Adénomyomatose de la vésicule biliaire par échographie

a) Terminologie:

1. Synonyme:
• Hyperplasie adénomyomateuse, maladie diverticulaire de la vésicule biliaire

2. Définitions:
• Un concept collectif qui unit les maladies non néoplasiques non inflammatoires de la paroi de la vésicule biliaire:
o Cholestérol: dépôts sous-épithéliaux pathologiques de triglycérides et d'esters de cholestérol
o Adénomyomatose: épaississement focal ou segmentaire de la paroi de la vésicule biliaire dû à la prolifération de la muqueuse, hypertrophie et prolifération de la couche musculaire et invagination de l'excès de muqueuse dans les sinus de Rokitansky-Ashoff formés par la couche musculaire épaissie:
- Ces sinus peuvent contenir de la bile, des cristaux de cholestérol, de la boue et de petits calculs.
• Bien que considérés ensemble, le cholestérol et l'adénomyomatose ont des étiologies différentes, s'accompagnent de manifestations cliniques différentes et doivent être considérés comme des maladies différentes.

b) Méthodes de visualisation:

1. Caractéristiques générales:
• Les principaux signes diagnostiques:
o Cholestérol: plusieurs petits flocons de cholestérol, généralement invisibles sur les études d'imagerie, peuvent provoquer une nodularité dans la paroi de la vésicule biliaire
o Adénomyomatose: épaississement focal ou segmentaire de la paroi de la vésicule biliaire avec des foyers hyperéchogènes intramuraux, accompagné de réverbération et d'artefacts en queue de comète
• Localisation:
o Mur de la vésicule biliaire:
- Cholestérol: sous-épithélial
- Adénomyomatose: épithélium et couche musculaire de la membrane muqueuse
• Morphologie
o Adénomyomatose: trois types morphologiques:
- Diffuser
- Focal:
Fundal (adénomyome): un nœud prolapsus dans la lumière de la vésicule biliaire est formé à partir du sinus de Rokitansky-Ashoff
Segmental (type sablier): un épaississement annulaire divise la vésicule biliaire en cavités communicantes séparées

2. Examen échographique de l'adénomyomatose de la vésicule biliaire (cholécystose hyperplasique):
• Échographie en noir et blanc:
à propos du cholestérol:
- Plusieurs petits polypes hyperéchogènes de la vésicule biliaire peuvent apparaître sous forme de nodules de paroi subtils
- Dimensions généralement (à gauche) Sur une échographie longitudinale coupée à travers la vésicule biliaire, plusieurs foyers hyperéchogènes avec un artefact de réverbération en forme de V du type «queue de comète» sont déterminés.
(À droite) Chez le même patient avec échographie Doppler couleur sur une coupe échographique longitudinale, un artefact coloré caractéristique «queue de comète», «scintillant» en combinaison avec la rugosité de surface du contenu des sinus de Rokitansky-Ashoff (calculs).

3. Scanner avec adénomyomatose de la vésicule biliaire (cholécystose hyperplasique):
• CT avec amélioration du contraste:
À propos de l'adénomyomatose:
- Épaississement de la paroi de la vésicule biliaire (segmentaire, diffuse, en bas)
- Espaces kystiques non contrastés dans l'épaisseur de la paroi de la vésicule biliaire correspondant à des diverticules intramuraux
- Déformation de la vésicule biliaire de type sablier (type segmentaire)
- Faible sensibilité avec petite ((Gauche) Chez un patient atteint d'adénomyomatose, lors d'une échographie longitudinale dans la paroi épaissie de la vésicule biliaire, plusieurs espaces kystiques sont déterminés, qui, lors de l'examen post-mortem, se sont révélés remplis de sinus biliaires de Rokitansky-Aschoff.
(À droite) Sur une coupe échographique longitudinale, un polype isoéchogène solitaire et une adénomyomatose du plancher de la vésicule biliaire sont déterminés.

c) Diagnostic différentiel de l'adénomyomatose de la vésicule biliaire (cholécystose hyperplasique):

1. Carcinome de la vésicule biliaire:
• Masse polypoïde> 1 cm
• Contours infiltrants et flous
• Développement de son propre réseau vasculaire
• Dans la plupart des cas, accompagnés de calculs de la vésicule biliaire
• Invasion du parenchyme hépatique adjacent et lymphadénopathie métastatique des ganglions lymphatiques régionaux

2. Polype adénomateux:
• Peut simuler une forme focale d’adénomyomatose
• Habituellement solitaire, 5-15 mm
• Polype fixe, sans ombre
• Habituellement avasculaire ou avec un système vasculaire peu développé

3. Épaississement diffus de la paroi de la vésicule biliaire:
• Associé à une maladie systémique (p. Ex. Hépatite, cirrhose, insuffisance cardiaque congestive, etc.)
• Lésion diffuse de la paroi de la vésicule biliaire
• Striation de la paroi hypoéchogène de la vésicule biliaire
• Absence d'artefacts tels que «queue de comète» ou espaces kystiques intramuraux

4. Cholécystite chronique:
• Épaississement généralisé de la paroi de la vésicule biliaire
• Réduction de la lumière de la vésicule biliaire
• Présence de calculs dans la cavité de la vésicule biliaire
• Absence d'artefacts projetés par le mur tels que la «queue de comète» ou les espaces kystiques intramuraux

5. Cholécystite emphysémateuse:
• Le gaz intra-muros peut simuler les dépôts de cholestérol
• Ombre "sale", pas de réverbération et artefacts comme "queue de comète"
• Clinique des maladies générales

(À gauche) La TDM avec contraste sur une tomographie coronale au milieu de la vésicule biliaire montre une constriction due à une adénomyomatose segmentaire. Les petits kystes sont définis dans la paroi du segment épaissi.
(À droite) L'IRM T2 HASTE révèle une accumulation de diverticules intramuraux remplis de liquide dans le fond de la vésicule biliaire (un symptôme de «collier de perles» caractéristique de l'adénomyomatose du plancher de la vésicule biliaire).

d) Pathologie:

1. Caractéristiques générales:
• Cholestérol: hyperplasie des villosités de la muqueuse, accompagnée de la capture de quantités excessives de triglycérides et d'esters de cholestérol par les macrophages épithéliaux:
o Vésicule biliaire «Fraise»: l'accumulation de lipides est visible à l'œil nu; dépôts jaunes de cholestérol sur fond de muqueuse hyperémique ressemblent à des fraises
• Adénomyomatose: une prolifération excessive de l'épithélium superficiel avec invagination dans la plaque musculaire épaissie propria conduit à la formation de diverticules appelés sinus de Rokitansky-Ashoff:
o Les sinus de Rokitansky-Ashoff peuvent être remplis de bile, de cristaux de cholestérol, de boue ou de calculs
• Des concrétions sont présentes dans près de 90% des cas (cholestérol)

2. Caractéristiques chirurgicales macroscopiques:
• Épaississement focal ou diffus de la paroi de la vésicule biliaire en l'absence de changements inflammatoires
• Adénomyomatose: épaississement diffus ou segmentaire de la paroi de la vésicule biliaire avec plusieurs espaces kystiques

