Test sanguin pour les tests de la fonction hépatique

11 minutes Auteur: Lyubov Dobretsova 1289

  • Quand vérifier le foie?
  • Fonctions de diagnostic
  • Ce qui est mesuré avec les tests de la fonction hépatique?
  • Taux et écarts
  • Conclusion
  • Vidéos connexes

Le foie est la plus grande glande du corps humain. En raison de l'ampleur de la liste des fonctions exercées, il peut être comparé à un laboratoire de biochimie, une usine de production d'enzymes, une usine de neutralisation de toutes sortes de toxines, ou avec un dépôt pour stocker le sang, les oligo-éléments les plus importants et toutes sortes de vitamines.

Par conséquent, il est évident que si cet organe irremplaçable échoue dans son travail, les conséquences pour la santé humaine peuvent être très dangereuses. Pour éviter le développement de pathologies hépatiques graves et prendre les mesures appropriées à temps, il est recommandé d'effectuer des diagnostics de laboratoire dès les premières violations, même mineures.

L'une des études les plus simples et les plus efficaces est un test sanguin biochimique (BAC), qui comprend des tests de la fonction hépatique. Ce qui est inclus dans ce concept, quels indicateurs sont mesurés, comment se préparer à la procédure, etc. seront décrits en détail ci-dessous..

Quand vérifier le foie?

Il est préférable d'évaluer l'état et le fonctionnement de l'un des organes les plus importants du corps humain - le foie - régulièrement, c'est-à-dire au moins une fois tous les six mois ou, dans les cas extrêmes, un an. Puisqu'une telle approche de votre santé vous permettra d'identifier les changements naissants, qui dans les premiers stades seront plus faciles à éliminer sans recourir à un traitement complexe et à long terme.

Mais avec certains symptômes, un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique sera nécessaire immédiatement, car ils signalent souvent le développement d'une pathologie dans l'organe. Cette liste comprend les modifications suivantes.

Sensations désagréables

L'apparition de sensations désagréables et atypiques dans l'hypochondre droit est considérée comme l'un des premiers signes de dysfonctionnement hépatique. Une sensation d'oppression, de surpeuplement et d'autres sensations inhabituelles dans la région du foie peuvent être associées à des sensations de picotements à peine perceptibles ou à de légères douleurs de traction.

Fondamentalement, ils se font connaître lors d'une conversation émotionnelle, en riant, en criant, en éternuant, en toussant, en ramassant des objets lourds, en virages serrés à droite et à gauche, ou après des aliments frits, épicés, gras ou fumés.

Au départ, les sensations légères ne provoquent pas d'inconfort ou de douleur perceptible, et souvent les patients disent à propos de ce symptôme «J'ai découvert où se trouve mon foie». Ceci est une source de préoccupation grave, car un tel symptôme indique souvent le stade initial de développement de nombreuses maladies du foie..

Augmenter en taille

Lors de la réalisation de diagnostics échographiques du foie, l'écart par rapport à la norme de ses dimensions est déterminé très facilement.Cependant, ce signe peut souvent être remarqué indépendamment. Ceci est mis en évidence par le ventre saillant sur fond de manque de plénitude générale et non accompagné d'une augmentation du poids corporel. Ceci est particulièrement visible chez les patients maigres..

Mauvais goût

Les personnes souffrant de problèmes hépatiques chroniques se plaignent souvent d'une bouche sèche atroce et d'une amertume persistante, parfois avec un goût "cuivré" caractéristique..

De plus, les patients rapportent la présence d'une sensation de viscosité dans la bouche et une diminution du goût. La perception de la nourriture est altérée, et même les aliments préférés auparavant peuvent provoquer le dégoût des nausées et des nausées.

Perte de poids dans l'asthénie

La perte de poids dans un contexte de perte de poids marquée est en grande partie le résultat du symptôme précédent. Le rejet et l'aversion pour les aliments, la perte de goût, accompagnée de nausées, entraînent une réduction du régime alimentaire, qui, à son tour, entraîne une diminution du poids corporel.

Dans le même temps, les gens notent une augmentation de l'irritabilité, de la somnolence, de la faiblesse, une fatigue rapide, qui est due à un manque de ressources énergétiques dans le corps. Alors qu'en raison d'une violation du métabolisme de l'azote (protéines), les effets toxiques augmentent fortement, entraînant une augmentation de la teneur en ammoniac dans le sang et, par conséquent, l'apparition d'une hyperammoniémie hépatique (secondaire).

Jaunisse

Le concept de jaunisse comprend toute une gamme de symptômes qui apparaissent dans divers organes. Les principaux sont considérés comme les suivants:

  • jaunissement de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux,
  • douleur dans les os et les articulations
  • desquamation et démangeaisons de la peau,
  • urine foncée,
  • fièvre.

Tous ces signes sont associés à une insuffisance hépatique. Dans le même temps, des douleurs dans les articulations et les os indiquent de graves dysfonctionnements de l'organe, la maladie avec de tels symptômes a un stade clairement avancé.

Ce processus est continu et est constamment réalisé au niveau cellulaire. Au cours de l'activité normale du corps, le pigment est utilisé par le foie puis excrété par les intestins. Par conséquent, par son accumulation dans les tissus, il peut être clairement compris que le foie n'est pas en mesure de remplir ses fonctions fonctionnelles..

En plus des symptômes ci-dessus, un test sanguin biochimique avec la réalisation de tests hépatiques est effectué de manière planifiée dans des situations telles que:

  • les femmes pendant la grossesse (il est préférable de le faire au stade de la planification de la conception);
  • avant un cours thérapeutique impliquant la prise de médicaments puissants;
  • avant la chirurgie.

Ce dépistage vous permet d'identifier:

  • le fait même de la présence d'une pathologie hépatique, le degré d'altération de ses fonctions;
  • la présence et le degré de modifications des structures cellulaires du parenchyme hépatique (par exemple, cirrhose ou fibrose);
  • maladies spécifiques (hépatose graisseuse, hépatite auto-immune et virale, etc.).

Fonctions de diagnostic

L'état et le fonctionnement de la plus grande glande du corps humain sont principalement évalués par les résultats d'un test sanguin biochimique, au cours duquel la liste complète des enzymes nécessaires est étudiée.

Le LHC, sur la base de données sur la nature, le taux et les caractéristiques des produits finaux du métabolisme, des informations sur les processus métaboliques des protéines, des lipides et des glucides, permet de déterminer l'ensemble des troubles présents. De plus, l'analyse permet d'identifier les besoins de l'organisme en oligo-éléments et vitamines, et d'établir le degré de leur pénurie..

Les changements pathologiques dans le foie seront nécessairement reflétés dans les indicateurs de la biochimie sanguine, indiquant la présence d'écarts par rapport à la norme. La quantité d'informations nécessaires pour établir, clarifier, confirmer ou réfuter le diagnostic diffère, ce qui est dû au tableau clinique obtenu sur la base d'un examen général, de données d'anamnèse et d'échographie.

Un thérapeute ou un médecin spécialisé dans les problèmes hépatiques - un hépatologue, en fonction de l'état du patient, peut prescrire un examen standard de la chimie du sang, qui étudie 6 indicateurs, ou un examen détaillé, qui comprend une évaluation de jusqu'à 15 paramètres.

Pour que les résultats du LHC soient fiables, le patient doit remplir plusieurs exigences simples, qui doivent être familiarisées à l'avance dans le cabinet du médecin. La préparation implique les règles suivantes.

Le sang à analyser doit être prélevé strictement à jeun. Le foie participe activement au processus de digestion, et la nourriture elle-même, ainsi que sa nature, ont un impact significatif sur les résultats de l'étude, entraînant leur distorsion. Pour éviter cela, l'intervalle de temps avant l'échantillonnage du biomatériau et le dernier repas doit être d'au moins 8 heures.

La même chose s'applique à toute boisson. Certains médecins recommandent non seulement de ne pas boire d'eau avant de passer le test, mais même de ne pas se brosser les dents, car l'eau qui pénètre dans la bouche provoque toute une chaîne de réactions digestives qui se propagent également au foie. De plus, trois jours avant la procédure, vous devez refuser les aliments gras et épicés..

