Tests sanguins pour le cancer du foie: indicateurs de décodage

Le cancer aux premiers stades est asymptomatique. Il se manifeste par une détérioration générale de la santé. L'oncologie est détectée par hasard, lors d'un examen médical. Lorsqu'un patient subit des tests sanguins pour un cancer du foie, la maladie peut être suspectée par l'écart de certains indicateurs par rapport à la norme. Mais ce n'est pas une raison pour tirer des conclusions. Vous pouvez confirmer ou infirmer un diagnostic préliminaire en utilisant des méthodes de diagnostic du cancer du foie.

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Symptômes et signes de la maladie

Les personnes à risque de cancer peuvent être suspectées par les signes suivants:

  • diminution des performances;
  • fatigue;
  • perturbation du tractus gastro-intestinal (nausées, vomissements, diarrhée);
  • une sensation de lourdeur dans la région de la côte inférieure droite, une sensation de compression;
  • sauts déraisonnables de température jusqu'à 38 degrés;
  • petit appétit.

Avec le développement du cancer, la teinte de la peau et des globes oculaires change. Un gonflement des jambes se produit, le patient perd du poids, l'état s'aggrave considérablement. Il est conseillé de donner du sang aux stades I et II, lorsque le processus oncologique ralentit vraiment.

Quels tests doivent être effectués pour le cancer du foie: décodage des indicateurs

Le foie est un organe qui filtre le sang veineux, il le nettoie des produits métaboliques, des toxines et des toxines. La fonction sécrétoire de l'organe est la production d'enzymes impliquées dans la synthèse de la protéine, la bilirubine. Selon les résultats de l'analyse, les échecs dans le travail du corps sont immédiatement identifiés. Le cancer peut être suspecté par les indicateurs suivants:

  • la quantité de protéines chez une personne en bonne santé varie de 68 à 85 g / l;
  • niveau d'albumine sérique - de 35 à 50 g / l;
  • concentration enzymatique: ALT ne dépasse pas 40 U / L, AST - 30 U / L;
  • le volume de phosphatase alcaline dans le cancer dépasse 270 U / l;
  • la concentration de bilirubine totale n'est normalement pas supérieure à 20 μmol / l (libre –17,1, lié –5,1).

Marqueurs tumoraux

Avec ce test sanguin pour le cancer du foie, il est possible de reconnaître la présence d'une tumeur dans le corps au tout début du développement de la maladie, lorsqu'il n'y a pas de symptômes évidents. Types de marqueurs:

AFP, alpha-foetoprotéine, normalement pas plus de 15 ng / ml;

CA72-4, une enzyme produite par la membrane des cellules cancéreuses, la concentration limite de 7 U / ml;

CA 15-3, glycoprotéine de type mucine, débit 30 UI / ml;

CA 24-2, glycoprotéine, concentration supérieure à 30 UI / ml indique une activation du cancer;

CA 19-9, antigène, chez les personnes en bonne santé, il ne dépasse pas 40 UI / ml.

Test sanguin clinique

Le cancer est caractérisé par des changements dans les indicateurs inclus dans le CBC (analyse générale). Dans tout processus inflammatoire, le taux de leucocytes augmente, l'hémoglobine diminue et l'ESR (vitesse de sédimentation des érythrocytes) augmente.

La déviation de ces indicateurs de douleur dans l'hypochondre peut conduire à un diagnostic profond.

Analyse biochimique

Le cancer est indiqué par une modification des indicateurs de bilirubine. Le sang en contient 25% direct ou lié, le reste est indirect ou gratuit. Un excès simultané de la norme dans les analyses pour ces indicateurs est un signe de la désintégration des hépatocytes. En oncologie, les écarts suivants par rapport à la norme sont observés (selon les résultats de l'analyse):

  • les enzymes protéiques impliquées dans la construction des cellules sont activées;
  • La protéine C-réactive indique un processus inflammatoire;
  • le niveau d'urée augmente;
  • la concentration de gamma globuline augmente, cela indique des dommages toxiques aux cellules, le cancer;
  • avec une augmentation de la concentration de fibrinogène, le risque de formation de thrombus augmente.

Méthodes d'examen instrumental

Dans les néoplasmes hépatiques, la structure du tissu diffère considérablement du parenchyme. Les méthodes de diagnostic radiologique permettent aux stades initiaux de déterminer la taille et la nature du cancer. En règle générale, le patient est diagnostiqué par plusieurs méthodes..

Procédure d'échographie

L'échographie révèle la taille du foie, une modification de la densité du tissu fonctionnel, des phoques vasculaires pathologiques, de petits foyers sont visibles. L'analyse des résultats de la recherche n'est pas une base pour poser un diagnostic.

Mais selon un changement du schéma vasculaire, une structure hétérogène avec un foie hypertrophié, le cancer est diagnostiqué avant l'apparition de foyers tumoraux visibles.

CT et IRM

Sur une tomodensitométrie réalisée pour un cancer, un pigment de contraste est injecté dans le sang d'un patient cancéreux. Ensuite, l'organe est scanné longitudinalement dans plusieurs plans avec un petit pas. Les diagnostics localisent la lésion avec une grande précision. Le degré de dommage aux tissus, aux vaisseaux sanguins, aux ganglions lymphatiques et aux organes adjacents au foie est visible.

L'imagerie par résonance magnétique fonctionne également sur le principe du balayage plan. Mais au lieu des rayons X, des ondes radio d'une certaine fréquence sont dirigées vers le patient..

La tomographie et l'IRM permettent un échantillonnage de haute précision des tissus affectés pour l'analyse histologique.

Biopsie du foie

Il existe différentes techniques de ponction pour collecter du matériel cellulaire pour l'analyse du cancer:

  1. Percutanée implique l'introduction d'une longue aiguille spéciale entre les dernières côtes du côté droit.
  2. La chirurgie laparoscopique se fait à l'aide d'un endoscope, qui est inséré à travers une petite incision. Avec cette méthode, le tissu est prélevé pour analyse à partir de plusieurs sites à la fois..
  3. La voie transveineuse est réalisée par l'introduction d'un cathéter le long du lit vasculaire. Méthode d'épargne, utilisée pour les patients présentant une mauvaise coagulation sanguine.

La procédure est effectuée dans un hôpital et prend deux à trois heures. Il est facilement toléré par les patients, les complications sont extrêmement rares.

Laparoscopie

Un examen efficace est réalisé sous anesthésie générale. L'analyse de l'état de la cavité abdominale se fait avec l'introduction de dioxyde de carbone, elle facilite le mouvement de l'endoscope sur la surface des organes.

À l'examen, la taille de la tumeur est déterminée, un plan pour une opération de bandelette pour la résection et la transplantation hépatiques est élaboré.

Scintigraphie squelette

Lorsque la tumeur se développe, elle est souvent localisée dans le tissu osseux, elle est donc scannée. Les zones de lésion sont identifiées par injection préalable de produit de contraste, elles deviennent visibles sur les radiographies.

