Types d'anticorps contre l'hépatite B

Souvent, les personnes qui ont été examinées sont confrontées à des anticorps anti-hépatite B dans le sang identifiés dans les résultats des tests. Cette situation peut parler de différentes conditions et pathologies. Mais vous devez absolument y prêter attention afin de pouvoir guérir la maladie à ses tout débuts. Sinon, une aggravation de la situation et la transition de la maladie vers une forme chronique, dont il sera très difficile de se débarrasser.

Présentation de l'hépatite B

L'hépatite B est appelée VHB et est un brin d'ADN recouvert de protéines. C'est ce qu'on appelle l'antigène HBsAg. Il existe deux types d'hépatite B - aiguë et chronique. Les formes diffèrent selon l'évolution de la maladie, le degré de symptômes manifestés et le taux de progression.

  1. Forme aiguë. Il ne se manifeste par des symptômes prononcés que dans 20% des cas de ce type de maladie. Cela peut durer jusqu'à 6 mois. Les manifestations de ce type d'hépatite sont similaires au rhume: manque d'appétit, toux, fièvre élevée, douleurs aux os et aux articulations, écoulement nasal, inconfort sous la côte droite. Le fait de ne pas commencer le traitement rapidement peut entraîner le coma ou la mort..
  2. Forme chronique. Si la maladie n'est pas une conséquence du développement d'un type aigu, il est presque impossible d'établir le moment de sa formation. Sur le plan symptomatique, la maladie est très bénigne. Il se développe généralement chez les enfants dont la mère était porteuse du virus, ou si l'antigène est dans le sang pendant six mois ou plus.

Attention! La cause la plus fréquente de la maladie est les rapports sexuels non protégés et les changements fréquents de partenaire.

Que sont les anticorps

Les anticorps sont produits par des antigènes dans le corps lorsqu'une menace potentielle pour sa santé survient. Ils sont essentiels pour que les humains combattent les maladies et renforcent le système immunitaire. La présence d'anticorps contre l'hépatite B indique les processus suivants:

  • évolution latente de la pathologie;
  • Hépatite chronique;
  • lésions hépatiques infectieuses;
  • normalisation du système immunitaire après une maladie;
  • une personne est porteuse d'hépatite;
  • parfois des anticorps sont produits après l'administration du vaccin.

Très souvent, les anticorps anti-hépatite B apparaissent pour une raison complètement différente. Cela indique un certain nombre de pathologies dans le corps:

  • les infections;
  • intoxication du corps;
  • maladies auto-immunes;
  • cancer.

Parfois, des anticorps se forment dans le corps comme par erreur. Dans ce cas, le patient doit subir un examen complet pour établir la cause de ce processus..

Types d'anticorps

Les experts définissent deux principaux types d'antigènes de l'hépatite B: superficiels et nucléaires. Les espèces diffèrent par leur localisation et leur effet sur le corps. Les deux indiquent une infection du patient.

Surface (australienne) et ses marqueurs

Cet antigène est la surface, l'enveloppe externe du virus. Avec l'aide de celui-ci, il s'accroche aux cellules du foie et les pénètre, à la suite de quoi l'hépatite progresse et se propage rapidement.

De plus, l'enveloppe aide le virus à survivre dans le corps en le protégeant des anticorps. Il est très résistant aux changements de température et aux éléments chimiques tels que les alcalis et les acides. L'antigène est libéré principalement lors d'exacerbations. À la fin de la période d'incubation, sa concentration est maximale.

Les anticorps dirigés contre l'antigène de surface du virus de l'hépatite B sont détectés à l'aide du marqueur Anti-HBs. Une réaction positive indique une infection.

Antigène nucléaire et ses marqueurs

C'est le centre d'une bactérie virale et se manifeste également dans le cours aigu de la pathologie. Il reste dans le sang pendant deux mois ou plus. L'anti-HBeAg indique la fin de l'exacerbation de la maladie. La personne à ce moment devient moins contagieuse. Habituellement, un test d'antigène est effectué 2 ans après l'infection.

Marqueurs anti-HBe, anti-HBc IgM et anti-HBc IgG

Les marqueurs IgM anti-HBc, IgG anti-HBc rapportent la nature de l'évolution de la maladie et sont détectés au total. Le premier marqueur indique souvent une exacerbation de l'hépatite chronique, des maladies rhumatismales, de la fibromyalgie. Il trompe souvent les spécialistes en montrant de faux résultats..


Le marqueur IgG anti-HBc domine dans le sang après la disparition des antigènes du groupe M. Dans l'organisme, ils restent indéfiniment, sans le protéger. Parfois, les anticorps sont le seul indicateur de la présence d'un virus.

L'anti-HBe indique la propagation du virus dans l'organisme. Ainsi, l'évolution sévère de la maladie est confirmée. Pendant la grossesse, il provoque souvent des anomalies dans le développement du fœtus.

Indications pour la recherche

Le dépistage est le plus couramment utilisé pour détecter les anticorps anti-hépatite B. Elle est réalisée à la fois selon la prescription du médecin et si le patient le souhaite. Il existe des groupes à risque de développer la maladie. Ceux qui y sont inclus ont besoin de la procédure sans faute:

  1. Femmes enceintes. Après avoir conçu un enfant et immédiatement avant l'accouchement, la procédure doit être effectuée pour savoir s'il existe un risque de développer une maladie chez un nouveau-né.
  2. Personnel médical. Ceux qui entrent en contact avec le sang: chirurgiens, infirmières, gynécologues.
  3. Opération. Avant la chirurgie, le patient doit subir un dépistage pour détecter la présence d'une hépatite dans ce groupe.
  4. Patients et porteurs. Les personnes atteintes d'une forme quelconque de la maladie ou porteuses du virus lui-même doivent être surveillées au moins deux fois par an..

Parfois, une référence pour ce test est donnée à des patients présentant des symptômes similaires. La méthode différentielle est essentielle pour un diagnostic correct.

Méthodes de détection des anticorps

Le plus souvent, deux méthodes sont utilisées pour confirmer l'hépatite B: le diagnostic express et la recherche sérologique en laboratoire. La première méthode est considérée comme de qualité suffisante, elle permet de déterminer avec précision la présence ou l'absence d'antigène dans le sang.

Il est possible de réaliser l'analyse même sans se rendre à l'hôpital, à domicile. Pour ce faire, vous devez acheter un kit spécial à la pharmacie. Avant de l'utiliser, le doigt est traité avec de l'alcool pour éliminer les bactéries, les germes et les particules de poussière. Ensuite, la peau est percée et quelques gouttes de sang coulent sur la bandelette réactive. Il est interdit de le toucher avec les doigts pour ne pas déformer l'image. Après environ une minute, ajoutez un peu de solution tampon au testeur. Après 10-15 minutes, le résultat de l'analyse apparaît.

Il est important de savoir! Si un antigène a été détecté, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic sérologique quantitatif, qui est une étude très précise et capable de détecter les anticorps dès 21 jours après l'infection. De plus, ELISA et PCR sont prescrits pour clarifier la nature de la maladie.

Décoder les résultats

Il n'y a que deux résultats de test possibles pour aider à déterminer la présence d'anticorps contre l'hépatite:

  1. Positif. À la suite de l'obtention de cet indicateur, l'HBsAg est détecté. C'est la raison pour un certain nombre d'analyses et d'études supplémentaires, car les valeurs de composition sanguine s'écartent considérablement de la norme..
  2. Négatif. L'HBsAg n'est pas détecté. Il n'y a pas de virus de l'hépatite B dans le sang.

Une réaction positive est une indication du développement de l'hépatite. Après avoir décodé l'analyse, les facteurs associés peuvent également être identifiés, par exemple:

  • type aigu de maladie;
  • évolution chronique;
  • période d'incubation;
  • transport du virus.

