Si le côté droit fait mal en marchant, les causes de la douleur du côté droit lors du déplacement

Si la sensation de douleur ressentie par certaines personnes du côté droit lors de la marche ou de la course est courte et modérée, ne provoque pas d'inconfort significatif, ses causes se situent généralement dans le plan physiologique. De telles douleurs ne surviennent que sporadiquement et disparaissent spontanément. Par exemple, chez les adolescents, ce phénomène peut être observé pendant la période de croissance active de la colonne vertébrale, et chez les femmes, un inconfort peut apparaître pendant les règles ou pendant la grossesse. Mais il existe un certain nombre de signes de douleur dans le côté droit, aggravés par des mouvements actifs, la marche, la course, qui sont considérés comme des indicateurs de conditions pathologiques du corps. Une telle douleur peut apparaître régulièrement, avec une certaine fréquence, a souvent tendance à augmenter en intensité et s'accompagne également d'autres symptômes désagréables.

Le contenu de l'article:

Il est important d'avoir des informations sur les raisons pour lesquelles ça fait mal dans le côté droit, comment trouver la source de la douleur, afin de reconnaître les signes de développement de la pathologie à temps et d'agir. Mais les types et types de douleurs du côté droit de l'abdomen sont très divers. En plus du fait qu'il peut y avoir une douleur de traction dans le côté droit de l'abdomen sous les côtes, une douleur douloureuse, coupante, lancinante ou crampe dans le côté droit le long des côtes, terne, lancinante, doit être payée pour les symptômes secondaires. En cas de maladies de l'estomac ou de la vésicule biliaire, du foie, des douleurs dans la zone latérale droite peuvent être ressenties après avoir mangé, après un certain temps ou immédiatement après avoir mangé. Si le côté droit ou gauche fait mal lors de la marche rapide, les causes de ces sensations douloureuses peuvent être complètement variées, allant des maladies de la vésicule biliaire aux pathologies et anomalies du travail du foie. Si le côté droit fait mal juste après un repas, s'il tire ou fait mal du côté droit de l'abdomen immédiatement après avoir mangé, petit-déjeuner, déjeuner ou dîner, le problème réside probablement dans la pathologie de l'estomac ou de la vésicule biliaire. Avec des pathologies des voies biliaires dans le corps, des nausées, des nausées, une sensation de nausée, peuvent entraîner des vomissements et même des vomissements. Goût amer dans la bouche, douleur sourde ou légère dans l'hypochondre droit, sensation de nausée, légère augmentation de la température corporelle, ce sont le plus souvent des symptômes de pathologies du foie, de la vésicule biliaire ou des voies biliaires.

Causes physiologiques de la douleur dans le côté droit sous les côtes lors de la marche et du mouvement

Que faire si, en marchant ou en faisant du jogging rapidement ou lentement, une légère douleur commence du côté droit de l'abdomen, ce qui peut indiquer une telle douleur abdominale? Si vous êtes très malade du côté droit en bougeant, vous devez faire attention à:

1 Condition intestinale. En cas de problèmes intestinaux, des douleurs constantes dans le bas-ventre ou des tiraillements périodiques, des douleurs ou des coups de couteau dans le bas-ventre à gauche ou à droite sous la taille peuvent apparaître.

2 Après une activité physique épuisante, le bas-ventre peut faire mal chez les femmes.

3 Fonction respiratoire.

4 Chez la femme - sur le bien-être pendant la menstruation et la grossesse.

La douleur de l'hypochondre droit survient parfois en raison d'une accumulation excessive de toxines dans l'intestin, représentée par des débris fécaux. En l'absence d'un régime alimentaire approprié, des éléments de masse alimentaire mal transformés s'accumulent dans l'intestin, ils collent aux parois intestinales, ce qui rend difficile le fonctionnement normal du côlon. Un intestin encombré resserre le muscle diaphragmatique, ce qui affecte le processus respiratoire et la fonction cardiaque. En conséquence, des troubles de la circulation sanguine peuvent survenir, entraînant des anomalies cardiovasculaires. Différents organes - les poumons, le foie, les reins ressentent une carence en oxygène, ce qui affecte négativement leur fonctionnement.Par conséquent, de tels dysfonctionnements dans le corps se traduisent par des douleurs latérales lors de la course ou de la marche rapide. Les blocages fécaux, se décomposant dans la lumière intestinale, provoquent les processus de putréfaction et de fermentation, libérant un excès de gaz nocifs et de toxines qui empoisonnent les tissus du corps. La conclusion est la suivante - il est nécessaire de prendre soin de la pureté des intestins afin que les produits de décomposition du contenu intestinal soient éliminés du corps à temps.

La norme physiologique est une douleur modérée dans le côté droit et le bas de l'abdomen pendant la menstruation chez la femme, son intensité augmente avec l'activité physique active. Le rejet de la couche utérine endométriale interne est plus actif pendant l'effort physique, les mouvements brusques, la course, par conséquent, la perte de sang d'une femme augmente, devient plus abondante et les sensations de douleur sont plus prononcées.

Avec le début de la grossesse, lorsque la taille du fœtus augmente, les volumes de la cavité utérine augmentent considérablement, la femme ressent une douleur dans le côté droit, dans l'hypocondre, qui augmente pendant la marche. La raison en est que l'appareil ligamentaire supportant l'élargissement de l'utérus est surchargé, des sensations douloureuses apparaissent, irradiant vers la région du foie et de la vésicule biliaire. Pour réduire la charge sur les ligaments et les muscles du péritoine, il est conseillé aux femmes enceintes de porter un bandage spécial sous la forme d'une ceinture de soutien.

Étant donné que le niveau d'activité physique peut affecter considérablement le bien-être général d'une personne, il est important de choisir l'option d'exercice optimale qui exclut la survenue de douleur. Pour les personnes activement impliquées dans le sport, il est important d'établir un tel programme d'entraînement afin que l'intervalle de temps requis entre le dernier repas et l'entraînement suivant soit respecté, car la charge sur les muscles du péritoine lorsque l'estomac est plein de nourriture se traduira certainement par une douleur du côté droit. Par conséquent, deux à trois heures après le repas principal doivent être passées sans charger le corps, afin qu'il consacre son énergie à la digestion complète des aliments, puis vous pouvez commencer des exercices actifs.

Un aspect important est lorsqu'une mauvaise technique de respiration peut causer des douleurs dans le côté droit, en particulier avec une charge importante. Pourquoi ça arrive? Une respiration trop peu profonde et hésitante n'engage pas complètement le muscle diaphragmatique, qui régule le flux sanguin avec ses mouvements vers l'avant de haut en bas. Pour cette raison, la sortie de sang du tissu hépatique diminue, le niveau de pression augmente en eux, ce qui provoque une douleur dans le côté droit. Il est nécessaire d'ajuster le processus de respiration pour qu'il soit uniforme, en inspirant et expirant environ toutes les deux étapes. Correctement, lorsque l'inhalation est effectuée par la cavité nasale et que l'air expiré est dirigé vers l'extérieur de la cavité buccale. De cette façon, les déchets d'oxydation sont éliminés plus rapidement..

Si les douleurs dans l'hypochondre droit lors de la marche ou de la course sont régulièrement gênantes, ce fait ne peut être ignoré. C'est une sorte de signal sur les problèmes existants qui nécessitent une élimination, car de ce côté de l'abdomen se trouvent les organes les plus importants du système digestif (foie, vésicule biliaire avec voies biliaires, partie du pancréas, parties du petit et du gros intestin) et des systèmes excréteurs (rein droit, uretère). Avec le développement de changements pathologiques dans ces organes ou une violation de leur fonctionnement, une personne commence à ressentir les signes du syndrome douloureux, dont la gravité dépend du degré de développement de la pathologie. Par conséquent, il est important de prêter attention aux symptômes alarmants à temps et de prendre les mesures nécessaires en temps opportun..

