Cirrhose alcoolique (toxique) du foie

La cirrhose alcoolique du foie fait référence à une maladie chronique évolutive dans laquelle un tissu hépatique sain cède la place à des formations fibreuses qui perturbent la taille, la forme de l'organe, son emplacement et sa fonction. Il s'agit d'une maladie grave qui nécessite une thérapie à long terme..

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Causes de la cirrhose alcoolique

Selon les données de recherche, l'alcoolisme chronique conduit au développement d'une cirrhose hépatique dans 25% des cas. Les principales raisons provoquant le développement de la maladie comprennent:

  1. Présence de virus de l'hépatite. Le plus dangereux pour l'organe est l'hépatite C. Elle provoque la maladie dans 97% des cas..
  2. Consommation à long terme de boissons alcoolisées.
  3. Prédisposition génétique.
  4. Alimentation déséquilibrée, entraînant une carence dans le corps en vitamines et protéines.
  5. Abus d'aliments épicés et gras.

Les premiers signes de la maladie

Un test sanguin aidera à déterminer la présence d'une maladie au stade 1. Pour ce faire, vous devez faire attention à:

  • albumen;
  • la glutamyl transpeptidase;
  • bilirubine;
  • la numération plaquettaire;
  • volume moyen de cellules sanguines;
  • temps de prothrombine.

Les premiers signes de la maladie peuvent ne pas être visibles. Par conséquent, il est important de diagnostiquer l'organe chaque année..

La cirrhose alcoolique au stade sous-compensé est déterminée par un test sanguin. Si nous comparons la valeur de l'albumine et de l'indice de prothrombine aux valeurs normales, alors en cas de maladie, leurs valeurs sont sous-estimées. Lors du diagnostic, le médecin peut détecter une augmentation de l'organe et sa possible déformation.

Des tests sanguins au stade 3 de la maladie indiquent de graves violations du fonctionnement de l'organe. Les valeurs d'albumine, d'indice de prothrombine et d'hémoglobine sont fortement réduites, une anémie apparaît.

Les symptômes de la cirrhose alcoolique du foie

La cirrhose alcoolique du foie, en fonction de la progression de la maladie, diffère dans ses symptômes.

Dans les premiers stades, il est difficile d'établir un diagnostic. Le corps effectue 90% du travail pendant cette période. Les cellules saines fonctionnent dans un mode amélioré. Le processus de remplacement des tissus sains par du tissu cicatriciel est limité. Aucun symptôme grave.

Cela peut prendre environ 3 à 4 ans entre le début des changements dans les tissus hépatiques et l'apparition des symptômes de la maladie..

Avec la sous-compensation, les cellules saines sont épuisées et ne peuvent pas faire face à des charges accrues. Par conséquent, les symptômes de la cirrhose due à l'alcool pendant cette période sont très prononcés. Ceux-ci inclus:

  • diminution de l'appétit;
  • douleur fréquente dans la région de la tête;
  • nausées, épisodes de vomissements;
  • trouble du sommeil (insomnie ou somnolence);
  • fatigue précoce;
  • léthargie, apathie, faiblesse (même une faible activité physique se transforme en un fardeau);
  • la diarrhée;
  • problèmes de poids;
  • inconfort dans l'hypochondre droit;
  • des ecchymoses et des varicosités qui apparaissent sur le corps avec la moindre pression sur la peau;
  • saignements de nez périodiques;
  • faiblesse des gencives et saignement;
  • chez les hommes, un gonflement des seins et une calvitie sont diagnostiqués;
  • trouble du cycle menstruel chez la femme.

La décompensation est caractérisée par de grandes modifications des tissus sains, ce qui provoque une insuffisance hépatique. Les principaux symptômes de ce stade de la cirrhose dans l'alcoolisme:

  • épisodes fréquents de vomissements;
  • démangeaisons sur le corps;
  • ballonnements;
  • flatulence;
  • une augmentation de la taille;
  • goût désagréable dans la bouche (amertume);
  • gonflement des membres inférieurs;
  • les hémorroïdes;
  • le blanc des yeux et la peau deviennent jaunis;
  • en raison de l'accumulation de liquide, l'abdomen augmente de volume;
  • léthargie et faiblesse du corps, provoquées par une atrophie musculaire;
  • diminution (en dessous de + 35,5 C) ou augmentation de la température corporelle.

L'étape 4 (terminale) est caractérisée par:

  • saignements gastro-intestinaux;
  • insuffisance rénale.

Comment et quoi traiter?

Pour obtenir un bon résultat de la thérapie, vous devez connaître exactement le stade de la maladie. Vous devriez consulter un médecin et passer tous les tests nécessaires.

Le traitement de la cirrhose alcoolique comprend:

  • thérapie médicamenteuse avec des médicaments hépatoprotecteurs;
  • régime spécial;
  • exclusion des médicaments hépatotoxiques et des mauvaises habitudes (consommation d'alcool, tabagisme et consommation de drogues);
  • l'utilisation de complexes vitaminiques supplémentaires;
  • élimination des complications développées.

Aux stades 1 et 2 de la cirrhose, un régime strict et des hépatoprotecteurs sont recommandés. Ce sont des médicaments à base de: acide glycyrrhizique, acides aminés, phospholipides et autres composants qui soutiennent et restaurent la fonction hépatique. Un traitement hospitalier peut être prescrit. À ce stade, le patient recevra un traitement médicamenteux sous forme de compte-gouttes et d'injections, composé de préparations de multivitamines et de coenzymes..

La cirrhose alcoolique du foie au stade 3 nécessite un traitement urgent. Sinon, il existe un risque de complications graves. Si nécessaire, une intervention chirurgicale est effectuée - transplantation hépatique. L'opération chirurgicale a de nombreux effets secondaires, par conséquent, la thérapie doit être commencée aux premiers stades du développement de la maladie..

Complications

La cirrhose alcoolique provoque souvent les complications suivantes:

  1. Accession d'une infection secondaire et développement d'une péritonite. Le liquide et les sels accumulés dans la cavité abdominale provoquent un processus inflammatoire.
  2. Cancer du foie. La maladie se développe souvent dans le contexte de la cirrhose.
  3. Coma hépatique. Un coma se développe lorsqu'un organe ne peut pas fonctionner correctement en raison du tissu cicatriciel.
  4. Hémorragie interne. Les veines de l'œsophage reçoivent de lourdes charges en raison de la compression des vaisseaux par le tissu cicatriciel. Cela conduit à une expansion veineuse, ce qui provoque un amincissement de leurs parois. À faibles charges, augmentation de la pression artérielle, vomissements, éclatement des parois veineuses. Thrombose de la veine porte.

Prévention et pronostic

Pour la prévention de la cirrhose, il est recommandé d'arrêter de boire des boissons alcoolisées. Vous devriez être plus souvent à l'air frais et avoir une alimentation équilibrée. Le régime aidera à rétablir l'équilibre des minéraux et des vitamines dans le corps. Le régime est élargi par l'utilisation d'aliments protéinés. Un mode de vie sain peut aider à éviter le développement de la maladie.

Lors de la détection d'une maladie hépatique, le traitement par des agents hépatoprotecteurs doit être instauré immédiatement. Les médicaments restaurent le foie au niveau cellulaire, localisent les processus inflammatoires, normalisent le métabolisme des protéines et des lipides et arrêtent le développement du tissu cicatriciel. Un traitement opportun se révélera être une méthode efficace pour prévenir la cirrhose.

