Hépatite B pendant la grossesse

Une pathologie telle que l'hépatite B pendant la grossesse peut affecter négativement la portance du fœtus. Et aussi pendant l'accouchement, il y a une forte probabilité que la mère transmette le virus au bébé. La maladie nécessite un suivi attentif par des spécialistes et des interventions appropriées. L'hépatite B est potentiellement mortelle, peut survenir sous une forme aiguë ou chronique, provoque le développement d'une cirrhose hépatique et de formations oncologiques.

Planification, grossesse: est-ce possible?

Les médecins recommandent avant de tomber enceinte de subir des tests supplémentaires qui aideront à identifier les maladies infectieuses, par exemple l'hépatite virale. La planification de la grossesse comprend le don de sang pour analyse, l'examen instrumental de tout le corps et le traitement des pathologies inhérentes. Si les tests ont montré la présence d'anticorps anti-hépatite virale, cela ne signifie pas que la femme est une patiente atteinte d'hépatite chronique..

Après avoir reçu les résultats, vous devez contacter un spécialiste pour confirmer le diagnostic. Si le virus est sous une forme inactive, cette condition ne constitue pas une menace et ne nécessite pas de traitement médical sérieux. Avec une forme active de pathologie, il est nécessaire d'effectuer un traitement approprié. Pendant la grossesse, le traitement de la maladie est presque impossible, car les médicaments aux effets antiviraux sont très nocifs pour le fœtus.

Le virus de l'hépatite C pendant la grossesse ne se transmet pas de la mère à l'enfant, les agents infectieux de la pathologie ne peuvent pas passer la barrière placentaire.

Symptômes de l'hépatite lors du port d'un fœtus

L'hépatite B chez les femmes enceintes avec une évolution chronique se déroule presque toujours sans symptômes prononcés, mais elle peut avoir des conséquences. Avec le développement aigu de la maladie, les symptômes suivants apparaissent:

  • des vomissements et des vomissements surviennent indépendamment de la prise alimentaire;
  • température corporelle élevée;
  • détérioration de la santé;
  • assombrissement de l'urine;
  • décoloration des matières fécales;
  • déplacement des limites anatomiques du foie;
  • douleur articulaire;
  • inconfort du côté droit de l'abdomen;
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux;
  • opacification de la conscience;
  • instabilité du sommeil.
Retour à la table des matières

Comment cela affecte-t-il l'évolution de l'hépatite?

La période d'incubation de l'infection dure de 6 semaines à 6 mois. Le degré d'atteinte hépatique dépend de plusieurs facteurs, par exemple de l'activité de l'interféron. Le plus souvent, l'hépatite chronique pendant la grossesse se déroule avec une faible activité et n'est pas caractérisée par des complications graves. Si une femme souffre d'une cirrhose du foie, qui s'est développée à la suite de l'influence de l'hépatite virale, le risque de complications est très élevé. Les conséquences les plus fréquentes de l'hépatite chez la femme enceinte:

  • toxicose sévère;
  • hémorragie interne;
  • varices de l'œsophage;
  • altération de la fonction hépatique.
Retour à la table des matières

Conséquences pour le fœtus

L'hépatite pendant la grossesse est contagieuse pour un bébé. Si la mère a des antigènes HBsAg et HBeAg, le nouveau-né doit être vacciné après l'accouchement. Sinon, l'infection de l'enfant survient dans 90% des cas. L'infection fœtale survient pendant le processus de naissance, très rarement l'agent pathogène peut être transmis par le placenta.

Si seuls des antigènes HBsAg étaient détectés chez une femme enceinte, le risque d'hépatite B, de cirrhose ou de cancer du foie chez un nouveau-né est réduit à 15%. La vaccination d'un bébé dans les premières heures de la vie est le moyen le plus efficace de prévenir le développement d'une pathologie. Après la procédure, l'allaitement est sans danger. L'infection de la mère ne menace pas la formation de diverses anomalies dans le développement du fœtus, mais l'infection peut provoquer une naissance prématurée.

Gestion de la grossesse

L'hépatite B chez la femme enceinte nécessite une surveillance constante. Par conséquent, il est nécessaire de subir des examens médicaux réguliers et de passer les tests appropriés. Les examens de base ont lieu au début de la grossesse et à la fin du trimestre. L'analyse montre l'activité du virus et de l'ALT (enzyme hépatique), AST (enzyme myocardique). L'ALAT peut être légèrement augmentée pendant la grossesse en raison de la charge supplémentaire sur le foie et cela ne sera pas considéré comme une pathologie. Les analyses permettent de suivre l'activité de l'hépatite.

Un test sanguin est nécessaire pour déterminer l'état du fœtus et de la mère.

Si les résultats montrent de forts écarts par rapport à la norme, le médecin décide de suivre un traitement approprié pour améliorer l'état de la femme et du fœtus. Et il est également nécessaire de faire attention aux indicateurs du test sanguin biochimique. Cela peut montrer un manque d'approvisionnement en sang ou de nutrition pour le fœtus. Une détérioration du bien-être, telle que la léthargie, une gêne dans le côté droit de l'abdomen est une raison de consulter un médecin.

Fonctions de diagnostic

Pour confirmer le diagnostic d'hépatite hépatique, le test faussement positif doit d'abord être réfuté. Des résultats inexacts sont obtenus en raison de l'utilisation de tests rapides qui détectent des anticorps dans le sang d'une femme enceinte. La probabilité que l'étude soit faussement positive est de 2%. Et aussi la récente vaccination affecte fortement les résultats de l'analyse. Si le test a montré un résultat positif, un test sanguin supplémentaire est effectué pour la présence de marqueurs viraux.

Traitement de pathologie

Des mesures thérapeutiques actives ne sont pas prises pour supprimer le virus pendant la grossesse, car le traitement antiviral peut nuire au fœtus. L'impact vise à soulager les symptômes aigus et à soulager la condition d'une femme enceinte. À des fins thérapeutiques, un régime spécial est prescrit, ce qui exclut l'utilisation de la malbouffe. Les aliments interdits comprennent:

    La malbouffe ne fera qu'aggraver la maladie.

produits de boulangerie frais;

  • viandes et poissons gras;
  • les légumineuses;
  • marinades;
  • café;
  • champignons;
  • pimenter;
  • des noisettes.
  • Parfois, le médecin recommande aux femmes enceintes de rester au lit afin de ne pas provoquer une naissance prématurée. Les médicaments sont rarement prescrits. Il s'agit principalement de vitamines, de médicaments hormonaux et d'hépatoprotecteurs. Si une femme enceinte a une coagulopathie, une transfusion de plasma frais congelé et de cryoprécipité est prescrite. Tous les rendez-vous sont pris par le médecin sur une base individuelle.