Quelles peuvent être les causes pathologiques de la douleur du côté droit lors de la marche

Une douleur dans le côté droit, survenant régulièrement, et non de manière épisodique, et accompagnée d'autres symptômes désagréables, est un signal d'anomalies pathologiques dans le travail de divers organes. Il vaut la peine de déterminer quels types de maladies peuvent se manifester avec des sensations de douleur similaires.

L'estomac peut-il faire mal à cause d'un effort physique intense? La norme ou une conséquence de problèmes physiologiques peut être considérée comme une situation où, après un effort physique, le bas-ventre d'une femme ou d'un homme fait mal. Si, après un entraînement intense, le bas-ventre fait mal avec des mouvements brusques, une douleur sourde à l'estomac, une zone intestinale apparaît lors du changement de position du corps, la charge doit être complètement arrêtée jusqu'à ce que le corps soit complètement rétabli. De plus, si une vive douleur dans l'abdomen apparaît toujours en position debout, cela signifie que les muscles endommagés ne sont pas encore complètement rétablis..

Maladies du foie, si la douleur abdominale à droite est sévère avec des mouvements brusques, des tremblements, de la marche

Cholestase et douleur dans l'abdomen droit

Avec une sortie de bile perturbée, des processus stagnants se développent dans les tissus hépatiques. Un ensemble d'acides biliaires est sécrété dans la lumière du duodénum. En cas de violation de la capacité des tissus hépatiques à sécréter les éléments qu'ils produisent dans l'intestin, le cholestérol et les acides biliaires s'accumulent en excès dans le sang. La pathologie de la cholestase intrahépatique, lorsqu'il y a des écarts dans l'excrétion de la bile du réseau des voies biliaires et l'accumulation de ses éléments dans les tissus hépatiques, se produit:

1 pour les lésions virales;

2 avec des changements dans le corps pendant la grossesse;

3 avec un effet négatif d'un certain nombre de médicaments, par exemple, la chlorpromazine ou certains médicaments hormonaux.

Dans le cas de la cholestase sous-hépatique, le problème apparaît dans le contexte du colmatage de l'un des canaux biliaires avec des calculs, des parasites, la formation de néoplasmes, et également en raison de la compression de la lumière du conduit. Dans la symptomatologie de la pathologie de la cholestase, il est noté:

1 douleur dans l'hypocondre droit;

2 augmentation de la fréquence des selles, décoloration des matières fécales, présence d'une odeur désagréable et piquante de matières fécales;

3 la présence de fragments gris blanchâtre dans les selles;

4 assombrissement de l'urine excrétée;

5 diminution de l'acuité visuelle.

La reconnaissance de la pathologie repose sur l'utilisation de techniques instrumentales et de laboratoire. Effectuer:

1 échographie du parenchyme hépatique et de la vésicule biliaire;

2 Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique pour détecter la présence de calculs;

3 tomographie du tissu hépatique en utilisant la technique de résonance magnétique.

Les analyses de laboratoire d'échantillons de sang et d'urine permettent d'identifier un excès d'éléments tels que:

2 ensembles d'acides biliaires;

4 éléments de cuivre;

5 phosphatase alcaline;

Un ensemble d'acides biliaires accumulés en excès commence à irriter les terminaisons des faisceaux nerveux dans l'épaisseur de la peau, provoquant l'apparition de démangeaisons et, avec une teneur accrue en bilirubine, le syndrome ictérique se développe. Les types de jaunisse suivants sont distingués:

1 avec sa forme suprahépatique (hémolytique), une décomposition accélérée des érythrocytes se produit;

2 sous la forme sous-hépatique (obstructive), le transport extrahépatique de la bilirubine est interrompu;

3 forme hépatique (parenchymateuse) est associée à des lésions des hépatocytes et à une altération du métabolisme de la bilirubine intrahépatique.

En règle générale, la pathologie de la cholestase intrahépatique est étroitement liée à la forme hépatique de la jaunisse. Méthodes de thérapie:

1 conservateur, y compris les ajustements alimentaires;

2 médicaments, impliquant la prise d'hépatoprotecteurs, de cytostatiques, de médicaments contenant de l'acide ursodésoxycholique (ursosan, ursofalk);

3 symptomatiques, réduisant l'intensité de la manifestation des signes de la maladie (vitamines, agtihistaminiques, antioxydants);

4 intervention chirurgicale;

5 méthodes de physiothérapie, procédures de massage.

Une cholestase compliquée avec jaunisse peut entraîner une insuffisance hépatique, une encéphalopathie avec risque de septicémie.

Dégénérescence graisseuse du foie (hépatose) - douleur du côté droit de l'abdomen

Le tissu hépatique est constitué de cellules hépatiques - hépatocytes, dont les fonctions comprennent la synthèse du cholestérol et le stockage des protéines, la transformation des glucides, des éléments biliaires et des phospholipides. Ils aident le processus de désintoxication en favorisant l'élimination des substances nocives endogènes. Les hépatocytes sont activement impliqués dans le processus de formation de la bile. Si des changements pathologiques se produisent dans les cellules, la maladie se manifeste sous la forme de douleurs dans le côté droit et d'autres symptômes. La cause de la pathologie des hépatocytes peut être:

1 manque d'apport en protéines;

2 empoisonnement de diverses étiologies (poisons industriels, champignons, pesticides, produits chimiques issus de produits chimiques ménagers);

3 carence en oxygène reçu par les tissus corporels à la suite de maladies du système respiratoire;

4 effets négatifs de la drogue, de l'alcool

À la suite de changements pathologiques, il y a une prolifération progressive de fibres fibreuses. Les structures graisseuses commencent à remplacer les cellules hépatiques normales, ce qui entraîne un dysfonctionnement du parenchyme hépatique.

L'hépatose graisseuse est caractérisée par des modifications dégénératives des tissus qui peuvent se développer avec des lésions des tissus bactériens, lorsque des agents pathogènes pénètrent dans la veine porte à partir de la flore pathogène de l'intestin grêle et provoquent une inflammation des tissus hépatiques. De plus, le développement de l'hépatose est provoqué par le syndrome métabolique, qui comprend un complexe de troubles métaboliques et hormonaux. Le diagnostic de la dystrophie hépatique graisseuse est effectué:

1 basé sur des données échographiques, tomodensitométrie;

2 sur la base des résultats d'études d'échantillons sanguins pour les paramètres biochimiques;

3 analyses de biomatériaux (échantillons de biopsie de tissu hépatique).

Les directions de traitement sont:

1 pour éliminer un ensemble de facteurs qui affectent négativement les hépatocytes;

2 pour stimuler les fonctions hépatoprotectrices du corps;

Le traitement médicamenteux est associé à la prise de préparations à base de plantes qui ont un effet positif sur la structure hépatique, et un rôle particulier est donné au respect du régime..

Maladie cirrhotique du foie, cirrhose et douleur dans le côté droit de l'abdomen

La douleur du côté droit de l'abdomen ne peut être que le premier et le plus inoffensif signe avant-coureur du développement d'une pathologie hépatique extrêmement grave - la cirrhose. Les transformations pathologiques de l'organe deviennent irréversibles, en fait, le foie n'est même pas capable de remplir partiellement ses fonctions. Cela est dû à l'évolution chronique de l'hépatite et d'autres maladies, qui entraînent des troubles métaboliques persistants. La cirrhose se développe dans le contexte de la mort massive des hépatocytes et du processus nécrotique dans les tissus hépatiques. Ils rétrécissent, changent complètement de structure. Il existe trois étapes principales de la maladie:

1 Au premier stade, avec l'hépatite virale, une partie des hépatocytes meurt et un foyer nécrotique se forme dans les lobules hépatiques. Peu à peu, il se régénère avec la formation de structures nodales. Le patient s'inquiète souvent de la douleur sous les côtes à droite.