3. Microscopie:
• Cholestérolose:
o Dans l'épaisseur des villosités allongées, macrophages mousseux chargés de lipides → petits nodules sous-épithéliaux jaunes → nodules confluents = polypes:
- 2/3: nodules de 35 ans
• Le genre:
o Cholestérol: F> M
o Adénomyomatose: W> M

3. Épidémiologie:
o Le cholestérol est plus fréquent, avec une fréquence de 12%
o L'adénomyomatose est relativement rare, avec une fréquence de 5%

4. Actuel et prévu:
• Il s’agit généralement d’une découverte accidentelle
• Avec un diagnostic correct et une évolution asymptomatique, il n'a aucune signification clinique
• Il n’existe pas de données fiables confirmant la relation entre l’adénomyomatose et le cancer de la vésicule biliaire

5. Traitement de l'adénomyomatose de la vésicule biliaire (cholécystose hyperplasique):
• Avec le développement des symptômes - cholécystectomie

f) Note de diagnostic:

1. Considérez:
• Une cholécystite chronique doit être suspectée

2. Conseils pour interpréter les images:
• Cholestérol: généralement latents, plusieurs petits polypes peuvent provoquer des irrégularités dans la paroi de la vésicule biliaire
• Adénomyomatose:
o Épaississement de la paroi focale ou diffuse avec des espaces kystiques intramuraux
o Artefacts de réverbération et de queue de comète
o Dans les formes focales - déformation de type sablier et adénomyome du plancher de la vésicule biliaire

g) Liste de la littérature utilisée:
1. Revzin MV et al: La vésicule biliaire: conditions de vésicule biliaire rares et présentations inhabituelles des processus pathologiques communs de la vésicule biliaire. Imagerie abdominale. Publication en ligne avant l'impression, 2014
2. Runner GJ et al: épaississement de la paroi de la vésicule biliaire. AJR Am J Roentgenol. 202 (1): W1-W12, 2014
3. Pellino G et al: approche par étapes et chirurgie de l'adénomyomatose de la vésicule biliaire: une mini-revue. Pancréat hépatobiliaire Dis Int. 12 (2): 136-42, 2013
4. Meacock LM et al: Évaluation de la vésicule biliaire et de la maladie des voies biliaires à l'aide de l'échographie améliorée par microbulles. Br J Radiol. 83 (991): 615-27, 2010
5. Ash-Miles J et al: Plus que de simples calculs: un examen en images des pathologies courantes et moins courantes de la vésicule biliaire. Curr Probl Diagnostic Radiol. 37 (5): 189-202, 2008
6. Catalano OA et al: imagerie IRM de la vésicule biliaire: un essai pictural. Radiographie. 28 (1): 135 à 55; quiz 324, 2008
7. Stunell Het al: Imagerie de l'adénomyomatose de la vésicule biliaire. J Med Imaging Radiat Oncol. 52 (2): 109-17, 2008
8. van Breda Vriesman AC et al: Épaississement diffus de la paroi de la vésicule biliaire: diagnostic différentiel. AJR Am J Roentgenol. 188 (2): 495-501, 2007
9. Boscak AR et al: Meilleurs cas de l'AFIP: adénomyomatose de la vésicule biliaire. Radiographie. 26 (3): 941-6, 2006
10. Manque E etal: Pathologie du pancréas, de la vésicule biliaire, des voies biliaires extrahépatiques et de la région ampullaire. Oxford New York: Presse d'université d'Oxford. 427-9, 2003
11. Owen CC et al: polypes de la vésicule biliaire, cholestérolose, adénomyomatose et cholécystite acalculeuse aiguë. Semin Gastrointest Dis. 14 (4): 178 à 88, 2003
12. Gore RM et al: Imagerie des maladies bénignes et malignes de la vésicule biliaire. Radiol Clin North Am. 40 (6) 1307-23, vi, 2002
13. Levy AD et al: Tumeurs bénignes et lésions tumorales de la vésicule biliaire et des voies biliaires extrahépatiques: corrélation radiologique-pathologique. RadioGraphics. 22: 387-413, 2002
14. Berk RN et al: Les cholécystoses hyperplasiques: cholestérolose et adénomyomatose. Radiologie. 146 (3): 593-601, 1983

Editeur: Iskander Milevski. Date de publication: 6.11.2019

Conseils utiles pour toutes les occasions

À propos des maladies ORL. Portail médical

  • Angine
  • Sinusite
  • Autre
  • Toux
  • ethnoscience
  • Nez qui coule
  • Otite
  • Angine
  • Sinusite
  • Autre
  • Toux
  • ethnoscience
  • Nez qui coule
  • Otite
  • Angine

Adénomyomatose de la vésicule biliaire: causes, diagnostic et traitement. Que montreront les images de cholangiographie IRM pour l'adénomyomatose?

Les symptômes de l'adénomyomatose de la vésicule biliaire ne sont pas très prononcés et le plus souvent des signes de modification de la couche muqueuse et musculaire sont détectés lors de l'échographie de la cavité abdominale.

La maladie de la vésicule biliaire, qui se caractérise par une prolifération bénigne de ses parois, est considérée comme une pathologie plutôt rare. Une telle formation affecte toutes les couches des parois de l'organe et mesure jusqu'à 2 centimètres. L'adénomyomatose de la vésicule biliaire est également appelée adénome ou maladie diverticulaire. La prolifération peut être glandulaire ou papillaire et n'est pas un processus inflammatoire. Le tissu musculaire s'épaissit, des diverticules se forment, toutes les couches de l'organe sont touchées.

La maladie survient le plus souvent chez les adultes, dans l'enfance, elle est rarement diagnostiquée. Désormais, les patients atteints d'adénomyomatose sont détectés beaucoup plus souvent - les méthodes de diagnostic se sont améliorées et la pathologie est détectée à un stade précoce. La maladie est divisée en formes localisées, segmentaires et diffuses. Les adénomes, les papillomes et les cystoadénomes sont un type de maladie.

Au cours du développement de la maladie diverticulaire, le tissu musculaire, la membrane muqueuse subissent des modifications et des modifications kystiques mineures sont observées. Le processus pathologique est localisé en un seul endroit au bas de l'organe ou le long de la paroi de toute la vessie.

Dans la plupart des cas, il n'y a pas de symptômes de la maladie, mais parfois des sensations douloureuses et un léger inconfort peuvent apparaître dans la région biliaire.

Les principaux signes pouvant être considérés à l'échographie sont une contraction prononcée des parois de l'organe et leur épaississement important.

Il se produit une polyifération (croissance) de la couche supérieure de l'épithélium de la membrane muqueuse et une invagination (pénétration) dans la couche musculaire. Ensuite, des cavités se forment à l'intérieur des murs, des nœuds et des rétrécissements au bas de l'organe. Lors du diagnostic, des dépressions sur la membrane muqueuse sont visibles, appelées sinus de Rokitansky-Ashoff. En raison du fait que les parois deviennent enflammées et qu'il y a des diverticules, le tissu musculaire est progressivement détruit, ce qui affecte le travail de la vésicule biliaire.