L'usage de boissons alcoolisées est interdit. Même une faible dose d'alcool entraîne une augmentation de la charge du foie, est capable de modifier les propriétés du sang et affecte directement la qualité de sa coagulation. Sur cette base, la période minimale pour s'abstenir de boissons contenant de l'alcool avant le BAC est de trois jours.

L'abstention de fumer est obligatoire. Étant donné que l'influence de la fumée de tabac peut provoquer une augmentation de la sécrétion des organes du système digestif, et directement du foie lui-même, au moins 12 heures doivent s'écouler entre la dernière cigarette fumée et le prélèvement sanguin pour la biochimie.

Refus d'activité physique intense. Trois jours avant la livraison du biomatériau, il faut exclure les activités physiques intenses et, en particulier, les sports. De plus, il est recommandé d'éviter, si possible, les situations stressantes et autres fluctuations psycho-émotionnelles, et vous devez également respecter un horaire de sommeil et vous reposer suffisamment..

Annulation de la prise de médicaments. Même les vitamines peuvent affecter le contenu des enzymes hépatiques dans le sang, par conséquent, si le patient prend des médicaments, il est nécessaire d'arrêter de les utiliser au moins une semaine avant l'analyse..

Cela est dû au fait que certains médicaments peuvent modifier la composition du sang pendant une longue période, ce qui déformera directement les résultats de l'étude. Si, pour une raison quelconque, cela ne peut être fait, il est impératif d'avertir le médecin qui a prescrit l'analyse des médicaments pris.

En plus des recommandations ci-dessus, les femmes en âge de procréer devront subir un test de grossesse avant le dépistage hépatique. Étant donné que cette condition provoque une restructuration fondamentale du corps, en raison d'un changement du fond hormonal, ce qui entraîne également certains changements dans la synthèse des enzymes, y compris celles impliquées dans la digestion.

Ce qui est mesuré avec les tests de la fonction hépatique?

Le LHC, et en particulier les tests de la fonction hépatique, vous permet de déterminer le niveau de concentration de substances importantes pour l'organisme, ainsi que de connaître la quantité d'un certain nombre d'enzymes dans le sérum sanguin. L'évaluation des performances du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires est réalisée à l'aide des indicateurs suivants:

  • activité enzymatique: alanine aminotransférase (ALT), aspartate aminotransférase (AST), gamma-glutamyl transférase (GGT) et phosphatase alcaline (ALP);
  • la teneur en protéines totales et en ses fractions individuelles (albumine, globulines et fibrinogène) dans le plasma sanguin;
  • le niveau de bilirubine liée (directe, conjuguée) et non liée (indirecte, non conjuguée).

Le degré d'écart par rapport aux valeurs de référence permet d'établir à quel point le parenchyme hépatique est endommagé et quel est l'état fonctionnel de sa capacité excrétrice et synthétique..

Taux et écarts

Le décryptage des résultats des indicateurs du LHC, et en particulier des indicateurs des tests hépatiques, doit être réalisé par un spécialiste, car seul un médecin expérimenté peut comparer les données et en tirer une conclusion..

Néanmoins, le patient est capable de découvrir indépendamment les indicateurs normaux des paramètres évalués et de voir les changements dans une direction ou une autre. Vous devez être conscient que les valeurs de référence de certains coefficients chez les hommes et les femmes adultes ont tendance à différer, comme on peut le voir ci-dessous..

Bilirubine (totale)

La norme est de 3,4-20 μmol / l. Une augmentation de l'indicateur est notée avec la jaunisse:

  • suprahépatique (hémolytique),
  • hépatique (parenchymateux),
  • subhépatique (cholestatique),

ainsi qu'avec le syndrome hyperbilirubinémique fonctionnel.

Bilirubine (lié)

La norme n'est pas supérieure à 8,6 μmol / l. Une augmentation du paramètre est notée lorsque:

  • hépatite (virale, médicinale ou toxique);
  • violations de la perméabilité des voies biliaires (cholécystite, cholangite);
  • jaunisse (mécanique ou chez la femme enceinte);
  • cirrhose biliaire;
  • néoplasmes oncologiques;
  • syndrome hyperbilirubinémique fonctionnel.

La norme chez les femmes va jusqu'à 31 U / l, chez les hommes jusqu'à 41 U / l. Augmentation des performances à

  • insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde étendu et myocardite;
  • hépatite - nature virale aiguë, toxique (médicinale, alcoolique);
  • cirrhose, néoplasme primaire et tumeur maligne du foie;
  • jaunisse - mécanique ou cholestatique;
  • pancréatite aiguë;
  • hépatose graisseuse;
  • traumatisme étendu.

Une diminution des valeurs d'ALT est également un signe de pathologie, et est notée avec une cirrhose du foie, une nécrose étendue et un manque de vitamine B6.

Normalement, les indicateurs de cette enzyme ne doivent pas dépasser 31 U / L chez la femme et 37 U / L chez l'homme. La croissance du coefficient se produit lorsque:

  • chirurgie cardiaque, angor sévère, cardiopathie rhumatismale aiguë, infarctus du myocarde;
  • hépatite - étiologie virale aiguë, toxique (médicamenteuse, alcoolique);
  • tumeurs hépatiques bénignes et malignes;
  • thrombose pulmonaire;
  • syndrome cholestatique;
  • blessure musculaire étendue;
  • pancréatite aiguë.

Une diminution des indicateurs en dessous de la normale est observée avec un apport insuffisant en vitamine B6, rupture du foie et nécrose étendue de cet organe.

Valeurs de référence pour les femmes jusqu'à 32 U / l, pour les hommes jusqu'à 49 U / l. Une augmentation de l'indicateur peut indiquer la présence de:

  • formes aiguës ou chroniques d'hépatite (virale, toxique (d'origine médicamenteuse ou alcoolique)), ainsi que dues à une exposition aux rayonnements;
  • syndrome cholestatique (extrahépatique et intrahépatique);
  • oncopathologie - cancer de la prostate, pancréas, hépatome;
  • néphrite - pyélonéphrite ou glomérulonéphrite;
  • pancréatite aiguë et chronique.

Chez les personnes en bonne santé, quel que soit leur sexe, le taux de phosphatase alcaline ne doit pas dépasser 40-150 U / L. Une augmentation des paramètres peut être une conséquence du développement des changements pathologiques suivants:

  • hépatite - virale, toxique (étiologie médicamenteuse ou alcoolique);
  • hyperparathyroïdie (augmentation de la synthèse des hormones thyroïdiennes);
  • syndrome cholestatique (extrahépatique et intrahépatique);
  • maladies osseuses, fractures;
  • manque de phosphore ou de calcium;
  • cancer du foie, nécrose ou cirrhose.

Une diminution de l'indicateur peut être associée à une anémie, une synthèse insuffisante des hormones thyroïdiennes, ainsi qu'à une carence dans l'organisme en oligo-éléments tels que le magnésium, le zinc, les vitamines B12 et C. De plus, cette condition est parfois notée en cas d'empoisonnement aux métaux.

Une version étendue du LHC pour une évaluation plus complète de la capacité fonctionnelle du foie comprend l'étude des indicateurs de glucose, cholestérol, urée, cholinestérase, lipase, prothrombine, etc. La faisabilité de l'étude de chacun des paramètres est déterminée par le médecin traitant sur la base du tableau clinique actuel.

Conclusion

Les résultats de la biochimie sanguine sont généralement prêts en 1 à 2 jours ouvrables. Dans certains cas, lorsqu'il est impossible de retarder le rendez-vous du traitement, l'analyse et l'interprétation des données peuvent être effectuées en quelques heures..

Dans le même temps, il ne faut pas oublier qu'un médecin expérimenté doit être engagé dans le décodage du matériel de recherche et l'établissement d'un diagnostic, qui sera en mesure d'évaluer la situation actuelle et de prendre en compte toutes les subtilités de la pathologie en développement, ainsi que les maladies concomitantes..

