thérapie de rééducation est prescrite. Il comprend divers médicaments qui améliorent la fonction hépatique, tels que Essentiale et d'autres hépatoprotecteurs. Il est important d'éviter une éventuelle attaque à l'avenir. Mode de vie sédentaire, obésité, diabète sont des facteurs de risque.

Aussi longtemps que possible, vous devez adhérer à un régime strict, le tableau numéro 5 est recommandé. Il est nécessaire de refuser des produits semi-finis, des produits instantanés. Les aliments doivent être frais et équilibrés dans le sens d'une augmentation des protéines et d'une diminution des graisses. Les sucreries sont autorisées uniquement d'origine naturelle: miel, fruits secs, baies. L'exercice et l'abandon du tabac, ainsi que le soulagement du stress (comme un changement de profession) sont extrêmement bénéfiques pour la récupération..

Que faire en cas d'attaque de calculs biliaires

Comment soulager une crise de calculs biliaires à la maison: médicaments, analgésiques et eau minérale

Comment soulager une crise de calculs biliaires à la maison? Cette question inquiète toutes les personnes atteintes de cette maladie. Cela est dû au fait que dans le processus de progression de la maladie, une personne a périodiquement des convulsions accompagnées de douleurs intenses.

La majorité des patients souffrant de formes chroniques de pathologies des voies biliaires sont confrontées à une situation où des crises douloureuses se produisent périodiquement.

Ces patients doivent absolument connaître les causes des exacerbations et ce qui peut être fait par eux-mêmes pour réduire l'intensité de la douleur.

Les causes d'une attaque de la maladie

La cause de la formation de calculs est l'activation du mécanisme inflammatoire de la vésicule biliaire. L'activation de ce mécanisme pathologique est provoquée à la suite d'une inflammation de la vésicule biliaire..

Cette maladie est appelée cholécystite. En raison de la progression du processus pathologique, la bile devient plus visqueuse, ce qui complique son écoulement. Ces changements entraînent une stagnation et un dépôt de composants insolubles - pigments biliaires, sels de calcium et cholestérol.

En cours de développement, une couche de mucus, d'épithélium et d'autres composants de la sécrétion biliaire se produit sur le sédiment. Au stade initial, des pierres sous forme de sable se forment et, plus tard, des pierres en forment..

Une attaque de maladie de calculs biliaires survient à la suite du déplacement de calculs, au cours duquel les canaux sont bloqués.

Les mouvements de la pierre sont influencés par:

  • surcharge physique et déplacement brusque du corps dans l'espace;
  • malnutrition ou suralimentation;
  • manger beaucoup d'aliments gras ou épicés;
  • prendre des médicaments hormonaux;
  • trouver le corps dans une position inclinée pendant une longue période;
  • processus inflammatoires dans les tissus du pancréas.

Des attaques de la maladie peuvent survenir pendant la grossesse, cela est dû au fait que pendant la gestation, les voies biliaires sont comprimées. Cela conduit à la stagnation de la bile..

Symptômes d'une attaque de maladie biliaire

Les coliques hépatiques sont fréquentes avec les problèmes de vésicule biliaire.

Par conséquent, les personnes souffrant de ce type de pathologie doivent savoir comment soulager une crise de calculs biliaires à la maison..

Pour ce faire, vous devez vous familiariser avec les symptômes accompagnant la maladie..

Les premiers précurseurs d'une exacerbation de la cholélithiase sont:

  1. Épisodes fréquents de nausée.
  2. Gravité dans l'hypochondre droit.
  3. L'apparition d'un goût d'amertume en bouche.
  4. Fréquence des éructations aigres désagréables.

Les coliques apparaissent de la compression des voies biliaires et du pincement des calculs.

La fermeture des canaux qui assurent l'excrétion des masses biliaires est diagnostiquée par la présence d'acides spécifiques dans le plasma sanguin et une augmentation du taux de cholestérol. L'obstruction qui en résulte conduit à l'apparition de l'acholie et à l'arrêt du flux de sécrétion biliaire dans la lumière de l'intestin grêle.

La colique biliaire commence de manière inattendue. Une attaque de douleur apparaît lorsque les pierres sont déplacées, tandis que les conduits sont bloqués. Les masses biliaires stagnent, des dommages aux capillaires sanguins sont observés, ce qui provoque une violation du flux sanguin et du flux lymphatique. Lors de l'analyse de laboratoire, une teneur accrue en bilirubine dans le plasma sanguin est détectée.

La douleur lors de l'exacerbation a le caractère de brûlure, de déchirure et d'insoutenable. La source de la douleur est concentrée dans la zone gastrique, tandis que les sensations de douleur peuvent irradier vers le dos, le cou et la clavicule.

