Tests sanguins de laboratoire pour l'hépatite

Un test sanguin pour l'hépatite est un test de laboratoire pour la présence du virus. La biochimie doit être administrée à jeun. Vous pouvez soit prendre une recommandation d'un médecin profileur, soit vous pouvez la faire vous-même moyennant des frais dans l'une des organisations commerciales. Mais il est préférable d'obtenir d'abord l'aide qualifiée d'un hépatologue et de consulter un laboratoire où vous pouvez être examiné.

Présentation de l'hépatite

L'hépatite est une maladie inflammatoire aiguë ou chronique de la membrane filtrante. La forme la plus courante est virale. Pour le moment, les hépatologues distinguent 7 variétés de ce virus: A; À; DE; RÉ; E; F; g.

Symptômes généraux de toutes les formes:

  • lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • hausse de température;
  • nausées et vomissements souvent;
  • manque d'appétit;
  • constipation;
  • faiblesse et courbatures dans les membres;
  • jaunissement de la sclérotique des yeux;
  • faiblesse sévère;
  • turbidité de l'urine;
  • excréments blancs.

Dans le cas où les pathologies ci-dessus apparaissent, il est nécessaire de contacter d'urgence un thérapeute et d'être testé pour le virus de l'hépatite. Lors de la visite d'un médecin, il est important de détailler tous les symptômes..

Recherche en laboratoire

Le sang pour l'hépatite est donné dans des laboratoires spécialisés sous la direction d'un hépatologue ou d'un thérapeute. La jaunisse est détectée par des marqueurs de la présence de bactéries dans le sang du patient.

  • les anticorps;
  • antigènes de pathologie;
  • matériel génétique.

Lors de la collecte de matériel biologique, un échantillon de sang veineux est prélevé sur le patient. Le plasma est envoyé pour les types de recherche suivants:

  • PCR ou réaction en chaîne par polymérase;
  • ALT et AST;
  • des enzymes hépatiques;
  • ELISA ou analyse immunochromatographique;
  • analyse des pigments;
  • système d'hémostase.

Ces études donnent pleinement une idée de l'état clinique du patient et aident à développer des tactiques de traitement. La biochimie du sang dans l'hépatite est une méthode obligatoire pour détecter la pathologie. Les marqueurs ci-dessus ne sont jamais prélevés sur le doigt du patient, car ils ne sont pas informatifs.

Préparation à la collecte de sang

À la veille du prélèvement de sang veineux pour les études biochimiques, il est nécessaire de se préparer. Sinon, l'image peut être floue et les spécialistes ne pourront pas identifier toutes les nuances de la maladie en cours..

  1. Il est nécessaire de donner du plasma à jeun..
  2. Pendant la semaine, une personne doit adhérer à un régime alimentaire et éliminer l'alcool et la nicotine.
  3. Une activité physique intense et un changement brutal du climat ont également un effet néfaste sur le résultat..
  4. Un traitement médicamenteux concomitant déforme également la formule sanguine pour l'hépatite, de sorte que le médicament doit être arrêté. Si cela n'est pas possible, une liste des pilules ou des injections utilisées doit être fournie à l'hépatologue.
  5. Il est nécessaire de réguler la consommation de sucre dans le corps, de s'abstenir de boissons gazeuses sucrées et de restauration rapide.
  6. Les suppléments et les vitamines ont un effet néfaste sur la concentration de la substance.

FAQ

  1. Pourquoi faire un don de sang pour l'hépatite à jeun, vous pouvez boire de l'eau ou non. - Les experts conseillent de ne pas consommer d'aliments ou de liquides, car cela déformera considérablement le tableau clinique.
  2. Est-il possible de réaliser de telles analyses de manière anonyme. - Oui.
  3. Quel spécialiste devrait donner une référence pour la livraison de biomatériau à la clinique de district. - Hépatologue ou thérapeute.
  4. Prennent-ils du plasma pour un dépistage simultané de la jaunisse et du sida? - Chaque maladie a ses propres marqueurs et procédures.

Comment se déroule la procédure

Un test sanguin clinique pour l'hépatite est effectué strictement à partir d'une veine. C'est le seul moyen d'obtenir un biomatériau de haute qualité dans le volume requis pour tous les types de recherche..

  1. La main à partir de laquelle le plasma est prélevé est frottée par l'infirmière dans la zone du coude.
  2. Le patient doit être calme et détendu. L'excitation a un effet néfaste sur la concentration de substances qui montrent la dynamique de l'état de la membrane filtrante.
  3. Le patient doit rester assis pendant 15 minutes immédiatement avant de prendre du sang, car un changement soudain de la position du corps peut affecter les résultats.

Il est important de se rappeler que si une personne vient du froid et que les membres sont froids, ils doivent être réchauffés.

Norme et écart pour différents types d'hépatite

La numération globulaire pour l'hépatite s'écarte considérablement de la norme. Les résultats des tests décrivent clairement le tableau clinique de ce qui se passe dans le corps..

Nom de l'analyseTarif femme / hommePhase facileTranchantChronique
Protéines totales65 g l./85 g l.En dessous de ces valeurs
Alt et ASTAlt jusqu'à 35: AST jusqu'à 31 / Alt jusqu'à 45: AST jusqu'à 41Alt de 38: AST de 34 / Alt de 48: AST de 42
BilirubineJusqu'à 21 μM / LAu-dessus de 45 ml mol / l

Ce qui peut affecter les performances

La violation des recommandations sur l'ordre de livraison du biomatériau peut considérablement fausser l'image effective, car le virus de l'hépatite sera identifié de manière incorrecte. Cela se produit généralement si les tests sont effectués à la hâte, ou après des libations alcoolisées et des festins abondants, à un moment où le foie est particulièrement chargé. Ainsi, le rejet toxique est augmenté et la condition peut être considérée comme plus grave qu'elle ne l'est en réalité. En outre, beaucoup dépend de la quantité de test sanguin pour l'hépatite, si la dynamique est retracée. Il est préférable de donner du plasma au même endroit et au même moment..

La probabilité d'un faux résultat

Une fausse conclusion positive peut apparaître s'il y avait des facteurs externes, ainsi qu'en raison de la présence de maladies concomitantes à courant interne.

Facteurs de distorsion du tableau clinique:

  • maladies auto-immunes;
  • vaccinations précédentes;
  • la présence de tumeurs bénignes ou malignes;
  • infections virales;
  • VIH;
  • caractéristiques individuelles de l'organisme.

La biochimie de l'hépatite est une analyse très importante et obligatoire qui ne peut être négligée. Mais il est également important de suivre correctement toutes les recommandations du personnel, ainsi que de confier le décodage de la conclusion reçue à un spécialiste compétent..

Numération sanguine pour l'hépatite

Le processus inflammatoire causé par les virus a différentes formes de flux avec différents symptômes. Il est impossible de se diagnostiquer soi-même et de commencer le traitement par soi-même, par conséquent, vous ne pouvez pas vous passer de tests appropriés. Pour déterminer les anticorps, vous devrez subir des tests. Le contrôle en cas de maladie permet au médecin de prescrire le traitement souhaité après la détection des anticorps.

Analyse biochimique de l'hépatite

Un test sanguin biochimique pour l'hépatite est considéré comme l'une des méthodes les plus fiables, il vous permet d'obtenir un résultat détaillé de haute précision en peu de temps. Cette méthode comprend plus de 100 composants, ce qui donne une image complète de l'état de santé humaine..

Quels tests seront prescrits? L'étude donnera une image non seulement de l'état du foie, mais indiquera d'autres dysfonctionnements du corps:

  • une augmentation du niveau de pigment biliaire indique des problèmes du foie, ainsi que de la vésicule biliaire;
  • un faible taux de glucose est un symptôme de dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • de faibles leucocytes sont la principale preuve de lésions tissulaires.