Angiographie

Cette méthode de radiographie est basée sur la propriété du contraste. Il est injecté par voie sanguine dans l'artère hépatique. Après cette procédure, le schéma vasculaire du système circulatoire hépatique est clairement visible sur les images. L'examen est effectué avant l'introduction de médicaments chimiothérapeutiques dans la zone touchée, suivi de l'isolement de la tumeur de l'approvisionnement en sang (embolisation). La méthode révèle des lésions de plus de 2 cm, la procédure est réalisée sous anesthésie locale et provoque un léger inconfort. L'analyse des images permet de confirmer le diagnostic de "cancer".

Quels indicateurs sanguins et urinaires seront élevés avec l'hépatite C?

Quelles numérations globulaires indiquent une cirrhose du foie?

Tests pour le cancer du foie: marqueurs tumoraux, leurs types, normes et interprétation des indicateurs

Le cancer du foie est-il visible à l'échographie: à quoi ressemblent les différents types de tumeurs à l'échographie?

Cancer du foie: diagnostic et traitement

Le cancer est une maladie insidieuse, souvent aux premiers stades de ses symptômes sont similaires à d'autres affections, ce qui complique le diagnostic. Dans les derniers stades, le traitement est souvent inutile, il n'est possible que d'atténuer la souffrance. Pour détecter les tumeurs, un diagnostic en clinique du cancer du foie par échographie est recommandé, ainsi qu'un certain nombre de tests de laboratoire.

Ainsi, il est possible de déterminer la pathologie, alors qu'il n'y a toujours pas de métastase. Une attention constante à votre santé avec les facteurs de risque existants ou la prédisposition héréditaire minimisera les dommages à la santé.

Symptômes

Dans les premiers stades, le cancer du foie est difficile à diagnostiquer, car les symptômes sont pratiquement inexistants. Le médecin ne peut pas ressentir le gonflement avec ses mains ou déterminer par un examen visuel.

Mais une personne qui surveille sa santé doit faire attention aux manifestations alarmantes:

  • sensation de malaise souvent dérangeante,
  • augmentation soudaine de la température,
  • perte de poids drastique,
  • perte d'énergie, syndrome de fatigue chronique,
  • mauvais travail du tube digestif,
  • diminution de l'hémoglobine,
  • inconfort sous la côte droite.

Aux stades suivants, une augmentation du volume de l'abdomen est observée, le médecin peut sentir la tumeur sans équipement spécial. Il y a une douleur dans la zone à la palpation, une augmentation de la taille de la glande se manifeste clairement.

Lorsque le développement de la maladie commence, un symptôme tel qu'une couleur de peau jaunâtre apparaît. Les conséquences d'une insuffisance hépatique sont révélées, à savoir une mauvaise digestion des aliments, une faiblesse, un changement de couleur des matières fécales et de l'urine. L'organe affecté devient plus dense, des tubercules apparaissent à sa surface.

Dans le cas du développement d'un processus pathologique sur la base d'une cirrhose du foie, le processus douloureux est plus rapide et plus prononcé. Les effets secondaires de l'oncologie s'intensifient, le patient souffre de frissons, de saignements de nez, la douleur du côté droit devient plus forte.

Groupe à risque - infectés par le VIH, patients atteints d'hépatite chronique. Si les mesures n'ont pas été prises à temps ou n'ont pas donné de résultats, la métastase commence. Une image des métastases échographiques sur la photo montre généralement qu'elles passent aux lobes non affectés de la glande et aux organes les plus proches.

La lésion la plus courante est le carcinome, comme on le voit, vous pouvez le découvrir sur les images sur Internet. Cette oncologie est formée de cellules épithéliales mutées, qui cessent d'abord de remplir les fonctions qui leur sont assignées, puis se développent rapidement.

Des analyses de sang

Pour obtenir une image de la maladie, un test sanguin est prescrit pour le cancer du foie et ses premiers symptômes. Il est nécessaire de subir les types suivants de recherche sur les biomatériaux:

  • Sur les marqueurs tumoraux - substances spécifiques présentes dans le sang uniquement chez les patients cancéreux.
  • Général - appliqué tôt.
  • Biochimie - Les médecins étudient l'activité des enzymes hépatiques.

Après un test sanguin pour une oncologie suspectée, les indicateurs obtenus pourront indiquer une pathologie. Mais comme des écarts par rapport à la norme sont possibles avec un certain nombre d'autres maladies, il est impossible de diagnostiquer immédiatement.

Par conséquent, si une personne sait comment vérifier le foie, seul un médecin peut poser un diagnostic.

Même avec des symptômes précoces, l'automédication ne fait qu'aggraver la situation..

Général et biochimique

Les formations tumorales pendant le processus de croissance absorbent une grande quantité de nutriments du corps. En cours de formation, ils libèrent diverses substances, y compris des toxines. Une formule sanguine complète, si une tumeur est suspectée, peut montrer des changements dans le corps.

L'oncologie provoque souvent une diminution de l'hémoglobine, l'apparition d'échinocytes - érythrocytes altérés. L'intoxication par les toxines entraîne également une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes, une diminution des taux de lymphocytes et une augmentation des neutrophiles. Mais de telles manifestations sont possibles avec d'autres maladies, par exemple, l'histiocytose, les processus inflammatoires.

Un test sanguin biochimique pour le cancer ou LHC est le principal moyen de détecter les violations au stade de l'examen primaire du foie. Le fonctionnement de l'organe est évalué sur la base des informations reçues sur le métabolisme des protéines, des glucides et des graisses. L'étude standard comprend un dépistage avec six indicateurs, les résultats suivants, exprimés en μmol / litre, sont considérés comme la norme:

  • Bilirubine totale ou indirecte - 3,4 - 17,1 chez les adultes et les enfants, sauf les nourrissons,
  • Bilirubine directe - jusqu'à 4,3,
  • ALP total - 1-3 paranitrophénol et 0,5 à 1,3 phosphore inorganique,
  • ALT - chez un homme en bonne santé de 0,5 à 2, chez une femme en bonne santé 0,5 à 1,5,
  • AsAT - 0,1-0,45,
  • Gamma glutamyl transpeptidase - chez les hommes: de 15 à 106, la norme pour les femmes 10-66.

Après la biochimie, les patients suspects de tumeur maligne se voient souvent prescrire une étude pour les marqueurs tumoraux.

Sang pour marqueurs tumoraux

Dans l'urine et le sang des personnes touchées par le cancer, il existe des protéines spéciales - des marqueurs tumoraux. Ils sont produits par les tissus tumoraux aux premiers stades de la maladie, ce qui rend le diagnostic possible, alors qu'il n'y a toujours pas de signes évidents de maladie et de malaise grave..

Chez environ 8 patients sur 10, les tests de dépistage du cancer du foie aux stades précoces montrent une augmentation du taux d'alpha-foetoprotéine, un marqueur tumoral de cet organe. Taux de contenu pour adultes - 15 ng / ml.

En raison du fait que chaque protéine avec un degré élevé de précision indique le foyer de la maladie, un diagnostic précoce est possible. Le patient reçoit les résultats de l'analyse en 1-2 jours, moyennant des frais supplémentaires dans une clinique privée, ce délai est réduit à plusieurs heures.