Chacun de ces facteurs peut par la suite évoluer vers l'une des formes d'hépatite. Le corps commence à produire des anticorps contre lui et, avec un traitement, une personne développe une immunité.

Dans de rares cas, le résultat peut être faux. Cela se produit en raison du développement d'une autre maladie grave, contre laquelle des anticorps similaires sont également produits. Pour distinguer les vraies données des fausses, il est nécessaire de réaliser un diagnostic complet du corps. Cela aidera à poser le bon diagnostic et à commencer le traitement de la pathologie existante à temps..

Qu'est-ce que cela signifie si un titre d'anticorps contre l'hépatite B est détecté dans le sang?

L'hépatite B est une maladie infectieuse qui cause des lésions hépatiques. Dans 30% des cas, elle devient chronique, dangereuse avec des complications de nature auto-immune. Une cirrhose, un carcinome (cancer du foie) se développe. Il n'y a pas de médicaments contre les virus à ADN du VHB, le corps combat seul le pathogène.

Le système immunitaire produit des anticorps contre l'hépatite B. Ces composés protéiques apparaissent dans le sang en réponse aux antigènes viraux. Lors de la vaccination, ils sont introduits artificiellement dans le corps; lors de l'infection, ils sont transmis de personne à personne. Les méthodes de recherche modernes peuvent identifier les anticorps et les antigènes. Un test sanguin quantitatif est effectué, par la concentration d'anticorps, il devient clair avec quelle efficacité le corps lutte contre les antigènes de l'hépatite B.

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Quels sont les anticorps contre l'hépatite B?

Les anticorps ou immunoglobulines sont synthétisés par les cellules plasmatiques du corps. Ce sont des structures protéiques complémentaires capables de se lier uniquement à certains antigènes du virus. Les anticorps anti-hépatite B détectent les composés protéiques dans les enveloppes du virus, les neutralisent.

Les immunoglobulines sont présentes dans le plasma sanguin si le système immunitaire est capable de reconnaître le virus au stade de l'infection naturelle ou après la vaccination. Il y a des personnes immunotolérantes, leur corps ne développe pas de protection, mais de tels cas sont rares. Une réaction faussement positive est la production d'anticorps dirigés contre l'agent pathogène en réponse à des changements pathologiques de nature auto-immune.

Types d'anticorps et d'antigènes

Le virus HBV a une structure complexe, ils synthétisent deux types d'antigènes:

  • HBsAg enveloppé;
  • nucléaire

Il existe une forme australienne du virus, il a été identifié pour la première fois chez les aborigènes vivant sur le continent. Il est plus souvent détecté sous la forme chronique de la maladie. L'antigène du virus australien est désigné HBc.

Les anticorps en médecine sont appelés marqueurs, car ils ont la capacité de détecter le virus. Ils sont divisés en:

  • anti-HBs de surface;
  • gaine anti-HBc.

L'HBsAg aide le virus à pénétrer dans les hépatocytes. Il se multiplie dans le noyau de la cellule hépatique. La forme aiguë de l'hépatite B est dangereuse en raison du fait que le système immunitaire commence à attaquer les hépatocytes, sur lesquels le virus laisse la protéine HBsAg, et des lésions hépatiques nécrotiques se produisent. La concentration d'HBsAg augmente pendant la période d'exacerbation de la maladie, atteignant des valeurs maximales à la fin de la période d'incubation.

L'antigène est présent dans le sang jusqu'à six mois, pendant la période de récupération, sa concentration diminue progressivement, puis il y a un assainissement complet du sang. Les porteurs de virus sont des personnes qui, 3 mois après l'infection, le virus est détecté. À ce stade, la maladie devient chronique ou latente. Parfois, une personne ignore qu'elle est malade. Les signes d'hépatite sont facilement confondus avec les symptômes de rhume, d'intoxication alimentaire.

L'HBsAg est détecté à l'aide de marqueurs anti-HBs, par la concentration d'anticorps anti-hépatite B dans le sang, la capacité du système immunitaire à résister au virus est évaluée. Le titre d'anticorps contre l'hépatite B caractérise la phase de la maladie ou la réponse de l'organisme à la vaccination.

Chez la majorité des personnes malades et vaccinées, les anticorps sont constamment présents dans le plasma. Certains ont besoin d'un rappel tous les 10 ans. Avec une concentration suffisante d'anticorps lors de la transmission du virus de l'hépatite B, l'infection ne se produit pas. Des immunoglobulines spécifiques détruisent les protéines étrangères avant de pénétrer dans les hépatocytes.

Les marqueurs IgM anti-HBc sont détectés dans les échantillons de sang dans la phase aiguë de la maladie et dans l'hépatite B chronique. Des résultats faussement positifs peuvent être trouvés dans les maladies articulaires (rhumatisme articulaire aigu). La présence d'IgM anti-HBc ne peut pas être diagnostiquée définitivement.

Au stade de la convalescence, des IgG anti-HBc apparaissent dans le plasma. Elles commencent à prédominer, les IgM anti-HBc disparaissent progressivement. La concentration de deux marqueurs est utilisée pour juger de l'évolution clinique de la maladie..

L'antigène HBe est détecté dans la phase de multiplication active du virus de l'hépatite B, avec un doublement de la structure de l'ADN. La présence de cet antigène indique une évolution sévère de la maladie. Si l'HBe est présente dans le sang d'une femme enceinte, un développement fœtal anormal est possible. Lorsque l'anti-HBe apparaît, la récupération se produit.

Le virus de l'hépatite B peut muter. Lorsque la concentration d'anti-HBe dans les échantillons sanguins augmente, mais que le niveau d'HBe ne change pas, les tactiques de traitement sont révisées. Chez les personnes rétablies, les anti-HBe restent dans le sang jusqu'à 5 ans.

Anticorps anti-hépatite B détectés dans un test sanguin: qu'est-ce que cela signifie?

La détection des anticorps contre l'hépatite B est caractérisée par le stade d'exacerbation du processus infectieux ou une évolution chronique. Situations possibles:

  • période d'incubation, les signes d'hépatite n'apparaissent pas;
  • le processus de reproduction est arrêté;
  • forme chronique de la maladie;
  • phase aiguë de la maladie;
  • immunité stable;
  • la personne est porteuse du virus, il n'y a aucun signe de la maladie. Si des marqueurs sont trouvés, cela signifie que le corps reconnaît l'agent causal de la maladie:

a) Anti-HBs, faible concentration (moins de 10 mU / ml) - l'immunité est affaiblie, mais l'agent pathogène est présent; niveau élevé - le corps est capable de se battre, s'il y a d'autres anticorps, l'infection persiste;

b) Anti-HBe, un résultat positif indique une forme chronique; négatif - pas d'infection, pas de vaccination, la présence d'Anti-HBeAg n'est pas exclue;

c) Anti-HBc (classes IgM, IgG), leur concentration est utilisée pour juger du stade de la maladie, la présence d'autres marqueurs n'est pas exclue; ils ne sont pas détectés chez les personnes en bonne santé, avec une forme chronique, pendant la période d'incubation.

Peut-il y avoir des anticorps contre l'hépatite B dans le sang d'une personne en bonne santé??

Le sérum retient les anticorps qui indiquent l'immunité. Dans ce cas, la personne est vraiment en bonne santé, elle n'est pas porteuse de virus. La présence d'Anti-HBsAg est une raison de refuser la vaccination.

Il existe d'autres situations où le patient ne présente aucune manifestation de la maladie, il se sent en bonne santé et des antigènes et des immunoglobulines spécifiques sont détectés dans le sang. Il y a dix ans, ces personnes étaient reconnues comme des porteurs de virus sains. Des observations à long terme de ces patients ont permis d'identifier le développement de complications auto-immunes: carcinome et cirrhose, qui indiquent un processus inflammatoire latent dans le foie..