Le diagnostic est également effectué à l'aide de l'UAC. Quelle est cette manière d'étudier le corps? Il prévoit des composants tels que:

  • hémoglobine;
  • bilirubine;
  • plaquettes;
  • les leucocytes;
  • ESR.

Le plus souvent, après avoir reçu de mauvais résultats de l'UAC, ils sont envoyés en biochimie afin de découvrir la cause du dysfonctionnement hépatique.

Indicateurs sanguins dans l'analyse

En présence du virus mentionné ci-dessus, ALAT et ASAT augmenteront sûrement. Ils augmentent tous avec l'hépatite.

  • forme douce - la bile est comprise entre 85 et 87 μmol / l;
  • forme aiguë - augmente souvent de 87 à 160 μmol / l.

Une LDH supérieure à 250 signale de graves problèmes d'organes, une destruction cellulaire.

Un SDH supérieur à 1 est un signe caractéristique de la phase aiguë.

L'albumine (protéine hépatique) à un faible niveau indique un dysfonctionnement de l'organe, est considérée comme l'un des principaux symptômes.

Selon l'état de santé, l'âge, ainsi que la présence d'autres maladies chroniques, les indicateurs peuvent changer. Par conséquent, il est impossible de comprendre exactement le stade de l'hépatite sans consulter un spécialiste..

Raisons du renvoi pour analyse

S'il y a un risque d'avoir cette lésion, des références sont données au patient. Les diagnostics révèlent tous les stades de la maladie, ainsi que la forme initiale (légère) de la maladie pendant une période de 4 à 6 semaines. Aussi, toutes ces activités peuvent révéler d'autres affections, qui compliquent souvent la mise en place de mesures thérapeutiques..

La biochimie modifie ses niveaux indicatifs en présence d'une infection virale. Les instructions pour ce type d'examen sont:

  • augmentation de la bilirubine;
  • atypique ALT, AST;
  • manifestation des premiers signes (jaunissement de la peau, du blanc des yeux);
  • si la personne avait une dépendance à la drogue ou à l'alcool.

Les modifications du test sanguin sont détectées par décodage. En règle générale, un extrait est reçu 1 à 2 jours après la livraison du biomatériau. Les mauvais coefficients seront mis en évidence, le spécialiste expliquera la signification des tests et, si nécessaire, pourra désigner des tests supplémentaires.

En plus de ces méthodes de diagnostic, elles sont souvent envoyées en plus pour ELISA ou PCR. Après avoir passé et reçu les résultats, le médecin tire une conclusion, prescrit des médicaments.

Le foie infecté par cette infection est enflammé, de sorte que les examens montreront immédiatement la destruction du tissu organique. Cette méthode de diagnostic sanguin se distingue par sa disponibilité, sa précision et sa vitesse d'exécution maximale. Pour que les résultats soient aussi précis que possible, vous devez vous préparer correctement avant de vous rendre dans un établissement médical..

Préparation à l'analyse

Pour obtenir des résultats fiables sans repasser le biomatériau, vous devez respecter certaines règles:

  • la procédure est effectuée uniquement à jeun le matin;
  • l'intervalle entre le dernier repas et l'échantillonnage du biomatériau doit être d'au moins 8 à 10 heures;
  • le matin, vous ne pouvez boire que de l'eau, ne pas boire de soda, thé, café, jus de fruits concentrés, alcool pendant 12 heures;
  • ne pas fumer pendant au moins 5 heures;
  • finissez de prendre vos médicaments deux semaines avant l'accouchement;
  • pendant 1-2 jours, vous ne pouvez pas manger d'agrumes, ainsi que d'autres fruits orange.

Vous ne devez pas manger d'aliments gras et frits avant le diagnostic, les médecins vous conseillent de bien dormir, essayez de ne pas devenir nerveux.

Parfois, après la procédure, l'état de santé s'aggrave - vous n'avez pas besoin d'avoir peur. Il suffit de boire du thé sucré fort, de manger un biscuit, un petit pain. Certains emportent une tablette de chocolat avec eux. Ces méthodes de détection de l'hépatite n'ont pas d'effet négatif, mais seulement au contraire aident à comprendre l'état de santé du sujet.

Décoder les résultats

Le déchiffrement des indicateurs détermine l'infection de l'organe, ainsi que la gravité de la maladie. L'un des principaux signes d'une infection virale est considéré comme la production d'anticorps. Le nombre d'immunoglobulines détectées indique à la fois l'évolution aiguë et chronique de la maladie.

L'analyse biochimique montre-t-elle des anomalies? Oui, de plus, cette méthode de diagnostic est considérée comme la plus précise et détaillée. Si des ARN du VHC sont trouvés, il s'agit d'un indicateur précis de l'hépatite.

Chez une personne, après un contact avec une hépatite malade, la composition du sang ne change pas, car ce virus n'est pas transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air. Par conséquent, les personnes en bonne santé peuvent contacter les patients en toute sécurité..

Le sang commun peut-il révéler une maladie du foie? Oui, mais ce test est moins fiable que la biochimie. En règle générale, en cas de suspicion de présence d'immunoglobulines, les deux études sont effectuées. Les deux tests montrent de fortes concentrations de bile et de protéines.

Les paramètres biochimiques de l'hépatite sont augmentés plusieurs fois. Les niveaux spécifiques de certains éléments seront soulignés par les techniciens de laboratoire. Cependant, seul un hépatologue peut expliquer pleinement leur signification..

Quel devrait être le coefficient de positivité? Quels sont les numéros du porteur de la pathologie? Le médecin traitant est en mesure de le calculer. Maintenant, il existe même des sites en ligne qui, après avoir saisi les données, donneront un numéro. Une personne est malade si le nombre de positivité est égal ou supérieur à un.

Indicateurs d'une personne en bonne santé

Un test sanguin général montrera une pathologie chez une personne, la biochimie fait de même. Pour comprendre à quel point la condition est difficile avant de consulter un hépatologue, vous pouvez déchiffrer l'extrait vous-même. C'est facile à faire si vous connaissez la norme de certaines substances..

  • chez une personne en bonne santé, aucune des méthodes ne montrera d'immunoglobulines;
  • l'hémoglobine doit être comprise entre 120 et 150 g / l (filles), (hommes) 130-170 g / l;
  • leucocytes chez les adultes: 4,0 - 9,0;
  • érythrocytes d'hommes adultes: 4,0 - 5,0, filles adultes 3,5-4,7;
  • protéine 63-87 g / l;
  • glucose 3,5 à 6,2 m / l;
  • ALT pour les femmes - jusqu'à 35 unités, pour les hommes - jusqu'à 45 unités / l;
  • AST pour hommes - jusqu'à 40 unités / l, femmes - jusqu'à 30 unités / l.

En regardant les résultats, les médecins identifient diverses maladies. Souvent, le problème ne réside pas seulement dans la région hépatique, mais aussi dans la rate, la vésicule biliaire.

Écarts par rapport à la norme

Quels résultats sont violés si vous effectuez une numération formule sanguine complète pour l'hépatite? L'évaluation d'une enzyme en tant que composant de la bile est la principale pour poser un diagnostic.

Normalement, ce composant ne dépasse pas 80%, cependant, chez les personnes infectées par le virus, la teneur en pigment biliaire passe parfois à 95%, ce qui perturbe considérablement la sécrétion de la bile.

  • stade léger - environ 90 μ / l;
  • stade intermédiaire - 100-170 μ / l;
  • stade sévère - à partir de 170 mk / l et plus.