    Accouchement avec hépatite infectieuse

    Au cours de l'accouchement, le bébé est infecté par l'hépatite B par le sang et le mucus de la mère. Par conséquent, les médecins recommandent fortement de pratiquer une césarienne pour réduire le risque d'infection chez le nouveau-né. L'accouchement a lieu dans un service spécial de la maternité - observation. Ces services sont complètement isolés pour les services de visite et ils contiennent toutes les conditions nécessaires pour les patients atteints de lésions virales. Si, pour une raison quelconque, il n'y a pas de service correspondant à la maternité, l'accouchement a lieu dans un hôpital pour maladies infectieuses.

    L'évolution de la grossesse avec l'hépatite B

    Toute maladie de la mère a un impact négatif sur la santé et le développement de l'enfant. Par conséquent, l'hépatite B pendant la grossesse nécessite une surveillance médicale stricte. Il s'agit d'une maladie infectieuse qui entraîne un grand nombre de complications (cirrhose, cancer du foie) et, dans certains cas, entraîne même la mort. Les statistiques montrent que pour un millier de femmes occupant un poste, dix font partie des patients atteints d'une forme chronique de pathologie. L'infection intra-utérine est exclue, mais il existe un risque élevé de transmission du pathogène pendant l'accouchement.

    Caractéristiques générales de la maladie

    L'hépatite B survient chez ¼ de tous les habitants du monde, de sorte que la principale voie de transmission de l'agent pathogène est une personne infectée. Tous ses fluides biologiques sont dangereux, à savoir l'urine, le sperme, la salive, la bile, la lymphe, le sang. Risque élevé d'infection dans les cas suivants:

    • Transfusion sanguine ou plasmatique.
    • Passage de la procédure d'hémodialyse.
    • Manipulations médicales: extraction dentaire, biopsie tissulaire, chirurgie.
    • Consommation de drogues injectables.
    • Procédures d'acupuncture.
    • Visite de l'institut de beauté (manucure, pédicure).
    • Sexe occasionnel.

    Une fois dans le corps, l'agent pathogène se propage dans le corps et s'installe principalement dans les tissus hépatiques. Il ne les détruit pas, mais il détruit le système immunitaire, qui reconnaît les cellules infectées. Plus la réponse des défenses de l'organisme est bonne, plus l'organe sera endommagé. La vaccination est le principal moyen de se protéger de la maladie. Il est fait pour les enfants à un âge précoce..

    L'effet de la maladie sur le processus de gestation

    Une grossesse avec hépatite B n'est pas exclue, mais pour protéger le fœtus de l'infection, une surveillance médicale constante et la mise en œuvre de toutes ses recommandations sont nécessaires. Dans la forme chronique de la maladie, le processus se déroule généralement avec les indicateurs suivants:

    • L'état général de la femme ne se détériore pas, l'état de santé est normal.
    • La probabilité de développer une cirrhose est réduite, ce qui rend la grossesse totalement sûre pour la mère et le fœtus.
    • Un léger déséquilibre hormonal apparaît.
    • La charge virale augmente.
    • Augmentation des taux d'ALT dans les analyses au cours du 3ème trimestre.
    • L'infection intra-utérine est presque impossible.
    • Il existe un risque de développer un diabète, en raison d'une augmentation de la glycémie de 3,5 fois.

    C'est pourquoi la grossesse avec l'hépatite B est sous contrôle strict, en outre, des tests constants sont nécessaires. Le diagnostic comprend un test sanguin biochimique obligatoire.

    Complications possibles

    La présence de l'hépatite B dans le corps d'une femme, selon des études récentes, n'affecte pas les défauts de développement et n'augmente pas le risque d'avoir un enfant immobile. L'hépatite B et la grossesse sont compatibles, car le risque d'infection intra-utérine est extrêmement faible. Mais il y a de sérieux risques pendant la période de gestation, dont la femme doit être avertie. Ceux-ci inclus:

    • Augmentation du tonus de l'utérus, menaçant l'arrêt prématuré du processus.
    • Toxicose sévère, qui empêche l'apport de nutriments nécessaires au développement normal du fœtus.
    • Insuffisance foetoplacentaire.
    • Naissance prématurée.
    • Hypoxie intra-utérine.
    • Pathologies rénales.
    • Saignement intra-utérin.
    • La probabilité de transmission du virus lors de l'accouchement.

    Il est important de savoir! Lors de la planification d'une grossesse, le médecin attire l'attention sur le fait qu'une femme infectée devra être observée non seulement par un gynécologue, mais également par un spécialiste des maladies infectieuses et un hépatologue. Pendant la période aiguë de la maladie, il est recommandé de reporter la conception.

    Accouchement et allaitement

    La plupart des infections de la mère à l'enfant surviennent lors d'un accouchement vaginal. Par conséquent, le médecin peut recommander une opération - une césarienne. Cela réduit les risques, mais ne fournit pas une garantie complète. L'ensemble du processus d'accouchement est effectué dans des services infectieux spéciaux des maternités. Avec une observation attentive d'une femme pendant la grossesse, la probabilité d'une issue positive est élevée..

    L'hépatite B chez la mère ne constitue pratiquement pas une menace pour le bébé pendant l'allaitement. Par conséquent, il est généralement autorisé sans restriction si le nourrisson a été vacciné le 3ème jour après la naissance. Il se fait en 4 étapes, avec le contrôle d'un test sanguin pour la présence d'anticorps. De plus, une femme doit surveiller l'état de ses mamelons pour éviter l'infection. Si des fissures sont trouvées, l'alimentation s'arrête et une consultation obligatoire avec un spécialiste des maladies infectieuses ou un hépatologue est requise.

    Le risque de transmission du pathogène à l'enfant

    La probabilité d'infection du fœtus par la mère lors de l'accouchement dépend largement des marqueurs viraux de cette dernière. Par exemple, si l'AgHBs ou l'AgHBe ont été détectés pendant les tests, le risque est de 80 à 90%, surtout si le vaccin n'a pas été administré à temps (dans les 12 premières heures de vie). À l'avenir, ces enfants sont plus susceptibles de souffrir de cirrhose ou de cancer du foie. Si aucun de ces marqueurs n'a été trouvé, le risque d'infection de l'enfant par le porteur est de 5 à 10%.

    Attention! L'infection se produit principalement pendant l'accouchement, si pendant le processus il y a eu des blessures ou un contact direct avec le sang de la mère.

    Tests diagnostiques

    Toutes les femmes en poste lors de l'inscription à la clinique prénatale subissent un examen complet. Cela comprend la livraison de tests pour détecter l'hépatite virale. De plus, la femme enceinte doit déterminer l'activité des enzymes hépatiques (biochimie).

    Les résultats obtenus permettent de déterminer avec une grande précision la présence du pathogène dans le sang. Dans de rares cas, ils sont erronés et nécessitent un examen supplémentaire. Des données faussement positives peuvent être obtenues en violation des règles de prélèvement sanguin, une grande quantité de cryoglobuline, des perturbations du système hormonal, après avoir été vacciné contre le tétanos. Il existe également un risque élevé d'erreur lors du développement de l'oncologie dans le corps ou lors de la prise de médicaments stimulant l'immunité..