Pour réduire la douleur, il est recommandé d'utiliser des analgésiques pour les calculs biliaires. Sans l'utilisation de ces médicaments, une tension notable apparaît, ainsi que des ballonnements dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen. De plus, il y a des sensations inconfortables même avec une touche légère..

Les attaques peuvent être de durée différente - de 2-3 minutes à plusieurs heures. Dans certains cas, la douleur peut durer plusieurs jours. Après la fin de la période aiguë, l'apparition de léthargie et de faiblesse est observée pendant 2-3 jours.

Que faire en cas d'attaque?

Dans la maladie de calculs biliaires, le traitement utilisé dépend du stade auquel l'exacerbation s'est produite.

À un stade avancé, l'utilisation de méthodes indépendantes et de la médecine traditionnelle est interdite. Sinon, une personne risque sa vie.

Dans le cas où l'attaque de la maladie ne s'arrête pas pendant plusieurs minutes, il est nécessaire de respecter un certain algorithme d'actions pour soulager la condition.

Pour arrêter la douleur, vous avez besoin de:

  • prendre une position horizontale, il est strictement interdit de se pencher;
  • les pilules qui ont un effet antispasmodique et vasodilatateur aident à éliminer la douleur, lorsque le spasme est soulagé, le mouvement de la pierre est accéléré et il se déplace beaucoup plus facilement;
  • utilisez un coussin chauffant, il doit être appliqué sur le point sensible, la température de l'eau doit être légèrement chaude, il est strictement interdit d'appliquer un coussin chauffant chaud;
  • en présence de douleur intense, il est recommandé de prendre un bain chaud, la procédure ne doit pas dépasser 15 minutes;

En parallèle, il est recommandé de prendre un verre, par petites portions, mais assez souvent, surtout dans les cas où des crises de nausées sont présentes.

La meilleure option pour boire est d'utiliser de l'eau minérale, la boire permet de soulager les nausées.

Quelle eau minérale pouvez-vous boire pour le foie en cas de cholélithiase? La meilleure option est d'utiliser l'eau minérale de Borjomi

L'eau minérale doit être consommée tiède, cela éliminera l'envie de vomir.

La liste des médicaments utilisés pour soulager la douleur comprend les fonds suivants:

  1. No-shpu.
  2. Drotaverin.
  3. Papavérine.
  4. Antispasmodiques de n'importe quel ordre. Un tel médicament peut être Spazmalgon et des médicaments similaires..

Après avoir terminé toutes les actions et assuré un environnement calme autour du patient, vous devez appeler une ambulance. Cela est nécessaire car la vésicule biliaire peut se rompre si vous ne demandez pas d'aide à temps. La pénétration de la bile dans la cavité abdominale est fatale.

Traitement médicamenteux pour les crises de calculs biliaires

En cas de crise grave de colique, une ambulance est nécessaire pour soulager la douleur. Une crise de douleur est soulagée par des injections de Dibazol, Papaverine ou Platifilin.

L'Euphilin ou No-shpa est particulièrement efficace, à en juger par les critiques des médecins, lorsqu'il est administré par voie intramusculaire. Très souvent, l'administration d'antispasmodiques est effectuée dans un complexe, avec des médicaments anesthésiques. Un excellent remède pour soulager la douleur est le médicament Baralgin.

Dans le cas d'une attaque très sévère, des moyens plus puissants sont utilisés - Tramal en association avec Atrapin ou un autre antispasmodique. En cas d'envie de vomir, l'introduction de Cerucal est effectuée. Ce médicament élimine les nausées et les vomissements. De plus, il est prescrit au patient de boire des solutions de Citroglucosolan ou de Rehydron.

Dans le cas où des crises de nausées et de vomissements lors d'une crise ne sont pas observées et qu'il n'y a pas de syndrome de douleur aiguë, le médecin ne prescrit pas de procédures d'injection. Dans une telle situation, l'utilisation de médicaments sous forme de comprimés est recommandée..

Ces médicaments sont:

  • Dibazol;
  • No-shpa;
  • Papaverine;
  • extrait de belladone.

Pour éliminer complètement la douleur, le médecin recommande de prendre Baralgin.

Si, en raison d'une sensation de nausée et de vomissements, il est difficile d'avaler des médicaments, leur administration est effectuée à l'aide d'un lavement. Le plus souvent dans une telle situation, un complexe est utilisé, composé d'Analgin, d'extrait de belladone et d'Euphyllin..

L'utilisation d'une thérapie diététique pour prévenir les exacerbations de la maladie des calculs biliaires

La nourriture diététique est l'une des composantes de la thérapie complexe en cours. Très souvent, la cause de l'apparition d'une exacerbation au cours de la pathologie est un déséquilibre dans l'alimentation et l'utilisation d'aliments interdits, tels que les aliments gras ou frits..