2 Au deuxième stade, la partie morte des hépatocytes est remplacée par des cellules conjonctives, elles forment une sorte de septum à différents endroits de la veine centrale. Pour cette raison, l'apport sanguin aux zones restantes est perturbé, des changements pathologiques se produisent également dans celles-ci;

3 Au troisième stade, la structure du parenchyme hépatique change, le tissu conjonctif se développe, le réseau hépatique vasculaire est obstrué. Le patient ressent une douleur constante et intense du côté droit. Les manifestations externes sont caractérisées par la présence de signes ictériques, des démangeaisons constantes de la peau, la sclérotique des yeux jaunit, l'épithélium cutané se dessèche, se mouille, grossit.

Autres symptômes de lésions hépatiques cirrhotiques:

1 sensation de lourdeur et de douleur constante, localisée à droite sous les côtes;

2 éructations et mauvais goût dans la bouche;

3 alternance d'états de constipation et de diarrhée, écoulement de selles clarifiées, urine foncée;

4 augmentation du volume abdominal;

5 saignements des poches gingivales;

6 La présence d'un éclat rosâtre sur la langue.

Le diagnostic est effectué de manière globale, en commençant par un examen général du patient, la palpation des zones douloureuses du corps, l'évaluation de l'état des muqueuses et de la peau. Effectuer:

1 analyse des excrétions biologiques du corps (matières fécales, urine);

2 formule sanguine prolongée;

3 échographie du foie, de la vésicule biliaire, de la rate, du scanner;

4 Analyse d'un échantillon de biopsie de tissu hépatique.

Le volume des mesures thérapeutiques dépend du degré de lésion des tissus hépatiques. Un traitement médicamenteux individuel est prescrit, le respect d'un régime alimentaire strict, mais souvent seule la voie chirurgicale reste.

Si ça fait mal dans le côté droit - maladie de la vésicule biliaire

Les pathologies de la vésicule biliaire dérangent souvent le patient avec des douleurs régulières dans l'hypochondre droit.

Cholécystite calculeuse - le côté droit fait mal en marchant

Le processus inflammatoire dans les tissus de la vésicule biliaire peut se développer selon différents scénarios. Avec la formation de calculs dans la cavité de la vésicule biliaire, une forme calculeuse de cholécystite est diagnostiquée. Il peut y avoir une douleur sourde près de l'estomac du côté droit. Ses raisons peuvent être:

1 pathologie du parenchyme hépatique;

2 erreurs d'alimentation;

3 facteurs héréditaires;

4 manque d'activité physique suffisante conduisant à la congestion;

5 lésions infectieuses.

Dans la forme aiguë de cholécystite calculeuse, des complications peuvent se développer avec la présence d'une inflammation purulente des tissus de la vésicule biliaire (type flegmique) ou d'une nécrose du tissu organique (type gangréneux). Les symptômes sont prononcés:

1 douleur intense dans l'hypochondre droit, ressemblant à un poignard;

2 augmentation de la température corporelle;

3 pics de tension artérielle;

4 crises de nausées, vomissements;

5 l'urine excrétée est sombre, riche en couleur, les matières fécales deviennent très claires.

Une douleur dans le côté droit lors de la marche peut indiquer le développement d'une inflammation dans la région de la vésicule biliaire. Si l'évolution de la forme aiguë de cholécystite calculeuse s'atténue, la maladie se développe de manière chronique, avec des périodes d'exacerbations et de rémissions. Le patient se plaint de:

1 éructations avec amertume, nausées;

2 vomissements, ne se terminant pas toujours par des vomissements;

3 inconfort persistant dans l'hypochondre droit, exprimé par une douleur sourde et douloureuse.

Avec une violation du régime alimentaire, les symptômes deviennent plus prononcés. La cholécystite s'accompagne souvent de l'apparition de coliques biliaires. Si l'un des calculs se déplace vers le col de la vésicule biliaire et bloque sa lumière, le patient ressent une douleur aiguë et soudaine qui se propage de l'hypochondre droit dans tout l'abdomen. Dans le même temps, il existe des symptômes de ballonnements, un état de constipation ou de diarrhée, des approches de vomissements, qui n'apportent pas de soulagement de l'état douloureux. L'intensité de la douleur diminue si le tartre passe dans la lumière intestinale, ou vice versa, retourne dans la cavité de la vésicule biliaire. L'inflammation de la vésicule biliaire avec la présence de calculs est diagnostiquée à l'aide de:

1 résultats d'échographie;

2 tests sanguins de laboratoire (tests de la fonction hépatique et paramètres enzymatiques);

4 diagnostics des radionucléides.

Il est possible d'arrêter le développement ultérieur du processus inflammatoire et de prévenir une complication grave avec un traitement médicamenteux et un régime alimentaire. Sont utilisés:

2 agents antibactériens;

3 médicaments antiémétiques.

Le manque de progrès dans la mise en œuvre des mesures thérapeutiques pose souvent la question de la nécessité de retirer la vésicule biliaire. Et s'il y a une douleur dans la région ovarienne avec des mouvements brusques ou une levée chez une femme, le problème est déjà de nature gynécologique, ce qui signifie que le diagnostic et le traitement doivent être appropriés. Il y a des moments où la douleur dans l'abdomen ne disparaît que lorsque vous vous allongez, vous devez absolument demander l'aide d'un médecin, car des sensations douloureuses dans l'abdomen, qui ne cessent qu'avec un calme et une immobilité complets, peuvent indiquer l'apparition d'une pathologie grave.

Plis de la cavité de la vésicule biliaire - en marchant, le côté droit fait mal sous les côtes

La forme de la vésicule biliaire est légèrement en forme de poire, 3 zones y sont anatomiquement déterminées: fond, corps, cou. Capacité de 40 à 75 ml. Avec des déformations survenant pour diverses raisons, le développement de plis dans différentes parties de l'organe est possible. La déformation peut être déclenchée par la présence de calculs, les conséquences d'une blessure ou d'un effort physique excessif. Il existe des cas de plis dus à des causes congénitales avec des anomalies du développement intra-utérin. Plaintes des patients en cas de vésicule biliaire:

1 douleur du côté droit de l'abdomen, aggravée par la marche;

2 état de présentation fréquente de flatulences;

3 troubles des selles.

Si le côté droit sous les côtes fait mal en marchant, il est recommandé de se faire examiner. Le diagnostic n'est pas particulièrement difficile, cette pathologie est bien détectée à l'échographie. Les traitements comprennent:

1 prise de médicaments qui réduisent le niveau d'inflammation;

2 Effectuer des manipulations de physiothérapie.

Le pli est dangereux du point de vue de la perturbation de l'apport sanguin aux tissus, lorsque des processus nécrotiques peuvent se développer dans les tissus de la vésicule biliaire. Il existe également une menace de violation de l'intégrité des parois avec un niveau de déformation important et la présence de gros calculs, tandis que la bile déversée dans la cavité abdominale provoquera le développement d'une péritonite. Le patient a besoin de soins chirurgicaux immédiats. Si une femme après une séance d'entraînement a une douleur dans le bas de l'abdomen, comme lors de la menstruation, et que la douleur irradie vers l'hypochondre droit, il est fort probable que cela puisse être des problèmes avec les intestins et la vésicule biliaire.