Les médecins ne peuvent pas prédire avec précision les conséquences de la cirrhose. La durée de vie d'un patient avec une maladie dépendra de divers facteurs:

  • stade de la défaite;
  • le taux de mortalité des hépatocytes;
  • l'âge et le sexe du patient;
  • la présence de maladies concomitantes (hépatite, diabète sucré, pancréatite, etc.);
  • si le patient a refusé de boire de l'alcool ou non.

Pendant la période de la phase compensée, la vie du patient peut durer jusqu'à 9-14 ans, à condition que le patient suive toutes les recommandations du médecin et modifie son mode de vie.

Si la maladie est remarquée au stade sous-compensé et que le patient adhère strictement aux médicaments, il y a une forte probabilité de prolonger sa vie de 6 à 8 ans (dans 65%).

Avec le stade décompensé de la cirrhose alcoolique, l'espérance de vie moyenne est de 2 à 3 ans. Selon les statistiques, seuls 50% des patients atteints d'une forme avancée de la maladie sont capables de vivre encore 5 à 7 ans.

La cirrhose alcoolique au dernier stade terminal est le stade le plus dangereux de la maladie. La durée de vie la plus longue d'un patient est de 11 à 12 mois. En moyenne, les patients atteints de cirrhose alcoolique de stade 4 ne vivent pas plus de 3 mois.

La cirrhose alcoolique du foie peut-elle être guérie??

Répondre à la question "Est-il possible de guérir la cirrhose du foie?" l'opinion des médecins est sans ambiguïté. La maladie appartient à des maladies incurables. Mais avec un traitement approprié de la cirrhose alcoolique du foie, le patient a plus de chances de vivre une vie longue et épanouissante..

La cirrhose alcoolique du foie est une maladie grave qui affecte négativement tout le corps. Pour obtenir des résultats positifs dans le traitement, il convient de commencer par l'autodiscipline, en abandonnant l'alcool. N'abandonnez pas les médicaments prescrits par votre médecin.

Cirrhose du foie à gros nodules (macronodulaires): causes, symptômes, traitement et pronostic

Les premiers signes de cirrhose du foie: symptômes de la maladie et complications

Cirrhose du foie 3 degrés: durée de vie, symptômes et traitement

Peut-il y avoir une cirrhose du foie de la bière: causes, symptômes et traitement de la cirrhose alcoolique

Les premiers signes et le traitement de l'hépatose alcoolique (toxique) du foie

Espérance de vie avec cirrhose

La cirrhose du foie est une maladie évolutive très grave qui provoque souvent des changements irréversibles à la fois de l'organe entier et de ses fonctions. Le tissu hépatique est remplacé de façon permanente et irréversible par des cloques fibreuses qui forment ensuite des cicatrices. Il est impossible de guérir la maladie.

Cependant, c'est un diagnostic opportun et une approche professionnelle qui aideront non seulement à améliorer la qualité de vie, mais aussi à la prolonger considérablement. Combien vivent avec une cirrhose du foie à différents stades de son développement et quelles mesures thérapeutiques aident à arrêter le processus de déformation des organes?

Facteurs influençant l'espérance de vie dans la cirrhose du foie

Afin de dire avec précision combien de temps vous pouvez vivre avec une cirrhose du foie, il est important de comprendre non seulement le degré de développement de la pathologie, mais également de déterminer toutes les maladies chroniques concomitantes. Souvent, ce sont des troubles complexes dans tout le corps qui conduisent au fait que le pronostic pour un patient avec un tel diagnostic est décevant: dans les derniers stades de la cirrhose, il ne s'agit pas d'années, mais d'environ mois.

Facteurs qui aident à déterminer combien de temps une personne atteinte de cirrhose peut survivre:

  • étape;
  • effets;
  • étiologie;
  • l'âge du patient;
  • type de thérapie d'entretien;
  • respect par le patient des recommandations diététiques;
  • maladies chroniques concomitantes.

La thérapie complexe et le traitement médicamenteux n'aident qu'aux premiers stades du développement de la pathologie. Dans les derniers stades, il s'agit uniquement d'améliorer la qualité de vie..

Stades de la maladie et espérance de vie

Le premier point spécifié par le médecin est le degré de développement de la cirrhose. Il y a plusieurs étapes dans le développement de la maladie:

  1. 1er degré - compensatoire. C'est le diagnostic le plus simple et le plus positif pour le patient. Les hépatocytes de cellules de stade de compensation encore non déformées remplissent la fonction de remplacement des cellules hépatiques déjà endommagées. Les cellules mortes occupent moins de 15% de l'organe entier, cependant, un moment dangereux est la complexité du diagnostic et l'absence de plaintes du patient: la première étape se produit presque imperceptiblement pour une personne malade. Les symptômes de la maladie sont absents ou non prononcés. Espérance de vie: 40 à 50% des patients vivent plus de 7 ans.
  2. Étape 2 - sous-compensation. Le deuxième degré de cirrhose hépatique se produit déjà dans le contexte de l'inaction du patient au cours des premiers stades de la maladie. Il peut s'écouler plusieurs années entre la première et la deuxième étape avant que le patient commence à ressentir des changements dans son corps. À ce stade, les cellules mortes et non fonctionnelles absorbent plus de 30% de tous les tissus hépatiques. Les cellules saines ne peuvent plus faire face à la charge, les premiers symptômes apparaissent: maigreur, nausée, amertume dans la bouche, changement de goût. Le pronostic pour cette catégorie de patients est jusqu'à 5 ans de vie.
  3. Étape 3 - décompensation. Cette étape ne peut pas passer inaperçue par le patient. C'est déjà une condition clinique complexe qui nécessite une hospitalisation et des médicaments, ce qui supprimera temporairement la clinique de la maladie. Le foie n'augmente pas seulement en volume, il est presque complètement remplacé par du tissu conjonctif, des cicatrices sur toute la surface de l'organe, la fonction hépatique n'est pas effectuée. Avec un traitement approprié, 30% des patients peuvent vivre environ trois ans. Le pronostic est plutôt décevant pour ceux qui, en parallèle, ont des maladies chroniques du tube digestif, ou hépatite - une étiologie virale.
  4. Étape 4 - terminal. Le pronostic pour ce nombre de patients est extrêmement décevant. Il n'est pas question de continuer la vie. Dans de tels cas, des mesures sont prises pour améliorer la qualité de vie. Le dernier stade de la cirrhose du foie s'accompagne d'un tableau clinique complexe de la maladie, les cellules qui pourraient remplir leurs fonctions sont complètement remplacées par du tissu conjonctif, le foie est agrandi plusieurs fois. Les symptômes de la maladie, en plus d'un faible poids et de la fièvre, sont prononcés: gonflement sévère des extrémités, peau jaune, léthargie et changements dans la coordination des mouvements. Combien de temps les personnes atteintes de cirrhose du foie en phase terminale vivent-elles? La prévision la plus optimiste est de 1 an, plus souvent de 3 mois.

Complications qui raccourcissent l'espérance de vie

L'espérance de vie dans la cirrhose hépatique dépend non seulement du degré et de la complexité de la maladie, mais également de facteurs tels que les complications concomitantes. Dans le contexte de l'hépatite, des complications telles que:

  • Coma hépatique (50% des patients avec divers degrés de maladie);
  • Saignement de l'œsophage (toutes les fonctions du corps sont perturbées, le système digestif ne peut pas faire face à la charge);
  • Thrombose de la veine porte (90% des patients avec issue fatale);
  • Syndrome hépatorénal (altération de la fonction rénale, entraînant la mort du patient);
  • Carcinome hépatocellulaire (cancer aigu du foie);
  • Complications infectieuses (pneumonie, péritonite, septicémie).