Les cellules affectées du parenchyme deviennent un terrain fertile pour le développement de cellules cancéreuses, ou les zones nécrotiques sont envahies par le tissu cicatriciel. Maintenant, ces personnes sont reconnues comme malades, elles sont périodiquement examinées et traitées. Leur système immunitaire est stimulé. Les patients subissent une fortification, des médicaments qui soutiennent des hépatocytes sains sont prescrits.

Vaccination contre l'hépatite B

La vaccination est effectuée de la naissance à 55 ans. Le calendrier de vaccination est établi individuellement. Distinguer entre standard (3 doses) et d'urgence (4 doses), avec une infection possible, l'immunoglobuline est administrée dans les 2 semaines.

Qui a besoin de se faire vacciner?

Le groupe de risque comprend:

  • les employés des établissements d'enseignement et médicaux;
  • les employés de la structure de l'exécution de la peine;
  • les voyageurs d'affaires voyageant dans des pays à forte incidence de la maladie;
  • les patients nécessitant une hémodialyse;
  • les personnes en contact avec les patients dans la vie quotidienne;
  • touristes voyageant en Afrique, en Asie, en Nouvelle-Zélande;
  • maîtres du piercing, du maquillage permanent, de la manucure, de la pédicure;
  • mères nouveau-nées malades;
  • les toxicomanes par injection;
  • amateurs de sexe brutal non protégé.

Selon la loi, la vaccination obligatoire existe pour les trois premières catégories.

Antigènes du virus de l'hépatite B et anticorps dirigés contre eux

Que faire en cas de détection d'anticorps anti-hépatite A: Anti-HAV-IgM et Anti-HAV-IgG

Décodage des résultats de PCR quantitative et qualitative pour l'hépatite B

Test sanguin anti-VHC: interprétation des résultats, indications pour la recherche

AgHBs positif ou négatif sur un test sanguin

Hépatite virale B.Détermination de la forme et du stade de la maladie

Étude complète sur l'hépatite virale B (VHB) confirmée. L'analyse des marqueurs de l'infection permet d'établir le stade clinique de la maladie, le statut immunologique du sujet, ainsi que d'évaluer l'efficacité du traitement. Comprend la détermination des protéines virales (antigènes), les principales classes d'anticorps spécifiques, ainsi que la détection de l'ADN viral dans le sang.

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Éliminer les aliments gras de l'alimentation dans les 24 heures précédant l'étude.
  • Ne fumez pas 30 minutes avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

Le virus de l'hépatite B (VHB) est une maladie infectieuse qui cause de graves lésions hépatiques. Souvent, l'hépatite B devient chronique, son évolution se prolonge et provoque l'apparition de cirrhose et de cancer du foie.

Le virus de l'hépatite B (Hepadnaviridae) contient de l'ADN double brin entouré d'une nucléocapside de 27 nm contenant l'antigène HBcAg et d'une enveloppe externe contenant l'antigène HBsAg. Cet antigène est détecté dans le sang 6 semaines avant l'apparition des symptômes de la maladie et peut être détecté pendant une longue période à la fois en leur présence et en leur absence (avec hépatite chronique et portage). Aux premiers stades de la maladie, il est présent chez 90 à 95% des patients.

Une caractéristique du virus de l'hépatite B est qu'il pénètre directement dans la circulation sanguine et y circule pendant toute la durée de la maladie. Chez certains patients, le virus dans le sang persiste tout au long de leur vie. Pour cette raison, la source de l'infection peut être non seulement les personnes atteintes d'hépatite sous sa forme aiguë, mais également celles qui ont déjà souffert de cette maladie, ainsi que les personnes qui ne manifestent pas la maladie, mais elles sont porteuses du virus..

Une guérison complète est enregistrée chez 92 à 95% des patients atteints d'hépatite B aiguë, et seulement 5 à 8% d'entre eux ont une transition chronique de la maladie.

L'hépatite B est traitée exclusivement en milieu hospitalier. Cette maladie en cas d'évolution de longue durée est un facteur de risque de développement d'un carcinome hépatocellulaire primitif (cancer du foie).

Dans la vie du virus de l'hépatite B, deux phases sont distinguées: la phase de réplication et la phase d'intégration. Dans la phase de réplication, le virus est reproduit (multiplié). L'ADN du virus pénètre dans le noyau de l'hépatocyte, où, à l'aide de l'ADN polymérase, une nucléocapside est synthétisée contenant l'ADN du virus, les antigènes HBcAg, HBeAg, qui sont la cible principale du système immunitaire. La nucléocapside migre ensuite du noyau vers le cytoplasme, où les protéines de l'enveloppe externe (HBsAg) sont répliquées, et ainsi le virion complet est assemblé. Dans ce cas, l'excès d'HBsAg, non utilisé pour l'assemblage du virus, pénètre dans la circulation sanguine à travers l'espace intercellulaire. L'assemblage complet (réplication) du virus se termine par la présentation de son antigène nucléocapside soluble - HBeAg sur la membrane hépatocytaire, où il est "reconnu" par les immunocytes. L'antigène HBcAg n'est pas détecté par des méthodes sérologiques, car il est absent du sang sous forme libre. La présence dans le sang d'anticorps (anti-HBc) dirigés contre cet antigène, produits en raison de sa forte immunogénicité, est déterminée.

Les marqueurs de la phase de réplication du virus de l'hépatite B sont:

  • détection des antigènes HBeAg et anti-HBc (Ig M) dans le sang.

Chez 7 à 12% des patients atteints d'hépatite virale chronique B, une transition spontanée de la phase de réplication vers la phase non réplicative est possible (dans ce cas, l'HBeAg disparaît du sang et l'anti-HBe apparaît). C'est la phase de réplication qui détermine la gravité des lésions hépatiques et la contagiosité du patient..

Dans la phase d'intégration, le fragment du virus de l'hépatite B portant le gène HBsAg est intégré (inséré) dans le génome hépatocytaire (ADN) avec la formation ultérieure de HBsAg majoritairement. Dans ce cas, la réplication du virus s'arrête, cependant, l'appareil génétique de l'hépatocyte continue à synthétiser l'HBsAg en grande quantité.

L'ADN viral peut être intégré non seulement dans les hépatocytes, mais également dans les cellules du pancréas, les glandes salivaires, les leucocytes, le sperme, les cellules rénales.

La phase d'intégration s'accompagne du développement d'une rémission clinique et morphologique. Dans cette phase, dans la plupart des cas, un état de tolérance immunologique au virus se forme, ce qui conduit à l'arrêt de l'activité du processus et au transport de HBsAg. L'intégration rend le virus hors de portée du contrôle immunitaire.

Marqueurs sérologiques de la phase d'intégration:

  • la présence de seulement HBsAg dans le sang ou en association avec des anti-HBc (IgG);
  • absence de virus à ADN dans le sang;
  • séroconversion de l'Ag HBe en anti-HBe (c'est-à-dire la disparition de l'Ag HBe du sang et l'apparition de l'anti-HBe).

Les patients qui ont eu une infection et qui ont des anticorps contre le virus ne peuvent pas re-contracter l'hépatite B. Dans certains cas, le rétablissement complet ne se produit pas et la personne devient un porteur chronique du virus. Le transport de virus peut être asymptomatique, mais dans certains cas, une hépatite chronique active se développe. Le principal facteur de risque de portage actif de virus est l'âge auquel une personne a été infectée: pour les nourrissons, le niveau de risque dépasse 50%, tandis que pour les adultes, il reste à 5-10%... La recherche montre que les hommes sont plus susceptibles de devenir porteurs que les femmes.