Quels indicateurs augmentent et indiquent une hépatite? En plus de la bilirubine, le diagnostic du matériel sanguin comprend également un élément sanguin tel que l'hémoglobine. Sa faible teneur signifie un foie faible, des interruptions de son activité. Il convient de garder à l'esprit que sa concentration est instable - les règles, les saignements de nez, une mauvaise alimentation, une carence en vitamines peuvent provoquer sa diminution. Par conséquent, le traitement est toujours complexe, il faut faire attention à ne pas s'écarter de la protéine totale normale et du glucose.

Les procédures de laboratoire montreront des globules blancs bas (2,5 à 3,7). Une forte diminution ou augmentation est un signe de problèmes hépatiques.

Des enzymes comme l'ALT et l'AST jouent un rôle clé dans le diagnostic. Tous les patients ont une augmentation significative du niveau de ces substances..

Seul un spécialiste peut poser un diagnostic final et prescrire un traitement. Si une infection est suspectée, le médecin se réfère souvent à des mesures de diagnostic supplémentaires. Parfois, il arrive aussi que, pour une raison ou une autre, les résultats se soient avérés mauvais. Ensuite, une reprise est désignée. Il n'est pas recommandé de s'automédiquer, car la destruction virale entraîne de graves conséquences si vous ne demandez pas d'aide médicale à temps.

Numération globulaire complète pour l'hépatite C

Un test sanguin général pour l'hépatite C est inclus dans la liste des études obligatoires, car il est abordable, rapide et indicatif. Les virus ne sont pas capables de se répliquer à l'extérieur de la cellule, de sorte que l'infection pénètre dans les membranes cellulaires à l'intérieur, incorporant son matériel génétique dans le noyau de l'organisme infecté.

Les éléments de forme ont une structure cellulaire et peuvent être affectés par le processus viral, par conséquent, une analyse clinique correctement déchiffrée contribue au diagnostic primaire de la morbidité et au contrôle d'une thérapie efficace.

Les changements dans le CBC dans l'hépatite C sont typiques des lésions virales, cependant, il existe certaines particularités dans les résultats, en particulier dans l'analyse quantitative.

  • 1 L'ALK peut-elle diagnostiquer un virus
  • 2 Formule leucocytaire pour l'hépatite C
  • 3 Modifications de la formule sanguine pendant le traitement du virus

L'ALK peut-elle diagnostiquer un virus

L'hémogramme ne s'applique pas aux méthodes de dépistage de l'hépatite C, car il n'est pas en mesure de déterminer le titre des anticorps anti-VHC ou de détecter le matériel génétique du virus.

Les modifications de la formule sanguine comprennent suffisamment de composants, dont la variabilité aidera à suspecter une maladie et à prescrire des tests plus informatifs.

  1. Indicateurs de sang rouge (érythrocytes, hémoglobine et indice de couleur). Une diminution du nombre d'érythrocytes et de l'Hb pendant le VHC indique une anémie hémolytique due à des modifications dégénératives diffuses du foie. Étant donné que l'organe ne remplit pas pleinement la fonction de désintoxication, les globules rouges meurent en raison de la circulation de toxines. L'indice de couleur dans ce cas reste normal. Une diminution de l'hémoglobine inférieure à 100 g / l est une contre-indication absolue au traitement antiviral. Lors du décodage, l'érythrocytose peut être due à une hémochromatose, dont le gène est commun chez 10 à 15% des patients atteints d'hépatite C chronique.
  2. Indicateurs de sang blanc (leucocytes et leurs fractions). Selon le stade du processus, les leucocytes peuvent rester normaux ou diminuer légèrement. Dans l'hépatite virale C, les cellules cibles sont les lymphocytes et les monocytes. La lymphocytose relative, la monocytose et la neutropénie indiquent un processus viral chronique. Avec une leucopénie absolue inférieure à 1,5 G / L et une neutropénie inférieure à 0,75 G / L, un régime antiviral est contre-indiqué.
  3. Plaques sanguines (plaquettes). Une diminution des plaquettes détermine un dysfonctionnement hépatique, car les facteurs de coagulation nécessaires à l'hémostase sont sécrétés par l'organe en plus petites quantités, par conséquent, le taux de destruction des plaquettes augmente. La thrombopénie est observée dans tous les troubles hépatiques, mais avec une infection par le VHC de génotype 1, une diminution significative des cellules est déterminée. Un nombre de cellules sanguines inférieur à 50 G / L est une contre-indication à l'AVT.
  4. Vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR). Une réponse d'affaissement élevée est due à un processus infectieux et inflammatoire, dans ce cas, se déroulant dans le foie.

Ainsi, l'incidence de l'hépatite virale C est caractérisée par un syndrome pancytopénique avec une diminution du nombre de tous les éléments formés.

Formule leucocytaire pour l'hépatite C

Les leucocytes sont-ils toujours élevés? Le pourcentage de fractions leucocytaires (neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes et monocytes) est décrit par le leucocytogramme. La formule leucocytaire dans l'hépatite C en phase aiguë est caractérisée par une leucocytose avec un déplacement vers la droite (dû à une lymphocytose).

Dans un processus chronique, le nombre de leucocytes peut rester normal et être réduit en raison de l'épuisement des réserves. Le processus pathologique s'accompagne d'une neutropénie absolue avec une lymphocytose relative. Une infection virale contribue à la destruction rapide des neutrophiles, dans le contexte d'une telle image sanguine, le pourcentage de lymphocytes augmente.

Modifications de la formule sanguine pendant le traitement du virus

L'évolution des antiviraux pendant le traitement modifie le tableau clinique du sang. Une augmentation des lymphocytes dans le traitement de l'hépatite C indique une lutte active contre la maladie. Si le nombre de neutrophiles a chuté pendant le traitement, le processus implique des anticorps dirigés contre les neutrophiles produits pendant le traitement avec des interférons et de la ribavirine.

Une diminution du nombre de neutrophiles dans le sang peut contribuer au développement d'une infection bactérienne secondaire en raison de l'absence de réponse immunitaire. Par conséquent, le traitement avec des agents antiviraux doit être effectué sous la stricte surveillance de la dynamique de la maladie..

Étape 1. Tests pour le traitement de l'hépatite C

Le contenu de l'article:

Qualité PCR

Pourquoi louer?

Indique la présence d'ARN du virus de l'hépatite C dans le sang.

  • Normal - 60 ou 100 UI / ml.
  • Ultrasensible - 10 ou 15 UI / ml.

Il est préférable de choisir une sensibilité de 60 UI / ml ou moins

Les anticorps anti-hépatite C montrent que le corps a déjà rencontré un virus - mais on ne sait pas si le virus est présent dans le corps ou si le système immunitaire l'a déjà surmonté. Pour savoir s'il y a une hépatite C dans le sang en ce moment, vous devez faire un test qui détectera l'ARN du virus de l'hépatite C dans le sang. L'analyse est appelée qualité PCR (réaction en chaîne par polymérase).

Selon les recommandations européennes, il vaut mieux faire une analyse de 15 UI / ml (sensibilité), mais pour la première analyse permettant de détecter l'hépatite, il suffit de passer 60.

PCR quantitative

Pourquoi louer?

Il est nécessaire de connaître la charge virale dans le sang (la concentration du virus) afin de suivre la dynamique du traitement.

  • jusqu'à 400 mille (4 * 10 ^ 5) UI / ml - faible charge virale;
  • jusqu'à 800 mille (8 * 10 ^ 5) UI / ml - moyenne;
  • au-dessus de 800 mille UI / ml - élevé.

Connaître la charge virale de base à surveiller en cas de problèmes imprévus pendant le traitement.