Après l'arrêt de l'attaque, il est interdit de manger pendant 12 heures. Passé ce délai, le patient est autorisé à utiliser des bouillons cuits sur des légumes et la compote est autorisée comme boisson.

Après une journée, le régime peut être élargi si le patient ne ressent pas de détérioration de sa santé.

Les aliments diététiques en présence d'exacerbations au cours de la maladie des calculs biliaires impliquent l'exclusion des aliments suivants du régime:

  1. Chocolat.
  2. Bonbons.
  3. Produits marinés.
  4. Cornichons.
  5. Produits fumés.
  6. Saucisses.
  7. Pâtes.
  8. Produits de boulangerie au beurre.
  9. Plats gras.
  10. Plats à frire.
  11. Boissons alcoolisées.

La liste des produits alimentaires autorisés à la consommation comprend:

  • soupes gluantes à base de semoule, de riz et d'avoine;
  • bouillie cuite dans l'eau;
  • légumes et fruits à pulpe non acide;
  • viande maigre bouillie;
  • poisson maigre bouilli;
  • craquelins;
  • pain de blé séché;
  • produits laitiers fermentés faibles en gras.

Un exemple de menu patient quotidien pourrait ressembler à ceci:

  1. Petit-déjeuner - poisson ou viande bouillis, bouillie de sarrasin, semoule ou flocons d'avoine, une décoction à base de rose sauvage ou de thé faible.
  2. Deuxième petit-déjeuner - fromage cottage faible en gras, salade de légumes autorisés, pouding au fromage cottage, fruits frais parmi autorisés.
  3. Déjeuner - cornichon maigre ou soupe de légumes, pilaf, viande maigre bouillie, gelée ou compote de fruits à partir de fruits autorisés.
  4. Collation de l'après-midi - biscuits, biscottes au sucre, fruits, thé faible.
  5. Dîner - escalopes de légumes, poisson bouilli faible en gras, charlotte aux pommes, purée de pommes de terre.
  6. Deux heures avant le coucher, un verre de yogourt faible en gras ou de kéfir faible en gras.

Le régime alimentaire doit être fractionné, le nombre de repas doit être de 5 à 6 fois par jour, avec des intervalles entre eux de 2 à 3 heures. Les portions de nourriture prises doivent être petites, ce qui a un effet positif sur le fonctionnement de tous les organes du système digestif..

En l'absence d'exacerbations pendant 3-4 mois, un assouplissement de la nutrition diététique est autorisé et, après 6-8 mois, ils passent à un régime général, mais uniquement en l'absence d'exacerbations du processus pathologique.

Tous les repas pris pendant les repas doivent être préparés en mijotant ou en bouillant. Assurez-vous d'exclure les saucisses, les radis, l'oseille et les légumineuses de l'alimentation..

Une crise de calculs biliaires: que faire, comment aider à soulager la douleur

Parfois, une personne sensible aux maladies de la vésicule biliaire provoque accidentellement une crise de calculs biliaires, se trouvant pendant longtemps dans une position inconfortable pour la vésicule biliaire, mangeant un produit nocif, lavant le plat avec de l'alcool. Il y a de nombreuses raisons d'exacerbation, la question demeure: que faire d'une crise de calculs biliaires, comment arrêter la douleur et prévenir les rechutes.

Symptômes et progression de la maladie

La maladie se développe lentement et imperceptiblement: au départ, plusieurs calculs se forment dans les voies biliaires, ce qui entrave l'excrétion de la bile, et il n'y a pas d'inflammations, de formation d'abcès et d'autres complications. Déjà au stade initial, le premier signe clair apparaît: colique dans le foie.

Des sensations douloureuses sont associées au passage des calculs à travers les voies biliaires - les calculs tentent de pénétrer dans les intestins, pour ensuite quitter le corps avec le reste des déchets. Cependant, la taille des calculs ne permet parfois pas le passage à travers les canaux étroits, le flux de bile se coince à mi-chemin, provoquant des douleurs.

Les symptômes d'une attaque de calculs biliaires à un stade avancé comprennent:

  • douleur intense et prolongée;
  • le patient a une respiration rapide avec de petites respirations et de petites exhalaisons;
  • il y a un changement général de la peau, la couleur devient pâle;
  • la transpiration se développe en raison de l'augmentation du métabolisme;
  • un choc douloureux peut survenir.

Si une personne est directement confrontée aux symptômes énumérés, vous ne devez pas retarder les visites ultérieures chez le médecin..