    Il est possible de réduire la probabilité d'un résultat incorrect en effectuant une analyse dans une clinique où les règles de prélèvement du matériel sont strictement observées et, en cas de suspicion d'inexactitude, de subir un examen supplémentaire ailleurs.

    Tactiques de traitement de l'hépatite B pendant la grossesse

    Si le résultat du test de l'hépatite B est positif, le patient devra subir un traitement complexe. Il se compose généralement d'interférons et de médicaments antiviraux. Mais pour une femme en position, ils peuvent causer un préjudice irréparable. Par conséquent, le médecin ne prescrit qu'un traitement symptomatique pour la période de gestation pour soulager la maladie.

    Toutes les femmes enceintes doivent être enregistrées auprès d'un spécialiste des maladies infectieuses qui surveillera la dynamique de la maladie et prendra une décision sur le traitement. Habituellement, un traitement prénatal individualisé est prescrit si les risques sont justifiés.

    Conseil! Si, pendant le processus d'observation, l'état du patient et de l'enfant est satisfaisant, l'accouchement naturel est autorisé.

    Prévention des maladies

    Le traitement de l'hépatite B pendant la grossesse est très difficile et a ses propres conséquences.Par conséquent, de nombreux experts conseillent à la femme enceinte de se protéger autant que possible de la probabilité que le virus pénètre dans le corps. Il est recommandé de s'abstenir de tout contact avec la salive, le sang, le sperme et les autres liquides organiques du patient. Même si c'est ton propre mari. De plus, il vaut la peine de prendre en compte quelques-unes des règles suivantes:

    • Ne visitez pas les salons où les instruments et appareils ne sont pas correctement désinfectés.
    • Traitez les dents uniquement dans des cabinets dentaires professionnels ou des cliniques éprouvées.
    • N'utilisez pas les affaires d'autrui, les ciseaux à ongles, les pincettes ou une lime à ongles.
    • Faites-vous tester régulièrement pendant la grossesse.
    • Faites-vous vacciner contre l'hépatite B selon le calendrier établi.

    Le virus conserve son activité même sous forme sèche, de sorte qu'il peut pénétrer dans le corps par des blessures mineures lors de l'utilisation des produits d'hygiène d'une autre personne (rasoir, brosse à dents, ciseaux). Ces règles simples vous aideront à vous protéger et à protéger votre bébé pendant la gestation et l'alimentation. Par conséquent, ils doivent toujours être respectés, sans faire d'exceptions, même pour les membres de la famille..

    L'hépatite B est une maladie infectieuse grave qui est dangereuse pour la mère et le bébé. Souvent, c'est cela qui devient la cause de complications lors de l'accouchement ou qui est transmis au bébé en cours de naissance en raison d'un traumatisme et d'un contact avec du sang infecté. Par conséquent, la maladie nécessite un contrôle strict de spécialistes et l'adoption de toutes les mesures nécessaires pour préserver la vie et la santé du nouveau-né, ainsi que pour réduire au minimum les risques pour la mère..

    Manifestations de l'hépatite B pendant la grossesse, son traitement

    Les maladies d'une femme enceinte peuvent affecter négativement non seulement sa santé, mais également le développement du bébé. Et l'hépatite B pendant la grossesse est une maladie très dangereuse qui nécessite un contrôle et une attention particuliers de la part des médecins. Par conséquent, il est important de s'inscrire au plus tôt à la clinique prénatale et de subir un examen complet, qui indiquera la présence ou l'absence d'une maladie chez une femme enceinte, afin de construire correctement un plan d'observation ou de traitement avec des médecins.

    L'hépatite B est une maladie grave qui pose un problème sérieux dans le monde en raison de l'augmentation continue du nombre de cas, ainsi que du développement assez fréquent de complications telles que la cirrhose du foie, le carcinome, ainsi que les formes chroniques ou actives de la maladie.

    La période d'incubation de la maladie dure en moyenne 12 semaines, mais dans certains cas, elle peut aller de 2 mois à six mois. À partir du moment où le virus pénètre dans la circulation sanguine, sa reproduction active commence. L'hépatite B a une forme aiguë et chronique de la maladie. Ce dernier n'est pas guéri - une personne devra vivre avec tout au long de sa vie, et une personne aiguë se prête à un traitement et un rétablissement complet se produit avec le développement d'une immunité persistante contre ce virus.

    Selon les statistiques, sur un millier de femmes enceintes, jusqu'à 10 femmes souffrent de formes chroniques et de 1 à 2 formes aiguës de la maladie..

    L'hépatite B est une maladie infectieuse, par conséquent, pendant la grossesse, elle comporte le risque de transmission verticale de l'infection - de la mère à l'enfant. Dans la plupart des cas, l'infection ne se produit pas par voie intra-utérine (la probabilité est très faible - environ 3 à 10% des cas), mais au moment de l'accouchement, car il y a contact avec du sang infecté et des sécrétions cervicales. S'il est infecté pendant la grossesse ou l'accouchement, le bébé a de fortes chances de devenir porteur chronique du virus. Chez les jeunes enfants, la probabilité de transition de la maladie vers un état chronique atteint 95%, tandis que, ayant été infectés à l'âge adulte, la grande majorité des patients guérissent.

    Comment se produit l'infection?

    L'hépatite B se transmet d'une personne infectée par le sang.

    Les moyens les plus courants de transmission du virus sont:

    • Transfusion sanguine. En raison du fait que cette méthode a une forte probabilité de contracter l'hépatite B (jusqu'à 2% des donneurs sont porteurs de la maladie), la présence du virus est vérifiée dans le sang avant la procédure de perfusion.
    • L'utilisation d'aiguilles non stériles, de fournitures de manucure et d'autres objets sur lesquels le sang pourrait rester (même séché). Le partage d'une aiguille d'une seringue par plusieurs personnes est la méthode d'infection la plus courante chez les toxicomanes..
    • Contact sexuel. Chaque année, cette voie d'infection est de plus en plus courante..
    • De mère en enfant. L'infection peut survenir à la fois intra-utérine et au moment du passage du canal génital. La probabilité d'infection est particulièrement élevée si un virus actif ou une forme aiguë est détecté chez la mère.

    Il n'est pas toujours possible de savoir de manière fiable comment l'infection s'est produite - dans environ 40% des cas, la méthode d'infection reste inconnue.

    Symptômes de la maladie

    Si la maladie a été contractée avant le début de la grossesse ou si la femme l'a découvert, la présence de l'hépatite B est généralement reconnue lorsque des analyses de sang sont effectuées immédiatement après l'enregistrement. Une analyse de cette affection est obligatoire pendant la grossesse, elle est effectuée lors du premier examen d'une femme, et si elle s'avère positive, ce n'est pas nécessairement un indicateur d'hépatite chronique.