Génotypage de l'ARN du virus de l'hépatite C

Pourquoi louer?

L'analyse détermine le génotype et le sous-type du génotype du virus.

  • Méthode de recherche - PCR en temps réel.
  • Matériel pour la recherche - Sang veineux avec EDTA.

Il affecte directement les médicaments qui seront sélectionnés pour le traitement. Le génotype ne change pas tout au long de la vie et, dans de rares cas, une personne peut avoir plusieurs génotypes (par exemple, 2).

Il existe plusieurs génotypes: de 1 à 6 (parfois 11 sont distingués), tandis que le premier a des sous-types: 1a et 1b, qui peuvent être traités avec différents médicaments en fonction de la gravité de l'évolution et de la présence de maladies concomitantes.

Fibroscan ou élastographie

Pourquoi louer?

Déterminer l'état du foie avant de commencer le traitement.

Valeur d'analyse (F - fibrose) *:

  • F0 - 5,8 kPa et moins;
  • F1 - 5,9 - 7,2 kPa;
  • F2 - 7,3 - 9,5 kPa;
  • F3 - 9,6 - 12,5 kPa;
  • F4 - 12,6 kPa et plus, cirrhose du foie.

S'il n'est pas possible de subir une élastométrie, au moins une échographie des organes abdominaux doit être réalisée pour identifier les pathologies évidentes..

L'élastométrie hépatique montre la structure du foie, évalue ses paramètres fonctionnels. Il vous permet d'identifier la quantité de tissu hépatique sain par rapport à la fibrose. Les patients atteints de fibrose F3 et F4 peuvent se voir prescrire une double cure de sofosbuvir et de daklatasvir pendant 24 semaines, ou la ribavirine peut être ajoutée au traitement pendant 12 semaines, ou elle peut être prolongée jusqu'à 16 semaines.

* L'interprétation du degré de fibrose en fonction de la densité dépend strictement de l'appareil spécifique et peut varier considérablement. Par exemple, la densité de 10kPa pour le dispositif EPIQ 7G peut correspondre au degré de fibrose F2 sur l'échelle METAVIR.

Chimie sanguine

Pourquoi louer?

Évaluer le travail des organes internes.

La valeur de l'analyse pour les points importants:

! Mauvaises performances - augmentation des valeurs pour ces éléments.

Norme totale de bilirubine - 3,4 - 17,1 μmol / l

Norme AsAT (AST, aspartate aminotransférase):

  • Femmes - jusqu'à 31 U / l;
  • Hommes - jusqu'à 37 U / l

Norme ALT (ALT, alanine aminotransférase):

  • Femmes - jusqu'à 34 U / l;
  • Hommes - jusqu'à 45 U / l.

Certains médicaments provoquent un stress sévère, tout comme les sports actifs peuvent légèrement fausser l'analyse biochimique.

Numération globulaire complète (CBC)

Pourquoi louer?

Déterminer l'état général de la santé humaine et identifier les pathologies possibles.

Nous avons besoin du test sanguin le plus courant, non détaillé.

Cette analyse comprend:

  • détermination de la concentration d'hémoglobine;
  • valeur de l'hématocrite;
  • la concentration d'érythrocytes, de leucocytes et de plaquettes dans le sang.
Les 3 premières analyses de la liste ci-dessous sont obligatoires

Voici les tests qui doivent être effectués avant pour commencer le traitement de l'hépatite C par Sofosbuvir en association avec des médicaments supplémentaires. Il s'agit d'un ensemble standard de tests et n'inclut pas les cas de co-infection par le VIH, l'hépatite B et d'autres maladies.

  1. Génotypage de l'ARN du VHC,
  2. ARN du VHC quantitatif,
  3. Fibroscan ou élastographie,
  4. Chimie sanguine,
  5. Analyse sanguine générale.

Pendant et après le traitement, vous n'avez pas besoin d'être testé pour les anticorps / marqueurs de l'hépatite C.Les anticorps sont un signe indirect qui indique que votre corps a déjà rencontré l'hépatite C.L'ARN du virus ne sera pas détecté après la guérison, mais malgré le fait que le niveau d'anticorps diminuera constamment, ils peuvent rester à vie.

Nous vous recommandons de passer des tests dans des cliniques qui répondent aux exigences et aux normes modernes. Les plus célèbres d'entre eux sont les suivants:

Choisissez un schéma thérapeutique, achetez des médicaments
- et en avant, au moins!

Lorsque tous les tests sont entre vos mains, contactez un bon spécialiste des maladies infectieuses ou un hépatologue. Le spécialiste prescrira des médicaments et indiquera la durée du traitement, en fonction des résultats du test. Vous pouvez vous familiariser de manière indépendante avec les schémas thérapeutiques approuvés de l'Association européenne pour l'étude des maladies du foie et les recommandations de l'Association pour l'étude des maladies du foie des États-Unis..

Obtenez une consultation téléphonique gratuite avec un hépatologue expérimenté de Zydus. Vous pourrez ainsi entendre un avis indépendant sur votre traitement et consulter les recommandations de votre médecin.

Des conseils gratuits sont dispensés dans le cadre du projet MyHepatitis, créé par le géant pharmaceutique indien Zydus Heptiza, pour informer la population russe sur les méthodes modernes de lutte contre le virus de l'hépatite C, ainsi que pour organiser l'accès des Russes aux dernières thérapies antivirales..

Quels indicateurs sanguins et urinaires seront élevés avec l'hépatite C?

L'hépatite C est une maladie inflammatoire qui se propage au foie. Pour établir un diagnostic précis, des méthodes d'examen de laboratoire et instrumentales sont nécessaires..

Il existe différents indicateurs qui indiquent la maladie. Une fois le diagnostic posé, le médecin prescrira un traitement et prédira l'évolution de la maladie. À la réception, le thérapeute indique quelle formule sanguine sera élevée dans l'hépatite C. L'automédication est inacceptable, elle entraînera des complications.

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Quels tests sont effectués pour l'hépatite C?

Plus tôt le patient va chez le médecin, prescrit des tests de laboratoire, plus les chances de guérir la maladie sont grandes. Les tests suivants sont utilisés pour identifier la maladie:

  • test sanguin (analyse générale, biochimie);
  • analyse d'urine générale;
  • tests immunologiques pour détecter les anticorps dirigés contre l'antigène émergent;
  • détermination de l'ADN d'un microorganisme pathogène;
  • analyse du matériel biologique obtenu par excision d'un morceau d'organe (biopsie).

Les tests aideront à identifier avec précision l'agent pathogène, à déterminer l'état du corps, les écarts d'indicateurs dans l'analyse du sang et de l'urine pour l'hépatite.

Décoder les résultats

Après avoir reçu les indicateurs, le patient peut les comparer aux normes d'un corps sain. Seul un médecin pose un diagnostic. Par conséquent, après avoir reçu les résultats, ils prennent rendez-vous avec un thérapeute.

Le test d'immuno-absorption enzymatique détecte les immunoglobulines dirigées contre le virus de l'hépatite C. Elles apparaissent 2 semaines après l'infection, sont spécifiques.

Les tests révèlent la quantité totale d'immunoglobulines M et G, il est donc impossible de diagnostiquer avec précision sur la base de l'étude. Les tests aident à identifier le stade de la maladie. Les immunoglobulines M indiquent qu'une personne vient d'être infectée. Les immunoglobulines G indiquent une période prolongée de maladie. Ils persistent pendant 10 à 12 ans. Il est possible d'identifier la maladie sans symptômes cliniques après une longue période de temps.

Sur le formulaire de recherche, indiquez le résultat: positif ou négatif. Dans le premier cas, la quantité totale d'immunoglobulines M et G est détectée, s'il n'y a pas de maladie, elles sont absentes.