Un peu sur les coliques hépatiques

La colique hépatique est le premier et le plus sûr symptôme de la maladie des calculs biliaires. La colique hépatique a les propriétés suivantes:

  • la douleur est localisée dans le côté droit, est aiguë;
  • parfois, la douleur irradie vers le dos - omoplate, cou, dans de rares cas, la fesse et le bras;
  • le signe principal peut être des ballonnements externes;
  • dans certains cas, la température du patient augmente - frissons ou bouffées de chaleur;
  • souvent une exacerbation correspond à un trouble du tractus gastro-intestinal, des difficultés de digestion;
  • il y a une arythmie (trouble du rythme cardiaque).

Une douleur aiguë agace le patient pendant une demi-heure, puis se transforme en douceur en un personnage douloureux. S'il est impossible d'anesthésier l'estomac après quelques heures, la douleur disparaît complètement, parfois elle dure 10 à 15 minutes.

Bien sûr, la présence de l'un des symptômes de la liste ne signifie pas la formation obligatoire de calculs biliaires, mais une telle attaque servira de bon appel pour changer les habitudes et aller à l'hôpital..

Comment s'aider seul

Si l'attaque est prise par surprise, vous devrez éliminer vous-même l'attaque de la maladie biliaire.

Les premiers secours sont les suivants: vous devez vous allonger sur un canapé, un lit ou une chaise - un endroit où vous pouvez vous dégourdir les jambes, ressentir la paix.

Si le patient est seul à la maison, il ne fait pas de mal d'appeler des amis, des parents avec une demande d'aide.

Demandez à des amis de venir, il peut y avoir un cas de vomissements ou une augmentation de l'attaque (la médecine anesthésique n'aide pas toujours) à tel point que vous devrez appeler une ambulance.

Les analgésiques sont souvent:

  • no-shpa;
  • drotavérine;
  • la papavérine;
  • antispasmodiques de tout ordre.

Les médecins traitants préviennent la tâche à l'avance - ils offrent au patient un analgésique en cas d'attaque. Si l'offre du médecin n'est pas venue, discutez des noms des médicaments lors du rendez-vous.

Certains médecins recommandent de prendre un bain. L'eau est collectée à une température agréable et chaude (de 37 à 39 ° C), elle ne doit pas brûler le corps humain. Vous n'avez pas besoin de rester allongé dans le bain pendant une longue période: il suffit de se détendre pendant 10 à 15 minutes. Ensuite, il est recommandé de se coucher rapidement pour que le corps réchauffé ne se refroidisse pas et que la température corporelle ne change pas.

Une option alternative qui vous permet de "réchauffer" le corps, d'améliorer la fonction vasculaire est d'appliquer un coussin chauffant sur les jambes. Il est recommandé d'envelopper le patient dans des couvertures et des choses chaudes autant que possible; en cas de maladie de calculs biliaires, la chaleur servira bien. Si la température du patient augmente, le patient ressent des frissons, enveloppez-la plus fort dans une couverture.

Buvez beaucoup d'eau pour rester hydraté. L'eau minérale filtrée est recommandée, l'eau du robinet, les boissons gazeuses sont strictement interdites.

En règle générale, les crises graves durent 20 à 30 minutes, après le délai spécifié, il est permis de quitter le lit ou le bain et de continuer à faire des affaires. Si l'attaque n'est pas terminée, le problème est grave, une consultation médicale est nécessaire de toute urgence. Doit appeler l'hôpital et appeler une ambulance.

N'oubliez pas: plus tôt une pierre est trouvée dans la vésicule biliaire (ou plusieurs) et le patient va chez le médecin avec une plainte, plus la probabilité d'éviter une intervention chirurgicale est élevée.

Complications de la maladie de calculs biliaires et maladies concomitantes

Si vous ne consultez pas un médecin à temps pour des calculs dans la vésicule biliaire, vous pouvez rencontrer un certain nombre de complications assez graves qui affectent grandement l'état de votre corps..

Au début, les calculs sont petits, les analgésiques font face à la tâche d'atténuer la douleur, mais progressivement les formations deviennent plus massives, le passage le long des voies biliaires devient plus difficile.

Lorsque les calculs se coincent, bloquant les voies biliaires, des phénomènes désagréables se produisent:

La cholécystite s'accompagne de symptômes reconnaissables:

  • la douleur est localisée des deux côtés du corps, acquérant un zona dans la nature;
  • peau jaunie;
  • changements de température corporelle;
  • des sensations douloureuses irradient dans le dos, créent une sensation de pulsation;
  • problèmes de transformation des aliments - bâillonnement, nausées.

Avec une augmentation des calculs et un colmatage des conduits, la peur est que la douleur ne s'arrête pas, elle est très intense. Afin de ne pas retarder le traitement, conduisant à l'opération, il vaut mieux s'inquiéter de prévenir les conséquences à l'avance..