Par exemple, un excès de l'indicateur ALP de 3 fois par rapport à la norme indique souvent une hépatite d'origine virale ou alcoolique, 5 fois - indique une déplétion graisseuse du foie. À ce moment, une augmentation de ce paramètre d'un facteur 20 ou plus indique une cirrhose biliaire ou médicamenteuse du foie..

Il ne suffit pas de voir que le résultat de l'analyse est mauvais, il faut prendre en compte tous les écarts présents, et avoir les connaissances nécessaires pour comprendre la cause des violations identifiées. Un hépatologue ou un thérapeute fait une image complète des données des tests sanguins, de l'urine, du matériel échographique, des antécédents médicaux.

Le tableau clinique général, à son tour, peut être appelé syndrome cytolytique, mésenchymateux-inflammatoire, cholestatique, insuffisance hépatique ou syndrome d'hypertension portale. L'établissement des caractéristiques et de la gravité de la maladie, comme le montre la pratique, est l'un des principaux points de la nomination d'un traitement adéquat et d'un rétablissement ultérieur du patient.

Des tests sanguins pour vérifier votre foie

Le foie est l'une des plus grandes glandes du corps humain. Étant donné que les terminaisons nerveuses y sont presque complètement absentes, une personne ne ressent pas de douleur caractéristique dans les maladies de l'organe. Le plus souvent, les pathologies sont détectées à des stades ultérieurs. Quel test sanguin montre l'état du foie? C'est ce qui sera discuté.

Indications pour l'étude

Certains signes indiquent des lésions hépatiques. En règle générale, les symptômes caractéristiques apparaissent déjà à des stades avancés, ce qui complique le traitement de la pathologie. La biochimie du sang pour vérifier le foie est prescrite dans le cas suivant:

  • Jaunissement de la peau. Signe typique d'augmentation des taux de bilirubine. Le jaunissement de la peau / de la sclérotique oculaire indique une inflammation à long terme.
  • Augmentation de la taille des organes. Pour identifier un écart au stade initial, vous pouvez utiliser une étude échographique. Avec une forte augmentation de l'organe, le patient a une augmentation de l'abdomen dans le contexte de l'absence de changements dans le poids total.
  • Minceur. Les nausées et le refus de manger sont typiques des problèmes hépatiques, entraînant une perte de poids..
  • Goût amer dans la bouche. La maladie du foie est généralement amère dans la bouche, langue enduite, enduit épais jaune-brun ou blanc, fissures à la surface de la langue.

Principaux indicateurs des maladies du foie

L'état du foie peut être surveillé pour certaines enzymes. Il:

  • albumen;
  • bilirubine;
  • aminotransférases (AST et ALT)
  • phosphatase alcaline (ALP)
  • glutamate déshydrogénase (GLDH)
  • sorbitol déshydrogénase (SDH)
  • γ-glutamyl transférase (GGT)
  • fructose monophosphate aldolase (FMF).

Albumen

C'est la principale protéine produite par le tissu hépatique. Un organe sain produit 150–250 mg / kg d'albumine en 24 heures. La norme pour un adulte est de 35 à 53 g / l. Si l'étude a montré une diminution, la cause peut être: insuffisance hépatique, hépatite chronique, cirrhose.

Bilirubine

C'est un pigment jaune résultant de la dégradation de l'hémoglobine. La bilirubine indirecte qui en résulte pénètre dans le foie, est rendue inoffensive et excrétée naturellement. Normalement, 250 à 300 mg (bilirubine totale) se forment dans le corps humain pendant la journée. Les indicateurs de bilirubine directe présentent un intérêt diagnostique. Norme - pas plus de 5,1 microns / l.

Le dépassement des valeurs admissibles dans un test sanguin indique les pathologies suivantes:

  • inflammation de la glande d'origine virale;
  • cirrhose;
  • intoxication alcoolique;
  • cholangite;
  • calculs dans les voies biliaires.

L'augmentation des indicateurs des fractions directes / indirectes de la bilirubine peut être causée par:

  • inflammation toxique / virale de la glande;
  • suppuration, néoplasmes malins dans les tissus hépatiques;
  • dommages aux organes cirrhotiques;
  • la mononucléose;
  • échinococcose.

Alanine aminotransférase (ALT, ALT)

Les taux d'ALT dépendent du sexe du patient: pour les hommes - 10 à 40 unités / l, pour les femmes - 12 à 32 unités / l. Une augmentation du nombre d'enzymes dans la circulation sanguine peut accompagner une hépatite aiguë, une jaunisse obstructive. Une augmentation de la norme ALT par rapport à la norme admissible est enregistrée dans la cirrhose et pendant le traitement avec des médicaments hépatotoxiques.

Une augmentation de l'activité enzymatique de 4 à 6 fois ou plus indique une maladie hépatique grave. Un écart est détecté avant l'apparition des symptômes typiques - jaunisse, syndrome douloureux et autres - dans environ 1 à 4 semaines. Après le développement du tableau clinique, les valeurs élevées d'ALT persistent pendant au plus 2 semaines, ce qui est un signe de dommages importants aux organes.

Aspartate aminotransférase (AST, AsAT)

Le taux dépend du sexe: pour les hommes - 15 à 31 unités / l, pour les femmes - 20 à 40 unités / l. Une activité AST accrue est enregistrée en cas de mort des hépatocytes. De plus, plus les dommages à l'organe sont importants, plus les indicateurs enzymatiques sont élevés. Une augmentation des indicateurs quantitatifs se produit également dans les hépatites infectieuses et toxiques aiguës.

Le diagnostic des pathologies hépatiques consiste à calculer le coefficient de Ritis - le rapport des nombres AST / ALT. Normalement, il est égal et dépasse le nombre 1,3. Un changement des chiffres sur le côté inférieur de l'indicateur indique des dommages aux organes.

Phosphatase alcaline (ALP)

L'activité de l'enzyme dépend du sexe et du groupe d'âge. Un adulte en bonne santé a 30–90 unités / l. Une augmentation de l'ALP survient chez les adolescents (jusqu'à 400 unités / l) et les femmes enceintes (jusqu'à 250 unités / l). Une augmentation significative de l'indice de phosphatase alcaline - 10 fois ou plus - se produit avec le développement de la jaunisse obstructive. Si l'excès n'est pas si important, l'une des formes d'hépatite peut être suspectée.

Glutamate déshydrogénase (GLDH)

Normalement, un test sanguin biochimique montre une teneur négligeable en GlDH. La raison en est que c'est l'une des enzymes hépatiques situées à l'intérieur de la cellule. Et l'augmentation de son activité vous permet d'établir la force des dommages aux organes. Des résultats accrus indiquent le début de processus dégénératifs dans les tissus hépatiques, causés à la fois par des facteurs externes et internes..

  • néoplasmes;
  • métastases hépatiques;
  • substances toxiques;
  • pathologies infectieuses.

Le calcul du coefficient de Schmidt aide grandement à établir le diagnostic: CABG = (AST + ALT) / GldG. Avec le développement de la jaunisse obstructive, elle est comprise entre 5 et 15, pour l'hépatite aiguë, l'indicateur atteint 30, avec des métastases - environ 10.

Sorbitol déshydrogénase (SDH)

La norme est un indicateur ne dépassant pas 0,4 unité / l. Si l'examen a montré une augmentation de la SDH de 10 à 30 fois, il s'agit d'un signe clair d'hépatite aiguë.

γ-glutamyltransférase

Chez une personne en bonne santé, la concentration admissible de γ-glutamyltransférase est: chez l'homme - 250–1800 nmol / l * s, chez la femme moitié - 167–1100 nmol / l * s. Une augmentation des performances enzymatiques est possible avec les problèmes suivants:

  • jaunisse obstructive, cholestase - une augmentation de l'indicateur de 10 fois ou plus est typique pour eux;
  • formations malignes - l'activité de l'enzyme augmente de 10 à 15 fois;
  • hépatite chronique - 7 fois.

Fructose monophosphate aldolase (FMF)

Le FMFA ne doit être présent dans le sang qu'à l'état de traces. La détermination de cet indicateur est nécessaire pour le diagnostic de l'hépatite aiguë. Dans la plupart des cas, il est utilisé pour évaluer la fonction hépatique chez les personnes dont l'activité professionnelle est due au contact direct avec des substances toxiques pour le foie.