Méthodes de diagnostic modernes

Le diagnostic par ultrasons est considéré comme la principale méthode d'examen. Aujourd'hui, l'échographie permet un examen plus détaillé du patient et révèle des changements dans les premiers stades de la maladie. Les adénomes ne sont presque toujours pas détectés avant la chirurgie. L'épaississement des parois jusqu'à 1 cm et les polypes sont difficiles à diagnostiquer, car ils sont difficiles à voir. Dans ce cas, l'échographie permet de clarifier le nombre de polypes dans l'organe..

Avant l'utilisation de l'échographie, une cholécystographie était utilisée, lorsque les cavités étaient remplies d'un agent de contraste. Cette méthode nous a permis de voir l'espace rempli et ses possibles changements. Les sinus de Rokitansky-Ashoff se dilataient et divers défauts étaient visibles dans la vésicule biliaire par cholécystographie. En plus de l'échographie, ces dernières années, moderne et précis.

Raisons possibles

Les facteurs affectant la formation de l'épaississement des parois ne sont pas encore entièrement compris. Souvent, la cause est diverses pathologies congénitales de la vessie. L'adénomatose est considérée comme une formation bénigne, mais les parois de l'organe changent de structure, s'épaississent et des cavités kystiques apparaissent. La maladie n'a pas été entièrement étudiée et son apparition dans la moitié des cas est associée à une maladie de calculs biliaires. Chez les femmes, cette pathologie est plus fréquente..

Signes cliniques

La maladie est presque asymptomatique, parfois un processus inflammatoire commence, qui est détecté par un diagnostic par ultrasons. Une douleur légère ne peut être que dans l'hypochondre droit et pas dans tous les cas. Une douleur aiguë apparaît avec le développement de la cholécystolithiase, quand. L'élargissement des sinus est un signe de la maladie, ainsi que. La croissance peut être unique et multiple, glandulaire ou papillaire. Le fond de la vessie peut s'épaissir, des cavités ou des diverticules peuvent se former et la porosité de l'organe augmente.

Traitement moderne

Les méthodes de traitement dépendent de l'évolution de la maladie, du nombre et de la taille des polypes et des nœuds de la vessie. Souvent, l'adénomyose est appelée maladies précancéreuses. L'intervention chirurgicale n'est pas prescrite dans tous les cas, mais les patients atteints d'adénomyomatose doivent être surveillés par un chirurgien ou un gastro-entérologue. Parfois, même des formations simples de plus de 15 mm de taille deviennent la raison d'un examen approfondi du patient et du retrait de l'organe, malgré le fait que ces formations soient bénignes.

Si la maladie est asymptomatique, aucune thérapie particulière n'est donnée..

L'adénocarcinome est considéré comme une forme maligne de pathologie de la vésicule biliaire - une mutation cellulaire se produit dans le néoplasme dans le contexte de processus inflammatoires concomitants. Le traitement comprend nécessairement une cholécystectomie (chirurgie pour enlever la vésicule biliaire). La vessie est complètement retirée afin qu'il y ait une chance d'arrêter le processus malin. Il est important de consulter un médecin en temps opportun dès les premières sensations douloureuses dans la cavité abdominale, car il n'est pas toujours possible d'effectuer une opération et de sauver une personne. Après le retrait de la vésicule biliaire, un examen histologique est effectué.

L'adénome de la vésicule biliaire est une pathologie assez rare, et chez chaque patient, une formation bénigne a différentes formes et symptômes. Les tumeurs polypoïdes sont enlevées par chirurgie. Une cholécystectomie opportune conduit à une guérison complète. Les personnes atteintes de maladie diverticulaire ont besoin d'une surveillance médicale constante, car parfois la maladie peut se transformer en une forme maligne.

La vésicule biliaire est un organe creux qui stocke la bile. Son étude par échographie fait partie de l'ensemble des tests obligatoires pour les maladies suspectes du tube digestif. Cela comprend la mesure de l'épaisseur du mur et l'évaluation de son état. Ainsi, l'épaississement de la paroi de la vésicule biliaire est un signe de son inflammation ou de sa déformation dans l'une des pathologies du système biliaire. Ce phénomène ne peut pas être la base d'un diagnostic final - cela nécessitera des méthodes de diagnostic supplémentaires (prise de sang, échographie d'autres organes, autres études le cas échéant).

La structure de la paroi de la vésicule biliaire

L'orgue est une bulle en forme de poire. Dans sa structure, on distingue un mur et une cavité. La muqueuse de la vésicule biliaire est solide et élastique, ce qui lui permet de s'étirer lorsque le liquide s'accumule. Il se compose de plusieurs couches, chacune ayant sa propre fonction:

  • muqueux (interne) - assure l'absorption du liquide, sécrète des enzymes et du mucus épais pour protéger les tissus du contenu agressif des organes;
  • muscle (moyen) - lorsqu'il se contracte, la bile est libérée dans les voies biliaires, contient un sphincter pour réguler les processus de sécrétion biliaire;
  • séreux (externe) - présent sur tous les organes internes, remplit également une fonction protectrice.

RÉFÉRENCE! Normalement, l'épaisseur de la paroi doit atteindre 3 mm. Une augmentation de ce paramètre à 4 mm ou plus indique des pathologies possibles. Il est uniforme, sans épaississement ni signes d'inflammation. Son état est déterminé par la méthode échographique avec la détermination obligatoire de toutes les mesures.

De quoi le sceau de la paroi de l'orgue peut-il parler??

L'épaississement des parois de la vésicule biliaire n'est pas une maladie, mais un symptôme de diverses maladies. De par leur nature, les changements peuvent différer et il est important de déterminer le mécanisme de développement de la pathologie. La paroi de l'organe peut s'épaissir pour plusieurs raisons principales, parmi lesquelles:

  • prolifération de tissu conjonctif dense qui forme une cicatrice;
  • une augmentation du volume de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire;
  • réactions inflammatoires et phénomènes de poches;
  • graisse corporelle;
  • tumeurs et formations ressemblant à des tumeurs;
  • anomalies de la structure et déformation de l'organe.

Ces processus pathologiques sous-tendent un certain nombre de maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Ils peuvent être diagnostiqués par échographie sur la base de signes cliniques caractéristiques, et le diagnostic final est fait sur la base des résultats d'un examen des organes abdominaux et de tests sanguins..

Cholécystite

La maladie de la vésicule biliaire la plus courante est la cholécystite, ou inflammation de ses parois. Cela peut être aigu ou chronique. Dans le second cas, on procède par alternance de périodes de rémission et d'exacerbation. Dans la phase aiguë de l'inflammation, l'épaississement de la paroi est associé à son gonflement, et dans les cas avancés, à la croissance de tissu fibreux dans l'épaisseur de la membrane musculaire. Il existe également deux formes principales de cholécystite:

  • calculatrice - se développe avec la formation de pierres;
  • non calculable - a une autre origine.

Les signes d'épaississement des parois de la vésicule biliaire ont une valeur diagnostique en combinaison avec l'étude de son contenu. La bile est normalement liquide, sans suspensions étrangères ni impuretés.


L'un des phénomènes les plus dangereux, qui s'accompagne d'un syndrome douloureux aigu, est la cholélithiase avec blocage des voies biliaires.