La thérapie de remplacement de la cirrhose du foie soutient les fonctions de tous les organes humains. C'est la seule façon de prolonger la vie. La question de savoir s'il est possible de vivre sans foie ne vaut pas la peine. Le dysfonctionnement de la glande principale de tout l'organisme entraîne la déstabilisation de chaque organe.

Cirrhose alcoolique du foie: combien vivent?

Selon l'étiologie de la maladie, une personne atteinte de cirrhose tout en buvant de l'alcool ne peut vivre longtemps que si elle exclut complètement toutes les boissons alcoolisées de l'alimentation. Dans le même temps, les prévisions de durée et de qualité de vie pour 50% des patients sont réconfortantes - 7 ans ou plus de qualité de vie.

Dans la cirrhose alcoolique, le principal dommage au foie est causé par l'utilisation de composés alcoolisés, qui déstabilisent en fait les fonctions de la glande, l'organe augmente en volume, le sang est saturé de composants nocifs. Exclure complètement l'alcool et prendre un traitement de substitution dans le service améliorera la qualité de vie et réduira la charge sur les reins et le pancréas.

Combien vivent avec une cirrhose à un âge avancé?

Lorsque la cirrhose du foie survient à un âge avancé, le pronostic est mauvais. Les fonctions protectrices du corps affaiblissent, au fil des ans, les maladies chroniques d'autres organes s'accumulent, ce qui raccourcit l'espérance de vie en général. Les situations sont particulièrement dangereuses lorsque la maladie se développe également dans le contexte de l'hépatite virale C.

Il y a de nombreux décès avec ce diagnostic (plus de 70%). Une consommation excessive d'alcool, la prise de médicaments du groupe antibiotique provoquent également des complications. La cirrhose chez les femmes âgées est un peu plus grave que chez les hommes. Cela est dû au fait que les cellules de la glande féminine sont plus sensibles aux composants agressifs. Cirrhose du foie chez les personnes âgées et espérance de vie dans cette situation - jusqu'à 3 ans.

Est-il possible d'augmenter l'espérance de vie avec la cirrhose du foie?

La médecine est à un stade de développement où le temps profite à tous les patients. De nouveaux médicaments sont inventés, des méthodes de traitement innovantes sont testées. Cependant, la première question du patient lorsqu'il a reçu un diagnostic de cirrhose du foie - "Combien de temps dois-je vivre et puis-je augmenter mon espérance de vie?".

Ici, il est important de comprendre le degré de localisation de la maladie, le dysfonctionnement des organes et les caractéristiques individuelles du patient. Les premières étapes du développement de la maladie sont assez optimistes pour chaque patient. Il est seulement important de suivre les recommandations du médecin, de suivre un traitement de substitution et d'exclure les aliments malsains de l'alimentation. Combien de temps ils vivent avec la cirrhose ne dépend que du patient lui-même.

Des recommandations simples aideront à prolonger considérablement la qualité et la quantité de vie:

  1. 50% des cas de cirrhose diagnostiquée - dans un contexte de consommation excessive d'alcool. Il est strictement interdit de consommer même des teintures à base d'alcool éthylique;
  2. L'hépatite virale dans 80% sans traitement approprié entraîne des complications sous forme de cirrhose. Par conséquent, après l'hépatite virale transférée, il est important de prendre tous les médicaments pour maintenir la fonction hépatique, à observer par un médecin, à diagnostiquer en temps opportun;
  3. Un régime strict peut aider à prolonger la vie de plusieurs années. Éliminez les glucides gras, frits, épicés et à digestion rapide, les viandes grasses et les viandes fumées de l'alimentation habituelle. Il est également important de réduire votre consommation de sel. Cuisson habituelle avec une faible teneur en sel gemme (pour un adulte - 1,5 gramme de sel sous n'importe quelle forme par jour);
  4. L'automédication provoque non seulement des complications, mais devient également la source de nombreuses maladies chroniques. Les analgésiques, les antibiotiques et tout médicament prescrit spontanément peuvent provoquer une complication de la maladie. Non seulement tout le sang passe à travers les cellules hépatiques, mais également les micro-éléments nocifs sont filtrés, ce qui perturbe davantage le fonctionnement du foie en mode normal.

La cirrhose du foie est une maladie mortelle qui ne survient pas sans raison. Lorsqu'un tel diagnostic est posé, hélas, il ne s'agit pas de prolonger la vie, mais d'améliorer sa qualité.

Cirrhose alcoolique du foie, la dernière étape, combien de temps vivent

L'état de santé normal d'une personne dépend du travail bien coordonné de tous les organes internes. Mais seuls quelques-uns d'entre eux sont vitaux. Ainsi, l'organisme peut bien continuer son activité sans appendicite ni rate, et même sans autres organes plus importants. Mais si le cœur ou le cerveau cesse de fonctionner, la vie devient impossible. Le foie appartient également à ces organes importants, qui peuvent souffrir d'un certain nombre de maladies redoutables. L'un d'eux est la cirrhose du foie. Considérez les symptômes de la cirrhose du foie, la dernière étape et ceux qui la précèdent. Clarifions l'espérance de vie des personnes avec un tel diagnostic..

La cirrhose du foie est une maladie assez redoutable qui est chronique et évolue rapidement. À l'intérieur des cellules hépatiques, des changements irréversibles commencent, les tissus fonctionnels (normaux) sont progressivement remplacés par des tissus fibreux. Pour cette raison, l'activité de l'organe est perturbée, ce qui affecte négativement le bien-être général et le travail d'autres parties du corps. Au total, il existe plusieurs types de cirrhose du foie, qui diffèrent par des symptômes différents. Avec un diagnostic rapide, il est possible de suspendre le développement de la pathologie, en préservant la vie et la santé humaines.

Après avoir trouvé des symptômes indiquant des anomalies dans le foie, les lecteurs de Popular About Health devraient consulter un médecin et ne pas s'engager dans un auto-diagnostic ou une auto-médication..

Il existe quatre étapes principales de la cirrhose hépatique..

Première étape

Au premier stade du développement de la maladie, également appelé stade de compensation, on observe le développement d'un processus inflammatoire-nécrotique à l'intérieur des tissus de l'organe.

Le patient peut être dérangé par une sensation de faiblesse générale. Très souvent, il y a une fatigue rapide, une diminution de la concentration et une perte d'appétit sont possibles. Pour la plupart des gens, ces symptômes, malheureusement, ne sont pas préoccupants et ne servent pas de raison pour demander une aide médicale. Mais en l'absence de réponse rapide, les processus pathologiques continuent de progresser, la maladie entre dans la prochaine étape.

Deuxième étape

Cette étape est également classée par les médecins comme une étape de sous-compensation. Avec son développement, il y a une légère augmentation de la température corporelle du patient (généralement pas plus de 38 ° C), et il y a aussi une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit. La peau est peinte dans des tons jaunâtres, il y a souvent une sensation de démangeaisons cutanées. Le deuxième stade de la cirrhose peut également se faire sentir avec une sensation de lourdeur, de nausées et même de vomissements, alors que des traces de bile sont souvent visibles dans le vomi. Les patients remarquent une détérioration notable de l'appétit, ils sont obligés de réduire les portions d'aliments consommés, respectivement, une diminution notable du poids corporel commence. Les matières fécales sont de couleur claire et peuvent être complètement incolores. D'autre part, l'urine devient de couleur foncée..