Inflammation de l'appendice - en marchant, en bougeant, le côté droit de l'abdomen fait mal

Avec une inflammation dans l'appendice du caecum du gros intestin, appelé appendice, le patient développe un syndrome douloureux et d'autres symptômes caractéristiques:

1 douleur est localisée sur le côté droit de l'abdomen et de la région ombilicale, peut irradier vers le bas du dos, prendre un caractère de zona;

2 l'intensité de la douleur augmente, elle prend un caractère tranchant lorsqu'une personne essaie de sortir du lit ou lors de tout autre mouvement;

3 la température corporelle augmente fortement (jusqu'à 39 ° C);

4 patients souffrent de nausées;

5 il y a des selles dérangées (diarrhée);

6 pâleur prononcée de la peau;

7 estomac gonflé.

Il existe plusieurs formes d'évolution de la maladie de l'appendicite:

1 sous forme aiguë, toute la surface interne de la membrane muqueuse de l'appendice est impliquée dans le processus inflammatoire. En marchant, le bas-ventre fait mal en raison de l'inflammation de l'appendice et, dans une position calme, la douleur peut cesser;

2 forme phlegmoneuse se caractérise par une hyperémie et un épaississement des tissus, ils gonflent, recouverts de plaque fibrineuse, ils sont imbibés de leucocytes, le contenu purulent s'accumule. Il est important de noter que si le bas-ventre fait mal en marchant à droite ou à gauche, cela peut encore être des symptômes d'appendicite. Habituellement, uniquement au stade de l'exacerbation et de la nécessité d'une intervention chirurgicale, la douleur abdominale se déplace vers le côté droit de l'abdomen;

3 danger d'une forme perforée endommageant l'intégrité des tissus de l'appendice, lorsque le contenu purulent, dû à la rupture d'un appendice débordant, est versé dans le péritoine;

4 la forme gangréneuse est caractérisée par une violation de l'apport sanguin au réseau vasculaire, ce qui entraîne une nécrose tissulaire et une nécrose de tout l'appendice.

5 si le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal en marchant, cela peut ne pas être des symptômes d'appendicite.

Les causes de l'inflammation de l'appendice peuvent être:

1 colmatage de la lumière avec des matières fécales;

2 infection par des virus et des bactéries, y compris par inflammation des ganglions lymphatiques voisins;

3 invasions helminthiques;

4 pénétration de particules étrangères dans la cavité de l'appendice et blessure consécutive à sa membrane muqueuse;

5 troubles de l'approvisionnement en sang dans cette partie de l'intestin.

Le traitement des formes aiguës d'inflammation de l'appendice est opérationnel. Si des symptômes alarmants surviennent, vous devez appeler une ambulance, sinon la situation peut être compliquée par une rupture de la cavité appendiculaire et une péritonite. Vous pouvez soulager la douleur avant l'arrivée des médecins en appliquant du froid sur le bas de l'abdomen. Chez certaines personnes, la maladie continue pendant longtemps sous une forme chronique, qui peut soudainement s'aggraver, les médecins recommandent donc de retirer l'appendice enflammé.

Si, après un entraînement en force, le bas-ventre fait mal, s'il y a une douleur vive dans le bas-ventre lors du balancement de la presse, si l'abdomen commence à faire mal après des exercices sur la presse et dans un état calme, il n'y a pas de douleurs, il peut y avoir plusieurs options. Le premier et physiologique, lorsque les muscles abdominaux n'ont pas suffisamment récupéré après l'entraînement précédent et le second pathologique, lorsque l'augmentation des charges provoque une exacerbation du problème déjà dans le corps. Donc, si, lorsque la presse est tendue, le bas-ventre fait très mal et de manière insupportable, vous devez subir un diagnostic afin de ne pas manquer le meilleur moment pour traiter le problème, avant qu'il ne commence à s'aggraver..

Pathologie des syndromes de la veine cave - douleur dans le côté gauche lors de la marche ou de la course

Dans le système circulatoire, le rôle le plus important appartient à la veine cave supérieure et inférieure. À travers la partie supérieure de l'oreillette, le sang s'écoule du système vasculaire de la partie supérieure du corps, en commençant par la tête, le cou, en terminant par les membres supérieurs et la poitrine. Et à travers la veine inférieure, le sang passe des organes du péritoine et du petit bassin, ainsi que des membres inférieurs. Des problèmes avec le cours normal du flux sanguin dans les deux veines peuvent survenir en raison de:

1 couches athéroscléreuses;

3 formation de néoplasmes, zones de compression des veines;

4 agrandissements locaux de vaisseaux sanguins individuels dus à un traumatisme ou à d'autres raisons;

5 maladies du cœur et de la région médiastinale.

L'obstruction partielle de la veine cave qui en résulte est caractérisée par un complexe de symptômes, communément appelé syndrome de la veine cave supérieure ou inférieure. Dans le premier cas, les patients souffrent d'un gonflement du visage, du cou, de la présence de maux de tête et d'une fatigue accrue. Dans le syndrome de la veine cave inférieure, provoqué par une thrombose ascendante de segments vasculaires situés, par exemple, dans la région iliaque, le patient présente les symptômes suivants:

1 douleur dans le bas du dos, le sacrum et dans la région de l'hypochondre droit;

2 signes de gonflement des tissus du péritoine et des jambes;

3 La formation de défauts trophiques sur la peau des membres inférieurs.

La thrombose est dangereuse dans la zone des parties des veines proches des reins et du foie, car elles interfèrent avec la circulation sanguine normale et un certain nombre de changements pathologiques commencent à se produire dans les tissus de ces organes. Le diagnostic est effectué par examen aux rayons X, avec visualisation de l'état de la veine cave à l'aide d'un contraste spécial, ainsi que d'autres méthodes généralement acceptées: échographie des organes péritonéaux, analyses de sang, analyses d'urine. La phlébographie est très informative, représentée par une série de plusieurs images.

La thérapie de ces conditions vise à obtenir un effet antithrombotique obtenu grâce à l'utilisation d'antigoagulants, par exemple l'héparine, la néodycoumarine et des activateurs de fibrinolyse. Dans certains cas, une solution chirurgicale au problème ne peut être évitée. Une douleur systématique dans le côté droit, dans l'hypochondre, aggravée par une marche rapide ou d'autres mouvements actifs, devrait être la raison pour laquelle une assistance médicale et un examen complet sont nécessaires. Cela peut être un symptôme de névralgie intercostale, d'ostéochondrose, de côtes meurtries, ainsi que d'autres pathologies assez graves des organes internes qui nécessitent des mesures thérapeutiques appropriées.

Douleur dans l'hypochondre droit - symptômes et causes

La douleur dans l'hypochondre droit est un signe alarmant qui signale un dysfonctionnement des organes internes situés dans cette projection.

En l'absence de maladie, ce symptôme est considéré comme un état physiologique qui n'est pas dangereux pour la vie et la santé humaines. Il ne suffit pas de prendre un analgésique pour arrêter l'attaque en toute sécurité. Il est important d'éliminer la cause première de la douleur, qui ne peut être déterminée que par un médecin..

Où est le bon hypochondre?

Si vous divisez mentalement l'abdomen en quatre parties égales, le quadrant supérieur droit pointera vers la zone de l'hypochondre droit. C'est sous le diaphragme et les côtes inférieures, mais au-dessus du nombril. Lorsque la douleur est localisée dans cette partie, vous pouvez répondre par l'affirmative qu'elle fait mal dans l'hypocondre droit.