Réaction en chaîne par polymérase - détermination de l'ADN de l'agent pathogène dans le sang humain. Un petit volume de liquide (1 ml) est utilisé pour la recherche. L'analyse est spécifique, elle détermine qualitativement l'indicateur du test sanguin pour l'hépatite C, c'est-à-dire la présence ou l'absence du virus.

Un résultat positif ne signifie pas qu'une personne a une maladie. Le génome identifié du virus indique une infection, même si elle était ancienne et complètement guérie.

Des fragments du génome de l'hépatite C sont détectés dans les cas suivants:

  • une maladie avec des lésions hépatiques et des symptômes cliniques;
  • infection, sans lésion hépatique;
  • récupération après l'hépatite C.

Il existe une évaluation quantitative de la présence du virus dans le corps humain. Une fois la maladie identifiée, la méthode PCR est utilisée pour évaluer le degré d'efficacité du traitement. Si le patient a une tendance positive, la quantité de virus diminuera.

Le niveau de virémie (degré de maladie) est décrit dans le tableau.

La quantité de virus dans le sangDécoder le sens
10 * 2 - 10 * 4Faible
10 * 5 - 10 * 8La moyenne
10 * 9 et plusHaute

Important! Si, après le traitement, le taux de virus dans le sang est de 10 * 9 ou plus, il n'est pas efficace.

Test sanguin clinique

Un test sanguin clinique général dépend du stade auquel se trouve la maladie. L'étude comprend de nombreux indicateurs qui changent lorsqu'un foyer inflammatoire apparaît dans le corps..

  1. Le nombre d'érythrocytes et d'hémoglobine augmente en présence du virus. Cela est dû au fait que le foie est le site d'élimination des globules rouges. Puisqu'il est enflammé, sa fonction est partiellement perdue..
  2. La leucocytose est une condition dans laquelle les cellules immunitaires du sang sont augmentées. Cela est dû au fait que le système de défense du corps est activé, toutes les forces visent à supprimer le virus.
  3. ESR est un indicateur indiquant un foyer inflammatoire. Avec l'hépatite C, les cellules hépatiques deviennent enflammées, de sorte que le taux augmente fortement.
  4. Le nombre de plaquettes diminue, la fonction du système de coagulation sanguine diminue. Cela indique des dommages au foie, la possibilité de saignement avec des dommages mineurs.

Important! Dans une analyse clinique générale du sang, l'indicateur ESR indique une inflammation. Il n'est pas spécifique, c'est-à-dire qu'il ne détecte pas l'hépatite.

Analyse biochimique

Avec l'hépatite C, un test sanguin biochimique est important. Il révèle l'état du corps, du foie lorsqu'il est diagnostiqué. Si le médecin ne connaît pas la maladie, les indicateurs l'aideront à le pousser à la présence d'un foyer inflammatoire dans le foie..

  1. ALT, AST - enzymes produites dans le foie. Normalement, ils sont contenus en faibles concentrations; lorsque l'organe est endommagé, ils augmentent fortement. Leur concentration accrue devrait inciter un médecin à diagnostiquer une hépatite.
  2. La bilirubine est une enzyme produite par le foie. Normalement absent dans le sang. À sa faible concentration, il existe un risque de maladie inflammatoire du foie. Si le taux de bilirubine augmente fortement, cela indique une hépatite ou une cirrhose.
  3. Albumine, gamma globulines - fractions protéiques qui s'élèvent partout dans le sang dans l'hépatite.
  4. Les triglycérides sont des graisses présentes dans le tissu adipeux. Normalement, ils se trouvent en concentration insignifiante dans le sang. Leur nombre augmente après avoir mangé. L'indicateur augmente avec les maladies du foie et d'autres pathologies (athérosclérose, diabète sucré).

Analyse d'urine générale

L'analyse clinique générale de l'urine révèle l'état du système urinaire, du foie, du métabolisme. Avec la maladie, les caractéristiques physiques de l'urine changent:

  • de la mousse apparaît sur la surface, qui est normalement absente;
  • changement de couleur du fluide biologique en brun foncé, à tout moment de la journée.

L'analyse en laboratoire révèle les écarts suivants:

  • l'apparition de bilirubine ou d'urobilinogène, absents dans l'urine d'une personne en bonne santé;
  • la gravité spécifique augmente à mesure que la concentration de substances dans le liquide augmente;
  • on observe une leucocytose, qui détermine la maladie inflammatoire des organes internes.

Parmi ces indicateurs, l'apparition d'urobilinogène ou de bilirubine est spécifique. Ces enzymes n'apparaissent que lorsque la transition de la bilirubine vers d'autres formes est perturbée. La pathologie survient dans les maladies inflammatoires du foie.

Quels sont les indicateurs les plus importants?

De nombreux indicateurs ne sont pas spécifiques. Par conséquent, pour l'hépatite C, les indicateurs sont importants à l'aide desquels le médecin établit un diagnostic. Ils sont décrits dans le tableau.

IndiceNormeÉcart de valeur pour l'hépatite C
Les leucocytes4-9 × 10 * 9 / L9 à 20 × 10 * 9 / L
Plaquettes190 à 330 × 10 * 9 / l90 à 180 × 10 * 9 / L
ESR2 à 15 mm / h16 à 50 mm / h
Bilirubine totale7 à 18,5 mmol / L17 à 35,5 mmol / l
ALT0-45 unités / lÀ partir de 50 unités / l et plus
AST0-80 unités / lÀ partir de 85 unités / l et plus
PCRNégatifPositivement
ELISANégatifPositivement

Les raisons de l'augmentation de la bilirubine, ALAT, AST

L'hépatite C n'est pas diagnostiquée avec un seul test sanguin biochimique. Le diagnostic différentiel est effectué avec d'autres maladies dans lesquelles les indicateurs de bilirubine, d'ALT, d'AST augmentent:

  • Hépatite chronique;
  • hépatite due à un empoisonnement toxique, à l'utilisation de médicaments, à la pénétration de bactéries;
  • cholestase (blocage des voies biliaires);
  • néoplasmes malins du foie;
  • dommages mécaniques au foie;
  • infarctus du myocarde (seulement ALAT, augmentation d'AST).

L'hépatite virale C est une maladie qui entraîne une violation des indicateurs dans le corps. Pour poser un diagnostic, des tests de laboratoire sont prescrits. Beaucoup d'entre eux sont spécifiques, ne changent qu'avec l'hépatite. Par conséquent, seul un médecin peut déchiffrer les indicateurs d'analyse de l'hépatite..

Charge virale dans l'hépatite B: décodage des indicateurs, tableau avec normes

Une formule sanguine complète indiquera-t-elle l'hépatite C?

Quelles numérations globulaires indiquent une cirrhose du foie?

Tests sanguins pour le cancer du foie: indicateurs de décodage

Indicateurs ALT et AST dans l'hépatite C: normes et écarts

Tests sanguins pour l'hépatite

Un traitement opportun et adéquat est important pour l'hépatite. Cependant, les méthodes de thérapie et les médicaments prescrits par le médecin dépendent des résultats de l'étude. Les tests sanguins pour l'hépatite peuvent révéler la concentration du virus, la durée de la présence d'une hépatite dans le corps et le type de maladie, ce type d'étude est donc considéré comme le principal si une pathologie hépatique est suspectée.

Indications de rendez-vous

Un test sanguin est prescrit pour de nombreuses maladies, y compris une hépatite suspectée. Ainsi, les indications aux fins de l'analyse sont les symptômes cliniques de la maladie:

La nausée

  • la nausée;
  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • décoloration des matières fécales et de l'urine;
  • fatigue accrue.