HBsAg - antigène de surface du virus de l'hépatite B

L'antigène de surface du virus de l'hépatite B (HBsAg) est une protéine présente à la surface du virus. Il se trouve dans le sang dans l'hépatite B aiguë et chronique. Le premier marqueur. Atteint un maximum à la 4-6e semaine de la maladie. Elle dure jusqu'à 6 mois dans l'hépatite aiguë, plus de 6 mois dans le passage de la maladie à une forme chronique.

HBeAg - antigène nucléaire `` e '' du virus de l'hépatite B

Un antigène trouvé au cœur du virus. Apparaît dans le sang simultanément avec l'HBsAg et persiste pendant 3 à 6 semaines. L'AgHBe apparaît dans le sang d'un patient atteint d'hépatite B aiguë en même temps que l'AgHBs ou après et reste dans le sang pendant 3 à 6 semaines. Indique une reproduction active et un risque élevé de transmission du virus par contact sexuel, ainsi que par voie périnatale. Le pouvoir infectieux du sérum HBeAg positif est 3 à 5 fois supérieur à celui du HBsAg positif. La détection de l'Ag HBe dans le sang pendant plus de 8 à 10 semaines indique le passage de la maladie à une forme chronique. En l'absence d'activité réplicative du virus lors d'une infection chronique, l'HBeAg n'est pas détecté. Son apparition indique la réactivation du virus, qui se produit souvent dans le contexte d'une immunosuppression..

Dans le traitement de l'hépatite virale B, la disparition de l'Ag HBe et l'apparition d'anticorps dirigés contre l'antigène HBe indiquent l'efficacité du traitement.

anti-HBc (Ig M) - anticorps IgM spécifiques dirigés contre l'antigène nucléaire «noyau» du virus

Ils commencent à être produits avant même les manifestations cliniques, indiquent une réplication active du virus.

Apparaissent dans le sang après 3-5 semaines, persistent pendant 2-5 mois et disparaissent pendant la période de récupération.

anti-HBc - anticorps totaux (IgM + IgG) dirigés contre l'antigène de base du virus de l'hépatite B

Un marqueur de diagnostic important, en particulier lorsque l'HBsAg est négatif. Les anticorps IgM sont produits après 3-5 semaines. Les anticorps IgG commencent à se développer du 4e au 6e mois et peuvent persister à vie. Confirme le contact du corps avec le virus.

anti-HBs - anticorps totaux dirigés contre l'antigène de surface du virus de l'hépatite B

Ils apparaissent lentement, atteignant un maximum après 6 à 12 mois. Indiquez une infection antérieure ou la présence d'anticorps post-vaccination. La détection de ces anticorps indique la récupération et le développement de l'immunité. La détection d'anticorps à titre élevé dans les premières semaines de la maladie peut être associée au développement d'une variante hyperimmunisée de l'hépatite B fulminante.

anti-HBe - anticorps contre l'antigène `` e '' du virus de l'hépatite B

Apparaissent la 8 à 16 semaine après l'infection chez 90% des patients. Ils indiquent la fin de la période aiguë de la maladie et le début de la période de convalescence. Peut persister jusqu'à 5 ans après une maladie antérieure.

HBV (ADN) - ADN du virus de l'hépatite B

Présence de virus et marqueur de réplication. La méthode PCR peut déterminer l'ADN du virus de manière qualitative ou quantitative. Grâce à la méthode qualitative, la présence du virus de l'hépatite B dans l'organisme et sa reproduction active sont confirmées. Ceci est particulièrement important dans les cas de diagnostic difficiles. Lorsqu'ils sont infectés par des souches mutantes du virus, les résultats des tests d'antigènes spécifiques HBsAg et HBeAg peuvent être négatifs, mais le risque de propagation du virus et de développement de la maladie chez une personne infectée demeure.

La détermination qualitative de l'ADN viral joue un rôle important dans la détection précoce de l'hépatite B chez les personnes à haut risque d'infection. Le matériel génétique du virus se trouve dans le sang plusieurs semaines avant l'HBsAg. Un résultat de PCR positif pendant plus de 6 mois indique une infection chronique. La détermination de la charge virale (la quantité d'ADN viral dans le sang) vous permet d'évaluer la probabilité que la maladie devienne chronique.

Des taux élevés de transaminases hépatiques avec un résultat de PCR positif sont des indicateurs de la nécessité d'un traitement. Lors du traitement de l'hépatite virale B, la disparition de l'ADN du virus indique l'efficacité du traitement.

À quoi sert la recherche?

  • Évaluer le profil sérologique;
  • clarifier le stade de la maladie et le degré de contagiosité;
  • pour confirmer la maladie et clarifier sa forme (aiguë, chronique, porteuse);
  • pour surveiller l'évolution de l'hépatite B chronique;
  • pour évaluer l'efficacité du traitement antiviral.

Quand l'étude est programmée?

  • Lorsqu'un antigène de surface du virus de l'hépatite B (HBsAg) est détecté chez un patient;
  • avec suspicion d'infection par le virus de l'hépatite B et résultats douteux des tests sérologiques;
  • avec hépatite mixte (hépatite virale combinée B et C);
  • avec observation dynamique d'un patient atteint d'hépatite B (détermination du stade du processus lors de la recherche conjointe d'autres marqueurs spécifiques de l'infection).

Que signifient les résultats?

Pour chaque indicateur inclus dans le complexe:

Hépatite B aiguë. On distingue une souche "sauvage" (naturelle) et une souche "mutante" (espèce) du virus. La détermination de la souche virale a une certaine valeur lors du choix d'un traitement antiviral. Les souches mutantes du virus sont légèrement moins sensibles au traitement que les souches «sauvages».

Hépatite B chronique (CVHB). Il existe trois variantes sérologiques:

  1. CVHB avec une activité minimale (précédemment utilisé le terme «portage de HBsAg»);
  2. CVHB HBe-négatif;
  3. CVHB HBe-positif.

Interprétation des combinaisons de marqueurs sérologiques de l'hépatite B

Antigène de surface du virus de l'hépatite B (antigène australien, HbsAg)

L'hépatite B est une maladie anthroponotique causée par un virus de la famille des hépadnavirus. Dans des conditions naturelles, il ne peut pas exister dans l'environnement - les porteurs de l'infection sont la source directe de l'infection. Il s'agit de personnes déjà tombées malades ou dont la maladie n'a pas provoqué l'apparition de symptômes caractéristiques de l'hépatite. L'hépatite B est transmise par voie transplacentaire, parentérale, sexuelle par le sang, divers types de liquides biologiques.

RÈGLES GÉNÉRALES DE PRÉPARATION AUX TESTS SANGUINS

Pour la plupart des études, il est recommandé de faire un don de sang le matin à jeun, ceci est particulièrement important si une surveillance dynamique d'un certain indicateur est effectuée. La prise alimentaire peut affecter directement à la fois la concentration des paramètres étudiés et les propriétés physiques de l'échantillon (augmentation de la turbidité - lipémie - après avoir mangé un repas gras). Si nécessaire, vous pouvez donner du sang pendant la journée après un jeûne de 2 à 4 heures. Il est recommandé de boire 1 à 2 verres d'eau plate peu de temps avant de prélever du sang, cela aidera à collecter le volume sanguin nécessaire à l'étude, à réduire la viscosité du sang et à réduire le risque de formation de caillots dans le tube à essai. Il est nécessaire d'exclure le stress physique et émotionnel, en fumant 30 minutes avant l'étude. Le sang pour la recherche est prélevé dans une veine.