Douleur chez les personnes en bonne santé

Chaque personne a ressenti au moins une fois des sensations douloureuses à court terme sous les côtes de droite. La condition n'est pas liée à l'âge et au sexe d'une personne, elle est observée avec la même fréquence chez les adultes et les enfants.

Causes physiologiques de la douleur:

Facteurs prédisposantsPourquoi la douleur survient-elle
Activité physique intenseLes impulsions de douleur apparaissent à partir d'un flux sanguin aigu vers le foie. Une augmentation de l'hémodynamique provoque leur hyperextension, ce qui contribue à l'irritation des récepteurs. Un élan supplémentaire est une consommation abondante de nourriture avant l'exercice.
GrossesseÀ partir de la 27e semaine obstétricale, au 3e trimestre, l'utérus augmente considérablement en raison de la croissance intensive du fœtus. Les murs appuient sur le bas-ventre et les organes internes voisins. Lorsque le côté droit d'une femme fait mal, dans le contexte de la santé générale, cela est considéré comme une caractéristique physiologique dans cette position. Le plus souvent, la douleur est enregistrée dans les dernières semaines avant l'accouchement, ainsi que lorsque le bébé bouge..
Caractéristiques des niveaux hormonaux chez les femmesDans le beau sexe, avant la menstruation, le niveau de progestérone dépasse considérablement la quantité d'oestrogène. Le résultat est un rétrécissement brutal des voies biliaires et une douleur aiguë, associée à l'utilisation de contraceptifs.

Lorsque la douleur est ressentie dans des cas isolés et de faible intensité, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Il est possible de suspecter le développement d'un processus pathologique lorsque la douleur dans le côté droit sous les côtes apparaît périodiquement.

Quelles sont les causes de la douleur dans l'hypochondre droit

Le syndrome douloureux est associé à une irritation des récepteurs des organes internes, ainsi que des muscles et des nerfs. De plus, la zone touchée n'est pas toujours située dans le quadrant supérieur droit, le coupable de la réaction peut être des zones éloignées de la zone de l'hypochondre droit:

  • cœur;
  • reins;
  • organes du petit bassin;
  • poumons;
  • segments vertébraux dans la région thoracique.

Le plus souvent, des impulsions se produisent:

  • dans le foie;
  • vésicule biliaire;
  • dans le diaphragme;
  • 12 ulcère duodénal;
  • glandes surrénales;
  • dans les parties supérieures des gros et des petits intestins;
  • appendice.

La douleur est souvent le résultat d'une blessure aux côtes à droite..

Causes pathologiques

Une douleur régulière signale un dysfonctionnement du corps. L'impulsion d'une réaction douloureuse dans la région de l'hypochondre droit peut être de nombreuses maladies:

Localisation de la pathologieCauses de la douleur
FoieHépatite, cirrhose, échinococcose, cancer
Vésicule biliaireMaladie biliaire, cholécystite, cholangite, dyskinésie biliaire, néoplasmes
PancréasPancréatite et cancer
DuodénumUlcère et duodénite
IntestinsEntérocolite, colite, obstruction et diverticulose
PoumonsPleurésie, inflammation du poumon droit (pneumonie)
CœurAngine de poitrine, infarctus du myocarde abdominal, cardiomyopathie
Colonne vertébraleOstéochondrose du rachis lombaire et thoracique, chondrite costale, traumatisme des côtes, fibromyalgie
Troncs nerveuxNévralgie intercostale, crise végétative
Reins et glandes surrénalesPyélonéphrite, ICD, tumeurs, prolapsus
Organes génitauxGrossesse extra-utérine, annexite, kyste ovarien, endométriose
DiaphragmeHernie

Diagnostique

Lorsqu'un patient se plaint de douleurs dans l'hypochondre droit, seul un médecin peut en découvrir les raisons. Un diagnostic présomptif est établi lors de l'examen initial; la détermination de la cause exacte nécessite un diagnostic différentiel complet.

En règle générale, il est habituel de contacter un thérapeute souffrant de cette localisation. Au début, le médecin écoute les plaintes et recueille une anamnèse, après quoi il palpe la zone douloureuse. Si la palpation révèle une hypertrophie du foie, la tubérosité de sa structure, les éléments suivants sont également prescrits:

  • Échographie du foie;
  • IRM ou CT;
  • Biopsie du foie;
  • un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique;
  • dopplerographie des vaisseaux hépatiques.

Si la clinique de la maladie est similaire à un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, un gastro-entérologue consulte et prescrit un traitement. Pour clarifier le diagnostic est effectué:

  • Échographie de la cavité abdominale;
  • FGDS (gastroscopie);
  • examen de laboratoire du sang et de l'urine.

Si une maladie pulmonaire est suspectée, une fluorographie et une conclusion d'un pneumologue seront nécessaires. Si la clinique indique une violation de l'activité cardiaque - ECG, échographie et observation par un cardiologue.

Un urologue diagnostique les changements dans les reins en fonction des résultats d'une échographie. Les problèmes gynécologiques sont établis par échographie du bassin et prélèvement de frottis. Dans presque toutes les maladies, le sang est prélevé pour les marqueurs tumoraux afin d'exclure l'oncologie.

Quand ça fait mal dans le quadrant supérieur droit derrière

Si la douleur dans l'hypochondre droit passe dans la région lombaire, la douleur est locale ou réfléchie. L'irradiation est plus souvent associée à:

  • avec des changements dégénératifs-dystrophiques dans la colonne vertébrale;
  • traumatisme du côté droit du corps;
  • atteinte des troncs nerveux;
  • herpès (zona).

Le rein ou la glande surrénale peut blesser directement dans la région lombaire. La douleur est rarement notée lorsque la lumière du vaisseau dans le foie est obstruée en cas de thrombose de la veine cave inférieure. Le caillot perturbe la circulation sanguine et la douleur se produit du dos avec irradiation vers le sous-scapulaire.

Si douleur dans le quadrant supérieur droit devant

Lorsque des troubles fonctionnels sont détectés dans le foie, la vésicule biliaire et les voies biliaires, le myocarde, les poumons, les patients remarquent une gêne dans l'hypochondre droit. Selon la cause profonde, le symptôme de la douleur augmente avec une respiration profonde, des tremblements, la marche. De plus, les impulsions de douleur peuvent irradier vers la jambe, l'omoplate et la région des reins. La croissance des tumeurs et de leurs métastases se manifeste par une sévérité du côté droit et déjà une augmentation progressive de la douleur.

Douleur dans l'hypochondre droit du côté

Le côté du torse au-dessus de la taille jusqu'aux côtes peut faire mal si les fonctions sont altérées:

  • pancréas;
  • Système biliaire;
  • 12-duodénum.

Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit se produit avec des processus inflammatoires progressifs, qui évoluent progressivement vers une évolution chronique.

L'inflammation de l'appendice - l'appendicite est une cause dangereuse de douleur latérale. Une douleur typique avec gonflement et hématomes survient lors d'un traumatisme.

Douleur après avoir mangé

La douleur dans le côté droit de l'abdomen après avoir mangé des aliments gras peut être le résultat de maladies du système digestif. La fréquence de la douleur indique une affiliation pathologique.

Si la manifestation de la douleur se produit singulièrement, elle est considérée comme la norme si:

  • toux hystérique - la douleur dans l'hypochondre disparaît d'elle-même en peu de temps;
  • manger beaucoup de nourriture;
  • la période de grossesse - en raison de la compression des organes voisins par le fœtus en développement;
  • la fin du cycle menstruel - rétrécissement des voies biliaires avec déséquilibre hormonal;
  • consommation d'alcool;
  • entraînement sportif intense;
  • contraceptifs oraux;
  • l'habitude de boire des aliments avec de grandes quantités de liquide (en particulier du café, des boissons gazeuses).