Cependant, à un stade précoce, l'hépatite peut ne pas se manifester, comme cela se produit souvent avec l'hépatite C, il est donc difficile de déterminer le portage du virus. En outre, le patient peut confondre les symptômes de cette maladie virale avec les signes d'une autre pathologie non liée au virus. Pour cette raison, il est nécessaire de subir un examen médical et de faire un don de sang pour analyse, car cette méthode détermine la maladie et donne au médecin les informations nécessaires pour prescrire un traitement adéquat..

Les symptômes de l'hépatite peuvent parfois disparaître pendant un certain temps pendant la transition de la phase aiguë à la phase chronique - c'est dangereux, car le patient pense que la maladie a été guérie. Cependant, c'est le stade chronique qui se caractérise par des symptômes désagréables et sévères qui aggravent la qualité de vie..

Types d'analyses

Un test sanguin est un élément obligatoire pour un examen médical si une hépatite est suspectée. Il existe les types suivants de recherche en laboratoire sur le matériel biologique:

PCR

  • analyse sanguine générale;
  • analyse biochimique;
  • méthode de réaction en chaîne par polymérase (PCR);
  • test sanguin immunologique.

L'analyse générale reflète l'état du patient, cependant, elle ne contient pas d'informations spécifiques sur le virus de l'hépatite. Néanmoins, les données sur les modifications du taux d'hémoglobine, de leucocytes et de lymphocytes sont utiles pour dresser un tableau général de l'état de santé de la personne examinée. En règle générale, en combinaison avec un test sanguin pour l'hépatite, un test d'urine est effectué.

Un test sanguin biochimique clarifie les informations suivantes:

  • le nombre d'enzymes hépatiques présentes dans la circulation sanguine en raison de dommages aux hépatocytes (cellules hépatiques);
  • la concentration de bilirubine - directe et totale;
  • changements dans le rapport des fractions protéiques dans le sang;
  • niveaux de triglycérides.

La méthode PCR vous permet de déterminer le type de virus - elle est utilisée si une maladie virale est suspectée, car elle est considérée comme efficace.

Une étude immunologique du sang est nécessaire pour détecter les anticorps dirigés contre le virus et les cellules hépatiques (avec hépatite auto-immune). Le test a une période de validité - pour les hépatites B et C, la durée est de 12 semaines. L'analyse peut être effectuée à la maison, cela nécessitera des bandelettes spéciales qui détectent les antigènes du virus B et les anticorps contre l'hépatite C dans le biomatériau - salive et sang.

Ainsi, le sang est une riche source d'informations sur l'hépatite, ce qui est nécessaire pour déterminer le bon diagnostic..

Se préparer au don de sang

Pour que les analyses donnent un bon résultat proche de la réalité, il est nécessaire de bien préparer la livraison du biomatériau au laboratoire. Dans le cas d'un don de sang, il est important de surveiller les aliments consommés, car les substances absorbées par les intestins vont directement dans la circulation sanguine et modifient la concentration des produits métaboliques. Pour cette raison, le sang devient trouble et les indicateurs peuvent être perturbés..

Un test sanguin est effectué à jeun

Il est recommandé de faire l'analyse à jeun le matin. Avant de prendre du sang, vous devez dîner 10 heures avant, de préférence avec de la viande légère et maigre ou une salade. La consommation de sucre a un effet significatif sur la qualité de l'échantillon, vous ne devez donc en aucun cas boire de boissons sucrées avant de vous rendre à l'hôpital. Parfois, les médecins conseillent même de sauter les procédures d'hygiène du matin, car le dentifrice contient du sucre et la pâte peut être avalée accidentellement avec de la salive. Avant le prélèvement sanguin, il est permis de boire de l'eau pure, sans additifs.

Il convient de noter que le jeûne de 2 à 3 jours peut également fausser le résultat de l'analyse. Le fait est qu'après quelques jours sans nourriture, la quantité de pigment biliaire, la bilirubine, augmente dans la circulation sanguine, ce qui est une composante importante de l'étude sur le virus de l'hépatite. Si une personne ne mange pas pendant 2-3 jours, la glycémie diminue également et la concentration d'acides gras libres et de triglycérides augmente, mais le cholestérol reste pratiquement inchangé..

Pour obtenir des résultats fiables, vous avez besoin d'une bonne nutrition à la veille du don de sang. Il vaut la peine de supprimer les aliments excessivement salés, gras et épicés de l'alimentation, car une augmentation de la quantité d'enzymes, de graisses et de potassium est probable. De plus, les aliments gras rendent le sang trouble: si vous consommez beaucoup de beurre le soir avant l'intervention, l'étude peut être difficile. Aussi, avant de prélever un échantillon, vous devez refuser les légumes jaunes et orange, car ils contiennent une grande quantité de caroténoïdes qui augmentent la concentration de bilirubine.

Les fruits et légumes orange ne doivent pas être consommés avant le test

Décoder les résultats

Le diagnostic de l'hépatite par des tests de laboratoire nécessite un ensemble de coefficients dont les changements indiquent la présence ou l'absence de pathologie. Seul un spécialiste peut déchiffrer l'analyse, cependant, certains indicateurs reflètent assez clairement les changements de l'état de santé.

Les principaux indicateurs comprennent:

  • les immunoglobulines;
  • bilirubine;
  • ALT (alanine aminotransférase) et AST (astaspartate amine transférase) - enzymes hépatiques;
  • les triglycérides;
  • hémoglobine;
  • leucocytes.


Si les résultats d'un échantillon de sang ne donnent pas de résultats évidents et sans ambiguïté, le médecin prescrit des tests supplémentaires.

Indicateurs normaux

Une personne non infectée ne possède pas d'immunoglobulines anti-VHC, car elles n'apparaissent qu'en présence de protéine virale de l'hépatite.

La concentration normale de bilirubine dans le sang humain peut atteindre 20 μmol / L, l'ALT varie de 0,1 à 0,68 μmol / L et l'AST atteint des valeurs comprises entre 0,1-0,45 μmol / L.

Dans un état normal, une personne a 0,4 à 2,9 mmol / l de triglycérides dans le sang. La norme d'hémoglobine est de 120 à 160 g / l de sang. Concentration de leucocytes - 4-9 * 109.

Écarts par rapport à la norme

Des immunoglobulines spécifiques apparaissent à la suite de la réaction du corps aux noyaux du virus de l'hépatite et à son génome. Dans les 3-6 premiers mois à compter de la date de l'infection, les premiers anticorps devraient se former - une période plus longue est extrêmement rare.

Si la bilirubine est supérieure à 20 μmol / l, une personne développe une jaunisse - l'un des principaux signes de la transition de l'hépatite C vers la phase chronique. Une augmentation des indices ALT et AST indique un stade aigu de l'hépatite et le début de la destruction des hépatocytes. Une diminution est caractéristique du développement de la cirrhose du foie.

La teneur en triglycérides dans l'hépatite augmente. Une diminution de la concentration de leucocytes et d'hémoglobine indique la présence d'un virus dans le sang, une augmentation des saignements ou une autre pathologie sanguine.

Un test sanguin est nécessaire pour identifier le type, la phase et la durée du virus de l'hépatite dans le corps humain. Dans le même temps, vous devez bien préparer la livraison afin que l'analyse donne le résultat le plus précis: pour cela, il est important de suivre la nutrition et de ne pas manger avant la livraison immédiate de l'analyse. Le décodage, cependant, doit être confié à un spécialiste, car un test sanguin pour l'hépatite est complexe et présente de nombreuses nuances caractéristiques de diverses maladies.