Cholélithiase

Une mauvaise alimentation, une abondance de graisses animales dans l'alimentation, des troubles métaboliques - ces facteurs provoquent la formation de calculs dans la vésicule biliaire. Ils peuvent différer par leur forme et leur taille; dans les cas graves, ils occupent complètement la cavité de l'organe et bloquent la lumière des canaux excréteurs. Ces formations blessent la membrane muqueuse avec leurs bords, ce qui entraîne des processus inflammatoires, un gonflement et une croissance du tissu cicatriciel..

La maladie biliaire (GSD) est une maladie courante chez les personnes de tout sexe et âge. La principale raison pour laquelle les calculs apparaissent est la pathologie du métabolisme du cholestérol. C'est à partir de cette substance que se forment la plupart des pierres. Dans certains cas, ils répondent au traitement médicamenteux, mais le plus souvent, une opération planifiée est effectuée pour enlever la vésicule biliaire.

Cholestérose

La maladie se développe en raison d'une violation du métabolisme des graisses. Cela signifie que divers glycérides, y compris le cholestérol, s'accumulent et se déposent sur la surface interne de l'organe. À cet égard, la paroi s'épaissit de manière inégale, devient faible et peu élastique. Les mécanismes de contraction musculaire sont également perturbés et la vésicule biliaire est visualisée sur le moniteur avec des symptômes de stagnation biliaire.

Déformations et anomalies dans la structure de l'organe

Une autre raison de la compaction de la vésicule biliaire est ses anomalies anatomiques. Ils peuvent être congénitaux ou acquis. Celles-ci incluent la flexion de l'organe et la formation d'adhérences. Le premier phénomène, entre autres, peut être déclenché par l'activité physique. Si l'écoulement de la bile n'est pas perturbé, ces pathologies ne sont détectées que lors d'un examen de routine et ne constituent pas une menace pour la vie. Cependant, le chevauchement de la lumière de l'organe et l'accumulation de liquide dans celui-ci avec l'impossibilité de son élimination gratuite est une indication directe pour la chirurgie.

Néoplasmes

Les excroissances pathologiques et les néoplasmes sont l'un des phénomènes dangereux qui provoquent l'épaississement de la paroi de la vésicule biliaire. Ce sont des tumeurs bénignes ou malignes, ainsi que des excroissances ressemblant à des tumeurs. Les polypes sont relativement sûrs, car ils sont situés sur un pédicule et ne poussent pas dans l'épaisseur de la paroi. Les adénomes (adénomyomatose de la vésicule biliaire) sont bénins et proviennent de cellules de l'épithélium glandulaire. Les tumeurs cancéreuses sont les plus dangereuses car elles ont tendance à se développer par infiltration (se développent profondément dans les vaisseaux et les tissus) et forment des métastases.

RÉFÉRENCE! Les tactiques de traitement sont choisies en tenant compte du type de néoplasme, de sa localisation et de sa propension à progresser. Ainsi, l'adénomyomatose asymptomatique de la vésicule biliaire est laissée sans intervention avec une surveillance constante du bien-être du patient.

Maladies d'autres organes et systèmes

Afin de comprendre ce qu'est le compactage de la vésicule biliaire et de quelle nature il s'agit, il est important d'évaluer l'état de tous les organes. Ce symptôme peut être secondaire, par conséquent, le traitement doit commencer par l'élimination de la maladie sous-jacente. Ainsi, la paroi de la vésicule biliaire peut être compactée en raison d'un certain nombre de pathologies:

  • ascite (hydropisie de la cavité abdominale) - parmi ses symptômes, on distingue un gonflement des organes abdominaux;
  • maladie du foie: hépatite, dégénérescence graisseuse, cirrhose;
  • insuffisance cardiaque - est également la cause du gonflement des organes.

Ces maladies affectent les fonctions de tous les systèmes corporels. Au cours de leur diagnostic, les violations de la circulation sanguine et de l'activité cardiaque, du tube digestif et des organes respiratoires sont déterminées. La défaite de la vésicule biliaire est secondaire, donc son gonflement disparaît lorsque l'état du patient est stabilisé.


L'échographie visualise l'état de la paroi de la vésicule biliaire et son contenu

Symptômes et méthodes de diagnostic

Dans certains cas, la paroi épaissie de la vésicule biliaire est détectée lors d'un examen de routine ou lors du diagnostic de maladies concomitantes. Si l'écoulement de la bile n'est pas perturbé et que la membrane muqueuse n'est pas endommagée, le bien-être du patient reste inchangé. Cependant, certaines maladies se manifestent par un complexe caractéristique de symptômes, qui comprend:

  • sensations douloureuses dans l'hypochondre droit (la douleur aiguë paroxystique est un signe de calculs dans la vésicule biliaire);
  • nausées et vomissements, troubles digestifs;
  • augmentation de la température corporelle;
  • jaunisse - survient lorsque le flux biliaire est altéré lorsque les canaux sont bloqués ou la motilité des organes est réduite.

Des informations plus détaillées sur l'état de la vésicule biliaire peuvent être obtenues par échographie. L'organe est situé dans l'hypochondre droit et est adjacent au foie. Sa paroi est uniforme, sans épaississements ni plis, non compactée. La radiographie utilisant des produits de contraste est également une méthode de diagnostic informative..

Schéma de traitement

Le cours du traitement est choisi individuellement, en fonction du diagnostic spécifique et de l'état général du patient. Cela comprend nécessairement la prise de médicaments et des conseils sur la nutrition et le mode de vie. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Régime alimentaire et mode de vie

Une bonne nutrition est nécessaire pour restaurer la fonction de la vésicule biliaire et normaliser l'écoulement de la bile. La couche musculaire de l'organe réagit à des récepteurs spécifiques et ne commence à se contracter que lorsque la nourriture pénètre dans l'estomac. Pour que la bile ne stagne pas dans la cavité de la vessie et que sa paroi reste élastique, il est utile de suivre un certain nombre de recommandations:

  • mangez de petites portions au moins 5 à 6 fois par jour;
  • éliminer les graisses animales (une source de cholestérol nocif à partir de laquelle des calculs se forment);
  • Mangez des aliments crus ou faites-les cuire à ébullition ou à la vapeur;
  • équilibrer le plus possible l'alimentation en termes de quantité de protéines, de graisses et de glucides;
  • boire beaucoup de liquide tout au long de la journée empêche la bile de s'épaissir.

IMPORTANT! Une alimentation saine est fondamentale pour tout régime de traitement. La suralimentation et la consommation excessive d'aliments interdits peuvent être la cause d'une autre crise de calculs biliaires ou de cholécystite.

Traitement médical

Les médicaments pharmaceutiques peuvent être d'origine synthétique ou naturelle. Les médicaments prescrits pour les maladies de la vésicule biliaire appartiennent à différents groupes pharmacologiques. Ils agissent en combinaison, éliminant à la fois les causes et les symptômes de la maladie:

  • antibiotiques - détruisent une infection bactérienne et empêchent sa multiplication dans la cavité de l'organe;
  • médicaments cholérétiques - contre-indiqués dans la cholélithiase;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • antispasmodiques (selon les indications).

Les comprimés d'acide cholique sont utilisés pour dissoudre les calculs. Ils participent au métabolisme des graisses avec le cholestérol, qui se trouve dans les calculs. Ils s'adoucissent progressivement et diminuent de taille. Le traitement est à long terme (au moins 2 ans) et n'est pas toujours efficace.

