Ascite dans la cirrhose du foie

La cirrhose du foie est une maladie systémique résultant d'effets infectieux ou toxiques réguliers sur le tissu cellulaire qui compose le foie. Dans le même temps, les cellules elles-mêmes perdent leurs propriétés protectrices et renaissent progressivement en tissu conjonctif, un ballast inutile qui ne remplit aucune fonction. En conséquence, le potentiel de barrière de l'organe diminue. Les toxines qui pénètrent constamment dans le foie du tractus gastro-intestinal par la veine porte ne sont plus complètement filtrées, mais pénètrent dans la circulation sanguine générale et affectent tous les autres organes et tissus du corps humain.

L'ascite est l'une des conséquences de ce processus pathologique, indiquant la négligence de la maladie. Le pronostic dépend du stade de développement de la pathologie. Il y a de l'espoir pour le mieux, mais dans certains cas, en particulier ceux compliqués par des maladies concomitantes, il est minime.

Étiologie de l'ascite hépatique

L'œdème de la cavité abdominale dans la cirrhose se forme à la suite du rétrécissement des vaisseaux veineux, qui sont comprimés par le tissu conjonctif envahi du foie et sont en outre effacés de l'intérieur par des composants métaboliques toxiques.

Les premiers signes de la maladie n'apparaissent pas immédiatement. La période latente (latente) de l'évolution de la cirrhose peut atteindre jusqu'à cinq ans, parfois même plus. À l'heure actuelle, les processus suivants augmentent dans le foie, qui est régulièrement exposé à une toxicose infectieuse et chimique:
1. Les cellules viables meurent;
2. Le tissu conjonctif qui les remplace augmente de volume et comprime le réseau capillaire sanguin et lymphatique;
3. Les navires sont «envasés» de l'intérieur par des toxines qui n'ont pas été détruites en raison d'une carence en cellules saines;
4. La perméabilité totale du flux sanguin intrahépatique diminue;
5. Augmente la pression dans la veine porte (v. Porta), qui relie les intestins au foie;
6. Une partie du plasma est expulsée à travers les parois de la veine dans la cavité abdominale et s'y accumule progressivement sous la forme d'un liquide séreux stérile jaunâtre..
7. Le ventre grossit.

C'est ainsi que se produit l'ascite.
Les gens l'appellent souvent «hydropisie». Le nom est figuratif et éloquent. Mais cela ne reflète que l'essence externe du problème. Les changements pathoanatomiques et physiopathologiques qui ont conduit à cela sont de nature clinique beaucoup plus grave..

Chaque symptôme a des origines étymologiques spécifiques..

Les principaux sont:

a) une pression excessive dans la veine porte, qui empêche l'absorption de nutriments dans le sang à partir du tractus gastro-intestinal;

b) basse pression dans la veine hépatique, qui fournit le sang veineux à la circulation pulmonaire et de là à travers les poumons, le cœur et l'aorte au grand cercle, qui distribue le sang artériel oxygéné à tous les tissus et organes.

C'est pourquoi le patient est subjectif:

-manque d'appétit,
-la somnolence se produit,
-la performance diminue,
-la mémoire s'affaiblit,
-une humeur triste apparaît.

Les symptômes objectifs comprennent:

-perte de poids;
-nausées Vomissements;
-toux, essoufflement;
-baisse de la pression artérielle, qui, à son tour, provoque des manifestations externes de stase veineuse du sang:
-taches bleuâtres sur le visage et le corps;
-gonflement des membres (bras, jambes, nez);
-dépôts graisseux sur les hanches et l'abdomen;
-jaunissement de la peau (résultat d'une dégénérescence due à un apport sanguin insuffisant);
-sang dans les selles (hémorragie gastro-intestinale).

Et enfin, l'ascite elle-même. On le retrouve environ 10 ans après l'apparition des premiers symptômes de la cirrhose hépatique. Pendant cette période, une moyenne de 1 à 2 litres de liquide séreux s'accumule dans la cavité abdominale. Dans les cas graves, le volume d'exsudat peut atteindre 15-25 litres..

-un ventre élargi et affaissé;
-fluctuation de la paroi abdominale - un son sourd avec percussion (tapotement avec les doigts);
-sensation de flux et reflux de liquide avec palpation profonde.

Dans les derniers stades de développement, l'ascite est caractérisée par:

-ballonnements sévères,
-rigidité (tiraillement) de la peau,
-nombril bombé,
-veines surélevées sur la surface abdominale,
-hernie de la ligne médiane de l'abdomen (comme effet secondaire).

Étapes de la formation de l'ascite

Le temps joue toujours contre le patient. Les changements fonctionnels survenant dans le foie en raison d'une toxicose ou d'effets infectieux au premier stade sont encore assez faciles à compenser:

a) interruption du contact avec des toxines (alcooliques, médicinales, industrielles);
b) thérapie conservatrice visant
-pour éliminer complètement le foyer d'infection ou de dommages toxiques;
-élimination des symptômes pathologiques;
-renforcement général du système immunitaire de l'organisme (fortification, cure thermale);
c) des mesures préventives qui empêchent la récurrence de la maladie.

Si toutes ces activités sont laissées sans surveillance, l'étape fonctionnelle deviendra réfractaire. La dégénérescence organique des cellules hépatiques en tissu conjonctif commencera par toutes les manifestations physiopathologiques associées (voir ci-dessus pour les symptômes). La sensibilité au traitement conservateur diminuera. Dans certains cas, une ponction de la cavité abdominale et même une intervention chirurgicale locale (résection hépatique) peuvent être nécessaires.

Le pronostic au stade réfractaire est modérément favorable. Dans environ la moitié des cas, des rechutes sont observées, entraînant une diminution des indicateurs de santé. L'espérance de vie moyenne de ces patients ne dépasse pas 7 à 10 ans..

L'étape de la décompensation se produit pour trois raisons principales:
1. Traitement insuffisamment efficace au cours des deux étapes précédentes.
2. Prédisposition génétique aux pathologies hépatiques.
3. L'attitude frivole du patient face à sa maladie:
-intoxication continue de votre corps (par exemple, alcool),
-ignorer ou ne pas suivre correctement les recommandations du médecin traitant.

Le pronostic est défavorable. Le tissu hépatique est presque complètement transformé en tissu conjonctif. Le volume d'exsudat d'ascite dans la cavité abdominale atteint 15-25 litres.
Seulement 30 à 40% de ceux observés vivent jusqu'à 3 ans.

Au stade décompensé (organique), les lésions du système nerveux central, ainsi que du tronc cérébral, sont fréquentes. Ceci est une conséquence directe de leur apport sanguin insuffisant. Ces pathologies aggravent les ascites. La vie des patients ne dépasse pas un an.

Ascite dans la cirrhose du foie

L'ascite est une condition dans laquelle le liquide libre s'accumule dans la cavité abdominale, ce qui entraîne une augmentation de la taille abdominale. Les gens l'appellent aussi hydropisie. Ce n'est pas une maladie distincte, mais une manifestation des mécanismes adaptatifs du corps. Dans la plupart des cas, l'hydropisie de l'abdomen se produit dans le contexte d'une cirrhose hépatique. La pathologie peut-elle être guérie? Combien de temps vivent les personnes avec un tel diagnostic? Tout cela et bien plus encore seront discutés dans notre article..

Causes d'occurrence

L'apparition d'ascite dans la cirrhose du foie est un signe clair que le corps du patient n'est tout simplement pas capable de se battre et que ses mécanismes de défense sont épuisés, c'est-à-dire que la maladie est passée au stade de décompensation. Les experts identifient trois causes principales de l'hydropisie:

  • hypertension portale;
  • hyperaldostéronisme secondaire;
  • hypoalbuminémie.

Considérons plus en détail ces trois facteurs déclenchants impliqués dans le développement de l'ascite. Les experts les attribuent à des raisons systémiques ou générales. Parlons d'abord de l'hypertension portale..

Hypertension portale

Il y a une violation du flux sanguin normal dans la veine porte du foie. Cela provoque le développement de la congestion et une augmentation de la pression intra-abdominale. L'hypertension affecte même les petits vaisseaux sanguins. Leurs murs ne peuvent pas faire face à l'augmentation de la charge, ce qui provoque une augmentation de la perméabilité. En conséquence, le liquide transpire et pénètre facilement dans la cavité abdominale..