Les maladies énumérées serviront de condition préalable à l'apparition de calculs biliaires:

  • La maladie de Crohn;
  • goutte;
  • Diabète.

La raison générale de la transition des maladies les unes vers les autres est la détérioration de l'état du corps. En règle générale, dans les cliniques, une telle relation est rappelée, des mesures préventives sont prises pour réduire le risque de calculs biliaires..

En raison de complications et de maladies parallèles qui ne sont pas traitées à temps, une personne souffre plusieurs fois: la première fois, lorsqu'elle tente de faire face à une maladie diagnostiquée, la seconde - lorsqu'une maladie supplémentaire apparaît et que le patient doit se battre sur plusieurs fronts en même temps.

Le métabolisme et la vie d'une personne dépendent des complications de la maladie des calculs biliaires, les symptômes indiquant la survenue de complications nécessitent un besoin urgent d'appeler une ambulance.

Le médecin traitant pourra prendre une décision - s'il vaut la peine d'hospitaliser le patient ou s'il sera possible de s'en sortir avec un ensemble de mesures élémentaires.

Lors de l'hospitalisation, un autre traitement est prescrit individuellement, en fonction de la cause de l'attaque, en plus de la vésicule biliaire négligée.

La prévention

Une seule attaque de calculs biliaires est un avertissement et un rappel de la nécessité de prendre soin de la santé. Pour être à l'abri d'une récidive, il suffit de suivre un certain nombre de mesures préventives. Les demandes sont d'une extrême importance après une attaque. Par exemple:

  • jeûner pendant 12 heures après le début de la douleur;
  • puis ils passent à boire du bouillon d'églantier, utilisent des soupes cuites avec des légumes frais;
  • le troisième jour après l'inflammation, les céréales bouillies dans l'eau, le fromage cottage (nécessairement faible en gras), le lait (faible en gras), les bouillons avec de la viande maigre, du pain (seigle), des légumes frais et des fruits - à l'exclusion du goût aigre - sont réintégrés au régime;
  • avec le plus grand soin après une attaque, le poisson de rivière, la viande de dinde, le poulet (sans peau) doivent être ajoutés aux aliments. Discutez avec votre médecin de la possibilité d'un cours de traitement d'eau minérale.

Un régime développé par des nutritionnistes uniquement pour prévenir de nouvelles attaques de maladies biliaires est accompagné d'une liste d'aliments interdits:

  • pâtes (même la plus haute qualité);
  • saucisse;
  • épinard;
  • produits laitiers à haute teneur en matières grasses;
  • plats soumis à un traitement thermique, en plus de l'ébullition et de la vapeur;
  • oubliez les assaisonnements, les aliments marinés et très salés;
  • café;
  • de l'alcool.

Un régime est nécessaire pendant et après une crise. Le régime aide à réduire la charge sur la vésicule biliaire, sur le système de traitement dans son ensemble. Prenez soin de votre alimentation, c'est facile et ne demande pas beaucoup d'efforts.

Si vous êtes diagnostiqué avec une maladie de calculs biliaires, vous devrez temporairement oublier les méthodes intensives de perte de poids.

Très souvent, les femmes croient à tort que la forme physique peut améliorer la santé, les calculs biliaires sont une exception..

De tels régimes perturbent le métabolisme, la transformation des aliments et la sécrétion de bile par les voies biliaires tourne mal. Il est préférable de discuter de la nécessité de perdre du poids avec un médecin, en trouvant une issue qui convient aux deux parties.

Recommandations pour la prise alimentaire

Le régime comprend une liste d'aliments autorisés et interdits, des recommandations de dosage et de fréquence des repas quotidiens. La norme quotidienne des nutriments chez les personnes diffère, seul un médecin peut donner des conseils individuels clairs. Cependant, il existe des règles communes à chaque cas..

Par exemple, vous devrez planifier le menu et le rapport quantitatif des plats dans la liste le matin. Une grande partie de la nourriture doit être divisée en 5 à 6 repas. La taille du plat ne doit pas être massive, afin de ne pas surcharger les organes enflammés.

En suivant des règles préventives simples, il sera possible d'oublier longtemps les calculs dans les voies biliaires. Il est important de se rappeler - vous ne devez pas provoquer d'attaques, de sorte que plus tard, la tâche d'éliminer la douleur indésirable ne se produise pas.

Symptômes d'une attaque de maladie biliaire

Lorsqu'une crise de calculs biliaires survient, elle s'accompagne de symptômes désagréables: douleur, fièvre, nausées et vomissements, indigestion. Pour éviter une exacerbation, il est important de savoir quelles sont les causes de telles conditions, ce qu'il faut faire avant de recevoir les premiers soins médicaux, quelles sont les méthodes de prévention.