Remèdes populaires

Les maladies du foie et du système biliaire peuvent être traitées avec des préparations à base de plantes. Ils ont des effets anti-inflammatoires, améliorent la circulation de la bile et renforcent le système immunitaire. Les décoctions et infusions à base de tanaisie, chélidoine, centaurée et autres herbes seront utiles. Vous pouvez également prendre des décoctions de soie de maïs, de chardon-Marie, de sauge et de jus de fruits et de légumes fraîchement pressés.

Intervention chirurgicale

L'opération est prescrite s'il est impossible de restaurer la fonction de la vésicule biliaire. Ainsi, les indications pour son élimination peuvent être des calculs qui ne se prêtent pas à un traitement médicamenteux, des anomalies et des déformations de l'organe (courbure, constriction). Une intervention chirurgicale est également nécessaire pour l'adénomyose de la vésicule biliaire, les polypes et autres néoplasmes à tendance maligne. Après le retrait de l'organe, une personne peut progressivement revenir à son mode de vie habituel - la période de récupération ne prendra pas plus de 1 à 2 mois.

La maladie de la vésicule biliaire peut être diagnostiquée par échographie. Tous se manifestent par un épaississement de la paroi de l'organe, mais ils ont leurs propres caractéristiques. Le traitement est prescrit individuellement, dans la plupart des cas, il suffit de corriger le régime alimentaire et de prendre des médicaments.

L'adénomyomatose de la vésicule biliaire est une pathologie rare qui conduit au développement d'un épaississement bénin non inflammatoire de la paroi de l'organe digestif. Dans la plupart des cas, la maladie est asymptomatique, elle est donc souvent découverte par hasard chez les patients lors du traitement chirurgical d'autres maladies de la vésicule biliaire. Le processus pathologique peut endommager l'organe entier ou se produire dans une zone séparée.

L'étiologie et la pathogenèse de la maladie n'ont pas été suffisamment étudiées. Les experts estiment qu'une lésion bénigne de la vésicule biliaire se produit dans un contexte d'augmentation de la pression à l'intérieur de l'organe digestif. Au fil du temps, le processus pathologique provoque une déformation proliférative des parois de la vésicule biliaire. En conséquence, des cavités kystiques intramurales et des cryptes profondes se développent..

Important! Dans l'enfance, l'adénomatose ne se produit pas.

Cette maladie est diagnostiquée avec la même fréquence chez les hommes et les femmes âgés de 40 à 50 ans. Peu d'études ont montré que la maladie bénigne est légèrement plus fréquente chez les patients ayant des antécédents de calculs biliaires ou de cholécystite..

Classification moderne

En fonction de la localisation du processus pathologique, on distingue les types suivants d'adénomyomatose de la vésicule biliaire:

  • Forme généralisée. L'épaississement de toute la couche musculaire de la paroi de l'organe est caractéristique, ce qui conduit au développement de porosité, de cavités kystiques élargies;
  • Forme segmentaire. La maladie est caractérisée par une augmentation de la porosité, l'apparition de cavités séparées dans la paroi de la vésicule biliaire;
  • Forme locale. Un épaississement bénin se développe dans la zone du bas de l'organe. Le diamètre de l'hyperplasie ne dépasse pas 2 cm.

Parallèlement à l'adénomyomatose, des tumeurs bénignes uniques ou multiples peuvent se développer dans la vésicule biliaire. Il existe de tels types de néoplasmes:

  • Adénome de la vésicule biliaire;
  • Adénomyose;
  • Papillome;
  • Cystoadénome.

Important! Les lésions bénignes sont rarement malignes. Cependant, 1 à 3% des patients peuvent développer un adénocarcinome..

Image clinique

La maladie est caractérisée par une évolution asymptomatique, conduit rarement au développement de symptômes graves. Cependant, certains patients notent l'apparition d'une gêne dans la zone de l'hypochondre droit, alors que l'inconfort n'est pas associé à la prise alimentaire.

Dans de rares cas, il y a une lourdeur dans l'abdomen, des douleurs tiraillantes et douloureuses à droite. Si un épaississement bénin est diagnostiqué chez des patients atteints de cholécystite ou de lithiase biliaire, le développement d'un syndrome douloureux intense est caractéristique.

Mesures diagnostiques

L'adénomyomatose est généralement diagnostiquée accidentellement lors d'une intervention chirurgicale ou dans le cadre d'un examen complet de la vésicule biliaire. Lors d'une échographie, le médecin révèle un épaississement de la paroi de l'organe jusqu'à 8 mm, l'apparition de cavités spécifiques.

La cholécystographie orale peut détecter de petits défauts de remplissage arrondis. Ces dernières années, l'IRM ou la MRCP ont été largement utilisées pour diagnostiquer l'adénomyomatose. Ces études vous permettent d'évaluer la structure et l'état de l'organe et des voies biliaires..

Caractéristiques de la thérapie

En l'absence de symptômes graves, le traitement chirurgical des patients n'est pas effectué. La malignité d'une formation bénigne se développe extrêmement rarement, par conséquent, seule l'observation d'une personne est montrée, examen échographique périodique de l'organe.

Si le patient développe un syndrome douloureux prononcé dans l'hypochondre droit, des antispasmodiques sont prescrits (Drotaverin, Papaverin). En l'absence d'effet de traitement médicamenteux, le développement de coliques hépatiques, le patient a des antécédents de calculs biliaires ou de cholécystite, une opération pour enlever la vésicule biliaire est indiquée.

L'adénomyomatose est une pathologie qui touche 1 à 2% des personnes sur la planète et se développe principalement chez les patients de plus de 40 ans. La maladie conduit rarement au développement de symptômes graves, dans la plupart des cas ne nécessite pas de traitement spécial.

L'adénomyomatose de la vésicule biliaire est un épaississement des parois de l'organe, qui se produit en raison de la croissance bénigne des couches musculaires et muqueuses. L'adénomyomatose est communément appelée diverticulose ou polypose. L'épaississement des parois peut aller jusqu'à deux centimètres, la nature des excroissances est glandulaire ou papillaire. Dans le même temps, il n'y a pas de réaction inflammatoire, les fonctions de l'organe ne souffrent pas et les patients ne se plaignent pas pendant longtemps. Le processus pathologique implique principalement les membranes musculaires et muqueuses de la vésicule biliaire, tandis que la membrane muqueuse se développe dans la couche musculaire, formant des cavités. L'épithélium muqueux externe se développe en muscles lisses, formant des nœuds et des constrictions qui réduisent la contractilité de la vésicule biliaire. Habituellement, des excroissances sont enregistrées dans la zone du bas de la vésicule biliaire, mais elles peuvent se propager sur toute la surface de l'organe. Cette pathologie est rarement détectée seule, car dans la plupart des cas, elle ne se manifeste en aucune façon.

Classification moderne de la maladie

L'adénomyomatose est peu étudiée par les scientifiques modernes en raison de sa faible prévalence et de son faible pourcentage de diagnostic.