Test sanguin pour les néoplasmes malins

Le cancer du foie et l'hépatite sont déterminés par la détection d'antigènes de certaines maladies. Marqueurs de l'hépatite: A (HAV) - Anti-HAV-IgM, anticorps IgM contre le virus A; B (HBV) - anticorps anti-HBs dirigés contre l'antigène HBs du virus B; C (HCV) - Anticorps anti-HCV-total contre les antigènes du virus C.

Le marqueur tumoral AFP devient un marqueur du cancer. La confirmation de la maladie est le résultat de plus de 10 UI. Une augmentation de l'indicateur peut indiquer la présence d'un néoplasme malin dans l'organe lui-même, la présence de métastases, un cancer embryonnaire.

Avec un léger excès, on peut soupçonner:

  • cirrhose;
  • hépatite;
  • insuffisance rénale.

Préparation au test

La biochimie du sang est prescrite dans le cas où il est nécessaire de vérifier la fonction hépatique. Une bonne préparation au don de sang vous aidera à obtenir les résultats les plus précis. Deux à trois jours avant de visiter le laboratoire, vous devez exclure du menu les aliments gras, frits, la restauration rapide, les bonbons, les viandes fumées, le cacao, le café, les marinades.

Vous devez arrêter de prendre des boissons alcoolisées une semaine avant l'analyse. L'éthyle affecte non seulement l'état des hépatocytes, mais également le taux de coagulation sanguine. Le matin du don de sang, le patient ne doit pas fumer. Mais il vaut mieux renoncer à la nicotine 10-12 heures avant de se rendre au laboratoire.

7 jours avant l'analyse, vous devez arrêter de prendre tout médicament, y compris les complexes vitaminiques. Si cela n'est pas possible, vous devez abandonner les pilules au moins le matin du don de sang. Une femme doit être sûre qu'elle n'est pas enceinte. Dans le contexte de la gestation, il est possible que les normes admissibles soient dépassées. Et cela ne peut pas être considéré comme un symptôme d'un état pathologique..

Le matin du don de sang, vous devez refuser de faire les exercices du matin, car une activité physique accrue peut affecter la numération globulaire. La livraison du biomatériau est effectuée le matin, à jeun. Le dernier repas doit avoir lieu la veille au soir. Le dîner doit être léger.

Le sang est prélevé de la veine cubitale. La procédure est indolore mais peut être accompagnée de légers vertiges. Le décodage de l'analyse obtenue doit être effectué par le médecin traitant, car seul un spécialiste qualifié est en mesure de comparer toutes les données obtenues et de déterminer la présence ou l'absence de pathologie.

Que signifie une augmentation des enzymes hépatiques lors d'un test sanguin?

Qu'est-ce qu'un test hépatique?

Un terme plus correct est «tests de la fonction hépatique». Il s'agit d'un test sanguin, qui comprend plusieurs indicateurs qui caractérisent le mieux l'état du foie. Pour une évaluation précise de ces indicateurs, le sang d'une veine doit être donné à jeun, c'est-à-dire que vous pouvez manger pour la dernière fois 8 à 10 heures avant le test et boire - au plus tard 4 heures. La veille du passage au laboratoire, vous ne pouvez pas manger gras, frit, prendre de l'alcool, si, bien sûr, vous voulez connaître les "vrais" résultats.

Quels indicateurs le test hépatique comprend-il? Que signifient-ils?

L'analyse comprend plusieurs indicateurs. Il:

  1. Albumen. Il caractérise la façon dont le foie fait face à l'une de ses fonctions - la synthèse des protéines. La norme d'albumine est de 38 à 50 g / l. Cette protéine elle-même est nécessaire pour ne pas «libérer» la partie liquide du sang des vaisseaux, pour lier de nombreuses substances, y compris des médicaments, et les amener aux organes et tissus.
  2. Bilirubine. Il s'agit d'une substance qui se forme à la suite de la dégradation de l'hémoglobine. C'est son excès qui tache la peau en jaune, que l'on appelle «jaunisse». La bilirubine est courante et comporte 2 fractions - directe et indirecte. Chacun d'eux reflète certains processus dans le foie et certains autres organes. Cela permet au médecin, sur la base de son évaluation, de supposer qu'un trouble du corps s'est produit dans le foie lui-même, le pancréas et les voies biliaires, ou qu'il y a une dégradation accrue des globules rouges qui n'est pas associée au système hépato-biliaire. Le test hépatique a la norme suivante pour la bilirubine: total - 3,5 - 18 μmol / l, indirect - environ 2/3 du total (2,5-13,5 μmol / l), direct - 0 - 3,4.
  3. ALT, il peut également être désigné ALAT. Il s'agit de l'enzyme alanine aminotransférase, dont l'augmentation au-dessus de 31 U / L (ou au-dessus de 0,65 nmol / L * h) indique que pour une raison quelconque, les cellules hépatiques sont détruites. Il peut s'agir d'une hépatite virale et d'une cirrhose du foie et de lésions hépatiques dues à une intoxication aux champignons, à d'autres poisons, à l'alcool. L'ALT est généralement mesurée en conjonction avec une autre enzyme - AST.

a) ALP. Une augmentation du test hépatique, associée à une augmentation de cet indicateur (appelé «phosphatase alcaline»), indique la soi-disant «cholestase» - stagnation de la bile dans les cellules du foie ou de ses canaux. Une augmentation de la phosphatase alcaline seule indique qu'une personne a très probablement une maladie osseuse, un examen plus approfondi est nécessaire. Le taux de cet indicateur diffère selon le sexe et l'âge (en moyenne 30-126 U / l).

b) GGTP ou GGT. Ce test hépatique (la norme va jusqu'à 40 U / l), son augmentation (la limite supérieure fluctue en fonction de l'âge et du sexe) indique généralement une cholestase, mais elle peut également être notée dans d'autres maladies et situations.

Par conséquent, toute la gamme des tests de la fonction hépatique doit être évaluée. Parfois, il est nécessaire de passer des tests supplémentaires et de subir une échographie et d'autres études pour comprendre la cause de la maladie.

Qu'est-ce qu'un test hépatique

Par indicateurs hépatiques ou autrement, les échantillons sont compris comme une étude biochimique du sang prélevé dans une veine, dont le but principal est d'obtenir la conclusion la plus précise sur le fonctionnement du foie..

L'étude vous permet d'évaluer le degré de perturbation d'un certain nombre de fonctions de la glande, le niveau de protéines et d'enzymes et leur concentration. Sur la base de l'analyse, il est possible de prescrire d'autres procédures de diagnostic, après quoi un plan de traitement individuel est sélectionné pour le patient..

Les tests hépatiques qui sont importants pour établir un diagnostic comprennent:

  • ALT et AST. Ce sont des enzymes, le premier représente l'alanine aminotransférase, le second désigne l'aspartate aminotransférase;
  • la gamma glutamine transpeptidase (GTPP);
  • albumine (protéine totale, ainsi que protéine directe et indirecte);
  • la phosphatase alcaline (ALP);
  • bilirubine.

De plus, un coagulogramme peut être prescrit - une évaluation des composants de la coagulation sanguine.

Les analyses hépatiques montrent des changements non seulement dans le fonctionnement du foie, mais aident également à établir des déviations dans le travail des organes dépendants de la glande - la vésicule biliaire et ses conduits, le cœur, les reins.

Recommandations pour augmenter l'ALT

Lorsque les paramètres biochimiques du sang s'écartent des valeurs normales, des recherches supplémentaires sont effectuées afin d'établir la cause exacte de l'organe affecté, la gravité de la maladie. Le schéma du parcours thérapeutique est dû à un problème spécifique chez le patient.

En cas d'atteinte hépatique, des hépatoprotecteurs sont toujours prescrits - Essentiale Forte, Heptral, Karsil - ils protègent les cellules hépatiques, préviennent la destruction, accélèrent les processus de régénération, restaurent la fonction des organes.