Hyperaldostéronisme secondaire

Le foie est responsable de la production de substances biologiquement actives responsables de l'expansion des vaisseaux sanguins. En raison de dommages aux hépatocytes (cellules hépatiques), ces substances pénètrent en quantités importantes dans la circulation systémique. Cela entraîne une relaxation des muscles lisses des vaisseaux sanguins, une altération du flux sanguin et une diminution de la pression..

Les reins sont les plus vulnérables à de tels changements dans le corps. Ils commencent à sécréter de la rénine, une substance qui stimule la production de l'hormone surrénalienne, l'aldostérone. Cela conduit à une rétention de sodium et d'eau dans le corps..

Hypoalbuminémie

Les scientifiques n'appellent pas le foie le laboratoire chimique de notre corps pour rien. L'organe est responsable de la production de protéines, en particulier d'immunoglobulines. La substance retient le liquide, l'empêchant de quitter le lit vasculaire.

Dans le contexte de la destruction des cellules hépatiques, la synthèse des protéines est perturbée. En conséquence, il n'y a plus de barrières à la sortie de l'eau. C'est ainsi que se développe l'ascite.

Il convient également de mentionner certaines causes supplémentaires responsables du développement de l'hydropisie. En raison de la pathologie, il y a une diminution du volume de sang en circulation. Pour retenir le sodium et l'eau, le corps active le mécanisme de compensation de la privation d'oxygène des tissus. L'hormone antidiurétique et l'aldostérone sont libérées.

Une diminution du volume de sang circulant entraîne une privation d'oxygène du muscle cardiaque. En conséquence, la force d'éjection du sang est considérablement réduite. Cela conduit à une congestion de la veine cave inférieure, ainsi qu'à un œdème de la jambe dû à une rétention sanguine en périphérie..

En plus des facteurs de provocation systémiques, les experts identifient également les causes locales de l'ascite. Ceux-ci incluent une augmentation de la résistance vasculaire dans les hépatocytes, ainsi qu'un bloc intrahépatique, ce qui améliore la formation de la lymphe.

RAPPELLES TOI! L'ascite dans la maladie hépatique cirrhotique n'est pas diagnostiquée chez tous les patients. Le plus souvent, la pathologie se trouve chez des personnes dont la destruction du tissu hépatique s'est produite dans le contexte d'une consommation systématique d'alcool.

Comme le montrent les statistiques, l'ascite dans la cirrhose survient chez les patients dans cinquante pour cent des cas. Le risque de cette complication est considérablement augmenté par les facteurs suivants:

  • la présence de pathologies cardiaques;
  • mode de vie inactif;
  • traitement mal choisi;
  • diagnostic intempestif de la maladie;
  • insuffisance rénale;
  • pathologies chroniques du système endocrinien;
  • maladies auto-immunes;
  • empoisonnement;
  • prendre certains médicaments;
  • hépatite virale;
  • inexactitudes dans l'alimentation électrique.

Pathogenèse (mécanisme de développement)

La cirrhose du foie est une maladie incurable grave, dont le développement est basé sur des lésions des tissus organiques et son remplacement ultérieur par des cicatrices. La dropsie se développe le plus souvent dans les derniers stades de la maladie et aggrave considérablement le pronostic.

Sur une note! L'ascite dans la cirrhose du foie est une complication grave qui nécessite des soins médicaux d'urgence. Son développement indique le passage de la pathologie au stade terminal..

Le mécanisme de ce trouble est déjà bien compris. Dans ce cas, on observe l'apparition de foyers étendus de nécrose et le remplacement des zones mortes par une fibrose. Cela conduit à une augmentation de la déformation du foie et, par conséquent, à une perturbation des tissus sains..

Les cellules hépatiques fonctionnant normalement sont remplacées par des cellules anormales. Non seulement les cicatrices ne peuvent remplir aucune fonction, mais elles interfèrent également avec les hépatocytes restants. En conséquence, les cellules normales reçoivent moins de nutriments du sang et meurent..

La situation est aggravée par le fait que des hépatocytes anormaux provoquent la libération de substances qui conduisent à l'expansion des vaisseaux sanguins, qui, de plus, le corps se remplit vigoureusement de sang. Cela conduit à une augmentation du volume de sang circulant et à une pression constante sur les parois des veines et des artères. En conséquence, le sel et l'eau s'accumulent dans le corps. Ils n'ont aucun moyen de sortir naturellement. Cela conduit à une diminution de l'élasticité des parois vasculaires et à la formation de pores à travers lesquels le liquide sécrété peut pénétrer dans la cavité abdominale.

De nombreux petits vaisseaux se forment, à travers lesquels le flux sanguin circule autour des zones endommagées. Cela conduit non seulement à une augmentation plus rapide des changements cirrhotiques dans le foie, mais contribue également à l'émergence du syndrome d'hypertension portale.

La capacité de filtration de l'organe affecté par la cirrhose diminue progressivement. Cela provoque une augmentation du sang de substances toxiques qui ont un effet néfaste sur les parois des vaisseaux sanguins, entraînant une diminution de leur perméabilité. Ainsi, l'ascite apparaît en raison de l'impact d'un certain nombre de facteurs indésirables à la fois causés par des lésions hépatiques critiques..

Symptômes typiques

Dans les premiers stades de la cirrhose compliquée, l'abdomen n'a pas l'air gonflé. Les changements pathologiques ne peuvent être détectés qu'à l'aide de méthodes de diagnostic instrumentales, par exemple, l'échographie. Au stade initial, le liquide peut être distribué dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Malgré l'absence de symptômes cliniques, les vaisseaux sanguins se dilatent, la pression dans le système de la veine porte augmente et les cellules hépatiques sont remplacées par des cicatrices non fonctionnelles.

IMPORTANT! L'eau s'écoule dans la cavité abdominale à un stade où les vaisseaux ne peuvent pas résister à un stress excessif. Au total, jusqu'à dix litres de liquide peuvent s'accumuler dans l'estomac..

L'ascite s'accompagne d'une augmentation progressive de la taille de l'abdomen. Au fur et à mesure que la cirrhose progresse, le tissu musculaire subit des changements atrophiques. Cependant, malgré cela, le poids et le tour de taille augmentent régulièrement. L'attention est attirée sur la taille disproportionnée de l'abdomen par rapport aux autres parties du corps.

La peau de la paroi abdominale antérieure s'étire et devient lisse. Souvent, des vergetures roses apparaissent dessus. Les vaisseaux sanguins dilatés sont clairement visibles sous l'épiderme et plusieurs varicosités apparaissent..

À mesure que l'hydropisie s'aggrave, les patients se plaignent d'un inconfort sévère et de douleurs abdominales. Il y a un symptôme de fluctuation, c'est-à-dire que même avec une légère poussée dans le côté du patient, le liquide à l'intérieur de l'abdomen est ressenti.

Une augmentation de la pression intra-abdominale entraîne une compression du diaphragme et une diminution du volume pulmonaire. Cliniquement, cela se manifeste sous la forme d'un essoufflement sévère et d'une respiration rapide. En position couchée, les symptômes désagréables sont aggravés. Les patients ne peuvent pas dormir sans un appui-tête haut ou un oreiller. L'apparition d'une toux humide, des lèvres bleues (cyanose) et une pâleur de la peau indiquent le développement d'une insuffisance respiratoire.

Après chaque repas, une personne ressent une lourdeur désagréable. La saturation provient d'une petite quantité de nourriture. Les éructations et les brûlures d'estomac deviennent des compagnons constants pour ces patients. Dans certains cas, il y a des épisodes de vomissements d'aliments non digérés. Cela est dû à la compression lors de la transition de l'estomac aux intestins. De plus, des impuretés biliaires peuvent apparaître dans le vomi..

En raison de l'exsudat accumulé dans l'abdomen, le tractus intestinal subit une pression accrue sur toute sa longueur. Cela provoque de la diarrhée ou, au contraire, de la constipation. Dans les cas graves, une occlusion intestinale peut se développer..