Antigène HbsAg et anticorps contre l'hépatite B

L'hépatite B est considérée comme la maladie virale du foie la plus courante. Cela est dû au fait qu'il existe plusieurs modes de transmission du pathogène. Ce type d'hépatite est souvent asymptomatique. Il faut comprendre que les premiers signes apparaissent le plus souvent lorsque des complications apparaissent. L'infection est transmise par interaction avec les fluides corporels. Ces derniers comprennent la bile, le sang, l'urine, la salive. La mort de cellules hépatiques fonctionnelles peut entraîner le développement d'une insuffisance hépatique aiguë. Grâce à un traitement rapide, le corps produit des anticorps contre l'hépatite B.

C'est le nom des composés protéiques qui peuvent bloquer le processus de réplication d'un virus pathogène. Le but de l'examen diagnostique est de détecter les marqueurs de l'hépatite. Sans analyses spécifiques, il est impossible d'établir la cause exacte de la maladie et le stade de la pathologie. À l'aide d'études de contrôle, le médecin évalue l'efficacité des mesures de traitement prises.

L'hépatite virale B est diagnostiquée en identifiant des marqueurs, des antigènes et des anticorps. Ces derniers comprennent les anti-HBe, les IgM anti-HBc, les anti-HBc en général. La cause de l'apparition est d'une grande importance dans le choix du schéma thérapeutique. L'antigène de surface apparaît 2 à 4 semaines après l'infection. La quantité de HbsAg dans le sang du patient est maintenue pendant une exacerbation. Il diminue progressivement de 20 semaines après avoir déterminé les premiers signes de pathologie.

L'absence de l'antigène HBsAg indique qu'une personne a déjà développé une immunité contre l'hépatite B. Les anti-HBs peuvent être présents dans le sang six mois après la vaccination ou la guérison complète. La lipoprotéine est localisée sur la membrane du microorganisme pathogène. Son adsorption précède l'inclusion de cellules hépatiques fonctionnelles dans le génome. Le résultat de ce processus est la formation de nouveaux agents infectieux..

Dans la période aiguë de l'hépatite B, l'antigène est dans le sang pendant 2 à 2,5 mois. Si la maladie est déjà devenue chronique, l'HBsAg se retrouve également dans le sang. Dans ce cas, le patient reste dangereux pour les personnes qui l'entourent. Avec une circulation prolongée du virus, les changements pathologiques peuvent devenir irréversibles. Les complications les plus courantes de l'hépatite B comprennent les néoplasmes malins, les hépatocarcinomes et la cirrhose du foie..

Indications pour les tests

La raison de mener un essai clinique pour les anticorps est:

  • Contact avec une personne infectée.
  • Activités professionnelles (éducatives) (médecine, éducation, restauration).
  • Vie sexuelle promiscuité (ignorance des contraceptifs, changement fréquent de partenaire, orientation homosexuelle).
  • En hémodialyse, la procédure de transfusion de sang et de ses composants, le don d'organes internes.
  • Style de vie asocial (dépendance à l'alcool et aux drogues).
  • Touristes visitant les pays d'Asie de l'Est et d'Afrique.
  • Personnes purgeant une peine de prison.
Analyse de référence

Toute personne (homme, femme, enfant) peut être infectée, vous ne devez donc pas ignorer les manifestations même mineures de la maladie. Un test de référence pour l'hépatite B doit être effectué avant la vaccination. Un test de dépistage de l'hépatite B détectera la maladie à un stade précoce. La détection opportune de la pathologie vous permet d'obtenir de fortes chances de guérison complète. Dans ce cas, il est beaucoup plus facile de traiter la maladie. La mesure préventive la plus efficace est considérée comme la vaccination contre l'hépatite B.Si la procédure est effectuée correctement, la protection est activée en temps voulu.

Préparation à l'examen

Afin de montrer un résultat fiable, le patient doit suivre quelques règles simples. Le matériel biologique est pris le matin à jeun. Autorisé à boire uniquement de l'eau ordinaire. Trois jours avant la procédure, une personne devra renoncer aux boissons alcoolisées, aux produits de boulangerie, aux aliments sucrés, frits ou gras. Cela aura un effet positif sur l'efficacité de la procédure, une telle nourriture augmente la charge sur l'organe parenchymateux..

Pendant la période de préparation, un effort physique excessif et un stress émotionnel doivent être évités. Il n'est pas recommandé de subir d'autres tests de diagnostic avant la procédure. Les marqueurs sérologiques de l'hépatite B sont déterminés par un dosage immunoenzymatique et une PCR. Ils sont souvent complétés par des tests sanguins biochimiques et des RIA. La dernière abréviation signifie radioimmunoessay..

Grâce à des méthodes très sensibles, la conversion des antigènes en anticorps est reproduite en laboratoire. Pour cela, un réactif spécial et un sérum purifié sont utilisés. Le résultat de ce processus est la formation d'un complexe immunitaire. Sa présence est enregistrée au moyen d'une substance utilisée dans la mise en œuvre d'indications enzymatiques. Les indicateurs requis sont détectés à l'aide de dispositifs optiques.

La valeur informative d'une étude spécifique se manifeste dans le fait que tous les composants de l'anti-HBcorAg (HBcor-IgG, HBcor-IgM) sont déterminés séparément. Au cours de la réaction en chaîne par polymérase, des particules du matériel génétique du pathogène sont détectées.

Processus d'échantillonnage

Si un médecin soupçonne un patient atteint d'hépatite B, un certain nombre d'études cliniques sont prescrites. Ils sont divisés en deux catégories. Les méthodes de détection directe de la pathologie virale comprennent la PCR. Grâce à une analyse sérologique, le pathogène n'est pas directement déterminé. L'état du foie est étudié à l'aide d'un test sanguin biochimique, d'une biopsie, d'une échographie et d'une élastométrie.

Le sang est prélevé dans une veine pour analyse

Une étude quantitative et qualitative des anticorps est réalisée à partir de sang provenant d'une veine située dans le coude du bras gauche. Pour commencer, le site d'injection est traité avec un coton-tige imbibé d'une solution d'alcool. Après que l'avant-bras soit tiré avec un garrot. Dans l'étape suivante, l'aiguille est soigneusement insérée dans un emplacement prédéterminé. Après avoir été pris, le liquide entre dans un tube spécial.

Il existe plusieurs caractéristiques importantes lors de l'analyse de laboratoire pour les patients mineurs. Le sang prélevé sur l'enfant est placé sur un verre spécial. Ensuite, l'assistant de laboratoire vérifie le matériel biologique fourni pour le rapport des anticorps et des antigènes. Cette étude clinique est couramment prescrite aux personnes souffrant d'hépatite chronique et de syndrome néphrotique. Si les résultats obtenus se situent dans la fourchette normale, la suspicion de présence du virus est erronée.

Lors de la détection du matériel génétique de l'agent pathogène, le patient se voit prescrire un traitement efficace. Un résultat positif est également possible en présence d'immunité. Dans les circonstances, une personne n'est pas contagieuse. Dans les situations controversées, le patient est renvoyé pour un dépistage. Sa mise en œuvre doit avoir lieu sous la supervision d'un spécialiste..

Décoder les résultats

La détermination de l'antigène de surface HBs se fait le plus souvent au moyen d'un test d'immunosorbant lié à une enzyme. Le décodage des indicateurs obtenus est le suivant:

  • Moins de 10 mUI / ml - pas de réponse immunitaire normale au vaccin contre l'hépatite B. Un résultat négatif trouvé lors d'autres tests spécifiques indique l'absence d'infection.
  • 10-100 mUI / ml - signifie une guérison complète après la période aiguë de l'hépatite B, le portage, la phase chronique de la pathologie.


Une analyse des anticorps et antigènes de l'hépatite B, réalisée avant la vaccination, est effectuée afin de:

  • éliminer les porteurs de virus;
  • évaluer l'efficacité de la vaccination après une certaine période de temps;
  • déterminer la nécessité d'une revaccination. Cela se produit généralement après 5-7 ans.