Les recommandations supplémentaires incluent le régime alimentaire, le rejet des mauvaises habitudes - l'alcool, le tabagisme. Ce n'est que dans un complexe qu'il est possible de restaurer les cellules hépatiques, de normaliser le fonctionnement de l'organe.

Paramètres biochimiques de base du foie

Les indicateurs de tests pour la maladie du foie, qui sont d'une importance décisive dans le diagnostic des modifications du foie, comprennent:

  1. Enzyme ALT. Contenue dans les cellules des hépatocytes. Active le métabolisme des protéines, avec décomposition pathologique des cellules du parenchyme hépatique, il pénètre dans le sang en quantité accrue.
  2. Enzyme AST. On le trouve non seulement dans les hépatocytes, mais également dans les fibres musculaires et les tissus cardiaques. Par conséquent, l'établissement de sa concentration n'est important que par rapport à l'ALT, cet indicateur détermine le plus précisément le degré de lésion des hépatocytes.
  3. Phosphatase alcaline. Il est situé dans le foie et ses canaux, et est également présent dans le tissu osseux. Un écart dans un sens ou dans l'autre peut indiquer à la fois la pathologie de la glande et la détérioration de l'état des os, y compris les processus tumoraux. Chez les enfants, l'ALP sans troubles pathologiques dans le corps augmente pendant la période de croissance rapide et chez les femmes après la grossesse.
  4. Albumen. La principale protéine produite dans le foie. Avec son aide, des substances biologiquement actives sont transférées à travers le corps et le liquide est retenu à l'intérieur des vaisseaux sanguins..
  5. Bilirubine. La bilirubine totale se réfère au rapport de direct et indirect. Dans les cellules hépatiques, la bilirubine indirecte est neutralisée et transformée en bilirubine directe, considérée comme inoffensive pour le corps, après quoi elle est excrétée naturellement. Une augmentation de la bilirubine indirecte est possible dans les maladies du sang et en violation de la fonction filtrante de la glande. La bilirubine directe augmente lorsque le flux biliaire s'aggrave.
  6. Gammaglutamine transpeptidase. En raison de cette enzyme, les acides aminés pénètrent librement dans la membrane cellulaire. GTTP change souvent avant même l'apparition de déviations dans le rapport ALT et AST, par conséquent, cet indicateur est très important pour diagnostiquer les troubles du foie au stade le plus précoce de leur apparition..

Tactiques de gestion des patients

Lors de la détermination des enzymes hépatiques élevées, le médecin prescrit un certain nombre d'examens supplémentaires pour clarifier l'état du patient. Immédiatement, le spécialiste recommande au patient de commencer le traitement par une correction du régime alimentaire. L'objectif est de réduire la charge sur le foie, de réduire le niveau de dépôts graisseux, d'éliminer les toxines et les toxines.

Il est important d'augmenter la quantité de légumes que vous mangez. Les épinards, le chou vert, la laitue et le pissenlit sont considérés comme particulièrement utiles. Vous devez également augmenter la quantité d'aliments consommés contenant des antioxydants (avocats, noix).

Le menu du jour doit contenir au moins 50 g de fibres alimentaires, en particulier des fibres. De telles substances nettoient le corps du "mauvais" cholestérol et contribuent à la normalisation du système biliaire. Aliments riches en fibres:

  • fruit;
  • des noisettes;
  • céréales;
  • baies;
  • les légumineuses;
  • légumes verts à feuilles.

Le traitement comprend l'apport d'une quantité suffisante de protéines, car ce sont des substances protéiques qui sont considérées comme la base nécessaire pour la restauration des hépatocytes endommagés. Cependant, quelle quantité doit être présente dans l'alimentation quotidienne, le médecin vous le dira. Il est important de ne pas en consommer trop, afin de ne pas surcharger le mécanisme hépatique de traitement des protéines..

Vous devez boire suffisamment d'eau propre. Chaque jour, vous devez boire jusqu'à 2 litres de liquide: à jeun, avant chaque repas, avant et après l'activité physique, avant le repos du soir.

Prendre des herbes et des suppléments

La phytothérapie a un effet bénéfique sur le foie et réduit les paramètres pathologiques des enzymes. Le traitement consiste en l'utilisation de tisanes. Il est important de consulter votre médecin sur la possibilité de tels événements.

Ingrédients végétaux utiles:

  • astragale;
  • pissenlit;
  • chardon.

Le curcuma doit être ajouté à la nourriture, ce qui réduit les manifestations des processus inflammatoires, et l'ail, qui a un effet antitumoral. Les compléments alimentaires riches en antioxydants peuvent être utilisés avec l'approbation médicale.

Traitement des maladies

Si, lors du diagnostic, un processus pathologique est détecté, qui était la raison de l'augmentation des enzymes hépatiques, il doit être traité. Un spécialiste qualifié sélectionnera un schéma thérapeutique pour un patient en fonction d'un cas clinique spécifique.

Les enzymes hépatiques jouent un rôle important dans un certain nombre de processus dans le corps humain. Leur valeur diagnostique est la capacité de détecter les maladies et les conditions pathologiques à un stade précoce.

Une paire de: Quels indicateurs de test sanguin biochimique indiquent une maladie du foie Un article: Éruption cutanée, acné et démangeaisons de la peau avec une maladie du foie

Une analyse

Le taux de tests de la fonction hépatique et l'interprétation de l'analyse dépendent en grande partie de la bonne préparation pour le prélèvement sanguin. Il comprend:

  1. Faire un don de sang à jeun. Le sang est généralement prélevé le matin, vous ne pouvez donc manger que la veille, au plus tard 8 heures.
  2. Trois jours avant l'échantillonnage du biomatériau, l'alcool doit être exclu, il est également déconseillé de manger des aliments trop gras ces jours-là, de boire du café fort et du thé.
  3. Pendant trois heures avant de prendre l'analyse, vous ne pouvez pas fumer et faire du travail physique, y compris les exercices du matin, le jogging.

Si le patient prend des médicaments, il doit en informer le médecin à l'avance. Si le médecin le juge nécessaire, la prise de médicaments à la veille de l'étude doit être temporairement arrêtée.

La préparation des enfants à l'analyse se fait de la même manière que les adultes. La seule exception concerne les nourrissons, il est conseillé de les nourrir au plus tard trois heures avant l'étude, mais le médecin doit savoir ce que l'enfant a mangé.

Si le bébé reçoit du lait maternel, la mère, avant l'analyse, doit ajuster son alimentation et refuser les médicaments pris pendant 1 à 2 jours..

Un prélèvement sanguin pour les tests de la fonction hépatique est effectué à partir de la veine cubitale. Pour déterminer les paramètres sanguins, pas plus de 5 ml de biomatériau sont nécessaires. Après la prise de sang, aucune restriction ne doit être observée. Mais il faut garder à l'esprit que les patients affaiblis peuvent avoir des vertiges temporaires.Par conséquent, après la procédure, vous devez passer du temps sous la supervision d'un agent de santé..

Chez les nouveau-nés, le sang peut être prélevé des veines de la tête ou du talon.

Entraînement


Il est recommandé de ne consommer que des aliments sains facilement digestibles avant l'analyse..
Avant de donner du sang pour des tests hépatiques fonctionnels, vous devez refuser de manger des aliments frits, gras et épicés pendant plusieurs jours. Il est également recommandé d'exclure la consommation de boissons alcoolisées et le tabagisme. Le régime éliminera la distorsion des résultats. Vous ne pouvez pas faire d'exercice physique intense et il est important d'éviter les situations stressantes. Immédiatement 8 heures avant l'analyse, il vaut la peine de refuser de manger et de ne pas prendre de médicaments. La veille, vous ne devez pas boire de thé ou de café fort. Si ces règles de préparation ne sont pas suivies, l'étude montrera un résultat incorrect..