Causes d'une attaque de maladie biliaire

La médecine moderne comprend par cholélithiase (GSD) une pathologie, accompagnée de la formation de calculs (calculs), qui peuvent s'accumuler dans la vésicule biliaire, ainsi que dans les canaux.

Lorsqu'il y a un blocage complet du conduit avec une pierre, une attaque de calculs biliaires se produit. Selon les statistiques, 20% des femmes et 10% des hommes souffrent de calculs biliaires. De plus, 60% des patients n'ont pas de crises, bien qu'il y ait des calculs.

S'il n'est pas traité, la probabilité d'une attaque augmente de 2 à 3% chaque année.

Les raisons de la formation de calculs sont des processus inflammatoires dans la vésicule biliaire, grâce auxquels l'enzyme digestive sécrétée s'épaissit, sa viscosité augmente. L'écoulement naturel à travers les conduits est difficile.

En conséquence, des particules solides insolubles se déposent dans la vésicule biliaire: sels de calcium, pigments biliaires, cholestérol.

Peu à peu, ils sont enveloppés de mucus, de particules épithéliales, acquérant d'abord la structure du sable et au fil du temps - des pierres.

Une attaque avec des calculs biliaires se produit en raison du mouvement traumatique d'un ou plusieurs calculs biliaires. Il peut être provoqué par une augmentation de l'activité hépatique, des spasmes.

La liste des causes courantes d'une attaque de maladie biliaire:

  • activité physique insupportable, en particulier avec des mouvements corporels soudains et inhabituels;
  • jeûner ou trop manger;
  • complication des maladies virales respiratoires;
  • abus d'aliments gras et épicés;
  • prendre des médicaments hormonaux;
  • infection helminthique ou parasitaire;
  • séjour prolongé en position d'inclinaison;
  • pancréatite;
  • facteur héréditaire;
  • obésité.

Une crise de maladie peut survenir pendant la grossesse. Le fait de porter un fœtus affecte gravement le travail du foie, augmentant sa charge à chaque trimestre. La compression des voies biliaires, qui provoque une cholécystite, est causée par la croissance du placenta, à la suite de laquelle se développe la stagnation de la bile.

Pour comprendre ce qu'il faut faire lors d'une crise de calculs biliaires, il est important d'identifier les symptômes. Souvenez-vous de ce qui a précédé la maladie. Telles sont les questions que le médecin posera au patient..

Symptômes d'une attaque

La première chose qu'une personne ressent à la veille d'une crise est la colique bilieuse. Après un repas, cela se produit en 1 à 1,5 heure, souvent la nuit quelques heures après que la personne s'est endormie. Les principaux symptômes d'une attaque de maladie biliaire:

  1. Douleur. A un caractère pointu. Sentez-le à droite dans l'abdomen avec un déplacement vers l'estomac. Il devient permanent, s'étendant parfois sous l'omoplate droite ou plus haut - dans l'épaule et le cou. Peu à peu, le syndrome douloureux se développe, capture une zone de plus en plus grande. L'attaque dure de quelques minutes à plusieurs heures. Dans sa phase de pointe, il peut même provoquer un choc douloureux.
  2. La nausée. C'est du long terme, mais même lorsque l'estomac se vide, le patient ne ressent pas de soulagement. La motilité intestinale ralentit, il y a un ballonnement distinct.
  3. Troubles autonomes multiples: transpiration accrue, tachycardie, changements brusques de pression.
  4. Une légère augmentation de la température (jusqu'à 38 ° C) suggère que les symptômes d'une crise sont déclenchés par des calculs dans la vésicule biliaire.

L'état avec le développement de la maladie s'aggrave tellement qu'il n'est plus possible de s'allonger tranquillement dans son lit. Il est extrêmement difficile de trouver une position corporelle acceptable pour réduire la douleur. La respiration est entravée et tout mouvement de la poitrine ne fait qu'augmenter la douleur. Une attaque passe lorsque la pierre tombe dans le duodénum ou après l'administration d'un antispasmodique.

Si après 6 heures les coliques et autres symptômes d'une crise de calculs biliaires ne s'arrêtent pas, le médecin a des raisons de soupçonner une exacerbation de la cholécystite. L'élévation de la température confirme indirectement le développement de la pancréatite et de la cholangite. La température peut monter jusqu'à 39 ° C et la jaunisse apparaît un peu plus tard.