A ce stade de développement de la cirrhose, le foie continue, en principe, dans un mode plus ou moins normal. Cependant, les tissus conjonctifs commencent à occuper une zone croissante de l'organe et la palpation nous permet de détecter la présence de changements correspondants.

Assez souvent, au deuxième stade de développement de la cirrhose, une accumulation de liquide libre commence dans le péritoine du patient, qui est classé comme ascite. Cette violation se manifeste par une saillie notable de l'abdomen..

Troisième étape

A ce stade de la cirrhose hépatique, les symptômes indiquent un caractère particulièrement sévère et avancé de la maladie. Les médecins parlent du stade de la décompensation, lorsque de nombreuses complications graves telles que le coma hépatique, la pneumonie, la septicémie, la thrombose veineuse et le carcinome hépatocellulaire peuvent se développer. Lorsque les processus pathologiques sont si prononcés, des saignements de localisation différente peuvent soudainement s'ouvrir, ce qui entraîne la mort..

Au troisième stade de son développement, la cirrhose provoque une impuissance totale, des diarrhées et des vomissements fréquents. Le patient perd considérablement du poids, les muscles de ses bras et les zones intercostales du corps s'atrophient et la température corporelle augmente. Les patients avec un tel diagnostic doivent être hospitalisés en raison de la forte probabilité de décès..

La quatrième ou dernière étape de la cirrhose du foie

Le troisième stade de la cirrhose se fait sentir par des manifestations d'encéphalopathie hépatique et finit par s'écouler dans le quatrième stade, qui est également classé par les médecins comme terminal. Dans ce cas, le patient développe un coma et l'organe affecté subit des déformations importantes. Le foie est considérablement réduit et la rate est agrandie en parallèle. La composition du sang change considérablement, une anémie et une leucopénie se produisent, le taux de prothrombine diminue et la probabilité de saignement augmente. Le coma hépatique entraîne des lésions cérébrales. Dans la plupart des cas, cela se termine par la mort du patient..

Combien vivent avec une cirrhose du foie?

La durée de vie des patients dépend directement du stade de la maladie, ainsi que du traitement en cours et du respect des recommandations du médecin. Ainsi, comme le montrent les statistiques, l'espérance de vie moyenne au premier stade de la cirrhose atteint sept à dix ans. Si la maladie passe au deuxième stade de développement, la durée de vie est réduite à cinq ans, un tel taux de survie n'est diagnostiqué que chez quarante pour cent des patients. Au troisième stade de la maladie, environ dix à quarante pour cent des patients vivent au maximum trois ans. En ce qui concerne le stade de l'encéphalopathie hépatique (le quatrième stade terminal de la cirrhose hépatique), dans ce cas, il n'y a aucun moyen de dire combien de temps ces patients vivent, car une issue fatale peut survenir à tout moment, soudainement.

Ekaterina, auteur de "Popularly About Health" (www.rasteniya-lecarstvennie.ru)
Google

La fonction hépatique

Pourquoi en avons-nous besoin et quelles fonctions remplit-il? Le foie est un organe qui remplit une fonction très importante de nettoyage du corps des toxines, participe activement à la synthèse des graisses, des protéines et des glucides, contribue à une digestion normale et à la production de substances nécessaires à l'organisme. La cirrhose est une conséquence de diverses maladies chroniques du foie - l'organe augmente de taille, s'épaissit et devient cicatrisé, et les contours deviennent rugueux et bosselés. Les cellules hépatiques (hépatocytes) ne peuvent plus faire face à leur fonction. La destruction pathologique dans les cellules de l'organe devient irréversible, des substances toxiques nocives pénètrent dans la circulation sanguine, provoquant une intoxication et créant une menace sérieuse pour la vie du corps. Si vous ne prenez pas les bonnes mesures à temps, une insuffisance hépatique se développe et, selon les statistiques, entre la 2e et la 4e année de la maladie - le dernier stade de la cirrhose hépatique et de la mort.

Causes de la cirrhose du foie

La principale cause d'atteinte hépatique est le plus souvent les virus de l'hépatite, parmi lesquels l'hépatite C est la plus dangereuse, car elle menace le développement d'une cirrhose dans près de 97% des cas.

Forme congénitale

Il existe également une forme congénitale de la maladie - à la suite de certaines pathologies génétiques. Avec des problèmes cardiaques et une circulation sanguine insuffisante, avec une stase veineuse prolongée dans le foie, il est possible de diagnostiquer les manifestations de la pathologie, sa forme stagnante. Des photos de personnes au dernier stade de la cirrhose du foie sont présentées ci-dessous.

Il existe également la forme dite cryptogénique de la maladie. Ce type se caractérise par l'absence de raisons objectives, c'est-à-dire que, selon les résultats d'un examen complet, ils ne trouvent pas les raisons qui ont causé la maladie. Ce type de cirrhose du foie est plus fréquent chez les femmes..

De plus, dans des conditions défavorables pour le corps, la cirrhose peut entraîner:

  • empoisonnement avec des champignons vénéneux ou un substitut d'alcool;
  • calculs, kystes dans les voies biliaires;
  • troubles métaboliques, diabète sucré, obésité;
  • invasions helminthiques dans le foie;
  • phénomènes d'insuffisance cardiaque chronique, etc..

Comment se manifeste la dernière étape de la cirrhose du foie, nous décrirons ci-dessous.

Premiers signes de maladie

Mais cette terrible maladie peut être diagnostiquée dès les premiers stades, en écoutant les signaux du corps..

Symptômes qui devraient vous alerter:

  • Douleur périodique dans l'hypochondre droit, aggravée après un effort physique ou après des aliments lourds, gras et frits, des boissons alcoolisées et la douleur ne peut disparaître que d'elle-même, les analgésiques n'aident pas.
  • Bouche sèche le matin, une sensation d'amertume.
  • Troubles fréquents des selles, manifestations de flatulences.
  • Perte de poids, irritabilité, fatigue.
  • Il arrive que la maladie manifeste des symptômes ictériques dès les premiers stades de développement..

Dans de rares cas, la maladie se développe de manière aiguë, sans signes précoces visibles.

Symptômes de la pathologie

Les symptômes de la maladie sont assez variés. Comment se manifeste-t-il? Douleur sourde, mais en constante augmentation dans l'abdomen, dans l'hypochondre droit, qui devient plus tard insupportable, et même des stupéfiants sont prescrits au patient comme anesthésique. En outre, les symptômes de la maladie sont une indigestion (lourdeur dans l'abdomen, flatulences, nausées et vomissements), une saturation rapide avec une petite portion de nourriture, parfois des symptômes tels que des démangeaisons, une légère augmentation de la température corporelle, des saignements de nez.

Avec le développement ultérieur de la maladie, les symptômes les plus caractéristiques apparaissent, correspondant à cette maladie:

Stades de développement de la cirrhose du foie

Il y a trois étapes principales dans le développement de la maladie:

  • Étape compensatoire.

Lorsqu'il n'y a pas de symptômes prononcés, mais qu'il y a un processus de nécrose des cellules hépatiques et que le reste des cellules doit fonctionner de manière améliorée.

  • Étape sous-compensatoire.