Décodage de l'analyse des tests de la fonction hépatique chez l'adulte

Tableau de décodage de la norme d'un test sanguin pour le foie chez l'adulte

Indicateur de recherche biochimiqueLa norme chez les femmesLa norme chez les hommes
ALT31 unités / l37 unités / l
AST35 unités par litre47 unités
GTTP33 unités / l49 unités / l
Bilirubine totale8,5 à 20,5 μmol / L
Bilirubine directe15,4 μmol / l
Protéines totales60 à 80 grammes par litre
AlbumenEntre 40 et 60%

Il convient de garder à l'esprit que les laboratoires utilisent différents analyseurs, de sorte que les indicateurs peuvent différer légèrement..

  • Bilirubine. Une augmentation de la bilirubine directe et indirecte indique une hépatite aiguë ou chronique, des processus pathologiques dans le système d'excrétion de la bile, un empoisonnement ou une surdose de médicaments. La bilirubine dans le sang augmente également avec un régime strict.
  • AST. Une augmentation de cette enzyme se produit avec la mort du tissu hépatique, avec une hépatite virale, ainsi qu'avec des perturbations dans le travail du myocarde. Pour déterminer lequel des organes est endommagé, le rapport AST / ALT aide, normalement il doit être compris entre 0,8 et 1. Si ce coefficient est réduit, cela indique des lésions hépatiques, avec une valeur accrue, un examen approfondi doit être effectué pour les maladies du système cardiovasculaire.
  • ALT. Une valeur accrue de cette enzyme est possible avec l'hépatite, la cirrhose, la nécrose des tissus hépatiques, l'intoxication du corps, y compris alcoolique.
  • ALF. La phosphatase alcaline augmente dans la sarcoïdose, la nécrose hépatique, la tuberculose et la jaunisse. L'augmentation physiologique de la phosphatase chez la femme survient pendant la ménopause et après la conception.
  • Albumen. Diminution des processus malins, inflammation du foie et dégradation des hépatocytes. L'albumine augmente pendant la déshydratation, dans les situations de stress sévère, chez les patients présentant des blessures, des brûlures.
  • Gammaglutamine transpeptidase. Le taux d'unités GTTP et l'écart de la valeur dans un sens ou dans l'autre sont l'un des indicateurs les plus importants de l'analyse biochimique. La déviation de la gamma glutamine transpeptidase survient au tout début de l'insuffisance rénale. Le changement indique des processus infectieux, des maladies du tractus gastro-intestinal, des lésions d'organes toxiques, le diabète, des pathologies cardiovasculaires.

Quelles sont les raisons de l'écart par rapport à la norme?

Si l'analyse des tests de la fonction hépatique a montré des valeurs augmentées, cela signifie que le patient a de telles conditions pathologiques:


Les aliments gras riches en calories provoquent le développement de l'hépatose graisseuse.

  • hépatite virale;
  • cholestase;
  • cholélithiase;
  • invasion helminthique;
  • une mauvaise nutrition;
  • consommation excessive d'alcool;
  • thrombose vasculaire;
  • lésion athéroscléreuse des artères de l'organe;
  • Diabète;
  • manque de vitamines et de protéines dans l'alimentation;
  • stress;
  • grossesse;
  • régime alimentaire restreignant les aliments d'origine animale;
  • obésité;
  • prendre des médicaments;
  • traumatisme.

Tests hépatiques: indicateurs de décodage, norme

Le foie est l'une des plus grandes glandes du corps humain. Elle participe aux processus métaboliques, nettoie le sang des substances toxiques et toxiques, contrôle un certain nombre de processus biochimiques. La plupart de ces changements sont dus à des enzymes synthétisées par la glande elle-même..

Les enzymes hépatiques (enzymes) maintiennent la cohérence dans le corps, agissant d'une manière imperceptible pour les humains. Avec le développement de conditions pathologiques, le niveau des enzymes hépatiques augmente ou diminue, ce qui est un signe important et est utilisé dans le diagnostic différentiel.

Groupes d'enzymes

Sur la base des caractéristiques de synthèse et d'action, toutes les enzymes hépatiques sont divisées en plusieurs groupes:

  1. Indicateur. Ces enzymes montrent la présence d'une pathologie d'organe sous forme de destruction de ses cellules. Ceux-ci comprennent l'AST (aspartate aminotransférase), l'ALT (alanine aminotransférase), la GGT (gamma glutamyl transférase), la GDG (glumate déshydrogénase), la LDH (lactate déshydrogénase). Les deux premières enzymes sont les plus couramment utilisées pour les processus de diagnostic.
  2. Sécrétoire (cholinestérase, prothrombinase). Participer au soutien du travail du système de coagulation sanguine.
  3. Excréteur (représentant - phosphatase alcaline). Il se trouve dans les composants biliaires. Au cours de la recherche, cette enzyme montre le travail du système biliaire..

Décoder les résultats

Seul un diagnosticien professionnel peut déchiffrer complètement le résultat de l'analyse, il vaut donc la peine de lui donner cette leçon. Mais, pour vous calmer avant d'aller chez le médecin, vous pouvez vous fier aux données suivantes sur les composants de l'analyse. Alors, les tests de la fonction hépatique: la norme.

ALT (alanine aminotransférase)

L'ALT est une enzyme hépatique, dont une petite quantité se retrouve dans le sang. Un taux d'ALT augmenté de 50 fois ou plus indique des lésions hépatiques possibles: la présence du virus de l'hépatite dans le sang ou des processus destructeurs dans les cellules hépatiques dus à une cirrhose. La norme des indicateurs ALT pour les hommes est de 50 unités / l, et pour les femmes - 35 unités / l.

AST (aspartate aminotransférase)

L'AST est également une enzyme hépatique et est également excrétée dans le sang en petite quantité. L'AST est inséparablement incluse avec l'ALT dans les tests de la fonction hépatique. Le déchiffrement des valeurs normales d'AST pour les hommes ne doit pas dépasser 41 unités / l, la norme pour les femmes est de 31 unités / l. Pour déterminer la nature de la maladie, les valeurs de l'ALT et de l'AST seules ne suffisent pas; une image plus complète de la maladie peut être obtenue en calculant le rapport des indicateurs, appelé coefficient De Ritis. Normalement, le résultat d'actions mathématiques simples ne doit pas dépasser 1. Une augmentation du coefficient de la norme indique une maladie du muscle cardiaque et une crise cardiaque imminente, et une diminution des lésions hépatiques et des processus destructeurs dans ses tissus.

GTT (gamma glutamyl transférase)

GTT est une enzyme, avec une augmentation dans laquelle on peut parler d'hépatite, d'alcoolisme, d'affectant les cellules hépatiques ou de cholestase.

La norme pour la valeur de la gamma glutamyltransférase pour les hommes est comprise entre 2 et 55 unités par litre de sang, et pour les femmes, la norme se situe entre 4 et 38 unités..

Bilirubine

La bilirubine est un composant colorant de la bile, formé à la suite de la dégradation des érythrocytes. Une augmentation de la bilirubine se traduit par une coloration jaune de la sclérotique des yeux et de la peau.

La norme de bilirubine dans le sang est une concentration de 5 à 21 μmol / L, dont 3,4 μmol / L est la valeur normale de la bilirubine directe, et de 3,4 à 18,5 μmol / L est la norme de.

Protéine totale et albumine

La protéine totale est une valeur récapitulative de la concentration de globulines et d'albumine dans le sang, mesurée en grammes par litre. Normalement, la protéine totale chez les hommes adultes de 22 à 34 ans est de 82 à 85 grammes par litre, pour les femmes du même âge, la protéine totale s'inscrit dans la valeur normale de 75 à 79 grammes.

L'albumine est une protéine de transport indirectement impliquée dans la production de bilirubine. La norme de son contenu est de 38 à 48 g par litre. Les maladies sont indiquées par une diminution de son niveau et une augmentation indique un volume insuffisant de liquide dans le corps, qui se produit en raison de la fièvre ou de la diarrhée.

ALT et AST

Ce sont des enzymes hépatiques microsomales, dont le niveau est contrôlé par un test sanguin biochimique. L'AST est une enzyme endogène produite à l'intérieur des hépatocytes. Il est synthétisé par les cellules d'autres organes, mais en plus petites quantités (cœur, cerveau, reins, tractus intestinal). Une modification du niveau d'une enzyme dans le sang indique le développement de la maladie, même s'il n'y a pas encore de symptômes visibles.