Cependant, l'étude des marqueurs tumoraux ne donne pas toujours une image fiable de l'emplacement de la tumeur. Une augmentation de la concentration d'AFP est également possible pendant la grossesse avec malformations fœtales, hépatite, cirrhose.

Tests d'urine

Lorsqu'une analyse d'urine est effectuée pour un cancer du foie, les indicateurs ne peuvent souvent pas être un indicateur de changements. Cependant, l'apparition de sang dans l'urine ou les corps cétoniques indique une dégradation des tissus due à une augmentation du catabolisme..

Cependant, les corps cétoniques peuvent également être trouvés chez les personnes à la diète et les diabétiques. Par conséquent, cet examen est toujours utilisé en conjonction avec des méthodes de diagnostic plus précises..

Diagnostics instrumentaux

Si des tumeurs hépatiques sont diagnostiquées, des méthodes instrumentales sont souvent utilisées. Tous sont basés sur l'étude du tissu hépatique, qui est extrait de différentes manières:

  • La ponction implique l'introduction d'une fine aiguille dans la cavité abdominale. Avant la procédure, le patient reçoit une anesthésie locale. Pour contrôler le mouvement de l'instrument, des ultrasons ou CT sont utilisés. Lorsque l'aiguille pénètre dans le tissu tumoral, le médecin sélectionne un morceau de biomatériau pour un examen plus approfondi. Il y a des images de cancer du foie sur Internet qui donnent au patient une idée de la maladie. Mais seul un spécialiste disposant de l'équipement nécessaire peut reconnaître l'oncologie grâce à un échantillon prélevé.
  • L'endoscopie hépatique ou la laparoscopie est réalisée à l'aide d'un appareil spécial - un endoscope avec une caméra vidéo intégrée. Ces dispositifs sont de deux types - métalliques rigides et flexibles, transmettant des images via des fibres optiques. L'appareil est inséré dans le corps par des ouvertures naturelles - anus ou bouche. Le spécialiste à l'écran peut voir la localisation de la tumeur et sa taille.
  • Si vous êtes intéressé par la façon de diagnostiquer l'oncologie par chirurgie, une biopsie est utilisée dans ce cas. Le médecin prélève plusieurs particules du néoplasme, dont le nombre dépend des foyers existants. Le matériel prélevé est envoyé pour une recherche en laboratoire.

Diagnostic par ultrasons

L'échographie montre des néoplasmes dans le foie avec une précision assez élevée et est considérée comme le principal moyen d'étudier un organe malade. Le diagnostic par échographie permet de déterminer la taille du néoplasme, sa localisation, s'il est malin.

Afin de ne pas confondre l'oncologie avec d'autres maladies présentant des symptômes similaires, une ponction est effectuée. Cette action est possible sans léser la peau..

Un examen échographique est basé sur la propagation du son à une fréquence spécifique. Il n'est pas inclus dans la gamme de fréquences entendues par une personne, mais avec le traitement informatique des vibrations sonores réfléchies, il est possible d'afficher une image de la maladie dans le cas d'un processus tumoral. À quoi ressemble un cancer Une photo échographique vous aidera à trouver une échographie - une image d'un foie malade obtenue à la suite de la procédure.

Beaucoup s'intéressent à la recherche pour savoir s'il est possible de déterminer l'emplacement exact de la tumeur sur une échographie. Même lors d'une biopsie, un appareil à ultrasons est utilisé pour que le médecin puisse placer l'aiguille au bon endroit sur l'organe. La ré-exécution de la procédure vous permet de suivre l'efficacité du traitement appliqué. L'examen échographique est peu coûteux, des appareils sont disponibles dans chaque hôpital.

Lorsqu'on lui demande si l'échographie montre un cancer du foie, il convient de répondre que la méthode de réalisation de l'opération et les qualifications du médecin comptent. Le résultat est influencé par l'emplacement des équipements et des capteurs. Les indicateurs obtenus dans une autre clinique peuvent différer, ils ne peuvent donc pas être qualifiés de précis à 100%.

Imagerie par résonance magnétique

Une procédure coûteuse qui n'est pas pratiquée dans tous les établissements médicaux. Habituellement, l'appareil est installé dans des cliniques privées et tout le monde ne peut pas payer pour la procédure. Mais il est totalement indolore, approuvé pour les femmes enceintes, n'a aucun effet secondaire.

Grâce à l'IRM, il est possible de déterminer avec précision la présence d'oncologie à n'importe quel stade de la maladie. Mais tout le monde ne peut pas subir une telle enquête. Il n'est pas toléré par les personnes souffrant de claustrophobie et ne convient pas non plus aux patients obèses qui ne peuvent tout simplement pas rentrer dans l'appareil..

Tomodensitométrie

Il s'agit d'une procédure indolore utilisant un agent de contraste visible sur les instruments.

Le patient prend un médicament spécial, grâce auquel les contours des organes deviennent clairement visibles.

Ainsi, à l'aide de la tomodensitométrie, le cancer du foie peut être détecté avec précision, tout en évaluant la taille de la tumeur et sa localisation par rapport aux vaisseaux sanguins..

L'appareil ne donnera pas une image plate, mais un ensemble d'images de sections du corps humain.

Angiographie

Il s'agit d'une technique dont l'action est réalisée par l'introduction d'un agent de contraste contenant de l'iode. Il est utilisé dans les examens aux rayons X, la tomodensitométrie et l'IRM. Lors de la réalisation de radiographies ou d'autres examens, le médecin module la vue de l'organe dans une image tridimensionnelle. Par l'emplacement des vaisseaux sanguins, on juge dans quelle mesure l'organe est affecté, s'il y a des tumeurs.

Cet examen facilite la planification à venir de l'opération, y compris l'embolisation. En cas de saignement, qui peut être un effet secondaire du cancer du foie, le diagnostic sanguin par angiographie, utiliser des médicaments pour arrêter le sang. De la vasopressine ou des emboles sont injectées dans le vaisseau saignant, provoquant un blocage.

Biopsie du foie

Il est prescrit avec une teneur accrue en marqueurs tumoraux hépatiques. La procédure vous permet de déterminer la structure du foie et l'étendue de la lésion, ainsi que de savoir avec certitude si la tumeur est maligne. La biopsie comporte un certain degré de risque associé à une concentration élevée de vaisseaux sanguins dans le foie. De nombreux patients se plaignent de douleurs lors de la biopsie.

Il existe également les risques suivants:

  • si l'outil d'échantillonnage pénètre dans le récipient, une purge est possible,
  • ponction de l'intestin, du poumon ou de la vésicule biliaire avec une aiguille,
  • pénétration de microbes pathogènes dans le corps.

Après la procédure, il est important que le patient soit transporté de l'hôpital. De retour à la maison, vous devez rester au lit jusqu'au lendemain. Pendant la semaine, vous ne pouvez pas porter de poids, faire de l'activité physique. Les résultats du test seront prêts dans 7 à 14 jours.