Les symptômes de la pathologie virale sont préoccupants. Ils comprennent des sensations douloureuses dans l'hypocondre, la jaunisse, des changements de couleur de l'urine et des matières fécales. Le sang pour analyse doit être prélevé par les femmes qui s'inscrivent pour une grossesse.

Le foie est un organe parenchymateux dépourvu de terminaisons nerveuses. Par conséquent, les modifications pathologiques de ses tissus fonctionnels restent longtemps inaperçues. Le diagnostic est posé sur la base des informations enregistrées lors d'un examen complet.

Un résultat positif est la raison de la nomination d'études supplémentaires. Le test sanguin HBSAg n'est pas toujours fiable. Les indicateurs sont déchiffrés en tenant compte de tous les facteurs d'accompagnement. De fausses lectures peuvent être obtenues si:

  • Moins de 21 jours se sont écoulés entre l'infection et le test.
  • Le sous-type d'antigène ne correspondait pas au type de jeu d'immunodosage.
  • Le patient est infecté par l'hépatite C et / ou le VIH.
  • L'homme est porteur du virus.

L'hépatite B est une maladie grave qui devient rarement chronique. La réponse immunitaire au virus de l'hépatite B survient plusieurs mois après la disparition de l'antigène HBsAg. Cette période est appelée fenêtre sérologique. L'émergence d'anticorps sur le site des antigènes est appelée séroconversion. C'est un indicateur que le patient commence à se rétablir..

Le virus qui provoque le développement de l'hépatite B forme un ensemble de marqueurs sérologiques. Les examens spécifiques au patient permettent un contrôle dynamique. Sur la base des informations obtenues de cette manière, le médecin peut prédire le développement ultérieur de la pathologie et choisir un traitement efficace. En dernier recours, il prescrit à un patient atteint d'hépatite B, une chirurgie.

Marqueurs de l'hépatite B: qu'est-ce que c'est, l'antigène de surface du virus

L'hépatite B (B) a été et reste l'un des problèmes les plus importants de la santé mondiale. On estime que la maladie touche environ 350 millions de personnes..

Il est exprimé dans la mort massive des hépatocytes (cellules hépatiques) dans le contexte du processus inflammatoire et du développement ultérieur d'une insuffisance hépatique.

L'infection est due au contact avec les fluides biologiques d'une personne infectée - sang, salive, urine, bile, etc. Lorsqu'un virus entre, le corps synthétise des composés protéiques spéciaux - des anticorps contre l'hépatite B (B, B).

Quels sont les marqueurs de l'hépatite B

Pour combattre les virus en réponse aux antigènes, le système immunitaire produit des anticorps individuels pour chaque maladie. Ce sont des protéines spéciales dont l'action vise à protéger le corps de l'agent causal de la maladie..

Si des anticorps de l'hépatite B (B) se trouvent dans le sang, cela peut indiquer, selon leur type:

  1. sur la maladie du patient dans les premiers stades (avant l'apparition des premiers signes extérieurs);
  2. sur la maladie au stade d'atténuation;
  3. sur l'évolution chronique de l'hépatite B;
  4. sur les dommages au foie dus à une maladie;
  5. à propos de l'immunité formée après la guérison;
  6. sur le transport sain (le patient lui-même n'est pas malade, mais contagieux).

Les anticorps dans le sang n'indiquent pas toujours la présence de l'hépatite B ou d'une maladie précédemment guérie. Leur production est également une conséquence de la vaccination..

De plus, l'identification des marqueurs de l'hépatite B peut être associée à:

  1. troubles du système immunitaire (y compris la progression de maladies auto-immunes);
  2. tumeurs malignes dans le corps;
  3. autres maladies infectieuses.

De tels résultats sont appelés faux positifs, car la présence d'anticorps ne s'accompagne pas du développement de l'hépatite B.

Des anticorps sont produits contre le virus et ses éléments (antigènes). Sur cette base, il existe:

  • anticorps de surface anti-HBs (anticorps contre les antigènes HBs qui forment l'enveloppe virale de l'hépatite B);
  • anticorps nucléaires anti-HBc (anticorps contre l'antigène HBc trouvé dans la protéine nucléaire du virus de l'hépatite B).

Pour plus d'informations sur le dépistage de l'hépatite B, consultez cet article..

Antigène de surface du virus de l'hépatite B (HBsAg, anti-HBs)

L'antigène de surface HBsAg fait partie du virus de l'hépatite B (B, B) en tant que composant de la capside (enveloppe). Diffère par une durabilité incroyable.

Conserve ses propriétés même dans les environnements acides et alcalins, tolère le traitement avec du phénol et du formol, la congélation et l'ébullition. C'est lui qui assure la pénétration du VHB dans les cellules hépatiques et sa production ultérieure.

L'antigène pénètre dans la circulation sanguine avant même les premières manifestations de la maladie et est détecté par analyse 2 à 5 semaines après l'infection. Les anticorps dirigés contre l'antigène de surface HBsAg du virus de l'hépatite B sont appelés anti-HBs.

Ils jouent un rôle de premier plan dans la formation de l'immunité contre le VHB. Un test sanguin quantitatif pour les anticorps est effectué afin de contrôler la formation de l'immunité après la vaccination. L'antigène n'est pas enregistré dans le sang..

Antigène nucléaire du virus de l'hépatite B (HBcAg, anti-HBc)

L'antigène HBcAg est un constituant des protéines nucléaires. On le trouve dans la biopsie du tissu hépatique; il n'est pas présent dans le sang sous forme libre. La procédure même de test de cet antigène du virus de l'hépatite B étant assez laborieuse, elle est rarement réalisée.

Les anticorps anti-HBc suivants sont détectés:

  • IgM;
  • IgG.

Anticorps trouvés dans le sang: qu'est-ce que cela signifie

Les anti-HBs dans le sang reflètent une tendance positive. Ils apparaissent:

  • lors de la récupération et de la formation d'une immunité chez le patient (HBsAg est absent);
  • sont retrouvés chez des patients rétablis qui restent porteurs du virus (l'antigène HBsAg de l'hépatite B n'est pas détecté);
  • sont enregistrés chez certaines personnes qui ont subi une transfusion de sang ou de composants sanguins provenant d'un porteur d'anticorps.

Si l'antigène de surface de l'hépatite B (B, B) est positif dans un échantillon de sang, on peut conclure que:

  • évolution aiguë de la maladie (une augmentation progressive des taux sanguins, HbcAg, Anti-HBc sont également trouvés);
  • évolution chronique (les antigènes du virus de l'hépatite B ont un niveau élevé stable depuis plus de 6 mois, HBcAg, Anti-HBc sont également présents);
  • porteur sain (combiné avec Anti-HBc);
  • chez les jeunes enfants, il est possible de détecter des antigènes maternels dans le sang.

Les anticorps IgM nucléaires positifs contre l'hépatite B (B, B) sont détectés avec des lésions hépatiques aux stades ictérique et préictérique. Dans le même temps, le patient est extrêmement contagieux pour les autres..

La présence d'IgM anti-HBc en association avec l'HBsAg indique une évolution aiguë de la maladie.

La disparition des IgM indique l'atténuation de la maladie et le rétablissement du patient.

Les IgG qui apparaissent persistent ensuite pendant une longue période après la guérison. L'IgG est un indicateur qui se produit avec le développement d'une immunité persistante à une maladie ou sa transition vers une forme chronique.