Le signe le plus dangereux d'une attaque de maladie biliaire est un estomac dur. C'est ainsi que le corps se comporte lorsque la vésicule biliaire se rompt. La péritonite s'installe. La première chose à faire lors d'une crise de calculs biliaires est d'appeler une ambulance. La mort est inévitable sans chirurgie urgente.

Comment soulager une attaque de maladie biliaire

Le médecin est obligé d'avertir le patient qu'une seule crise, même avec des soins médicaux opportuns, ne sera pas la seule. Il est important que le patient sache quoi faire lors d'une crise de calculs biliaires, ainsi qu'après.

À l'avenir, les attaques se répéteront et la situation s'aggravera. Une thérapie complexe est nécessaire, mais l'essentiel est que la personne elle-même doit modifier son régime alimentaire afin de réduire la charge sur le foie. Dans un cas extrême, lorsque la maladie est négligée et que le médecin ne peut pas fournir une assistance efficace avec des méthodes conservatrices, il est décidé d'effectuer une opération - cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire).

Premiers secours

Si le patient éprouve une crise de douleur dans l'abdomen droit, qui ne fait que s'intensifier, ainsi que tous les symptômes typiques de la maladie des calculs biliaires, les mesures de premiers soins suivantes sont prises:

  1. Repos au lit. Tu ne peux pas te lever avant que l'attaque s'arrête.
  2. Famine. Il est interdit de manger jusqu'à la guérison complète d'une attaque.
  3. Couvrir d'une couverture si la température augmente.
  4. Si la douleur n'augmente pas, mais ne disparaît pas, un sac de glace est placé sur le ventre, en aucun cas un coussin chauffant.
  5. Vous devez boire de l'eau, en particulier avec des nausées. Il devrait faire chaud.
  6. Surveillez l'état, car le patient peut perdre connaissance. Dans ce cas, une hospitalisation urgente est nécessaire..

Thérapie médicamenteuse

Seul, avant un rendez-vous avec un médecin ou l'arrivée d'une ambulance, vous pouvez prendre une pilule ou administrer une injection d'un antispasmodique: Drotaverine, Papaverine, Mebeverin dans un dosage minimum. Cela aidera à soulager le syndrome douloureux aigu..

Il est important de comprendre que ces médicaments n'aident pas la pierre à s'échapper. Si le tartre reste dans le conduit et l'obstrue, ce n'est qu'à la clinique que le patient sera aidé.

Soins hospitaliers

Soulagez le syndrome douloureux avec des injections de papavérine ou de dibazol. No-Shpu ou Euphyllin est injecté par voie intramusculaire. Les analgésiques sont utilisés comme analgésiques.

Si ces médicaments n'aident pas, un médicament puissant est administré, par exemple, le tramal, l'atropine, etc. Si les vomissements ne s'arrêtent pas, utilisez Cerucal. Pour reconstituer les pertes de liquide, une boisson est prescrite à base d'une solution de Rehydron ou de Cytroglucosolan.

Les injections sont des traitements extrêmes qui ne sont pas utilisés lorsque les vomissements et la douleur ont cessé. Dans ce cas, la préférence est donnée aux préparations en comprimés. Si la déglutition est difficile, les médicaments sont administrés avec un lavement, par exemple, une combinaison d'Analgin, d'Euphyllion et de Belladone.

Si toutes les mesures prises n'ont pas donné de résultat tangible, le médecin considère la nécessité d'une opération. La cholécystectomie laparascopique est indiquée lorsque les calculs mesurent plus de 1 cm de diamètre.

Dans le même temps, de petites piqûres sont pratiquées dans la cavité abdominale et à travers elles, l'organe est réséqué. Le coût de l'opération dépend de la technologie utilisée. Le taux de récupération du patient et la période postopératoire peuvent varier considérablement selon la technique.

Un traitement supplémentaire de la maladie après l'ablation de la vésicule biliaire est sélectionné individuellement.

Nutrition adéquat

la cause d'une attaque de la maladie est un régime alimentaire déséquilibré, la présence dans le régime d'une grande quantité de graisses, d'aliments frits. Une fois l'attaque arrêtée, vous ne pouvez manger pour la première fois qu'après 12 heures, supposons un bouillon de légumes ou une compote sans sucre. Seulement un jour plus tard, vous pouvez revenir à une bonne nutrition.

Le régime recommandé après une attaque à 100% exclut:

  • conserves marinées, légumes et fruits salés et marinés;
  • saucisses et viandes fumées;
  • Pâtes;
  • pâtisseries riches;

gras et frit;

  • les légumineuses;
  • épices et herbes chaudes, ainsi que légumes (oignons, radis, radis, raifort, etc.);
  • de l'alcool.