Diagnostic du cancer du foie - études de laboratoire et instrumentales

Le cancer du foie est un groupe de tumeurs malignes qui se développent à partir des cellules ou du stroma d'un organe. Le type le plus courant est le carcinome hépatocellulaire. Selon l'OMS, cette maladie est l'une des causes de décès les plus courantes. Le cancer se développe dans le contexte de la cirrhose, de l'hépatite virale, de l'alcoolisme et des effets toxiques de certaines substances. Les hommes souffrent quatre fois plus souvent que les femmes. Malgré des méthodes de traitement de haute technologie, le taux de survie à cinq ans du carcinome hépatocellulaire ne dépasse pas 30%.

Méthodes de diagnostic de base

Le diagnostic du cancer du foie consiste en un examen objectif, la nature du développement de la maladie, les résultats des méthodes d'examen instrumentales et de laboratoire.

Inspection visuelle

Le carcinome hépatocellulaire se développe très rapidement. Au début, il se caractérise par des manifestations non spécifiques - douleur dans le haut de l'abdomen, fièvre prolongée, perte d'appétit, perte de poids. Les signes cliniques typiques surviennent plus tard.

Bientôt, le foie commence à grossir, son bord inférieur atteint le nombril. La palpation peut déterminer le sceau à la surface de l'organe. Les symptômes tardifs du cancer sont un jaunissement de la peau, des ballonnements et des varices sur la paroi abdominale antérieure. Le visage acquiert une teinte terreuse, la perte de poids prononcée des membres associée à un ventre élargi attire l'attention. L'épistaxis se produit souvent.

Prendre l'anamnèse

La clarification de la dynamique de la maladie est très importante pour le diagnostic. Lors de la première visite à la clinique, le médecin interroge le patient sur la prescription des plaintes, la nature de leur développement. Ensuite, l'ordre d'apparition des symptômes, sa gravité est déterminée. Pour détecter une possible cause de cancer, d'hérédité, de pathologies concomitantes, la présence de facteurs nocifs industriels est étudiée.

Recherche en laboratoire

Le diagnostic de laboratoire du cancer du foie vise à examiner le sang, à identifier des marqueurs spécifiques d'une tumeur maligne.

Analyse générale de l'urine et du sang

Un test sanguin général pour le cancer du foie donne les écarts suivants par rapport à la norme:

  • une diminution du taux d'érythrocytes et / ou d'hémoglobine - anémie de gravité variable;
  • une augmentation du nombre de leucocytes, un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche;
  • granularité des érythrocytes associée à une intoxication;
  • augmentation significative de l'ESR - 50 et plus mm / h.

Ces numérations globulaires dans le cancer du foie ne sont pas spécifiques, car elles peuvent être observées dans d'autres maladies. Sur leur base, le diagnostic ne peut pas être posé, mais on peut conclure qu'il existe un processus pathologique.

Dans l'analyse générale de l'urine, des changements apparaissent rarement, ils peuvent déjà être observés avec une oncologie avancée:

  • une augmentation des corps cétoniques à la suite de la dégradation des protéines;
  • l'apparition de l'urobiline;
  • augmentation de l'urée.

Ces critères montrent le degré de perturbation métabolique due à l'intoxication..

Biochimie du sang

Les tests biochimiques pour le cancer du foie révèlent des changements dans les indicateurs suivants:

  • augmentation des niveaux de globuline;
  • croissance du fibrinogène;
  • activité phosphatase alcaline significative.

Il est important de savoir! Ces indicateurs ne peuvent pas non plus être considérés comme fondamentaux pour le diagnostic, car ils ne reflètent que le degré de dysfonctionnement hépatique..

Marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux sont des substances présentes dans le sang uniquement lors du développement de tumeurs malignes. Pour le carcinome hépatocellulaire, il s'agit d'alpha-foetoprotéine. Ce marqueur tumoral du cancer du foie est une combinaison de protéines et de glucose, qui n'est présente que dans le corps de l'embryon et du fœtus. Après la naissance, son nombre diminue fortement, atteignant presque zéro..

Les marqueurs tumoraux du cancer du foie ne sont pas spécifiques; ils peuvent également être détectés dans d'autres maladies oncologiques. Un carcinome hépatocellulaire peut être suspecté si le taux de cette protéine dépasse 1000 ng / ml. Si la quantité d'alpha-foetoprotéine est significativement supérieure à ce chiffre, elle est déjà considérée comme un marqueur spécifique du cancer du foie..

Préparation à la collecte de sang

Le sang pour l'analyse générale et biochimique du cancer du foie est prélevé de la manière habituelle. La procédure est effectuée le matin; il est conseillé à une personne de manger au moins 12 heures avant l'étude. 2-3 jours avant le test, ils adhèrent aux principes d'une alimentation saine. Le sang est prélevé dans la veine cubitale, puis des études de laboratoire sont effectuées.

Recherche instrumentale

Les méthodes instrumentales vous permettent d'évaluer visuellement l'apparence de l'organe, de déterminer l'emplacement, le nombre et la taille des néoplasmes. Le décryptage des études est donné par les médecins qui les mènent, mais le diagnostic est posé sur la base d'un ensemble de données.

Il s'agit de la principale méthode de diagnostic du cancer. La tumeur elle-même est détectée, sa localisation dans l'organe, sa taille. L'échographie évalue l'état structurel du tissu hépatique. Un signe de néoplasme est une zone sombre avec des bords irréguliers..

CT et IRM

Ces deux méthodes de recherche de faisceaux se caractérisent par une précision et une spécificité élevées. La tomodensitométrie nécessite l'administration intraveineuse d'un agent de contraste - Ultravist ou Omnipak. Ils contiennent de l'iode, qui s'accumule à l'intérieur du néoplasme et le rend plus «visible».

L'IRM fournit une image couche par couche du tissu à l'étude, de sorte que même la plus petite tumeur puisse être détectée. La méthode est basée sur la capacité des faisceaux magnétiques à pénétrer dans les organes et à en réfléchir à des vitesses différentes. Également utilisé pour le diagnostic différentiel avec d'autres maladies. Permet de distinguer un néoplasme malin d'un néoplasme bénin. Avec son aide, vous pouvez déterminer l'état des vaisseaux à l'intérieur de l'organe..

Laparoscopie diagnostique

C'est indicatif lorsque la tumeur atteint une grande taille. Dans ce cas, l'image laparoscopique ressemble à ceci:

  • un gros nœud simple, de surface inégale, gris blanchâtre, de consistance dense;
  • cancer multinodulaire - plusieurs formations de différents diamètres, marron;
  • cirrhose-cancer - une capsule épaissie, de nombreux petits nodules à la surface du foie.

En outre, la laparoscopie peut révéler la présence de liquide libre dans la cavité abdominale - ascite.

Angiographie

Il s'agit d'une méthode d'étude des vaisseaux du foie à l'aide d'un appareil à rayons X et d'un produit de contraste injecté. Il est utilisé pour évaluer l'état des artères alimentant le néoplasme, sur la base de laquelle une conclusion est tirée sur la possibilité d'une intervention chirurgicale.