La douleur dans l'hypochondre droit se manifeste par une hypodynamie. La raison en est le manque d'activité physique, cela est dû à la détérioration de l'apport sanguin dans les membres inférieurs et l'abdomen.

Après le chargement

Le sport, le jogging ou l'activité physique contribuent à la douleur chez les personnes souffrant d'inflammation du foie, de congestion de la vésicule biliaire. La douleur peut avertir d'une exacerbation de la cholécystite aiguë calculeuse. Des douleurs surviennent périodiquement avec une myosite ou une ostéochondrose.

Chez les enfants et les adolescents, une sensation de picotement dans l'hypochondre est associée à une mauvaise alimentation. De plus, la cause peut être non pathologique. Une forte augmentation de l'hémodynamique entraîne des douleurs dans le côté droit sous les côtes au moment d'effectuer des mouvements intenses.

Douleur aiguë

Une douleur lancinante soudaine dans l'hypochondre droit indique le développement d'une affection grave appelée «abdomen aigu» et nécessite des soins médicaux urgents. Des symptômes dangereux peuvent être déclenchés par:

  • appendicite aiguë;
  • maladie de calculs biliaires;
  • colique rénale;
  • inflammation aiguë du pancréas et de la vésicule biliaire;
  • blessure grave avec rupture du foie.

Si le syndrome douloureux s'accompagne de vomissements, il peut s'agir d'une manifestation d'une forme aiguë de gastrite, de pneumonie, de pyélonéphrite, d'infarctus du myocarde et de syndrome pseudo-abdominal.

Douleur contondante

Des sensations de tiraillement accompagnent l'évolution chronique en cas de pancréatite, duodénite, d'entérocolite, d'hépatite, de cholécystite, d'inflammation des reins et de la vésicule biliaire. Il y a des plaintes de douleur modérée récurrente, qui caractérise un processus lent. Une douleur sourde dans le côté droit peut être un signe d'appendicite atypique. Les femmes peuvent avoir un kyste ovarien dans le bas-ventre droit..

Lourdeur dans l'hypochondre droit

Une gêne de pression désagréable sur le côté peut survenir peu de temps avant l'accouchement chez la femme enceinte. Dans ce cas, la gravité est causée par le grand utérus et les mouvements du fœtus. Les causes sont un œdème hépatique, une cholécystite chronique, une hépatite et une maladie des voies biliaires. Les pathologies gastro-entérologiques occupent une grande partie des facteurs causaux. Une douleur réfléchie est notée dans le muscle cardiaque et l'inconfort est également la manifestation initiale de la croissance du néoplasme.

Pathologie de la vésicule biliaire

La défaite de la vésicule biliaire est l'une des causes les plus courantes de douleur à droite sous la côte avant. Si vous ne consultez pas un médecin à temps et ne commencez pas le traitement, les maladies constituent une menace pour la santé humaine et sa vie bien remplie..

Maladie biliaire et calculs biliaires

La formation de calculs avec stagnation de la bile caractérise la maladie des calculs biliaires. Le GSD se développe sous l'influence de facteurs prédisposants:

  • suralimentation et envie de «régimes affamés»;
  • mode de vie sédentaire;
  • Troubles métaboliques.

Le symptôme clé qui distingue cette maladie des autres est le jaunissement de la peau et du blanc des yeux. La douleur dans l'hypochondre droit devient sévère après le mouvement du tartre le long des voies biliaires.

Classification de la douleur dans les calculs biliaires:

  • paroxystique, perçant - avec une augmentation de la pression dans la vésicule biliaire et ses canaux en raison du blocage de la lumière par le calcul;
  • coutures, douleurs coupantes pouvant irradier vers le bas du dos, l'omoplate droite et l'avant-bras;
  • la douleur irradie vers le sternum, ce qui provoque une exacerbation de l'angine de poitrine.

Dans certains cas, la maladie des calculs biliaires peut être asymptomatique et ne pas déranger une personne pendant des années.

Cholécystite

L'inflammation de la vésicule biliaire, accompagnant souvent la maladie des calculs biliaires, entraîne des douleurs dans l'hypochondre droit. Les sensations de douleur avec les calculs biliaires sont différentes et correspondent à la forme du processus:

  • avec cholécystite catarrhale - douleur constante dans l'épigastre et sous la côte droite, passant au bas du dos, à l'avant-bras, au cou et au sous-scapulaire;
  • gangréneux - douleur coupante insupportable;
  • phlegmoneux - douleur intense, aggravée par l'activité physique, ainsi que par inhalation et expiration profondes;
  • la forme chronique s'accompagne d'une douleur tiraillante.

La maladie peut être accompagnée de nausées, de vomissements fréquents, d'une augmentation du rythme cardiaque et de fièvre. En savoir plus sur les maladies de la vésicule biliaire ici https://puzyr.info

Cholangite

Processus inflammatoires dans les voies biliaires, qui peuvent être causés par:

  • les virus;
  • la toxoplasmose;
  • parasites;
  • violation de l'écoulement de la bile;
  • polykystique.

La douleur dans l'hypochondre droit est l'un des symptômes inclus dans la triade des symptômes typiques de la cholangite. La douleur spasmodique survient dans l'hypochondre droit et couvre la moitié du corps jusqu'au cou du côté droit. Les autres manifestations typiques de la maladie sont:

  • couleur jaune;
  • fièvre avec frissons;
  • la nausée;
  • confusion de conscience;
  • une forte baisse de la pression artérielle.

La cholangite est souvent récurrente et présente des calculs biliaires.

Maladie du foie

La détérioration du fonctionnement de la glande de sécrétion externe se produit chez un habitant sur trois des pays développés. Cela est dû au fait que les maladies du foie sont le résultat de l'inactivité physique et de la malnutrition. L'hépatite est officiellement reconnue comme une maladie dangereuse. Son taux de mortalité est comparable à celui de la tuberculose et d'autres infections..

Hépatite

Dans la plupart des cas, l'inflammation du foie est causée par des virus. L'empoisonnement et l'intoxication par des poisons puissants, y compris l'alcool éthylique, peuvent également entraîner une hépatite des cellules hépatiques. Image clinique:

  • jaunisse;
  • forte détérioration (hyperthermie, malaise);
  • urine foncée et selles claires;
  • hypertrophie du foie dans l'hypochondre droit.

Dans l'hépatite aiguë dans le foie - une douleur vive, en chronique - tiraillement et éclatement. Douleur associée à la marche rapide, à la course et à la flexion.

Cirrhose du foie

Une maladie chronique caractérisée par une destruction du foie. Dans la cirrhose, une partie est remplacée par du tissu conjonctif fibreux. La glande est réduite ou agrandie, la structure est grumeleuse, hétérogène et anormalement dense.

Symptômes typiques de la cirrhose du foie:

  • irritabilité;
  • une augmentation de la température corporelle;
  • douleur dans l'hypochondre droit et les articulations;
  • ballonnements;
  • la diarrhée;
  • veines araignées;
  • éruptions cutanées sur la peau;
  • ongles blancs;
  • doigts comme des baguettes.

En l'absence de traitement adéquat pendant plusieurs années, le stade terminal de la cirrhose hépatique s'accompagne de douleurs à droite sous la côte et se termine par la mort.

Insuffisance hépatique

Un complexe de symptômes, indiquant une détérioration de la fonctionnalité du foie, conduit à des processus irréversibles. Il y a 3 stades de la maladie, dont le symptôme clé est une douleur dans le quadrant supérieur droit.