La classification moderne de la maladie est basée sur la prévalence du processus pathologique et l'histologie des excroissances.

on distingue la prévalence du processus pathologique:

  • Forme généralisée - caractérisée par une répartition uniforme des changements dans toute la zone de la membrane musculaire. Des cavités de nature kystique sont enregistrées dans la couche musculaire au niveau du bas, du corps et du col de la vésicule biliaire. Cette forme est caractérisée par une diminution de la fonction contractile de la vésicule biliaire, ce qui conduit éventuellement à une cholécystite chronique ou une maladie des calculs biliaires..
  • Forme locale - elle est caractérisée par l'implication dans le processus de la seule couche musculaire dans la zone du bas de la vésicule biliaire. Dans ce cas, l'épaississement focal de la paroi musculaire est enregistré sous la forme d'une hypoplasie ne dépassant pas 2 cm.
  • La forme segmentaire est une option intermédiaire entre la forme généralisée et locale. Avec la variante segmentaire, une hyperplasie se produit dans une certaine zone de la vésicule biliaire, des cavités kystiques séparées apparaissent ou une légère porosité se produit.

Selon l'image histologique:

  1. Avec la formation d'adénomes - avec le développement d'une pathologie sur la membrane muqueuse, les adénomes se développent - des tumeurs bénignes de l'épithélium glandulaire. La complication est très dangereuse, car les adénomes dégénèrent souvent en une tumeur maligne..
  2. Avec la formation de papillomes - néoplasmes des cellules de la membrane muqueuse se développant sur la jambe. Les papillomes deviennent rarement malins.
  3. Avec le développement de cystadénomes - néoplasmes bénins qui sont des kystes remplis de liquide.
  4. L'adénomyose est un épaississement pathologique de l'épithélium de la vésicule biliaire. Est un facteur de risque de développement d'adénomes, de polypes et de cystadénomes.

Les causes de la maladie

Les causes exactes de la maladie n'ont pas encore été établies..

Selon les hypothèses des scientifiques, il existe plusieurs conditions dans lesquelles cette pathologie se développe..

Pour le développement de l'adénomyomatose, les conditions suivantes sont nécessaires:

  • une augmentation de la pression dans la cavité de l'organe - sous pression sur la membrane muqueuse, les cellules épithéliales sont endommagées, des processus de régénération sont lancés pour restaurer l'intégrité des tissus. En présence de calculs dans la cavité de l'organe, le degré de lésion des membranes augmente et, en raison d'un possible syndrome douloureux, un spasme des muscles lisses peut survenir, ce qui entraînera une augmentation encore plus importante de la pression dans la vésicule biliaire. En conséquence, en raison de nombreux dommages tissulaires et de la division cellulaire constante, une croissance pathologique des couches muqueuses et musculaires se produit, ce qui entraîne un épaississement des parois de la vésicule biliaire;
  • stagnation de la bile - avec des phénomènes stagnants dans la vésicule biliaire, un sédiment se forme, dont les principaux composants sont le cholestérol et la bilirubine, qui endommagent les cellules de l'épithélium de surface et, dans les cas graves, des myocytes de muscles lisses.

Facteurs de risque de développement de l'adénomyomatose de la vésicule biliaire:

Dans la plupart des cas, la maladie évolue sans aucun symptôme. Cela s'explique par l'absence de modifications inflammatoires de l'adénomyomatose..

Avec une forme généralisée ou avec de fortes croissances de polypes, un inconfort est noté, se manifestant par une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, des douleurs sourdes et douloureuses dans le côté droit de l'abdomen. Il est également possible l'apparition de troubles dyspeptiques - sensations de nausée, vomissements, goût amer dans la bouche. Si cette pathologie se manifeste comme une complication de la maladie biliaire ou de la cholécystite, la clinique présente des symptômes de ces maladies: douleur intense dans l'abdomen droit, symptômes d'intoxication, troubles des selles, vomissements qui ne soulagent pas, décoloration des matières fécales et opacification de l'urine. Dans les cas graves, une crise de colique biliaire peut se développer..

Diagnostique

La maladie étant latente, l'adénomyomatose est le plus souvent détectée par hasard.

Les tests de laboratoire ne sont pas pertinents, car il n'y a aucun signe d'inflammation dans le corps et l'écoulement de la bile n'est pas toujours perturbé.

Le rôle principal dans le diagnostic de cette maladie appartient aux méthodes instrumentales:

  • L'examen aux rayons X a longtemps été considéré comme l'une des principales méthodes de diagnostic de l'adénomyomatose. À ce jour, la radiographie de contraste pour cette pathologie n'est pertinente que dans les derniers stades de la maladie, car seuls les changements importants dans la structure de l'organe qui se développent aux derniers stades de la maladie peuvent être détectés sur les rayons X..
  • L'imagerie par résonance magnétique est une alternative à l'échographie. Malgré tout le contenu informatif de l'échographie, de nombreux cliniciens préfèrent l'IRM. Grâce à cette technique, il est possible de réaliser un diagnostic différentiel des néoplasmes malins de ceux bénins le long d'un contour lisse dans ces derniers. En outre, l'avantage de l'IRM est la capacité d'identifier un autre signe caractéristique de l'adénomyomatose - la présence d'un «collier de perles» dans l'image, qui est un ensemble séquentiel de polypes encerclant l'organe..
  • L'examen échographique est le plus instructif pour poser un diagnostic, car il permet de visualiser tous les changements internes en temps réel. À l'aide de l'échographie, il est possible de diagnostiquer des comorbidités sous forme de calculs biliaires ou de cholécystite. Il existe plusieurs signes principaux d'adénomyomatose lors de l'échographie. Le premier est un épaississement de la paroi de l'organe. (La paroi de la vésicule biliaire peut s'épaissir de 1 à 2 cm ou plus; l'épaississement peut couvrir tout l'organe, ce qui indique une forme généralisée, ou capturer des zones individuelles - avec une forme segmentaire. Dans le cas d'une forme segmentaire, des épaississements peuvent être enregistrés dans la zone du bas, du corps ou du cou Il est important de noter qu'avec un épaississement du bas de la vésicule biliaire, il est possible de suspecter une transition vers une tumeur maligne. La déformation du corps ou du cou est l'un des signes caractéristiques de l'adénomyomatose et est appelée syndrome du «sablier» ou «haltère»). Le signe suivant est les sinus dilatés de Rokitansky-Ashoff, qui sont des cavités remplies de bile, de microlithes ou de flocons. Un autre signe est les kystes - des formations qui sont des cavités remplies d'exsudat.
  • Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique - lorsqu'un agent de contraste est injecté dans le canal hépatique commun, un remplissage défectueux de la vésicule biliaire est observé.
  • Parfois, lors d'interventions chirurgicales sur la vésicule biliaire en raison d'une maladie de calculs biliaires ou d'une cholécystite, les cliniciens découvrent au hasard cette pathologie.

Caractéristiques du traitement

À ce jour, les médicaments pour le traitement de l'adénomyomatose n'ont pas été développés. Comme il n'y a pas de symptômes dans la plupart des cas, une observation par un gastro-entérologue et un oncologue est recommandée..

Avec l'ajout de maladies concomitantes sous forme de lithiase biliaire ou de cholécystite calculeuse, il est recommandé d'effectuer une opération pour enlever la vésicule biliaire - cholécystectomie. Dans les cas où il y a le moindre soupçon de développement de néoplasmes malins - l'ablation de la vésicule biliaire avec une biopsie ultérieure est la seule solution correcte.