Ici les premiers signes se manifestent déjà: faiblesse, nausées, sensation de satiété dans l'abdomen, douleur dans l'hypochondre droit, diminution de l'appétit. Des "mailles" veineuses apparaissent sur la peau; les cheveux peuvent tomber.

  • La dernière étape de la cirrhose du foie - décompensation.

Elle se caractérise par l'apparition de complications telles qu'une ascite, des signes ictériques, divers types de saignements, une atrophie musculaire des membres et de la ceinture scapulaire supérieure.

Les symptômes de la dernière étape de la cirrhose du foie sont effrayants.

Comment se manifeste le dernier stade de la maladie??

Examinons de plus près ce problème. Le foie se contracte et ne peut plus faire face à ses fonctions - l'insuffisance hépatique augmente. D'autres complications se développent - ascite, encéphalopathie hépatique, cancer. Des saignements internes se produisent souvent et un coma hépatique se développe, ce qui est fatal.

Les patients à ce stade présentent des caractéristiques:

  • peau flasque jaune pâle et globes oculaires jaunes;
  • sur la peau du visage et du corps, des "araignées" vasculaires rouges et violettes, la maille veineuse de l'abdomen est particulièrement visible;
  • bras et jambes émaciés, ecchymoses sur les membres;
  • ventre considérablement élargi avec un nombril proéminent;
  • sur les paumes de la peau d'une teinte rouge (érythème) avec des phalanges épaissies et des ongles ternes caractéristiques ("lunettes de montre");
  • pieds enflés.

Les symptômes de la dernière étape de la cirrhose du foie chez les hommes et les femmes ne diffèrent pas beaucoup..

D'autres manifestations sont également possibles: troubles de la parole, mouvements angulaires inhabituels des parties du corps, sautes d'humeur soudaines, augmentation de l'excitabilité est remplacée par de la somnolence. Le patient a besoin d'une hospitalisation immédiate.

Le traitement à ce stade se poursuit, mais est déjà inefficace. Toutes les procédures thérapeutiques visent à maintenir le fonctionnement du corps du patient.

Voyons combien de personnes vivent avec une cirrhose du foie au dernier stade.

Prédictions de vie

L'espérance de vie des patients avec un tel diagnostic dépend de la cause sous-jacente de la maladie, du stade auquel elle a été diagnostiquée et des complications qui peuvent être apparues au début du traitement. Malheureusement, les statistiques sont décevantes. Le taux de survie à la cirrhose du dernier degré est le suivant: seuls 10 à 40% des patients ne pourront vivre que 3 ans, et si un coma hépatique se développe, il est presque 100% mortel. Mais il est important de comprendre que les statistiques sont toujours moyennées. Les facteurs suivants influencent le pronostic de la vie:

  • l'âge et la condition physique du corps du patient;
  • la présence d'infections;
  • si des complications sont apparues sous la forme d'ascite, de saignements, de coma hépatique, de cancer;
  • respect des recommandations reçues des médecins;
  • tout dépend de l'efficacité du traitement effectué ou de son absence;
  • tolérance individuelle aux médicaments;
  • attitude psychologique du patient.

Bien entendu, la cirrhose est une maladie grave qui fait souffrir à la fois le patient et sa famille. Il est très important pour les proches de maintenir l'esprit «combatif» du patient et l'optimisme, malgré les épreuves difficiles. Si l'opération de transplantation hépatique n'est pas effectuée (et cela n'est pas disponible pour tout le monde), le patient meurt généralement dans les 3 ans. Cependant, il est important de poursuivre le traitement prescrit au dernier stade de la cirrhose hépatique (photo présentée). Ainsi, vous pouvez à la fois minimiser les signes de maladie et prolonger la vie..

Greffe d'organe

Ainsi, la maladie ne peut pas être guérie. Les médecins avec un traitement prescrit ne peuvent que soutenir le fonctionnement du corps et essayer de prolonger la vie du patient. Il y a une chance de vaincre la cirrhose - il s'agit d'une transplantation hépatique. Cependant, une telle opération n'est pas montrée à tout le monde. La plupart des patients, même avec une transplantation, reçoivent un pronostic à vie extrêmement défavorable. Mais le refus d'hospitalisation, la violation du régime et le non-respect des rendez-vous recommandés par le médecin réduisent considérablement l'espérance de vie.

Actions préventives

Qu'est-ce que cela veut dire? La prévention de la cirrhose se réduit à l'élimination des effets des facteurs à l'origine de cette maladie. Ainsi, par exemple, la prévention consiste en un refus complet ou une restriction de la consommation d'alcool, un diagnostic et un traitement rapides des maladies conduisant au développement de la cirrhose. Un régime alimentaire sain et nutritif et l'exclusion des substances toxiques de la nourriture, l'équilibre hydrique et un mode de vie actif sont également très importants. Vous devez également surveiller la tension artérielle et le poids..

Nous avons examiné le déroulement du dernier stade de la cirrhose du foie et des photos de patients.

Signes de cirrhose hépatique alcoolique

Les symptômes sont généralement assez vifs et commencent par un dysfonctionnement gastro-intestinal. Le patient commence la diarrhée, suivie de la constipation, des douleurs de flatulences. L'appétit diminue, le poids diminue, à l'avenir, une personne peut littéralement se dessécher. Mais c'est un scénario sans complications, ce qui est rare dans toute cirrhose. Des signes de naissance d'ascite apparaissent souvent: un énorme abdomen, avec des veines saillantes. Déterminer la présence d'ascite n'est pas si difficile: si le patient est debout, l'estomac devient comme une balle. Quand une personne se couche, l'estomac devient comme une crêpe étalée et lâche. Il coule sur les côtés du patient, ce qu'on appelle le «ventre de grenouille».

Le foie donne les premiers signaux sous forme d'inconfort et de pression sous la côte droite. Il peut n'y avoir aucune douleur, ce qui s'explique par les caractéristiques de l'organe lui-même. La douleur ne peut apparaître que lorsque l'organe augmente et rapidement. Il appuie sur les organes adjacents, ce qui donne de la douleur, mais c'est rare, car le foie grossit généralement progressivement. Lorsqu'il est endommagé par l'alcool, il diminue, en raison du processus de remplacement commencé, il devient grumeleux.

Il se peut qu'il n'y ait aucun autre signe local. Le principal symptôme de dysfonctionnements hépatiques ne se manifeste pas toujours - la jaunisse. Parfois, des vomissements, des nausées, de l'amertume dans la bouche peuvent apparaître. Si la lésion progresse déjà, des saignements de l'œsophage peuvent survenir..

Le plus souvent, la cirrhose alcoolique du foie devient le stade final de l'hépatite alcoolique. Par conséquent, il est important de faire attention si le patient développe une légère fièvre, une décoloration des matières fécales et de l'urine, une perte de poids brutale, des démangeaisons.

Traitement de la cirrhose alcoolique

Le traitement commence par l'élimination complète des boissons alcoolisées et la purification du sang des toxines nocives. Le processus de nettoyage est effectué de plusieurs manières, tout dépend de la distance parcourue par la cirrhose. Dans certains cas, les diurétiques aident, dans d'autres cas, une transfusion sanguine est nécessaire.

L'alimentation est obligatoire: exclusion de toutes graisses, limitation du sel et un maximum de produits laitiers, végétaux. Pendant le traitement, le patient doit mentir davantage afin d'assurer une circulation sanguine normale. Cela aidera à activer les fonctions régénératrices du corps..