Biopsie par ponction

Ce type de diagnostic repose sur l'examen microscopique des tissus hépatiques. Un morceau d'organe est prélevé par ponction. Prenez une longue aiguille avec une tige creuse, percez la paroi abdominale antérieure pour atteindre le foie. La procédure est réalisée sous contrôle échographique. Un morceau est prélevé sur le néoplasme, puis du matériel histologique est préparé, qui est étudié au microscope.

La tomographie par émission de positrons fait référence aux méthodes de recherche sur les radionucléides. Cette analyse est assez compliquée et coûteuse et nécessite un équipement spécial. Un radiopharmaceutique est injecté dans une veine, puis le corps est scanné avec un tomographe à positons. Le tissu tumoral absorbe beaucoup plus d'agent de contraste que les hépatocytes sains. Par conséquent, lorsqu'il est translucide, il semble beaucoup plus lumineux..

Marqueurs tumoraux spécifiques

Pour le foie, seule l'alpha-foetoprotéine est un indicateur spécifique. Il existe de nombreux autres marqueurs tumoraux, mais ils peuvent être détectés dans le cancer de l'estomac, des ovaires, du pancréas.

Avantages du diagnostic précoce du cancer

Le carcinome hépatocellulaire est l'un des cancers les plus agressifs. La durée de vie après diagnostic est calculée en plusieurs années. Le pronostic est encore aggravé par le fait que la maladie, en règle générale, est détectée à 3-4 stades, lorsque la propagation des métastases a déjà commencé.

Attention! Plus une tumeur cancéreuse est détectée tôt, le traitement commencera tôt.

Dans ce cas, il est possible de réaliser une approche combinée, comprenant chimiothérapie, radiothérapie et chirurgie. Une assistance précoce vous permet d'améliorer le bien-être du patient, de maximiser sa durée de vie.

Tests pour le cancer du foie: marqueurs tumoraux, leurs types, normes et interprétation des indicateurs

Caractéristiques de l'évolution du cancer du foie

Pour une détection précoce de la maladie, chaque personne doit connaître ses signes cliniques. Il est important de se rappeler qu'au stade initial, la pathologie ne présente pas de symptômes prononcés, vous devez donc faire attention à votre santé et aux «signaux» du corps concernant toute perturbation du fonctionnement de l'organe.

Vous devez faire attention à:

  • des troubles dyspeptiques tels que nausées, brûlures d'estomac, vomissements et dysfonctionnement intestinal associés à une digestion altérée;
  • lourdeur ou inconfort dans le foie. Nous nous concentrons sur le fait que la douleur n'apparaît que lorsque la capsule fibreuse de l'organe est étirée, ce qui s'accompagne d'une irritation de ses récepteurs. Quant au parenchyme hépatique lui-même, il n'a pas de terminaisons nerveuses. Compte tenu de cela, il convient de rappeler que la douleur n'est pas le premier signe de pathologie et indique déjà la progression du cancer;
  • perte de poids;
  • perte d'appétit;
  • remplissage rapide de l'estomac et apparition de lourdeur;
  • décoloration de la peau et des muqueuses;
  • gonflement des membres;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, qui est associée à l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • la peau qui gratte.

Le diagnostic du cancer du foie comprend un examen visuel du patient, ainsi qu'un examen supplémentaire:

  1. analyse clinique générale - révèle une augmentation de l'ESR, une diminution de l'hémoglobine et une augmentation du nombre de leucocytes;
  2. une réaction en chaîne par polymérase et un dosage immunoenzymatique pour le cancer du foie sont nécessaires pour le diagnostic différentiel. Ils sont prescrits pour exclure les dommages viraux à l'organe. Au cours de l'étude, des anticorps dirigés contre l'agent pathogène sont détectés, qui sont produits par le système immunitaire. La PCR permet de détecter une infection dans le sang, ainsi que d'évaluer la charge virale en calculant la concentration d'agents pathogènes dans un volume fixe de matériel biologique;
  3. biochimie - chargé d'analyser la fonction hépatique. Le médecin s'intéresse au taux de transaminases (ses enzymes), de bilirubine (totale, fractions), de protéines et de phosphatases alcalines. La numération formule sanguine dans le cancer du foie change comme suit: augmentation des ALAT et AST, ce qui indique la destruction des hépatocytes (cellules d'organes) Les niveaux de protéines diminuent en raison de l'inhibition de leur synthèse et la bilirubine augmente dans le contexte d'une insuffisance hépatique progressive. La recherche en laboratoire permet de juger de la sévérité du processus oncologique. L'analyse biochimique est utilisée pour évaluer la dynamique des changements dans le fonctionnement d'un organe, par conséquent, elle est prescrite plusieurs fois au cours du traitement;
  4. coagulogramme - nécessaire pour évaluer le travail du système de coagulation. Une augmentation des saignements est observée dans un contexte de carence en protéines;
  5. diagnostic par ultrasons - vous permet de visualiser le foie et d'autres organes internes, ce qui est nécessaire pour évaluer leur structure, leur taille et leur forme. L'échographie permet d'examiner les ganglions lymphatiques et d'établir la prévalence du processus malin;
  6. imagerie par résonance magnétique et calculée - sont utilisées pour visualiser les métastases et déterminer le stade du processus oncologique;
  7. biopsie. La méthode consiste à examiner la structure du foie, ce qui permet d'établir la composition cellulaire de la tumeur, de déterminer les tactiques thérapeutiques et de sélectionner les médicaments de chimiothérapie les plus efficaces;
  8. angiographie - est nécessaire pour étudier le flux sanguin et détecter les vaisseaux affectés;
  9. marqueurs du cancer du foie - permettent de suspecter la maladie à un stade précoce.

Laparoscopie diagnostique du foie (avec vidéo)

La laparoscopie diagnostique du foie n'est pas le moyen le plus rationnel de diagnostiquer le cancer du foie, mais c'est néanmoins le seul en l'absence d'autres technologies. L'essence de la méthode réside dans la réalisation, à première vue, d'une opération à part entière. Une équipe chirurgicale est appelée dans la salle d'opération, le patient est anesthésié, les chirurgiens pratiquent plusieurs petites incisions dans l'abdomen et insèrent du matériel vidéo et des pinces à l'intérieur. Peu à peu, étape par étape, les médecins examinent la surface du foie de tous les côtés, si nécessaire, prélèvent un morceau de tissu pour analyse histologique, décidant ainsi de procéder ou non à l'opération. À première vue, la laparoscopie hépatique peut sembler une méthode sans faille, mais c'est loin d'être le cas. Premièrement, la nécessité d'une anesthésie et la convocation d'une équipe chirurgicale entraînent déjà de grandes difficultés même au premier stade. L'anesthésie elle-même est un médicament toxique, qui n'est indiqué à un patient affaibli par la maladie que pour des raisons de santé. De plus, lorsque la cavité abdominale est coupée, peu importe les efforts des médecins, de l'oxygène pénètre à l'intérieur, ce qui active instantanément la croissance d'une tumeur cancéreuse encore plus qu'auparavant. Il va sans dire qu'une sortie désagréable de l'anesthésie et la cicatrisation des plaies attendent le patient.