    Un résultat de test positif est une raison de demander conseil à un hépatologue, qui, après un certain examen, peut déterminer si le virus est actif. Si l'activité du virus est confirmée, un traitement est nécessaire, ce qui est contre-indiqué pendant la grossesse, car les médicaments antiviraux affectent le fœtus. Et comme le risque d'infection intra-utérine n'est pas grand, l'état de la femme est surveillé jusqu'à l'accouchement et l'enfant est vacciné contre l'hépatite B immédiatement après l'accouchement..

    L'hépatite B chronique (CHB) pendant la grossesse et sans elle dans la plupart des cas est absolument asymptomatique, il est donc important de subir un examen pour détecter la maladie. Et la forme aiguë de la maladie a une période d'incubation de 5 semaines à six mois et peut se manifester par des symptômes tels que:

    • Nausées et vomissements (ils sont le principal symptôme de toxicose, ils ne peuvent donc indiquer une hépatite qu'en combinaison avec d'autres symptômes);
    • Faiblesse générale associée à un manque d'appétit et de fièvre;
    • Décoloration de l'urine (elle devient beaucoup plus sombre que d'habitude - jaune foncé);
    • Fèces légères;
    • Sensations douloureuses dans les articulations;
    • Augmentation du volume du foie;
    • Douleur ou inconfort abdominal dans le quadrant supérieur droit;
    • Jaunissement de la peau et des yeux, visibles à l'œil nu;
    • Fatiguabilité rapide;
    • Perturbations de sommeil;
    • Confusion dans certains cas.

    Lire aussi sur le sujet

    Si une femme enceinte découvre de tels symptômes après avoir reçu des résultats de test négatifs dans la première moitié de la grossesse, il est impératif d'en informer votre gynécologue et d'être examinée par un hépatologue. Cela aidera à réduire le risque de complications et à réduire le risque d'infection du bébé pendant l'accouchement..

    Accouchement avec hépatite

    Si l'hépatite B est détectée, alors une femme a une question raisonnable - comment, dans ce cas, l'accouchement se produit. Étant donné qu'avec l'accouchement naturel, le risque d'infection du fœtus atteint 95% en raison d'un contact étroit avec le sang infecté et les sécrétions vaginales de la mère, les médecins recommandent une césarienne, car cela réduit quelque peu la probabilité de transmission du virus à l'enfant. Le risque d'infection d'un enfant dépend directement de l'activité du virus - plus il est faible, plus il y a de chances de donner naissance à un bébé en bonne santé.

    La naissance d'une femme atteinte de cette maladie a lieu dans des maternités infectieuses spéciales, où des conditions spéciales sont créées pour l'admission de patients atteints d'hépatite et d'autres virus. S'il n'y a pas de tels hôpitaux dans la ville, l'accouchement a lieu dans les maternités de l'hôpital des maladies infectieuses avec la mise à disposition d'une loge ou d'un service séparé pour la femme en travail..

    L'hépatite B n'est pas une contre-indication à l'allaitement, contrairement à l'opinion de la plupart des femmes. Une condition importante est le respect de l'intégrité des mamelons - si des fissures se forment lors de l'alimentation, vous devez vous abstenir (dans ce cas, vous ne devez pas donner au bébé et au lait exprimé, qui pourrait contenir du sang).

    Que faire si l'hépatite B est détectée pendant la grossesse?

    Le diagnostic de la maladie pendant la grossesse est effectué trois fois en testant l'HBsAg. Dans le cas d'un test positif, l'analyse est généralement répétée pour exclure un faux résultat. Si l'hépatite B est confirmée pendant la grossesse, la femme est envoyée à un rendez-vous avec un hépatologue. Il procède à un examen plus complet pour identifier la forme de la maladie (chronique ou aiguë) à l'aide d'un dosage immunoenzymatique et l'état du foie en effectuant une échographie. Le médecin donne également des conseils sur l'accouchement et la grossesse. Si une maladie est détectée chez une femme, il est nécessaire de subir un test HBsAg pour son partenaire, ainsi que tous les membres de la famille.

    "Le virus de l'hépatite B est assez résistant aux températures élevées et basses, par exemple, à + 30 ° C, il conserve son activité infectieuse jusqu'à six mois.".

    L'hépatite B aiguë est particulièrement dangereuse chez les femmes enceintes, car le foie est très chargé. Lorsqu'elle est infectée pendant cette période, la maladie se développe très rapidement, ce qui entraîne de nombreuses complications.Par conséquent, une visite chez un hépatologue est une condition préalable à une analyse positive. La forme chronique de la maladie se manifeste rarement par des exacerbations pendant la grossesse, son danger réside uniquement dans la possible infection de l'enfant.

    Traitement et complications possibles

    Le traitement de l'hépatite B pendant la grossesse diffère considérablement du traitement à d'autres moments. Tous les médicaments antiviraux qui résolvent le problème de cette maladie ont un effet tératogène, c'est-à-dire qu'ils conduisent à l'apparition de pathologies fœtales intra-utérines. Par conséquent, la période de mise au monde d'un enfant reporte le traitement antiviral jusqu'à l'accouchement, à l'exception des situations avec l'apparition d'une inflammation du foie, confirmée par échographie. Pendant la grossesse, des hépatoprotecteurs peuvent être prescrits par votre médecin pour maintenir une fonction hépatique normale. Lequel de ces médicaments utiliser est prescrit par le médecin traitant, en fonction des caractéristiques de la femme et de son état. Une thérapie vitaminique peut également être prescrite.

    Pendant cette période, des tactiques de surveillance et de contrôle sont utilisées pour traiter l'hépatite. Le traitement de la maladie pendant la grossesse vise à minimiser le risque de complications. Toutes les femmes atteintes de ce virus se voient imposer un repos au lit obligatoire jusqu'à l'accouchement. L'hospitalisation n'est pas nécessaire si l'état de la femme enceinte est stable. Tout type d'activité physique doit être considérablement limité.

    Il est également important de suivre un régime alimentaire spécifique pendant et après la grossesse. Une telle nutrition vise à maintenir le fonctionnement du foie et consiste en les principes suivants:

    • Le régime dure au moins 1,5 an;
    • Les repas doivent être fractionnés 5 fois par jour avec un intervalle entre les repas d'environ 3 heures;
    • La ration quotidienne ne doit pas dépasser 3 kg de nourriture, et pour les personnes obèses ou leurs proches - 2 kg;
    • La teneur en calories du régime ne doit pas dépasser 2500-3000 kcal;
    • Limiter la consommation de sel;
    • Quantité suffisante de liquide ne dépassant pas 3 litres;
    • Exclusion des aliments frits, fumés et en conserve;
    • Exclure les aliments gras, il est interdit d'utiliser du porc et de l'agneau pour la cuisson;
    • Les aliments interdits comprennent également toutes les légumineuses, champignons, épices chaudes, produits de boulangerie frais (vous pouvez manger du pain d'hier), champignons, œufs frits ou durs, fromage cottage aigre, aliments sucrés, café;
    • L'alcool est strictement interdit.