Développement d'une insuffisance hépatique:

ÉtapePanneaux
CompenséDiminution de l'appétit, modification des habitudes alimentaires, nausées et détresse mentale
DécompenséIctère, saignements, gonflement, ascite, nausées, brûlures d'estomac et éructations
DystrophiqueÉpuisement, détérioration du métabolisme et dégénérescence des organes internes

La phase terminale se termine par une perte de conscience, des convulsions, un strabisme divergent et une rigidité des muscles squelettiques. Au fur et à mesure que le coma hépatique progresse, il s'accompagne de l'absence de réactions pupillaires, d'un pouls rare et de l'extinction des réflexes.

Abcès hépatique

La formation de cavités remplies de pus dans le foie est une complication de:

  • pathologies purulentes des organes abdominaux;
  • suppuration des hématomes formés dans le foie avec des lésions;
  • avec des invasions parasitaires causées par les ascaris, les amibes et les opisthorchies.

La présence de pus dans le foie s'accompagne des signes caractéristiques suivants:

  • jaunisse;
  • la peau qui gratte;
  • hyperthermie jusqu'à 40 degrés, frissons, malaise;
  • la transpiration survient la nuit;
  • essoufflement et toux.

La douleur dans l'hypochondre droit augmente et palpite avec le mouvement et la respiration, va à l'épaule.

Maladie du rein

Malgré le fait que l'organe urinaire apparié soit situé dans la région lombaire, avec des lésions rénales, il fait mal sous la côte droite dans le dos.

Pyélonéphrite

Les processus inflammatoires dans les tubules du côté droit sont plus souvent d'origine bactérienne. La douleur associée à la pyélonéphrite survient dans la zone du rein affecté et se reflète dans le quadrant supérieur. Habituellement, ce sont des douleurs douloureuses dans la région du rein droit. Lorsque la lumière de l'uretère est bloquée par une pierre, la gravité du symptôme augmente.

  • frissons et hyperthermie;
  • troubles dyspeptiques;
  • diminution de l'appétit.

Si une pyélonéphrite est diagnostiquée dans l'enfance, l'enfant peut se plaindre d'une douleur intense et d'une intoxication. Chez les personnes âgées, la maladie évolue sans symptômes ou avec un tableau clinique trop prononcé.

Maladie d'urolithiase

La formation de calculs rénaux est l'une des pathologies urologiques les plus courantes. Les concrétions peuvent être de différentes tailles ou sous forme de sable et peuvent ne pas déranger une personne pendant longtemps. Un syndrome douloureux perceptible dans l'hypochondre est observé après un effort physique et des tremblements au volant. Des manifestations vives se produisent lorsque l'uretère est bloqué par une pierre.

Clinique des coliques rénales:

  • douleur aiguë et perçante dans l'hypochondre droit et dans le dos;
  • la nécessité de prendre une posture forcée pour réduire la douleur;
  • les impulsions peuvent capturer la région pelvienne du côté droit, les organes génitaux et l'intérieur des cuisses;
  • assombrissement de l'urine;
  • douleur et douleur au moment de la miction.

Les coliques rénales nécessitent une hospitalisation urgente et des soins médicaux d'urgence.

Maladies du pancréas

L'organe digestif, dont le dysfonctionnement, reflété par un symptôme douloureux du côté droit, peut entraîner une détérioration de la qualité de vie. Un symptôme désagréable peut être un signe avant-coureur de l'apparition d'une tumeur maligne (dégénérescence) du pancréas. Au stade initial, les néoplasmes ne sont pas accompagnés de symptômes caractéristiques. La maladie donne une distension dans le côté droit de l'abdomen. L'inconfort est progressivement remplacé par une douleur intense qui ne peut être tolérée.

Pancréatite aiguë

L'inflammation du pancréas dans 30% des cas débute simultanément avec des pathologies du système biliaire; chez 9% des patients, les maladies chirurgicales aiguës des organes abdominaux ont des antécédents. Dans 70% des cas, l'exacerbation est déclenchée par la consommation d'alcool et se manifeste lors d'une gueule de bois.

La forme aiguë de la maladie est caractérisée par:

  • crampes aiguës dans l'hypochondre droit, irradiant vers la région lombaire;
  • la nausée;
  • la faiblesse;
  • manque d'appétit;
  • augmentation de la température corporelle.

La pancréatite aiguë s'accompagne de vomissements répétés avec un mélange de bile, qui n'apporte pas de soulagement.

Maladies du système digestif

Dans l'hypochondre droit, cela peut faire mal avec des modifications du tractus gastro-intestinal. Dans la plupart des cas, la pathologie intestinale est préoccupante:

NomLa nature de la douleurSymptômes
Duodénite - inflammation du duodénumDouleurs de torsion paroxystiques sur le côté droit d'un personnage éclatant.Nausées, vomissements avec bile, sensibilité à la palpation, faiblesse, grondement dans l'abdomen, flatulences dans les intestins, selles molles, éructations, amertume dans la bouche.
L'ulcère duodénalLa moitié des patients peuvent ressentir une douleur modérée et un patient sur trois se plaint d'une forte réaction douloureuse. La douleur est provoquée par la nourriture épicée, la boisson ou l'activité physique. Heure d'apparition des symptômes: 2 heures après avoir mangé, la nuit, à jeun.Eructation avec contenu acide, brûlures d'estomac, douleur dans l'hypochondre droit à la palpation.
Colite - inflammation du côlonDouleurs spasmodiques ou sourdes de force variable, se propage dans toute la région abdominale.Maladies, fièvre, selles fréquentes, perte de poids, diarrhée brune avec du sang ou du mucus.
Entérocolite - inflammation intestinaleDouleur sourde au milieu de l'abdomen avec dysfonctionnement de l'intestin grêle, sensations de douleur dans le côté droit de l'abdomen - si le gros intestin est affecté.Ballonnements, ballonnements, grondements, flatulences, nausées, diarrhée, maux de tête et douleurs musculaires, plaque sur la langue, fermentation des aliments dans les intestins.
Cancer duodénalDouleur aiguë dans l'hypochondre droit d'un caractère de crampes paroxystiques.Dyspepsie, selles foncées, goût de cuivre dans la bouche.
Néoplasmes malins du côlonDouleur douloureuse sévère dans l'hypocondre, dont l'intensification dépend d'un changement de position du corps.Diarrhée, vomissements répétés, obstruction intestinale, augmentation de la pression intra-abdominale.

Appendicite aiguë

Une maladie dangereuse du tube digestif qui nécessite une intervention chirurgicale. L'inflammation de l'appendice commence par l'apparition d'une douleur aiguë dans l'épigastre, qui après 3-4 heures migre vers le côté droit.

La douleur est ressentie en permanence, a une intensité modérée et augmente avec le mouvement. La nature du symptôme devient prononcée en cas de formation de pus ou de nécrose.

  • une augmentation de la température corporelle à des valeurs subfébriles;
  • nausée et vomissements;
  • augmentation de la fréquence des selles et des mictions;
  • manque d'appétit.

Chez les enfants, l'appendicite peut provoquer une irritation de la vessie et des crampes lors de la miction..

Cardiopathie

Les pathologies cardiaques s'accompagnent de douleurs irradiant vers l'hypochondre droit dues à des troubles circulatoires. Le foie grossit et gonfle, du liquide peut s'accumuler sur les jambes, dans la région de la paroi abdominale antérieure, ce qui irrite les récepteurs responsables de la douleur.