L'exsudat accumulé exerce également une pression sur la vessie, ce qui se manifeste sous la forme d'une envie fréquente et douloureuse d'uriner. Cela crée des conditions idéales pour le développement de la pyélonéphrite et de la cystite..

Les patients atteints d'ascite souffrent d'un gonflement sévère des membres inférieurs. L'apparition de ce symptôme s'explique par un écoulement lymphatique altéré. La condition est aggravée par des dysfonctionnements du système cardiovasculaire. Sauts possibles de la pression artérielle.

Lorsque le patient est debout, le fluide est attiré par gravité vers le bas de l'abdomen. En décubitus dorsal, il «se propage» sur ses parois latérales, ressemblant à un «ventre de grenouille».

Une augmentation du volume de liquide libre dans la cavité abdominale entraîne la saillie du nombril vers l'avant. Une hernie ombilicale est souvent formée. L'épanchement peut être infecté par des agents pathogènes, ce qui peut être mortel.

Dans la terminologie médicale, le nom général de «syndrome œdémateux-ascite» est utilisé, qui comprend tous les troubles de la cirrhose. Ainsi, cette maladie du foie se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • lourdeur après avoir mangé;
  • faiblesse, malaise, somnolence, indifférence à tout ce qui l'entoure;
  • altération de la mémoire et des performances;
  • identifier les hémorragies;
  • rougeur tachetée des paumes;
  • saignement;
  • ballonnements, grondements dans l'estomac;
  • jaunisse;
  • impuissance et croissance mammaire chez les hommes;
  • violation de la menstruation, infertilité chez les femmes;
  • la peau qui gratte;
  • "Langue laquée" due à une rougeur et un gonflement;
  • varicosités sur le visage;
  • augmentation périodique de la température corporelle;
  • l'épiderme devient sec, pâle, avec une teinte jaunâtre.

La dropsie elle-même n'est pas fatale. Les complications qui en découlent sont dangereuses. Le liquide accumulé comprime fortement les organes vitaux, perturbant leur fonctionnement normal. Le système cardiovasculaire est particulièrement vulnérable.

L'ascite est dangereuse avec la survenue de telles complications:

  • Péritonite (inflammation du péritoine). L'ensemencement de la cavité avec des agents pathogènes provoque le développement d'une inflammation purulente.
  • Hydrothorax. Le liquide pénètre dans la cavité thoracique.
  • Une occlusion intestinale. Se produit dans le contexte de la compression d'un organe avec une grande quantité de liquide.
  • Hernie ombilicale. Même après la réduction, il retombe.

Prévisions de vie

Combien de temps les personnes atteintes d'ascite vivent-elles dans la cirrhose du foie? Il est difficile de répondre sans équivoque à cette question. La durée de vie d'un patient dépend en grande partie de l'état du système cardiovasculaire, des reins et du foie. Avec la cirrhose au stade de la compensation, le pronostic est généralement favorable. Comme le montre la pratique, les personnes avec un tel diagnostic vivent plus longtemps avec un traitement en temps opportun commencé. Afin de faire un pronostic correct, plusieurs critères importants doivent être pris en compte: l'âge, le taux de progression de la pathologie, le développement de maladies concomitantes, le respect du régime.

En cas de développement d'une insuffisance rénale sans hémodialyse, les patients meurent dans les premières semaines. Avec le développement de la cirrhose décompensée, seulement dans vingt pour cent des cas, les patients peuvent vivre jusqu'à cinq ans.

Sur une note! Sous réserve d'un régime sans sel et des recommandations du médecin traitant, une personne malade peut compter sur un bon pronostic.

La méthode la plus efficace pour se débarrasser des conséquences de l'hydropisie abdominale est la transplantation hépatique. Dans certains cas, c'est le seul moyen de guérir l'ascite. Avec une opération réussie, les patients peuvent vivre plus d'une douzaine d'années.

Les experts distinguent une catégorie de patients pour lesquels les conséquences du syndrome œdémateux-ascite sont les moins néfastes. Les risques sont:

  • personnes âgées;
  • les personnes souffrant d'hypotension;
  • des patients atteints du cancer;
  • patients atteints de diabète sucré.

Actuellement, les experts ont appris à compenser l'état des patients avec des médicaments et un régime bien choisis. Cependant, il convient de garder à l'esprit qu'il existe des formes de la maladie qui ne répondent pas bien au traitement. Dans ces cas, il est presque impossible de prolonger la vie d'au moins quelques années..

Comment traiter?

Le traitement de l'ascite dans la cirrhose du foie est prescrit en fonction du stade du processus pathologique avancé. Dans les premiers stades, une thérapie conservatrice est utilisée. Pour améliorer l'état de fonctionnement du foie, des médicaments à effet hépatoprotecteur sont prescrits.

Afin d'éliminer l'excès de liquide et d'éviter une augmentation de son volume dans la cavité abdominale, des diurétiques sont indiqués. Des antibiotiques peuvent être prescrits pour prévenir la péritonite bactérienne.

En position horizontale, l'activité des reins augmente et leur capacité de filtration augmente. Cela aide à nettoyer le sang de l'accumulation de substances toxiques. Par conséquent, les patients atteints d'ascite sont alités..

Si le traitement conservateur est inefficace, la laparocentèse est prescrite pour le traitement. Il s'agit d'une procédure peu invasive qui consiste à pomper du liquide hors de la cavité abdominale. Pendant la procédure, pas plus de cinq litres de liquide peuvent être pris. Avec un apport unique de plus de liquide, il y a un risque élevé de complications et de choc.

Avec l'ascite, il est recommandé d'inclure dans le régime des produits laitiers et fermentés, du veau et du bœuf maigre, du poisson maigre. Le menu doit inclure des plats de blancs d'œufs, de gruau de sarrasin et de millet, ainsi que de la farine de soja. Ce type de régime est dû à la capacité du corps à traiter les protéines en quantités suffisantes..

Avec la cirrhose décompensée, il y a une forte diminution de la capacité à traiter les protéines. À ce stade, l'apport en protéines est limité. Dans le cas du développement d'un coma hépatique, les protéines sont totalement exclues de l'alimentation..

Il est impossible de se débarrasser de l'ascite avec des remèdes populaires. Les conseils de guérison peuvent être utilisés en complément pour soulager les symptômes.

Résumer

L'ascite est une accumulation d'épanchement dans la cavité abdominale, dont la principale manifestation est une hypertrophie de l'abdomen. Le développement d'une pathologie dans la plupart des cas est associé à de telles raisons: augmentation de la pression dans le système de la veine porte, manque de protéines dans le sang, augmentation de la production d'hormones vasodilatatrices et stagnation lymphatique. Les chances de développer une hydropisie augmentent avec le non-respect du régime alimentaire, l'inactivité physique, les diagnostics intempestifs, les pathologies concomitantes du cœur et des reins. Il est assez difficile d'identifier la pathologie dans les premiers stades, car les premiers symptômes apparaissent quand environ un demi-litre d'exsudat s'accumule.

Les principaux signes de cirrhose compliquée comprennent une sensation de ballonnement, des flatulences, des épisodes de nausée, une hypertrophie de l'abdomen et des problèmes digestifs. L'espérance de vie dépend en grande partie du patient lui-même, qui doit respecter strictement le régime de consommation d'alcool et le régime alimentaire. Actuellement, aucun médicament n'a été inventé qui pourrait restaurer l'activité fonctionnelle du foie. Lorsqu'une grande quantité de liquide s'accumule dans la cavité abdominale, une laparocentèse est effectuée - une ponction de la paroi abdominale, suivie du pompage de l'exsudat du corps. Une chirurgie opportune empêche le développement de complications potentiellement mortelles.

Ascite dans la cirrhose du foie

L'ascite dans la cirrhose du foie est l'une des complications les plus caractéristiques de la maladie, qui résulte d'une augmentation de la pression dans le système de la veine porte et se manifeste par l'accumulation d'épanchements libres dans la cavité abdominale avec une forte augmentation du volume de l'abdomen. L'ascite n'est pas une unité nosologique distincte, mais seulement un symptôme qui indique la progression de la pathologie et le développement de ses complications à la suite de l'épuisement du potentiel des mécanismes compensatoires.