    Hépatite B pendant la grossesse: effets sur le fœtus et caractéristiques de l'accouchement

    L'hépatite B est une maladie virale qui affecte le foie et affecte le fonctionnement d'autres systèmes et organes. Tout le monde peut tomber malade, car vous pouvez même rencontrer l'agent pathogène dans un salon de manucure, où il ne travaille pas seulement avec des instruments stériles. La maladie est d'une importance particulière pour les femmes enceintes dont l'immunité est affaiblie - ces patients font l'objet d'un enregistrement spécial auprès d'un gynécologue. Comment se déroulent l'hépatite B et la grossesse, et comment éliminer les conséquences pour le fœtus - nous examinerons plus en détail.

    Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

    Est-il possible de tomber enceinte avec l'hépatite B?

    Il n'y a pas de contre-indication à la grossesse avec l'hépatite B. Très souvent, les femmes enceintes apprennent leur statut pour la première fois lors des tests. Ils ont un virus inactif avec une forte rétention d'anticorps. Si une femme est atteinte d'hépatite active et en a connaissance, il est recommandé de se faire traiter et de tomber enceinte plus tard, afin de ne pas faire face aux complications de l'hépatite B en portant un enfant.

    Si la femme enceinte tombe enceinte dans le contexte d'une infection existante, elle reçoit un traitement de soutien, car pendant la grossesse et l'allaitement, le traitement par des médicaments antiviraux n'est pas recommandé en raison d'une diminution significative de l'immunité chez les patientes. Si l'hépatite B vient d'apparaître pendant la grossesse, c.-à-d. l'infection est survenue après la conception, alors ce n'est pas une indication d'avortement.

    Caractéristiques de l'évolution de la grossesse avec l'hépatite B

    Les principaux risques et complications sont associés à un stress accru sur le foie. Pendant la grossesse, cet organe fonctionne avec une charge doublée, car il est nécessaire de nettoyer le sang des toxines. Les cellules hépatiques affectées ne font pas face à la tâche, de sorte que le corps de la mère peut être difficile à tolérer la maladie.

    Dans la période aiguë, l'hépatite B chez la femme enceinte passe par les trois phases du développement de la maladie. La période préictérique due à une immunité affaiblie s'allonge à trois semaines, bien que pour d'autres, cette période soit d'environ une semaine.

    La période ictérique est également plus difficile - tous les signes de la maladie sont aggravés par l'intoxication. Les femmes enceintes souffrent d'une faiblesse accrue, de la fatigue, la couleur de la peau est jaune et la température corporelle augmente. Ils s'inquiètent de la douleur au foie, de l'épigastre, des nausées, des vomissements et du manque d'appétit sont des symptômes courants. Dans la période post-ictérique, la stabilisation de l'état de la mère peut être retardée.

    L'hépatite B inactive, qui survient sous une forme latente, peut s'aggraver pendant la gestation, ce qui est associé à un fond hormonal instable. La grossesse avec une maladie chronique est relativement calme, les femmes portent pleinement un fœtus et donnent naissance à un enfant à temps.

    Le diagnostic pourrait-il être erroné??

    La réussite des examens aide à identifier les menaces cachées au développement du fœtus. L'analyse virale est une étude obligatoire qui est réalisée lors de l'inscription auprès d'une clinique prénatale.

    Les résultats des tests peuvent déprimer les femmes enceintes - la détection de l'hépatite B pendant la grossesse devient un éclair, car la plupart des femmes ne le savent même pas.

    Si la femme enceinte a un faux test positif - l'hépatite B n'est pas confirmée, le diagnostic est répété. Les raisons des résultats incorrects incluent:

    • maladies respiratoires aiguës sévères;
    • l'incidence de la grippe directement pendant le test;
    • Troubles métaboliques;
    • changements des niveaux hormonaux pendant la grossesse;
    • taux sanguins élevés de cryoglobuline;
    • pathologie de nature auto-immune;
    • oncologie;
    • vaccination récente contre l'hépatite et le tétanos;
    • prendre des médicaments pour stimuler l'immunité.

    Il ne faut pas perdre de vue le facteur humain, lorsque le prélèvement sanguin est effectué avec des violations ou que le biomatériau est simplement mélangé. Après une étude, les médecins ne sont pas pressés de diagnostiquer la maladie, mais envoient le patient pour une reprise.

    Influence sur le fœtus

    Ce que le virus menace pour le fœtus dépend directement de la phase au cours de laquelle la femme l'a contracté. Lorsqu'on conçoit déjà avec l'hépatite, le risque de transmission est minime, car l'enfant est protégé par les environnements naturels et ne peut pas être infecté. Le sang de la mère et du bébé n'est jamais mélangé, mais les risques d'affecter le fœtus lors de l'accouchement restent élevés.

    Si l'infection est survenue au cours du premier ou du deuxième trimestre de la grossesse, le risque de transmission du virus au bébé est d'environ 10%. C'est bien pire si l'infection est survenue au troisième trimestre - 70% des nouveau-nés sont déjà nés avec le virus, c'est-à-dire ils l'acquièrent même in utero. L'hépatite B chez la femme enceinte sous forme active à une date ultérieure augmente le risque de naissance prématurée et de mort fœtale périnatale.

    Accouchement ou césarienne?

    L'hépatite B pendant l'accouchement est l'un des problèmes les plus controversés. Pour le moment, il n'y a pas de consensus sur la possibilité d'accoucher naturellement avec l'hépatite B. Les statistiques indiquent que la probabilité d'infection lors d'une césarienne est considérablement réduite et que les conséquences pour le fœtus sont minimisées. La recommandation de césarienne est pertinente pour les femmes ayant une charge virale élevée.

    La question du mode d'accouchement doit être discutée avant la date prévue de la naissance de l'enfant. Il est nécessaire de consulter non seulement un gynécologue, mais également un hépatologue infectieux afin d'éviter l'infection de l'enfant lors de l'accouchement. Ce n'est qu'après un examen complet, y compris au troisième trimestre, que la question de l'accouchement naturel ou artificiel est tranchée.

    Allaiter avec l'hépatite B chez maman

    L'effet de la maladie pendant la lactation a été largement étudié par des experts de l'Organisation mondiale de la santé. Les médecins non seulement affirment, mais insistent même, que les femmes en travail nourrissent leur bébé de manière naturelle. Le virus n'est pas transmis avec le lait maternel. Les femmes doivent surveiller l'absence de fissures dans les mamelons - elles augmentent le risque d'infection de l'enfant par un hépatovirus contenu dans le sang d'une mère malade.