Quelles numérations globulaires indiquent une hépatite

Hépatite - maladies de nature virale, qui ont diverses formes, différant par l'agent pathogène et les symptômes. Pour établir le diagnostic correct, identifier la cause du développement de la maladie, un schéma thérapeutique efficace, le médecin prescrit une référence pour un test sanguin afin de détecter les maladies du foie. Les résultats de laboratoire sont positifs ou négatifs.

Quels tests sont prescrits pour examiner la maladie?

Avec différentes formes de la maladie, un rôle important est joué par le diagnostic posé au cours du temps. Étant donné que plus la thérapie est prescrite tôt, plus les avantages pour vaincre la maladie sont élevés.

Afin de déterminer la cause de la formation de la pathologie, le niveau de l'évolution et le fonctionnement du foie, le médecin utilise les méthodes de recherche suivantes:

  1. Formule sanguine complète biochimique et supplémentaire.
  2. Analyse d'urine générale.
  3. Recherche immunologique. Cette méthode vous permet de détecter les anticorps dirigés contre l'agent causal de la maladie.
  4. Test sanguin utilisant la réaction en chaîne par polymérase. La technique PCR vous permet d'identifier l'ADN de l'agent pathogène.
  5. Analyses histologiques. Le matériel biologique à analyser est obtenu à l'aide d'une biopsie hépatique. Ces méthodes de recherche vous permettent de détecter les sources d'inflammation, de nécrose et d'évaluer l'état général de l'organe..

Dans certaines situations, l'histologie est remplacée par des tests spéciaux: Fibrotest, Actitest, Fibromax, Steatotest, Fibroactitest.

Test sanguin pour l'hépatite: indicateurs de base

Examinons plus en détail chaque analyse qui aide à diagnostiquer les lésions hépatiques et déterminons également quelle numération globulaire indiquera la formation d'une hépatite.

Au moindre soupçon de malaise, le médecin prescrit un don de sang pour une analyse générale. Les résultats de cette étude sur l'hépatite fourniront des informations sur l'état général du patient..

Les paramètres d'analyse clinique suivants indiqueront la formation d'une maladie:

  • diminution de l'hémoglobine;
  • leucopénie;
  • augmentation des lymphocytes;
  • diminution des plaquettes;
  • altération de la coagulabilité;
  • augmentation de l'ESR.

Les violations des paramètres sanguins ci-dessus ne sont pas considérées comme caractéristiques des lésions hépatiques liées à l'hépatite.

Un test d'urine détectera la présence d'urobiline. Ce pigment biliaire est présent dans l'urine en raison d'un dysfonctionnement hépatique..

La biochimie de l'hépatite permet d'évaluer les indicateurs suivants:

  1. Le nombre d'enzymes hépatiques alanine transaminase et aspartate aminotransférase (ALT et AST). Ces substances, à la suite de la destruction des cellules hépatiques, pénètrent dans le sang en quantités importantes. Leur concentration accrue indiquera le développement d'une hépatite..
  2. Bilirubine. Son augmentation indique le développement de la pathologie.
  3. Rapport de fraction protéique. En raison de lésions hépatiques liées à l'hépatite, il y a une augmentation des gammaglobulines, ainsi qu'une diminution de l'albumine.
  4. Niveau de triglycérides. Avec le développement de l'hépatite, une augmentation du nombre de lipides est notée.

Étant donné que parfois l'hépatite se forme en raison de la pénétration de virus, le médecin utilise la technique de réaction en chaîne par polymérase pour identifier et déterminer le type d'agent pathogène de la pathologie.

Signes courants de maladie

Les symptômes de l'hépatite dépendent principalement du niveau de dommages aux hépatocytes, ainsi que des violations de la fonction hépatique.

En règle générale, le processus inflammatoire dans le foie se déroule avec les manifestations suivantes:

  • sensations inconfortables et sensation de lourdeur dans la cavité abdominale à droite;
  • épisodes de nausée;
  • fatigue élevée et faiblesse générale;
  • perte d'appétit;
  • un changement de couleur des matières fécales;
  • assombrissement de l'urine;
  • jaunisse.

Le plus souvent, la jaunisse se produit avec une diminution de l'exacerbation, lorsqu'une personne commence à se sentir beaucoup mieux. C'est une caractéristique de l'hépatite et d'autres inflammations. Si les manifestations ci-dessus se produisent, une personne doit immédiatement consulter un médecin.

Manifestations chroniques

Dans cette situation, en règle générale, la maladie peut durer longtemps sans signes visibles. Habituellement, la personne se plaint d'une faiblesse et d'une fatigue inexpliquées. Le virus sera indiqué par des marqueurs sanguins.

Malheureusement, les gens apprennent l'hépatite chronique par hasard, après le développement de complications. Dans de telles situations, le bien-être d'une personne s'aggrave fortement, ce qui conduit souvent à des saignements, à la formation d'une cirrhose. Ce dernier procède avec la jaunisse et l'ascite.

L'hépatite chronique peut provoquer la formation d'une encéphalopathie hépatique. Cette maladie affecte le cerveau et provoque également des perturbations dans son fonctionnement..

Indicateurs de test indiquant la formation d'une pathologie dans le foie

Les principaux indicateurs indiquant une hépatite sont les enzymes hépatiques et un indicateur de bilirubine. Leur augmentation indiquera la formation d'une maladie. Les tests de laboratoire aident à diagnostiquer la maladie et à évaluer le niveau de dommages aux organes.

Les résultats d'un test sanguin général pour toute forme d'hépatite permettent de déterminer avec précision le taux de protéines dans le foie. Cet indicateur, en règle générale, indique la pathologie du fonctionnement du foie..

Pour poser le bon diagnostic, le médecin indique quels tests doivent être passés. Les résultats obtenus aideront le médecin à calculer un régime efficace pour traiter la maladie. En règle générale, la transcription sera prête le lendemain. Un test rapide permettra d'identifier rapidement le virus.

Tests de détection des virus de l'hépatite

La biochimie du sang dans l'hépatite aidera à identifier les pathologies du fonctionnement du foie.

Dans ce cas, les indicateurs suivants sont évalués:

  1. Aminotransférase. Ces enzymes hépatiques se trouvent dans les cellules hépatiques. Chez une personne en bonne santé, une concentration insignifiante d'entre eux est considérée comme normale dans le sang. L'agent causal de l'hépatite provoque la destruction des hépatocytes et des enzymes hépatiques dans des volumes importants pénètrent dans le sang. Les modifications de ces paramètres aident à évaluer la gravité de l'inflammation dans les tissus de l'organe lors de la formation de toute forme d'hépatite. Cependant, cet indicateur n'est pas considéré comme le principal dans le diagnostic de la pathologie. Pour confirmer la maladie, le médecin prescrit parfois une biopsie. De plus, le taux d'aminotransférases est capable de changer indépendamment, sans médicament. Par conséquent, afin de contrôler l'évolution de la maladie, il est recommandé de faire régulièrement un don de sang pour vérifier l'activité des enzymes. Pendant le traitement, la normalisation de la concentration d'AST et d'ALT indique généralement l'efficacité de la prise de médicaments antiviraux.
  2. Bilirubin. Ce pigment biliaire est formé à la suite de la dégradation des globules rouges. Ensuite, la bilirubine est capturée par les cellules hépatiques. Par la suite, il est excrété avec la bile du corps par les intestins. Avec une évolution aiguë de l'hépatite, le niveau de bilirubine peut augmenter. Cette condition est accompagnée d'une jaunisse. Mais cela peut survenir non seulement en raison de l'hépatite. Par conséquent, avec un niveau élevé de bilirubine, un examen hospitalier est attribué à une personne..
  3. Spectre protéique et protéine totale. Ces indicateurs déterminent la capacité du foie à synthétiser certaines protéines. La protéine totale comprend les globulines et les albumines. Ces derniers sont synthétisés par le foie. Avec une fonction organique altérée, la production d'albumine diminue. Lorsque le foie est endommagé par une cirrhose ou une hépatite, une augmentation du nombre de globulines se produit. Cependant, le spectre des protéines peut changer non seulement en raison de violations dans le foie. Avec la formation d'une hépatite virale, cet indicateur aide à établir le stade des dommages aux organes.