Selon des études statistiques, avec des lésions hépatiques cirrhotiques, une ascite se développe chez un patient sur deux qui est malade depuis 7 à 10 ans. Dans la plupart des cas cliniques, cette complication de la maladie sous-jacente indique une décompensation du processus pathologique et entraîne la mort dans les 2 à 5 ans à compter de l'apparition de ses premiers signes.

Pourquoi le processus pathologique se développe?

L'accumulation de liquide dans la cavité abdominale avec cirrhose est facilitée par plusieurs processus à la fois qui accompagnent cette pathologie:

  • la dégénérescence des hépatocytes et la violation de l'architectonique hépatique entraînent une augmentation de la pression dans la veine porte, ce qui altère considérablement le flux sanguin dans le système vasculaire abdominal et favorise l'accumulation de liquide;
  • l'ascite dans la cirrhose du foie se développe également en raison du remplacement des hépatocytes normaux par du tissu fibreux, ce qui entraîne une diminution de leur fonction principale - la synthèse des protéines sanguines, entraînant une baisse de la pression osmotique du plasma et sa libération dans la cavité abdominale;
  • le processus pathologique contribue au développement de l'insuffisance cardiaque et à une augmentation du volume de liquide libre;
  • une diminution du volume plasmatique entraîne une augmentation de la libération de l'hormone aldostérone, qui retient le liquide dans le corps et entraîne une augmentation des symptômes d'ascite.

Caractéristiques du tableau clinique

En règle générale, une légère accumulation d'exsudat dans la cavité abdominale ne se reflète pas dans l'état général et le bien-être du patient. Les premiers symptômes d'ascite apparaissent lorsque la quantité de liquide dans l'abdomen atteint un litre.

En pratique, l'ascite se manifeste par une forte augmentation du volume de l'abdomen en raison de l'accumulation d'exsudat dans la cavité abdominale, dont la quantité peut atteindre 20-25 litres. Des vergetures fraîches apparaissent sur la paroi avant de l'abdomen élargi, la peau devient plus fine et des veines dilatées peuvent être observées à travers. L'abdomen ascitique est caractérisé par un symptôme de fluctuation (fluctuations pathologiques), ainsi que des troubles digestifs importants: nausées, vomissements fréquents, troubles des selles, ballonnements et flatulences.

Sur fond de ballonnements, une gêne et une douleur apparaissent le long des intestins, une hernie inguinale peut se former et les membres inférieurs gonflent. Les patients atteints d'ascite se plaignent d'essoufflement, qui est le résultat d'une insuffisance respiratoire causée par la contraction des poumons par le diaphragme. L'ascite entraîne également un dysfonctionnement des organes pelviens, lorsque des violations de la vessie et des organes génitaux internes sont détectées.

Faits saillants de l'alimentation: ce qu'il faut rechercher

Avec l'ascite et la cirrhose du foie, le régime et la nature du régime alimentaire d'une personne malade sont très importants. Le non-respect du régime alimentaire avec de telles lésions hépatiques peut exacerber considérablement le processus pathologique et entraîner le développement de complications graves qui l'accompagnent.

La nutrition pour la cirrhose du foie avec ascite est basée sur une forte restriction de l'apport hydrique et du sel de table. En diététique, ce régime alimentaire est connu sous le nom de tableau diététique numéro 5. Les experts recommandent à leurs patients de ne consommer que des produits naturels avec une teneur minimale en conservateurs, stabilisants ou colorants. Concernant le liquide, les médecins mettent fortement en garde contre les dangers qui peuvent dépasser une personne qui néglige les règles de base en limitant la quantité de boissons consommées (le volume de liquide ne doit pas dépasser 2 litres par jour).

Le régime alimentaire pour ascite avec cirrhose du foie interdit catégoriquement de manger les aliments suivants:

  • viandes fumées, saucisses, saucisses et conserves;
  • les aliments frits, en particulier la viande;
  • aliments préparés à base de graisses animales;
  • produits riches, bonbons, pâtisseries;
  • champignons sous toutes formes;
  • mayonnaise et sauces piquantes;
  • margarine;
  • boissons contenant de la caféine;
  • de l'alcool.

De nombreux régimes alimentaires pour l'ascite contiennent des aliments tels que:

  • fromage cottage faible en gras, kéfir, lait, crème sure;
  • pain de seigle, son;
  • flocons d'avoine, sarrasin, bouillie de riz;
  • une décoction de rose sauvage et de gelée de baies fraîches (canneberges, cerises);
  • volaille, boeuf;
  • blanc d'oeuf;
  • un poisson.
  1. petit-déjeuner - omelette à la vapeur, une tranche de pain au son, thé faible;
  2. déjeuner - soupe légère avec riz et boulettes de poulet, purée de pois avec poisson cuit à la vapeur, salade de légumes et d'herbes, bouillon d'églantier;
  3. thé de l'après-midi - purée de pommes de terre et galettes de poisson, gelée de cerises;
  4. dîner - soupe de pâtes, craquelins au miel, kéfir.

Pour les collations, vous pouvez utiliser des biscuits à l'avoine, de la banane, du thé au lait ou au citron.

Approches modernes du traitement

L'ascite étant une complication de la cirrhose du foie, son traitement doit être inclus dans le schéma thérapeutique du processus pathologique principal. Dans la pratique, le traitement de l'ascite dans la cirrhose du foie est effectué médicalement et chirurgicalement, ainsi qu'à l'aide d'une thérapie diététique spéciale visant à éliminer l'excès de liquide du corps..

Le traitement médicamenteux de la cirrhose du foie avec ascite comprend l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • des hépatoprotecteurs synthétiques dont l'action vise à améliorer la circulation sanguine locale et à créer une barrière protectrice supplémentaire pour les hépatocytes;
  • des hépatoprotecteurs d'origine naturelle, qui protègent de manière fiable le tissu glandulaire de la destruction progressive et du remplacement des hépatocytes sains par des zones de fibrose;
  • les acides aminés qui ont un effet hépatoprotecteur;
  • médicaments cholérétiques qui améliorent l'écoulement de la bile et l'empêchent de pénétrer dans la circulation sanguine;
  • les phospholipides, qui réduisent les manifestations du syndrome d'intoxication et améliorent le métabolisme des graisses et des glucides;
  • les préparations d'albumine, qui permettent de reconstituer la quantité manquante de protéines dans le plasma sanguin et de normaliser la pression osmotique;
  • les hormones stéroïdes qui réduisent les manifestations des processus auto-immuns déclenchés par la cirrhose;
  • agents antiviraux qu'il est conseillé d'utiliser pour la cirrhose du foie d'étiologie virale;
  • diurétiques qui aident à éliminer l'excès de liquide du corps et à prévenir la croissance de l'ascite.

Les spécialistes préfèrent traiter l'ascite par une méthode chirurgicale dans les cas extrêmes, lorsque toutes les techniques conservatrices se sont révélées totalement inefficaces et n'ont pas apporté au patient une amélioration de l'état général. L'opération pour pomper l'excès de liquide de la cavité abdominale est appelée laparocentèse. La technique implique l'élimination de l'exsudat par une ponction réalisée avec une aiguille spéciale. La procédure est effectuée sous la stricte surveillance du médecin traitant.

À un moment donné, le patient ne doit pas retirer plus de 5 litres de liquide, car il existe toujours un risque de développer un état collaptoïde chez le patient et même une mort subite..

Prédictions et espérance de vie des patients atteints d'ascite.

La cirrhose du foie et ses complications, malheureusement, font partie des maladies qui ne peuvent être complètement guéries. C'est pourquoi il s'agit de la cause de mortalité la plus fréquente chez les patients du service de gastro-entérologie. Combien de temps vit-on avec une cirrhose du foie après l'apparition de l'ascite? Les médecins entendent une question similaire chaque jour. Essayons de trouver des réponses.

L'espérance de vie des patients atteints d'ascite est influencée par plusieurs facteurs à la fois:

  • mode de vie correct d'une personne;
  • l'adhésion à un régime;
  • les caractéristiques individuelles du corps du patient;
  • l'adéquation et l'opportunité du traitement de la maladie sous-jacente;
  • le stade de la maladie par rapport à son indemnisation;
  • la rapidité du processus pathologique.