    Les avantages de l'allaitement dépassent de loin les risques possibles, car avec le lait maternel, le bébé reçoit des substances uniques qu'aucune préparation artificielle ne peut donner. De plus, un enfant né d'une mère malade est vacciné - prévention de l'hépatite - et le risque d'infection est minimisé.

    L'hépatite B chez la femme enceinte est clairement un facteur de risque de complications graves. Lors de la prise en charge des patients atteints d'hépatite, la phase de la maladie, l'activité du virus ou du portage, l'état de santé d'une femme enceinte atteinte d'hépatite sont pris en compte. Avec un soutien bien organisé pour les femmes enceintes atteintes d'hépatite, il est possible de parvenir à porter un fœtus sans complications, et avec l'autorisation d'un médecin, même la naissance d'un bébé est possible de manière naturelle.

    Grossesse et accouchement avec hépatite C: conséquences pour l'enfant

    Est-il possible d'accoucher avec l'hépatite C: conséquences pour l'enfant et la mère

    L'hépatite C peut-elle être transmise à un bébé par une mère pendant l'accouchement ou la grossesse??

    Quelle est la période d'incubation moyenne de l'hépatite C?

    Jaunisse pendant la grossesse: causes, diagnostic, traitement et conséquences

    Hépatite B pendant la grossesse

    Lors de la planification d'un enfant ou de la grossesse, une femme subit presque toujours un examen médical complet. Les résultats sont souvent choquants. Par exemple, une réaction positive à l'hépatite B. Vous pouvez vivre avec toute votre vie sans conséquences tangibles ni symptômes d'infection. C'est une autre question si l'hépatite B est détectée pendant la grossesse.

    L'agent causal de cette infection est un virus de la famille des Hepadnaviridae. Il se distingue par sa stabilité dans l'environnement extérieur et un degré élevé d'infectiosité. Vous pouvez attraper la maladie par contact avec n'importe quel liquide corporel de l'infection.

    Que faire

    Si le résultat n'est pas faux positif (ce qui arrive dans 10-15%), la femme et les médecins devront prendre certaines mesures.

    • Tout d'abord, la femme enceinte devra faire des tests réguliers pour surveiller le foie..
    • Deuxièmement, les femmes enceintes atteintes d'hépatite B accouchent exclusivement par césarienne et uniquement dans les services de maladies infectieuses. De telles mesures sont nécessaires pour réduire le risque d'infection de l'enfant (de 90 à 2 à 10%).
    • Il est très important de vacciner l'enfant dans les 48 premières heures afin que l'infection ne se produise pas d'une autre manière. L'allaitement est alors possible..

    Aucun traitement spécifique n'est fourni pendant la grossesse. Après - selon les indications.

    informations générales

    L'hépatite B est une infection virale du foie. L'agent causal est un virus contenant de l'ADN qui est très stable dans l'environnement externe. Dans une goutte de sang séché, il reste viable pendant au moins 7 jours. Transmis par contact avec de la salive infectée, du sperme, des menstruations, des sécrétions vaginales et d'autres fluides corporels.

    La voie d’infection prédominante est la voie sexuelle, avec contact non protégé. De plus, vous pouvez être infecté en utilisant un instrument non stérile dans un hôpital, un salon de beauté, un salon de tatouage, une transfusion sanguine..

    La période d'incubation de la maladie peut varier de 30 à 180 jours. Cependant, l'infection peut être déterminée dès 10-30 jours. L'hépatite B peut se développer à la fois de manière aiguë et asymptomatique. Une personne infectée peut présenter les symptômes suivants: jaunissement de la peau et de la sclérotique, douleur dans l'hypochondre droit, urine foncée, selles légères, fièvre, faiblesse, diminution des performances, courbatures.

    Chez la plupart des adultes, la maladie guérit d'elle-même, dans 10% des cas, elle se développe en une forme chronique, dans des cas isolés, elle est mortelle. Dans le même temps, pour le reste de sa vie, une personne reste porteuse, des anticorps contre l'hépatite B. se retrouvent dans son sang. Les porteurs des non-vaccinés sont infectieux, mais beaucoup moins que les patients atteints d'une forme active ou chronique de la maladie.

    Si l'hépatite B est détectée, le patient doit être enregistré. Un traitement spécifique est rarement réalisé, uniquement en cas d'infection active et de lésions hépatiques sévères. Les médicaments les plus efficaces sont considérés comme les interférons et les analogues nucléosidiques. La thérapie antivirale (AVT) peut provoquer des effets secondaires. Non effectué pendant la grossesse.

    Tous les patients atteints d'hépatite B doivent subir un examen régulier (1 fois tous les 3 à 12 mois) afin de contrôler l'évolution de la maladie.

    L'évolution de la grossesse avec l'hépatite B

    Toutes les femmes enceintes sont testées pour l'HBsAg dans leur sang. Cependant, peu de gens savent ce que c'est. L'antigène de surface de l'hépatite B est traduit par «antigène de surface du virus de l'hépatite B», également appelé «antigène australien»..

    C'est une coquille vide d'un virus. Si le résultat du test est positif, il y a eu une rencontre avec l'infection. Cependant, le processus actif ne peut pas être jugé par la présence de HBsAg. Pour déterminer si une femme enceinte est atteinte d'hépatite ou simplement porteuse, des recherches supplémentaires sont nécessaires:

    • PCR (réaction en chaîne par polymérase), analyse quantitative;
    • Échographie du foie;
    • chimie sanguine;
    • analyse de la présence de HBeAg, HBcAg, anti-HBc (total) (HBcAb), IgM anti-HBc (HBcAb IgM), anti-HBe (HBeAb), anti-HBs (HBsAb) and HBV-DNA.

    Le plus souvent, les femmes enceintes ont un portage asymptomatique ou le test s'avère être un faux positif. Dans ce cas, ni la mère ni l'enfant ne sont en danger. Mais une femme doit subir des examens supplémentaires, surveiller l'état du foie..

    Si d'autres tests chez une femme enceinte ne sont pas très bons, par exemple, une PCR supérieure à 150 UI / ml ou la concentration d'AlAt / AsAt dépasse la norme, alors on lui prescrit des hépatoprotecteurs, des vitamines et des minéraux, un régime strict..

    L'hépatite B n'est pas une indication d'interruption de grossesse. Les enfants de ces mères naissent en bonne santé, les exceptions sont en cas d'infection pendant la gestation (3-10%) ou l'accouchement (2-90%). Un traitement antiviral spécifique n'est effectué que dans 10 cas sur 100 et uniquement après la naissance de l'enfant.

    Attention! Si une femme est déjà infectée pendant la grossesse, le risque d'infection fœtale passe de 10% au premier trimestre à 70% au troisième.