Les aliments les plus utiles après une crise de calculs biliaires:

  • soupes à base de céréales: riz, flocons d'avoine, semoule;
  • bouillie cuite ou cuite à la vapeur dans l'eau;
  • légumes bouillis et fruits cuits au four;
  • poulet et poisson bouillis ou cuits à la vapeur uniquement;
  • craquelins, pain rassis;
  • kéfir, ayran, lactosérum, yogourt, sans sucre.

Après une attaque, vous ne pouvez manger que partiellement, ils refusent de trois repas par jour, passant à 5-6 repas par jour avec un intervalle de 2-3 heures. Il est nécessaire d'observer ce régime pendant 3-4 mois, après quoi un léger soulagement peut être autorisé.

Il est permis de revenir au programme alimentaire habituel 8 à 9 mois après l'attaque. Il est recommandé de refuser complètement l'utilisation d'aliments épicés, car cela provoque des spasmes.

Prévention de l'exacerbation de la maladie des calculs biliaires

Après un traitement dans un hôpital, une thérapie de rééducation est prescrite. Il comprend divers médicaments qui améliorent la fonction hépatique, tels que Essentiale et d'autres hépatoprotecteurs. Il est important d'éviter une éventuelle attaque à l'avenir. Mode de vie sédentaire, obésité, diabète sont des facteurs de risque.

Aussi longtemps que possible, vous devez adhérer à un régime strict, le tableau numéro 5 est recommandé. Il est nécessaire de refuser des produits semi-finis, des produits instantanés.

Les aliments doivent être frais et équilibrés dans le sens d'une augmentation des protéines et d'une diminution des graisses. Le sucré n'est autorisé que d'origine naturelle: miel, fruits secs, baies.

L'exercice et l'abandon du tabac, ainsi que le soulagement du stress (comme un changement de profession) sont extrêmement bénéfiques pour la récupération..

Que faire en cas de crise de calculs biliaires?

Si la maladie des calculs biliaires s'aggrave et qu'une crise survient, que faire? De nombreuses personnes souffrant de maladies chroniques des organes biliaires peuvent être confrontées à une telle situation. Pourquoi une exacerbation se produit, comment elle se manifeste et ce qui peut être fait indépendamment, vous devez comprendre plus en détail.

Pour prévenir une crise de colique hépatique chez l'homme, il est recommandé de suivre toutes les recommandations des médecins

Que faire en cas d'attaque de calculs biliaires

Avec la maladie de calculs biliaires, le traitement est dû au stade auquel la maladie se situe actuellement.

À un stade avancé de la pathologie, dans lequel des crises aiguës et une douleur intense se produisent, aucune méthode de traitement indépendante, en particulier avec l'aide de la médecine alternative, ne doit être présente.

Sinon, une personne risque non seulement sa propre santé, mais aussi sa vie. Il est important de réagir correctement à la situation. Habituellement, la maladie biliaire s'accompagne de la présence de calculs dans l'organe ou dans ses conduits.

Les symptômes qui apparaissent indiquent qu'au fil du temps, la pierre a commencé à bouger lors d'une attaque, provoquant un blocage de la bile dans les voies biliaires. Si l'attaque ne s'arrête pas en quelques minutes, vous devez suivre l'algorithme d'actions suivant:

Au premier signe d'attaque, vous devez prendre une position horizontale

  1. Au premier signe d'attaque, vous devez prendre une position horizontale. Dans cette situation, vous ne pouvez pas vous pencher.
  2. Ensuite, vous devriez prendre des vasodilatateurs et des spasmolytiques.

Ainsi, le mouvement de la pierre deviendra plus intense et se déplacera beaucoup plus rapidement et plus facilement. Ensuite, vous devez utiliser un coussin chauffant, en le plaçant sur un point sensible. En aucun cas, il ne doit être chaud, seulement légèrement chaud. Vous pouvez également mettre un coussin chauffant chaud sur vos pieds, cela aidera les vaisseaux à se dilater rapidement.

  • En cas de syndrome douloureux, il est recommandé de prendre un bain chaud. Cette procédure ne doit pas durer plus de 15 minutes..
  • En parallèle, vous devriez boire un peu, mais souvent, surtout si des nausées sont présentes. Une grande quantité d'eau chauffée empêchera une attaque de vomissements.

    Si une personne fait tout correctement, de tels événements suffisent généralement..

  • En cas de frissons, un bain chaud aide à vous en débarrasser, vous pouvez également vous couvrir d'une couverture chaude..
  • Pour réduire la gravité des symptômes, il est recommandé d'appliquer une compresse chaude sur le côté droit de l'abdomen (là où se trouve la bile).

    Cela stimulera la microcirculation du liquide sanguin et soulagera la douleur en cas de maladie. Après les mesures prises, vous pouvez supprimer la douleur et soulager l'attaque.