L'ALT est produite par les cellules du foie, du muscle cardiaque et des reins (une petite quantité). Elle est déterminée par une prise de sang en parallèle avec la première enzyme. Un point de diagnostic important est la clarification du rapport ALT et AST..

Indicateurs pendant la grossesse

Pendant la période de naissance d'un enfant, un certain nombre de changements se produisent dans le corps de la femme. Ses organes et systèmes commencent à fonctionner pour deux, ce qui affecte non seulement l'état général, mais également les indicateurs de laboratoire..

Le niveau d'ALAT et d'AST pendant la grossesse peut atteindre 31 U / l. Si la toxicose se développe entre 28 et 32 ​​semaines après la naissance d'un enfant, le nombre augmente. Les deux premiers trimestres peuvent être accompagnés d'un léger dépassement, ce qui n'est pas considéré comme un problème, car la charge sur le foie pendant cette période devient maximale.

Indicateurs de GGT - jusqu'à 36 U / l. Il peut augmenter légèrement de 12 à 27 semaines de grossesse, ce qui est la norme. Le niveau augmente fortement dans le contexte des processus inflammatoires du foie, de la pathologie du système biliaire, du diabète sucré gestationnel.

Le taux de phosphatase alcaline peut atteindre 150 U / l. La croissance active du fœtus de 20 semaines jusqu'au moment de l'accouchement provoque une augmentation du nombre d'enzymes. Le niveau de phosphatase alcaline change lors de la prise de fortes doses d'acide ascorbique, de médicaments antibactériens, avec un manque de calcium et de phosphore.

Raisons de l'augmentation

Une augmentation des enzymes hépatiques peut être insignifiante, résultant de la prise d'un certain nombre de médicaments ou de l'accumulation de substances toxiques dans le corps, ou prononcée, apparaissant avec le développement de maladies.

Les enzymes peuvent augmenter pendant le traitement à long terme avec des analgésiques, des statines (médicaments utilisés pour éliminer le «mauvais» cholestérol de l'organisme), des sulfamides, du paracétamol. Les facteurs de provocation peuvent être la consommation de boissons alcoolisées et l'abus d'aliments gras. Cela comprend l'utilisation à long terme de la phytothérapie (l'éphédra, la calotte et l'herbe à foin peuvent augmenter le taux d'enzymes hépatiques dans un échantillon de sang).

Si dans le test sanguin pour les enzymes hépatiques, les indicateurs sont augmentés, cela signale les conditions pathologiques suivantes:

  • inflammation virale du foie (hépatite);
  • cirrhose;
  • hépatose du foie gras;
  • tumeur maligne primaire du foie;
  • processus tumoraux secondaires avec formation de métastases dans la glande;
  • inflammation du pancréas;
  • infarctus du myocarde;
  • myocardite infectieuse;
  • insuffisance cardiaque.

Préparation à la recherche

Pour tout diagnostic d'organe interne faisant l'objet d'un test sanguin, il est important de se préparer.

En cas d'infection possible par une hépatite de nature virale, en plus d'un test sanguin, des marqueurs pour le virus des souches B et C sont également fabriqués.

Au cours des résultats obtenus, un grand nombre d'indicateurs sont étudiés, et seuls les principaux indicateurs standard pour le diagnostic du foie sont décrits ci-dessus..

L'analyse elle-même est très rapide et est considérée comme sûre si vous utilisez une seringue jetable.

Le prélèvement sanguin est effectué à partir d'une veine, une personne doit refuser de manger pendant 12 heures avant le début de l'étude, donc l'analyse est effectuée le matin à jeun.

Tout produit alimentaire peut fausser les résultats de diagnostic reçus, la quantité de protéines, de sucre et d'autres substances peut être augmentée ou diminuée.

Il n'est même pas recommandé de prendre du thé, mais vous pouvez boire jusqu'à 1 verre d'eau. Avant l'analyse, vous devez vous abstenir d'alcool, de jus de fruits et de bonbons et de ne pas manger d'aliments gras.

Ne fumez pas une heure avant de donner du sang. Si le traitement médicamenteux est effectué en parallèle, vous devez en informer le médecin.

En respectant toutes les règles décrites, les résultats de la recherche seront corrects et précis..

Enzymes excrétrices et sécrétoires

Un test sanguin pour les enzymes implique non seulement d'évaluer le niveau de tous les ALT et AST connus, mais également d'autres enzymes. La phosphatase alcaline, GGT, a une valeur diagnostique importante. Le niveau de ces enzymes dépasse la plage normale dans les pathologies du système biliaire, par exemple dans la cholélithiase, les processus tumoraux.

Avec ces enzymes, l'indicateur de la bilirubine, qui est le pigment de la bile, est évalué. La clarification de ses chiffres est importante en cas de cholécystite, de calculs biliaires, de cirrhose, de lamblia, de carence en vitamine B12, en cas d'intoxication par des boissons alcoolisées, des substances toxiques.

Tests hépatiques chez les enfants

Les indicateurs normaux chez les nouveau-nés et à partir d'un an diffèrent de ceux d'un adulte. Chez les nourrissons, le sang est prélevé du talon, plus âgé - de la veine. Les bébés sont autorisés à manger. Un enfant plus âgé ne devrait pas être autorisé à manger 8 heures avant la procédure..

Les taux d'indicateurs dépendent de l'âge, du sexe de l'enfant. Les anomalies congénitales, les caractéristiques physiologiques peuvent passer avec le temps, ce qui signifie que les indicateurs deviendront fiables et s'amélioreront. Les performances des adultes et des enfants ne peuvent être comparées. Si chez un adulte une augmentation de la phosphatase alcaline indique une stagnation de la bile, chez un enfant ce paramètre est considéré comme la norme de la croissance physiologique du corps, même 2 fois plus élevé que chez un adulte.

Analyse d'échantillons chez un enfant: ALT, AST, GGT, phosphatase alcaline, bilirubine totale.

Indicateurs dans l'enfance:

IndiceJusqu'à un an1-3 ans3-6 ans12 ans
ALT56332939
AST706-40
GGT2006-23
Bilirubine totale17-683,4 - 20,7.

Augmentation des paramètres ALAT et rénaux - il y a:

  • jaunisse;
  • la mononucléose;
  • cancer (leucémie, lymphome, hépatome, cellules cancéreuses du foie);
  • maladie cœliaque.

Une augmentation de l'AST suggère une maladie du foie, une maladie cardiaque, un empoisonnement, un cytomégalovirus, une mononucléose. Les nombres GGT indiquent le cancer du pancréas, les maladies cardiaques, le diabète.

La phosphatase alcaline montre des maladies:

  • foie;
  • un rein;
  • estomac;
  • intestins;
  • leucémie;
  • pancréatite.

Une phosphatase supérieure à la normale peut indiquer une jaunisse hémolytique, une maladie cardiaque, une hépatite, un dysfonctionnement des voies biliaires..

Tactiques de gestion des patients

Lors de la détermination des enzymes hépatiques élevées, le médecin prescrit un certain nombre d'examens supplémentaires pour clarifier l'état du patient. Immédiatement, le spécialiste recommande au patient de commencer le traitement par une correction du régime alimentaire. L'objectif est de réduire la charge sur le foie, de réduire le niveau de dépôts graisseux, d'éliminer les toxines et les toxines.

Il est important d'augmenter la quantité de légumes que vous mangez. Les épinards, le chou vert, la laitue et le pissenlit sont considérés comme particulièrement utiles. Vous devez également augmenter la quantité d'aliments consommés contenant des antioxydants (avocats, noix).

Le menu du jour doit contenir au moins 50 g de fibres alimentaires, en particulier des fibres. De telles substances nettoient le corps du "mauvais" cholestérol et contribuent à la normalisation du système biliaire. Aliments riches en fibres:

  • fruit;
  • des noisettes;
  • céréales;
  • baies;
  • les légumineuses;
  • légumes verts à feuilles.