    Accouchement et allaitement

    Dans 90% des cas, l'infection d'un enfant survient par contact avec le sang maternel et les sécrétions vaginales lors de l'accouchement vaginal. Par conséquent, les femmes atteintes d'hépatite B accouchent exclusivement par césarienne dans les maternités ou départements infectieux. Il est également important de considérer que chez ces femmes enceintes, l'accouchement prématuré se produit trois fois plus souvent que chez les autres femmes, et il est recommandé de se rendre à l'hôpital à l'avance..

    Après l'accouchement, les médecins prennent des mesures pour protéger le nouveau-né. Dans les 12 premières heures, on lui montre l'introduction du sérum anti-B. La revaccination est effectuée à 3 et 6 mois. L'efficacité de ces mesures est de 95%. Les enfants non vaccinés sont infectés par contact avec leur mère dans 95% des cas, 80% développent une hépatite chronique. Il est possible d'allaiter l'enfant après la vaccination, s'il n'y a pas d'autres contre-indications et que l'état de la mère n'est pas grave.

    En résumé, il est prudent de dire que l'hépatite B et la grossesse sont compatibles. Avec ce virus, vous pouvez réussir à porter et à donner naissance à un enfant. De plus, la majorité des femmes atteintes d'hépatite vivent longtemps normalement et la maladie n'affecte en rien leur santé. Mais, bien sûr, chaque cas est différent. Vous devez écouter votre médecin et ne pas vous fier uniquement aux informations provenant d'Internet.

    Hépatite B et grossesse

    Commentaires des utilisateurs

    Ils m'ont trouvé mal

    Reprenez et ne soyez pas nerveux tout ira bien.

    Mon ami a reçu un diagnostic de cancer))

    J'ai une tante atteinte de l'hépatite B, j'étais enceinte de jumeaux, j'ai découvert l'hépatite pendant longtemps, je suis restée à la clinique des maladies infectieuses pendant un mois, puis par césarienne, une fille est en vie, la deuxième est décédée, mais je pense que ce n'est pas de l'hépatite.

    Très probablement faux. Refaire.

    Et avant cela, non? Très probablement faux. Republier ailleurs

    Il n'y avait pas... jamais de crêpe... même il serait possible de blâmer mon mari, mais nous n'avons pas de vie sexuelle depuis environ 2 mois

    Votre mari a-t-il été testé? Envoyez-le d'abord. C'est le principal suspect maintenant. Ma sœur a eu l'hépatite B toute sa vie. Tout va bien avec sa santé. L'homme le lui a donné aussi. Un régime est suivi pour soutenir le foie. Ne boit pas de pilules.

    Reprenez l'analyse, bien sûr. Et ne paniquez pas, à l'avance. Ce n'est pas fatal. Ils vivent bien avec ça.

    Dans mon premier B, le tout premier test sanguin était également positif. J'étais hystérique, mais ils ont immédiatement donné des instructions pour une deuxième analyse, qui s'est avérée négative. Ne vous inquiétez pas à l'avance! Il y a des faux tests positifs.

    Redémarrez l'analyse. C'est souvent un faux positif. Qu'en est-il d'Alat et Asat selon les analyses?

    Rien n'a été dit à ce sujet. Demain je découvrirai tout en détail

    Soumettez l'analyse. La syphilis d'un ami a été trouvée. Et elle a juste mangé du gras avant de se coucher. Rapporté, rien. J'ai vécu un tel stress.

    Ils ont trouvé l'hépatite C chez ma coloc, ont repris toutes les normes.

    Répétez simplement, très souvent des faux positifs arrivent. De plus, l'hépatite est désormais parfaitement traitée, pas de souci!

    C est traité, A est traité. Je n'ai pas entendu parler de V à traiter.
    Bien fait quoi

    Hépatite B pendant la grossesse

    Une infection virale avec lésions hépatiques est appelée hépatite. Il existe différentes manières de sa transmission. L'hépatite B est particulièrement dangereuse pendant la grossesse. Si une infection est suspectée, un examen et un traitement approprié sont nécessaires. Les mesures de prévention sont essentielles.

    Les causes

    L'hépatite B se fait sentir à n'importe quel stade de la grossesse. Il est transmis par le sang humain et d'autres fluides biologiques. La sensibilité au virus est très élevée. Il pénètre dans les cellules hépatiques, provoquant une inflammation des tissus et un dysfonctionnement des organes. L'intoxication du corps se produit. Durée de la période d'incubation - jusqu'à 180 jours.

    L'infection par l'hépatite B est élevée dans les pays à faible développement socio-économique. Pour 1 000 grossesses, il y a 1 à 2 cas d'hépatite B aiguë et 5 à 15 cas d'hépatite B chronique.

    Le passage de la maladie au stade chronique conduit à la cirrhose et à la mort. Les méthodes de transmission les plus courantes sont:

    • transfusion sanguine;
    • manipulations médicales;
    • rapports sexuels non protégés;
    • infection intra-utérine;
    • violations domestiques de l'intégrité de la peau.

    La transfusion sanguine a un risque élevé de contracter l'hépatite B, car environ 2% des donneurs sont porteurs de la maladie.

    Souvent, la transmission du virus se produit chez les toxicomanes qui ne se soucient pas de la stérilité des aiguilles. Les fournitures de manucure et autres articles contenant des résidus de sang sont également l'une des causes de l'infection. Des précautions doivent être prises lors de l'application de tatouages, de piercings.

    Vie sexuelle promiscuité

    Les cas de transmission du virus par voie sexuelle augmentent chaque année. Si l'un des partenaires est porteur de l'infection, la probabilité de transmission est de 30%.

    Une mère malade est capable d'infecter un enfant in utero ou en passant par le canal génital.

    Il n'est pas toujours possible de reconnaître comment une personne a été infectée, dans 40% des cas cela reste inconnu.

    Symptômes

    La présence de l'hépatite B chez la femme enceinte est généralement découverte lors d'une prise de sang lors de l'inscription. Il est obligatoire pour chaque femme et est effectué lors du premier examen..

    Un résultat de test positif n'indique pas toujours une hépatite chronique. L'activité du virus sera déterminée par un médecin - hépatologue. Les porteurs de l'hépatite B ne présentent pas de symptômes, mais ils propagent l'infection.

    Signes d'une forme aiguë d'hépatite:

    • nausée et vomissements;
    • faiblesse, fatigue, perte d'appétit;
    • hausse de température;
    • décoloration de l'urine et des matières fécales;
    • douleur dans l'abdomen, l'hypochondre droit, les articulations;
    • jaunissement de la sclère.

    De tels symptômes devraient alerter la femme enceinte. Les signes suspects doivent être signalés à votre gynécologue. Des mesures prises en temps opportun aideront à éviter les complications et à réduire le risque d'infection de l'enfant pendant l'accouchement.

    Veines d'araignée sur la peau

    Si la maladie devient chronique, le tableau clinique se développe sous la forme d'une jaunisse, d'une ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale), de l'apparition de varicosités sur la peau, d'une rougeur des paumes. Cependant, l'hépatite chronique est souvent asymptomatique..