La maladie de la vésicule biliaire, qui se caractérise par une prolifération bénigne de ses parois, est considérée comme une pathologie plutôt rare. Une telle formation affecte toutes les couches des parois de l'organe et est un polype jusqu'à 2 centimètres de taille. L'adénomyomatose de la vésicule biliaire est également appelée adénome ou maladie diverticulaire. La prolifération peut être glandulaire ou papillaire et n'est pas un processus inflammatoire. Le tissu musculaire s'épaissit, des diverticules se forment, toutes les couches de l'organe sont touchées.

La maladie survient le plus souvent chez les adultes, dans l'enfance, elle est rarement diagnostiquée. Désormais, les patients atteints d'adénomyomatose sont détectés beaucoup plus souvent - les méthodes de diagnostic se sont améliorées et la pathologie est détectée à un stade précoce. La maladie est divisée en formes localisées, segmentaires et diffuses. Les adénomes, les papillomes et les cystoadénomes sont un type de maladie.

Caractéristiques de la pathologie

Au cours du développement de la maladie diverticulaire, le tissu musculaire, la membrane muqueuse subissent des modifications et des modifications kystiques mineures sont observées. Le processus pathologique est localisé en un seul endroit au bas de l'organe ou le long de la paroi de toute la vessie.

Dans la plupart des cas, il n'y a pas de symptômes de la maladie, mais parfois des sensations douloureuses et un léger inconfort peuvent apparaître dans la région biliaire.

Les principaux signes pouvant être considérés à l'échographie sont une contraction prononcée des parois de l'organe et leur épaississement important.

Il se produit une polyifération (croissance) de la couche supérieure de l'épithélium de la membrane muqueuse et une invagination (pénétration) dans la couche musculaire. Ensuite, des cavités se forment à l'intérieur des murs, des nœuds et des rétrécissements au bas de l'organe. Lors du diagnostic, des dépressions sur la membrane muqueuse sont visibles, appelées sinus de Rokitansky-Ashoff. En raison du fait que les parois deviennent enflammées et qu'il y a des diverticules, le tissu musculaire est progressivement détruit, ce qui affecte le travail de la vésicule biliaire.

Méthodes de diagnostic modernes

Le diagnostic par ultrasons est considéré comme la principale méthode d'examen. Aujourd'hui, l'échographie permet un examen plus détaillé du patient et révèle des changements dans les premiers stades de la maladie. Les adénomes ne sont presque toujours pas détectés avant la chirurgie. L'épaississement des parois jusqu'à 1 cm et les polypes sont difficiles à diagnostiquer, car ils sont difficiles à voir. Dans ce cas, l'échographie permet de clarifier le nombre de polypes dans l'organe..

Avant l'utilisation de l'échographie, une cholécystographie était utilisée, lorsque les cavités étaient remplies d'un agent de contraste. Cette méthode nous a permis de voir l'espace rempli et ses possibles changements. Les sinus de Rokitansky-Ashoff se dilataient et divers défauts étaient visibles dans la vésicule biliaire par cholécystographie. En plus de l'échographie, ces dernières années, une méthode moderne et précise de diagnostic IRM a été de plus en plus utilisée..

Raisons possibles

Les facteurs affectant la formation de l'épaississement des parois ne sont pas encore entièrement compris. Souvent, la cause est diverses pathologies congénitales de la vessie. L'adénomatose est considérée comme une formation bénigne, mais les parois de l'organe changent de structure, s'épaississent et des cavités kystiques apparaissent. La maladie n'a pas été entièrement étudiée et son apparition dans la moitié des cas est associée à une maladie de calculs biliaires. Chez les femmes, cette pathologie est plus fréquente..

Signes cliniques

La maladie est presque asymptomatique, parfois un processus inflammatoire commence, qui est détecté par un diagnostic par ultrasons. Une douleur légère ne peut être que dans l'hypochondre droit et pas dans tous les cas. Une douleur aiguë apparaît avec le développement de la cholécystolithiase, lorsque des coliques biliaires surviennent. L'expansion des sinus est un symptôme de la maladie, tout comme l'épaississement des parois de la vessie. La croissance peut être unique et multiple, glandulaire ou papillaire. Le fond de la vessie peut s'épaissir, des cavités ou des diverticules peuvent se former et la porosité de l'organe augmente.

Traitement moderne

Les méthodes de traitement dépendent de l'évolution de la maladie, du nombre et de la taille des polypes et des nœuds de la vessie. Souvent, l'adénomyose est appelée maladies précancéreuses. L'intervention chirurgicale n'est pas prescrite dans tous les cas, mais les patients atteints d'adénomyomatose doivent être surveillés par un chirurgien ou un gastro-entérologue. Parfois, même des formations simples de plus de 15 mm de taille deviennent la raison d'un examen approfondi du patient et du retrait de l'organe, malgré le fait que ces formations soient bénignes.

Si la maladie est asymptomatique, aucune thérapie particulière n'est donnée..

L'adénocarcinome est considéré comme une forme maligne de pathologie de la vésicule biliaire - une mutation cellulaire se produit dans le néoplasme dans le contexte de processus inflammatoires concomitants. Le traitement comprend nécessairement une cholécystectomie (chirurgie pour enlever la vésicule biliaire). La vessie est complètement retirée afin qu'il y ait une chance d'arrêter le processus malin. Il est important de consulter un médecin en temps opportun dès les premières sensations douloureuses dans la cavité abdominale, car il n'est pas toujours possible d'effectuer une opération et de sauver une personne. Après le retrait de la vésicule biliaire, un examen histologique est effectué.

L'adénome de la vésicule biliaire est une pathologie assez rare, et chez chaque patient, une formation bénigne a différentes formes et symptômes. Les tumeurs polypoïdes sont enlevées par chirurgie. Une cholécystectomie opportune conduit à une guérison complète. Les personnes atteintes de maladie diverticulaire ont besoin d'une surveillance médicale constante, car parfois la maladie peut se transformer en une forme maligne.

La détection de certaines maladies ne peut être effectuée qu'avec la disponibilité de matériel de diagnostic. L'une de ces affections est considérée comme une adénomyomatose des maladies biliaires et similaires.

Beaucoup d'entre vous poseront une question telle que: l'adénomyomatose de la vésicule biliaire, qu'est-ce que c'est? La réponse à cette question, et bien d'autres, vous la trouverez en étudiant attentivement cet article..

Cette pathologie chez l'homme est extrêmement rare, les experts disent que cette maladie affecte le système hépatobiliaire, un autre des inconvénients de cette maladie, les médecins soulignent le fait que les personnes atteintes de cette pathologie ne présentent le plus souvent pas de symptômes de la maladie.

Habituellement, les gens parlent de symptômes étranges, ils ne peuvent pas distinguer les symptômes exacts et même comprendre quel genre de sensations ils ont.

L'adénomyomatose, à dessein, n'est pas détectée chez le patient, il peut même ne pas soupçonner qu'il a ce problème.

Et pour identifier ce problème est obtenu dans le contexte d'une autre maladie, dont le traitement nécessite une IRM ou si une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique est nécessaire.