En étudiant la question de savoir combien de personnes vivent avec une ascite avec cirrhose du foie, les scientifiques ont pu établir le fait que les patients atteints de formes compensées de la maladie et du syndrome ascitique léger peuvent vivre plus de 10 ans, à condition que les symptômes pathologiques soient traités correctement et en temps opportun et que les complications soient évitées..

Malheureusement, selon les données statistiques, c'est la forme décompensée de la cirrhose hépatique qui est diagnostiquée chez de nombreux patients atteints d'ascite. Avec cette variante de l'évolution de la maladie, les prévisions pour une personne malade ne sont pas les meilleures. En règle générale, les patients meurent des complications de la maladie sous-jacente dans les 2 à 5 ans suivant l'apparition des premiers signes d'accumulation de liquide dans la cavité abdominale.

Ascite dans la cirrhose du foie

L'ascite ou à la manière populaire «l'hydropisie de l'abdomen» n'est pas une maladie distincte. L'accumulation d'épanchement dans la cavité péritonéale avec élargissement ultérieur de l'abdomen est l'une des manifestations de la décompensation des mécanismes adaptatifs du corps humain..

Au cours de l'évolution clinique de diverses maladies, l'ascite est considérée comme un symptôme naturel et une conséquence de troubles ou d'une complication grave. L'ascite dans la cirrhose du foie survient chez 50% des patients dans les 10 ans, et parmi les causes de cette maladie se trouve la составляет de tous les cas d'hydropisie.

Étant donné que la plupart des cas de cirrhose du foie sont associés à l'alcoolisme et touchent les hommes (75 à 80%), l'ascite est plus souvent observée chez les sexes forts.

Il est presque impossible de guérir l'ascite, car il n'y a pas de médicaments radicaux qui restaurent le métabolisme perturbé par la cirrhose. Une personne malade est obligée de lutter contre la formation d'un excès de liquide jusqu'à la fin de sa vie..

Quels troubles de la cirrhose du foie provoquent une ascite?

Dans la pathogenèse de l'ascite dans le contexte de la cirrhose du foie, pendant longtemps, le rôle principal a été donné à deux types de changements:

  • une augmentation de la pression dans la veine porte (hypertension portale), se propageant à l'ensemble du réseau veineux et lymphatique régional;
  • une forte diminution de la fonction hépatique pour la synthèse des protéines due au remplacement d'une partie des cellules par du tissu fibreux.

En conséquence, les conditions nécessaires à la libération de la partie liquide du sang et du plasma apparaissent dans les vaisseaux de la cavité abdominale:

  • la pression hydrostatique augmente significativement, ce qui pousse le liquide vers l'extérieur;
  • diminue la pression oncotique, qui est principalement soutenue par la fraction albumine des protéines (de 80%).

Une petite quantité de liquide est constamment dans la cavité abdominale pour éviter le collage des organes internes, le glissement intestinal. Il se renouvelle, l'excès est absorbé par l'épithélium. Avec la formation d'ascite, ce processus s'arrête. Le péritoine est incapable d'absorber de grands volumes.

La gravité de l'ascite dépend entièrement du degré de perte d'hépatocytes. Si, avec l'hépatite (inflammation), on peut espérer l'élimination du processus et la restauration complète des fonctions, alors les zones de tissu cirrhotique cirrhotique ne peuvent plus se transformer en cellules hépatiques. Les mesures thérapeutiques ne maintiennent que l'approvisionnement restant en hépatocytes et remplacent les fonctions perdues. Le patient ne peut pas vivre sans traitement constant.

Des raisons supplémentaires apparaissent en réponse à une diminution du volume sanguin circulant:

  • le mécanisme de compensation de la privation d'oxygène des tissus est lié (libération d'hormone antidiurétique et d'aldostérone), qui contribuent à la rétention de sodium, respectivement, selon les lois de la chimie, de l'eau est ajoutée à ses molécules;
  • l'hypoxie du muscle cardiaque (myocarde) augmente progressivement, la force d'éjection du sang diminue, ce qui conduit à une stagnation de la veine cave inférieure, un œdème dans les jambes dû à une rétention sanguine en périphérie.

Une vision moderne du développement de l'ascite

Les scientifiques modernes considèrent l'hypertension portale, les troubles de la régulation hémodynamique et neurohormonale comme des déclencheurs du développement de l'ascite. Les troubles pathogénétiques sont considérés comme une combinaison de différents niveaux du processus progressif. Toutes les raisons ci-dessus sont classées comme systémiques ou générales. Mais plus d'importance est attachée aux facteurs locaux.

  • augmentation de la résistance vasculaire au sein des lobules hépatiques, ils peuvent être réversibles et irréversibles (bloc complet);
  • le bloc intrahépatique favorise la formation de la lymphe, il s'infiltre à travers la paroi vasculaire et la capsule hépatique directement dans la cavité abdominale ou «inonde» la veine porte et le canal lymphatique thoracique;
  • accumulation dans le sang des patients de substances non fractionnées avec un effet vasodilatateur (vasodilatateurs tels que le glucagon), qui entraînent l'expansion des artères périphériques, des shunts artério-veineux ouverts dans les organes et les tissus et, par conséquent, le remplissage des artères avec du sang diminue, le débit cardiaque augmente et l'hypertension portale augmente simultanément;
  • une partie importante du plasma est déposée par réflexe dans les vaisseaux de la cavité abdominale;
  • l'effet des vasodilatateurs est renforcé par une production insuffisante d'oxyde nitrique par le foie.

C'est des sinusoïdes que le liquide sort dans les veines et les vaisseaux lymphatiques. Une augmentation de la pression à l'intérieur des lobules entraîne sa pénétration dans l'espace périosinusoïdal, puis dans le péritoine.

Symptômes de la maladie

Puisque nous décrivons l'état du patient avec une ascite causée par une cirrhose du foie, tous les symptômes doivent être divisés en ascite liée à la cirrhose ou définissant. Dans la terminologie médicale, le nom général de «syndrome œdémateux-ascitique» est utilisé, qui comprend tous les troubles de la cirrhose.

Les symptômes de la cirrhose comprennent une douleur sourde dans l'hypochondre à droite ou une sensation de lourdeur après avoir mangé, en particulier les aliments gras et épicés, la consommation d'alcool, le travail physique, une amertume persistante ou un goût désagréable dans la bouche, des nausées, des vomissements rares.

Il y a des plaintes de faiblesse, de ballonnements et de grondements dans l'abdomen, des selles molles fréquentes et une perte de poids dramatique. Le patient souffre de démangeaisons cutanées, de pâleur, de peau sèche jaunâtre. L'impuissance et la croissance des glandes mammaires chez l'homme, ainsi que la fonction menstruelle altérée et la capacité de tomber enceinte chez la femme sont des complications possibles de la pathologie.

Les spécialistes diagnostiquent un changement d'état de la langue. Il est appelé "verni" en raison de rougeurs et de gonflements. Des veines d'araignée apparaissent, qui se forment sur le visage (dans le nez, les paupières), peuvent saigner, augmentation périodique de la température.

L'apparition d'ecchymoses dues à une violation de la coagulation du sang, des changements dans l'urine (elle devient sombre et trouble) et les selles s'éclaircissent - changements concomitants. À l'examen, le médecin découvre un foie hypertrophié et douloureux..

La symptomatologie immédiate de l'ascite se produit dans le contexte de manifestations déjà existantes de la cirrhose, lorsque le volume de liquide accumulé dépasse un litre. Pendant plusieurs jours, le patient constate une augmentation significative de l'abdomen. La peau devient étirée, lisse, avec des stries (rayures blanches) sur les côtés, le nombril fait saillie vers l'extérieur. Les veines dilatées sont tissées en un réseau autour du nombril, formant une image de la "tête d'une méduse".

Caractérisé par un changement de forme de l'abdomen dans différentes positions du patient: debout, vous pouvez voir la rondeur pendre vers le bas, allongé sur le dos - l'abdomen s'étale sur les côtés, devient comme une grenouille. Les patients développent une douleur plus près du sternum (congestion dans le lobe gauche du foie).