Un effet positif est donné par les médicaments du groupe de l'acide ursodésoxycholique en combinaison avec des antioxydants. Un tel régime de traitement permet de stabiliser et d'augmenter la résistance des cellules hépatiques à la pourriture, aide à réduire le pourcentage de nécrose hépatocytaire.

Dans certains cas, un traitement hormonal est prescrit, effectué strictement sous la surveillance d'un médecin. Cela n'est possible que dans un hôpital, où le contrôle des fonctions hépatiques peut être complet. Dans le même temps, le traitement est utilisé pour nettoyer le corps des sels et restaurer l'équilibre eau-sel.

Dans des conditions sévères, une intervention chirurgicale est nécessaire, par exemple, pour créer de nouvelles voies de circulation sanguine ou pour arrêter le saignement.

Il est important de comprendre et de transmettre au patient le danger et l'irréversibilité de la cirrhose alcoolique à un stade avancé. Combien de temps ils vivent avec la cirrhose et combien il est possible de prolonger la vie dépend du stade de la maladie. Une greffe d'organe coûte trop cher et les files d'attente dans les centres de donneurs offrent peu d'espoir d'obtenir un organe. Vous devez vous arrêter à temps, verser le verre qui apporte la mort et la douleur.

Donnée statistique

Selon les données de recherche, la maladie se développe 10 à 20 ans plus tard après une consommation régulière de boissons alcoolisées, en moyenne, il s'agit de l'utilisation de 20 grammes ou plus chez les femmes et de 40 à 60 grammes chez les hommes par jour en termes d'alcool pur. Le rôle principal est la quantité totale d'alcool et non le type auquel appartient la boisson. La cirrhose alcoolique du foie est notée partout dans le monde, mais elle est enregistrée en différentes quantités. Cela est dû au fait que dans tous les pays, l'alcool est consommé en quantités différentes..

Dans les pays du sud: Turquie, Inde, Irak, Afrique, Chine, etc., la consommation de boissons alcoolisées par personne est de 5 litres par an. Dans les Amériques: au Canada, aux États-Unis, au Brésil, au Mexique, en Colombie et dans certains pays européens: Italie, Suède, Finlande, Australie et Japon, la consommation d'alcool par an est de 10 litres par personne. Au Danemark, en France, en Roumanie, en Moldavie et au Portugal, le ratio est de 15 litres par personne et par an. Dans ces pays, le taux d'incidence moyen. Et le niveau le plus élevé dans les pays slaves de Russie, de Biélorussie et d'Ukraine est de 19 litres par personne et par an!

Raisons de l'éducation

Tout d'abord, il s'agit bien sûr de l'alcool. La cirrhose alcoolique du foie survient chez près de 20% des personnes excessivement dépendantes à l'alcool. Le stade précédent de la cirrhose est l'hépatite alcoolique, dans certains cas, le stade de l'hépatite est ignoré. Cela dépend directement du patient lui-même combien de temps il vivra, mais dans la plupart des cas, un patient souffrant d'alcoolisme, connaissant la présence d'une cirrhose, est incapable de refuser de manière indépendante l'alcool, ce qui conduit ensuite à la mort en peu de temps..

Le dernier stade de la cirrhose causée par une consommation excessive d'alcool est exclu de la liste des donneurs de foie. Le foie est transplanté au dernier stade de la cirrhose et ses cellules s'atrophient à un point tel qu'elles ne peuvent plus remplir leurs fonctions. Avec la cirrhose alcoolique, cette opération vitale n'est pas effectuée, en raison du fait que le développement de la maladie s'est produit en raison des actions du douloureux lui-même et de son refus de suivre les recommandations du médecin, prolongeant ainsi sa vie.

Chez les femmes, la cirrhose est causée par leurs œstrogènes (statut hormonal), qui se caractérise par une sensibilité accrue des cellules hépatiques aux toxines endogènes. Le développement de l'hépatite C dans le corps contribue également à la formation de la cirrhose.

De plus, l'alcoolisme est l'un des facteurs contribuant à l'hépatite..

Symptômes de la cirrhose alcoolique

La cirrhose alcoolique n'a pratiquement pas de manifestations spécifiques, elle se caractérise par les mêmes symptômes que pour les autres types de cirrhose:

  • Le stade primaire n'a pratiquement pas de signes prononcés, il peut y avoir une douleur sourde dans l'hypochondre droit en raison d'une augmentation de la taille du foie.
  • Au fur et à mesure que la maladie progresse, un certain nombre de symptômes apparaissent. C'est un malaise général de tout l'organisme, l'apathie, la léthargie, la dépression. Une lésion du tube digestif se développe, se manifestant par des nausées, des vomissements.
  • Une augmentation de la bilirubine dans le corps se manifeste par un jaunissement de la peau et de la sclérotique oculaire. Il y a une augmentation du cholestérol dans les tests de laboratoire.

Mais il y a encore des signes qui sont plus fréquents dans la cirrhose alcoolique - ce sont des traits du visage distinctifs (œdémateux avec de nombreux capillaires sur la sclérotique et la peau du nez), un grand nombre de varicosités, une hypertrophie des glandes parotides, une atrophie musculaire du haut du corps.

Combien vivent avec une cirrhose alcoolique

Les médecins n'ont pas de réponse définitive à la question des patients combien de temps il leur reste à vivre. Après tout, tout dépend de nombreux facteurs: le stade de développement de la cirrhose, accompagnée de maladies (hépatite C, B), l'âge et le sexe du patient. Mais le rôle le plus important est joué par le refus du patient de boire de l'alcool. Avec un diagnostic et un traitement rapides, vous pouvez vivre avec la cirrhose pendant plus de 25 ans, car le foie a une grande capacité à régénérer les cellules.

Au dernier stade de la cirrhose accompagnée d'hépatite, la durée de vie varie d'environ 3 à 7 ans. Seuls 40% des patients atteints de cirrhose alcoolique vivent plus de 4 ans, et en cas de consommation supplémentaire d'alcool, seuls 60% franchissent ce seuil. Toutes ces données ne sont que relatives et les médecins ne savent pas exactement combien de temps vivent les personnes atteintes de cette maladie. Tout dépend directement du patient et de son désir de vivre et de se soigner. Après tout, avec le refus de l'alcool, une rémission progressive se produit..

Causes de la maladie

La cirrhose alcoolique du foie ne se développe pas en un jour ni même un an. Elle est diagnostiquée chez les personnes qui abusent systématiquement de l'alcool pendant 8 à 12 ans. Ce chiffre dépend de nombreux facteurs - la fréquence de la consommation excessive d'alcool, le sexe, les caractéristiques génétiques, ainsi que le type, la force et la qualité de l'alcool. Dans les cas particulièrement avancés, la cirrhose peut se développer sur plusieurs années..

Alcool et hérédité

Des doses identiques d'alcool peuvent avoir des effets différents, même si d'autres conditions sont les mêmes. Les médecins associent ce fait à l'activité innée des enzymes responsables de l'utilisation de l'alcool éthylique. Au total, il existe 5 enzymes de ce type, et cela dépend de la quantité d'alcool consommée qui sera excrétée du corps et qui se transformera en acétaldéhyde toxique, qui détruira le foie..

En plus du matériel génétique, la probabilité de développer une cirrhose alcoolique du foie est influencée par le niveau de vie, l'environnement du patient et la culture de la consommation d'alcool dans la famille. En outre, les statistiques indiquent que le plus souvent, les jumeaux monozygotes souffrent d'alcoolisme ensemble. Ce taux est plus faible chez les jumeaux dizygotes.