    L'inflammation aiguë du foie est dangereuse avec l'apparition de formes fulminantes de la maladie. Quelques heures après l'infection par le virus, une personne subit un gonflement du tissu cérébral. Le coma et la mort suivent.

    Diagnostique

    Après 6 mois d'infection, les patients atteints d'hépatite B aiguë sont des porteurs chroniques du virus HBsAg. Avec un système immunitaire affaibli, la maladie devient chronique chez 20 à 50% des patients. Le pourcentage de transition chez les personnes à forte immunité est de 5.

    Une femme enceinte, si une hépatite est suspectée, devrait consulter un gynécologue, un hépatologue et un spécialiste des maladies infectieuses. La présence de la maladie n'est pas un indicateur d'interruption de grossesse.

    Chaque stade de la maladie est caractérisé par son propre cours. L'anamnèse est analysée. Par examen physique, des symptômes sont identifiés qui indiquent le développement d'une pathologie. Des recherches supplémentaires aideront à clarifier le diagnostic. Les troubles du foie sont détectés à l'aide de méthodes biochimiques. La méthode de laboratoire détermine les marqueurs de l'hépatite virale. En cas de suspicion de maladie, le sang est examiné pour la présence de marqueurs antigéniques de l'hépatite virale B, de marqueurs géniques et anticorps. Une prise de sang est effectuée lors de l'inscription et pendant une période de 30 semaines.

    Un diagnostic différentiel est effectué afin d'exclure les maladies présentant des symptômes similaires. Il se fonde sur les résultats de méthodes de recherche en laboratoire et sur un examen attentif des caractéristiques communes. La consultation d'autres spécialistes est requise.

    Principes de traitement chez la femme enceinte

    Le traitement de l'hépatite B chez la femme enceinte n'est pas le même que pour tous les autres patients. La chose la plus importante est les tactiques d'observation et de contrôle.

    Les médicaments antiviraux peuvent causer des anomalies fœtales, ils ne sont donc prescrits qu'après l'accouchement. Les femmes enceintes se voient prescrire des hépatoprotecteurs, des préparations vitaminées pour maintenir une fonction hépatique normale. Il est important de minimiser le risque de complications. Tous les médicaments sont prescrits uniquement par un médecin, en tenant compte de l'état du patient et de ses caractéristiques individuelles.

    Une femme diagnostiquée avec une hépatite doit rester au lit jusqu'à l'accouchement. Si l'état est stable, l'hospitalisation n'est pas nécessaire. Une activité physique modérée est recommandée.

    Une bonne nutrition pendant la grossesse

    Une attention particulière doit être portée à la nutrition. Une femme enceinte doit suivre un régime. Montré une fraction de cinq repas par jour avec des intervalles de 3 heures entre les repas. Vous devez boire suffisamment d'eau, limiter votre consommation de sel. Ne mangez pas d'aliments frits, fumés et en conserve. Interdit: épices chaudes, produits de boulangerie frais, œufs durs, bonbons, champignons, aliments acides. En aucun cas, vous ne devez boire d'alcool. Le régime alimentaire doit être équilibré et varié. Avec une hépatite chronique ou aiguë, une patiente enceinte a besoin de légumes frais, de viande maigre.

    Si la patiente a des troubles de la coagulation sanguine, elle reçoit une transfusion de plasma. Après l'accouchement, l'hépatologue prescrira un traitement différent. Les médicaments antiviraux ne peuvent pas être utilisés pendant l'allaitement, le traitement est donc reporté jusqu'à la fin de la lactation.

    Une femme enceinte doit suivre strictement toutes les recommandations des médecins, seulement dans ce cas, son état sera stable et sans complications. Malheureusement, la naissance prématurée est une conséquence courante de la maladie. L'hépatite aiguë est particulièrement dangereuse, car lorsque l'état de santé s'aggrave, les médicaments ne peuvent pas être utilisés pour ne pas nuire à l'enfant à naître. Il existe un risque de saignement sévère pendant la grossesse et immédiatement après l'accouchement. Développement possible d'une insuffisance rénale aiguë.

    Si la femme enceinte est porteuse de l'hépatite, le nouveau-né est vacciné contre l'hépatite B immédiatement après l'accouchement..

    La prévention

    Vous pouvez être infecté par l'hépatite par la salive, le sperme et le sang. La principale méthode de prévention est un examen trois fois des femmes enceintes pour la présence du virus. Une femme qui planifie une grossesse doit prendre toutes les précautions nécessaires. La vigilance doit être exercée lors de la visite des salons de beauté, des coiffeurs et autres lieux. Vous ne pouvez pas utiliser les produits d'hygiène personnelle des autres et uniquement les affaires des autres.

    Soins personnels et propreté corporelle

    Si le mari est malade, pour éviter une éventuelle infection, tout contact avec son sang doit être évité.

    Les femmes enceintes atteintes de différentes formes d'hépatite B essaient de réduire la durée de l'intervalle anhydre et du travail en général. Dans de nombreux pays, la césarienne est utilisée. En Russie, la présence de la maladie n'est pas une indication d'un tel accouchement, car la probabilité d'infection du fœtus n'est pas exclue.

    La vaccination est la meilleure façon de vous protéger contre les infections. C'est bien si tous les membres de la famille se font vacciner. Les femmes infectées sont dans des maternités ou des services spéciaux avant d’accoucher. Les visites aux femmes en travail sont interdites.

    Si un enfant, dont la mère est porteuse du virus, reçoit un vaccin et des anticorps dans les 12 premières heures de sa vie, la maladie ne le menace pas.

    Après l'accouchement, le bébé peut être nourri avec du lait maternel. Maman doit surveiller l'état des glandes mammaires. Si des fissures et des signes de mammite apparaissent sur les mamelons, vous devez vous abstenir d'allaiter..

    Des conséquences dangereuses

    L'hépatite B pendant la grossesse nécessite une approche sérieuse. Le corps féminin subit déjà un stress important et la maladie les aggrave. Le développement de complications, de toxicose, de troubles métaboliques est possible.

    Fausse couche au début de la grossesse

    Dans certains cas, des fausses couches précoces, une insuffisance placentaire, une hypoxie et un retard de croissance fœtale, des saignements sont possibles.

    Une conséquence dangereuse est la probabilité de transmettre le virus à l'enfant pendant l'accouchement. Lorsqu'elle est infectée au premier et au deuxième trimestre de la grossesse, elle est petite et au troisième trimestre, elle est de 70%.

    Lorsque le bébé est déjà infecté, la maladie est chronique, car les nouveau-nés ont un système immunitaire immature.

    Après la sortie de l'hôpital, la mère et l'enfant doivent être sous la surveillance constante d'un médecin et suivre les recommandations nécessaires.