La pression sur le dôme du diaphragme entraîne une diminution de l'espace pulmonaire. Le patient a un essoufflement, ce qui est pire en position couchée. Il devient impossible de s'endormir sans un appui-tête haut ou un oreiller. La congestion simultanée dans les poumons se manifeste par une toux avec mucosités, bleuissement des lèvres.

Une pression constante sur l'estomac s'accompagne d'une sensation de lourdeur même en mangeant une petite quantité de nourriture, de brûlures d'estomac, d'éructations. Moins souvent, il y a des vomissements de nourriture, de bile, de contenu intestinal.

La violation des selles se manifeste par une diarrhée et une constipation prolongée avec un tableau clinique d'obstruction intestinale. Le patient constate des phénomènes dysuriques: mictions fréquentes, envie douloureuse. Les maladies inflammatoires des reins et de la vessie se rejoignent. Un œdème se forme sur les pieds et les jambes en raison de l'ajout d'une décompensation cardiaque, d'une stagnation lymphatique.

Si l'accumulation de liquide ascitique atteint 15 à 20 litres, le patient développe:

  • hernie de la ligne blanche, inguinale ou ombilicale;
  • expansion des veines hémorroïdaires avec exacerbation des hémorroïdes, saignements;
  • gonflement visible des veines du cou en raison d'une augmentation de la pression dans la veine jugulaire;
  • 6-7% des patients ont un épanchement supplémentaire dans l'espace pleural droit (hydrothorax).

Est-il possible de guérir l'ascite abdominale avec cirrhose du foie, comment traiter correctement?

Le développement d'une ascite avec une cirrhose existante indique des lésions hépatiques graves, dans lesquelles le corps s'adapte à une maladie grave. Maintenant, les médecins savent comment traiter la cirrhose du foie par ascite, alors qu'il y a plusieurs siècles, un patient pouvait mourir des complications de la maladie.

La cirrhose conduit à la formation d'ascite

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Causes de l'ascite dans la cirrhose

Le principal facteur conduisant à l'ascite est la cirrhose. Ce sont ces destructions qui déclenchent l'accumulation d'exsudat dans la cavité abdominale..

Pathogenèse de la formation d'ascite dans la cirrhose:

  • Des cellules importantes - les hépatocytes - meurent dans les tissus. La destruction déclenche la régénération, dans laquelle les cellules hépatiques prolifèrent. Cela contribue à la formation d'un grand nombre de nœuds. Ils interfèrent avec la circulation adéquate du liquide interstitiel et resserrent la lumière de la veine principale, ce qui entraîne une accumulation et une infiltration de liquide, ce qui augmente le volume de l'abdomen;
  • En plus du fait que des nœuds se forment, l'évolution de la maladie est compliquée par la prolifération du tissu conjonctif. Il interfère avec la fonction hépatique normale. Les protéines plasmatiques se coincent dans les capillaires pincés et, par conséquent, la quantité de protéines dans le sang diminue. À partir de là, le plasma devient plus liquide, ce qui a un effet positif sur la capacité de s'infiltrer dans l'estomac;
  • Lorsque le plasma transpire, la quantité de sang diminue en volume, provoquant la production de l'hormone aldostérone dans le sang. Il fait retenir le fluide, ce qui aggrave le flux d'ascite dans la cirrhose;
  • En raison d'une diminution du volume de sang circulant, le cœur est soumis à un stress accru, ce qui entraîne une insuffisance cardiaque.

Symptômes

Avec n'importe quelle maladie, au début de la formation, il n'y a pas de tableau symptomatique, car les changements sont insignifiants et ne causent pas de problèmes chez les patients. Seulement au stade initial, l'ascite n'est pas perceptible, à l'avenir, plus le liquide s'accumule, plus le bien-être du patient se détériore. Étant donné que l'ascite est une complication de la cirrhose - plus le foie est détruit, plus le liquide s'accumule rapidement.

Le patient prend du poids et constate un changement de forme de l'abdomen, une augmentation de son volume. Lorsque le liquide s'accumule encore plus, la peau de l'abdomen se lisse et devient brillante. Lors de la palpation, l'abdomen est dur, comme tendu. Des capillaires et des veines apparaissent sur la paroi abdominale antérieure.

Avec une ascite tendue, le nombril fait saillie

Si l'accumulation de liquide dépasse 10 litres, le patient devient essoufflé, car le diaphragme appuie sur les poumons et réduit le volume d'air inhalé. Souvent, les patients ne peuvent pas dormir en position couchée, ils essaient de prendre une position semi-assise, dans laquelle l'estomac appuie avec son poids sur le bassin et non sur les poumons. Lors de la marche ou de l'exercice, vous pouvez remarquer une cyanose des lèvres et du bout des doigts, ce qui indique un manque d'oxygène dans le sang, car il y a une ventilation insuffisante des poumons et une insuffisance respiratoire.

Des troubles digestifs sont observés, car le liquide exerce une pression sur tous les organes situés dans l'abdomen et le bassin. Les patients signalent une satiété rapide après de petits repas, des nausées et constipation sévères et des mictions fréquentes.

L'un des symptômes notables de l'ascite abdominale dans la cirrhose est la formation d'un œdème sévère. Cela est dû à un mauvais drainage lymphatique et à une fonction de filtration rénale altérée. Mais le principal symptôme qui tourmente les patients est une hypertrophie du foie et des douleurs dans l'abdomen, principalement dans l'hypochondre droit..

Comment traiter l'ascite dans la cirrhose du foie?

Une grande accumulation d'épanchement interstitiel a un effet néfaste sur tout le corps.Par conséquent, lorsqu'une personne entre à l'hôpital, elle subit une laparocentèse - l'installation d'un système de drainage dans la cavité abdominale pour drainer le liquide. L'ascite est libérée par petites portions, car il existe un risque de provoquer un effondrement et une aggravation des paramètres hémodynamiques.

Après la ponction, l'état du patient s'améliore - les douleurs deviennent moins intenses, la pression sur les organes diminue. Le patient se voit prescrire un traitement médicamenteux, qui agit pour améliorer l'état des cellules hépatiques, le traitement de la cirrhose, en tant que source qui provoque une ascite.

La nomination d'hépatoprotecteurs augmente la production de bile, ce qui améliore la motilité intestinale, diminue le nombre d'hépatocytes morts et les taux de cholestérol sanguin.

Les phospholipides protègent les hépatocytes de la destruction, normalisent le métabolisme dans les cellules et tissus hépatiques, tout en réduisant les phénomènes d'intoxication de l'organisme.

L'administration intraveineuse d'albumine (protéine du sang d'animaux ou d'humains) reconstitue l'apport de protéines dans le corps du patient, améliorant la pression colloïdale dans les tissus et la circulation sanguine. Si le patient a une hépatite, des antiviraux spécialisés sont utilisés.

Le traitement de l'ascite dans la cirrhose du foie se fait par l'utilisation de diurétiques, qui extraient l'excès de liquide stagnant de la cavité abdominale et des tissus, réduisant l'enflure et la quantité d'ascite.

Est-il possible de guérir l'ascite avec la cirrhose du foie?

L'ascite est une conséquence de la cirrhose, et tant que la maladie sous-jacente n'est pas guérie, il est totalement impossible de guérir l'ascite. Des dommages aux organes pendant la cirrhose se produiront même au tout début de la maladie et une accumulation de liquide se produira, mais pas aussi rapidement que dans les derniers stades de la cirrhose.

En cas de lésions hépatiques sévères, le pronostic est souvent extrêmement défavorable, car le processus de lésion tissulaire ne peut être inversé et aucun traitement ne pourra restaurer les cellules. Par conséquent, la létalité dans la cirrhose est de 90% de tous les cas..

Avez-vous un handicap dans la cirrhose du foie? Vous pouvez émettre un handicap si le patient répond aux critères, par exemple, le stade du processus pathologique, la présence de complications, la gravité de l'état et un ensemble complet de toutes sortes de tests qui sont effectués immédiatement avant de passer la commission.