Les effets de l'alcool sur les hommes et les femmes

L'augmentation de l'alcoolisme chez les femmes est associée à la progression de leur rôle dans la société. Les femmes représentantes peuvent consommer de l'alcool sur un pied d'égalité avec les hommes, ce qui n'entraîne pas de condamnation. Cependant, physiologiquement, leur corps est incapable d'assimiler complètement l'éthanol. Dans la muqueuse gastrique, il existe une enzyme impliquée dans le métabolisme de l'alcool éthylique et, chez la femme, elle est inactive. Pour cette raison, il n'est ni traité ni excrété du corps, mais forme des toxines qui détruisent les cellules hépatiques.

De plus, les femmes recherchent rarement une aide médicale pour l'alcoolisme. Leurs proches et proches ne tirent pas non plus la sonnette d'alarme, car cette maladie est plus souvent associée aux hommes. Les patients atteints de cirrhose toxique du foie sont admis à l'hôpital dans les derniers stades, lorsque les modifications des tissus sont déjà irréversibles. De plus, après un traitement, ils sont plus susceptibles de subir des pannes qu'après un traitement de la cirrhose alcoolique du foie chez l'homme..

Cirrhose alcoolique et nutrition

La cirrhose toxique est la dernière étape de la maladie alcoolique du foie. Le rythme de son développement est influencé non seulement par la dose d'alcool consommée, mais également par d'autres facteurs. Il est à noter que la probabilité de cette maladie est la plus élevée avec une mauvaise nutrition, en particulier avec une carence en protéines dans l'alimentation. Les premiers signes de lésions hépatiques apparaissent dans le contexte d'un manque de protéines et de vitamines, d'une abondance d'aliments gras, frits et de restauration rapide. L'intoxication alcoolique provoque une destruction supplémentaire des hépatocytes.

Autres raisons

Il existe des maladies du foie dans lesquelles l'alcool est contre-indiqué. Ils peuvent être d'origine virale, bactérienne, parasitaire ou non infectieuse et se manifester par des modifications inflammatoires ou dégénératives des cellules hépatiques. De plus, il n'est pas recommandé de l'utiliser pour certaines maladies d'autres organes:

  • avec hépatite non alcoolique de toute origine;
  • avec des troubles métaboliques;
  • pour les maladies inflammatoires et ulcéreuses du tractus gastro-intestinal.

Lorsque vous prenez des médicaments, vous devez également tenir compte de leur compatibilité avec l'alcool. En plus d'une détérioration à court terme du bien-être, des combinaisons inacceptables peuvent provoquer une intoxication du corps et nuire au foie..

Combien d'alcool devez-vous boire pour contracter la cirrhose?

Le principal facteur qui joue un rôle dans le développement de la cirrhose toxique est la durée de la consommation d'alcool et non une consommation ponctuelle. Le corps est capable de faire face à l'éthanol entrant, mais les produits de son traitement ont tendance à s'accumuler dans le foie. Par conséquent, la cirrhose alcoolique du foie se développe dans les 10 à 15 ans avec la consommation quotidienne même d'une petite quantité d'alcool.

L'éthanol est présent à diverses concentrations dans les boissons alcoolisées. Le tableau présente des données sur le nombre autorisé de leurs différents types, qui ne provoqueront pas de signes de cirrhose alcoolique..

Type d'alcoolDose mâle, ml / jourDose femelle, ml / jour
Vodka50trente
Cognac50trente
Du vin200100
Champagne200100
Bière500330

L'éthanol en petites quantités ne nuit pas au foie s'il est consommé une ou deux fois par semaine. Cependant, le problème avec la plupart des alcooliques est qu'ils ne peuvent pas contrôler leur dosage. L'alcoolisme est une maladie qui nécessite une maîtrise de soi importante. Il est préférable d'éviter toute quantité d'alcool et de préférer d'autres boissons. La bière sans alcool contient un pourcentage minimal d'alcool et peut servir d'alternative à la recette classique.

Pathogenèse - comment l'alcool affecte le corps?

La cirrhose alcoolique est la dernière étape des lésions hépatiques causées par l'éthanol. Premièrement, les cellules hépatiques ont le temps de produire des enzymes spécifiques en quantités suffisantes, et elles sont complètement éliminées du corps. Si vous le prenez régulièrement en quantité non normalisée, les enzymes ne peuvent pas faire face à cette tâche et de l'acétaldéhyde toxique se forme pendant le traitement de l'alcool. Il détermine l'impact négatif de l'alcool sur le corps humain..

Au niveau cellulaire, l'acétaldéhyde a un certain nombre d'effets négatifs:

  • interfère avec le cours normal des réactions redox dans les cellules hépatiques;
  • augmente la sensibilité des hépatocytes aux effets nocifs des radicaux libres;
  • provoque des réactions de peroxydation lipidique, qui procèdent à la destruction des cellules fonctionnelles;
  • perturbe la structure des éléments cellulaires importants: microtubules, mitochondries et noyaux.

Premièrement, la dégénérescence graisseuse du foie se développe à partir de l'alcool. C'est un trouble du métabolisme des lipides dans lequel la graisse s'accumule dans les cellules normales. Ensuite, des réactions inflammatoires sont incluses dans le processus et une hépatite alcoolique se développe. Si vous continuez à boire de l'alcool, les premières manifestations de la cirrhose apparaissent: les tissus meurent et sont remplacés par du tissu conjonctif dense.

Il existe également une option alternative pour le développement de la cirrhose - la fibrose. Dans ce cas, il apparaît, en contournant les premiers stades de la dégénérescence graisseuse et de la cirrhose. Les médecins pensent que l'acide lactique joue un rôle majeur dans ce mécanisme, qui affecte les cellules spécifiques de stockage des graisses d'Ito. Ils se transforment en fibroblastes, qui ressemblent à une cicatrice dans la structure. De plus, une synthèse accrue du collagène est observée dans les tissus hépatiques au lieu des hépatocytes normaux.

Si la maladie est détectée au premier stade, vous pouvez vous en débarrasser complètement avec des médicaments et un régime alimentaire. Un alcoolique est rarement capable de se rendre compte de son problème par lui-même, c'est donc la tâche de ses parents et amis de lui fournir une assistance médicale et de contrôler le processus de traitement. Au fil du temps, la tâche ne fait que se compliquer et rarement un patient parvient à vivre avec une cirrhose hépatique pendant plus de 5 ans.

Formes de cirrhose alcoolique

Il existe une classification Child-Pugh de la cirrhose toxique, qui détermine la gravité de la maladie. En fonction des résultats des échographies et des tests sanguins, ainsi que des manifestations cliniques, vous pouvez choisir de 1 à 3 points sur une échelle spéciale. En outre, les points sont résumés et, sur la base de la valeur obtenue, la classe de la maladie peut être déterminée. Ces données nous permettent de prédire combien de temps différents patients vivent avec une cirrhose hépatique..