Un test sanguin général aidera à évaluer l'état du patient et l'efficacité de la prise de médicaments antiviraux. Pour détecter le virus dans le sang, le médecin prescrit un test sanguin pour les marqueurs. L'immunoessai aide à détecter les anticorps. Ces derniers sont produits par le corps humain en réaction à la pénétration du virus. À l'aide de cette analyse, il est possible de retracer la dynamique du développement de la pathologie. En règle générale, l'étude donne des résultats très précis, cependant, un faible pourcentage d'écart existe toujours. Par conséquent, dans certaines situations, le médecin prescrit un réexamen.

La réaction en chaîne par polymérase aidera à détecter la présence de virus, ainsi qu'à établir leur concentration. De plus, avec l'aide de cette étude, les médecins peuvent déterminer la forme de la maladie. L'efficacité du traitement prescrit dépend de l'exactitude du diagnostic..

Quels indicateurs peuvent influencer le diagnostic

Tout d'abord, le médecin évalue l'état de la personne malade, examine attentivement le foie. Les symptômes de tout type d'hépatite ressemblent à de nombreuses pathologies.

Par conséquent, avant de poser un diagnostic, le médecin prescrit la livraison de tests auxiliaires:

  • examen échographique;
  • biopsies.

Certaines études sont en mesure de montrer une infection qui est déjà passée, et non un.

Informations supplémentaires sur les tests sanguins pour l'hépatite

Pour obtenir les résultats les plus fiables de l'étude, le patient doit faire un don de sang le matin, à jeun. De plus, 2 jours avant le test, il vaut mieux arrêter de manger des fruits orange..

Les principales indications du don de sang:

  1. Préparer le patient à la chirurgie.
  2. Augmentation du taux d'alanine aminotransférase et de spartate aminotransférase.
  3. Manipulations parentérales.
  4. Planification de la grossesse.
  5. Cholesteasis.
  6. La présence de manifestations cliniques de l'hépatite.

Le prélèvement sanguin pour la recherche peut être effectué à partir d'un doigt ou d'une veine. Si le patient suit un traitement avec un médicament, le médecin doit en être informé. Il est généralement recommandé de donner du sang environ 14 jours après la fin du traitement..

Décodage des résultats de l'étude terminée

Seul un médecin doit déchiffrer les résultats des études assignées au diagnostic de l'hépatite.

Quels résultats sont considérés comme la norme?

Le médecin ordonne d'abord une prise de sang générale en laboratoire.

Dans le même temps, il évalue les indicateurs suivants:

  • la numération plaquettaire;
  • hémoglobine;
  • Vitesse de sédimentation;
  • formule leucocytaire;
  • coagulogrammes.

Pour déchiffrer le niveau des indicateurs ci-dessus est calculé et comparé.

Les normes relatives aux principaux composants du sang nécessaires au diagnostic de l'hépatite sont indiquées dans le tableau.

NomLa descriptionNorme
HémoglobineFournit aux cellules de l'oxygène et l'élimination du dioxyde de carbone. Une diminution de l'hémoglobine peut être observée en raison de divers saignements, de la prise de médicaments antiviraux. Il est dangereux par la formation d'une anémie hémolytique. Une augmentation de l'hémoglobine peut indiquer une hémochromatose.Pour les hommes, cet indicateur est de 130 à 160 g / l et pour les femmes de 120 à 140 g / l.
Les leucocytesLes globules blancs constituent la base de l'immunité, reconnaissent les composants pathologiques et protègent le corps des influences négatives. Il existe 5 types de leucocytes qui composent la formule leucocytaire. La forme chronique de l'hépatite s'accompagne, en règle générale, d'une diminution du taux de leucocytes. La leucopénie survient à la suite de la prise de ribavirine, un médicament prescrit en thérapie antivirale(4,0 à 9,0) x 10 9 / l
PlaquettesIls sont responsables du processus d'hémostase. En raison de pathologies hépatiques, des effets négatifs des virus, une diminution du taux de plaquettes se produit. De plus, une thrombopénie peut survenir lors de la prise d'interféron alpha(180 à 320) x 10 9 / l
ESREn cas de lésions hépatiques, de pathologies infectieuses ou inflammatoires, d'anémie, une augmentation de cet indicateur est observée. Le niveau ESR peut également augmenter en raison de l'action des médicaments antivirauxPour les hommes 2-10 mm / h

Pour les femmes 2-15 mm / h

Les paramètres suivants d'un test sanguin biochimique sont considérés comme normaux:

  • bilirubine totale - 5-20,5 mmol / l;
  • protéines totales - 60-80 g / l;
  • alanine aminotransférase - 0-50 U / L;
  • aspartate aminotransférase - 0-75 U / L;
  • fibrogène protéique - 1,8-3,5 g / l.

Pour évaluer la capacité de coagulation du sang, un coagulogramme est effectué. Une coagulation altérée indique des problèmes hépatiques. Ce test est généralement effectué avant la procédure de biopsie..

Quels indicateurs ne sont pas normaux

Les faibles ratios des indicateurs suivants lors d'un test sanguin sont considérés comme une contre-indication à la nomination d'un traitement anti-inflammatoire:

  • diminution de l'hémoglobine (indicateur inférieur à 100 g / l);
  • diminution des leucocytes (inférieure à 1,5 x 109 / l);
  • diminution des plaquettes (moins de 50x1012 / l).

Pour évaluer pleinement la fonctionnalité du foie, le don de sang est prescrit pour la recherche biochimique.

La formation de diverses formes d'hépatite sera indiquée par une déviation du niveau des composants suivants:

  1. Bilirubin. Avec une évolution bénigne de la maladie, le niveau de pigment biliaire ne doit pas dépasser 87 μmol / l. Avec une exacerbation, l'indicateur sera supérieur à 87 µmol / L, mais ne dépassera pas 160 µmol / L. Lorsque le niveau a dépassé 170 μmol / l, une évolution sévère de la maladie est diagnostiquée.
  2. Alanine aminotransférase (ALT). Une augmentation de cette enzyme indique le développement d'une hépatite aiguë. Avec une maladie chronique, l'ALAT est généralement normal..
  3. Aspartate aminotransférase (AST). Une augmentation indique la formation d'une nécrose d'organe.
  4. Albumine. Une diminution des taux d'albumine dans un contexte de diminution de la synthèse des protéines est considérée comme un signe de cirrhose..
  5. Protéines totales. Une diminution de cet indicateur confirme une insuffisance hépatique..

Une modification des fractions protéiques indique, en règle générale, un dysfonctionnement du fonctionnement du foie..

La détection de virus de diverses formes d'hépatite permettra des tests sanguins par réaction en chaîne par polymérase.

L'hépatite sous toutes ses formes est considérée comme une maladie désagréable qui se produit avec des lésions hépatiques importantes. La maladie est dangereuse dans ses conséquences. Le diagnostic opportun de cette maladie est très important. En cas de suspicion, le médecin prescrit un don de sang pour des tests de laboratoire. Lorsque les paramètres sanguins individuels changent, des études supplémentaires sont prescrites, ce qui permet de poser le diagnostic correct avec une grande précision, ainsi que de déterminer la forme de l'hépatite.