  1. Cardiomyopathie: une douleur lancinante et pressante dans l'hypochondre droit, un essoufflement, une peau pâle, une fatigue accrue et une tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque) peuvent être ressenties.
  2. Cardiopathie ischémique: la douleur brûlante dure de 30 secondes à 15 minutes et couvre la zone du bras ou de l'omoplate à gauche. Brûlure et éclatement derrière le sternum, essoufflement et sensation de peur - les symptômes apparaissent plus souvent la nuit.
  3. Endocardite: douleur sourde et douloureuse sous la côte droite accompagnée de transpiration abondante, fièvre, douleurs articulaires et musculaires, fragilité des vaisseaux sanguins.
  4. Infarctus du myocarde abdominal: une douleur brûlante et pressante de haute intensité est ressentie dans l'estomac et l'hypocondre droit. Échos de douleur soudaine dans l'omoplate droite, irradiant vers le sternum ou la clavicule. De plus, un hoquet sévère, des vomissements, de la diarrhée, des difficultés respiratoires, une insuffisance du rythme cardiaque et une baisse de la tension artérielle apparaissent.

L'infarctus du myocarde est une condition dangereuse qui se développe rapidement et nécessite une attention médicale immédiate.

Maladies du système respiratoire

La nature réfléchie de la douleur sous la côte droite irradie de la cavité thoracique. Le symptôme est inclus dans le complexe de diverses manifestations de maladies du système respiratoire:

  • Pneumonie du lobe inférieur dans le poumon droit: une légère douleur douloureuse augmente et se transforme en piqûre pendant la toux. Les principaux symptômes sont un malaise sévère, une toux sèche, un essoufflement, une augmentation de la transpiration, de la fièvre.
  • Pleurésie - l'inflammation des feuilles pleurales sans formation d'exsudat entraîne une douleur dans l'hypochondre lors d'un réflexe de toux, lorsque le patient se retourne et se penche. Si du liquide s'accumule entre les pétales pleuraux, le patient a des douleurs douloureuses, la sensation de compression dans la région de la poitrine ne cesse de déranger.
  • Le cancer donne une douleur intense aux stades terminaux. L'oncologie s'accompagne d'une forte perte de poids, d'appétit, d'hypoxie, de détérioration de l'immunité, d'insuffisance respiratoire.

Le soulagement de la douleur chronique associée au système respiratoire n'est possible qu'après élimination de la cause de la réaction.

Pathologie du diaphragme

Un défaut herniaire dans le muscle qui sépare classiquement la cavité abdominale et thoracique peut provoquer des douleurs sous la côte droite. Un tableau clinique tangible est causé par une grande hernie diaphragmatique. La douleur douloureuse de nature chronique s'accompagne de nausées constantes, d'un réflexe de toux chronique et d'un ballonnement caractéristique.

Si la hernie est pincée, l'état du patient s'aggrave. Les sensations douloureuses s'intensifient et des vomissements et de la constipation apparaissent. La violation est une complication redoutable qui est éliminée par la chirurgie d'urgence.

Troubles neurologiques

Les dommages aux nerfs provoquent des douleurs perçantes dans l'évolution aiguë et une diminution de l'intensité du syndrome si la maladie devient chronique. La douleur en neurologie peut apparaître lorsque:

  1. Névralgie intercostale: Une douleur perçante, brûlante et lancinante dans l'hypochondre droit provoque un pincement du plexus des nerfs situé entre les côtes. Le renforcement du syndrome est observé avec une pression, une inspiration profonde et des éternuements, passe de la région scapulaire au sternum le long des côtes.
  2. Crise végétative: une crise d'angoisse de panique accompagnée d'une peur déraisonnable. Dans cette condition, une douleur se forme, qui se propage le long de la partie supérieure droite de l'abdomen et est vive, douloureuse, poignante, encerclante. La tête tourne, les membres tremblent.

Maladies de la colonne vertébrale et du système musculo-squelettique

Une douleur de type réflexe ou radiculaire peut accompagner des pathologies associées au cartilage, aux os ou au tissu musculaire:

  • Ostéochondrose - des changements destructeurs dans les disques intervertébraux provoquent une violation des racines vertébrales. La compression se produit par une hernie de la colonne vertébrale, des ostéophytes (excroissances osseuses sur les vertèbres), des corps vertébraux déformés. Étirer la colonne vertébrale à la maison avec des exercices spéciaux aide à réduire les douleurs.
  • Fibromyalgie - des sensations douloureuses de nature musculo-squelettique se produisent avec une raideur de la zone touchée, des crampes et une tension musculaire.

Rarement, la douleur est causée par une chondropathie du cartilage costal d'étiologie inflammatoire. Le plus souvent, le symptôme est associé à divers dommages aux arcades costales..

Pathologie surrénalienne

La douleur dans l'hypochondre droit peut être le résultat d'une grosse tumeur, quelle que soit son origine. Les petites excroissances ne se manifestent pas cliniquement pendant des années. Les néoplasmes augmentent et conduisent à une production d'hormones inappropriée. Cela perturbe la fonctionnalité du système cardiovasculaire, le métabolisme.

Traitement de la douleur dans l'hypochondre droit

La nomination de mesures thérapeutiques est associée à la cause du syndrome. Sur la base des résultats de l'établissement d'un diagnostic précis, le médecin établit un plan de traitement qui diffère pour chaque cas spécifique..

Dans la plupart des cas, les spécialistes ont tendance à utiliser des méthodes de traitement conservatrices, mais une opération est parfois indispensable:

  • résection de la hernie lorsqu'elle est violée - gryzha-operaciya.ru;
  • cholécystectomie - ablation de la vésicule biliaire avec un traitement infructueux - laparoskopiya.ru;
  • "Estomac pointu".

Dans le cadre du traitement non chirurgical, des médicaments et des méthodes supplémentaires de soulagement de la douleur sont sélectionnés, en tenant compte de l'état général du corps et des maladies concomitantes. Si la douleur est associée au tube digestif, un régime à l'exclusion des aliments gras, épicés, frits et fumés est recommandé, ainsi que la consommation d'adsorbants - Smecta, charbon actif, Enterosgel et Polysorb.

Quel médecin contacter

Le soulagement de la douleur par la prise d'analgésiques est temporaire et peut parfois présenter un risque pour la santé. Pour oublier la douleur dans l'hypochondre droit, vous devez prendre rendez-vous avec un thérapeute. Le médecin effectuera un diagnostic initial et rédigera une référence à un spécialiste étroit, dont le choix dépend des manifestations externes de la maladie:

  • gastro-entérologue;
  • cardiologue;
  • urologue;
  • endocrinologue;
  • pneumologue;
  • neurologue;
  • traumatologue;
  • chirurgien;
  • gynécologue;
  • oncologiste.

Avec une douleur aiguë sévère et une détérioration significative de l'état général, avec suspicion d '"abdomen aigu", le patient doit être hospitalisé.

Comment soulager la douleur dans l'hypochondre droit?

Un syndrome modéré peut être arrêté en prenant des antispasmodiques et en corrigeant le régime alimentaire d'une personne malade. Mais en cas de suspicion de maladie aiguë, l'automédication est dangereuse..

Avant d'être examiné par un médecin spécialiste, les éléments suivants sont indiqués:

  • faim - vous ne pouvez pas manger;
  • froid - appliquez un coussin chauffant avec de la glace sur la zone touchée;
  • repos - repos au lit.

Dans le même temps, il est strictement interdit de prendre des analgésiques et des antibactériens, de boire des laxatifs et de faire des lavements. Des symptômes flous peuvent rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct. Une mauvaise manipulation et l'automédication peuvent être fatales.