La vidéo «laparoscopie hépatique» montre comment cette étude est réalisée:

Il est clair que tout appareil CT ou MPT encombrant dans ce cas est meilleur que la laparoscopie diagnostique. En règle générale, les chirurgiens utilisent une méthode de diagnostic du cancer du foie à l'aide de ce type d'intervention chirurgicale, lorsque même après une série d'études, il y a des doutes sur ce que le patient a encore: cancer, kyste ou autre maladie?

Marqueurs tumoraux - qu'est-ce que c'est?

Les tests de laboratoire pour le cancer du foie font partie intégrante du diagnostic complet de la maladie. Les marqueurs tumoraux jouent un rôle important.

Il s'agit d'une structure protéique qui contient également des glucides et des lipides. Les marqueurs sont produits soit par la tumeur elle-même lors du processus de division de ses cellules, soit par le tissu hépatique non affecté entourant le foyer de la tumeur. Une partie d'entre eux est excrétée du corps et la seconde circule dans la circulation sanguine. Sur la base de l'analyse de la dynamique des changements de cet indicateur, le médecin parvient à retracer le taux de progression de la maladie, à suspecter l'apparition de métastases dans d'autres organes internes et à diagnostiquer la récidive de l'oncopathologie en temps opportun..

Les résultats de l'étude doivent être interprétés en conjonction avec la clinique et les données des méthodes instrumentales. Le diagnostic final est fait sur la base de la réponse de l'analyse histologique. Il s'agit de l'étude de la structure cellulaire du tissu hépatique prélevé lors d'une biopsie.

Méthodes d'examen instrumental

Dans les néoplasmes hépatiques, la structure du tissu diffère considérablement du parenchyme. Les méthodes de diagnostic radiologique permettent aux stades initiaux de déterminer la taille et la nature du cancer. En règle générale, le patient est diagnostiqué par plusieurs méthodes..

Ceci est intéressant: Cancer du pancréas avec métastases hépatiques: traitement, prévisions, durée de vie des personnes

Procédure d'échographie

L'échographie révèle la taille du foie, une modification de la densité du tissu fonctionnel, des phoques vasculaires pathologiques, de petits foyers sont visibles. L'analyse des résultats de la recherche n'est pas une base pour poser un diagnostic.

Mais selon un changement du schéma vasculaire, une structure hétérogène avec un foie hypertrophié, le cancer est diagnostiqué avant l'apparition de foyers tumoraux visibles.

CT et IRM

Sur une tomodensitométrie réalisée pour un cancer, un pigment de contraste est injecté dans le sang d'un patient cancéreux. Ensuite, l'organe est scanné longitudinalement dans plusieurs plans avec un petit pas. Les diagnostics localisent la lésion avec une grande précision. Le degré de dommage aux tissus, aux vaisseaux sanguins, aux ganglions lymphatiques et aux organes adjacents au foie est visible.

L'imagerie par résonance magnétique fonctionne également sur le principe du balayage plan. Mais au lieu des rayons X, des ondes radio d'une certaine fréquence sont dirigées vers le patient..

La tomographie et l'IRM permettent un échantillonnage de haute précision des tissus affectés pour l'analyse histologique.

Biopsie du foie

Il existe différentes techniques de ponction pour collecter du matériel cellulaire pour l'analyse du cancer:

  1. Percutanée implique l'introduction d'une longue aiguille spéciale entre les dernières côtes du côté droit.
  2. La chirurgie laparoscopique se fait à l'aide d'un endoscope, qui est inséré à travers une petite incision. Avec cette méthode, le tissu est prélevé pour analyse à partir de plusieurs sites à la fois..
  3. La voie transveineuse est réalisée par l'introduction d'un cathéter le long du lit vasculaire. Méthode d'épargne, utilisée pour les patients présentant une mauvaise coagulation sanguine.

La procédure est effectuée dans un hôpital et prend deux à trois heures. Il est facilement toléré par les patients, les complications sont extrêmement rares.

Laparoscopie

Un examen efficace est réalisé sous anesthésie générale. L'analyse de l'état de la cavité abdominale se fait avec l'introduction de dioxyde de carbone, elle facilite le mouvement de l'endoscope sur la surface des organes.

Ceci est intéressant: Cancer du poumon avec métastases hépatiques: durée de vie des personnes, pronostic, symptômes et traitement

À l'examen, la taille de la tumeur est déterminée, un plan pour une opération de bandelette pour la résection et la transplantation hépatiques est élaboré.

Scintigraphie squelette

Lorsque la tumeur se développe, elle est souvent localisée dans le tissu osseux, elle est donc scannée. Les zones de lésion sont identifiées par injection préalable de produit de contraste, elles deviennent visibles sur les radiographies.

Angiographie

Cette méthode de radiographie est basée sur la propriété du contraste. Il est injecté par voie sanguine dans l'artère hépatique. Après cette procédure, le schéma vasculaire du système circulatoire hépatique est clairement visible sur les images. L'examen est effectué avant l'introduction de médicaments chimiothérapeutiques dans la zone touchée, suivi de l'isolement de la tumeur de l'approvisionnement en sang (embolisation). La méthode révèle des lésions de plus de 2 cm, la procédure est réalisée sous anesthésie locale et provoque un léger inconfort. L'analyse des images permet de confirmer le diagnostic de "cancer".

Marqueurs tumoraux pour le cancer du foie

La composition quantitative des antigènes tumoraux est déterminée lors du diagnostic de nombreuses maladies, et le cancer du foie ne fait pas exception. L'analyse est largement utilisée en oncologie, elle est nécessaire pour l'examen du patient et le choix des tactiques de traitement.

Il est important de se rappeler que les marqueurs sont un indicateur non seulement d'un processus malin, mais également de maladies inflammatoires..


À cet égard, ne vous laissez pas intimider par la détection de leur niveau accru. Ils font référence à des techniques diagnostiques auxiliaires qui doivent être associées à d'autres études (TDM, biopsie).

Il est conseillé d'utiliser des marqueurs tumoraux pour dépister les personnes à risque afin de déterminer la probabilité de développer un cancer. Ils sont également utilisés pour surveiller la chimiothérapie et évaluer la radicalité de l'intervention chirurgicale pour supprimer le foyer oncologique. Immédiatement après l'opération, les indicateurs augmentent souvent, de sorte que l'examen est programmé après quelques mois.

Indications pour la procédure

En médecine moderne, le concept de cancérophobie est connu - la peur de l'apparition d'un cancer. Une personne souffrant de ce phénomène est encline à subir régulièrement des examens et des tests de marqueurs tumoraux pour identifier les processus oncologiques des organes internes. Vous ne devez pas subir de procédures de diagnostic sur une base régulière - les personnes à risque de pathologie ont besoin de telles mesures. La prédisposition génétique est une raison sérieuse de passer ce test régulièrement, car la présence de parents atteints de maladies oncologiques des organes internes du tractus gastro-intestinal augmente considérablement le risque de pathologie oncologique chez un patient.