NomChez une personne infectéeNormal chez une personne en bonne santé
ANTICORPS
Anti-HBs+ (pronostic favorable)(maladie antérieure,

vaccination) / -

IgM anti-HBc(stade d'exacerbation, le patient est extrêmement contagieux) /

- (évolution chronique de la maladie)

-
IgG anti-HBc(évolution chronique de la maladie) /

- (stade d'exacerbation)

+ (forte immunité) /-
Anti-HBc+ (prévision favorable) / -+ (forte immunité) / -
ANTIGÈNES
HBsAg+-
HBcAg+ (évolution aiguë ou chronique)-

Tableau: transcription des analyses des marqueurs de l'hépatite B (B, B)

Que faire si l'antigène de surface de l'hépatite B est positif

L'antigène de surface du virus de l'hépatite B (B, B) trouvé dans le sang n'est pas une cause de panique. Tout d'abord, la recherche est toujours menée de manière globale..

La prise en compte d'un échantillon pour un seul marqueur ne donne pas de résultats clairs et précis.

Si le diagnostic est confirmé par un ensemble d'indicateurs dans le sang du patient, un traitement approprié est prescrit.

La médecine moderne est capable de guérir une personne assez rapidement.

La production de vaccins est basée sur les dernières technologies du génie génétique. Les souches de levure transformées de hansenula polymorpha sont des producteurs d'antigènes de l'hépatite B. recombinants. Leur utilisation permet de ne pas utiliser de composants sanguins lors de la création d'un vaccin et garantit une sécurité élevée.

Conclusion

L'hépatite B est une maladie dangereuse. Lorsqu'un adulte est infecté, cela devient rarement chronique. Pour une détection précoce, des tests de marqueurs sont utilisés. Ils sont capables de donner les informations les plus complètes sur le stade de développement de la maladie et l'état du patient..

Des rapports sexuels protégés, la stérilisation des instruments médicaux et dentaires, une hygiène approfondie des fournitures de manucure et de coiffure constitueront une excellente prévention des infections. Si le risque d'infection est augmenté, un vaccin est recommandé.

Virus de l'hépatite B, quantification des anticorps contre l'antigène de surface

Coût du service:690 roubles * 1380 roubles Commandez de toute urgence
Période d'exécution:1 à 2 k.d. 3 à 5 heures **
  • Examen avant la vaccination contre les hépatites A et B 1665 roubles L'hépatite virale est une maladie infectieuse grave qui affecte le foie et peut être prévenue par la vaccination. Actuellement, en pratique clinique, les vaccins ne sont utilisés que contre l'hépatite A et B. Contre. Commander
  • Personnel de maison RUB 9180 Le programme est conçu pour examiner le personnel travaillant dans votre maison (femme de ménage, nounou, infirmière, chauffeur, entraîneur, jardinier, etc.). Les tests inclus dans le programme aident à identifier les infections majeures qui peuvent être dangereuses. Commander
  • Efficacité de la vaccination (enfants de 1 à 14 ans) 4680 roubles Le programme comprend des tests de laboratoire pour évaluer l'efficacité de la vaccination: hépatite B, rougeole, rubéole, coqueluche, diphtérie, tétanos, épidparotite (oreillons); pour clarifier la présence d'une immunité (à la fois après la vaccination et après une maladie antérieure). Commander
  • Adolescent (étendu, 15-18 ans) 8210 roubles. Le programme d'examen étendu pour adolescents comprend à la fois des études cliniques générales, des tests biochimiques et la détermination de l'immunité post-vaccination contre les maladies. Un test sanguin général et un test urinaire général sont utilisés dans la plupart des diagnostics. Commander
Commandez de toute urgence Dans le cadre du complexe, c'est moins cherLa période spécifiée n'inclut pas le jour de la prise du biomatériau

Au moins 3 heures après le dernier repas. Vous pouvez boire de l'eau sans gaz.

Méthode de recherche: IHLA

L'hépatite virale B est une maladie infectieuse avec un mécanisme parentéral de transmission de l'agent pathogène - le virus de l'hépatite B contenant de l'ADN, appartenant à la famille des Hepadnaviridae. La source de l'infection est un patient atteint d'hépatite virale B ou un porteur. La période d'incubation est de 30 à 90 jours. L'hépatite B aiguë se caractérise par le développement d'une hépatite avec ou sans jaunisse, se terminant dans la plupart des cas par une guérison ou se transformant en hépatite B chronique..

Anticorps contre l'antigène de surface du VHB (Anti-HBs) - un marqueur de l'hépatite B passée ou de l'immunité post-vaccination.

INDICATIONS POUR L'ÉTUDE:

  • Personnes après avoir terminé un cycle complet de prophylaxie du vaccin contre l'hépatite B pour évaluer les résultats de la vaccination et le choix des tactiques de revaccination
  • Les personnes qui, lors du dépistage avant la prophylaxie du vaccin contre l'hépatite B, ont révélé des anti-HBs pour évaluer la force de l'immunité.

INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS:

Valeurs de référence (variante de la norme):

Concentration anti-HBsInterprétationRecommandations
moins de 10 mUI / mlAT non détectévaccination / revaccination recommandée
10 à 100 mUI / mlfaible concentration d'ATune observation dynamique tous les 3-6 mois est recommandée
plus de 100 mUI / mlAT détectéla revaccination est recommandée au plus tôt après 10 ans
Résultats de laboratoire pour différents types d'infection par le VHB *
MarqueurSUR

À
Perene-
foin GW
Immunité après
vaccin-
la nation
Phase de tolérance immunitaireCHB, AgHBe positifCHB, AgHBe négatifTransport du VHBInfection latente par le VHB
HBsAg+--++++-
anti-Bs-++-----
IgG anti-Bc-/++-+++++/-
IgM anti-Bc+-------
HBeAg+/---++---
anti-être-/++---++-
ADN du VHB+--+++++++/-+/-

* Directives cliniques de l'Association russe de gastroentérologie et de la Société russe pour l'étude du foie pour le diagnostic et le traitement des patients adultes atteints d'hépatite B, 2014.

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, le diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323-FZ sur les principes de base de la protection de la santé des citoyens de la Fédération de Russie du 21 novembre 2011, doit être effectuée par un médecin de la spécialisation appropriée.

"[" serv_cost "] => string (3)" 690 "[" cito_price "] => string (4)" 1380 "[" parent "] => string (2)" 25 "[10] => string ( 1) "1" ["limit"] => NULL ["bmats"] => tableau (1) < [0]=>réseau (3) < ["cito"]=>string (1) "Y" ["own_bmat"] => string (2) "12" ["name"] => string (31) "Blood (sérum)" >> ["within"] => array (4 ) < [0]=>réseau (5) < ["url"]=>string (41) "vakcinacija-protiv-gepatitov-ai-v_300009" ["name"] => string (99) "Examen avant vaccination contre les hépatites A et B" ["serv_cost"] => string (4) "1665" ["opisanie"] => chaîne (1206) "

L'hépatite virale est une maladie infectieuse grave qui affecte le foie et peut être prévenue par la vaccination. Actuellement, les vaccins ne sont utilisés en pratique clinique que contre les hépatites A et B. Il n’existe actuellement aucun vaccin efficace contre d’autres types d’hépatite virale..

Interprétation

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, l'établissement du diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323 sur les principes fondamentaux de la protection de la santé des citoyens de la Fédération de Russie, doivent être effectués par un médecin de la spécialisation appropriée.

"[" catalog_code "] => string (6)" 300009 "> [1] => array (5) < ["url"]=>string (25) "domashnij-personal_300033" ["name"] => string (33) "Domestic staff" ["serv_cost"] => string (4) "9180" ["opisanie"] => string (2942) "

Le programme est conçu pour examiner le personnel travaillant dans votre maison (femme de ménage, nounou, infirmière, chauffeur, entraîneur, jardinier, etc.). Les tests inclus dans le programme aident à identifier les principales infections qui peuvent constituer un danger pour vous et les membres de votre famille lors de contacts intimes avec le foyer, lors de procédures médicales, etc. Il est particulièrement important d'évaluer l'état de santé du personnel domestique travaillant avec des enfants.