Régime alimentaire pour la cirrhose du foie avec ascite

Un régime spécial qui aide à normaliser la digestion et à faciliter le travail d'un foie endommagé est un point important auquel les médecins prêtent attention aux patients. La principale limitation est l'utilisation de liquides et de sel, car ces composants contribuent à l'accumulation d'eau dans le corps, à la formation d'œdèmes et à l'augmentation de l'ascite dans la cirrhose. Le biais d'un tel régime réside dans la consommation de céréales, de produits laitiers, de viande, de pain et bien sûr de légumes.

La nutrition vise à faciliter le travail du tractus gastro-intestinal, à réduire le cholestérol, à saturer le corps en vitamines et minéraux utiles, ainsi qu'à réduire la fonction hépatique.

Exemple de menu

Malgré le grand nombre d'exceptions au panier d'épicerie habituel, une personne peut manger et ne pas se priver de nourriture. L'essentiel est de se concentrer sur une alimentation saine et une bonne préparation..

  • Petit déjeuner. Omelette avec une tranche de pain de seigle ou bouillie au lait;
  • Dîner. Soupe de viandes maigres ou de poisson, salade de légumes garnie d'huile et sans sel;
  • Goûter. Biscuits ou craquelins crus avec du thé fort, de la gelée;
  • Dîner. Escalopes cuites à la vapeur et salade légère ou bouillie savoureuse, bouillon d'églantier;
  • Avant l'heure de se coucher. Un verre de kéfir.

Au lieu d'eau, les patients sont autorisés à prendre des décoctions d'herbes ou de baies, à utiliser des sachets spéciaux (vendus en pharmacie) pour maintenir la fonction hépatique. Souvent, ces décoctions contiennent des antioxydants, des vitamines et des minéraux qui aident à nettoyer le corps des toxines et des toxines..

Comment l'hydropisie abdominale est-elle traitée? Causes et symptômes de la maladie chez les femmes et les hommes

Ascite chez les enfants: photos, symptômes, causes et traitement de l'hydropisie de la cavité abdominale

Traitement de l'ascite avec des remèdes populaires: exemples de recettes efficaces

Espérance de vie avec ascite dans la cirrhose, l'oncologie, l'insuffisance cardiaque

Pronostic et traitement de l'ascite en oncologie. Quelles sont les chances de succès?

Ascite abdominale dans la cirrhose du foie

Le foie humain est l'un des organes les plus vulnérables, qui peut perdre ses fonctions sous l'influence d'un certain nombre de facteurs négatifs. Il est influencé par les toxines, les virus, les boissons alcoolisées, les métaux lourds qui pénètrent à l'intérieur. Tous détruisent les hépatocytes et contribuent au remplacement de la nécrose par du tissu fibreux. En conséquence, le patient commence à développer une cirrhose. C'est une maladie grave que l'hépatologie étudie. Au stade final, la pathologie ne se prête pratiquement pas au traitement et entraîne le développement de complications, dont l'ascite. Chez les personnes, il est également habituel de l'appeler hydropisie, car elle se caractérise par la présence de liquide libre dans le péritoine.

Caractéristiques de la cirrhose

Un état pathologique du foie, formé à la suite de graves défaillances de la circulation sanguine d'un organe, et qui se caractérise par des lésions tissulaires persistantes, est appelé cirrhose. Cela menace non seulement la qualité de vie du patient, mais devient également souvent la cause du décès, il est donc impossible de le traiter à la maison avec des remèdes populaires. Le patient est tenu de se conformer aux prescriptions du médecin, de subir des examens réguliers et de se comporter correctement. Et dans certains cas, il est impossible de se passer d'une opération de transplantation d'organe..

L'hépatite peut provoquer l'apparition d'une cirrhose. Elle, à son tour, provoque le développement d'un certain nombre de pathologies graves, telles que l'insuffisance hépatique, l'ascite, l'hypertension portale. Les complications négatives résultent le plus souvent d'un état négligé de la maladie et indiquent un mauvais pronostic.

Qu'est-ce que l'ascite

Les cellules hépatiques meurent progressivement, mais de manière irréversible. À leur place, des articulations fibreuses se forment. Ils interfèrent avec le mouvement normal du sang à travers les vaisseaux, de sorte que le système ne s'acquitte pas pleinement de la tâche et ne le nettoie pas des toxines. Le corps humain devient pollué par les scories, le liquide qui s'écoule s'accumule progressivement de plus en plus dans la cavité abdominale et n'a pas le temps d'être excrété naturellement avec les flux lymphatiques. C'est ainsi que l'ascite commence par la cirrhose. Cette complication est l'une des plus courantes. La pathogenèse de la maladie est divisée en plusieurs étapes:

  1. Transitoire. Dans la région abdominale, pas plus de 400 g de liquide sont observés.
  2. Modérer. Il se caractérise par une petite accumulation de liquide dans l'abdomen, le volume ne dépasse pas 3-4 litres. A ce stade, une ponction est réalisée pour déterminer la composition qualitative du transsudant. En l'absence de sang, le pronostic de la guérison sera optimiste..
  3. Tendu. Le patient a une accumulation abondante de liquide (de 10 à 20 litres) dans l'abdomen, une grande cavité abdominale avec une peau fine et translucide. Plaintes d'insuffisance respiratoire, problèmes de mémoire, de concentration, fatigue rapide, nombril bombé (qui ressemble à une hernie), œdème corporel.

De petites quantités de liquide dans le péritoine sont normales. Il est nécessaire d'empêcher l'adhérence des organes et d'éliminer les frottements entre eux. Mais il est constamment renouvelé et ne s'accumule pas en gros volumes si la personne est en bonne santé. Seule une pathologie grave peut contribuer à une telle violation..

Attention! L'ascite s'observe principalement avec une cirrhose du foie (dans 75% des cas), elle ne se développe pas d'elle-même. Le plus dangereux est le troisième degré, qui est souvent la cause du décès.

Causes des complications

Le traitement de l'ascite dans la cirrhose du foie commence par trouver la cause de son apparition. Comme déjà mentionné, il se développe dans le contexte d'une autre maladie, par conséquent, le médecin est toujours confronté à la tâche de déterminer les principaux facteurs qui ont provoqué l'accumulation de liquide. Ils peuvent être:

  • Développement de la thrombose veineuse hépatique.
  • Maladies de l'estomac ou des intestins.
  • Oncologie des organes internes.
  • Congestion veineuse.
  • Insuffisance cardiaque.
  • Diabète.
  • Développement de la carcinose péritonéale.
  • Péritonite.

L'accumulation de liquide dans la cavité abdominale chez la femme n'est pas le symptôme d'une maladie grave certains jours du cycle menstruel. Il s'agit d'un processus naturel et il se dissout progressivement tout seul sans nuire à la santé du patient. Par conséquent, si vous soupçonnez le développement d'une ascite, le beau sexe devrait, en plus de subir des procédures de diagnostic de base, consulter un gynécologue supplémentaire et exclure le risque de problèmes avec le système reproducteur. Césarienne, infections des systèmes reproducteurs, l'endométriose peuvent également provoquer une ascite.

Chez l'homme, la pathologie se développe le plus souvent sur fond de malnutrition, d'abus de boissons enivrantes, ainsi que de l'usage de drogues injectables. La dropsie apparaît non seulement à la suite d'une cirrhose, mais également en raison de la pénétration de cellules atypiques dans le péritoine, de la polyarthrite rhumatoïde, du lupus érythémateux ou de l'urémie.

Comment se manifeste la maladie

La symptomatologie de la maladie dépend directement du taux d'accumulation de liquide. Chez certains patients, les premiers signes apparaissent immédiatement, chez d'autres, ils n'apparaissent pas pendant des mois. Les principales manifestations cliniques de la pathologie sont:

  • Hypertrophie abdominale visible.
  • Un motif veineux se forme sur l'abdomen.
  • Une forte augmentation du poids corporel.
  • L'apparition d'un «tablier» dans le bas de l'abdomen.
  • Gonflement des pieds ou du visage.
  • Essoufflement et tachycardie.
  • Nausées, perte d'appétit, constipation.
  • Ralenti.