Les cas suivants appartiennent aux indications primaires:

  • Les jonctions cellulaires hépatiques bénignes se transforment en éléments malins.
  • Le test est effectué pour déterminer le traitement médicamenteux et son efficacité supplémentaire..
  • Le test détermine la faisabilité d'une intervention chirurgicale.
  • Le patient était auparavant atteint d'oncologie.
  • Il existe une pathologie bénigne des organes internes.
  • La procédure est effectuée afin de détecter les métastases aux organes internes voisins.
  • Avec l'aide de marqueurs tumoraux, il est plus facile de contrôler l'évolution de la maladie.
  • Au moindre soupçon de pathologie maligne.
  • Le médecin doit confirmer le diagnostic de cancer du foie.
  • Le patient a de multiples plaintes concernant le fonctionnement des organes internes du tractus gastro-intestinal et des sensations douloureuses dans le foie.
  • Cette technique est nécessaire pour identifier la maladie au stade initial de progression..

Un nombre excessif de leucocytes et une diminution du nombre de plaquettes lors d'un test sanguin général sont considérés comme une raison alarmante pour la nomination d'une technique. La formation de lymphoblastes et l'accélération du processus de sédimentation des érythrocytes sont également considérées comme préoccupantes. Ces indicateurs d'un test sanguin général n'indiquent pas toujours la présence d'un processus pathologique dans la région du foie ou de tout autre organe interne. Des changements similaires dans la circulation sanguine et le système lymphatique provoquent de nombreuses maladies, mais les scientifiques ont prouvé que la présence de composés protéiques étrangers dans les fluides biologiques du corps humain indique l'apparition d'un néoplasme malin..

La réussite du test et le décodage ultérieur sont prescrits par le médecin.

Indications pour la recherche

Les marqueurs tumoraux du cancer du foie doivent être utilisés pour:

  1. détection primaire des cellules malignes dans l'organe;
  2. diagnostic différentiel de la maladie primaire et des métastases;
  3. évaluer la dynamique de la progression de la pathologie;
  4. surveiller l'efficacité de la chimiothérapie;
  5. dépistage des personnes à risque. Cela s'applique aux patients à long terme atteints d'hépatite et de cirrhose.

La recherche en laboratoire est assignée:

  • avant de commencer la chimiothérapie, ce qui est nécessaire pour établir la concentration des marqueurs. À l'avenir, la dynamique sera évaluée en ne tenant compte que des indicateurs qui avaient les valeurs maximales;
  • à la fin du traitement - nécessaire pour déterminer le niveau de référence des indicateurs après la fin de la chimiothérapie ou de la chirurgie. Cela est nécessaire pour le suivi ultérieur de la dynamique et la détection rapide de la rechute, qui se manifeste par une augmentation des marqueurs tumoraux;
  • après le traitement - tous les trois mois pendant deux ans et deux fois par an - par la suite;
  • avant de changer le schéma de chimiothérapie;
  • un mois après la première augmentation détectée des marqueurs tumoraux.

Entraînement

Pour obtenir des données d'analyse fiables, vous devez respecter certaines règles de préparation au don de sang. Voici les principaux:

  • la collecte de matériel biologique est effectuée le matin à jeun. L'intervalle «faim» ne doit pas être inférieur à 8 heures. Le patient n'a droit qu'à de l'eau;
  • l'analyse est effectuée avant le début de la chimiothérapie ou deux semaines après la fin du cours thérapeutique;
  • deux jours avant le prélèvement sanguin, vous devez renoncer à l'alcool, à une activité physique intense et vous devez également adhérer à un régime alimentaire;
  • si le patient prend des médicaments, parlez-en au médecin.

Où puis-je me faire tester? Comment s'y préparer?

Des tests de marqueurs tumoraux du cancer du foie sont effectués dans différents laboratoires. Ils peuvent être commandés à la clinique européenne.

Différents laboratoires peuvent utiliser différentes méthodes de test d'antigène sanguin, de sorte que les résultats peuvent ne pas être les mêmes..

Avant de prendre une analyse pour l'alpha-foetoprotéine, il n'est pas recommandé de manger 4 heures avant l'étude, vous ne devez pas fumer dans les 30 minutes.

Préparation aux études pour d'autres marqueurs tumoraux du foie

Analyse du marqueur de tumeur hépatique CEA:

  • Le sang est donné à jeun - vous ne pouvez rien manger en 8 heures, vous ne pouvez boire que de l'eau non gazeuse.
  • L'activité physique, le stress psycho-émotionnel sont interdits 30 minutes avant l'étude.
  • Ne pas fumer en 24 heures.

Analyse pour CA 19-9: ne pas fumer en 30 minutes.

Test de ferritine:

  • Le sang est donné à jeun - vous ne pouvez rien manger en 8 heures, vous pouvez boire de l'eau plate.
  • L'activité physique, le stress psycho-émotionnel sont interdits 30 minutes avant l'étude.
  • Ne pas fumer pendant une demi-heure.
  • Pendant 3 jours, vous devez arrêter de prendre des suppléments de fer.

Indicateurs de décodage

La tumeur est capable de produire environ 200 composés protéiques, mais seuls quelques-uns sont utilisés pour la recherche en laboratoire. Dans le diagnostic de la maladie hépatique maligne, il existe des marqueurs principaux et des marqueurs auxiliaires. Les premiers comprennent l'alpha-foetoprotéine, la ferritine et l'antigène embryonnaire cancéreux. Le second - Ca 15-3, 19-9, 74-2 et 242:

Les tests de cirrhose du foie, la maladie la plus courante, montreront une augmentation de toutes les fractions de bilirubine, gt, phosphatase alcaline. En raison de la détérioration du travail à part entière, un test sanguin pour la cirrhose du foie montrera une teneur réduite en protéines d'albumine.

Que faire si le marqueur tumoral est élevé?

Une place importante est accordée à la définition des marqueurs tumoraux dans le diagnostic des maladies malignes. Lorsque vous recevez un résultat de test de laboratoire avec des taux plus élevés, ne paniquez pas. La première étape consiste à consulter votre médecin et à déterminer ce qui pourrait provoquer le changement de la composition quantitative des marqueurs. Cela aidera en tant que collection détaillée d'anamnèse (en mettant l'accent sur les maladies gastro-intestinales chroniques, les maladies du foie, le mode de vie, les habitudes alimentaires et les dépendances) et un examen supplémentaire.

Il ne vaut pas la peine d'utiliser des marqueurs tumoraux comme seule méthode pour détecter une tumeur. Ce n'est que grâce à des diagnostics complets qu'il est possible de vérifier avec précision le cancer et de déterminer les autres tactiques de prise en charge des patients..

Tests pour le cancer du foie

Le cancer du foie se développe très rarement dans le contexte d'un bien-être clinique complet. Dans la très grande majorité des cas, elle est précédée de maladies chroniques du foie: hépatite virale, cirrhose, hépatose, hépatite sur fond d'effet toxique de l'alcool ou d'autres substances, ainsi que des invasions parasitaires.