ATTENTION! Les résultats de la recherche ne sont pas une base pour obtenir un dossier médical. Vous devez avoir un passeport avec vous, car le programme comprend une étude sur l'infection à VIH (en l'absence de passeport, l'analyse est établie de manière anonyme et vous ne pouvez pas la fournir pour l'emploi).

Les résultats de la recherche ne sont publiés que lors d'une visite personnelle au CMD.

Technique de collecte d'urine dans un tube à vide: mélanger l'urine collectée dans un récipient avec l'extrémité fine du support. Sans retirer le support de l'urine, en s'appuyant contre le fond du récipient, insérez le capuchon du tube à vide dans l'aiguille du support (ne retirez pas le bouchon du tube!). Poussez pour que l'aiguille du support perce le capuchon, attendez que le tube soit plein, puis retirez-le du support. Livraison au laboratoire - sous 24 heures à une température de + 2 + 24.

Interprétation

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, l'établissement du diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323 sur les principes fondamentaux de la protection de la santé des citoyens en Fédération de Russie, doivent être effectués par un médecin de la spécialisation appropriée.

"[" catalog_code "] => string (6)" 300033 "> [2] => array (5) < ["url"]=>string (44) "effektivnost-vakcinacii-deti-1-14-let-300117" ["name"] => string (70) "Efficacité de la vaccination (enfants de 1 à 14 ans)" ["serv_cost"] => string ( 4) "4680" ["opisanie"] => chaîne (1417) "

Le programme comprend des tests de laboratoire pour évaluer l'efficacité de la vaccination: hépatite B, rougeole, rubéole, coqueluche, diphtérie, tétanos, épidparotite (oreillons); pour clarifier la présence d'une immunité (à la fois après la vaccination et après une maladie antérieure) à ces maladies et pour résoudre le problème de l'opportunité d'une revaccination.

Indications aux fins de l'étude:

  • évaluation de l'efficacité de la vaccination.

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, le diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323-FZ sur les principes de base de la protection de la santé des citoyens de la Fédération de Russie du 21 novembre 2011, doit être effectuée par un médecin de la spécialisation appropriée.

"[" catalog_code "] => string (6)" 300117 "> [3] => array (5) < ["url"]=>string (54) "podrostok-rasshirennoje-obsledovanije-15-18-let-300121" ["name"] => string (57) "Teen (étendu, 15-18 ans)" ["serv_cost"] => string ( 4) "8210" ["opisanie"] => chaîne (4872) "

Le programme d'examen avancé pour adolescents comprend à la fois des études cliniques générales, des tests biochimiques et la détermination de l'immunité post-vaccination contre les maladies.

Un test sanguin général et un test urinaire général sont utilisés dans le diagnostic d'une grande variété de maladies comme études de dépistage primaires.

La signification clinique de la VS a maintenant perdu son importance en tant qu'étude de dépistage primaire, en particulier en l'absence de tout symptôme, car c'est un indicateur non spécifique de l'inflammation, dont les résultats sont influencés par de nombreux facteurs (à la fois pathologiques et physiologiques), des fluctuations de valeurs sont possibles au cours de la journée. Pour le dépistage, un indicateur plus fiable est utilisé - la protéine C-réactive, une protéine classique de la phase aiguë de l'inflammation et des lésions tissulaires.

Les processus métaboliques dans le corps d'un adolescent sont plus intenses. Pendant cette période de la vie, les processus plastiques l'emportent de manière significative sur les processus de destruction, tandis que chez l'adulte, leur équilibre dynamique est établi. Par conséquent, il est particulièrement important d'évaluer leur état au cours de cette période de la vie. Le glucose est l'une des principales substances impliquées dans les processus métaboliques; il joue un rôle essentiel dans l'apport d'énergie aux tissus corporels et dans la respiration cellulaire. Le fer est impliqué dans l'hématopoïèse (partie de l'hémoglobine et de la myoglobine), est présent dans les enzymes nécessaires aux processus métaboliques et affecte l'état de l'immunité. Une carence en fer à l'adolescence est beaucoup plus souvent observée chez les filles, en raison de la formation de la fonction menstruelle.

Les indicateurs biochimiques et cliniques généraux permettent d'évaluer l'état fonctionnel des organes internes et des systèmes corporels: système cardiovasculaire, foie, reins, pancréas, glande thyroïde.

Le programme comprend des tests de laboratoire pour évaluer l'efficacité de la vaccination: hépatite B, rougeole, rubéole, diphtérie, tétanos, pour clarifier la présence de l'immunité (à la fois après la vaccination et après une maladie antérieure) à ces maladies et pour décider de la revaccination. Et comprend également des tests de dépistage pour la détection des hépatites virales B et C.

Indications aux fins de l'étude:

  • examen approfondi des adolescents.

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, le diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323-FZ sur les principes de base de la protection de la santé des citoyens de la Fédération de Russie du 21 novembre 2011, doit être effectuée par un médecin de la spécialisation appropriée.

"[" catalog_code "] => chaîne (6)" 300121 ">>>

Biomatériau et méthodes de prélèvement disponibles:
Un typeDans le bureau
Sérum sanguin)
Préparation à la recherche:

Au moins 3 heures après le dernier repas. Vous pouvez boire de l'eau sans gaz.

Méthode de recherche: IHLA

L'hépatite virale B est une maladie infectieuse avec un mécanisme parentéral de transmission de l'agent pathogène - le virus de l'hépatite B contenant de l'ADN, appartenant à la famille des Hepadnaviridae. La source de l'infection est un patient atteint d'hépatite virale B ou un porteur. La période d'incubation est de 30 à 90 jours. L'hépatite B aiguë se caractérise par le développement d'une hépatite avec ou sans jaunisse, se terminant dans la plupart des cas par une guérison ou se transformant en hépatite B chronique..

Anticorps contre l'antigène de surface du VHB (Anti-HBs) - un marqueur de l'hépatite B passée ou de l'immunité post-vaccination.

INDICATIONS POUR L'ÉTUDE:

  • Personnes après avoir terminé un cycle complet de prophylaxie du vaccin contre l'hépatite B pour évaluer les résultats de la vaccination et le choix des tactiques de revaccination
  • Les personnes qui, lors du dépistage avant la prophylaxie du vaccin contre l'hépatite B, ont révélé des anti-HBs pour évaluer la force de l'immunité.

INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS:

Valeurs de référence (variante de la norme):

Concentration anti-HBsInterprétationRecommandations
moins de 10 mUI / mlAT non détectévaccination / revaccination recommandée
10 à 100 mUI / mlfaible concentration d'ATune observation dynamique tous les 3-6 mois est recommandée
plus de 100 mUI / mlAT détectéla revaccination est recommandée au plus tôt après 10 ans
Résultats de laboratoire pour différents types d'infection par le VHB *
MarqueurSUR

À
Perene-
foin GW
Immunité après
vaccin-
la nation
Phase de tolérance immunitaireCHB, AgHBe positifCHB, AgHBe négatifTransport du VHBInfection latente par le VHB
HBsAg+--++++-
anti-Bs-++-----
IgG anti-Bc-/++-+++++/-
IgM anti-Bc+-------
HBeAg+/---++---
anti-être-/++---++-
ADN du VHB+--+++++++/-+/-

* Directives cliniques de l'Association russe de gastroentérologie et de la Société russe pour l'étude du foie pour le diagnostic et le traitement des patients adultes atteints d'hépatite B, 2014.

Nous attirons votre attention sur le fait que l'interprétation des résultats de la recherche, le diagnostic, ainsi que la nomination d'un traitement, conformément à la loi fédérale n ° 323-FZ sur les principes de base de la protection de la santé des citoyens de la Fédération de Russie du 21 novembre 2011, doit être effectuée par un médecin de la spécialisation appropriée.