L'augmentation rapide de la taille de l'abdomen indique que le système lymphatique ne peut pas résister ou que les vaisseaux individuels sont fortement comprimés. Une grande quantité d'eau affecte également les organes digestifs, ne leur permettant pas de faire face à la tâche. Les patients se plaignent souvent d'éructations, de brûlures d'estomac, de flatulences et d'autres manifestations désagréables. Par conséquent, un régime doit être prescrit pour la cirrhose du foie avec ascite, ce qui permet de réduire la charge sur le tractus gastro-intestinal..

Tests diagnostiques

Le patient se rend chez le médecin avec des signes caractéristiques de la pathologie dans le corps. Après un examen visuel, une palpation de l'abdomen, une écoute au phonendoscope et un prélèvement d'une anamnèse, le spécialiste prescrit un examen diagnostique. Il ne sera pas difficile pour le médecin de déterminer le problème, car la pathologie se manifeste par des fluctuations de la «vague» lors de la palpation du péritoine.

Pour confirmer le diagnostic, les méthodes instrumentales suivantes sont prescrites:

  • échographie pour détecter une accumulation accrue de liquide;
  • laparoscopie pour évaluer les changements dans l'état des organes internes;
  • laparocentèse (une ponction est pratiquée pour éliminer l'eau libre);
  • CT scan;
  • radiographie pulmonaire;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • angiographie (si la cause de l'apparition de problèmes vasculaires).

Dans les cas graves, le diagnostic et le traitement de la cirrhose hépatique avec ascite sont effectués en milieu hospitalier. Un test sanguin biochimique est prescrit, ce qui vous permet de déterminer le niveau de protéines, de créatine, d'urée et de potassium. Après l'étude, sur la base des résultats du protocole, le médecin décide du choix d'une tactique particulière.

Les principales méthodes de traitement

Il est impossible de se remettre seul de l'ascite à la maison, car le problème est un grave danger. L'élimination complète de celui-ci est possible avec un accès rapide à un établissement médical et la réussite du cours complet prescrit.

Le traitement est effectué en conjonction avec la correction de la maladie qui a provoqué le développement de l'hydropisie. Elle est réalisée de l'une des manières suivantes:

  1. Thérapie médicamenteuse. Il s'agit de prendre des médicaments visant à normaliser le foie, à éliminer l'inflammation et à renforcer le corps dans son ensemble. Ils sont sélectionnés en fonction des symptômes du patient. Il s'agit généralement de diurétiques ("Furasémide", "Acide éthacrynique", "Spironolactone"), d'hépatoprotecteurs ("Essentiale", "Heptral").
  2. Laparocentèse. Si les recommandations de traitement conservateur n'ont pas donné le résultat souhaité, le spécialiste prescrit une ponction du péritoine. La technique vous permet de vous débarrasser de l'excès de liquide et de réduire le risque de complications. Le mur est percé d'une aiguille dans la zone du nombril, après quoi l'eau accumulée est éliminée.
  3. Chirurgie de pontage. Un message est créé entre les veines hépatique et du col. Il vous permet de réduire la pression artérielle, ce qui conduit à la normalisation de la sortie de liquide..
  4. Transplantation. Cette méthode est considérée comme la plus radicale, car elle vous permet de résoudre immédiatement les problèmes de cirrhose et d'ascite. Mais il est effectué à condition que le patient n'ait pas de contre-indications (troubles mentaux, pathologie cardiaque).

La principale méthode de traitement est la pharmacothérapie. Le médecin sélectionne le complexe individuellement, en tenant compte du taux de perte de liquide et du stade de développement de la pathologie. Mais il ne faut pas oublier la nécessité d'ajuster le régime alimentaire. Les remèdes populaires ne sont utilisés que sous surveillance médicale. Le chardon-Marie est le plus souvent recommandé. Cette plante a un effet positif sur les tissus hépatiques et ralentit la progression de la cirrhose..

Régime alimentaire dans le traitement de l'ascite

Une bonne nutrition pour la cirrhose du foie avec ascite est la base d'un traitement réussi. Il vous permet de réduire la charge sur les organes digestifs et d'alléger l'état du patient. La nourriture est complètement supprimée du menu, qui contient une grande quantité de graisse, de sel et de conservateurs nocifs. Les marinades, cornichons et saucisses sont exclus.

Les repas doivent être composés des aliments suivants:

  • Volaille maigre, lapin, dinde.
  • Riz, flocons d'avoine, bouillie multi-céréales sur l'eau.
  • Huile végétale et graines.
  • Poisson maigre.
  • Épices (clou de girofle, persil, marjolaine, cumin).
  • Poivron, ail, oignon.
  • Les produits laitiers.

Si l'ascite s'est développée dans le contexte de la cirrhose, le patient reçoit un numéro de tableau 5. Ce régime est suffisamment équilibré pour que tous les composants utiles nécessaires pénètrent dans le corps, sans surcharger le tube digestif. Le régime doit être riche en fibres et réduit en graisses et en glucides. Les repas diététiques ne peuvent être salés qu'en petites quantités. Idéalement, le sel devrait être complètement abandonné..

Remèdes populaires

La thérapie complexe est souvent complétée par des herbes et des plantes médicinales. Ils aident à réduire la manifestation de symptômes désagréables et contribuent à un rétablissement rapide. Les outils suivants ont fait leurs preuves:

  • Bouillon de persil. Il est préparé à partir de feuilles fraîches, versées avec de l'eau bouillante et infusées pendant une demi-heure. Il est nécessaire de prendre un demi-verre toutes les heures le matin. Trois jours suffisent pour soulager la condition.
  • Enveloppes de haricots. L'ingrédient principal est bouilli pendant 10 minutes, après quoi l'eau est égouttée et infusée. Assez de 20 minutes. Il est nécessaire de prendre le produit résultant le matin, la prochaine fois - une demi-heure avant le petit-déjeuner et la même quantité 30 minutes avant le déjeuner. Le dernier rendez-vous est prévu à 20h.

Il est impossible de guérir la maladie par vous-même. Par conséquent, la médecine traditionnelle n'est utilisée qu'en association avec des médicaments conventionnels. Pour éliminer l'apparition d'effets secondaires, vous devriez consulter un médecin avant de prendre.

Complications possibles

La réponse à la question de savoir combien de temps un patient vivra avec une ascite dans un contexte de cirrhose du foie dépend en grande partie de l'opportunité d'aller chez le médecin. La maladie elle-même est une décompensation, c'est-à-dire une complication d'une pathologie déjà existante, par conséquent, le manque d'aide compétente conduit souvent à la mort.

Les conséquences possibles sont:

  • L'apparition de saignements de localisation différente.
  • Développement de l'encéphalopathie hépatique.
  • Caillots sanguins dans la rate ou la veine du col.
  • Processus inflammatoires dans la région péritonéale.
  • Syndrome hépotoréen.

Il est important de savoir! La maladie menace le patient, il est donc extrêmement important de consulter un médecin au stade initial. Cela permettra au spécialiste de prescrire le traitement nécessaire, d'éliminer la survenue de complications et d'augmenter l'espérance de vie..

Pronostic de rétablissement et mesures préventives

Aucun médecin ne peut déterminer avec précision la durée de vie d'un patient atteint d'hydropisie abdominale et de cirrhose hépatique. Tout dépend de l'âge du patient et du stade de la maladie. La prédiction chez les personnes de plus de 60 ans est compliquée par la présence de maladies chroniques sévères. Dans la moitié des cas, ils sont malades, certains, en plus de l'ascite, souffrent d'insuffisance rénale, de cancer du foie, de diabète sucré ou d'hypertension. Ces patients ne vivent généralement pas plus de deux ans.

Prévenir l'apparition de l'ascite n'est possible qu'en excluant la possibilité de développer des maladies qui la provoquent. Il est également important de bien manger, de ne pas boire d'alcool, de faire du sport et de subir régulièrement des examens médicaux. Il n'y a pas de remède universel pour cela, donc le maintien de la santé d'un patient dépend en grande partie d'un mode de vie correct..

L'ascite est une complication grave, ce qui indique que la maladie a déjà été négligée et que la probabilité d'une guérison complète est extrêmement faible. Par conséquent, vous ne devez pas vous soigner vous-même ou négliger les recommandations du médecin..

L'approche correcte, une nutrition diététique de haute qualité et des méthodes de traitement modernes donnent l'espoir de retrouver la santé et d'augmenter l'espérance de vie.