  • Quels sont les marqueurs tumoraux
  • Analyse des marqueurs tumoraux dans le cancer du foie
  • Indications pour la recherche
  • Décrypter les indicateurs d'analyses pour les marqueurs tumoraux
  • Que faire si l'analyse a montré une augmentation du niveau de marqueur tumoral

Ces maladies conduisent au fait que la plupart des patients présentent déjà les manifestations cliniques initiales de la pathologie hépatique:

  • Dans les tests de laboratoire, il peut y avoir une augmentation de la bilirubine et des transaminases hépatiques.
  • Les symptômes cliniques peuvent inclure une hépatomégalie, une jaunisse, une lourdeur dans l'hypochondre, une faiblesse générale et une fatigue accrue.

Les premiers signes de cancer du foie restent inaperçus dans le contexte d'une pathologie existante, par conséquent, ces patients doivent subir des examens dispensaires périodiques avec un certain nombre de tests appropriés et de méthodes d'examen instrumentales pour la détection précoce d'une tumeur.

Lorsque le cancer du foie atteint les stades 2-3, la clinique commence à se développer rapidement et le patient développe les symptômes suivants:

  • Perte de poids rapide au milieu d'une faiblesse générale.
  • Douleur et lourdeur dans l'hypocondre droit. La douleur survient lorsque la capsule de l'organe est étirée par la tumeur. À mesure que la taille du cancer du foie augmente, la douleur augmente.
  • L'augmentation rapide de la taille du foie. Chez certains patients, il est si grand que son bord descend au niveau des os pelviens..
  • Une forte augmentation de la bilirubine et des enzymes hépatiques dans les analyses biochimiques.
  • La jaunisse est un syndrome associé à une augmentation du taux de bilirubine dans le sang. En règle générale, le cancer du foie entraîne une obstruction des voies biliaires avec le développement d'une jaunisse obstructive..
  • L'ascite est l'accumulation de liquide libre dans la cavité abdominale. Dans le même temps, il y a une augmentation du volume de l'abdomen, un essoufflement, une douleur, une faiblesse générale.

Quels sont les marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux sont des produits chimiques spécifiques que l'on trouve dans le sang et l'urine des patients atteints de néoplasmes malins. Cependant, une augmentation du taux de marqueurs tumoraux peut être observée dans d'autres maladies non associées au cancer..

À une certaine époque, de grands espoirs étaient mis sur les marqueurs tumoraux en termes de diagnostic précoce du cancer et de dépistages à grande échelle à cette fin, mais au fur et à mesure que la question était étudiée, certains problèmes se posèrent..

Par exemple, il s'est avéré qu'une augmentation de la production d'un marqueur tumoral peut survenir dans d'autres maladies non liées à l'oncologie. En outre, dans de nombreux cas avec une tumeur déjà diagnostiquée, les marqueurs tumoraux se sont avérés normaux..

Par conséquent, à ce jour, la tactique suivante a été adoptée - pour certaines nosologies, des marqueurs tumoraux peuvent être utilisés dans le cadre du dépistage, par exemple, le PSA pour le cancer de la prostate. Dans d'autres cas, une telle analyse des marqueurs tumoraux est réalisée en tant que diagnostic supplémentaire, ce qui permet ensuite de suivre l'efficacité du traitement, la survenue de rechute et la progression de la maladie..

Analyse des marqueurs tumoraux dans le cancer du foie

Le principal marqueur tumoral du carcinome hépatocellulaire est l'alpha-foetoprotéine (AFP). Cette protéine joue un rôle important dans le développement intra-utérin du fœtus. Premièrement, il est produit par le corps jaune, qui est produit par les ovaires de la mère, puis, au fur et à mesure que le fœtus se développe, il commence lui-même à synthétiser cette protéine dans le foie et les organes du système digestif. L'AFP assure le transport des acides gras vers le fœtus et supprime les réponses immunitaires qui se développeraient inévitablement chez lui en réponse à la synthèse de nouveaux antigènes. Une augmentation du taux d'AFP est observée chez 70 à 95% des patients atteints d'un cancer hépatocellulaire et seulement chez 9 à 10% des patients atteints d'un cancer métastatique du foie..

De plus, dans le cancer du foie, d'autres marqueurs tumoraux moins spécifiques à une nosologie donnée peuvent être déterminés:

  1. CEA (antigène embryonnaire du cancer). Normalement, il est produit au stade embryonnaire de développement dans les organes du système digestif et est responsable de la prolifération cellulaire. On le trouve également chez les adultes, mais à des concentrations beaucoup plus faibles. Une augmentation significative du CEA est observée dans les néoplasmes malins du système digestif, principalement dans l'intestin, mais elle peut également augmenter dans le cancer du foie. Aussi, une augmentation des indicateurs est observée chez les gros fumeurs et les patients atteints de maladies intestinales inflammatoires chroniques: maladie de Crohn, colite ulcéreuse, etc..
  2. CA 19-9. Cette protéine est également produite par les organes du système digestif, elle est principalement utilisée dans le cancer du pancréas, dans certains cas sa détermination est informative dans les maladies chroniques du foie et le carcinome hépatocellulaire.
  3. Ferritine. Normalement, c'est une protéine qui dépose du fer. Mais c'est aussi un marqueur de l'inflammation, et son niveau peut augmenter dans les maladies inflammatoires et certains néoplasmes malins, y compris le cancer du foie..

Indications pour la recherche

L'étude est utilisée chez des patients à risque de développer un carcinome hépatocellulaire:

  1. Patients atteints d'hépatite chronique, de cirrhose du foie et d'autres maladies dans lesquelles le risque de néoplasme malin du foie augmente.
  2. Présence d'un cancer d'une autre localisation avec suspicion de métastases hépatiques.
  3. Avec un diagnostic déjà établi de carcinome hépatocellulaire pour suivre l'efficacité du traitement, la survenue de rechutes et la progression de la maladie.
  4. L'AFP est également utilisée pour le dépistage chez la femme enceinte et pour certaines tumeurs de bas grade, en particulier pour les tumeurs germinales.

Pour l'analyse, le sang est prélevé dans une veine. Le patient doit se présenter au laboratoire à jeun. Dans le même temps, une demi-heure avant le test, vous ne pouvez pas fumer et pratiquer une activité physique accrue.

Décrypter les indicateurs d'analyses pour les marqueurs tumoraux

L'interprétation de l'analyse des marqueurs tumoraux est effectuée par le médecin, en tenant compte de la situation clinique et des données d'autres examens. Outre les informations supplémentaires, l'évaluation du résultat n'est pas effectuée, car ces informations en disent peu, car le niveau de nombreux marqueurs tumoraux augmente dans d'autres maladies non malignes.

Néanmoins, voici les valeurs de référence des marqueurs tumoraux utilisés dans le cancer du foie:

  • AFP - inférieure à 7,9 UI / ml.
  • CEA - pour les fumeurs Inscrivez-vous pour une consultation 24h / 24

ÂgeGarçonsLes filles
Jusqu'à 30 jours