ParamètresPoints
123
Ascite (présence de liquide dans l'abdomen)NonInsignifiantUn grand nombre de
Dommages cérébrauxNonÉtape facileStade sévère
Bilirubine dans le sang, μmol / lMoins de 34 (2,0)34-51 (2,0-3,0)Plus de 51 (3,0)
Albumine, gPlus de 35 ans28-35Moins de 28
PTI (indice de prothrombine)Plus de 60 ans40-60Moins de 40
  • 5-6 points - classe A ou stade de la compensation. C'est la première étape au cours de laquelle l'espérance de vie peut aller jusqu'à 15-20 ans.
  • 7-9 points - classe B, ou stade de sous-compensation. Dans ce cas, les manifestations cliniques de la cirrhose sont prononcées, il y a des exacerbations fréquentes et un syndrome douloureux brillant. La durée de vie du patient est de 5 à 7 ans. Avec la transplantation hépatique, la mortalité peut atteindre 30%.
  • 10-15 points - classe C, ou stade de décompensation. Les symptômes de la cirrhose alcoolique du foie sont prononcés, des complications se développent. Avec ce diagnostic, le patient peut vivre de 1 à 3 ans, la probabilité de décès lors d'une transplantation hépatique peut atteindre 82%.

En outre, la maladie est généralement classée en fonction de l'étendue des dommages au tissu hépatique. Il peut être:

  • petit-nodulaire - de petites zones de cirrhose se forment dans le parenchyme;
  • grand-nodulaire - grands foyers cirrhotiques;
  • mixte, si des foyers cicatriciels de tailles différentes se forment.

La cirrhose se distingue de la fibrose par la gravité des lésions hépatiques. Si, avec la fibrose, sa structure est préservée, la cirrhose détruit la structure normale sous forme de lobes et de lobules.

Symptômes de la maladie

Les signes de cirrhose du foie chez les alcooliques se manifestent non coupés. Pendant plusieurs années, le remplacement du tissu normal par du tissu cicatriciel peut se passer inaperçu. Ensuite, l'organe ne supporte pas les toxines qui pénètrent dans le corps et les premiers symptômes apparaissent.

Symptômes courants

L'intoxication affecte tous les systèmes organiques et entraîne une détérioration générale du bien-être du patient. Les premiers signes ne seront pas spécifiques, mais indiqueront uniquement la présence d'un processus pathologique dans le corps:

  • augmentation permanente de la température corporelle de 0,5-1 ᴼС;
  • insomnie et autres troubles du sommeil;
  • fatigue, diminution des performances;
  • perdre du poids;
  • sautes d'humeur fréquentes.

Le patient peut ressentir des douleurs dans l'hypochondre droit, mais le foie n'est pas visuellement élargi. Un diagnostic précis à ce stade ne peut être posé que sur la base des résultats des échographies et des tests sanguins.

Syndrome d'insuffisance hépatique

Au fil du temps, des symptômes apparaissent qui indiquent précisément une cirrhose du foie:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • une augmentation et, au fil du temps, une diminution du volume des organes;
  • nausées, flatulences, vomissements du contenu intestinal;
  • jaunisse - jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • l'apparition de varicosités sur la peau;
  • "Baguettes" - épaississement des articulations des phalanges terminales des doigts sur les mains;
  • Contracture de Dupuytren - une anomalie des tendons des mains, qui conduit à une violation de leur mobilité;
  • hypertrophie des glandes salivaires.

Hypertension portale

Ce terme fait référence à une pression accrue dans le système de la veine porte. Les parois des vaisseaux sanguins s'affaiblissent, des saignements internes peuvent survenir. Cliniquement, ce phénomène se manifeste par les symptômes caractéristiques:

  • vomissements avec impuretés sanguines en cas de saignement gastrique et intestinal;
  • selles noires avec saignement des veines intestinales;
  • selles avec des impuretés de sang brillant (saignement des veines hémorroïdales);
  • ascite - hydropisie de la cavité abdominale;
  • syndrome de la tête de méduse - l'estomac est enflé en raison de la présence de liquide, les veines y sont clairement visibles;
  • rate hypertrophiée.

Le traitement à ce stade ne sera plus efficace. La maladie s'accompagne d'une douleur constante dans le foie et interfère avec la vie normale du patient.

Insuffisance cardiovasculaire

La cirrhose hépatique affecte tous les systèmes organiques, y compris le système cardiovasculaire. Les parois des vaisseaux sanguins deviennent fragiles, le cœur ne peut pas faire face au stress. Le patient est diagnostiqué avec:

  • abaisser la tension artérielle;
  • tachycardie;
  • essoufflement lors du mouvement;
  • anomalies du rythme cardiaque;
  • douleur au coeur.

Une augmentation de la perméabilité vasculaire se manifeste par un œdème. Le symptôme s'intensifie lorsqu'il est impossible de mener une activité physique normale.

Diagnostique

Dans de nombreux cas, le diagnostic peut être posé par les signes cliniques caractéristiques, ainsi que par les résultats des entretiens avec les patients. Tout d'abord, vous devez déterminer le fait de boire de l'alcool pendant une longue période. Le médecin examine également les antécédents médicaux pour identifier d'éventuelles comorbidités. Les maladies hépatiques passées de diverses origines sont importantes.

Le diagnostic peut être confirmé par échographie et prises de sang. Ces méthodes de diagnostic identifieront;

  • hypertrophie du foie, modifications de sa structure;
  • hypertrophie de la rate;
  • dans le sang - une augmentation de l'activité des enzymes hépatiques (ALT, ALT), le niveau de bilirubine, le taux de sédimentation érythrocytaire; diminution du nombre de globules rouges.

Méthodes de traitement

Au stade de la cirrhose, il existe peu de moyens de guérir la maladie. Dans certains cas, une transplantation à partir d'un donneur sain est effectuée, mais cette méthode présente également des contre-indications. Pendant l'opération, le taux de mortalité peut atteindre 80%. L'alcool doit être complètement éliminé pendant une période de 6 mois ou plus avant la chirurgie..

Dans d'autres cas, cela n'a aucun sens de traiter la maladie. Toutes les manipulations visent à prolonger la vie et à soulager les symptômes, mais pas à guérir complètement. Le patient est prescrit:

  • infusion pour la désintoxication;
  • les médicaments anti-inflammatoires hormonaux;
  • hépatoprotecteurs;
  • diurétiques pour soulager les poches.

Le régime est essentiel. L'alcool à n'importe quelle dose est contre-indiqué pour le patient tout au long de sa vie. Vous devez également exclure les aliments gras et frits, les aliments salés et fumés, l'eau gazeuse et les boissons. Le régime doit contenir des protéines en grande quantité, des vitamines et des minéraux.

Prévention et pronostic

La seule mesure préventive de la maladie est l'usage compétent de l'alcool. Dans ce cas, il convient de prêter attention non seulement à la quantité d'alcool, mais également à la qualité des boissons. Les maladies du foie peuvent également être évitées en surveillant votre alimentation. Le régime doit contenir une quantité suffisante de protéines, de vitamines et d'oligo-éléments. Vous devez réduire la consommation d'aliments gras et frits, de boissons gazeuses non alcoolisées. Si une cirrhose se développe, le traitement n'impliquera pas une guérison complète. La thérapie vise à maintenir la vie du patient et à retarder la mort. Dans différents cas, le patient peut vivre de 1 à 15 ans avec ce diagnostic..

La cirrhose toxique du foie se développe au dernier stade de la maladie alcoolique. Il s'agit d'une pathologie dangereuse, caractérisée par une destruction complète de l'organe, une intoxication du corps, une perturbation de tous les systèmes. Il est totalement impossible de le guérir, mais certains patients subissent une transplantation hépatique. Cette opération peut prolonger sa vie et se débarrasser des symptômes de la cirrhose, mais elle n'est pas disponible pour tous les patients. Le traitement de la cirrhose alcoolique du foie implique dans tous les cas un rejet complet des boissons alcoolisées, sinon le pronostic sera décevant.