Si une maladie a été identifiée, le médecin ne traitera pas le traitement du patient jusqu'au moment où la personne présente des symptômes évidents, et jusqu'à ce moment, il lui est conseillé d'être simplement observé par un spécialiste qui recommandera de subir les études nécessaires à une telle maladie..

Changements pathologiques

Ensuite, lorsqu'une maladie diverticulaire se développe, un processus de changements dans les tissus des muscles et des muqueuses se produit et, au moment des changements, des changements kystiques d'une petite espèce apparaissent.

Les experts notent que la manifestation de la maladie se produit aux mêmes endroits, ces endroits sont le bas de la vésicule biliaire ou ses parois.

Habituellement, à l'échographie, seuls les changements les plus fondamentaux peuvent être observés. C'est le processus de contraction de la paroi biliaire, il s'exprime toujours très clairement, et les parois de l'organe deviennent beaucoup plus épaisses.

Il existe également un processus de croissance (les médecins appellent cela polyifération) de la couche épithéliale de la membrane muqueuse par le haut, un processus est également noté lors de l'introduction de l'épithélium dans les couches musculaires.

Après tout cela, des cavités se forment dans les murs et le bas de l'organe est recouvert de nœuds et de constrictions.

En cours de diagnostic, le médecin peut observer des dépressions dans la membrane muqueuse, on les appelle le sinus Rokitansky-Ashoff.

En raison de la présence d'un processus inflammatoire sur les parois et de la présence de diverticules, le processus de destruction du tissu musculaire se produit et pour cette raison, la fonctionnalité de l'organe est considérablement réduite.

Types de cette maladie

Afin de répondre pleinement à la question: l'adénomyomatose de la vésicule biliaire, qu'est-ce que c'est?

Nous devons découvrir quels types de cette pathologie existent. Les experts identifient les types suivants:

  • Fundal.
  • Segmentaire.
  • Diffuser.

La couche musculaire peut rétrécir une seconde fois après le passage de la dyskénie biliaire.

Une formation pathologique bénigne (tumeur) dans la bile peut être unique ou multiple

Considérez quelles options d'éducation peuvent être:

  • Une telle option que l'adénome.
  • Il peut aussi y avoir un papillome.
  • Ou cystoadénome.

Une tumeur bénigne existante, dans un organe comme la bile, présente également des symptômes bénins et, pour cette raison, est rarement trouvée au stade où cette maladie peut être facilement guérie.

Si la formation devient plus grande, un blocage de l'organe se produit, les médecins appellent cette obstruction. Si cela se produit, le patient montrera un jaunissement de la peau, il y aura également une douleur dans l'hypochondre du côté droit et le processus d'inflammation peut commencer.

Les causes de cette maladie

Les scientifiques dans le domaine de la médecine n'ont pas encore complètement étudié les facteurs qui peuvent affecter le processus d'épaississement des parois de l'organe..

Très souvent, la raison en est que le patient a un problème avec le fonctionnement des voies urinaires, et généralement il est congénital.

Les experts disent que l'adénomatose est un néoplasme bénin, mais même dans ce cas, la structure de la paroi de l'organe change, elle devient plus épaisse et l'apparition d'une formation de cavité kystique est possible..

Pour la raison pour laquelle les experts n'ont pas complètement étudié cette maladie, on pense que son apparition est possible dans le contexte de calculs dans la vésicule biliaire.

Selon les statistiques, cette maladie se trouve le plus souvent dans la belle moitié de la population - chez les femmes.

La détection de cette maladie se produit lorsqu'une autre maladie est diagnostiquée, et tout cela parce que ce processus pathologique se déroule avec presque aucun signe évident.

Et si les symptômes apparaissent, il est très difficile pour les patients de déterminer le type de ces symptômes. Cela peut être une douleur dans l'hypochondre à droite, les patients remarquent une sensation de lourdeur ou juste une légère douleur douloureuse.

Si la présence d'une maladie est détectée chez une personne qui souffre de cholécystite ou qui a des calculs dans la bile, les symptômes douloureux se manifestent avec plus de force que d'habitude.

Processus de diagnostic de pathologie

Examinons plus en détail quels appareils sont utilisés pour déterminer la pathologie:

  • Lorsque des appareils modernes fonctionnant à l'aide de la recherche sur les rayonnements ont commencé à être utilisés dans la pratique médicale, la détection de cette maladie pathologique est devenue beaucoup plus facile..
  • Si une personne est atteinte d'adénomyomatose, une échographie peut déterminer le processus d'épaississement de la paroi biliaire, cet épaississement peut être de deux types, il peut s'agir d'une vue totale ou d'un épaississement de type circulaire. Lorsque ce facteur est déterminé, vous pouvez voir la présence d'une densité ultrasonique élevée ou faible..
  • Si l'un des types de cholécystokinine est utilisé dans l'étude d'un organe, une contraction des parois de l'organe peut alors se produire et elle sera prononcée.
  • Si l'IRM ou la TDM est utilisée pour examiner un patient, ces méthodes permettent de détecter le type d'épaississement de la paroi (diffus ou circulaire) et le type d'épaississement dépend de la forme de la maladie du patient. Et si, dans l'étude, les contours de la bile sont lisses, vous pouvez distinguer cette maladie des tumeurs malignes.

Traitement possible de l'adénomyomatose

La thérapie et ses méthodes dépendent de la progression de la maladie, il est également très important de connaître la taille des polypes et des nœuds de l'organe et leur nombre..

Assez souvent, les experts considèrent l'adénomyomatose comme une condition avant l'apparition du cancer..

L'opération est prescrite dans de rares cas, généralement les personnes atteintes de cette pathologie doivent être surveillées par un chirurgien et un gastro-entérologue.

Si une formation est trouvée dans un organe d'une taille supérieure à 15 millimètres, le patient doit subir un examen détaillé par des médecins et, généralement, ces formations sont supprimées, qu'elles soient malignes ou vice versa..

Si l'évolution de la maladie se produit sans manifestation de symptômes, un traitement spécial par les médecins n'est pas prescrit.

L'adénocarcinome est un type malin de changements pathologiques dans la bile, avec ce type de pathologie dans la formation de changements mutationnels dans les cellules, tandis que le processus d'inflammation de l'organe se produit.

Si un patient a un adénocarcinome, l'organe doit être immédiatement retiré du corps, le processus de cette élimination par le médecin est appelé cholécystectomie.

Le retrait de l'organe se produit complètement, cela contribue à augmenter les chances d'arrêter le processus malin.

Si vous avez un symptôme de douleur dans la région péritonéale, il est recommandé de consulter un médecin afin que cette pathologie ne se termine pas par la mort, par conséquent, une visite rapide chez un médecin aide à sauver la vie d'une personne.

Après la chirurgie et le prélèvement de l'organe, il est transféré au laboratoire afin de procéder à son analyse histologique..

Cette pathologie se forme rarement chez l'homme et chaque symptomatologie se manifeste individuellement, et les formes de cette formation sont différentes pour chacun..

Si la tumeur ressemble à un polype, la formation est également éliminée à l'aide d'une opération, si cette élimination est opportune, la personne sera complètement guérie.