Pourquoi avez-vous besoin d'un foie

De nombreux scientifiques comparent cet organe à la «plante chimique» de notre corps. À l'heure actuelle, les médecins comptent plus de 200 fonctions hépatiques différentes qui assurent le fonctionnement normal du corps. Ils peuvent être répartis dans les groupes suivants:

  • Participation à la digestion des aliments. Les cellules hépatiques produisent de la bile, qui est nécessaire à l'absorption des graisses, à la destruction des micro-organismes nocifs dans le bol alimentaire et à l'amélioration de la motilité intestinale. Avec une carence en bile, le patient peut avoir des selles molles avec des mélanges de graisse, des douleurs abdominales et le risque d'infections intestinales augmente;
  • Neutralisation des toxines (alcool, drogues, poisons, etc.) et des drogues. Pour accomplir cette tâche, un certain nombre d'enzymes vitales, cytochromes, fonctionnent, qui vous permettent de traiter et d'éliminer les substances étrangères du corps. Un certain nombre de pathologies peuvent entraîner une carence en cytochromes, un retard des substances ci-dessus et augmenter le risque d'empoisonnement;
  • Maintenir une coagulation sanguine normale. Des lésions graves du tissu hépatique entraînent une violation de la création de 4 des 13 principaux facteurs de coagulation. En conséquence, une personne présente des signes d'augmentation des saignements: l'apparition d'ecchymoses avec des blessures mineures, une transpiration de sang dans les articulations, l'apparition d'une couleur rougeâtre de l'urine, des selles noires et d'autres symptômes heureux;
  • Rétention de liquide dans le système circulatoire. La production de protéines est l'un des mécanismes les plus importants pour prévenir la formation d'œdèmes. Sa concentration certaine attire l'eau et empêche sa libération dans les tissus sous-cutanés des jambes, des bras et des organes internes;
  • Élimination des produits de destruction des cellules sanguines. En moyenne, un érythrocyte (globule rouge qui transporte de l'oxygène) vit environ 180 jours. Leur contenu dans le sang dépasse plusieurs billions, tandis que chaque jour certains des érythrocytes meurent et de nouvelles cellules viennent les remplacer. À la suite de la mort cellulaire, de la bilirubine non liée se forme (cette substance est toxique pour l'homme), qui est capturée par le foie et se lie aux composants biliaires, après quoi elle est excrétée dans la cavité duodénale..

Quelle analyse doit être effectuée

Comme mentionné ci-dessus, il n'existe pas de test universel pour les tests de la fonction hépatique. Les indicateurs qui reflètent le travail du foie sont déterminés au cours de diverses procédures. Par conséquent, pour évaluer l'état de l'organe, il est nécessaire de passer trois analyses principales:

  • Test sanguin biochimique élargi;
  • Coagulogramme;
  • Analyse d'urine générale (abrégé - OAM).

La première étude permet d'identifier un processus pathologique, de suggérer sa cause et de vérifier le travail de certaines fonctions, telles que la création de substances (protéines, albumine) et l'élimination de la bilirubine de l'organisme. La nomination d'un coagulogramme est nécessaire pour diagnostiquer les troubles du système de coagulation et déterminer le risque de saignement accru.

Un test d'urine général est utilisé pour exclure une maladie rénale grave. Étant donné que lorsque le filtre rénal est endommagé, des pertes de protéines importantes peuvent également se produire, un œdème et d'autres symptômes communs aux maladies du foie peuvent survenir, l'OAM doit être réalisée chez tous les patients.

Examen supplémentaire

Les normes hépatiques diminuées ou élevées ne déterminent pas avec précision la cause de la maladie. À cette fin, il est nécessaire de prescrire des procédures de diagnostic supplémentaires. Celles-ci comprennent un certain nombre d'analyses et de techniques instrumentales, qui élimineront la présence d'hépatite, de troubles métaboliques héréditaires (maladie de Wilson-Konovalov), de cirrhose, de lésions vasculaires d'organes et de maladies oncologiques..

Le plus souvent, pour connaître la cause de la pathologie, il est recommandé de mener les études suivantes:

Coagulogramme

Diminution des niveaux de PTI, fibrinogène, APTT

Augmentation de la bilirubine totale et non liée ou non conjuguée
  • Assombrissement de l'urine;
  • Coloration plus intense des matières fécales;
  • L'apparition d'une teinte jaune de la sclérotique des yeux et de la peau.
Diminution de la concentration sanguine de protéines totales et d'albumine
  • L'apparition d'un œdème léger dans n'importe quelle partie du corps. L'œdème peut être très massif, fluide, en plus du tissu sous-cutané, s'accumule souvent dans la cavité abdominale, la cavité thoracique et le sac péricardique;
  • L'apparition de varicosités sur la peau - petites hémorragies ressemblant à des capillaires éclatés. Provenant d'une violation de l'utilisation des hormones sexuelles.
Augmentation des saignements, y compris des gencives, de la muqueuse nasale, de la peau et des organes internes (y compris les intestins et l'estomac). Les signes de saignement du tube digestif peuvent inclure:
  • Fèces de couleur noire avec une odeur fétide, à condition que le charbon actif, les préparations de bismuth et autres colorants n'aient pas été pris auparavant;
  • Vomissements avec du sang ou du marc de café;
  • Lors du saignement des intestins inférieurs dans les selles, il peut être uniformément mélangé avec du sang écarlate foncé;
  • Lorsque le sang est libéré des hémorroïdes, les matières fécales restent inchangées, mais en même temps, une trace de sang reste dessus ou sur du papier toilette.
L'absence de protéines dans l'OAM et les tests de fonction hépatique élevés confirmeront la présence de problèmes hépatiques ou nutritionnels, avec une faible concentration de protéines dans le sang. Cependant, la présence d'une faible concentration de composés protéiques dans l'urine n'exclut pas toujours la pathologie hépatique et nécessite l'étude d'autres indicateurs de la table de test hépatique.
Objet de la nominationPrincipe de conduite

Analyse de l'hépatite sanguine (B, C, D)

Élimination des infections virales affectant les tissus organiques.

Détermination de la concentration de céruloplasmine

Exclusion des troubles congénitaux du métabolisme du cuivre dans l'organisme (maladie de Wilson-Konovalov), qui conduit à une cirrhose rapidement progressive.

Détermination des anticorps antimitochondriaux

Recommandé en l'absence de cause claire de dysfonctionnement hépatique. Permet d'exclure la présence d'un certain nombre de maladies auto-immunes (y compris la cirrhose biliaire primaire), dans lesquelles le corps commence à détruire les cellules humaines saines.

Échographie abdominale

Inclus dans la norme d'enquête. Une échographie est nécessaire pour déterminer la structure et la taille du foie, la présence de liquide libre dans la cavité abdominale, mesurer la taille de la rate.

Cette étude est absolument sans danger pour les humains, mais elle nécessite une certaine préparation. 3 jours avant l'échographie, une personne doit refuser les aliments riches en fibres (crudités et fruits, céréales secondaires, pain frais).

L'examen est effectué à jeun (avant - 8 heures de faim), l'eau potable est autorisée.

Fibroscan

Permet de déterminer l'état des tissus organiques, la présence de foyers de prolifération du tissu conjonctif, le développement de la cirrhose.

Biopsie

Cette étude est nécessaire pour établir le diagnostic final, en cas de suspicion de développement de cirrhose ou de cancer..

Une biopsie est une opération qui nécessite une préparation complète de la part d'une personne, y compris un examen complet de son état, la détermination du groupe sanguin et du facteur Rh, l'état du système de coagulation.

Après l'anesthésie, une petite zone de tissu organique est prélevée avec une aiguille de ponction pour examen au microscope. En règle générale, l'insertion de l'aiguille est contrôlée par une machine à ultrasons.

Le résultat est préparé en 1 à 2 semaines.

La liste finale des examens requis pour un patient particulier est déterminée par le médecin traitant. Il peut être complété par diverses options de recherche, telles que la réalisation du test de Rehberg (pour évaluer l'état des reins et exclure le syndrome hépatorénal), la scintigraphie, l'imagerie par résonance magnétique et par ordinateur.